Carnet de voyage

Des Moai et des hommes

Dernière étape postée il y a 898 jours
Une semaine à Rapa Nui, la terre des Moai...
Du 7 au 14 janvier 2020
8 jours
Partager ce carnet de voyage
J1
J1

C’est bon, l’aventure a vraiment commencé 😳😅!!!

A l’arrivée sur l’Ile de Pâques, tout le monde se demandait pourquoi le passage à la douane prenait autant de temps... Nous l’avons compris, les uns après les autres, à nos dépens 😦!

Si j’y arrive je vous mettrai le lien de la vidéo où j’explique le « petit » problème d’information en amont : https://www.facebook.com/InspiringWorldTour/videos/855308798257907/

Sinon voilà le résumé :

- 1h15 bloqué devant la douane (ils ont fermé l’aéroport derrière moi 😅!).

- Obligé de cramer ma 3G Vodafone de Tahiti pour tenter de joindre mon hôte, ce qui n’a finalement servi à rien !

- puis, après parlementation avec le douanier, j’ai dû faire une nouvelle résa par Booking.com chez un autre logement autorisé par le gouvernement pour pouvoir fournir un justificatif acceptable 😳!


Et bon... je vous passe la tête de mon « pseudo camping » que j’avais trouvé pas cher du tout sur AirBnb 😂!! Plan super ROOTS assuré 👍


Ça c’est pour l’échauffement 😛

J2

Aujourd'hui, balade « con los pies » comme ils disent, pour faire une grande boucle en pleine nature, axée sur les grottes 😍!

La plus connue, c’est ce boyau de 50m dans lequel il faut se faufiler dans le noir pour découvrir au bout... la lumière ! « Las dos ventanas » (les 2 fenêtres) qui ouvrent directement a flanc de falaise... Époustouflant.

Las dos ventanas 

Sur le chemin, je reprends contact avec ces paysages fascinants clairsemés de Moai, que j’avais déjà découverts il y a 7 ans, lors de mon 1er voyage.

Vaches et chevaux en liberté servent de compagnons éphémères pendant la rando, qui me fera finalement faire une boucle de 16 km !! Un peu éprouvante pour mes pieds et mes jambes ! En guise de remise en forme, j’y suis peut-être allé un peu fort 😅 !

Et pour me récompenser de cette grosse journée de marche, ce soir ce sera empanadas puis Kava Bar, un bar que j’ai déniché dans une petite rue et qui ne sert QUE du kava 😀 ! #CeSeraitDommageDeNePasGouter

MUCHOS BESOS 😘 !

J3
J3
Publié le 19 janvier 2020

Rencontre avec ces géants de pierre... déchus 😳!

Le site de Tongariki 

Tellement immenses, tellement démesurés à tailler, à transporter dans tous les coins de l’île, à ériger fièrement 😮🙌!


Bien sûr, je vous ai mis en premier les photos où on les voit encore dressés, soit dans la « carrière de Moai » (où le temps semble s’être figé du jour au lendemain, tel un Pompéi où la terre remplace la lave), soit sur les quelques sites restaurés.

Mais la réalité se trouve davantage révélée dans mes 2 photos de fin, car c’est bien comme ça que ces géants majestueux terminent leurs jours... poussés au sol, le nez dans l’herbe, enfouis à tout jamais 😕

Ils ont l’air bien paisibles, tous ces Moai... Qu’ont-ils donc à nous raconter, eux qui ont été subitement abandonnés, délaissés au vent, à la pluie et à l’érosion du temps ?

Je ne peux m’empêcher de songer au parallèle avec la culture polynésienne, qu’une poignée de gens essayent de sauver tandis que les autres s’occidentalisent avec une totale insouciance en tuant bel et bien leurs racines, leurs valeurs et leur patrimoine ancestral au profit du confort, de l’argent, de l’individualisme et de la consommation.


En Polynesie, nos Moai ne sont pas taillés dans la pierre, mais ils sont pourtant aussi puissants et majestueux :

- la gentillesse et la bienveillance envers autrui,

- le savoir vivre ensemble,

- l’entraide naturelle,

- la joie de vivre inconditionnelle,

- l’évidence de notre connexion à la Nature,

- la musique comme ADN (chanter, jouer, danser)...

Espérons qu’ils ne finiront pas, eux aussi, comme des vestiges d’un lointain passé oublié 💖