Carnet de voyage

Juliana et Marie sur le chemin de Stevenson

14 étapes
2 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 18 heures
Nous partons sur le GR 70 le Chemin de Stevenson qui part du Puy-en-Velay jusqu'à Alès. Une grande randonnée mère/fille.
Septembre 2021
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 12 septembre 2021

Après avoir du reporter notre voyage, nous voilà prête à enfin en découdre avec ce GR.

Je pars des Yvelines mardi 14 septembre pour Le Puy-en-Velay. Maman me rejoindra le lendemain.

La météo n'est pas avec nous, les 4 premiers jours sont pluvieux voir orageux 🤞 pour que ça change.

Les sacs à dos sont prêt, les hébergements réservés GO...

2
2
Publié le 14 septembre 2021

Me voici arrivée au Puy-en-Velay sous le soleil. À la sortie du train je me rend dans mon hébergement L'Epicurium pour y déposer mon sac et je profite du beau temps pour aller me promener dans cette ville magnifique.


Les maisons sont dans les tons orange, rouge ou jaune, les ruelles exigues avec de la pierre volcanique.

Je monte la Cathédrale Notre-Dame du Puy, qui est le point de départ du chemin de Compostelle.

Pour le chemin de Stevenson le départ se fait à l'église du collège à deux pas de ma chambre d'hôte.

3
3
Publié le 15 septembre 2021

Kilomètres parcourus 18/270km

Nous partons du Puy-en-Velay à 8h45 sous un début de pluie, pour nous mettre en jambe, quelques montées pour sortir de la ville et enfin gagner un sentier tranquille.

Les kilomètres défilent, un rythme s'installe et bercé par le bruit du vent nous avançons tranquillement.

Les paysages sont très beaux, j'apprécie ces petites montagnes rondes au loin.

Petite pause déjeuner avec une superbe vue, le soleil nous accompagne finalement jusqu'à Monastier-sur-Gazeille à 18km du Puy-en-Velay.

Notre hébergement pour ce soir un petit petit chalet mignon et douillet pour bien repartir demain.

Le Puy-en-Velay sous un arc en ciel
Le Puy-en-Velay sous un arc en ciel
Monastier-sur-Gazeille 2km
Monastier-sur-Gazeille 2km
4
4
Publié le 16 septembre 2021

Kilomètres parcourus 42/270km


Cette nuit nous avons eu de l'orage, nous prenons la route sous le brouillard.

Le début du chemin nous réserve une belle montée histoire de bien nous réveiller.

Nous nous arrêtons dans un petit village pour acheter de quoi manger ce midi et c'est reparti. Nous faisons une pause après le Goudet, c'était la partie la plus difficile niveau dénivelé et les pierres roulaient sous nos pieds.

Pause déjeuner bien mérité au soleil pour admirer le chemin parcouru.

Les derniers kilomètres sont durs, nous essuyons une petite averse et l'orage au loin nous encourage à rien lâcher pour enfin arriver à notre gîte La Retirade.

5
5
Publié le 17 septembre 2021

Kilomètres parcourus 62,7/270km


Nous avons croisé un randonneur chevronné Fabrice qui nous a dit:"le troisième jour c'est le pire de tous..." bon et bien il avait raison 😅.

Premier village Landos, nous faisons une halte à la Poste pour renvoyer à la maison le non nécessaire pour "être". Une fois délesté, nous prenons de quoi déjeuner et nous reprenons la route.

Beaucoup de chemins plat en début de marche, malgré ça, je souffre des pieds en particulier du tendon d'Achille qui me ralenti.

Nous faisons halte près d'Arquejols pour manger et nous reposer un peu.

La suite du chemin monte doucement sur plusieurs kilomètres. Nous croisons des randonneurs qui sont partis le même jour que nous du Puy, ils traînent la patte pour certains (le fameux 3ème jour nous confirment-il).

Le réservoir de Naussac se distingue au loin mais nous nous en approcherons que demain en passant par Langogne. Pour ce soir, Pradelles apparaît à 3km de l'arrivée.

Nous faisons étape dans l'auberge de la mère Cadenette, ayant accueilli Stevenson. Nous y retrouvons 2 couples de randonneurs rencontrés hier soir et avec qui nous rions bien. La soirée s'annonce bien.

Après avoir soigné nos pieds, pris une douche, c'est le moment de regarder l'étape du lendemain et de lire un peu.


6
6
Publié le 18 septembre 2021

Hier soir, il y a eu une bonne ambiance au dîner, nous avons partager le repas avec 2 couples rencontrés à l'étape précédente et nous les retrouvent ce soir au refuge.

Nous partons après le petit déjeuner vers 8h, il fait frais. Nous prenons le temps d'admirer Pradelles et nous rencontrons un chat.

Direction Langogne, je dois absolument faire halte chez un marchand de chaussures pour changer les miennes car je ne peux plus avancer comme il faut.

Nouvelles chaussures aux pieds, (changement radical et bénéfique) nous repartons sur le GR. Nous marchons beaucoup sur le bitume, en dénivelé et sous un soleil de plond. Ces portions sont assez pénible, heureusement nous traversons quelques parcelles de forêts de pins au frais. Les paysages changent, beaucoup plus boisé, nous avons quitté le Velay pour le Gévaudan.

Nous arrivons au refuge de Moure en milieu d'après-midi, les derniers kilomètres étaient agréables. Après une bonne douche et la lessive, nous retrouvons les compagnons de route autour d'une bière en terrasse.

À 19h le dîner est servi, nous sommes donc une table de 8 randonneurs, l'ambiance est excellente.

7
7
Publié le 20 septembre 2021

Kilomètres parcourus 112/270km


N'ayant pas eu de réseau hier soir, voici le compte rendu de la journée du 19 septembre.


Après un bon petit-déjeuner, nous partons du refuge vers 8h15, il fait froid mais nous nous réchauffons assez vite dès les premiers kilomètres en montée.

Nous rattrapons Sylvette et Bruno le couple de breton que nous avons rencontré à Monastier-sur-Gazeille et nous randonnons ensemble. Les paysages varies, les sentiers aussi, petites montées, descentes rocailleuses...

Nous arrivons au Château de Luc en haut du quel nous avons un point de vue. À la descente, après une halte dans une épicerie, nous partons de bon pied tout en discutant avant de nous rendre compte que nous sommes partis dans le mauvais sens...

2 kilomètres dans la mauvaise direction nous les refaisons en sens inverse, mais le temps se gate et il est l'heure de déjeuner. Nous décidons de nous arrêter sur un chantier à l'abri sous de futures canalisations (voir photo)

Une fois répartis, la pluie revient mais nous sommes équipés et la marche se fait à bonne allure.

Nous quittons nos bretons qui coupent en direction de La Bastide Puylaurent tandis que nous partons vers l'Abbaye à 4km.

Les kilomètres défilent, en montée douce mais quand même, aucunes traces nous indiquent la direction, nous commençons à regarder la carte aidée de la boussole et nous nous rendons compte que nous sommes sur un sentier parallèle mais en contre bas du GR... Deuxième faux pas de la journée, nous tombons finalement sur un panneau indiquant l'abbaye à 2,8km chouette... 10 mètres plus loin un nouveau panneau abbaye 1,8km 🤔 étrange ce système de mesure dans cette région (nous nous rendrons compte que nous n'étions pas les seules à trouver des panneaux qui ne correspondent pas.) bref relancer dans la bonne direction nous décidons de bien garder le GR (trace blanche et rouge) car il passe à l'abbaye s'est sûr !! Mais non c'était sans compter sur notre manque de chance du jour, car là nous suivons le mauvais GR un autre qui part à l'opposé du clocher de l'abbaye. Heureusement que nous l'avions vu donc notre 3ème demi-tour. (oui il y en a eu un autre juste avant de quelques mètres)


Enfin cette ABBAYE apparaît il est 16h30, nous avons fait 30km au lieu de 23. Fatiguées nous prenons les clés de notre chambre, dans un lieu austère, le moine qui nous accueille ne décroche pas un mot. La chambre est composée de 2 lits et d'un lavabo, il fait froid et nous n'avons que des couvertures pour la nuit.

Au repas, nous ne connaissons personne, mais à notre table 3 drôles de dames (retraitées) et un pompier nous font presque oublier cette journée. Dîner simple salade verte pâte choux et paupiette pour finir fromage compote et biscuit et au lit.

Le bâtiment est vraiment froid, maman finie par s'endormir quand à moi je dois sortir la couverture de survie pour me réchauffer.

L'expérience est vécue, nous ne réitérerons pas.

8
8
Publié le 20 septembre 2021

Kilomètres parcourus (sans les détours de la veille) 128/270km


Nous partons ce matin avec hâte car nous voulons nous éloigner de cette abbaye au plus vite 😅.

Il fait 7°C, c'est agréable de marcher le chemin est sympa jusqu'à la Bastide Puylaurent. Nous y achetons notre pique nique.

Le chemin d'après, c'est de la piste donc simple à monter mais nous montons de 300 mètres positif en 2h.

Au sommet 1300 mètres d'altitude c'est un parc d'éoliennes, le paysage est beau malgré les nuages gris.

La traversée de ce parc d'éoliennes n'est pas très intéressant, de chaque côté de forêts de conifères, aucun panorama, pas d'autre choix que de regarder droit devant nous.

À 3 kilomètres de l'arrivée nous décidons de manger. Nous arrivons dans le petit village de Chasseradès vers 13h30 et nous retrouvons les bretons. Le Relais Modestine n'ouvrant qu'à 15h30 nous en profitons pour échanger sur notre nuit précédente. Ce qui nous rassure c'est que nous ne sommes pas les seules à avoir vécu une mauvaise expérience.

Après un protocole Punaises, nous accédons enfin à notre chambre.

9
9
Publié le 21 septembre 2021

Kilomètres parcourus 146/270km


Hier soir nous avons encore passé une superbe soirée avec nos bretons, Jean-Luc et Anick du Mans. Le repas était vraiment bon et les hôtes charmants.

Ce matin le petit-déjeuner servi à 8h était généreux et délicieux 😋.

Nous sommes partie vers 9h après avoir acheté de quoi manger le midi, le temps est gris mais le soleil arrive. Il fait froid mais nous avançons bien et les premières montées nous réchauffe.

Nous traversons quelques pâturages avant de retrouvé un chemin en forêt. Ce passage est en dénivelé positif sur 2km.

Nous prenons notre temps et nous marchons côte à côte avec nos 3 drôles de dames (Marie-Yvonne, Claudette et Gertrude) que nous avons retrouvé, nous déjeunons ensemble et nous finissons l'étape au même gîte "Chez Poulitou".

Nous prenons le temps de laver nos vêtements et de préparer le repas pour demain midi. Ce soir nous avons réservé un panier à emporter dans le seul restaurant du village.

Le dîner fut joyeux 😊.

10
10
Publié le 22 septembre 2021

Kilomètres parcourus 165/270km

Aujourd'hui nous passons par le tant attendu Mont Lozère.

Après un délicieux petit-déjeuner avec confiture maison (rhubarbe, coing, myrtille... 😋) nous quittons le gîte Poulitou ou les propriétaires charmant et accueillants nous ont fait passer un agréable moment. Nous partons donc vers 8h30, températures assez basses mais le soleil chasse le brouillard et vient nous réchauffer.

À la sortie du village, après la première côte, nous retrouvons Sylvette et Bruno nos bretons.

Nous commençons la journée par monter sur plusieurs kilomètres au départ nous étions à 1069 mètres d'altitude et nous arriverons vers 11h20 à 1699 mètres.

3h de montée en forêt dans un premier temps, sur des chemins agréables avec quelques pierres, jusqu'à atteindre la station de ski du Mont Lozère à 1400 mètres.

Après avoir rechargé mon eau, nous continions d'évoluer pour sortir de cette station en direction du sommet le plus haut des Cévènnes. Le chemin devient plus agréable, la bruyère nous entoure, quelques sapin ainsi que des sortes de menhir qui tracent le chemin jusqu'en haut.

Assez rapidement, le panorama nous émerveille, nous pouvons voir des montagnes se dessiner au loin, nichées dans un brouillard.

Arrivé au col de Finiels, nous finissions notre montée tranquillement et attendons le reste de la troupe. La descente sera un peu difficile, le terrain est un peu accidenté mais doucement nous progressons. Nous mangeons ensemble dans la bruyère sous les sapins, le soleil est au rendez-vous et après le déjeuner, il tape fort.

Nous mettrons 3h à descendre, éparpillée en plusieurs groupes maman en tête et moi à l'arrière, nous nous égarerons une fois avec Claudette et Marie-Yvonne.

L'arrivée à Pont de Montvert est très attendu et nous voyons enfin le village dans le fond de la vallée, nois retrouvons le groupe pour boire une bière avant de regagner nos hébergements.

Ce soir nous logeons à l'auberge des Cévènnes avec Jean-Luc et Anick, nous dînons ensemble pour la dernière fois car nous restons à Pont de Montvert demain tandis qu'ils continuront leur chemin.

11
11
Publié le 23 septembre 2021

Aujourd'hui c'est repos dans ce joli village.

Ce matin petit déjeuner, nous disons au revoir à nos compagnons de route qui continuent le chemin.

Après une lessive, un passage à la poste pour expédier des Lou Pelous, nous déambulons dans les ruelles fleuries.

Près de l'église nous trouvons un sanctuaire pour les chats, une belle association tenue par 3 dames qui les nourisent, les soignent et les font adopter.

Nous déjeunons dans un petit restaurant de produits locaux, après une sieste, nous restons au bord de l'eau.

Pour finir par prendre un thé sur l'agréable terrasse de l'auberge des Cévènnes.

12
12
Publié le 24 septembre 2021

Kilomètres parcourus 192/270km

Nous partons vers 8h après le petit-déjeuner, il fait froid mais le soleil arrive et nous enlevons nos polaires après les premiers kilomètres en montée.

Nous sommes en petite forme ce matin, nos corps ont du mal à se remettre en marche et dès les premiers dénivelés, je commence à avoir mal au fléchisseur de hanche droit.

Malgré ça, les paysages sont magnifiques, sur les haut de Pont de Montvert, se sont des prés avec des rochers, plus loin nous entrons dans la forêt et c'est agréable car le soleil chauffe.

Nous passons les premiers sommet à 1400m, les descentes sont rudes et mettent à mal nos genoux, après la pause repas, nous décidons d'emprunter le GR68 qui nous fait gagner 5km sur 30.

En chemin nous croisons 5 chèvres.

Nous arrivons à Florac trempées, les genoux et mollets à bout à cause des descentes...

Après quelques courses pour le dîner et le déjeuner du lendemain, nous marchons 2km jusqu'à notre chambre d'hôte la Ferme de Saliège.

Au programme: douche, lessive, cuisine et repos.

13
13
Publié le 25 septembre 2021

Kilomètres parcourus 216/270km

Nous sommes en petite forme aujourd'hui une légère nostalgie de la maison s'installe et la journée s'annonce laborieuse.

Nous partons vers 8h30, il nous faut reprendre les 2km d'hier pour retrouver le GR, ce dernier traverse une partie de Florac et ce n'est pas agréable du tout de marcher en ville.

Après 3-4km nous retrouvons un chemin plus éloigné de la ville mais très vite, il est remplacé par du bitume. Le temps est mossade, le brouillard descend ce qui n'améliore pas notre moral.

Nous retrouvons enfin un chemin en forêt de châtaigners, c'est plus agréable.

Vers 11h, nous atteingons Saint Julien d'Arpaon, nous avons fait 10km.

Les 8km d'après sont sur une ancienne voie ferrée, c'est atypique, la marche est simple aucunes possibilités de se tromper, pas de cailloux en travers (car nous trainons un peu des pieds😂), nous passons sous des tunnels, parfois assez sombre, flippette que je suis j'accélère le pas et je colle ma maman 😅.

Nous nous installons pour déjeuner, nous surplombons la Mimente.

Après le déjeuner il nous reste moins de 8km, la pluie arrive doucement.

Sur cette étape, nous avons un doute sur l'hébergement de ce soir, ni l'une ni l'autre ne se souvenons et 2 noms d'établissements figurent sur notre feuille de route. Nous commençons par le premier qui se présente et... Mauvaise pioche nous continuons sur 2km en espérant que c'est bien le deuxième.

Hourra, la propriétaire nous attendait 😊. Une dame très gentille qui après avoir posé nos affaires nous offre une infusion, il est 14h30 et l'orage arrive.

Nous dînons ici ce soir et la propriétaire nous prepare un pique nique pour demain.



En photo, une barrière que nous n'avons jamais réussi à ouvrir et que nous avons du escalader sous la pluie, aussi bête que des vaches sur le coup 😅

14
14

Kilomètres parcourus 237/270km


Il y a eu de l'orage toute la nuit jusqu'à 7h du matin... Réveil difficile.

Nous prenons le départ à 8h30 dans le brouillard, le propriétaire de la chambre d'hôte nous indique un chemin pour rattraper le GR 70 sans pour autant revenir en arrière et il nous fait gagner 1km plus ou moins

Nous croisons d'autres randonneurs et discutons avec eux tout au long de la matinée.

Après une première partie en dénivelé positif, nous continuons sur du plat à travers une forêt de pins. J'adore l'odeur du pin. Le chemin est parfois à même la roche, il faut être prudente pour ne pas glisser.

Nous passons près d'une sépulture préhistorique et un menhir. Les paysages sont beaux et le soleil commence à apparaître vers 10h.

Nous déjeunons dans la forêt après 12km, avant de traverser Saint Germain De Calberte, joli petit village typique de la région.

Au détour d'une maison, nous retrouvons Fabrice qui sort d'une voiture "journée de RTT" qu'il nous dit(nous l'avions perdu à Langogne) ça fait plaisir de le revoir car ça m'embêtait de ne pas lui avoir dit au revoir et merci pour ses conseils.

Nous repartons car nous avons encore du chemin et le soleil tape un peu. Nous traversons cette fois une forêt de châtaigners et cela nous rappelle l'Ardèche.

Quelques descentes assez coriaces avec des racines, et rochers pour finir sur une route en bitume.

Nous atteignons la ferme de patience ou nous sommes accueilli par 2 beaux chiens mais pas attendu par les propriétaires... Un cafouillage au niveau des e-mails/chèque de réservation... Bref il y a quand même une place pour nous.

Fin de journée semblable aux autres douche, lessive et repos.