À propos

"Le bonheur ne consiste pas à avoir tout ce que l'on désire, mais à apprécier ce que l'on a."

CARNET : Chroniques citronnées

Voici mes chroniques journalières ... Pour dire que la vie peut aussi être sympa avec une maladie de Lyme chronique! Avec humour, sur un ton décalé et à prendre au 2e degré!
Juillet 2019
352 semaines
Dernière étape postée il y a 148 jours
4
janv
4
janv
Publié le 4 janvier 2020

Salut la bactérie,

Sais-tu qu'en ce début d'année, je participe à un projet sympa. A vrai dire, sans toi, j'aurai continué mes heures de travail à n'en plus finir et je n'aurais jamais eu l'idée de faire cela. Mais tu es passée par là et cela me permet d'être plus ouverte à d'autres choses.

Alors voilà : je suis en politique. Ça t'en bouche un coin, non? Je n'ai pas rejoint Manu, mais je suis presque à l'Elysée... la mairie de Thônes, c'est quasi aussi grand 😀

Notre maire actuel s'est mis en tête de tout bétonner (et nous avec sûrement), de faire des immeubles à 10.000 étages et de nous destroyer nos espaces verts. En plus, il ne dit pas bonjour dans la rue. Ça nous plait pas du tout. Alors, l'ancien marie, Jean-Bernard, 80 ans, a décidé de rempiler et de faire comme Manu il y a 3 ans: on prend des expérimentés, on y rajoute des jeunes, des femmes, des nouveaux, chacun avec ses compétences et on y va !

Ce matin, réunion de QG. Pour raison d’État ultra méga secrète, tu comprends que je ne peux pas te révéler ce qui a été dit. Il ne faudrait pas que nos idées géniales tombent aux mains de l'ennemi. Je peux juste dire que c'était super et que j'en suis sortie bien motivée.

A la fin, il y avait un pot avec vin, jus d'orange, jambon, saucisson et pain. Comme j'avais faim et que je préfère préserver mes intestins, je suis rentrée manger chez moi. J'ai embarqué Ginette, 82 ans, qui était fatiguée (c'est bien, je ne suis pas la seule à avoir de la fatigue, ça me rassure).

Depuis que je suis rentrée de la réunion, je lui ai déjà écrit 2 emails avec pleins d'idées à Jean-Bernard. Faut que je me calme, sinon je crois que je vais vite le saouler.

A plus,

Marie

PS: avec la photo jointe, tu constates qu'on est à la pointe de l'informatique !

22
déc
22
déc
Publié le 22 décembre 2019

Salut la bactérie,

Heureuse car je suis dans le train. Comme quoi, on se satisfait de peu ! Plusieurs raisons à cela. Déjà, heureuse car il y a 1 an 1/2, je n'aurais jamais pu prendre le train vu mon état physique. Et puis, heureuse car les grévistes n'auront pas eu raison de moi. Avec 2 billets (remboursables) achetés pour l'aller et 3 billets pour le retour, j'ai assuré mes arrières. Avec tout ça, y'en a bien un qui circule !

Alors tu as vu la cohut à la télé? Ben on pourrait croire qu'on nous ment... les wagons sont à moitié vide. Et puis, je suis bien dans le train, mais le chauffage est en option aujourd'hui.

Tu as vu la photo du panneau dans le train? Moi, je te dis, ils ont de l'humour à la SNCF !

Bref, c'est pas grave, je ne me suis pas stressée. Allez, je te dis joyeux noël !

A plus.

Marie

5
déc
5
déc
Publié le 5 décembre 2019

Thônes, le 5 décembre

Salut la bactérie,

Oui je sais, silence radio depuis quelques temps. Ben faut dire que tu refais surface comme un sous-marin nucléaire russe, mais je ne suis pas encore prête à être noyée comme le Koursk; touchée mais pas coulée.

Pour schématiser : sous-marin en surface = arrêt maladie = cure d'attaque d'antibios = insomnies = j'en ai ras le bol ! Mais je vais en Suisse la semaine prochaine pour faire le point ; je sens que Corinne va me dégoter un nouveau méga protocole d'attaque ultra puissant de la mort qui tue... elle en a sous le coude ! Ce sera mon cadeau de Noël tiens.

Mais encore une fois, je te le dis (mais pas trop fort) : je te remercie car grâce à toi, c'est l'année des relations humaines. J'ai repris contact avec Laurence; elle qui a joué un rôle si important à une période de ma vie. Vois-tu, les liens restent présents et forts malgré les années de silence, et là, ce ne sont que des émotions et du baume au cœur.

Après 10 ans sans se parler de vive voix, il nous semblait important d'aborder au téléphone un sujet tout à fait crucial et primordial : "Pourquoi chacune de nous deux ne supportent pas le bruit des VMC des appartements ou des hôtels; bruit que nous sommes d'ailleurs les seules à entendre?" (je te rassure tout suite, on n'est pas accros au haschich). Comme tu peux le constater, le sujet méritait d'être soulevé, et je pense que chacun devrait aborder ce genre de conversation après des années de silence. Ça ressoude, je t'assure ! Mais ne crois pas que nous n'avions rien d'autre à nous dire. Loin s'en faut. Simplement, on a ri comme si on s'était parlées hier. D'ailleurs sur cette question de la plus haute importance, je m'en remets à ceux qui en connaissent un rayon : Céline, Florence, Aude, Antoine, David ; ou encore Greg qui se promène avec son tournevis dans le sac pour démonter les VMC dans les hôtels.

Comme tu peux le constater, je m'entoure de gens qui me ressemblent : normaux et sains d'esprit. Ca donne envie de nous côtoyer, non?

Après avoir raccroché hier soir et couchée direct, mon cerveau a dû penser qu'il était doté d'un fort pouvoir de télépathie car il a continué tout seul à lui faire la conversation à Laurence... mais je ne crois pas qu'elle m'ait bien entendu ! La prochaine fois, il faudra que je pense à lui demander qu'on s'appelle le matin :-)

A plus !

Marie

17
nov
17
nov
Publié le 19 novembre 2019

Thônes, le 17 novembre

Chère Lyme,

Ce week-end, on a papoté au télephone avec ma copine Christelle. Elle fait partie de ces très rares ami(e)s connus il y a bien longtemps et qui restent, quelques soient les chemins de vie.

Avec Christelle, on s'appelle 2 ou 3 fois par an. Mais quand on s'appelle, là, faut pas avoir une marmitte sur le feu ou un train à prendre. Son mari et ses enfants patientent en grignotant des chataignes (j'avoue, c'est pas un passe-temps commun). On reprend la conversation là où on l'a laissée la dernière fois, comme si c'était hier.

Christelle et son mari, ils sont très sédentaires. Après avoir vécu sur un voilier puis en appartements, et être passés par l'Alsace, les Bouches du Rhône, le Sénégal, les Bouches du Rhône bis, la Martinique, ils ont décidé de faire construire une maison. L'affaire est simple... ils sont en Corse. Il faut dire que l'ouvrier corse est comme le mafieu sicilien : réglo, honnête et ponctuel. Si tu veux qu'il active les travaux, tu lui mets quelques billets dans le dossier. Ou si tu veux l'électricité sans avoir encore les raccords, il se branche discrètement sur le compteur du voisin. L'affaire est vite réglée donc.

Avec Christelle, on s'est connues à 18 ans, elle en école d'infirmière et moi à la fac. On ose aujourd'hui dire qu'on logeait au très célèbre foyer Bernadette (célèbre que dans nos têtes en fait); nom peu évocateur, car contrairement à ce que tu pourrais penser, on n'allait pas à la prière tous les jours. Par contre, les papiers-peints de nos chambres et les robinets de nos lavabos, eux, dataient bien de Sainte Bernadette voire même d'avant la naissance de Jésus.

A cette époque, on n'était pas dans notre meilleure période, ni elle, ni moi; mais on se marrait bien. Faut dire aussi que Christelle est très bon public : tu sors une vanne pas drôle et elle rigole quand-même. Et surtout, on était fans des Enfoirés. Tu sais, les stars qui font les idiots sur scène pour récolter des sous pour les sans-abris. Dans sa chambre, Christelle avait un magnétoscope... Objet rare et précieux , fort convoité à cette époque quand on était étudiantes. Quezako, tu vas me dire?? Le magnéto était une machine créée pour s'énerver, qui gardait 1 fois sur 2 ta bande ou alors qui te la restituait en pagaille. Tu passais alors autant de temps à la ré-enrouler avec ton doigt que la durée de la vidéo dessus.

On se passait en boucle les soirées des Enfoirés, et bien souvent toujours les mêmes extraits avec David Hallyday et son pantalon moulant. Ca nous faisait rire ! On faisait chier tout l'étage qui voulait dormir.

Aujourd'hui, le temps a passé On écoute toujours Patrick Bruel ou Patricia Kaas, mais en cachette, sinon on passe pour des "has been". On visionne les Enfoirés sur Youtube. Et surtout, on a maintenant de beaux papiers-peints chez nous. L'amitié reste malgré les galères de la vie et c'est ça qui compte.

Bona notte (je me mets au Corse, pour le jour où je ferai construire une maison),

Marie

14
nov
14
nov
Publié le 14 novembre 2019

Annecy, le 14 novembre

Salut Lyme,

Sais-tu que ma chronique du 3 octobre sur mes psys a suscité l’intérêt... Maintenant, certains me disent : "Tu vas voir N°1, N°2 ou N°3?". J'ai lâché N°3 (Caroline) en la laissant à sa grossesse pour retrouver N°1 (Anastasia) avant de reprendre en janvier avec N°2 (Estelle, l'officielle). Aujourd'hui, c'était RDV de contrôle chez Anastasia donc. Ben j'ai bien failli ne pas y arriver, chez Anastasia. Notre beau centre ville d'Annecy est sous les fumées, barricadé par les flics et les pompiers. Le toit du magnifique bâtiment de la mairie est en feu. Impressionnant (là, désolée, j'ai pas de vanne à sortir). Comme dit Céline la voisine : "C'est comme Notre-Dame". Bien vu sauf que nous, on ne passera pas chez Anne-Sophie Lapix ce soir et Bernard Arnault ne donnera pas 1 million pour reconstruire le bâtiment; ça sera Bibi qui payera de ses impôts.

Anastasia, je la trouve cool et branchée. Elle vapote dans son bureau (bon je te rassure, pas devant les patients) et elle est bien sapée : parfois, elle a un petit gilet sans manches en poils de mouton (ou une bestiole du genre). Ça donne presque envie de lui caresser le dos. Elle a la classe pour être tsarine à la cour de Russie.

Anastasia m'a dit : "Je me souviens très bien de vous et de nos 2 RDV il y a 2 ans. Certains patients nous marquent plus que d'autres". Là, je ne sais pas si je dois être flattée (parce je suis une personne hyper attachante) ou si je dois être vexée (parce que je suis la plus barrée du cabinet). Dans le doute, je vais considérer que je suis super méga géniale et que c'est ça qu'elle a retenue 😀

Anastasia m'a dit : "Pour bien travailler, on s'échange parfois les patients avec mes collègues N°2 et N°3". J'ai espéré qu'elles ne fassent pas la même chose avec leurs maris...

J'ai appris à Anastasia qu'il y avait le feu à l'hôtel de ville. C'est pas de pot pour elle : sa voiture est garée au parking souterrain de la mairie, sa fille est à l'école attenante et elle doit donner un cours de catéchisme ce soir en face de la mairie. Là, elle a donc compris qu'elle rentrerait à pied, qu'elle récupérerait sa fille à un autre endroit encore inconnu (cause évacuation de l'école, sans nouvelle de où sont les enfants) et qu'elle ne ferait pas son cours de caté. Elle a dit : "De toute façon, c'est une journée de merde, elle avait déjà mal commencé avec mon autre fille qui a la gastro". Mais Anastasia, elle est relax alors elle a conclu : "Je m'en fais pas, je retrouverai bien ma fille quelque part et puis si ma voiture pouvait cramer avec le bâtiment, ça m'arrangerait, elle est toute pourrie".

Je les aime bien ces psys, ça donne envie d'être pote avec elles. Grâce à toi, au final, je fais de belles rencontres.

A plus !

Marie

7
nov
7
nov
Publié le 6 novembre 2019

Thônes, le 7 novembre

Chère Lyme,

Aujourd'hui, c'était passage chez le coiffeur. J'adore y aller, c'est un instant de pur bonheur... jusqu'au moment du shampoing car après, ça se corse. En fait, pour tout dire, je déteste aller chez le coiffeur. Il me faut une semaine de méditation en prévision du moment fatidique.

Pourtant, Véro, c'est la meilleure coiffeuse. Elle sait qu'il faut me ménager. Et puis elle a du cheveux à retordre... Depuis que tu es là, en 1 an, j'ai récupéré un paquet de cheveux blancs, qui se tortillent dans tous les sens. J'en aurai bientôt autant que Brigitte Bardot, les années en moins.

Avec toutes mes allergies, Véro, elle sait que je ne suis pas une bonne cliente : elle ne pourra jamais me vendre ses super produits. Et elle en a ! De la magnifique coloration du magazine Schwarzkopf au dernier shampoing à la mode (déjà que j'arrive avec le mien!) ou le super PowerMix additif réhausseur de couleur, en passant par le traitement Redken anti-casse sans rinçage ou l'après-shampoing CleanTouch toucher ultra propre... y'a de quoi faire !

Véro, elle est aussi hyper à la mode: elle égrène les stages à Paris, Marseille ou Lyon pour apprendre la dernière méthode de lissage ou assister aux défilés branchés de coiffure. Ca lui change de Thônes et du Haut-Savoyard, c'est sûr!

Là, elle revenait d'un stage coiffure-écolo, alors elle était à fond. Maintenant, elle recycle les bouchons, les tubes des couleurs et même nos cheveux pour éponger les plaques d'hydrocarbure dans les océans. Et la "méthode à Véro" comme elle dit : "Chez toi, à chaque lavage, tu fais 2 shampoings au lieu d'1. Comme ça, tu économises du shampoing et de l'eau". Là, j'avoue être restée sceptique...

Ciao,

Marie

PS: j'oubliais de te dire... Le fils de Véro, il était vice champion du monde de half pipe en ski. La classe Atlas!

2
nov
2
nov
Publié le 2 novembre 2019

Thônes, le 2 novembre

Salut la bactérie,

Aujourd'hui, je suis allée rendre visite à ma collègue Elodie chez elle. Si tu savais ! Elle a perdu presque 4 kg en quelques minutes, c'est impressionnant. Son régime est infaillible. Bernard CANETTI n'a qu'à bien se tenir : "COMME J'AIME" a un concurrent de taille et avec lui, la 1ère semaine est vraiment gratuite !

L'objet de ce régime éclair dormait tranquillement dans son berceau au milieu du salon, dans une belle turbulette couleur vert d'eau. Je me suis demandé si bébé savait déjà nager.

Au bureau, on avait essayé de chercher le futur prénom, les futurs parents ne connaissant pas le sexe du bébé. Paul, le mari d'Elodie, lui avait interdit de le divulguer avant la naissance. Il a sûrement dû lui faire de l'hypnose la nuit pour qu'elle tienne bon. Elle nous a quand-même laissé 2 indices : "un prénom classique" (proscrits donc les Kévin et autres Brenda) et "qui peut être masculin ou féminin". Après avoir éliminé Dominique ou Marcel(le) pour des raisons évidentes de mode, nous avions lancé Raphael(le). A la tête d'Elodie, nous savions que nous avions visé juste. Nous étions fiers de nous! Et puis déjà 3 naissances de filles cette année parmi les collègues, alors on se doutait bien que ce serait un garçon cette fois.

Bébé s'appelle donc Charlie et c'est une fille.

A plus,

Marie

PS: moi aussi j'ai une recette de régime qui marche à tous les coups : une petite bactérie dans les cellules et hop, 10 kg de moins ! Tout est gratuit et tu ne reprends pas un gramme !

27
oct
27
oct
Publié le 28 octobre 2019

Thônes, le 27 octobre

Salut la bactérie,

Je te le dis, il n'y a pas que du mauvais en toi. Je pourrais dire "grâce" à toi, j'ai été obligée de me poser et donc de beaucoup réfléchir. Avant toi, j'étais sans cesse dans tous les sens, toujours speed, mais aujourd'hui, je prends plus le temps pour moi et pour les autres. Mieux parler avec l'autre, mieux le comprendre... simplement apprécier la relation humaine.

Tiens, par exemple, je te parle de Benoît et Marie-Noëlle qui tiennent la Maison de la Presse ici. Avant, je passais acheter une revue ou prendre mon colis et je repartais vite fait. Depuis quelques mois, je prends le temps de leur parler, de rigoler avec eux, de lancer une petite blaguounette. Juste le plaisir de communiquer avec l'autre. Alors maintenant, Marie-Noëlle pense à moi dès qu'elle entend parler d'une nouvelle recette sans gluten et Benoît me propose ses plans foireux au Kéno (je ne me fais plus avoir, je te le dis!). Et puis hier, figure-toi que je regardais une nouvelle revue et ils me disent : "Ben prends-la, tu nous la ramènes quand tu veux".... J'ai voulu payer mais pas moyen. J'avoue, j'ai un ticket avec Benoît, donc tu vas me dire que c'est plus facile, mais quand-même ! Promis juré craché, j'en joue pas!

Alors je me dis que grâce à toi, je m'ouvre plus aux autres et ils me le rendent bien aussi 😀 Des petits gestes qui font plaisir et embellissent une journée.

A la prochaine,

Marie

22
oct
22
oct
Publié le 22 octobre 2019


Annecy, le 22 octobre

Chère bactérie,

A cause de toi et de mes incalculables intolérances alimentaires, je ne peux plus manger de sucres, ni de poissons, ni de fromage, ni de champignons, ni de charcuterie, ni de chocolat, plus d'alcool et tout et tout. Ca tombe bien, il y a en ce moment un salon : "Gastronomie, Mer et Vigne". J'ai donc décidé d'y aller. Papa, vacancier occasionnel, m'a accompagné.

Au salon, j'ai mangé des petits fromages de chèvre exquis; j'ai mangé de délicieuses sauces aux cèpes; j'ai mangé des saucissons au goût succulent; j'ai mangé des croustillants au foie gras tout juste sortis du four; j'ai mangé des pâtes d'amande fondantes; j'ai mangé des chocolats divins.

Tu vois, avec la langue française, il est vite facile de tromper son lecteur avec un seul mot. Tout change alors radicalement. Si je veux donc être tout à fait honnête, tu remplaces le mot "mangé" par le mot "vu". Mais ça m'a plu de rêver le temps de quelques lignes :-)

Donc, on est allés au salon. J'ai beaucoup regardé et j'ai beaucoup senti. Papa, oenologue amateur, a beaucoup craché. Et il a beaucoup dépensé. On est repartis avec des caisses de pinard dans le coffre.

A plus,

Marie

20
oct
20
oct
Publié le 20 octobre 2019


Thônes, le 20 octobre

Hey la bactérie,

Je te raconte ce qu'il s'est passé jeudi. Relis bien ta lettre du 12/10 pour comprendre les personnages.

Vers 16h30, je me lève de ma sieste pour me diriger vers les toilettes (la sieste, ça draine!). En ouvrant la porte du couloir, très grosse odeur... de gaz me semble-t-il. En moi-même, je me dis que si je faisais cramer une allumette, je saurais si c'est du gaz ou pas. J'ai préféré évacuer minette du couloir plutôt que de faire l'expérience.

Je sonne alors chez Céline la voisine (tu sais, le sherpa des Aravis). A ses yeux, j'ai compris que je la réveillais. Elle me dit : "Ah oui j'ai senti le gaz il y a 1h mais j'ai préféré me coucher, comme ça, si ça explose, je meurs dans mon sommeil". Finalement, on est descendu ensemble dans le hall d'entrée. Là, on tombe sur Simone (d'Hashimoto) et Rolande. Elles venaient d'appeler les pompiers qui leur ont dit de faire évacuer l'immeuble. Simone leur a répondu : "On n'a pas que ça à faire". On est donc restées dans le hall. Là, Pascal du 1er descend. Il revient de l'hôpital avec encore un tuyau dans le nez pour respirer. Il a dit: "J'ai plus qu'une narine, mais je sens aussi le gaz". Ensuite, Robert, mari de Simone, fait son apparition. Simone dit : "De toute façon, Robert, il n'a plus d'odorat". Robert a alors préféré s’éclipser.

Quand les pompiers sont arrivés, Justine fumait dehors sur son balcon. Ils n'ont pas aimé ça les pompiers. Du coup, Justine nous a rejoint dans le hall (elle vient juste d’emménager et elle adore les chats et les chiens. Si tu as bien lu la lettre précédente, tu peux donc en conclure qu'elle va prochainement développer une maladie chronique).

Les pompiers ont vérifié tous les étages. Au final, c'était Gilles, retraité du 1er récemment hospitalisé, qui voulait changer sa bonbonne avec une fuite. Comme il a récemment perdu 10 kg et qu'il marche avec une canne, il a dû se dire que ce serait plus léger de porter la bonbonne en laissant tout le gaz sortir. Les pompiers lui ont interdit de cuisiner jusqu'à nouvel ordre. C'est pas comme ça qu'il va regrossir.

Avant qu'ils partent, j'ai dit aux pompiers que j'étais quand-même pas rassurée. Le plus jeune a dit: "Si vous voulez, je monte vérifier". Il est gentil, il a compris que je ne suis pas du tout une personne stressée. Nous voilà à remonter les 3 étages à pied. C'est seulement en arrivant tout haut que j'ai pris conscience qu'il transpirait et qu'il avait un sacré harnachement sur le dos. "Plus de 25 kg" m'a-t-il dit. J'ai tout de suite regretté de l'avoir fait remonter. Je me rachèterai : je donnerai 5 euros de plus au calendrier du Nouvel An.

Robert n'a plus d'odorat mais il n'a quand-même pas envie de mourir dans une explosion. Le soir, il a écrit à Stéphanie du syndic (tu sais, celle qui a 10 bras) pour dire qu'à la prochaine AG, on demande l'interdiction du gaz dans l'immeuble. Sage décision.

Tu vois, c'est animé chez nous ! La dernière avant ça, c'était Eric le voisin, enfermé sur son balcon, qui escaladait le toit en calbut pour trouver un échapatoire. Je crois qu'on va donner envie aux jeunes filles de venir s'installer chez nous.

A plus,

Marie

PS: en photo, le paillasson de Gilles... je trouve que ça engage tout de suite à être bien accueilli :-)

16
oct
16
oct
Publié le 16 octobre 2019

Thônes, le 16 octobre

Salut Lyme,

Je sors de la pharmacie avec, sous le bras (et il est chargé!), tout mon protocole d'1 mois pour continuer l'extermination. Mes origines lointaines allemandes me sont fort utiles car avec toi, il faut faire preuve d'une TRÈS grande organisation.

En 2 temps 3 mouvements, Corinne (doctoresse suisse attitrée) te dégaine ton nouveau protocole du mois. Dans sa tête, il y a autant de combinaisons de médicaments que de possibilités au Loto.

Et c'est à la réception de sa nouvelle ordonnance que ça se complique légèrement. Mais juste légèrement hein. Si t'as pas fait Polytechnique, c'est corsé ! Même Manu s'y perdrait. Allez, prête pour un aperçu?

Médoc 1: pendant 3j

Medoc 2: pendant 2j mais 7j après Médoc 1.

Médoc 3: pendant 3j mais 7j après Médoc 2.

Médoc 4: pendant 7 jours en même temps que Médoc 1 puis vendredi, samedi, dimanche pendant 4 semaines en même temps que Médocs 2 et 3.

Médoc 5: lundi, mardi, mercredi, jeudi pendant 4 semaines en même temps que Médocs 1, 2, 3 et 4

En paralèlle, Corinne dit qu'il faut continuer:

Médoc 6: 30 min avant chaque repas (je te rassure, si c'est 15 min, ca va aussi)

Médoc 7: 1 fois par jour, 2h après un repas mais 30 min avant un autre repas (tu comprends donc que mon goûter passe à la trappe)

Médoc 8: au dîner, mais attention, avant de commencer à manger. Si c'est pas pris à la 1ère bouchée, t'as perdu.

Médoc 9: 2h après le dîner... autant te dire que si tu veux te coucher tôt, il faut donc manger avec les poules.

Médoc 10: au coucher. Simple à retenir mais c'est bizarrement celui que j'oublie le plus (quand c'est trop facile, j'arrive pas)

Voilà... C'est simple non? Et là, je ne t'ai pas parlé des Médocs à prendre facilement au repas. Ça peut être avant ou après les légumes, peu importe! Oufff !

Et Corinne finit tout ça par : "On est sur le bon chemin" (mais elle a omis de me préciser pour combien de temps; elle est sympa, elle ne veut pas me démoraliser).

A la prochaine,

Marie

PS: au lieu de te mettre une photo de ma pharmacie (peu d’intérêt, j'en conviens), je te mets une photo de la belle expo photos que j'ai vu samedi.

12
oct
12
oct
Publié le 12 octobre 2019

Thônes, le 12 octobre

Salut la bactérie,

Tu es bien au chaud cachée dans mes cellules, alors forcément, tu n'as pas remarqué que le temps est bien plus frais dehors!

Les vieux et les hospitalisés convalescents de l'immeuble ont donc demandé le rallumage du chauffage collectif à notre brave représentante du syndic Stéphanie - LE BRAS de son nom (elle le porte mal... avec les 50 copropriétés qu'elle gère, il lui en faudrait au moins 10 des bras!).

Je ne me considère pas comme appartenant à ces 2 catégories de voisins, mais je fais partie d'une autre, bien plus éminente et en majorité absolue ici : les handicapés chroniques. A ma gauche, Simone, en possession de Hashimoto (même si elle ne revient pas du Japon). En bas, Estelle, heureuse détentrice de la polyarthrite. Et à ma droite, Céline, joyeuse porteuse de Crohn avec une spondylarthrite ankylosante (on lui décerne la palme de sherpa du massif des Aravis). Et pour finir, moi-même avec toi. On a toutes un point commun : on est fans de chats. La prochaine fois qu'une gaga de chats emménage dans l'immeuble, il faudra la prévenir de consulter régulièrement son médecin; on ne sait jamais.

Mais si on a un chat, c'est quand-même bien pratique : pour savoir si le chauffage collectif est rallumé, tu observes ton animal. Normalement, il dort sur le lit ou dans son "couffin grand luxe" (traduit en humain, ça donne : "dans le carton pourri qui traîne là depuis 2 semaines et qu'il faut que je jette"). Au rallumage du chauffage, il se déporte rapidement et sûrement, en moins d'1h, vers le pouf du salon pour se coller au radiateur. Sûr, efficace et plus rapide que le mercure d'un thermomètre !

Ciao,

Marie

10
oct
10
oct
Publié le 10 octobre 2019

Alex, le 10 octobre

Très chère Lyme,

Ta dernière lettre a été un succès international retentissant :-) Je ne vais pas pouvoir faire aussi bien à chaque fois, je te le dis tout de suite!

Aujourd'hui, je voudrais te dire qu'il y a des gens gentils sur cette planète. A cause de toi (tu as remarqué, c'est toujours ta faute, mais il faut bien un coupable hein), j'ai dû lancer une cagnotte pour continuer à me soigner. J'ai découvert un élan de générosité et de sympathie qui m'ont beaucoup touchés - d'ailleurs si tu veux y mettre ta contribution, ça serait cool... pas d'argent, mais tu t'en vas de chez moi.

Et donc, cet après-midi... Que du bonheur... Imagine un petit chalet à la montagne, tout en bois à l'intérieur. Quand tu rentres, il fait bien chaud et c'est cocooning. La lumière est tamisée avec une petite musique zen... On pourrait croire à une surprise de ma moitié pour la St Valentin, mais non. Alors tu as deviné? C'est pour un massage :-) Si, si !

Laurence, l'heureuse propriétaire du Chalet Zen qui m'offre ce moment de plaisir, a des mains de fée pour te détendre. Le dos, les mains, les épaules... et un petit massage du crâne pour finir, c'est divin !!

Alors, tu ne trouves pas que la vie peut quand-même être sympa malgré que tu sois là?

A la prochaine,

Marie

PS: si ça te tente aussi, vas jeter un œil sur le site du Chalet Zen... ça te fera sûrement envie 😀

3
oct
3
oct
Publié le 3 octobre 2019

Annecy, le 3 octobre

Salut la bactérie,

Pour te supporter, je fais de temps en temps un p'tit tour chez la psychiatre.

Enfin, les psys... Je te résume. Au début, avant de savoir que c'était toi, les médecins ont dit qu'il fallait que je soigne mon psychisme... ils semblaient d'ailleurs tous se féliciter de leur diagnostic. Alors je les ai écouté. En premier, j'ai vu Anastasia, la quarantaine, cheveux blonds. Mais, m'a-t-elle dit, elle ne gère que les vrais dépressifs sous traitement. Comme je ne rentrais dans aucune de ces 2 cases, je suis passée la porte juste à côté chez Estelle, la quarantaine, cheveux noirs. On pourrait donc en conclure qu'Estelle gère les faux dépressifs (mais c'est sûrement pas si simple que ça). C'est elle qui a dit que je n'étais pas totalement barrée et que j'avais peut être une vraie maladie pas que dans ma tête (ah ouais?). Estelle étant enceinte en début d'année, elle a été remplacée par Caroline, la quarantaine, cheveux chatains, elle-même maintenant enceinte, qui se fera remplacer le mois prochain par Anastasia (la 1ère si tu as bien suivi). J'ai demandé à Anastasia si elle planifiait aussi d'être enceinte, elle a trouvé ma question bizarre...

Tu as tout compris? Si non, retiens qu'en janvier, je retrouve Estelle. C'est simple, non?

A plus,

Marie

PS: je te mets une photo du Bouddha qui est sur le bureau d'Estelle alias Caroline. J'ai de la chance, aujourd'hui, il m'a souri !

1
oct
1
oct
Publié le 2 octobre 2019

Thônes, le 1er octobre

Salut Lyme,

Comme tu l'as bien vu, c'est une semaine d'antibios pour t'attaquer... et tu me le fais bien payer. Mais pas grave, y'a bien un jour où j'aurai ta peau !

Ce soir, j'ai quand-même réussi à trouver un-peu d'énergie pour tester un cours de dessin. Ma super voisine a réussi à me motiver.

Je suis contente de ce que j'ai fait.... surtout que je pars de loin, même de très loin ! Car comment te dire... avant ce cours, mon niveau de dessin à 39 ans se résumait à celui d'un enfant de 10 ans (et encore, je suis large !).

J'ai donc testé le cours d'Arts Plastiques vendredi dernier et le dessin ce soir en pensant choisir un des deux... Mais comme je n'ai AUCUN problème avec les choix, je vais faire comme quand je suis dans une cabine d'essayage chez Camaïeu et que j'hésite entre 2 chemises... je vais prendre les 2 😀.

Allez bonne nuit,

Marie

28
sept
28
sept
Publié le 29 septembre 2019

Thônes, le 28 septembre

Chère Lyme,

Aujourd'hui, c'était LE grand événement annuel de Thônes: la foire de la St Maurice. Pourquoi Maurice ? Oui j'avoue, la foire de la St Kévin, ça aurait fait plus jeun's. Faut demander aux anciens... car c'était à la St Maurice que les vaches descendaient des alpages, pardi ! Tu vois, il y a toujours une explication à tout (sauf à comment tu es arrivée en moi, mais ça, c'est une autre histoire).

Bref, pour te résumer, c'est la même chose que le Salon de l'Agriculture de Paris, mais en beaucoup, beaucoup, .... beaucoup plus petit ! Grand concours de la plus belle vache... perso, j'arrive pas à distinguer la différences entre 2 vaches, mais le jury si.

Et ce soir, je suis chanceuse... ma moitié m'a payé le resto. Devine ce qu'on a mangé ! Je te donne un indice : on était au Maï Thaï. Mexicain? T'es franchement nulle !

PS: Avec la chance que j'ai, j'ai marché où tu sais et je suis revenue avec des odeurs de vaches sous les pieds.

27
sept
27
sept
Publié le 28 septembre 2019

Thônes, le 27 septembre

Salut la bactérie,

Ne crois pas que je vais te remercier, mais je suis contente quand-même. Avec toi, j'ai été obligée de chercher des activités "calmes" (mais dès que je t'aurai exterminée, t'inquiète, je me remets à l'équitation!). Ce soir, j'ai testé l'activité Arts Plastiques.

Je te raconte : dans la salle d'Annie, c'est la caverne d'Ali Baba, tu trouves de tout et tu peux tout essayer : dessin, découpage, peinture, tissus, couture, ... J'ai choisi la poterie. C'était pas le carnage mais presque ! Heureusement, Elise, 18 ans et 10 ans d'expérience (oui je sais, elle a commencé un peu plus tôt que moi...) m'a montré comment faire : empreintes de feuilles sur la terre, c'est joli... j'ai même imprimé les pucerons, ça fera une trace pour les archéologues dans 10.000 ans.

A plus !

Marie

26
sept
26
sept
Publié le 26 septembre 2019

Annecy, le 26 septembre

Chère Lyme,

A cause de toi, je ne peux plus manger de croissants bien sucrés. Mais c'est pas pour ça que je ne peux pas en offrir.

Aujourd'hui, j'ai voulu faire plaisir à mes collègues. Ce mois-ci, ils ont tous fait leurs factures nickel, c'est la 1ère fois qu'ils sont tous synchros! Alors ça méritait bien un petit remontant pour leur estomac 😀

Les croix de Savoie ont eu du succès; la prochaine fois, faudra que je pense à en prendre plus !

Allez, je te laisse, je dois faire mes courses chez Carrefour (ils sont en travaux en ce moment, c'est le bazar, alors faut avoir de la patience et des boules quies).

Marie

PS: au final, je préfère mes flocons d'avoine au goûter, c'est moins gras!

24
sept
24
sept
Publié le 26 septembre 2019

Ce week-end, je viens de finir le livre de Virginie Grimaldi "Chère Mamie" et j'ai bien ri... Je vous le conseille ! Et en plus, c'est au profit d'une association pour les enfants.

Certains jours, elle écrit une lettre à sa grand-mère pour raconter sa journée avec parfois des anecdotes amusantes, accompagnées à chaque fois d'une photo. J'ai envie de tenter pareil en m'adressant à ma petite bactérie pour montrer qu'il peut aussi y avoir du positif quand on a la maladie de lyme chronique.

Je fais d'abord cela pour moi, pour m'aider à voir le positif et à essayer de prendre le bon côté des choses. Pour ceux que cela intéresse aussi, vous pouvez vous y abonner (cliquez en haut sur l'icône "s'abonner" et aller jusqu'à l'étape pour rentrer un mot de passe). Vous recevrez une notification (enfin si l'appli veut bien fonctionner) à chaque nouvelle publication.

Le carnet de route général est à suivre sur: www.myatlas.com/Marie74/en-direct-lyme