Par Marica
Le Rajasthan qui fait rêver ... en partant de Delhi, nous passerons à Mandawa, Gajner, Jaisalmer, Jodhpur, Udaipur, Jojawar, Jaipur, et pour terminer par Agra avant de rejoinde notre point de départ.
Octobre 2018
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

La période de mi octobre semble favorable avec une température annoncée autour de 30° ...

Il faut prévoir un visa avec 2 photos de taille 5cm sur 5cm....étonnant pour le passeport ...

Il n'est nécessaire de partir avec un traitement préventif anti paludisme, prendre les médicaments du voyageur et si vous aimez la photo : sans oublier de préparer son matériel photo, quelques cartes mémoires, cette région est un sujet photographique tant dans les paysages, les portraits, les villages, l’architecture ....

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Delhi : Old Delhi et New Delhi les deux visages de la capitale de l'Union indienne. Le plus grand centre économique de l'Inde du Nord, 16 millions d'habitants, qui s'étend autour des 7 cités historiques successives.

Cité bruyante et très encombrée par les différents travaux, cette mégapole reste pour autant étonnante

visite de la grande mosquée la Jama Majdid et du Mausolée d'Humayun , précurseur du Taj Mahal


Très étonnant, on y rencontre - au milieu du bitume - les vaches sacrées ...qui ne se préoccupent pas des panneaux de signalisation !






Bien sûr des hommages à Mohandas Karamchand Gandhi : une vie au service de la non violence

Il est communément connu et appelé en Inde et dans le monde comme le Mahatma Gandhi (du sanskrit, mahatma : « grande âme »), voire simplement Gandhi, Gandhiji ou Bapu (« père » dans plusieurs langues en Inde). « Mahatma » étant toutefois un titre qu'il refusa toute sa vie d'associer à sa personne


Et tout au long du voyage, de multiples moyens de transports divers et variés dans une circulation dense.

3

La région du Shekhawati à la lisière du désert du Thar : un joli patrimoine

Les "Havéli" : les anciennes demeures des marchands marwaris sont peintes de fresques avec des pigments naturels. Ces imposantes maisons de riches marchands jaïns du 19e siècle : un patrimoine artistique exceptionnel à découvrir sans tarder. Certaines havéli sont restaurées et deviennent des hôtels de charme . Une "haveli" s'ordonne autour de deux chowk (cours intérieures) sur lesquelles s'ouvrent toutes les pièces de la demeure

Certaines Haveli sont en cours de restauration, et d'autres sont devenus des hôtels de charme

vue d'un hôtel de charme 
4

Route vers Bikaner dans le désert du Thar et repos sur Gajner

Les "Haveli" au village de Fatahpur. Structures architecturales indo-mogholes. Cette bourgade compte de nombreuses "haveli" en mauvais état. Les rues sont jonchées de détritus et ne mettent pas en valeur ces trésors.

Le fort de Junagarh à Bikaner d'époque moghole construit en grès et marbre, bâti sous le raja Rai Singh (1571 - 1611). Ce palais est somptueusement décoré, symbole de ll'Inde des maharajas.

5

Au cœur du désert du Thar, proche de la frontière avec le Pakistan, en passant par Pokaran et son fort, Jaisalmer est une ancienne cité caravanière

Pokaran : Le fort Balagarh de Pokhran date du 16e siècle. Erigé en grès rouge et ses bâtiments sont assez austères.

L'école de village : une belle rencontre, des classes bien modestes ! et si vous apportez des fournitures scolaires (stylos, crayons de couleurs, carnets à lignes ...) mieux vaut les remettre à une école de village.

Le lac Gadi Sagar : ce lac a été aménagé au 14e siècle et assurait l'alimentation en eau de Jaisalmer

Bada Bagh : un des oasis proche de Jaisalmer, les cénotaphes royaux, monuments funéraires qui datent du 16e siècle. Les Rajputs étaient incinérés selon la tradition hindoue, et les princes ont fait construire des cénotaphes royaux. Ce site surplombe un petit lac et sa verdure.

Le désert du Thar aux portes de la ville. Des steppes quasi désertiques, parsemées d'épineux en progressant vers le Pakikstan , et forment le grand désert indien : le Thar

Le fort : citadelle qui surplombe la ville basse de près de 100 m, renforcée par de nombreux bastions : une citadelle dans la citadelle : ruelles, Haveli, temples...échoppes

6

L'ancienne capitale du Màrvar, est une fondation du 15e siècle. Connue pour ses maisons bleues (couleur des brahmans), la vieille ville est dominée par le fort de Mehrangarh.

La vieille ville : le surnom des cette cité est dû aux nombreuses maisons colorées d'indigo.

La forteresse de Mehrangarh : ce "fort de la majesté" évoque le passé héroïque des princes caravaniers. L'intérieur dissimule un véritable décor des milles et une nuits, facette de la vie des rajputs

Le Balsamand Lake Palace : une belle architecture devant le lac, et grand parc permettant des ballades matinales

7

Ranakpur sur la route vers Udaipur, Ranakpur abrite un des plus grands temples Jaîn

Sur la route vers Udaipur : villages, temples, marchés ...

8

Udaipur : capitale du Mewar, atmosphère paisible. Le "City Palace" qui surplombe le lac Pichola, la vieille ville regorge de petites ruelles aux nombreux commerces...

Le City Palace : le plus grand palais du Rajasthan comprend plusieurs palais accolés dont l'ensemble constitue une façade longue de 500m. Construit entre le 16é siècle jusqu'au début du 20e siècle, le palais mêle les styles rajput et moghol ....

Musée du City Palais : dédale de palais, de couloirs, d'escaliers,, de salles dotées de riches collections, de fenêtres toutes plus belles les unes que les autres , ....

Le lac Pichola et l'île du fameux "Lake Palace" et ses murs de marbre blanc. Ce lac permet également d'admirer le City Palais, les "ghats"* de la vieille ville, et au loin les collines au soleil couchant *Les ghats : ensemble de marches ou de gradins qui recouvrent les rives des cours d'eau ou les berges des bassins ou lacs, Ils permettent de descendre au contact de l'eau, le plus souvent d'un fleuve sacré pour les abblutions rituelles ou les offrandes hindous (fleurs, ...)

9

Jojawar , petit village pittoresque dans les monts Aravalli. une ballade dans le village permet de découvrir les petits commerces de la vie quotidienne, de multiples scènes de vie ...

Histoire de turbans et "drôles" de rencontres Les turbans (appelés également safa, paag, ou pagri), constituent une des pièces essentielles du costume traditionnel masculin. une étoffe de 9 mètres de long sur 1,2 de large, et leurs couleurs vives permettent aux hommes de se répérer dans le désert du Thar. Sa couleur, son nouage donnent beaucoup d'indications sur la position sociale, la région et bien des aspects de la vie.

et un petit village de campagne et des rencontres sympathiques

10

Pushkar : une ville sainte du Rajasthan, belle étape sur la route vers Jaipur. Son lac sacré est entouré de ruelles commerçantes qui sont fermées à la circulation. De nombreux hindous viennent pour un bain de purification. Cette cité est aussi connue pour son marché aux dromadaires de novembre.

Le lac sacré est entouré de "ghat" (larges escaliers gardés par de nombreux brahmanes. Se ballader autour du lac (se déchausser), observer et ne pas importuner les fidèles.

Le fidèle puise de l'eau dans sa main et la verse en récitant une prière. Il plonge alors deux fois sous la surface de l'eau, puis s’asperge la tête en priant pour se maintenir en état de pureté, et récite des mantras. Parfois des offrandes sont lancées sur l'eau comme des pétales de fleurs .

11

Jaipur : ville rose avec son architecture de style oreintal. Ses multiples monuments : le palais des vents, le City Palace, le palais d'Amber .... et aussi les bazars, le marché aux fleurs ...les ateliers d'artisans ... sans oublier la visite de l'orphelinat ....3 jours ne suffisent pas !

La forteresse d'Amber : à quelques kilomètres de Jaipur, au milieu de collines, et en toile de fond le fort de Jaigarh. Préférer monter au fort en voiturette (et non à dos d'éléphants par respect pour ces pauvres pachydermes forcés à être dociles ! ), la forteresse actuelle date du 16e siècle et est construite au dessus du lac Maota , inscrite depuis 2013 au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le city Palace : construit au 18e siècle , nombreuses cours entourées de loggias. Un musée abrite de somptueux vêtements royaux et saaris ...photos interdites !

Les ateliers : confection de tissus imprimés (les batiks) à l'aide de blocs de bois et de pigments naturels, réalisations de tapis, tailleurs de pierres précieuses et semi précieuses ... et démonstrations ...dans le respect de la tradition

Les marchés : tôt le matin le marché aux fleurs et aux primeurs dans la vieille ville. Les paysans viennent vendre leur production aux grossistes. Des parfums inoubliables et pour les yeux : c'est un tourbillon de couleurs ....

12

Fatehpur-Sikri : la cité "fantôme", vestige d'une ancienne capitale de l'empire moghol une douzaine d'années puis abandonnée. Elle est inhabitée depuis 4 siècles.C'est un témoignage bien préservé entre héritage perse et architecture indienne.

Le Taj Mahal (17e siècle) :mondialement connu et témoignage unique de la dévotion d'un homme (Shâh Mahal) pour son épouse défunte, architecture indo-musulmane Construit en marbre blanc, le Taj apparaît dans toute sa splendeur au fond d'un superbe jardin moghol

Le fort Rouge d'Agra : (16e siècle) en grès rouge est entouré d'une profonde douve et affiche sa vocation militaire.

Enfin, avant de quitter le Rajasthan : une mention particulière pour les mets raffinés aux mille saveurs