Carnet de voyage

Découverte du Chili

2 étapes
3 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 895 jours
Le Chili, de Santiago au désert d’Atacama...
Du 14 au 29 janvier 2020
16 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 19 janvier 2020

Bienvenido en Santiago 😀!

D’abord un petit résumé de l’ambiance en vidéo :

Et pour la visite guidée, c’est par ici👇


Mon arrivée à Santiago m’a fait un léger choc après ma semaine paisible à l’Ile de Pâques : ville hyper bruyante, gens raisonnablement stressés, embouteillages...

Mais si on se balade, il y a plein de petites échappées entre les gros axes, comme cette toute petite rue pittoresque qui donne sur une grosse avenue :)

Régulièrement, on se trouve également nez à nez avec des bâtisses imposantes, notamment des lieux de culte.

Cette église à la façade impressionnante, nichée au milieu d’immeubles modernes.

Ou encore celle-ci:

Si j’avais un grand angle, vous verriez la grue, juste à droite de ce reste de mur, et un grand terrain en chantier... On a l’impression que même cette petite chapelle, épargnée pour le moment, vit ses dernières heures...


Le Centre culturel, qui fut pendant des années le siège de pouvoirs dictatoriaux, et qui se trouve sur l’axe principal où se déroulent les manifestations et les affrontements...

Du coup, les murs sont recouverts de messages militants et poétiques, sur des centaines de mètres...

Et puis, au bout de cet immense axe routier qui traverse toute la ville, je découvre un endroit magique... El Castillo ! Un refuge improbable en plein centre de la ville... Je vous fais visiter ;)!

1ère étape, prendre un peu de hauteur, pour arriver à une jolie esplanade, qui surplombe la rue principale...

Déjà, on peut commencer à « entendre le calme »... très reposant ! Mais le clou du spectacle se trouve là-haut... Il va falloir monter « quelques » marches 😳!

Mais ça en valait la peine !

Ma 1ere vue panoramique sur Santiago... Remarquable :D! Et si vous regardez bien tout au fond à gauche, c’est bien de la glace qu’on aperçoit sur la montagne.

 Allez, un ptit selfie pour la route quand même...

Autre petit joyau à découvrir...

Bienvenido en el barrio de Bellas Artes 🙌!

En clair, bienvenue dans le quartier des Beaux Arts :D! Il était juste à 2 pas de mon AirBnB mais j’ai failli passer à côté 😑! Finalement je l’ai trouvé en me perdant dans les rues 😅!

On y entend de douces mélodies classiques qui soignent les oreilles :)...

Voilà un bonus vidéo musical :

On passe aussi devant l’église emblématique du quartier, puisqu’elle a été construite bien avant qu’il n’existe, à une époque où il n’y avait rien alentour, justement pour être au calme. Malheureusement, non visitable en cette période de trouble social et politique.

De même que l’emblématique Musée MAVI, Musée des arts visuels.

Niveau architecture, c’est un grand mélange de styles :

 Style néo-colonial et moderne se jouxtent

Autre curiosité de la ville, cette stèle dont l’objet est unique au monde !

Normalement, si on enlève les jolis tags et graffitis qui ont été rajoutés récemment, il s’agit d’une stèle en « carte postale » de Santiago.

Oui, car le créateur de la ville, Pedro de Valdivia, était un malin ;)!

C’était un espagnol, et à cette époque les indigènes étaient en train de massacrer les colons espagnols à petit feu :/ ! Du coup, il a eu une idée géniale...

Il s’est mis à écrire des cartes postales mensongères décrivant Santiago comme un paradis sur terre... Et il les a envoyé (des centaines) en Espagne ;)!

Devinez la suite... Des familles entières d’espagnols sont venus à Santiago s’y installer. Et découvrant la tromperie à l’arrivée, il était de toute façon impossible pour eux de repartir, alors ils s’installèrent et fondèrent ainsi la ville !

Étonnant non ;)? #LeMarketingExisteDepuisToujours

On s’échappe de la ville, direction BELLAVISTA... Un quartier situé au centre de Santiago, ce qui lui donne une situation exceptionnelle, vous allez voir :)!

On y monte par un funiculaire pittoresque.

La vue est ici en Video :

Et pour la petite histoire, l’ingénieur de 22 ans qui l’a créé, deviendra plus tard President du Chili. Comme quoi, il n’y a pas qu’acteur à Hollywood qui fonctionne ;)!

Arrivé en haut, une vue imprenable (enfin... si on regarde bien sûr 😉!).

Un parc immense de plusieurs hectares. Pour le parcourir, des chemins, des routes ou... un téléphérique 🤩!

 « La Corcovada » ;)Enfin la vierge, en fait, aux pieds de laquelle Jean-Paul II s’est tout de même assoupi. Non accroupi !

Fin de la balade qui aura duré 3 jours.

J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir quelques petits trésors de cette ville.

Mes pieds et mes savates n’étaient semble-t-il pas tout à fait du même avis 😅!

2
2
Publié le 20 janvier 2020

Je m’attendais à une petite ville portuaire pleine de charme... De toute évidence, j’avais sous-estimé sa taille ;)! Valparaiso, c’est avant tout le 1er port industriel du Chili. Ça n’a pas pu m’échapper dès mon arrivée : un peu comme à Santiago, grosses artères, beaucoup de trafic, très bruyant. Bref, le package d’une grande ville avec une vue imprenable sur les porte-containers et autres cargos qui mouillent dans la baie.

Emporté par l’euphorie de mon arrivée, je décide de parcourir à pied la distance qui sépare la Gare de bus de mon AirBnB :D !

J’avais juste oublié que le plan ne mentionnait pas le dénivelé 😉! Le dernier kilomètre m’a littéralement liquéfié 😂!

Mais arrivé en haut des marches... j’ai eu un délicat réconfort !

Notez bien qu’il existe une multitude de superbes ascenseurs en bois, tous construits il y’a plus d’un siècle, dont un qui m’aurait amené juste à côté de mon hébergement... mais ça je ne le découvrirai qu’après 😅!

J‘ai passé 2 jours à me perdre dans les « cerros », les quartiers qui font le charme et la réputation de “Valpo” (pour les intimes).

Niveau architecture, la ville est comme un immense « patchwork architectural », sans aucune logique ni cohérence apparente.

Il y’en a pour tous les goûts, en voici un petit aperçu :

Au-delà de l’aspect pittoresque, on ne peut ignorer les contrastes omniprésents entre des bâtisses magnifiques, restaurées et entretenues, des constructions modernes plus ou moins confortables (beaucoup de maisons en containers !), et des maisons qui semblent insalubres ou prêtes à s’écrouler.

Je crains que, derrière le côté « bohème », il n’y ai toute une partie de la population qui vive plutôt dans une grande pauvreté au quotidien.

La grande curiosité de Valparaíso, c’est aussi son street art omniprésent. Vous aurez du mal à trouver le moindre mètre carré de mur ou d’escalier non peint (et pourtant il y’en a beaucoup, des escaliers!).

Bon, à la vérité, il ne s’agit pas non plus toujours de chef d’œuvre de la peinture murale 😉! En voici une libre sélection que j’ai composée au fil de mes déambulations...

Et puis perchée tout en haut d’un des quartiers, il y a un « Must See » à Valpo : la maison-musée de Pablo Neruda « La Sebastiana ».

Un lieu chargé de poésie et d’imaginaire, dont l’audio-guide permet vraiment de pénétrer l’intimité, et de s’y promener avec l’impression que Pablo Neruda vous guide.

De belles sensations, et une vue époustouflante sur la ville et sur la mer, qui le fascinait tellement 😀.

La Sebastiana 

Vous n’en verrez pas plus car les photos de l’intérieur de la maison sont interdites.

Depuis le salon de Pablo, j’ai repéré un « spot » en contrebas... Extrait 😉

La Plaza Moro  

Voilà de petits instantanés de ce que J’ai pu vivre à Valpo lors de mon passage expresse.

Je termine par ce que je préfère : les photos et instants insolites 😍...

Photo prise avec leur autorisation 
Photo prise SANS son autorisation ! 
Le cri strident des mouettes berce Valparaíso, en particulier matin et soir... 
Au Teatromuseo 
Un papi très vieux et très touchant, croisé dans le museo à cielo abierto
Le plus beau destin de voiture qui soit : finir sur un toit de Valparaíso à contempler la baie ! 
Du marketing ingénieux