Carnet de voyage

Asie du sud-est 2024

35 étapes
36 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 20 jours
Mars 2024
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 4 mars 2024

C'est après plusieurs jours passés dans les aéroports que nous arrivons enfin en Indonésie.


L'aéroport de Denpasar

Comme vous pouvez vous en douter, nous sommes crevés et n'avons qu'une hâte : retrouver un peu de confort!

Mais il faut avant tout s'occuper du Visa et retrouver notre chauffeur..

Pour le visa, il faut le faire à l'aéroport, c'est ce qu'ils appellent le VOA: visa on arrivage. La queue est longue mais nous n'avons pas le choix et cela nous permet de rester 30 jours dans le pays. Nous avions vu qu'il fallait un billet retour comme pour la Nouvelle Zélande donc nous en avons un mais il ne nous a pas été demandé...

Si vous voulez rester plus longtemps c'est possible mais il y a des démarches spécifiques et un peu pénibles à faire.

=>VOA: 500 000 roupies par personne. Soit 30 euros.

Après nous récupérons nos sacs à dos qui, avec notre plus grand plaisir, n'ont pas été fouillés.

=> Bon à savoir : les douaniers sont réputés pour voler dans les sacs à dos, ne laissez donc rien qui a de la valeur dans vos sacs, notamment tout ce qui est électronique..

En sortant de l'aéroport nous tombons sur une foule de chauffeurs déchaînés tels des fans avec des pancartes.. Effectivement nous sommes bien arrivés en Indonésie 😅.

Et nous retrouvons notre charmant Gusti qui doit nous emmener jusqu'à l'hôtel. J'ai préféré prendre l'option navette pour l'hôtel.. Je ne le regrette pas surtout vu notre état de fatigue à ce moment-là. Le chemin est un peu long mais Gusti nous partage beaucoup de connaissances sur Bali et sur la religion hindouiste et cela nous maintient éveillés. Il est vraiment gentil ce Gusti!

Nous avons payé un peu cher en connaissant les prix de là-bas mais encore une fois c'était seulement pour le premier soir. 😉

=> Navette de l'hôtel du Paica 250 000 IDR: 15€.

=> The Paica, hôtel un peu luxueux 200 000 IDR la nuit. 12€.



Devant notre chambre

Après une bonne nuit de sommeil, je vous avoue que nous sommes un peu déboussolés.. Encore fatigués du voyage et perdus par rapport au changement de situation entre la Nouvelle Zélande et ici. Il fait chaud et humide, nous avons mal à la tête à cause de la pollution, du bruit ambiant et du fait d'être sollicités en permanence. Comme dirait Marc, on le porte sur nous, mais oui nous sommes des touristes et donc d'éventuels acheteurs...

Après nous trouvons qu'en restant souriants et polis, les locaux nous laissent rapidement tranquilles et sont très gentils donc ce n'est pas si désagréable que ça, il faut juste le temps de s'habituer.

Pareil, nous prenons l'habitude de ne jamais rester avec notre téléphone dans les mains et rien de valeur sur nous afin d'éviter le vol à la tire.

Nous voilà donc partis dans les alentours de l'hôtel en quête de quelque chose à manger. Il y a des statues et des temples un peu partout et la nature est tout de même omniprésente dans cette jungle humaine!


Un temple

Grâce à Gusti, nous avons appris qu'il y a pas mal de célébrations en Mars et notamment le jour du silence le 11 aussi appelé Nyepi. Le jour est férié à Bali et les gens ainsi que les touristes ne sortent pas de chez eux et sont sensés jeûner et méditer (à voir ce que l'on fera ce jour-là). C'est pour célébrer le nouvel an du calendrier Saka et se purifier avant d'entamer la nouvelle année.

La veille, le 10, il y a également Ngerupuk ainsi que Kuningan le 9 et Melasti le 8, des fêtes pour célébrer les dieux et faire des sacrifices pour ajuster la balance entre le bien et le mal (le Yin et le Yang). Je trouve ça super intéressant 😅 désolée si je vous bassine avec ça.

C'est pour cela que l'on peut retrouver des décorations en bambou ainsi que des offrandes un peu partout en ville avec des relans d'encens.


Les offrandes.

Nous nous arrêtons pour manger dans un Food Court et prenons un Nasi Bakar Ayam, une sorte de poulet épicé avec du riz, dans une feuille de bananier. En revanche "No spicy" est votre ami... Car même en le disant, ça reste bien épicé et je peux vous dire que nous sommes des petits joueurs de notre côté 😅.

=> Nasi Bakar Ayam. 44 000 IDR pour deux. 2,50€

Nasi Bakar Ayam

Ensuite, l'hôtel dans lequel nous sommes affichant complet, j'en trouve un autre près du quartier de Seminyak dans lequel nous nous rendons avec un Grab, le Uber local.53000 IDR pour la course. 3€.

Nous décidons de rester deux nuits dans cette auberge de jeunesse où le dîner est compris.

=> The Sunshot hôtel. Dortoir. 324 000 IDR pour deux, deux nuits. 19€.

Je parle beaucoup d'argent et j'en suis désolée mais c'est vraiment histoire de se rendre compte des prix!



The Sunshot hôtel

Nous vous recommandons vraiment cet endroit ! Luke le tenant est vraiment adorable et sa cuisine est très bonne. C'est plutôt propre et les lits sont grands même en dortoir !

Après avoir posé nos gros sacs à dos, nous décidons d'aller faire un tour dans le quartier et à la plage.

Là, pas le choix, nous sommes de nouveau des portefeuilles sur pattes..

Il faut donc accepter de se faire alpaguer constamment, même par les chauffeurs de taxis.


La plage de Seminyak.

Nous nous arrêtons à La Plancha et buvons un petit jus de fruits histoire de patienter jusqu'au dîner du soir.

Les fruits et les jus sont un vrai plaisir ici, vous pouvez en trouver partout à des prix plus qu'accessibles!

=> La Plancha. Petit bar en bord de mer un peu côté.

La Plancha

Enfin, en rentrant à l'hôtel, nous achetons un Sarong, une sorte de foulard permettant de visiter les temples et qui sera un beau souvenir pour notre retour en France. Vous en avez à tous les prix mais il ne faut pas hésiter à négocier !

Nous avons eu le mien à 150 000 au lieu de 200 000 donc 9€. Je sais que cela peut paraître fou de négocier sur des tarifs qui nous paraissent déjà très bas, mais ici comme nous sommes des touristes, ils n'hésitent pas à tripler les prix.

Vous pouvez également demander le "Harga Biasa" qui veut dire "le prix normal".

Et c'est après ce long périple que nous partons nous coucher à 20h, morts de fatigue.

2
2
Publié le 4 mars 2024

Aujourd'hui nous décidons de nous rendre au temple d'Uluwatu qui se trouve dans le sud-ouest de Bali.

Un petit café et un jus de fraises dans le café du dessous et nous voilà partis dans un Grab qui nous emmène jusqu'au temple. 175 000 IDR. 10€

Le trajet est un peu long, environ 1h30 mais le chauffeur est sympa et nous nous perdons dans les paysages.

Arrivés sur place, on nous prête un Sarong si vous êtes jambes nues et une ceinture appelée Sash si vous avez les jambes couvertes.

Un Marco Polo pas bien réveillé

On vous explique également de ne rien laisser à portée de main des singes. 🐒

Il y a en effet 6 groupes de singes donc environ 400 bestioles poilues prêtes à vous piquer votre sac, vos lunettes ou votre chapeau selon ce qui dépasse.

Selon la légende, même les dieux en ont marre 😉. Mais hors de question de les chasser, tous comme la vache en Inde, le singe est un animal sacré et il faut tout faire pour le préserver !

D'ailleurs on trouve dans la forêt du temple une cage avec un singe albinos. Celui-ci a été mis de côté avec quelques autres singes avec qui il s'entend bien car les autres de son espèces passaient leur temps à le rejeter dû à sa couleur de peau et de poils. Et oui, ce ne sont pas nos cousins pour rien malheureusement...


Le fameux dieu qui se fait attaquer par les singes.

Le temple est situé au bord de l'océan et offre un panorama superbe.

Nous avons beaucoup de chance car n'étant pas en pleine période touristique, il n'y a pas énormément de monde.

Attention cependant, normalement le temple est interdit aux femmes ayant leurs règles. Je ne pense pas qu'ils vérifient mais bon... 😅

Attention !

Nous déambulons à travers les jardins et les morceaux de temple tout en profitant de l'air marin et surtout non pollué (ou moins)!

=>Pura Luhur Uluwatu 50 000 par personne. Ne pas hésiter à demander le prix des locaux, je pense que ça se négocie même si nous ne l'avons pas fait. 😅


La visite du temple

En sortant du temple, nous décidons de nous rendre à la plage d'Uluwatu à pied. Je ne sais pas trop ce que j'ai mais entre la chaleur, la pollution et sûrement la déshydratation, je ne me sens pas très bien. De plus, les routes ne sont pas larges, il n'y a pas de trottoir et des trous un peu partout. On risque rapidement de se faire une cheville ou de se faire renverser par un scooter... Ça n'aide pas.

On tombe sur un restaurant en bord de mer, très huppé avec une ambiance lounge dans laquelle nous décidons d'abord de boire un verre puis de manger. 🍹

=> Le Single Fin. Deux cocktails sans alcool avec tapas. 270 000 IDR. 16€.

D'accord, on s'est fait plaisir mais bon, c'est vrai qu'on n'a pas l'habitude d'aller dans ce genre de bar en France et que lorsqu'on voit les prix, nous nous disons que si on ne se fait pas plaisir maintenant, on ne le fera jamais. 😂


La vue depuis le Single Fin.

Je ne suis toujours pas bien, j'ai des grosses bouffées de chaleur et mal au crâne... On se voit 1,5L d'eau à deux, acheté en grande surface car l'eau n'est pas potable et même les locaux ne la consomme pas. Heureusement que nous avons nos supers gourdes filtrantes pour dépanner de temps en temps! Nous reprenons un Grab qui nous dépose à Kuta, un quartier un peu en dessous de notre hôtel.

Nous profitons qu'il fasse moins chaud pour se balader et acheter une carte sim histoire de pouvoir utiliser internet de temps en temps en dehors du Wifi.

=> Bon à savoir : il faut prendre des cartes Telkomsel et que le vendeur vous l'installe. Demandez bien un réseau qui couvre les différentes îles dans lesquelles vous comptez voyager.

Nous optons donc pour une carte de 25G qui couvre les îles de Bali, Lombok et Java pour 30 jours. 250 000. 15€.

Préférez une petite boutique en cherchant Telkomsel sur Google Maps plutôt qu'un vendeur vers les attrapes touristes, les prix seront plus attractifs et vous serez plus posé pour entendre ce qu'il a à vous dire. 😉

Nous terminons par un petit jus de coco dans une ruelle au frais avant de rentrer manger avec Luke à l'hôtel qui nous raconte son incroyable parcours de vie. Une très belle âme ce Luke. ✨

Petite mine quand même...

PS: n'en déplaise à Héloïse 😉 je risque de vous parler beaucoup de nourriture vu tout ce qu'il y a à découvrir comme mets dans ces pays.

3
3
Publié le 8 mars 2024

Et c'est après un long trajet sur des routes sinueuses que nous arrivons à Ubud, destination phare des touristes.

Dans le taxi, la jeune conductrice nous répond "me no understand"... C'est là que nous nous disons que quelques rudiments de la langue balinaise ne nous feraient pas de mal.

=> Pour commencer, les bases:

Bonjour : selamat pagi

Au revoir : selamat tinggal

S'il te plaît : tolong

Merci :terima kasih


Je vous avoue qu'on a encore du mal à nous en rappeler même après quelques jours sur place.. 😅

Nous prenons trois nuits dans un petit hôtel familial car il y a beaucoup de choses à faire dans les parages. Le logement et ses propriétaires sont charmants et le petit déjeuner est compris ! De plus, étant situé dans une petite ruelle, c'est très calme. 🥰

(PS: ne vous attendez en revanche pas à avoir de l'eau chaude ! Mais vu la chaleur ambiante, la douche à l'eau froide fait un bien fou. 😁)

=> Arjuna Homestay Ubud. 370 000/ 22€. Pour trois nuits.


Arjuna Homestay

Le midi nous tombons sur un Warung très sympa et prenons un Mie hun Goreng: des nouilles avec des oeufs et des légumes.

=> Bon à savoir : comme l'eau n'est pas potable nous avons nos gourdes Lifestraw mais il est toujours plus agréable de boire de l'eau fraîche. Ne vous faites pas avoir avec le prix des bouteilles en zones touristiques. Plus de 10 000 roupies, c'est du vol!

Nous allons faire un tour dans Ubud et tombons sur des élèves qui nous filment pour un devoir en nous posant des questions en anglais. Ça fait vraiment du bien d'être abordé pour autre chose que notre porte monnaie.. 😅


Batur

En revenant, nous tombons sur Tukies, une enseigne dont la spécialité est la noix de coco.

J'avais vu dans le Routard que cela valait le détour et je ne suis effectivement pas déçue !

Leur glace est excellente !

Marc rouspète un peu parce qu'ils savent à qui ils les vendent mais bon... Je ne regrette pas.. 😁

Tukies

Le soir nous retenons nous faire plaisir au Warung Lokal avec des brochettes de poulet Satay (Sate Ayam), d'autres brochettes dans une sauce libanaise (Sate Lilit), une grosse salade de fruits et un Bakso, une soupe avec des boulettes de viande, des nouilles et des légumes. 🥰

=> Warung Lokal.

Les fameuses brochettes 🤤

Le lendemain, étant donné que nous avons beaucoup aimé le temple d'Uluwatu avec ses singes, nous décidons d'aller dans la forêt des singes à Ubud.

La Monkey Forest comme ils l'appellent est habitée par 1260 singes qui disposent d'un espace assez conséquent, de soins, de nourriture et de protection de la part des locaux.

C'est assez sympa à visiter et il y a également quelques temples dans le parc.

=> Monkey Forest. 160 000 IDR pour deux. /9,50€


The Monkey Forest

Après la visite nous partons vers Goa Gajah, un temple assez proche de la ville pour que nous puissions y aller à pied.

Nous mangeons un bout dans un Warung assez joli en bord de route.

=> Les Warungs sont des bons spots pour manger des plats locaux pas très chers. On pourrait le traduire en français par une échoppe.

On vous avoue que ce n'est pas très intéressant de faire le trajet à pied. La route est très polluée, les trottoirs (s'il y en a) sont souvent dans un sale état, parsemés de trous et il n'y a pas une minute sans risquer de se faire écraser par une voiture ou un scooter...

Le seul petit bonus est que nous tombons sur pas mal d'artisans en bord de route qui font un travail incroyable.. 🥰

Ils feraient fureur en France!

Nous arrivons enfin au temple de Goa Gajah qui veut dire "grotte de l'éléphant". Nous ne savons pas pourquoi étant donné que les éléphants sont arrivés en Indonésie pour les touristes mais n'étaient pas présents dans le passé.

Peut-être à cause du Néerlandais qui a découvert la grotte en 1923 et qui trouvait que le monstre gardant la grotte avait d'énormes oreilles comme les éléphants ? 🧐

Pas vraiment un coup de cœur pour nous mais bon, ça vaut le détour. 😉

=>Goa Gajah. 100 000 IDR pour deux/6€.

Goa Gajah.

Pour le retour, Marc nous fait passer hors des sentiers battus et c'est beaucoup plus agréable !

Nous tombons même sur des rizières que nous espérons mieux découvrir dans les jours à venir!

En rentrant, nous prenons une petite douche froide et décidons de nous faire masser dans un spa (et oui c'est vraiment à faire! Quelle belle excuse 😁). Et bien pour tout vous dire nous sommes sous le charme et pensons même le refaire plus tard!

Nous demandons un massage de 30 minutes pour le dos et les épaules et c'est un vrai bonheur !

=> Attention ! Renseignez-vous bien sur les spécificités du massage avant de commencer surtout si vous prenez un massage intégral 😁.. Vous risquez d'être surpris (ou pas, c'est vous qui voyez 😉) lorsque les mains de la masseuse descendront un peu trop bas.

=>Darta Green Garden. 30 min pour le dos et les épaules. 120 000 pour deux./ 7€ (le pied!!).

Nous terminons par un petit Smoothie Bowl à l'ananas... Personnellement, j'adore !!



Le smoothie bowl. 😍

Le soir, on craque (oui c'est un peu la journée craquage 🤣), nous voyons des pizzas avec un assez bon rapport qualité-prix...

Ça fait des mois que je bassine Marc parce qu'en Australie et en Nouvelle Zélande elles n'étaient pas bien bonnes et surtout recouvertes de sauce barbecue... Donc là c'est l'occasion !

Et surtout nous sommes en manque de fromage fondu 😂.. Nous allons donc manger à Mozzarella (vive l'originalité 😏) et les pizzas sont très bonnes!!

Rien que de revoir la photo ça me donne faim!!

Et voilà ! C'est tout pour aujourd'hui !

Désolée pour ce looooong post. 😅

Le prochain sera sur l'envers du décor à Bali. 😉

Prenez bien soin de vous !

4

C'est un nouveau jour qui se lève sur Ubud et nous décidons de louer un scooter.

Ma mère va me tuer en lisant ces lignes mais promis on fait attention et puis ce n'est pas moi qui conduit donc ça devrait aller 😁.

Nous arrivons vers le magasin de location mais nous ne sommes pas très rassurés étant donné que Marc a uniquement conduit une moto en France (Merci Jean-François 🙏🏻), que si les autorités vous attrapent ils peuvent être bien pénibles histoire de soutirer de l'argent et qu'en plus les scooters ne sont pas assurés.

Bref, cela doit se voir sur nos visages car le marchand propose un test à Marc qui n'arrive pas à allumer le scooter et refuse de nous en louer un. Honnêtement, je peux le comprendre, moi aussi j'aurais refusé 😂.

Échec !

Nous repartons donc tout penauds et décidons de prendre un Grab. (Le soir Marc regarde un tuto sur la façon d'allumer un scooter.. 😜)

Nous arrivons aux rizières et là franchement ça vaut le détour ! Sur place vous en avez pour tous les goûts, de la simple visite aux photos sur des balançoires, le touriste est roi!

De notre côté nous optons pour la balade à travers les rizières. 🍚

=>Tegallalang Rice terrace. 25 000 par personne pour accéder au site./ 1,50€.


Les rizières.

Ensuite, comme nous ne voulons pas reprendre de Grab, nous décidons de marcher jusqu'au prochain temple.

Comme je l'avais énoncé précédemment, nous découvrons vraiment deux mondes à Bali. Le monde des touristes où comme vous pouvez le voir c'est très beau, pas très cher et vous pouvez dormir dans des endroits somptueux.

Et de l'autre la pauvreté, la crasse et la pollution.

Beaucoup de chiens errants

J'avoue qu'il nous faut un certain temps d'adaptation. Même si je ne suis pas à leur place, je ne pense pas que les gens ici soient spécialement malheureux et je ne dis pas ça pour me rassurer même si des fois on en a un peu besoin. 😅

Les locaux sont franchement bienveillants, ils passent beaucoup de temps entre eux et ils sont très axés sur la religion, ce qui leur prend beaucoup de temps (je ferai un post un peu plus spécifique dessus ). En revanche c'est assez contradictoire parce qu'ils ont une religion qui est assez proche de la nature et des animaux mais on voit beaucoup d'enfants avec des téléphones à la main et des déchets partout... Chose qui est vraiment à l'opposé de ce que l'on a pu vivre en Nouvelle Zélande...

Aussi, quelque chose qui gâche un peu notre voyage mais ça il fallait s'y attendre, c'est la mousson. En début d'après-midi il se met à pleuvoir des cordes et ça ne s'arrête quasiment jamais jusqu'au soir. C'est effectivement encore la saison des pluies jusqu'à fin mars donc j'espère que nous aurons plus de chance pour le reste de l'Asie mais ce n'est pas sûr vu que cela change selon les pays. 😅

On adore !

Revenons à nos moutons! 🐑

Après avoir bu un petit café en bord de route histoire de nous abriter de la pluie, nous arrivons enfin au temple.

=> Bon à savoir : dans ce fameux café qui n'a l'air de rien, nous buvons notre meilleur jus d'ananas. Sans chichis avec un petit café: 15 000 roupies pour le tout. Même pas 1€, incroyable.

Nous commençons par Pura Tirta, un temple où les eaux sont sacrées. Les croyants vont se baigner avant la nouvelle année où à d'autres occasions afin de se purifier. Les touristes peuvent se baigner également mais je ne préfère pas par respect de leur culture.

=> Pura Tirta Temple. 60 000 pour deux./3,50€.


Pura Tirta

L'autre temple est juste à côté. Il est assez incroyable car il y a des ornements sculptés à même la pierre.

=> Gunung Kawi. 100 000 IDR/6€.

Gunung Kawi

Pour le retour, Marc nous guide pour prendre des routes moins touristiques avec mapy.cz qui, je le redis, est vraiment une excellente appli.

Bon sauf certains moins bons plans.... 😅


Les bons plans de Marco Polo

Le retour est vraiment une très agréable expérience car cela nous permet de découvrir l'arrière pays et ses habitants qui sont juste curieux de nous voir ou heureux. Ils essayent de nous parler en anglais voire en français.

A un moment, une dame me demande de l'aide pour mettre un sac de riz sur sa tête, cela fait l'animation dans le village. Ils sont surpris de voir que je suis capable de soulever le sac toute seule et me remercient.

C'est vrai que je suis costaud 🤣💪🏻.

Nous passons également à travers les rizières, ce qui nous permet de voir les agriculteurs travailler.


Le retour vers Ubud

D'ailleurs, nous ne savions pas exactement comment était cultivé le riz, mis à part que celui-ci était complètement enseveli sous l'eau.

Nous pensions que les grains étaient cultivés presque à la racine mais en fait c'est comme le blé, c'est à la surface!

Aussi, nous avons découvert les canards des rizières qui arrivent parfois en cargaisons pour manger tous les parasites. Ils ont vraiment un long coup et paraissent hauts sur pattes. 🥰


Les grains
Les rizières

Pour terminer ce post sur l'envers du décor, le lendemain nous quittons Ubud en Grab (pas donné ) pour le mont Batur. Un incontournable d'après beaucoup de touristes...

Comment vous dire que si nous avions su nous y serions pas allés.

L'idée étant de le faire sans guide car c'est une montagne relativement petite, nous posons nos affaires à l'hôtel et suivons des chemins grâce à Mapy. Très vite la route est recouverte de déchets et les locaux nous avertissent que nous ne devons pas y aller sans guide.

Je comprends que c'est leur gagne pain et pour beaucoup de choses j'accepte de payer, mais quand ça se transforme en mafia, ça commence rapidement à m'agacer. D'autant plus que nous ne faisons pas la balade pour voir le lever du soleil et donc ne risquons pas grand chose. Arrivés à mi-chemin, un habitant nous bloque le passage en nous forçant à le payer pour être notre guide si nous voulons continuer.

Même s'il nous fait un bon prix, j'insiste auprès de Marc pour que nous ne continuions pas. Je sais que ce n'est pas ma culture mais je n'aime pas ces manières alors que rien n'interdit aux touristes de faire l'ascension gratuitement. Je préfère rebrousser chemin et éventuellement payer pour les volcans quand nous serons à Java.

Bref une grosse déception...

Le Mont Batur (et son péage)

Pour la peine nous retournons à l'hôtel qui est vraiment charmant car les chambres sont dans des petites cahutes, nous mangeons un bout dans le Warung du coin et ressortons notre bon vieux jeu de Monopoly qui nous accompagne depuis l'Australie!

=> Bunbulan Hill Hostel and Cottage. 153 000 la nuit./9€.

Qu'il est beau avec sa chemise trouvée en friperies 😍
5
5
Publié le 14 mars 2024

Pour quitter Batur c'est une autre paire de manches...

Je ne me rendais pas compte qu'en étant paumés au milieu de nul part il n'y aurait pas de Grab. En même temps, va trouver un Uber vers la Chaise Dieu en Haute-Loire, c'est la même !

Nous partons donc avec nos sacs à dos en espérant trouver un taxi en chemin.



Les gamins du coin

Nous passons à travers une multitude de villages dans lesquels on nous regarde avec des yeux ébahis. Nous enchaînons les montées et longeons même une grotte de chauve-souris !

Quelle aventure ! Et pourtant, je suis d'une humeur de chien. J'ai envie qu'on avance et qu'on trouve enfin un taxi. 😅

On commence à s'engueuler avec Marco Polo, rien de plus normal..

"Comment ça se fait qu'en temps normal, à chaque coin de rue, on nous alpague pour un taxi et là rien du tout?!"

"Qu'est-ce que j'en sais moi?! Il n'y a pas de Grab Marie!! Et en même temps va peut-être falloir aussi accepter de payer plus cher !"

"Hi! Are you looking for a taxi?" (En vrai c'était plus "Taxiiii?")

Vous l'aurez compris, un petit jeune passe et propose de nous emmener jusqu'à Amed pour 400 000 roupies (en négociant). C'est plus cher qu'un Grab mais bon... Pas le choix.

Nous ne regrettons pas en voyant les montées et les descentes que nous aurions dû faire jusqu'à notre destination. Plus la pluie... Je pense qu'il nous aurait bien fallu la journée. 😅

C'est donc de meilleure humeur que nous arrivons à Amed!


Yeeeees ( sous la mousson )

Nous avions réservé deux nuits dans un petit hôtel avec restaurant sur le toit. Ambiance très familiale et très reposante!

Étant donné qu'il pleut des cordes, nous y passons pas mal de temps et faisons du restaurant notre cantine 😅.

=> Amed Stop Inn. 118 000 Roupies la nuit./7€.


La vue du resto.

Le lendemain, nous décidons de retenter notre chance en demandant un scooter à l'hôtel.

Le propriétaire, tout heureux, nous montre son dernier scooter nouvellement acheté, flambant neuf. Son fils fait un peu la moue et n'a pas l'air bien rassuré que nous le prenions (le pauvre, nous nous demandons si ce n'est pas le sien. 😅)

Marc réussit à le démarrer (le scooter hein, pas le gamin 😁), il fait un petit tour avec et nous voilà partis, libres comme l'air!!

Youpiiii

Alors il y a un contexte que je ne vous ai pas spécifiquement expliqué.

Comme notre premier chauffeur de taxi Gusti nous l'expliquait, nous sommes dans une semaine très chargée d'un point de vue religieux et il y a beaucoup de cérémonies. Actuellement nous sommes à deux jours de Nyepi, le jour du silence qui représente la nouvelle année pour les hindous. Par conséquent deux jours avant (aujourd'hui pour nous), c'est Kuningan, le jour des sacrifices. (Oui vous avez bien lu...).

En nous rendant aux temples nous croisons énormément d'habitants en tenues de cérémonie avec des offrandes pour les dieux.

Le premier dans lequel nous nous arrêtons est celui de Tirta Gangga.

=> Tirta Gangga. 140 000 pour deux./8€

Et 2000 pour le parking. (Les véhicules sont surveillés tout le long, cela rassure un peu pour le scooter 😉)



Tirta Gangga.

Ce temple est vraiment magnifique, nous croisons même des locaux qui accèdent à des enceintes réservés à la prière.

Vous pouvez également vous baigner en payant un supplément.

Ensuite, nous voilà repartis sur notre bolide!

Direction un temple qui est beaucoup plus loin et surtout immense: Bekasih.

=> Temple de Bekasih. 180 000 pour deux et 5000 pour le parking.


Bekasih

Il y a plusieurs temples, c'est comme un petit village. Et là, comme je l'ai expliqué précédemment, nous tombons en fait sur la cérémonie de Kuningan pour les sacrifices.

J'avoue que ça me fend le cœur étant donné qu'on voit une biche, un chiot, un singe, une tortue, une chèvre, une vache et une oie qui vont être tués pour les dieux.. Nous ne voyons pas le sacrifice, il se déroule dans une enceinte close aux touristes, et ce n'est pas plus mal car je ne suis pas très à l'aise avec ça. Je respecte leur religion et leur culture mais, comme beaucoup de monde j'imagine, je n'aime pas voir les animaux souffrir. Après voilà, c'est comme ça et ça fait partie de leurs croyances.

D'ailleurs, c'est vraiment un point que j'ai adoré à Bali qui est aussi surnommée "l'île des Dieux". Nous avons pu voir beaucoup d'aspects religieux cette semaine.

Comme les tenues traditionnelles, les femmes déposant des offrandes devant leur maison ou sur les autels ou encore les décorations en bambou qui sont elles même composées de différentes parties signifiant chacune quelque chose.


Les décorations

Les villageois qui se regroupent autour de combats de coqs, tradition maintenant officiellement interdite depuis 2002 car de nombreux Indonésiens se sont ruinés. Mais ils sont acceptés durant les cérémonies religieuses et les parieurs peuvent miser jusqu'à un mois de salaire dans un seul combat !!

(Encore une fois, je n'approuve pas spécialement ces pratiques, je ne fais qu'évoquer les faits).

Aussi, tout au long de la semaine nous avons suivi la confection des monstres pour la cérémonie d'Ogoh Ogoh, un hommage aux mauvais dieux "afin qu'ils ne commettent pas d'actes trop horribles sur les hommes".

Le jour de notre départ (demain) aura lieu la cérémonie et ils feront défiler leurs monstres en papier mâché.


Un monstre pour Ogoh Ogoh.

Étant donné que nous ne voulons pas rester enfermés à l'hôtel pour le jour du silence, c'est notre dernier jour à Bali.

Après être rentrés malgré la mousson et les routes inondées (Marc a très bien géré le scooter, il peut conduire partout maintenant 😂), nous profitons des éclaircies et allons faire un dernier tour sur Amed.


Amed
6

Aujourd'hui c'est le grand départ pour Lombok!

Mais avant, en chemin, nous suivons l'idée de Marc et allons nous poser quelques jours dans les îles Gili.

Vous avez Gili Twarangan (l'île de la fête), Gili Meno qui est beaucoup plus tranquille et Gili Air qui est un mélange des deux autres îles.

Gili Meno est réputée pour les lunes de miel, rassurez-vous, vous n'avez rien loupé, nous ne nous sommes pas mariés en douce et ce n'est pas au programme 😂. Mais nous avions envie de vraiment nous poser sur une île quasi déserte qui offre en effet une douce sensation de lune de miel. 🥰


Mais avant tout, il faut pouvoir y accéder !

Pour cela, étant donné que c'est jour de fête dans tout Bali (Ogoh-Ogoh), les rues sont bloquées à partir de 14h. De plus, comme beaucoup de touristes comme nous ne veulent pas rester bloqués pour le jour du silence, il y a 5000 personnes qui embarquent le même jour que nous dans différentes compagnies maritimes au lieu des 1000 habituels.

Je ne vous raconte pas le bazar...

Bref, nous partons à 6h du matin de notre hôtel pour finalement attendre notre ferry à Padang Bai jusqu'à 13h30 mais qui ne lève pas l'ancre avant 14h30 tellement c'est la panique!


On garde le sourire

Nous trouvons un petit Warung sympa dans lequel nous petit-déjeunons et lisons sagement le guide du Routard.

Nous tombons sur Zoe, une Américaine qui vient de San Francisco et qui a trouvé un petit chiot.. Elle décide de le garder et de le ramener avec elle aux USA.. C'est adorable de sa part mais c'est vrai que si nous décidions de ramener tous les chiots et chatons que nous trouvons sur le chemin, nous en aurions plusieurs dizaines. C'est malheureux et des fois ça fend le cœur mais il y a énormément de petites bêtes poilues vivant dans la rue...

En tout cas, j'espère que la miss Zoe et son petit chiot surnommé Gili (comme les îles 😉), arriveront aux Etats Unis sans encombre !

Gili

Enfin, après beaucoup de bousculades, une eau agitée et des billets supplémentaires à payer (toujours une douane pour faire raquer quelques roupies de plus, les petits malins!). Nous arrivons à la première île, Gili Twarangan et comme notre bateau ne s'arrête pas à Gili Meno et que le dernier ferry est parti, il faut en prendre un bateau privé ! Donc forcément nous raquons de nouveau... Mais c'est pour la bonne cause car nous accostons, tout heureux, à la magnifique Gili Meno. 🥰

Gili Meno

Sur place, nous avons réservé un logement pour 3 nuits dans des espèces de cahutes avec petit déjeuner inclus.

Le gérant et sa compagne sont adorables et nous sommes très heureux de poser nos affaires pendant un petit bout de temps.

=>DEA Gili Cottages. 185 000 roupies la nuit. 11€


Toujours là au bon moment!

Le tour de l'île se fait en 1h30 à pied, mais il est également possible de louer des vélos, de faire du cheval ou de prendre une petite charrette (pas donné).

De notre côté nous optons pour la marche tout le long du séjour.

Le seul problème que nous rencontrons c'est la pluie! Il est vrai que régulièrement il se met à tomber des trombes d'eau et l'île est vite inondée... Mais bon ça ne nous décourage pas et nous visitons l'île de fond en comble!



J'ai dit, on ne se décourage pas!

Autre chose qui fait un peu bizarre, c'est le changement de religion ! Dans le reste de l'Indonésie, la majorité des habitants sont musulmans et c'est le commencement du Ramadan.. Du coup, il y a une mosquée sur l'île et régulièrement (même la nuit), nous avons le droit à l'appel à la prière... Merci les boules Quies. 😉

Cela n'empêche pas les Indonésiens d'être très tolérants même si je pense qu'il ne faut pas abuser non plus.

A ce sujet, nous avons vu pas mal de touristes qui n'étaient pas très respectueux malheureusement... Tenues très légères chez les filles ou torse nu chez les garçons, certains même avec une bière à la main dans les temples.

Au-delà de la religion, étant donné que rien n'est vraiment cher, nous avons aussi vu de l'abus de la part de certains touristes qui prenaient les Indonésiens pour leurs boniches... Eux qui sont sont tellement adorables, ça serait dommage qu'ils en viennent à détester les étrangers à cause de comportements à la con...

Breeeeef. Veuillez m'excuser, c'était mon petit coup de gueule... 😅

Pour le reste de notre séjour à Gili, ce n'est vraiment pas compliqué, balades, baignades, restos, apéros et dodos.😁

J'avoue que cela nous a fait un bien fou! L'île est tellement calme... Nous vous la recommandons à 100%!

=> Attention par contre à bien retirer des sous avant de venir car le distributeur ne fonctionne pas toujours et ici, tout se paye en liquide!

Ah oui et petite dernière chose, nous n'avons pas vraiment profité du snorkeling car la météo n'était pas toujours au beau fixe et que nous n'avions pas toujours envie de nous mêler aux touristes mais l'ensemble des trois îles est assez réputé pour ça 😀

Vous pouvez également observer les tortues dans les refuges ou comme nous, vous poser avec une petite bière en bord de mer et attendre que mesdames veuillent bien sortir leur tête de l'eau pour respirer. 😉 Un régal 🥰

Espérons que l'île gardera un peu de son aspect sauvage car il y a également de gros aménagements pour le tourisme (même certains à l'abandon) et cela engendre pas mal de déchets qui s'accumulent sur celle-ci.

Un vrai petit coin de paradis 🥰
7
7
Publié le 18 mars 2024

Nous quittons donc Gili Meno pour Lombok via le "slow ferry", un bateau traditionnel en bois, qui passe seulement deux fois par jour. C'est très bêtement que nous sommes à deux doigts de louper le bateau alors que nous sommes une demie heure en avance... Et oui c'est ça de se dire qu'on a trop de temps devant nous, nous ne faisons plus attention.

Heureusement nous réussissons à le prendre et arrivons sur Lombok.

Au port, comme dans l'aéroport, les vendeurs et conducteurs nous sautent dessus et nous collent tel des sangsues ! Nous esquivons l'attaque et nous trouvons un petit café avant de commander un Grab.

L'objectif: aller plus au sud vers Mangsit, destination phare d'après le Routard où nous avons trouvé un logement qui ne peut pas sonner plus français ! La vie en Rose...

=> La vie en Rose. 170 000/10€.

La vie en rose

Comme nous arrivons un peu tôt sur place, nous discutons avec Didier, un ancien vigneron basque qui a décidé de quitter le pays pour parcourir le monde... Encore une très belle âme qui traîne beaucoup de casseroles.

Et nous partons à pied en direction de Segiggi, deuxième petite station balnéaire recommandée.

Nous apprécions marcher dans ces pays même si les gens nous prennent pour des fous étant donné qu'ils font rarement quelques centaines de mètres sans leurs scooters.

De notre côté, ça nous permet de voir pas mal de choses que nous ne verrions pas en transports en commun et de méditer un peu par la même occasion. 😉


Direction Segiggi

Nous marchons deux bonnes heures et arrivons sur place.

Honnêtement, cela ne pète pas trois pattes à un canard. Nous sommes un peu déçus d'être venus par ici et c'est également ce que nous dira François, un Toulousain rencontré dans le taxi.

Après un petit gueuleton dans un Warung, nous retournons à notre hôtel et là nous comprenons tout le sens de son nom...

L'endroit est vraiment charmant, très posé... Nous passons la soirée à discuter avec pas mal de Français et avec Zul le tenant qui est une vraie crème!

Nous commandons un bon petit bœuf aux oignons qui est à tomber pendant que Zul nous raconte un peu son histoire, comment les tremblements de terre à répétition en 2018 ont détruit sa maison et comment il a appris à des enfants à construire une école à partir de déchets récupérés sur la plage. Encore une personne incroyable.

Si vous passez par là, ne loupez pas La vie en Rose, c'est le lieu qui a donné tout son sens à notre passage à Mangsit. 🥰

La construction de l'école.

Le lendemain, nous filons pour Kuta, une autre station balnéaire dans le sud de l'île.

Dans le taxi nous rencontrons donc François le Toulousain baroudeur. Ancien conducteur de trains en France, il a maintenant trouvé une autre façon de voyager!

Et arrivés sur place nous tombons sur Guillaume, un passionné de l'Asie et notamment de l'Inde ainsi que sa compagne Liberté. Tous les deux de vrais amours avec qui nous mangeons un bout et décidons de nous revoir sur Kuta.

C'est trois nuits que nous prenons donc sur place dans une espèce de cahute en compagnie d'énormes geckos! Le lieu est hyper bruyant et pas très chaleureux mais bon cela fera l'affaire ! 😅

=> Sasak Lombok Bungalow 100 000 la nuit. 6€.


Sasak Lombok Bungalow

En nous baladant, nous retombons sur Guillaume et Liberté (oui le monde est petit), et des gamins du coin nous proposent un foot sur la plage!

Moment un peu magique jusqu'à ce qu'ils essayent de nous vendre leurs bracelets. 😅

Un peu dommage mais bon, cela fait partie de leur univers... Au moins nous avons passé un chouette moment avec eux.


Mieux que Ronaldo, Marco Polo!!

Le lendemain, nous louons un scooter pour deux jours et il est clair que les routes sont beaucoup plus praticables ! Un vrai bonheur !

Nous filons en direction de Selong Belanak Beach , une plage idéale pour surfer...

Les vagues sont énormes et nous prenons un réel plaisir à jouer dedans.

Sur place, nous tombons sur François à la recherche d'un coin pour déjeuner et finissons par manger ensemble. C'est donc autour de délicieux calamars cuits au barbecue qu'il nous fait part de ses anecdotes et nous transmet un peu de son voyage... 🥰

Selong Belanak

Au lieu de rentrer directement, nous passons par un petit village Sasak (l'ethnie de l'île) qui date de 200 ans et qui est encore tenu à l'ancienne.

En arrivant, nous tombons sur une petite dame en train de tisser et décidons de lui prendre un Sarong pour Marc.

Malheureusement, comme nous n'avons plus trop de monnaie, le guide à l'entrée du parc qui demande une donation, n'est pas bien content et nous fait donc une visite expéditive du village.

C'est dommage car c'était très joli et nous serions bien restés un peu plus longtemps.. Et oui, rien n'est vraiment gratuit...

=>Sade village.

Sade village

En rentrant, Guillaume et Liberté nous proposent d'aller voir le coucher de soleil et de manger un bout par la suite.

Ils nous font découvrir plusieurs fruits dont le "fruit du serpent" qui ressemble un peu à de l'ail mais qui a un goût de litchi et la mangoustine qui a la texture du litchi. Des fruits qui risquent de nous manquer en France 😉.


La mangoustine et le fruit du serpent. 🐍

Le coucher de soleil est somptueux et nous passons un super moment avec nos deux tourtereaux.

La soirée se termine dans un petit resto indien fort bon mais qui n'arrange pas mes problèmes de transit! 😅

Merci tata pour ta trousse à pharmacie magique! ❤️

Coucher de soleil sur Kuta

Enfin, avant de quitter Lombok, nous tenons à aller un peu plus au nord de l'île même si le volcan Rinjani n'est malheureusement pas escaladable à cause de la saison des pluies..

Nous roulons pendant une heure et demie (je ne vous raconte pas comme ça fait mal aux fesses 🤣), et allons visiter la forêt des singes qui sont cette fois-ci beaucoup plus sauvages ! L'un d'entre eux nous montre sérieusement les crocs et nous ne sommes clairement pas rassurés...

Heureusement tout se termine bien. 😅

=> Tetebatu Monkey Forest. 60 000 pour deux. 3,50€.

Tetebatu Monkey Forest

En rentrant, nous nous rendons compte que nos genoux sont complètement brûlés par le soleil 😅

Et oui, tout comme sur le bateau, on crame sans s'en rendre compte...

Nous préparons nos affaires et prenons un vol pour Surabaya le lendemain. ✈️

C'est ainsi que s'achèvent nos aventures à Lombok et Gili Meno! Une partie de l'Indonésie que nous avons particulièrement appréciée 🥰.


Ça pique !!!
8
8
Publié le 23 mars 2024

Et dis donc Jamy, comment sait-on si un volcan va exploser ?

Rien de plus simple Fred, si ça sent un peu trop le souffre c'est que nous sommes cuits!

Alors non, nous n'allons pas vous faire un remake de l'émission "C'est pas sorcier" mais en revanche nous allons vous parler du volcan le plus visité de Java: le Mont Bromo!

Nous décollons donc de Lombok ( vue la qualité et l'organisation, voire l'absence des transports en commun sur les îles de Bali et Lombok, mieux vaut prendre un vol ... On en a pour son temps et son argent! )

Une fois arrivés à Surabaya, au nord de Java, nous devons descendre jusqu'à Probolinggo pour l'ascension du Mont.

Pour ça nous prenons un Grab jusqu'à la gare, puis on nous annonce qu'ils n'ont plus de ticket mais qu'on pourra en avoir un à la station suivante. Donc, nous prenons un billet pour la station d'après, sautons dans le train qui commençait à partir, et ensuite un nouveau pour aller à Probolinggo à l'est.

Je ne vous raconte pas le micmac 😅.


Une fois à Probolinggo, une navette nous attend pour monter jusqu'au village au pied du Mont.

Le chauffeur et sa femme sont adorables mais mon dieu, nous pensons mourir une bonne dizaine de fois. 😅

De plus, je crois qu'en plus du recyclage des déchets, les Indonésiens n'ont pas bien de notions en sécurité... Aucun n'a la ceinture et la femme a son petit de deux ans qui fait des galipettes sur ses genoux à l'avant... J'ai plus peur pour eux que pour ma vie je crois...

Mamma Mia !

Nous arrivons sans encombre à travers la brume.Nous sommes à 2200 mètres d'altitude et nous avons l'impression d'être au Népal. Il fait un peu frais et nous nous sentons en haute montagne.

Marc est aux anges! 😉

Nous posons nos affaires à l'hôtel, malheureusement l'eau de la douche est glacée donc pas possible de se réchauffer 😅

Et nous filons manger dans un petit resto qui deviendra notre cantine pour le restant du séjour.

=> Kusuma Kitchen.

Le village de Cemoro Lawang

Nous nous couchons assez tôt car le lendemain c'est réveil à 2h30 pour l'ascension ! 💪🏻

Chose promise.... A 3h, nous claquons la porte et sommes partis!

Il fait nuit noire, heureusement que Marc a gardé sa frontale contrairement à moi 😖... Nous avons sommeil et bien la dalle mais pas le temps de niaiser, il faut crapahuter avant le lever du soleil !

Au lieu de faire directement Bromo nous nous rendons à "King Kong Hill", le meilleur spot pour voir le lever du soleil sur Bromo et sur le volcan Semeru qui explose en quelque sorte toutes les 30 minutes et par conséquent est très surveillé.

On galère un peu, malgré le fait qu'il soit trois heures du matin, on croise quelques guides qui veulent nous accompagner ou nous proposent des chevaux ou une mobilette mais nous ne cédons point! La route est un peu glissante et sinueuse mais nous arrivons finalement au sommet !

Ça pique !

Il vente beaucoup et ça caille sévère !

Mais heureusement nous rencontrons Maxime et Oihana, deux Français dans le même cas que nous avec qui nous patientons sagement jusqu'au lever du soleil tandis qu'une foule de touristes se pointe au fur et à mesure.

5h30 et c'est magique !

Le lever de soleil avec la brume

On ne voit pas très bien à cause de la brume mais c'est tout de même un joli spectacle et nous apercevons également au loin une explosion du Semeru..

Étant donné que le courant passe bien avec nos deux nouveaux acolytes, nous décidons de prendre le petit déj' ensemble et d'escalader Bromo.

Les copains nous avertissent qu'il y a normalement un billet à régler pour rentrer dans le parc national des volcans.

Il faut le payer à un grand checkpoint au bout de la rue principale du village. Mais il est très facilement contournable via des rues secondaires si vous êtes à pied où en moto.

Celui-ci n'étant pas franchement donné (215 000/personne), nous décidons de passer à travers les filets de nouveau grâce à l'appli de Marc. Et ça fonctionne ! Il y a un chemin secret que nous suivons et nous nous retrouvons sur la plaine, face à Bromo!


C'est une sorte de No Man's Land recouvert de sable noir et la traversée me semble presque aussi belle que le lever de soleil de ce matin.

Si vous décidez de faire comme nous, vous ne risquez pas de vous perdre car l'on peut suivre de loin les Jeeps de touristes se dirigeant vers le mont.

Nous nous rapprochons tranquillement, un peu la boule au ventre de se faire pincer.

=> Conseil: ça ne fonctionne peut-être pas à tous les coups mais Guillaume, que nous avons rencontré à Lombok, et qui a un peu plus l'habitude de barouder que nous, nous expliquait que lorsque nous ne sommes pas sûrs, il vaut mieux la jouer copains.

Par exemple, nous avons croisé un monsieur à cheval et nous avons eu peur que ça soit un ranger qui cherche à vérifier que nous avions bien payé la taxe d'entrée. Au lieu de nous planquer et de faire les discrets, je l'ai abordé en lui disant qu'il avait vraiment un beau cheval etc. Alors oui c'est du baratinage et je ne vais pas me vanter d'être douée pour ça 😂 mais si on se prend au jeu c'est plutôt rigolo et les choses passent mieux.

Au moment de l'ascension, nous voyons beaucoup d'asiatiques sur des chevaux qui font la moitié du trajet sur ces pauvres bêtes. Les chevaux sont vraiment dans un sale état, nous en voyons un qui bave énormément à cause du mord, un autre épuisé ...La plupart sont plus petits que leurs monteurs et ils semblent vraiment maigres.

Je ne vais pas critiquer toutes les attractions touristiques car ça fait vivre les locaux, mais là quand même c'est trop...

Après faites ce que vous voulez mais je ne suis pas certaine que ça soit un bon plan d'encourager cela.


Aller, j'arrête de faire ma donneuse de leçons. 😂

Nous montons les escaliers et là une puissante odeur de souffre nous monte au nez... Nous aurions peut-être dû prévoir un masque...

Nous nous protégeons avec nos keffiehs mais c'est vrai que c'est intense!

Arrivés au sommet, il y a beaucoup de fumée et nous sentons la terre gronder sous nos pieds, c'est impressionnant.... Un moment qui restera sans doute gravé pour longtemps dans nos mémoires.

Par la suite, nous prenons le chemin inverse et comme il est 9h, nous décidons de rentrer à l'hôtel et de prendre une petite douche (glacée) avant de rejoindre les copains vers 11h pour manger un bout ensemble.

L'après-midi je suis cuite (et non ce n'est pas le souffre 😉), je décide donc de faire une sieste pendant que mon aventurier préféré mais sans doute un peu fou (je ne sais pas comment il fait), décide qu'il n'en n'a pas eu assez et part se promener quelques heures supplémentaires dans la mer de sable. 😂

Deux salles deux ambiances !

Le soir rien de bien fou étant donné que nous sommes KO. Nous disons au-revoir aux copains et partons nous coucher.

=> Bromo B&B. 202 000/12€.

Le lendemain, nous voulons essayer d'attraper le train de 11h30 étant donné que nous en avons pour 9h jusqu'à Yogyakarta.

Nous nous levons tôt, prenons un petit déj et tentons de motiver du monde pour partager un bemo, le minibus local, afin de réduire les prix et de motiver le chauffeur à partir (les navettes comme celles-ci ci ne partent que quand elle sont pleines, mieux vaut ne pas être pressé...)


Le taxi-brousse indonésien

Nous réussissons tant bien que mal à récupérer du monde et nous partons vers 9h30.

Nous arrivons juste à temps pour prendre nos billets à 11h et montons dans le train à 11h30.. Ouf!

Les 9 heures sont un peu longues, surtout au début car nous sommes en classe éco et il y a beaucoup de monde et pas vraiment de place pour se poser. Heureusement, beaucoup descendent à Surabaya et nous pouvons tranquillement profiter du reste du trajet en paix et même manger ce que nous propose la SNCF locale 😂. D'ailleurs quand on voit les prix par rapport à un aller Vichy - Paris c'est assez fou. 10€ pour deux pour 9 heures de trajet !

Encore une belle épopée !

Et c'est à 20h que nous arrivons finalement à Yogyakarta où nous prévoyons de rester quelques jours.

9

C'est dans une chambre un peu simplette que nous logeons à Yogyakarta mais bon vu le prix, nous n'avons pas à nous plaindre et au moins il y a le tapis ainsi que la direction vers la Mecque pour la prière ! Que demander de plus? 😂

=> Benarz Shariah Homestay. 73 000/4€.


Il fait chaud non?

Après une nuit bien reposante, nous partons en direction du Kraton, le palais du Sri Sultan Hamengkubuwono X, dixième de la dynastie et gouverneur de Java-centre. Celui-ci est entouré d'un quartier délimité par de grands murs blancs nous rappelant un peu nos châteaux forts.

Nous décidons de prendre d'abord un petit déjeuner dans une petite bulle d'air: le café Sapulu.

Le tenant est adorable et a un anglais impeccable ! De plus il a l'air fan des Miyazaki et passe en arrière fond des reprises de Kiki la petite sorcière, Le château ambulant ou encore Princesse Monoke. (Si vous ne connaissez pas, je vous invite à les visualiser !!) 😁

=> Sapulu coffee, aux prix abordables.

Les bons smoothie bowls au fruit du dragon miam!

Sur place nous sympathisons avec le fantastique Georgio et sa femme Monica! Un Italien qui ne manque pas d'humour et une Suisse enseignante aux USA. Les mêmes prénoms que mes grands parents, forcément des personnes fantastiques ! Joli clin d'œil. 😉

Le ventre plein, nous allons au Kraton. Malheureusement, Marc porte son fidèle marcel (pour ceux qui le connaissent bien, vous savez que c'est rare de le voir sans 😂) et ça ne passe pas auprès de la sécurité à l'entrée. Nous avons beau avoir nos sarongs, les hommes sont obligés de porter un t-shirt ou une chemise. Rien de demandé aux femmes (pour une fois ça change 😅).

Nous repartons donc vers l'hôtel qui n'est pas à côté pour récupérer un t-shirt.

En route nous voyons beaucoup d'oiseaux en cages... Ça m'attriste beaucoup. Je sais qu'il ne faut pas compter sur l'Asie pour le respect de la condition animale même si c'est peut-être en train d'évoluer (je l'espère), mais bon ça fait vraiment de la peine.

Si ça vous intéresse, il y a le marché aux oiseaux, mais de notre côté, ça ne nous disait pas de voir toutes ces petites boules de plumes en cage.


En revanche, Yogya est réputée pour ses ateliers de confection de batiks, des vêtements composés de tissus imprimés ! Ce n'est pas donné mais il y a de très jolies choses.

=> Attention encore une fois aux locaux qui sont très forts pour vous emmener en se faisant passer pour des étudiants et vous pousser à acheter.

Bon et notre Kraton?

Et bien nous y arrivons enfin et avec un t-shirt cette fois-ci! 😁

Honnêtement, je pense que c'est à voir mais nous n'avons pas été transcendés. Comme c'est le Ramadan, si j'ai bien compris, les concerts matinaux joués dans la cour sont annulés... Dommage. Mais bon cela ne nous empêche pas de déambuler dans les jardins du palais.

=> Le Kraton. 50 000/3€ pour deux.

En sortant, nous retombons sur Georgio et Monica et choisissons de faire un bout de chemin ensemble.

Le quartier est vraiment joli, il y a pas mal de tags aux murs et des souterrains menant à Taman Sari, le "château d'eau" offrant 3 anciens bassins dans lesquels le sultan et ses concubines se baignaient, et dont on a malheureusement plus le droit aujourd'hui.

=>Taman Sari. 50 000/3€.

Avant de quitter nos deux nouveaux amis, ils nous parlent du spectacle de Ramayana qu'il est possible de voir en ville mais aussi au temple de Prambanan. Nous décidons donc de nous y retrouver dans la soirée.

Mais avant cela, petit cours sur la marionnette !

Marc insiste pour que nous allions voir les fabricants même si moi de mon côté je redoute le traquenard. Comme quoi, je suis mauvaise langue, car après coup nous n'avons pas du tout regretté nous être rendus dans la ruelle des fabricants.

Nous tombons sur 4 messieurs à l'ouvrage dont un ancien qui propose de nous expliquer tout le procédé. Et le tout en français !

La fabrication et le spectacle de marionnettes sont une tradition javanese qui date de plusieurs siècles. Celles-ci étaient d'abord conçues sur des feuilles de bananiers, mais étant trop fragiles, ils utilisent maintenant de la peau de bœuf. (Pas ceux de Java car ils sont utilisés pour l'agriculture et donc trop fouettés, la peau est de mauvaise qualité.)

Le mot marionnette, Wayang en Javanais, signifie également "miroir", un peu comme le théâtre grecque et la Catharsis, les marionnettes sont là pour refléter la condition humaine et donner des leçons.

Le support original pour le théâtre à marionnettes fait 5m sur 2m et est éclairé par une lampe à huile de coco.

Les spectacles commencent en général à 21h et se terminent à 5h du matin. Il y a une seule personne pour jouer tous les personnages et 15 musiciens derrière. Tout comme beaucoup d'aspects culturels en Indonésie et j'imagine aussi en Asie, tout est source de symboles et de significations.

Par exemple ici pour la marionnette, le bas représente la nature et l'ancrage des pieds dans celle-ci; le milieu "hati", le cœur et le haut, l'esprit.

Beaucoup de dieux ont leur représentation sous forme de marionnette. Je vous ferai un petit topo sur le sujet un peu plus loin dans le blog.

Si le personnage a un long nez, cela représente la curiosité, les longues oreilles, l'écoute donc la sagesse et la position des mains est un lien avec la méditation. (Je vous ai mis un petit schéma trouvé sur place si vous voulez en savoir plus. 😉).

Il faut environ une semaine pour créer une marionnette, 3 jours pour la tailler dans le cuir et 4 pour la peindre avec des couleurs naturelles pour ne pas abîmer le cuir.

A l'ouest de Java, les marionnettes sont en bois.

=> Classic Wayang. Lieu de fabrication des marionnettes pour le sultan. Vous pouvez faire une donation mais pas acheter de marionnettes ou de masques sur place.


Passionnant !

La journée ne s'arrête pas là !

Nous nous rendons par la suite au musée Sonobuduyo qui présente différents aspects de la culture indonésienne.

Le musée n'est pas cher et vaut franchement le détour si vous voulez en savoir plus sur les Batiks, les marionnettes, les costumes ou encore sur la présentation de quelques armes comme le kriss.

=> Musée Sonobuduyo 40 000/2€. Pour deux.

Enfin, avant d'aller voir le spectacle, nous dînons à Nanamia, un super resto italien conseillé par Georgio (donc une valeur sûre 😉) dans lequel nous mangeons des pizzas. Nous aimons tellement l'endroit que nous y retournerons plus tard le jour de notre départ !

=> Nanamia. (Attention, comme c'est Européens, les prix sont plus chers, mais franchement ça vaut le coup ! Les quantités de pâtes sont assez petites mais faites maison).


Inutile de vous faire un dessin 😅

Pour clôturer cette journée en beauté, nous retrouvons donc nos amis pour voir Ramayana le ballet Purawisata.

On vous distribue l'histoire dans la langue souhaitée, ce qui permet de la comprendre un minimum, car des fois il faut s'accrocher !

Une histoire d'amour mettant en scène des dieux comme Hanouman, le dieu des singes ou Brahma le dieu du feu. 🔥

Le tout accompagné par un orchestre de gamelan et de paroles chantées en Javanais.

Étant donné que nous sommes en mars, donc en basse saison, il n'y a pas trop de monde mais nous vous recommandons de réserver des tickets en pleine saison car ce spectacle est très populaire et souvent bondé.

Ramayana Ballet. 600 000/35€. Pour deux. (Possibilité de manger un buffet sur place pour 100 000 roupies de plus il me semble).

A voir !
10

Après deux jours passés dans le centre de Yogyakarta, nous décidons de changer d'hébergement pour être un peu plus au vert.

Nous trouvons donc un hôtel avec une architecture typiquement javanaise et une piscine.

Très agréable !

=> Alam Jogja Resort Mitra RedDoorz. 155 000/9€ la nuit.


L'idée étant de se rapprocher de deux temples connus afin de les visiter, nous tentons d'aller à Borobudur avec les moyens de transport locaux sans prendre de Grab.

C'est une réussite car nous prenons un premier bus qui nous emmène jusqu'à Blondo puis un petit bus local (le Bemo) qui nous emmène jusqu'à Borobudur. Nous en avons au total pour 5€.



Nous arrivons à Borobudur, le plus grand temple bouddhiste du monde.

Même si je ne doute pas de son ampleur et de sa magnificence, on ne va pas se mentir, le prix d'entrée fait bien mal au... Bref vous m'avez comprise.

=> Temple Borobudur. 910 000./53€ pour deux.

Sur place nous nous retrouvons dans un groupe avec un guide. On nous donne également des sortes de tongs en fibres végétales car il ne faut pas porter de chaussures.

Datant du fin 8ème, début 9ème, Borobudur signifie "le monastère sur la colline".

Il semble avoir été abandonné en 1100 puis retrouvé par Thomas Stafford Raffles (que l'on retrouvera à Singapour) en 1814. Les Néerlandais entament sa reconstruction en 1907 car le temple était devenu une vraie ruine. La rénovation se termine en 1983 grâce à l'UNESCO.

Le guide nous explique que c'est un temple de pèlerinage et que selon les croyances, plus on monte les étages, plus on accède au Nirvana, le paradis, en passant par le désir, les apparences et le vide.

On peut également y retrouver toute la vie de Buddha sur les façades d'un étage complet, ainsi que 300 statues de lui !

Vue du dessus, un vrai mandala.

Arrivés au sommet, le guide nous laisse un temps pour prendre des photos et profiter de la vue. Il est vrai que c'est magnifique !

Nous en profitons pour discuter avec une Française et une Espagnole établies à la Réunion. C'est sympa de partager nos expériences pendant que trois autres touristes posent de toutes les manières possibles et inimaginables devant les cloches géantes du temple. 😅

J'en profite pour refaire un petit point sur l'attitude des touristes qui font n'importe quoi...

C'est vrai que le guide nous remercie parce qu'on écoute vraiment ce qu'il dit plutôt que de venir uniquement pour poser devant le monument. Si on devait revenir sur les mauvaises attitudes, maintenant des tenues décentes sont imposées car certains se sont amusés à faire des photos en montrant leurs fesses ou en ayant des attitudes pornographiques...

Un peu de décence s'il vous plaît !!

Nous repartons tout heureux de cette visite en passant par tous les petits commerces. (Vous pouvez les éviter en ressortant par l'entrée car la sortie est un vrai labyrinthe parmi les commerces.)

En repartant nous mangeons un bon morceau de viande fumée dans un petit restaurant thaï, pas donné mais excellent !

=> PHUKET.

Et nous marchons un peu pour reprendre le bus pour rentrer à notre hôtel.


Le lendemain, rebelote !

Cette fois-ci, nous nous rendons au temple de Prambanan.

Celui-ci a été construit en 800 après JC. C'est assez fou de se dire qu'à cette époque en France c'est Charlemagne qui règne et que les Cathédrales ne sont même pas encore construites.

Les bâtisseurs n'utilisaient pas de ciment, par conséquent les pierres sont encastrées comme dans un jeu de Tetris, ce qui est malheureusement fatal lorsque surgissent des tremblements de terre comme celui de 2006, qui a détruit une bonne partie du temple.


Ce temple fait partie de la religion hindouiste et par conséquent, vous pouvez y retrouver plusieurs dieux.

Vous avez ce que l'on appelle la Trimurti, les trois principaux dieux : Brahma, dieu créateur de la matière et de l'univers, Vishnu, dieu conservateur de l'univers et Shiva, le dieu destructeur.


Je ne vais pas vous faire un point sur tous les dieux car il y en a plus de 33 millions...

Néanmoins, si vous croisez Ganesh, le dieu de la sagesse, de l'intelligence et de l'éducation (un peu tout moi quoi 🤣), il a une tête d'éléphant et vous pouvez toucher au choix sa trompe pour la sagesse, son ventre pour la richesse ou ses pieds pour avoir la force de continuer le voyage.

Bon comme nous l'avons su que plus tard nous ne l'avons pas touchée mais au fond nous avons déjà la sagesse et la volonté pour continuer donc ça fait peut être déjà de nous des gens riches non? 😁

Aller ça suffit, j'arrête la vantardise et je me reconcentre sur mes chakras !

Appelez moi, Indiana !

Dans le parc du temple vous pourrez voir le temple principal Prambanan mais aussi trois autres petits temples: Candi Bubrah, Candi Lumbung et Candi Sewu.

L'entrée est à 775 000 roupies (45€) pour deux, toujours un peu cher. Mais ça vaut le détour !

Nous quittons Yogyakarta, bien contents d'avoir pu découvrir cette ville!

De plus, belle surprise! A la gare nous tombons sur Georgio et Monica qui vont également à Semarang la ville du nord!

Nous passons un moment avec eux et nous donnons rendez-vous pour manger un peu plus tard ensemble.

Dans le train, nous nous rendons compte que le wagon bouge anormalement et c'est en recevant le message d'un de nos amis que nous comprenons qu'il y a un gros séisme qui a secoué la terre au nord de Java. Nous avons encore échappé à une catastrophe... Quel voyage !

Nous nous arrêtons deux nuits à Semarang, le temps d'attendre le train pour Jakarta le dimanche matin.

Je vais de nouveau faire rire Marie Noëlle avec mon expression mais encore une fois la ville ne pète pas trois pattes à un canard, si ce n'est le Rainbow village, Kampung Pelangi, un quartier de la ville revalorisé par le maire qui a décidé d'en faire un village arc-en-ciel en le recouvrant de couleurs.

Et c'est la touche finale de notre voyage en Indonésie car nous allons à Jakarta par la suite seulement pour prendre notre avion.

L'Indonésie nous a profondément touché surtout en contraste avec la Nouvelle Zélande.

Nous avons beaucoup aimé Lombok et Java, un peu moins Bali que nous trouvons trop touristique et beaucoup plus polluée.

J'espère que cela vous a plu et nous vous invitons à nous suivre pour la suite de notre voyage en Malaisie, en passant par la belle Singapour !

Merci et à très bientôt !

PS: si vous voyez des coquilles, n'hésitez pas à me le dire 😉

11
11
Publié le 2 avril 2024

Nous voilà à Singapour pour quelques jours !

Au lieu de vous faire le même schéma que d'habitude jour après jour, nous pensons que c'est plus intéressant de vous faire des points sur différents aspects étant donné que certains points se rejoignent selon les jours. 😀


Tout d'abord, l'arrivée à Singapour et les moyens de transport...

Déjà, il faut savoir que pas mal de choses sont interdites à Singapour et que vous pouvez prendre des amendes assez salées selon les irrespects de la loi.

De plus, je ne veux pas vous faire peur mais oui nous sommes dans un pays où la peine de mort n'est pas abolie! Pareil pour les sévices corporels. C'est vrai que je ne l'avais pas évoqué pour l'Indonésie mais c'est quelque chose qui marque et on ne voit pas les choses de la même façon en se baladant dans ces pays.

Donc interdiction d'importer et de manger des chewing-gums, de faire des graffitis, de vendre ou consommer de la drogue (tolérance zéro, y compris pour le cannabis). Les cigarettes électroniques sont elles aussi interdites !

Bref, renseignez vous avant de décoller pour ces pays-là.

Pour ma part, je ne sais pas si c'est avant d'arriver à Singapour ou en Indonésie, mais j'avais dans une petite poche de mon sac à dos en soute une pochette dans laquelle j'avais mis mes plaquettes de pilule contraceptive. Et bien en arrivant à Singapour, plus rien, disparue..

Je ne sais pas si c'est qu'on me les a volées pour les revendre ou par convictions religieuses peut-être, mais dans tous les cas, même une chose anodine peut-être récupérée ou volée.

Je ne vais pas partir dans le débat de comment nous allons faire sans mais rassurez-vous ou calmez-vous (je parle pour les copines qui se voient déjà tatas 😂), nous ne comptons pas revenir avec un mini nous!

Ah oui, aussi, faites très attention aux passages piétons ! Les policiers sont partout et si vous vous risquez à traverser à moins de 50m d'un passage, l'amende va vite vous piquer !

Malgré ou grâce à tout ça, Singapour est par conséquent une ville très sécurisée et cela fait un bien fou! Une petite pause de "lâcher prise" au milieu de pays où il faut constamment être aux aguets.


N'oubliez pas également de faire votre déclaration de "bonne santé" avant d'arriver à Singapour.

=> SG Arrival Card e-service.p

Il n'y a pas besoin de visa (90 jours)


Le métro :

Nous avons opté pour le MRT (Massive Railway Transport) pour nous déplacer car ce n'est pas cher du tout et celui-ci est super propre et agréable.

En arrivant, nous avons acheté des "EZ cards", les cartes de métro locales (5S$) et avons mis 15$$ dessus, ce qui nous a permis de faire tout le séjour avec (14€). A l'aéroport, ils vous proposent des cartes spéciales pour les touristes, à vous de voir mais nous trouvons qu'avec la carte vous avez déjà bien assez à faire.


Un peu d'Histoire...

"Singapura" signifie "la ville du lion", Sri Tri Buana en découvrant Singapour, cru voir un lion et donc il a nommé la ville ainsi. 🦁

Lion qui est resté l'emblème de la ville d'ailleurs!

En 1819 Sir Stamford Raffles, un anglais, fonde un port marchand en accord avec les dirigeants malaisiens de l'époque.

Tiens tiens, ce nom vous dit-il quelque chose ?

Mais oui, c'est le même qui a redécouvert le temple de Borobudur à Java. Qu'il est fort ce monsieur Raffles! C'est peut-être pour ça qu'il y a un hôtel ainsi qu'un hôpital à son nom à Singapour 😉


Sir Stamford Raffles himself!

Ce port deviendra le centre commercial principal de l'Asie du sud-est. On y retrouve beaucoup de migrants: des Chinois, des Indiens, des Arabes, des Indonésiens... Migration qui apporte tout son charme à cette ville chargée d'aspects multiculturels!

Les Européens s'installent à Malacca et profitent du port pour faire du commerce d'épices. D'abord les Portugais puis les Hollandais qui arrivent au 17eme et se disputent le lieu. La Hollande remporte le combat et prend finalement la main sur Singapour.

La ville du lion devient petit à petit très fréquentée par des visiteurs du monde entier: des explorateurs, des naturalistes, des scientifiques et des géomètres.

En 1867 elle est placée sous le signe de la couronne en devenant une colonie britannique qui gagne en prospérité grâce à l'ouverture du canal de Suez.

Vous pouvez retrouver toute l'histoire de la ville au Singapour National Museum dans lequel est conservée la plus ancienne pierre de la ville!

Il y a également toute une partie sur l'occupation Japonaise pendant la Seconde Guerre Mondiale ainsi que sur l'aspect futuriste de la ville et notamment sa volonté de réduire sa consommation de plastique et de recycler celui-ci !

=> Singapour National Museum. 15S$(Singapour Dollar)/10€.

Aller je vous fais un dernier petit point rapide sur une anecdote du musée !

Vous avez également une ancienne cloche de la Cathédrale de Saint Andrews apportée par Maria Revere Balestier, femme du premier consul américain de Singapour Joseph Balestier. La cloche était sonnée tous les soirs à 8h pour rappeler aux navigateurs de retourner à leurs embarcations et aux habitants de la ville de faire attention aux agressions sitôt la nuit tombée.


Toujours en ce qui concerne les musées, nous avons fait le Peranakan museum.

Peranakan signifie "born of" en Malaysien. Né ici mais construit à partir de beaucoup d'autres origines. C'est ainsi que sont nommées les personnes issues de métissages entre différentes populations débarquées à Singapour pour s'y installer.

Le musée est assez petit mais très sympa à faire. Il y a un étage sur les origines et histoires concernant les familles peranakans.

Un autre sur la vie de famille, les meubles et la cuisine.

Et un dernier sur la mode. Les batiks, les textiles pour décorer et les bijoux.

=> Peranakan museum. 12S$/personne. 8€.


Vous avez évidemment tout un tas d'autres musées à Singapour comme celui des arts ou celui des arts et des sciences que nous avons voulu faire mais les tickets ne sont franchement pas donnés et nous avons préféré faire autre chose à la place.


Une ville futuriste qui sait garder son authenticité !

En nous promenant dans Singapour nous avons l'impression d'avoir fait un bond dans le temps. C'est une ville très moderne, propre et qui permet de découvrir beaucoup de nouveautés.

C'est d'ailleurs la première chose que nous constatons rien qu'avec notre logement.

Les capsules du futur !

En nous endormant nous nous demandons vraiment si nous allons nous réveiller en 2024 ou 200 ans plus tard.

C'est encore une fois un peu cher pour une auberge de jeunesse mais ça reste relativement bas pour Singapour dont les tarifs des nuitées ne reflètent pas le reste de l'Asie. (Si ce n'est le Japon peut-être ?)

=> Spacepod@hive. 236S$ 162€ pour 4 nuits. Soit 40€ la nuit (en basse saison).


On se retrouve dans 200 ans!

Tout au long de votre promenade vous pouvez découvrir des bâtiments à l'architecture moderne ainsi que des œuvres d'art, comme celle de Dali, dispersées dans la ville.

Nous sentons que c'est une cité très accès sur la culture et qu'une population très diverse continue de circuler et de laisser son empreinte.

Le poste continue sur la page suivante car j'ai des petits soucis de connexion internet et il vaut mieux que je l'enregistre en deux fois. Je vous prie de bien vouloir m'excuser 😅.

12
12

Ce qui est également agréable avec l'empreinte culturelle laissée sur Singapour, c'est que nous avons l'impression de visiter les pays en passant d'un quartier à un autre.

C'est notamment le cas pour la Chine et l'Inde que nous ne ferons pas à travers ce voyage.


Chinatown:

Ce quartier à couleur dominante rouge, recouvert d'écritures à divers endroits et décoré avec le dragon, symbole de cette nouvelle année, nous plaît beaucoup.

Nous avons vraiment l'impression de découvrir le pays et prenons notre temps à flâner sous les ruelles, éviter les lanternes suspendues et goûter à la gastronomie chinoise.

Malheureusement, avec le changement constant de températures entre la chaleur ambiante à l'extérieur et la clim automatiquement allumée dans chacun des lieux clos, Marc a attrapé froid et j'ai suivi quelques jours plus tard.

Marie Noëlle que je surnomme souvent la sorcière va pouvoir m'appeler "Marabout" car Chinatown tombe à pique pour cela! 😅

Gingembre, potion magique, gri-gris ou encore lézard séché, vous trouverez tout ce que vous voulez pour vous soigner chez nos amis aux yeux bridés. 😉

Et enfin, vous pouvez également visiter le Buddha Tooth Relic Temple qui comme son nom l'indique, conserve une dent de Buddha!

Little India:

J'aimerais que nous visitions un jour l'Inde mais franchement lorsque je vois que je verse ma petite larme en croisant un mendiant en situation de handicap ou en ayant pitié pour la veuve et l'orphelin.. Je crois que je ne suis pas encore prête 😅.

C'est pour cela que le quartier indien de Singapour m'a beaucoup plu! Je sais que c'est un aspect un peu idyllique du pays mais j'avoue que se balader dans des quartiers colorés en umant un parfum ambiant d'encens sur des airs de musiques provenant tout droit d'un film bollywoodien, personnellement, j'adore!

Bon par contre encore une fois, si vous voulez tester la vraie nourriture indienne, je crois que même le "no spicy" ne vous sauvera pas... Ils n'ont clairement pas la même notion que nous. 🤣. Ayez un sachet de Gaviscon sous la main ou passez par le quartier chinois avant, je suis sûre qu'ils auront un remède ! 😉

Je ne vais pas vous faire le topo sur tous les quartiers, mais vous en avez un Musulman, un colonial et vous avez également énormément de restaurants japonais ou koréens si vous le souhaitez 😀


La ville est très touristique et accueille beaucoup de personnes aisées.

Si vous souhaitez (et que vous en avez les moyens) faire quelques achats, vous avez un magnifique centre commercial avec un canal intérieur comme à Venise, un casino, des restaurants comme celui de Gordon Ramsay et bien entendu de grandes marques comme Vuitton, Chanel ou Prada.

=> Marina BaySands.



Au-dessus de celui-ci, vous pouvez loger au célèbre hôtel sur lequel nous avons l'impression qu'un bateau a été posé.

Vous nous excuserez, nous aurions aimé le tester mais si je ne dis pas de bêtises, la nuit s'élève à 700S$ soit 480€... Nous nous contentons donc de la sublime vue sur la ville à partir du roof top de l'hôtel à 146 mètres dans les airs à côté de la plus haute piscine à débordement du monde. (Ne cherchez pas à y accéder, ce n'est pas inclus dans le prix 😅).

=> Marina BaySands observations desk 71$. 48€ pour deux.

Le soir:

Vous avez deux spectacles son et lumière gratuits proposés tous les soirs par la ville.

L'un se situe sur l'eau devant le Marina BaySands et a lieu à 20h, et l'autre a lieu dans les jardins de la Baie entre 19h30 et 19h45 là où se trouvent les arbres artificiels alimentés par des panneaux photovoltaïques.

Nous avons fait les deux et c'est vraiment chouette, surtout celui dans les arbres artificiels qui mêle lumières et musique classique. 🎶


En attendant les spectacles, vous pouvez aussi faire un tour aux deux immenses serres.

Le Flower Dôme et la Cloud Forrest.

Nous avons eu un peu de mal car c'était bondé de monde mais les deux lieux valent vraiment le coup.

Le Flower Dôme regroupe une grande variété de plantes catégorisées par pays tandis que la Cloud Forrest vous permet de monter dans une sorte de tour recouverte de plantes donnant accès à une jolie vue sur la ville au milieu de brumisateurs.

=> Flower dôme et cloud Forrest. 32S$ pour une personne/22€.

Enfin, si vous n'avez pas encore eu votre dose de nature, sachez que la ville a pour objectif qu'il y ait un parc accessible à 10 minutes pour chacun des habitants en 2030 !

De notre côté, nous avons également fait le jardin botanique qui est assez sympa et la Wallace Trail, une balade dans le Dairy Farm nature Park, autrefois connue pour ses attaques de tigres durant le XIX ème siècle.

Mais aujourd'hui rassurez-vous, il n'y en a plus mais on peut apercevoir des singes, des écureuils et des varans!

Bon, c'est bien beau tout ça mais qu'est-ce qu'on mange?!

Et oui, ceux qui me connaissent savent que voyage rime avec gavage ! Enfin peut-être pas quand même mais c'est la seule rime que j'ai sous la main, désolée 🤣.

A Singapour vous allez donc pouvoir vous faire plaisir car il y en a pour tous les goûts!

Ce que nous vous recommandons le plus ce sont les food courts! Souvent situées à des endroits stratégiques, pas toujours bien jolis, elles rassemblent des petits restaurants servant une belle diversité de plats à des prix réduits!

C'est également l'occasion de payer un peu moins cher des plats plus nobles et donc plus coûteux comme le Wagyu, une variante du bœuf de Kobé ou de la Panope du Pacifique, un fruit de mer ressemblant à un pénis, assez réputé.

PS: la gourmande que je suis a aussi craqué pour les Ben's cookies, des cookies que j'avais goûtés à Londres et que je n'avais pas remangés depuis.. un régal !


Bon, je pense que nous n'avons pas besoin de vous dire que nous avons beaucoup aimé Singapour, qui, maintenant nous savons pourquoi, a pour politique de faire sourire ses habitants et ses visiteurs. 😁

Merci, nous vous retrouvons pour la suite du voyage en Malaisie!!

A très bientôt !

13
13
Publié le 11 avril 2024

Et nous voilà en route pour la Malaisie.

Voilà une idée de l'itinéraire fait par Slow Life and Travel que nous avons changé un peu à notre sauce 😉.

Contrairement à eux, nous nous arrêtons à Malacca et à Taman Negara dans le parc national.

C'est donc en bus que nous quittons Singapour pour passer la frontière en direction de Malacca. Nous n'avons pas vraiment d'heure annoncée pour notre arrivée mais en moyenne c'est 6 heures de route il me semble et nous payons 43€ pour deux.

Heureusement, le bus est très confortable et cela aide à supporter le trajet qui est bien rallongé par les kilomètres de bouchons...

Nous faisons d'abord un premier arrêt sans nos sacs à Singapour pour vérifier que nos papiers sont en ordre.

Puis un deuxième en Malaisie pour faire tamponner les passeports et passer les sacs au scanner (je ne sais pas s'il y a un terme exprès 😅).

Il faut aller assez vite car le chauffeur n'attend pas plus de 30 minutes ! Donc veillez vraiment à ne rien avoir sur vous de contraignant ( comme de la drogue, toujours punie de mort...)

Encore une fois, pas besoin de visa pour la Malaisie. Juste un document à remplir en ligne comme pour Singapour.

En chemin, nous voyons des palmiers à perte de vue... Il est vrai que lorsque nous sommes loin des pays producteurs d'huile de palme, nous ne nous rendons pas bien compte des effets directs. En voyant que toute la jungle primaire a disparue pour laisser place à des palmiers plantés en lignes droites sur la majeure partie du pays, je pense que cela nous fait une bonne petite piqûre de rappel, bien que les pays occidentaux tentent de réduire leur consommation d'huile.

En fin d'après-midi, nous arrivons (enfin !!) à Malacca. Nous prenons deux nuits dans un hôtel bien sympa et surtout bien situé, nous posons nos affaires et allons manger un bout.

Nous retrouvons également, avec surprise, un guide du Routard âgé de quelques années 😅

=>Lavender@Guesthouse. 70 MYR 14€.

En parlant du Routard, nous suivons ses recommandations et allons prendre un petit déjeuner dans un café plutôt atypique, que nous vous conseillons à notre tour. 😉

=>Calanthe Art Cafe.

Le café se situe dans le quartier chinois de la ville: un vrai coup de cœur ! Très touristique, (mais nous savons pourquoi), celui-ci est formé de plein de petites boutiques, musées et temples à voir!

Nous faisons d'abord un tour au Baba and Nyonya Museum, Baba signifiant "homme" en Malaysien et Nyonya "femme".

Entre temps nous tombons sur une personne en situation de handicap qui joue d'un instrument. Je me mets instantanément à pleurer, je ne sais pas si c'est ma sensibilité naturelle ou la régulation des hormones à cause de l'arrêt de la pilule, mais ce qui est sûr c'est que je ne suis absolument pas prête pour l'Inde! 😅

=> Baba & Nyonya Museum. 36 Roupies pour deux/ 7€.

Le musée est en fait la maison des Chan, une riche famille Peranakan datant de 1861.

Nous découvrons que les lanternes ont la même fonction que les potences pour les asiatiques: dessus, les noms de la famille ou la fonction du bâtiment y sont inscrits afin que les gens puissent se répérer et trouver les logements ou les boutiques.

Nous en apprenons un peu plus sur les coutumes des Peranakans-chinois qui ont un mélange de religion entre le Bouddhisme et le Taoïsme. Leurs ancêtres sont célébrés pour les anniversaires de naissances et de morts, pour le jour des morts, le nouvel an chinois, les mariages, les enterrements et le "festival des esprits affamés". Le culte des ancêtres est très présent dans leur religion.

Bref, si vous êtes à Mallaca, allez-y. Le bâtiment vaut le détour et la décoration intérieure, ainsi que le mobilier, sont bien kitch comme on les aime.

Ensuite, nous faisons un petit tour des boutiques dans lesquelles vous pouvez trouver des couteaux (Marc ne vous recommande pas d'en acheter ici car d'après ses dires la finition n'est pas belle.. A vous de voir. 😉), des vêtements, beaucoup de babioles et surtout, les très prisées petites chaussures anciennement portées par les femmes aisées du pays qui se bandaient les pieds pour que ceux-ci mesurent 7cm de long.

Nous nous rendons dans la dernière boutique qui continue d'en fabriquer et qui a vu passer beaucoup de Français et, entre autres, notre ancien président Jacques Chirac. (Je ne savais pas que Bernadette avait d'aussi petits pieds 🤔😉).

=> Wah Aik

Nous continuons de flâner dans le quartier, visitons les temples, et le centre ville qui nous ont très agréablement surpris et qui ont un charme fou!

Et le midi nous décidons de nous faire un buffet koréen pour 7€ chacun, nous permettant de manger ce que nous voulons pendant 1h20. 😁

=>Seoul Garden.

L'après-midi, étant donné qu'il fait bien chaud, la sieste est plus que recommandée. 😂

Le soir nous en profitons pour aller faire un tour dans ce qui pourrait être une cousine de Venise grâce à son canal et contemplons les couleurs de la ville avant de nous égarer dans le Night Market.

Et nous filons nous coucher car le lendemain nous devons reprendre la route pour Kuala Lumpur!

14
14
Publié le 13 avril 2024

Nous ne pouvions pas passer en Malaisie sans voir Kuala Lumpur et ses célèbres Tours Petronas!

J'espère bien apercevoir Sean Connery et Catherine Zêta Jones mais on me dit dans l'oreillette que notre ancien James Bond préféré est décédé... Ça risque donc d'être compliqué.

Si vous n'avez pas la référence, je vous laisse regarder le film "Haute Voltige". 😉

C'est donc de nouveau en bus que nous reprenons la route pour quelques heures !

=> Malacca-Kuala Lumpur. 30 MYR/3,50€ pour deux.


On s'occupe comme on peut 😅

Sur place, nous nous faisons rapidement au métro. Vous pouvez acheter des jetons pour des voyages uniques, c'est assez pratique !


Étant donné que la piscine à débordement de Singapour était hors de prix, nous optons cette fois-ci pour une vue sur Kuala Lumpur..

On ne va pas se mentir, c'est assez magique comme endroit et nous n'avons clairement pas l'habitude d'autant de luxe 😅

Nous trouvons même un petit resto vietnamien juste à côté de l'hôtel, impeccable !

=> Maxhome@D'majestic place. 88,5MYR/17€.


Le lendemain, la journée n'est pas de tout repos ! Au programme, les Batu Caves, aller faire un tour à Decathlon pour faire le plein et en profiter pour voir les tours de plus près et terminer la journée avec un tour dans Chinatown.

C'est donc pour quelques euros que nous nous rendons aux Batu Caves situées au nord de la ville.

Sur place les lieux sont blindés de touristes et nous constatons assez rapidement que les singes s'en donnent à cœur joie! Faites donc bien attention à vos affaires. 😉

=> Batu Caves. Gratuit.

Après avoir monté et redescendu toutes les marches multicolores, nous allons en direction des Ramayana Caves qui présentent l'histoire de Ramayana (la même que nous avions vue sous forme de ballet à Yogyakarta) avec des sculptures. C'est un peu kitch, mais assez sympa à voir et c'est juste à côté si ça vous intéresse.

=> Ramayana Caves. 20MYR/ 4€ pour deux.

L'après-midi étant bien entamée, nous nous rendons au centre commercial à côté de Decathlon et mangeons un bout dans une Food court. Encore une fois, même si le cadre n'est pas sublime, les prix en valent souvent la peine et les plats sont très bons 😂.

Concernant Decathlon, c'est vrai que ça peut valoir le coup, c'est toujours moins cher qu'en France et ça dépanne bien!

Coup de bol en plus, celui-ci est juste à côté des tours Petronas! Nous en profitons donc pour prendre quelques clichés. 😁

Au retour, nous voulons voir le musée des arts islamiques mais celui-ci est malheureusement fermé !

Nous en profitons tout de même pour faire un dernier tour dans Kuala Lumpur sachant que le lendemain nous quittons la ville pour le nord du pays!

La tour Merdeka 118 qui a détrôné les Petronas en hauteur
15
15
Publié le 15 avril 2024

C'est via le train que nous nous rendons jusqu'à Butterworth afin de prendre le ferry pour joindre la petite île de Penang et plus précisément Georgetown où nous avons réservé une Guesthouse pour trois jours.

Le train part de KL Sentral et est très confortable! Il y a même le wifi. 😉

Il y a un Ferry toutes les demies heures il me semble, ce qui nous permet d'arriver en début d'après midi à Georgetown.


Nous logeons dans un vieux quartier qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO et dans lequel on retrouve beaucoup de fresques, de petites boutiques et de restaurants.

Si vous souhaitez dormir au même endroit que nous, le propriétaire est très gentil et l'emplacement est idéal !

=> Thirty three Stewart Houze. 67myr/13€.

L'après-midi nous allons voir ce qui, je trouve, apporte tout son charme à Georgetown : Chew Jetty. Tout un quartier bâtit sur l'eau dans lequel les habitants vivent toujours.

Ça a un charme fou et le lendemain nous y retournerons pour manger un thaï beaucoup trop épicé pour moi mais dans lequel Marc a mangé de savoureux pieds de cochon !

Malheureusement en rentrant, j'apprends par ma maman que Jules, le fils de son compagnon est en phase terminale de son cancer...

Sur le coup je décide de rentrer et de laisser Marc continuer le voyage de son côté mais ma maman, tout comme Luco son compagnon et le reste de nos familles nous demandent de rester et de profiter du voyage autant que possible. C'est donc une décision compliquée mais je choisis finalement de rester.

Ça fait malheureusement partie de la vie et donc du voyage.. On ne sait pas comment les choses peuvent tourner et j'étais à des kilomètres de me douter qu'il allait se produire un évènement pareil.

Jules est décédé le lendemain de cette annonce et aujourd'hui je pense très fort à lui ainsi qu'à son papa et à ma maman.

Je vais continuer de raconter notre voyage sans en parler car ce n'est pas le but mais il n'y a pas un jour où l'on ne pense pas à lui et à nos familles. ❤️


Repose en paix Jules.

Bien que chamboulés, le lendemain nous prenons un Grab pour aller au temple de Kek Lok Si. L'entrée est gratuite et il faut payer 1€ si vous voulez monter voir la Pagode et 1€ de plus pour le téléphérique.

Vu le prix, nous le faisons sans hésiter.

Les constructions sont incroyables et nous sommes encore émerveillés par toutes les tuiles vernies à la main!

Vous aurez également l'occasion d'avoir une très belle vue sur la ville.

=> Kek Lok Si Temple.


Nous en profitons pour mettre une petite pensée pour Jules et nos familles

Comme en parallèle du temple il y a une colline qui apparemment vaut le coup, nous décidons de nous y rendre à pied.

Le téléphérique coûte 12€ l'aller retour pour deux et vous offre un panorama sur l'ensemble de l'île.

Sur place, nous n'allons pas vous mentir, nous n'avons pas aimé. Tout coûte assez cher et cela fait plus attrape touristes qu'autre chose. Nous sommes assez déçus de ce lieu qui est une sorte de petit village avec plein d'attractions et balades différentes, toutes payantes.

Bref, renseignez vous avant d'y aller, à voir si vous souhaitez vraiment le faire. 😉

=> The Habitat, Penang Hill.


Le lendemain, comme nous sommes près du quartier indien, nous en profitons pour prendre un petit déj' (des Naans à l'ail, histoire d'avoir l'haleine fraîche de bon matin 😂), flâner, acheter de l'encens et d'autres petites babioles que nous enverrons en France depuis la Thaïlande.

Et oui c'est vrai que cela nous manquait un peu de ne pas pouvoir ramener de souvenirs à cause de la place dans le sac, du coup on va s'envoyer un petit colis!

Ensuite nous filons visiter une autre maison peranakan.

Encore une fois kitch mais très sympa à visiter ! 😁

=> Pipang Peranakan mansion 50myr pour deux. 10€.

Et enfin l'après-midi, comme il fait très chaud, nous nous occupons de notre lessive et attendons que le soleil se couche pour retourner faire un tour dans le vieux quartier.

Honnêtement, si c'était à refaire, je ne sais pas si on serait aller jusqu'à Penang pour visiter les lieux. Certes il y a des coins très jolis sur l'île et le décès de Jules nous a beaucoup affecté à ce moment-là, mais cela fait quand même beaucoup de trajet pour un lieu qui est un peu sur-côté selon nous.

Après chacun son avis, vous nous direz dans les commentaires si vous avez aimé ! 😉

Prenez bien soin de vous !

A très vite.

16

Après Georgetown, nous bougeons en direction du centre du pays vers Cameron Highlands !

Celles-ci sont réputées pour leurs cultures de thé, un peu comme les rizières à Bali...

Nous prenons un bus partant directement de l'île et rencontrons Laurence et sa fille Sarah-Line avec qui nous discutons tout le long du trajet. Cela aide à faire passer les 4-5 heures de bus. 😉

Sur place nous constatons que nous avons réservé la même Guesthouse, nous passerons donc du temps ensemble tout le long du séjour à Tanah Rata😊.

=>ALORA Budget Inn 45 Myr 9€

Le lendemain, Marc a vu qu'il y avait une petite balade à faire pour atteindre un joli point de vue. Nous partons donc à pied et entamons notre ascension grâce à une gentille petite dame qui nous indique le chemin. 😊

Ça grimpe un peu mais c'est très facile surtout qu'il fait frais dans les parages (et oui, mine de rien nous avons pris un peu d'altitude !).

Nous arrivons donc à une colline surplombée d'un pilonne et profitons du point de vue sur la ville avant de redescendre dans la jungle où, par chance, nous entendons même des singes hurleurs. 🥰

=>Gunung Jasar 1704m.


L'après-midi, nous décidons de louer un scooter et allons voir les fameuses plantations.

Nous sommes heureux de retrouver le vent dans les cheveux et la liberté ! C'est vrai que c'est agréable de ne plus dépendre des bus et des taxis !

En revanche, pour les plantations et ce qu'il y a aux alentours, encore une fois ça ne casse pas trois pattes à un canard...

C'est joli je vous l'accorde mais nous prenons plus plaisir à faire un tour en scooter qu'à réellement visiter. D'autant plus qu'il y a aussi la Mossy Forrest à explorer mais que nous ne pouvons faire car l'accès est interdit aux scooters et il faut une autorisation que nous n'avons pas... Bref, on jette l'éponge puis retournons explorer d'autres plantations, avant de revenir tranquillement jusqu'à l'hôtel.

=> Boh tea centre. (Pour acheter du thé et voir les plantations de haut).

En rentrant nous voyons pas mal de fermes vendant des fraises qui n'ont pas l'air mauvaises. Nous vous conseillons de passer votre chemin, elles sont en fait plantées hors sol et sont gorgées d'eau. On les a goûtées et elles ne sont pas fameuses du tout. 😅

Pour rattraper la journée, nous mangeons un bout avec Laurence et Sarah-Line chez un Indien délicieux ! De plus, ils sont adorables.. Nous vous les recommandons!

=>Highlands Spice.

Mais notre voyage au centre de la Malaisie ne s'arrête pas là !

Étant donné que nous ne faisons pas Bornéo et que Marc veut voir un peu de jungle, nous le poursuivons à Taman Negara! Et pas seulement en bus les amis, la fin du trajet s'effectue en pirogue ! 🛶

Le trajet nous prend une bonne partie de la journée mais nous ne regrettons pas d'avoir pris ce moyen de transport assez atypique, qui nous permet de croiser beaucoup de buffles dans l'eau de la rivière, ainsi que des villages de pêcheurs.

Avant d'arriver sur place, pensez à bien retirer du cash car rien ne le permet. Le village est très petit et est accès principalement sur l'accueil des touristes.

Nous restons les deux jours dans une chambre avec climatisation et où les gens sont très accueillants.

=>Delimah Guesthouse 100 myr. 20€ la nuit.

Nous découvrons également les Kway teow, des pâtes de riz faisant un peu penser au Pad Thai. Je vous le conseille si vous ne savez pas trop quoi prendre. 😉

Le dernier jour nous comptons le passer dans la jungle et traversons donc la rivière (1 ringgit par personne et par traversée) pour avoir accès au Parc National de Taman Negara.

Il faut payer l'entrée plus le nombre de téléphones pour faire des photos mais nous en avons pour moins de 5€ pour deux avec un ticket d'accès à la canopée.

Nous montons même jusqu'au Mont Bukit Terisek et je peux vous dire que ça pique !

Nos efforts sont récompensés lorsque nous nous retrouvons à 47 mètres de haut au-dessus des arbres. 🥰

Attention cependant, pas mal de balades sont "interdites" (à voir s'il vérifient) si vous vous promenez sans guide!

Vous pouvez néanmoins vous baigner dans la rivière et également faire comme nous, revenir le soir pour essayer d'apercevoir des animaux (si vous ne prenez pas peur en voyant la phrase "si un prédateur vous approche, surtout ne courrez pas car il risque de vous pourchasser" 😅).

De notre côté nous n'avons malheureusement pas vu grand-chose...

17
17
Publié le 20 avril 2024

Alors ce qu'il faut savoir c'est que nous nous sommes rendu compte qu'au moment où nous quittons le centre de la Malaisie, c'est la fin du Ramadan et donc l'Aïd.

Ça vous fait une belle jambe n'est-ce pas? 😉

Le souci, c'est que durant cette célébration, tous les Musulmans font la fête et comme le Nord-Est de la Malaisie est constitué d'états islamiques (la Malaisie est une fédération) tout est fermé, et il n'y a plus aucun transport pendant plusieurs jours.

Par conséquent, nous qui avions prévu de nous rendre à Cherating et qui avions pris une nuit là-bas, il a vite fallu changer les plans pour ne pas rester bloqués sur place. Et oui, tant qu'à faire, autant rester bloqués sur une île. 😁

Nous arrivons à Cherating, mangeons rapidement et comme tous les bus étant annulés, nous devons mettre 60€ dans un Grab... Oui ça aussi ça pique !

Tout ça en étant même pas certains de pouvoir attraper le Ferry menant à Kapas Islands..

Heureusement, nous arrivons juste à temps et attrappons le dernier ! Ouf! (17h, dernier bateau).

=> 16€ la traversée aller/retour pour deux.

Sur place, c'est simple, il n'y a pas de wifi, ni de boutiques, juste un ou deux restos et quelques hébergements.

Une vraie plage de Robinsons!

Étant donné que nous sommes plus ou moins bloqués là bas quelques jours et bien nous en profitons pour nous reposer, prendre le temps et pour profiter de l'eau translucide...

Nous rencontrons également deux Françaises super sympas Julia et Annabelle avec qui nous nous entamons tout une multitude de débats endiablées sur des sujets divers et variés. 😁

Deux amours au tempérament de feu 🔥 De nouveau de très belles rencontres durant ce voyage. 🥰


Annabelle et Julia

Pour la petite info, nous logeons face à la mer à Captain's Longhouse. Ne le cherchez pas sur Booking, il faut s'adresser au patron directement.

=> Captain's Longhouse 24€ la nuit.

Attention cependant aux moustiques car il y en a énormément !

Et si vous voulez un peu de wifi, vous pouvez vous rendre au resto d'à côté. 😉

La couleur de l'eau est idéale pour faire du snorkeling, du bord nous apercevons même un requin à pointd noire ! 🦈

Si vous le souhaitez, vous pouvez également faire le tour de l'île, mais attention aux marées! De notre côté, cela nous coûte une belle engueulade et Marc se prend même une branche dans la figure !

Non, je vous vois venir, ce n'est pas moi qui lui ai mis dans la tête. 😅


Autre anecdote, un peu plus drôle cette fois-ci, nous décidons de louer un kayak depuis l'hôtel pour tenter de faire le tour de l'île.

Nous voilà donc partis remplis d'entrain à chanter des chansons de pirates et à ramer en rythme !

"Hi.....oh, Hi.... Oh"

Oui ben hi oh, hi oh, on rentre du boulot... Nous nous rendons compte que la mer est trop agitée et que nous avons un peu trop sous-estimé l'ampleur des vagues.

Résultats des courses, nous manquons à peine de nous faire écraser contre les rochers, Marc a le mal de mer et moi je suis complètement paniquée... Par conséquent nous rebroussons chemin une vingtaine de minutes après avoir loué le canoë.

Le propriétaire se moque un peu de nous et décide de ne pas nous faire payer la location... Des vrais marins d'eau douce ma parole. 😅

Néanmoins nous gardons un très bon souvenir de cette île. 😉

Kapas Islands.

Ne nous arrêtons point en si bon chemin !

Autre destination paradisiaque : les Perhentians Islands!

Après avoir pris la navette pour retourner sur le continent, puis un bus pour aller à une autre station de bus pour en reprendre un autre puis encore un autre (oui je sais c'est compliqué de suivre 😅), nous arrivons en face des Perhentians et passons par une compagnie pour prendre de nouveau une navette maritime.

Enfin "prendre", le bateau étant bondé, nous sommes un peu balancés à l'arrière avec les marchandises 😅. Mais bon, l'important c'est que nous arrivons avec nos bagages à bon port!

L'hôtel dans lequel nous créchons est très bien mais il est situé dans le village des pêcheurs donc attention à se couvrir en arrivant (indiqué sur les panneaux) car les habitants sont Musulmans.

=> Perenthian Sri tanjung. 150 myr/ 30€ par nuit.

Le village dans lequel nous nous situons a l'avantage de ne pas être trop cher comparé au reste de l'île.

Néanmoins il faut marcher pour se rendre aux plages touristiques et les chemins ne sont pas très bien entretenus donc je ne vous raconte pas lorsqu'il faut traverser la jungle lors de la nuit tombée pour rentrer. 😅

Vous pouvez également prendre des bateaux taxi à 3€ par personne mais les prix augmentent une fois qu'il fait nuit (logique).

Nous choisissons de notre côté de faire l'aller-retour de 45 minutes chacun pour manger un bout et voir le coucher de soleil à Coral Bay qui n'en est pas moins magique!

Pour le lendemain nous souhaitons faire une journée de plongée mais comme des andouilles, nous n'avons pas pris assez de liquide... Et comme il n'y a pas de distributeurs sur l'île, nous nous rabattons sur une journée snorkeling à 10€ par personne. Top!

Nous passons par Upside Down Diving sur Coral Bay et nous sommes seulement 5 sur le bateau avec un guide qui nous emmène à 5 spots différents.

Le premier n'est pas terrible car il y a énormément de touristes mais c'est consacré aux tortues. Marc en voit une de très près que j'aperçois de loin de mon côté.

Le deuxième est génial car nous plongeons au milieu des requins à pointes noires. Ils sont certes petits mais ça n'en reste pas moins impressionnant, surtout quand ils nous tournent autour...

Le troisième est assez sympa car nous pouvons observer des coraux.

Ensuite nous avons une pause repas pendant une heure, donc il nous lâche au village des pêcheurs et nous mangeons un bout.

=> Encore une fois, penser à prendre au moins un paréo pour se couvrir car il n'est pas décent de se balader en maillot.

Puis nous faisons une pause à côté d'un phare ou nous observons des poissons clowns et une dernière étape sur une plage paradisiaque ou l'eau est vraiment translucide!

Franchement très très bon rapport qualité-prix ! 😉 Nous avons passé une très belle journée !

Nous finissons d'ailleurs celle-ci en faisant à tour à Long Beach qui est à quelques minutes en face de Coral Bay et dégustons un bon smoothie à l'ananas pour Marc et un smoothie bowl pour moi. 😁🤤


Et c'est ainsi que s'achève notre séjour sur les îles ainsi que notre dernière étape en Malaisie!

Pays que nous avons apprécié même si ce n'est pas un gros coup de cœur honnêtement.

Le centre du pays ne vaut pas spécialement le coup mais en revanche nous avons beaucoup aimé Malacca, les îles et notre petit passage à Kuala Lumpur.

Sur ce, nous vous retrouvons en Thaïlande !! 😜

18
18
Publié le 24 avril 2024

Et c'est parti pour le show!!

Pardon, j'ai la chanteuse Nâdiya qui a pris possession de mon esprit ! Un bon petit retour dans les années 2000, maman aura la réf. 😉


Je disais donc, c'est parti pour la Thailande ! Et je peux vous dire que nous y sommes pas encore....

Déjà, il faut quitter les îles Perhentian et pour cela nous avons une navette à 8h qui met trois plombes à revenir sur le continent ! Nous arrivons de justesse pour prendre le bus à 9h qui part finalement à 9h20... Faut pas être stressé dans ces pays. 😅

Le bus de la compagnie SevenSeas (12€/2) nous emmène jusqu'à Kuala Terengganu et là, on sait qu'il y a un bus mais aucune idée concernant l'heure de départ... D'autant plus que les locaux confondent souvent "fifteen" et "fifty" donc c'est peut-être 15 minutes ou 50... et où est-ce qu'il nous emmène exactement... Très bonne question... Joker.

Breeeeef. Étant donné qu'il est déjà 11h, que nous devons nous rendre à la frontière, la traverser et monter dans un train pour Bangkok à 14h, nous préférons prendre un Grab qui nous mène directement à la frontière.

Le passage de la frontière est assez rapide, si ce n'est qu'il faut déjà avoir une adresse d'hôtel et que le douanier a l'air de vouloir chipoter vis-à-vis de mon passeport. Peut-être ma tête qui ne lui correspond pas? Ou l'envie de se faire un petit bakchich ? Je ne sais pas... Dans tous les cas nous traversons à pied et n'avons pas à payer de visa pour 30 jours.

Pour celles et ceux qui se le demandent, nous décidons de passer la partie sud de la Thaïlande (Pukhet et compagnie) car c'est très touristique et que nous avons bien profité des îles en Malaisie.

Passé la frontière, nous marchons jusqu'à la gare et là, catastrophe, il n'y a plus de train avant 4 ou 5 jours pour Bangkok ou autres endroits nous avançant...

Tout est complet et nous comprenons par la suite que c'est probablement à cause du nouvel an bouddhiste...

Je ne vous raconte pas les bouffées de chaleur... Surtout que les environs ne sont pas très agréables pour se poser et prendre le temps de réfléchir et qu'internet ne nous aide pas bien.

Désespérés nous filons jusqu'à la gare routière et miracle, il y a bel et bien des bus jusqu'à la ville de Hat Yai (grosse station routière de multiples bus).

A 14 heures nous prenons donc le bus (11€) pour arriver à 18 heures.

Et l'aventure ne s'arrête pas là, car à peine arrivé, nous trouvons un bus de nuit qui part dans la foulée pour Bangkok! Incroyable!

La nuit n'est pas bien reposante mais nous arrivons à bon port à 8h30 le lendemain, après 15 heures de trajet et plusieurs pauses en chemin! (50€/2).

Oui c'est à la base un bus pour faire la fête 😅

Le jour de notre arrivée, nous prenons le temps de trainer un peu et de voir ce que nous allons faire durant les prochains jours.

Nous logeons au Tuk Tuk Hôstel qui n'est pas très loin d'une station de métro ni du Palais Royal. Si le cœur vous en dit, les gens sont très gentils et les chambres confortables. (Très bien également pour attendre son bus le jour du départ 😉 ).

=> Tuk Tuk Hôstel. 12€ la nuit.

Comme je le disais un peu plus haut pour les trains, c'est le nouvel an bouddhiste et donc l'année 2567 pour les croyants. C'est également le moment de Songkran, une bataille d'eau géante qui se célèbre à travers tout le pays du 13 au 15 avril. Nous croisons donc beaucoup de gens avec des pistolets à eau et des vêtements colorés comme des chemises à fleurs. 🌺


D'un point de vue culturel:

Dans un premier temps, nous avons visité la maison de Jim Thompson, un homme d'affaires américain et ancien espion pendant la seconde guerre mondiale. Il a relancé l'industrie de la soie en Thaïlande avant de mystérieusement disparaître dans la jungle des Cameron Highlands (une de nos pauses en Malaisie 😉 ).

Amoureux de ce pays, sa maison au style traditionnel, située au bord d'un canal par lequel il se faisait livrer ses marchandises, est magnifique. Transformée en musée, la visite guidée dure une petite heure et on peut trouver des guides qui parlent français.

=> Jim Thompson House Museum. 400 bahts pour deux/ 10€.

Ensuite nous visitons le Palais Royal ainsi que quelques temples et le Musée National.

=> Bon à savoir, avant de rentrer dans le palais, il faut veiller à avoir les épaules et les jambes couvertes (le sarong ne passe pas), et ils ne louent rien pour se couvrir.


Le Grand Palais. 1000 bahts/25€ pour deux.

En Thaïlande, la famille royale et notamment le roi Rama X sont présents un peu partout. En portrait du moins, car le roi, apparemment, préfère vivre ailleurs que dans son propre pays (peut-être parce que les choses passent plus inaperçues que dans son propre royaume... )

Fêtard, remarié une énième fois avec une femme beaucoup plus jeune que lui, il ne fait clairement pas l'unanimité, surtout auprès des plus jeunes qui ont accès à internet et à des médias alternatifs, et qui on pût visionner certaines vidéos compromettantes incluant leurs roi lors de "parties fines" avec des prostituées...

C'est d'un chic !


Néanmoins, son père Rama IX (logique 😁), décédé en 2016 est encore très présent dans les esprits des Thaïlandais. Celui-ci a gagné le respect de son peuple notamment en rendant visite aux habitants des petits villages reculés dans la jungle au nord du pays pour leur faire arrêter de cultiver le pavot ( qui sert à faire de l'héroïne) et mettre en place des cultures de substitution ( café, maraîchage...)

Vous verrez que beaucoup d' habitants ont préféré conserver son portrait et celui de son épouse chez eux plutôt que de mettre celui de son fils... Ça veut tout dire!

En tout cas, il n'y a pas à dire, le palais envoie du pâté ! Durant la visite, vous pourrez apercevoir les gardes faire leur ronde, en savoir plus sur la construction du palais, quitter vos chaussures pour entrer dans le temple du Buddha d'Emeraude et même découvrir la garde robe de notre Jacquie Kennedy thaïlandaise: la reine mère Sirikit Kitiyakara! Une vraie figure de la mode!

Les temples alentours :

=> Bon à savoir : lorsque vous vous asseyez devant une statue de Buddha, il ne faut pas mettre ses pieds dans sa direction, c'est pour cela qu'ils sont souvent assis en tailleur. De même, si vous souhaitez ramener des souvenirs, il est interdit de ramener une tête de Bouddha !

Nous décidons de nous rendre seulement au Wat Pho, le temple du Buddha couché car nous voulons garder un peu de temps pour faire le musée National et un tour dans les marchés de rue.

La construction a commencé en 1788 et abrite un grand Bouddha couché le représentant d'après la légende sur son lit de mort. Elle fait 46 mètres de long et 15 mètres de haut et ses pieds incrustés de nacre représentent les 108 états de Bouddha. Rien que ça! Comment vous dire... Cela vaut le détour ! 😉

Sur place nous croisons également un personnage familier...


Nous prenons également le temps de faire plusieurs petites amplettes dont une assez conséquente : envoyer un colis!!

Alors, nous avons vu sur internet que le trajet pouvait se faire par voie maritime et par conséquent prendre du temps et donc être moins cher... Que nenni! Il y a un beug dans le système et même en passant par plusieurs agences de poste, impossible d'envoyer le colis en France si ce n'est par voie aérienne...

Résultats des courses, pour 8kg de colis nous en avons pour un peu plus de 100€ alors que nous avions vu que cela pouvait nous coûter 30€ par voie maritime. Un peu dégoûtés, nous envoyons tout de même le colis car nous avons besoin de nous décharger un peu mais faites donc attention de votre côté si cela vous arrive..


J'en connais un qui est heureux...

Bien entendu nous prenons le temps de nous balader dans les rues de Bangkok, de nous arrêter dans les petites boutiques, ainsi que dans des centres commerciaux un peu plus huppées (dans le quartier du musée de Jim Thompson) pour éventuellement trouver un téléphone.

En ce qui me concerne, je le prendrai probablement au Vietnam car les prix sont 50€ moins chers qu'en France mais il vaut mieux quitter le pays par avion pour pouvoir se faire rembourser les taxes !


D'un point de vue gustatif, vous en trouverez bien entendu pour tous les goûts et tous les prix (généralement très peu élevés) mais de notre côté nous avons eu le coup de cœur pour un buffet de soupes que l'on fait soi-même. Vous commandez le bouillon et ensuite vous vous servez sur le tapis roulant !

=> Conseil : Google Lens est votre ami 😅.

C'est souvent que les plats sont traduits en anglais mais ça ne l'est pas toujours, donc si vous avez internet, prenez une photo des écritures et faites traduire par Google Lens. Cela évite bien des surprises (comme vous retrouver avec des pattes de poulets par exemple) ! 😁

Enfin, nous en profitons aussi pour prendre un peu soin de nous en nous laissant tenter par un massage thaï. Alors préparez vous mentalement à ce que cela craque car elles n'y vont pas de main morte! Ces petites "mamas" comme j'aime bien les appeler vont vous faire sentir comme à la maison et vous dorloter en faisant craquer tous vos muscles dans des postures improbables ou vous monter carrément dessus! Un régal. 😁

Vous risquez d'en sortir moins détendu qu'avec les massages balinais mais beaucoup plus en forme physiquement !

Généralement, 200 bahts pour un massage d'une heure/5€.

Aussi, je pousse (pour ne pas dire force) Marco Polo à se faire raser la barbe et la moustache. Il râle un peu mais bon il est beau comme un camion ! 🤪

Aïe aïe aïe, je suis désolée pour ce post à rallonge mais je viens de me rendre compte que je n'ai pas développé le sujet du musée !! 😬

Celui-ci bien qu'un peu barbant à mon goût (peut-être aussi parce qu'on commence à en avoir vu un bon paquet 😏) est très complet.

Vous avez un peu de tout en passant par l'histoire de la Thaïlande aux chariots utilisés par la famille royale durant les grandes cérémonies : vous en apprendrez forcément un peu plus sur la mentalité des Thaïlandais et sur leur façon de vivre depuis des générations.

=> National museum. 400 bahts pour deux. 10€.

C'est sur ces belles paroles que je vous laisse ! Prenez bien soin de vous !

19
19
Publié le 26 avril 2024

Et c'est parti pour un de nos coups de cœur en Thaïlande, la deuxième plus grande ville après Bangkok: Chiang Mai.

Située au nord-ouest nous avions vu que cette ancienne cité médiévale fortifiée avait un charme fou, nous décidons donc de nous établir là-bas pour quelques jours.

Tout se passe au niveau du carré central entouré des anciennes fortifications et des douves.

Nous choisissons par conséquent notre auberge sur Booking au milieu du carré et tombons sur la propriétaire "Mama", un personnage haut en couleur qui ne fait apparemment pas l'unanimité auprès des clients. Pour notre part nous la trouvons adorable et n'avons aucun souci avec elle.

=> Jay Guesthouse and restaurant. 5€ la nuit.

Étant bien fatigués après notre voyage de nuit en bus, nous fonctionnons un peu au ralenti mais décidons tout de même de visiter la ville et notamment deux de ses temples.


=> Wat Phra Singh. 100 bahts pour deux. 2,50€

Un des plus grands temples de la ville, il abrite plusieurs images de Buddha qui sont encore vénérées par les habitants et quelques moines que vous croiserez en chemin.

Apparemment construit en 1345 par le roi Phayu pour conserver les cendres de son père, le temple est maintenant nommé ainsi suite à l'arrivée du Bouddha Phra Singh, statue qui reste d'origine inconnue de nos jours.


Non loin de là, nous nous dirigeons au deuxième temple.

=> Wat Chedi Luang.100 bahts pour deux/ 2,50€.

Construit à la fin du XIVème siècle, c'est un des plus vieux temples de Chiang Mai et dans le passé, le plus haut monument de tout le Lanna.

Bon à savoir, le Lanna est un ancien royaume situé au-dessus de la Thaïlande qui s'appelle à ce moment-là "Royaume du Siam". C'est pour cela également qu'au nord de la Thaïlande actuelle il y a beaucoup d'ethnies différentes qui faisaient autrefois partie des royaumes.

La grande Pagode en briques également appelée "Temple du Stupa (Pagode) Royal" ou "Temple du Grand Stupa" était utilisée pour incinérer les défunts de la famille royale.


Avant de manger au Blue Noodle Shop, petit restaurant de quartier qui va peu à peu devenir notre cantine, nous nous baladons dans Chiang Mai qui, malgré un soleil de plomb, reste assez rafraîchissante comparée à d'autres lieux que nous verrons par la suite.

J'en profite pour vous faire une petite liste non exhaustive des plats à goûter que l'on nous a recommandés et que nous avons testés pour la plupart. 😉

>Papaya salade. (Attention, ça pique !)

=> Penser à dire "No Chili" plutôt que "no spicy", ça a plus de sens pour eux.

>Le porc au basilique: Phat Kaphrao. (Le "ph" se prononce "P"). La viande est hachée finement et souvent ça arrache pas mal aussi. 😅

> Le traditionnel Pad Thai.

> La soupe Tom yum. Jamais testé mais apparemment une soupe au curry aigre épicée.

> Pineapple fried rice. Normalement cela se cuit et se mange dans un ananas 🍍 mais nous l'avons testé de manière simple comme un riz frit.

>Mango sticky rice. Un délice ! Plutôt à considérer comme un dessert.

>Sen Yai: nouilles de riz plates que nous avons dévorées encore et encore au Blue Noodle Shop.

>Le porc ou poulet à l'ail.

> Et enfin, le Thé au lait, une vraie spécialité à préférer plutôt qu'au café, que nous avons bu sur la quasi-totalité de notre séjour.

Le Pad Thaï
Le riz à l'ananas.
La salade de papaye 🌶️🌶️🌶️

Après une bonne petite sieste, nous nous rendons au Bazar Night Market en dehors du carré et buvons une bonne bière en attendant un autre incontournable de la Thaïlande : un match de boxe.

(Ps: Chang/Chiang veut dire "éléphant" et non pas bière en Thaïlandais 😉)

Comme nous n'avions pas trop eu le temps de voir de match à Bangkok, nous nous sommes rabattus sur les matchs amateurs de Chiang Mai.

Personnellement j'appréhendais un peu car la compétition commence à 21h jusqu'à un peu plus de minuit, donc étant donné la durée, j'espérais que cela allait m'intéresser.

Et bien nous n'avons pas été déçus!

Au programme : 9 combats. Deux composés de Thaïlandais champions de leurs catégories et 7 de Thaïlandais contre des boxeurs amateurs venant de l'international soit un Danois, un Chinois, un Japonais, un Anglais, un Australien, un Portugais et un Français !

Même si le "stade" et le ring sont au milieu du bazar market et ne payent pas de mine, nous nous prenons très facilement au jeu et au final 5 combats sur 9 se terminent en KO.

Nous en prenons plein la vue et bien qu'amateurs, les combattants sont impressionnants !

Nous comprenons pourquoi c'est un incontournable et nous vous le recommandons, surtout si vous avez la possibilité d'aller dans un grand stade.

=> Fairtex. 23€ pour deux places dans les gradins (pas besoin d'être très proche du ring).

La continuité de notre séjour à Chiang Mai se résume en excursions à l'extérieur de la ville, je vais donc écrire un ou plusieurs posts différents sur le sujet.

Sinon nous avons retenté l'expérience de nous faire masser et pour ma part, j'ai fait un gommage (body scrub). Alors ça fait bizarre car je devais être toute nue, mais la dame était très professionnelle et m'a enlevé toutes les peaux mortes et la crasse accumulées pendant le voyage... Je ne vous raconte pas l'état de l'eau au rinçage 😅.

Cela fait un bien fou de retrouver une peau neuve et de se faire un peu dorloter! 🥰


Aussi, le cannabis étant légal en Thaïlande, vous pouvez en profiter pour vous poser dans une boutique ou un coffe shop et consommer de l'"herbe".

Nous ne vous dirons pas si nous l'avons fait ou non 😜.


Et enfin, le dernier incontournable de la ville c'est le Sunday Market qui, comme son nom l'indique, a lieu tous les dimanches soirs dans le carré.

Nous n'avions qu'un seul regret: avoir déjà envoyé notre carton en France car nous aurions bien envoyé tout un tas de bricoles. Mais bon ce n'est pas plus mal 😅.

Petite anecdote : pendant le marché une annonce est faite en Thaïlandais au micro, puis l'hymne nationale est diffusée. Durant tout le temps de l'hymne, plus personne ne bouge ou ne parle dans toute la rue. Très étrange comme impression...

Voilà cela sera tout pour ce post! A très vite 😁.

20
20
Publié le 27 avril 2024

Étant donné qu'il y a plein de choses à faire autour de Chiang Mai, nous allons en profiter pour plonger dans des activités bien touristiques! 😁


=> Journée à Chiang Rai aux temples bleu et blanc ainsi qu'à la maison noire.

Haut en couleur n'est-ce pas...

A la base nous voulions carrément aller à Chiang Rai pour rester quelques jours là bas, faire le triangle d'or et tous les temples alentours. Puis, en voyant que Chiang Rai n'était finalement pas bien terrible comme ville, nous optons pour un tour organisé pour visiter les temples.

Un peu dubitatifs, nous réservons l'aventure sur Bookaway et payons 82€ pour deux. Un coût mais finalement bien rentabilisé en voyant que tous les tickets sont inclus, que la destination est à 3 heures de route et que le repas du midi l'est également !


Premier stop: pause café aux sources d'eau chaude et arrêt au village des femmes aux longs cous.

Il faut payer 300 bahts chacun en plus mais nous décidons de ne pas y aller car c'est un village de réfugiés de Birmanie et que le prix d'entrée ne leur est pas reversé. Au contraire, ils les forcent à faire ça et les empêchent de rentrer dans leur pays. Nous restons donc à discuter avec la plupart des touristes du bus (nous sommes une dizaine) qui, comme nous, se sont renseignés en amont sur la situation et ne cautionnent pas l'idée.

Nous sommes un peu déçus car c'était une belle opportunité de les rencontrer mais tout comme monter sur les éléphants, je pense qu'il faut d'abord penser au bien être des personnes et des animaux...

Pour nous consoler, petit tag pris à Chiang Mai.

Le temple blanc.

Nous arrivons à Wat Rong Khun ou White Temple, construit en 1997 par l'artiste Chalermchai Kositpipat pour rendre hommage au feu roi Rama IX. Celui-ci est très moderne et casse les codes des anciens temples et je vous avoue que cela fait un peu bizarre de retrouver des références à la pop culture un peu partout. 😅

On n'aime ou on n'aime pas mais c'est pas tout de même une sacrée œuvre à visiter si vous n'avez pas peur de passer entre des cratères remplis de mains sortant du sol tels des morts vivants ou si vous avez envie de faire besoin dans des toilettes en or, tout simplement 😂.

Tant qu'on est dans le glauque avec les mains sortant du sol, j'en profite pour faire un aparté sur un autre sujet: les Luuk Thep également connus sous le nom d'"enfants-anges".

(Âmes sensibles ne lisez pas ça!)

Ces poupées sont effectivement très à la mode depuis plusieurs années, certains disent que cela reflète l'infertilité croissante en Thaïlande (ah bah tiens, on va peut-être en voir apparaitre en France? 🤔), et beaucoup leurs attribuent des vertus mystiques. Les propriétaires sont prêts à payer jusqu'à 1000 dollars pour les posséder, vont les faire bénir par un moine bouddhiste pour que celles-ci leur apportent chance et protection et les emmener partout en s'en occupant tel des vrais enfants.

Ne soyez donc pas surpris si vous en croisez dans le bus, au restaurant ou dans la rue en Thaïlande. 😉

Ces poupées ressemblent aux Kuman, d'autres poupées portant des costumes historiques et des petites bourses d'or étant censées habiter l'esprit d'un enfant mort... Poupées que les familles chérissent comme leurs propres enfants...

Rien que d'y penser ça me donne la chair de poule. 😬😬😬

Photo prise sur le site du journal "Le Monde"

Deuxième temple: Wat Rong Sua Ten allias le temple bleu.

Plus sobre que son précédent concernant car on enlève tout l'aspect pop culture, celui-ci est, comme son nom l'indique, recouvert de bleu et d'or. Son nom signifie "le temple des tigres dansants" dû à la présence de ceux-ci dans le passé.

En 1996 les habitants décidèrent de le construire suite à la découverte de fondations d'un ancien temple et firent appel à Chalermchai, le même qui a construit le temple blanc. Il a été terminé en 2016.

Petite curiosité gastronomique, sur place vous pouvez goûter de la glace à la noix de coco avec une sorte de riz collant bleu. Vu les températures extérieures, cela ne fait pas de mal de se rafraîchir un peu. 😉

De mon côté j'ai beaucoup aimé ce temple et les peintures murales intérieures même si un gamin de la "sécurité du temple" m'a flanquée dehors à coups de sifflets parce que j'avais mes chaussures à la main... 😅 Cette honte...

Dernier arrêt: le Baan Dam museum.

Je crois que c'est le stop préféré de Marc. 😉

Également appelé "Black House", ce musée regroupant oeuvres traditionnelles et architectures contemporaines a été créé par Thawan Duchanee et fait un peu penser à un cabinet de curiosités.

Vous vous baladerez à travers plusieurs bâtisses rappelant un peu des maisons Vikings (peut-être pour ça que Marc aime bien..), retrouverez tout un tas d'ossements, de sculptures phalliques, d'instruments et de peintures sur divers supports. Même si vous n'êtes pas très fan d'art contemporain, la visite vaut au moins le détour pour les différentes bâtisses.

21
21
Publié le 6 mai 2024

La suite de notre périple consiste à nous diriger gentiment vers le Cambodge tout en visitant deux sites archéologiques: Sukhotaï et Nakhon Ratchassima.

Pour nous rendre de Chiang Mai à Sukhotaï, c'est assez simple, c'est un bus qui dure quelques heures donc c'est assez agréable de ne pas avoir à changer de moyen de transport à plusieurs reprises 😅.

Nous arrivons dans la "ville nouvelle" qui n'a pas un charme fou très honnêtement, surtout après Chiang Mai. Mais nous trouvons un logement qui est néanmoins très agréable d'autant plus qu'il est doté d'une piscine ! Et vu les chaleurs, je peux vous assurer que c'est nécessaire 😅.

=> KTT Resort Sukhotaï : 300 bahts. 7,50€.

Je ne vais pas m'attarder sur la ville car il n'y a vraiment rien à faire si ce n'est, ce que nous avons fait, louer un scooter et aller au Parc historique du "vieux" Sukhotaï.

Sur place nous prenons un vélo et la visite est très agréable ! Nous nous baladons dans des parcs et découvrons des ruines de temples parsemées un peu partout, parfois même au milieu de réservoirs d'eau.

Si c'était à refaire je ne sais pas si nous nous serions arrêtés exclusivement pour ça mais nous ne regrettons pas de l'avoir fait. La visite est vraiment agréable malgré la chaleur et ce parc fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

=> Sukhotaï Historical Park 5,50€ pour deux si vous y allez à vélo. (Attention il faut de nouveau payer pour voir les autres parties du parc).


Nous profitons également du scooter pour aller nous balader dans les alentours et voir quelques points d'intérêts, mais avec la chaleur nous préférons rentrer vers le centre ville.

Sur place, même si l'auberge a gentiment accepté de garder nos sacs, notre bus n'étant pas avant 21h30 il faut trouver de quoi s'occuper et surtout de quoi se protéger de la chaleur...

Heureusement, nous tombons sur un bar, restaurant où encore une fois les gens sont adorables et nous laissent jouer aux cartes et aux dés (notre occupation numéro 1 😅) sans problème! Ils nous offrent même une salade de fruits à un moment donné pour que l'on "prenne soin de nous avec la chaleur". Leurs plats et leurs boissons sont très bons et nous nous en sortons pour 10€ alors que nous avons consommé pas mal de choses pendant une bonne partie de l'après-midi et de la soirée.

Et oui ils y en a qui attendent Godot, nous on attend le bus 😁.

=>Chopper Bar.

Après plusieurs trajets de bus dont un changement à 4 heures du matin, nous arrivons frais comme des gardons à Nakhon Ratchassima aussi appelée Khorat (c'est plus facile 😉).

Nous nous arrêtons dans cette ville (sans vraiment d'intérêt) uniquement d'un point de vue stratégique car à l'est, il y a le Parc historique de Phimai et au sud deux autres temples: Prasat Muang Tam et Prasat Phnom Rung.

Nous trouvons donc un hôtel qui fait très honnêtement penser à une ancienne prison ou à un hôpital psychiatrique. 😬😬😬

Me sentant un peu comme dans Vol au-dessus d'un nid de coucou, je vous avoue que j'étais contente que les toilettes soient dans notre chambre pour ne pas me retrouver dans le couloir à 3 heures du matin. 😅

Si vous voulez y aller, la chambre est bien malgré tout.

=> Far Thaï Hotel. 8€ la nuit.

Brrrrr 😬😬😬

Le seul avantage que nous avons trouvé à cette ville, c'est le Terminal 21, un gros centre commercial faisant penser à un aéroport et dont tous les étages sont des références aux pays.

Idéal pour manger un morceau ou faire du shopping de dernière minute avant de quitter la Thaïlande par exemple. 😉

De notre côté nous en avons profité pour échanger des Bahts contre des US dollars , monnaie utilisée avec le riel au Cambodge.

=> Bon à savoir : il vaut mieux en avoir au moment de franchir la frontière cambodgienne car c'est avec des dollars américains que l'on vous demande de payer le visa.

Pareil, si vous voulez retirer des sous il vaut mieux aller directement au guichet plutôt qu'à un distributeur car il y a toujours des frais de retrait (environ 5€) et le banquier ne vous les fera pas payer.

L'envers du décor

Le lendemain, nous prenons un bus local en direction de Phimai (ps: le "ph" se prononce "P" 😉) et de son parc historique.

La ville est assez petite et nous tombons rapidement sur les ruines de cette ancienne forteresse khmer construite au XI ème siècle. C'était à la base un temple hindouiste donc nous pouvons en retrouver des traces mais c'est le Bouddhisme qui y est aujourd'hui vénéré.

Son architecture combine celles des temples de Bayon, de Baphuon et d'Angkor Vat au Cambodge et apparemment l'ancienne route passant par Phimai reliait se temple à ceux de Siem Reap au Cambodge (temples que nous visiterons un peu plus tard durant notre voyage..).

Ps: ne vous étonnez pas si la police des touristes demande de faire un selfie avec vous, ils sont décidément très contents de nous voir. 😁

=>Phimai Historical Park. 200 bahts/5€ pour deux.

J'ai croisé Indiana en chemin

Avant de repartir pour Nakhon Ratchassima, Marc repère un des plus grands arbres du monde dans les parages, nous décidons donc d'aller le voir et de manger un morceau avant de prendre le bus.

Il fait très chaud mais le jeu en vaut la chandelle car l'arbre est vraiment impressionnant !

Nous comptions aller à Prasat Muang Tam et Prasat Phnom Rung mais il s'avère qu'il fait extrêmement chaud 🥵 et que nous ne trouvons pas de bus ou de tours organisés pour y aller...

De plus, la ville ne nous faisant pas rêver, vous décidons de passer cette étape et de nous rendre au Cambodge le lendemain.

Température ressentie 44°, tu m'étonnes !

Pour faire un petit point final sur la Thaïlande, c'est vrai que nous avons vraiment aimé le pays, surtout notre pause de quelques jours à Chiang Mai. Les gens sont vraiment gentils et bienveillants et les prix sont plus qu'abordables.

Nous avons passé la partie sud du pays mais c'est peut-être un endroit dans lequel nous reviendrons pour des vacances balnéaires si nous en avons la chance. ☀️


Nous vous retrouvons pour nos prochaines aventures au Cambodge !!

A très vite.

22
22
Publié le 7 mai 2024

Ça y est, nous traversons la frontière et débarquons au pays des khmers encore traumatisés par le massacre des anciens par les rouges.

=> Petit récapitulatif qui ne paraîtra malheureusement pas si loin pour la génération de nos parents... Un mouvement politique communiste radical d'inspiration maoïste, dirigé en majeure partie par Pol Pot a dominé le pays à partir de 1975. Ceux que l'on appelle les Khmers rouges ont imposé un régime de terreur en étant responsables d'un énorme génocide sur leur propre peuple et le Cambodge en a finalement été en partie libéré suite à l'invasion du pays par les Vietnamiens en 1979.


La frontière cambodgienne

Pour cette première étape, nous nous rendons à Battambang qui se trouve à quelques heures de la frontière, franchie à pied après avoir payé 30$ chacun pour recevoir un joli visa sur nos passeports.

Battambang a gardé son authenticité et certaines rues de la ville ne sont d'ailleurs pas goudronnées, ce qui lui apporte un certain charme !

Nous décidons donc de crécher au Ganesha Guesthouse qui est très bien placé mais qui n'offre pas bien de fraîcheur étant donné que les chambres sont sous les toits. 😅

Encore une fois le personnel est adorable et parle très bien anglais. Ils sauront répondre à beaucoup de vos demandes, notamment si vous souhaitez repartir en bus de Battambang.

=>Ganesha Guesthouse 6€/nuit.

Le premier jour nous en profitons pour chiller comme on dit et pour découvrir un peu la ville qui n'a pas un grand intérêt si ce n'est ses petits bars et restaurants plutôt bohèmes.

=> Attention ! Nous nous faisons également bien avoir! Lorsqu'une restauratrice nous rend la monnaie en dollars, n'étant pas au courant, nous n'en vérifions pas l'état. Un billet de 10$ est un peu vieux et déchiré et celui de 20$ a des inscriptions au stylo dessus. Et aucun commerçant n'en veut !😤

Nous essayons de les changer dans des banques ou des "Money Exchange" mais personne ne veut nous les reprendre. Nous essayerons en France à l'aéroport mais il faut bien prendre le temps de vérifier les billets sous leur nez et ne pas hésiter à demander un autre billet s'ils ne sont pas nickels.

Le jour suivant, nous louons un scooter pour aller visiter quelques temples et en apprendre davantage sur l'Histoire de la région.

Nous faisons un premier stop au temple Ek Phnom puis nous nous rendons au Wat Samrong Knong, temple utilisé comme prison durant la domination des rouges.

Nous tombons également sur le Torture House Museum au sein même du temple qui explique comment les accusés étaient torturés et envoyés dans des travaux forcés dans les champs alors que beaucoup n'avaient commis aucun crime...

Je pense que nous ne nous rendons pas vraiment compte que cela s'est produit seulement quelques années avant notre naissance et qu'encore beaucoup d'habitants ont un proche qui a disparu pendant le génocide.

Nous prenons la direction du sud de la ville pour aller voir Phnom Sampov, un temple qui nous offre une vue assez vaste sur des paysages très secs et sous un soleil brûlant... Ça fait rêver n'est-ce pas 😉

Nous nous faisons vite refroidir par la visite des Killing Caves situées en contrebas du temple et qui, comme leur nom l'indique, étaient les lieux où étaient tués les opposants au parti communiste avant de faire disparaitre leurs corps, jetés au fond des grottes.

Je vous laisse imaginer l'atmosphère pesante dans ces grottes, pour ma part je n'y reste que quelques minutes...

A 17h nous retournons dans les environs pour voir les chauves-souris quitter leur nid pour aller chasser.

Elles sont environ un million à sortir de la grotte à la file indienne et même si elles ne sont pas aussi imposantes que celles d'Australie, ces nuées de chauve-souris sont tout de même un vrai spectacle.

Nous profitons du coucher de soleil pour rouler à travers les petits villages tel deux adolescents qui vivent leur premier rendez-vous amoureux. Ah la la c'est beau. 🥰😜

Avec nos casques de Luke Skywalker et nos lunettes à la Top Gun 👌🏻

La nuit est tout de suite moins belle....

Je me suis pris un coup de chaud et je suis malheureusement malade comme un chien. Je ne vous raconte pas le trajet en bus le lendemain pour nous rendre à Siem Reap...

Mais ça c'est une autre histoire, que vous pourrez retrouver dans un nouveau post! A bientôt 😉