× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Heaphy Track : terre de contrastes

Great Walk - 5 jours / 4 nuits - 79,6 km
Du 24 au 28 janvier 2018
5 jours
1

Mathilde et moi avons tellement aimé notre première grande randonnée à Abel Tasman que nous décidons de retenter l’expérience. Cette fois-ci, notre ami irlandais, Thomas et sa barbe de viking, se joint à nous pour l’aventure !

Seulement deux jours après Abel Tasman, nous voilà donc partis sur les chemins de la Great Walk la plus contrastée de Nouvelle-Zélande : la Heaphy Track. Celle-ci est située dans le Kahurangi National Park, le deuxième parc national du pays. Chaque portion est complètement différente, et nous offre une immersion totale dans la nature très diversifiée néo-zélandaise.

Cet ancien sentier maori demande un peu de préparation au niveau logistique. En effet, il faut marcher 80 km de Brown Hut (notre point de départ) à Kohaihai (notre point d'arrivée), mais c'est plus de 400 km qui séparent ces deux extrémités par la route ! Nous décidons donc d'établir notre base à Nelson et de réserver une navette (bus) pour aller au point de départ et pour nous ramener à Nelson à la fin de notre périple. C'est un peu cher, mais c'est la meilleure solution que nous ayons trouvé sur le moment.

Nous préparons tous les trois nos sacs-carapaces, et Thomas s'achète (enfin) de vraies bonnes chaussures pour marcher. L'histoire de leur rencontre était écrite : la veille de la rando, à peine 1h avant que le magasin ne ferme, chaussures en promo, une seule pointure de dispo (et c'est la sienne) et qui s'appellent "Heaphy shoes"... La belle coïncidence !

La Heaphy team 

Itinéraire :

Jour 1 : Brown Hut — Perry Saddle Hut

Jour 2 : Perry Saddle Hut — Saxon Hut

Jour 3 : Saxon Hut — James MacKay Hut

Jour 4 : James MacKay Hut — Heaphy Hut

Jour 5 : Heaphy Hut — Kohaihai

Itinéraire 
2

24 janvier 2018. C'est parti pour le premier jour !

Après avoir pris le bus à Nelson tôt le matin, nous arrivons à Brown Hut, le départ de la randonnée. Ce qui nous attend n'est pas bien marrant, mais il fait beau, c'est déjà ça !

Aujourd'hui, nous avons 17,5 km à marcher pour atteindre le premier refuge, Perry Saddle Hut, qui se trouve en haut de la colline.

Le chemin est plutôt sympa, sauf qu'il ne cesse de monter, et quasiment tout le temps dans la forêt. Au final, on se retrouve à marcher 5h pour monter une colline de 900m ! Autant vous dire que c'est long, très long ! On s'accorde une pause bien méritée à hauteur d'un petit abris, pour remplir nos gourdes. Évidemment, l'eau n'est pas potable, mais nous avons prévu des pastilles pour la purifier. Nous avons chaud, ultra soif et il faut attendre encore 30 minutes que les pastilles fassent effet !

Apparemment, le parc regorge d'escargots terrestres carnivores (Powelliphanta). Il y a des panneaux partout mais on a rien vu !

Nous atteignons ENFIN le sommet ! Une vue magnifique nous attend, heureusement ! Et la hut est vraiment bien équipée et située !

Perry Saddle Hut
3

Notre journée préférée, sans hésitation !

Aujourd'hui, nous avons peu à marcher. Nous prenons donc notre temps pour admirer les paysages époustouflants qui nous entourent.

Des étendues de touffes d'herbes, d'arbres et de collines à perte de vue, où nous prenons énormément de plaisir à marcher, au rythme d’une photo tous les 200m !

Sur le chemin, nous tombons sur un poteau rempli de chaussures, comme ça, au milieu de nul part !

Boot Pole Corner 

La nature est vraiment incroyable sur cette portion, et nous en met plein les yeux.

La famille tortue part à l'aventure ! 

Pause pique-nique dans un abri où nous sympathisons avec un Weka. Il s'agit d'un oiseau endémique, proche du Kiwi, très têtu et à la recherche constante de nourriture. Pour une raison inconnue, Thomas décide de le baptiser Jerry. Plus tard, on se rendra compte que cela fait Tom & Jerry ! Bref, notre nouvel ami Jerry s'avère être très coquin et n'a absolument pas peur de nous !

Jerry, entre le poulet et le dinosaure

Bye bye Jerry ! Nous reprendrons le chemin de la lande, toujours aussi amazing !

Nous arrivons au refuge, Saxon Hut, qui est nettement plus petit que le précédent, façon petite maison dans la prairie ! Nous allons nous rafraîchir dans une crique juste à côté.

Saxon Hut 

Quand toi tu crèves la dalle...

Fin d'après-midi. Jeux de cartes et thé gingembre-citron. Il est trop tôt pour dîner mais nous avons tellement faim que nous décidons de manger maintenant. Au menu : noodles goût poulet ! Autant vous dire que ce n'est pas vraiment glorieux, mais ça fera l'affaire. Dans la hut, il y a pas mal de monde dont un couple de personnes âgées qui commence leur festin en même temps que nous. Le mot "festin" n'est absolument pas ironique dans cette situation. Je vous peins le tableau. Nous mangeons nos noodles, ils mangent également des noodles dans leurs petits bols. A ce stade, tout va bien, on se dit "ah tiens, nous ne sommes pas les seuls à avoir un maigre repas.". Tu parles ! La dame débarrasse les bols et ramène deux grosses assiettes de pâtes bolognaise, bien fumantes ! Cerise sur la boulette de viande, le mari déballe un sac avec plusieurs sortes de fromages ! Imaginez nos têtes et nos ventres qui crient "c'est pas juste !". Et c'est pas fini ! Quand on se fait un entrée-plat, on prend forcément un petit dessert pour compléter le menu, surtout en rando, hein ! Histoire de nous achever, la dame sort un autre sac avec trois tablettes de chocolat !! C'est un supplice de voir ces gens manger tout ça devant nos yeux qui pleurent intérieurement. Le mari se demande même s'il est bien raisonnable de reprendre un carré. Quand toi tu crèves la dalle et que certains ont un hôtel-restaurant 3 étoiles dans leur sac à dos...

Le pire dans tout ça, c'est que ce couple va dans la même direction que nous, et que nous allons donc les retrouver, eux et leur nourriture déprimante, aux prochaines étapes. A partir de ce moment-là, nous rêverons de chocolat jusqu'à la fin du périple.

4

Comme d'habitude, nous sommes les derniers à partir de la hut. On a toute la cabane pour nous tous seuls, c'est plutôt sympa !

Le brouillard s’invite et nous plonge dans une ambiance à l’écossaise.

Une journée assez courte nous attend mais dans un paysage qui, une fois de plus, change de style vestimentaire. Place aux marécages !

Mieux vaut ne pas marcher hors de la passerelle ! 

Nous arrivons à James MacKay Hut, un refuge sur pilotis, vraiment très chouette !

James MacKay Hut
5

Aujourd'hui sera la journée la plus gloomy (= glauque) et pourtant la plus fun !

Chamailleries habituelles 

La farandole des ponts suspendus comme on les aime, commence !

Forêt tropicale luxuriante, fougères de plus de 4 mètres, lianes, arbres tordus, bruits d'oiseaux inconnus, ponts en tous genres... il ne manque plus que les dinosaures ! Bienvenue à Jurassic Park !

"Qu'est-ce qu'il y a là-dedans ? King Kong ?"

Dr Ian Malcolm, Jurassic Park

On s'amuse donc à cache-cache avec les dinosaures imaginaires, et on tombe même sur le Thomasosaure Keanosaurus*, le dernier de son espèce, errant seul dans la jungle.

*Pour comprendre la blague, il faut savoir que Thomas s'appelle Thomas Keane, quand il n'est pas dinosaure.

Il n'a pas l'air très agressif, ça va. Surtout avec ses tongs !

Nous arrivons à la dernière hut, Heaphy Hut, très sympathique également, avec une jolie vue sur la mer Tasman et ses vagues déchaînées !

C'est beau mais il y a des sandflies partout !!
6

Dernière journée et pas la plus courte ! Nous devons être au point d'arrivée avant une heure précise pour ne pas louper la navette de retour sur Nelson. Pour une fois, nous partons donc tôt.

Dernier jour en mode tortue 

Nous marchons désormais le long de la côte Ouest, c'est vraiment beau avec toutes ces falaises. L'ambiance est bleutée ! Mais les vagues sont terrifiantes ! On ne s'en rend pas compte sur les photos, mais la mer est vraiment violente et cela ne donne pas envie d'y tremper même un orteil !

On attend que le soleil sorte sa tête de derrière les collines

Et belle surprise, quelques kilomètres avant la fin, nous avons la chance de croiser le chemin de l’un de ces fameux escargots terrestres carnivores (Powelliphanta) !

Le soleil pointe enfin son nez ! On découvre alors de belles plages au sable fin.

Face à face avec un Weka sur un chemin très étroit. Qui va gagner ? Bon, contrairement à Jerry, celui-ci est une poule mouillée !

Un dernier pont à traverser au-dessus de Kohaihai River et nous voici donc arrivés à Kohaihai. C'est la fin de la randonnée ! Mathilde et moi avons tellement chaud que nous allons faire trempette dans un lagon, juste à côté de la mer. L'eau est froide mais ça fait du bien !

On reprend alors la navette. Le couple fromages-chocolat arrive juste à temps avant qu'elle ne parte. Nous allons devoir patienter plusieurs heures avant d'arriver dans notre auberge à Nelson, et profiter d'une bonne douche. Sur la route, le bus fait une pause à côté d'un café. Autant vous dire que nous nous sommes jetés sur les énormes muffins au chocolat, qui étaient même trop gros pour nos estomacs réduits ! Mais ça fait toujours plaisir !

We dit it!
7

Nous l'avons fait !

Après 5 jours intenses, 79,6 km parcourus, des centaines de parties de cartes, des délires, des paysages complètement différents, notre rencontre inoubliable avec Jerry, ainsi que nos pires ennemis, le couple de vieux... Nous sommes vraiment contents d'avoir vécu cette aventure !

A la différence d'Abel Tasman Coast Track, je me suis sentie complètement en immersion dans la nature. Cela est probablement lié au fait d'avoir été plusieurs jours comme ça au milieu du parc national, sans aucun signe de civilisation et avec peu de marcheurs. Nous étions très souvent seulement tous les trois dans le décor !

Notre passion pour ce genre de randonnées s'est confirmée. La question est : on remet ça bientôt ? La réponse est oui, avec la Queen Charlotte Track, qui nous trotte déjà dans la tête !

• • •

L'aventure initiatique

Ce que nous avons appris (bizarrement, ça concerne principalement la bouffe !) :

  • Sans jeu de cartes, tu t'ennuies vraiment le soir (enfin, à partir de 16h30...)
  • Toujours prévoir des pastilles pour purifier l'eau, au cas-où
  • Les noodles en rando, ça ne suffit pas pour le dîner. On va rester sur le riz à la tomate.
  • Saturation des abricots secs... Il faut qu'on trouve autre chose !
  • A partir de maintenant, on emmènera du chocolat ! La motivation est notre priorité !