Pour notre premier Road-Trip avec notre fille de 22 mois, nous voulions prendre notre temps, tout en profitant des merveilles Québecoises. Un séjour nature, tout en douceur et en famille.
Du 5 au 21 mai 2023
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Pourquoi le Canada ?

Il ne s'agissait pas de notre premier voyage avec notre fille de 22 mois, loin de ses repaires. Alors qu'il y a un an, nous avions privilégié un voyage sédentaire en Martinique, proche de plages magnifiques ; cette année nous rêvions de reprendre la route.

Ce n'est également pas mon premier voyage au Canada (j'ai eu la chance de découvrir la Colombie-Britannique en 2019) et au moment du choix de notre destination, il nous semblait que ce pays était "Kids Friendly" tant qu'on prenait en compte deux points : les longs kilomètres à parcourir en voiture et la nature (et ses sentiers de randonnées) parfois peu accessibles aux jeunes enfants.

Plus généralement, nous rêvions d'un séjour nature, mais aussi et surtout de passer un très bon moment avec notre fille avide de découvertes mais encore un peu jeune pour marcher (ou pour rester dans le porte bébé) des heures en forêt. Passionnée par les animaux, nous espérions lui donner la chance de croiser un castor, observer un Orignal ou encore s'émerveiller devant une baleine.

Pour nous adapter au rythme de notre fille, nous avons organisé notre road-trip autour de plusieurs idées :

  • Séjourner au minimum 3 nuits dans chaque appartement ; et profiter de logements confortables et dôtés d'une cuisine pour être autonome le soir, après le coucher de notre fille ;
  • Prendre le temps de découvrir les lieux où nous séjournons : privilégier la qualité à la quantité ;
  • Cibler les activités adaptées aux enfants (cela peut sembler une évidence, mais finalement, il faut bien fouiller les blogs et forum pour trouver quelques pépites facilement accessibles avec un jeune enfant) ;
  • Limiter au maximum les temps de route (sauf pour une journée où nous avons "avalé les kilomètres" pour respecter notre point 1).


Préparer le séjour de chez nous afin déviter les difficultés sur place.

Nous savions qu'en organisant un séjour en mai au Québec, nous risquions d'avoir froid et que toutes les structures ne seraient pas encore ouvertes. Nous avons donc préparé notre voyage autour de nos quatre impératifs indiqués précédemment, mais aussi autour de dates clés.

1. Cibler des activités accessibles au mois de mai : Nous savions que nous allions devoir faire attention au choix des activités en plein air ; en sachant que nous tenions à visiter le Zoo de Saint-Félicien et faire une excursion aux Baleines.

2. Excursion baleines: Il est à noter que cette année, les première "excursions Baleines" de Tadoussac débutaient le 13 mai 2023, donc il fallait organiser notre passage par ce village après cette date.

3. Parc National de la Mauricie : Le Parc est accèssible tout au long de l'année mais les infrastructures étaient fermées du 1er avril 2023 au 17 mai 2023 inclus. Durant cette inter-saison les installations du parc sont fermées et il n’y a pas de services. Les visiteurs qui s’aventurent dans les sentiers sont responsables de leur propre sécurité et doivent être autonomes face à toute situation d’urgence qui pourrait survenir ; et il est à noter que les services d’urgence pourraient être indisponibles ou considérablement retardés durant cette période. Donc tant au niveau de notre organisation de séjour qu'au regard de la sécurité de notre fille, nous avons préféré renoncer à cette découverte.

Afin d'avoir toutes les informations concernant les parcs nationaux Canadiens, n'hésitez pas à consulter le site :

Parcs nationaux (canada.ca)

4. Location de la voiture : Nous avons préféré ne pas louer de véhicule avant notre départ de Montréal, pour une question financière et logistique. D'abord parce que le coût de la location pour un SUV est élevé (le choix du véhicule s'est imposé pour le confort et pour la place dans le coffre), et à cela il faut ajouter l'assurance tout risque, le conducteur supplémentaire et le siège enfant ; mais également parce que trouver une place de parking sur Montréal n'est pas des plus simple (et qu'encore une fois c'est très honereux).


Un itinéraire classique, mais qui a tenu toutes ses promesses !

C'est autour de ces différents impératifs et dates clés que nous avons organisé notre road trip, somme toute classique, mais avant tout adapté à nos envies et au rythme de notre fille.

- Montréal : 4 jours complets sur place.

- Lac Saint-Jean/Saguenay : 3 jours complets sur place.

- Tadoussac : 2 jours complets sur place.

- Ville de Québec : 3 jours complets sur place.

Les autres jours, ont été consacré aux vols (aller et départ) et à la route.


Anticiper les réservations ne nous a pas permis des économies.

Pour être honnête, ce voyage nous a paru TRES cher ! En 2019, lors de mon séjour en Colombie Britannique, cela m'avait déjà semblé hors de prix, mais en comparaison, ce n'est rien avec ce que nous avons déboursé pour ce voyage.

1. Tout d'abord, le prix du vol : Nous avions déjà regardé à une époque pour partir à Montréal et nous trouvions des prix autour de 400 euros par personne. Mais ça, c'était avant la COVID et la flambée des prix. Pour ce voyage, nous avons déboursé 1337 euros pour 3 personnes (pour un bébé de moins de 2 ans on ne paie pas le billet, mais par contre il faut s'acquitter des taxes d'aéroport).

2. La location du véhicule (11 jours) : Nous avions plusieurs contraintes qui ont considérablement alourdis la facture.

- Nous allions rouler un peu et nous recherchions le confort d'un SUV : 450 euros ;

- Nous prenons toujours l'assurance. Cela peut paraître cher sur le coup et certainement inutil ("on est un bon conducteur", "je ferais attention" ...), mais on conduit dans un pays avec parfois des règles différentes et PERSONNE n'est à l'abris d'un accident. Nous préférons payer 100 euros d'assurance et éviter de débourser 650 euros de franchise en cas d'accrochage.

- Nous avions besoin d'un siège auto enfant : nous ne voulons pas nous encombrer avec cela dans l'avion et dans les transports à Montréal, donc nous avons préféré louer le siège pour 95 euros (mais sa location nous a finalement était offerte, donc 0 euros).

- Nous allons faire de la route, et nous avons pris l'option du 2ème conducteur pour 95 euros.

3. Les logements : Nous avions réservé les logement en mars 2023, ce qui fait que nous avions déjà un peu moins de choix et forcement les prix se sont envolés ; d'autant plus, que nous avions la contrainte du lit bébé (présent dans la location car nous ne voulions pas le transporter dans l'avion) et que nous souhaitions une chambre à part pour avoir la possibilité de faire dormir notre fille le soir et que nous puissions rester dans le salon/cuisine pendant la soirée (deux chambres, c'était l'idéal mais pas toujours possible au vu des prix). Nous n'avons rien trouvé à moins de 100 euros la nuit.

- Montréal (5 nuits) - Appartement 2 chambres dans le quartier "LE VILLAGE" (AirBnB) : 823 euros.

- Lac Kénogami (4 nuits) - Chalet vue Lac 2 chambres proche de Saguenay et du Lac Saint-Jean (Booking) : 422 euros.

- Tadoussac (3 nuits) - Appartement vue fleuve 3 chambres (AirBnB) : 600 euros.

- Québec (4 nuits) - Appartement 1 chambre (AirBnB) : 545 euros.

4. Assurance santé (Chapka) : Voyageant avec un enfant en bas âge, et au vue des frais médicaux canadien, nous avons fait le choix de prendre une assurance santé internationale temporaire : 225 euros.

5. Parking voiture Aéroport Charles-de-Gaulle : Nous avons loué un parking dans un hôtel à 10 minutes à pied du terminal 3 de l'Aéroport Charles-de-Gaulle : 170 euros.

6. AVE : Les ressortissants français (détenteur d'un passeport) sont dispensés d'otention de VISA pour se rendre au Canada pour une durée maximum de 90 jours. Cependant il est nécessaire de demander pour chaque voyageur (même mineur) une Autorisation de Voyage Electronique (AVE): 15 euros pour 3 personnes.

L'Autorisation de Voyage Electronique (AVE) est obligatoire pour un voyage de quelques semaines au Canada (quelque soit la région). Nous sommes passé par le site officiel du Gouvernement, ce que j'avais déjà fait en 2019 : Autorisation de voyage électronique (AVE) - Canada.ca

Attention : Il faut bien complété les éléments concernant le passeport et les éléments d'identité (la moindre erreur peut entraîner le refus) et anticiper un peu (nous avons eu les trois réponses ont été instantannément mais le délais possible est de 72H).

Pour conclure, nous avons pris le temps de penser et préparer notre voyage ET il a été à la hauteur de nos attentes comme vous le découvrirez lors de la lecture de notre carnet de voyage !

2

Nous décollons de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le vendredi 5 mai 2023 à 12H20, avec la compagnie Air Transat. Le vol de 7H00 s'est très bien passé.

En cas de voyage avec un enfant de moins de 2 ans, on ne paie pas son billet d'avion donc il n'y a pas de place attitrée. Si l'enfant fait moins de 9KG (le poid varie d'une compagnie à l'autre) et ne se tient pas debout, vous pouvez demander une banette mais ce n'est pas assuré et pas toujours rassurant (nous avons bénéficié d'une banette lors de notre vol aller pour la Martinique et on a passé notre vol à vérifier que notre fille ne s'asseyait pas).

Une autre solution est possible si le vol n'est pas plein. N'hésitez pas à arriver en avance et à demander au personnel qui enregistre les bagages si ils peuvent vous mettre sur une rangée de 3 sièges et neutraliser le siège du milieu afin que vous ayez la rangée pour vous. Cela évite de déranger les voisins et surtout vous pouvez installer les jouets sans aucun soucis.


Nous atterissons à 14H00 (heure locale) à l'aéroport international de Pierre et Marie Trudreau de Montréal. Après un passage rapide par les Douanes (avec vérification des passeports et des AVE) qui nous a pris à peine 10 minutes, nous sommes officiellement arrivés sur le sol Canadien, épuisés mais heureux. Après avoir récupéré nos bagages, nous nous rendons sur un stand de téléphonie mobile (qui se trouve directement dans l'aéroport) pour acheter une carte prépayée avec de la Data. Nous en avons eu pour 55$ (carte + 20go 4G + illimité 3G + appels et SMS illimité).

Nous avons rejoint le centre de Montréal (où se trouve notre logement) grâce à la ligne 747 qui part de l'Aéroport de Montréal-Trudeau. Pour ne pas être en difficulté à notre arrivée sur Montréal (entre les bagages et la poussette), un de nos critères pour le logement à également été de ne pas être situé trop loin de cette ligne. Notre logement se trouvant à dix minutes à pied de l'arrêt "Berri Sainte-Catherine", nous l'avons rejoint rapidemment.

Si comme nous, vous faites le choix de ne pas avoir de véhicule pendant votre passage à Montréal, il faut noter qu'il est très simple de rejoindre le centre de Montréal avec le Bus 747. Ce service est disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24h. Le billet valable 24H dans tous les transports publics de Montréal est à 11$ et est rentable à partir du 4ème voyage.

 Ligne de Bus 747 entre l'Aéroport Montréal-Trudeau et le centre de Montréal - Montréal.

Alors qu'il n'est que 16H00 heure locale, avec les six heures de décallage horraire, il est déjà 22H00 pour nos organismes et notre fille (qui dort généralement vers 19H30) fatigue. Ainsi nous ressortons rapidemment pour aller nous promener dans "Le village", et plus précisemment la Rue Sainte-Catherine. Nous en profitons également pour faire nos premières courses pour la soirée.

Le Village (Montréal). 

Concernant le quartier "Le Village", on nous avait prévenu que de nombreux consommateurs de stupefiants s'y trouvaient et y vivaient. Mais on ne s'attendait pas à une telle précarité. Cependant, la journée et en début de soirée, nous n'avons pas ressenti d'agressivité. Par contre, notre logement était très agréable, décoré avec goût et spacieux, à l'écart de l'agitation de la Rue Sainte Catherine. Nous ne regrettons pas notre choix car c'est central et très facilement accèssible pour les principales attractions de la ville.

3

C'est à 5H00 du matin que notre fille se reveille (les joies du décallage horaire) et après avoir pris le temps de nous préparer, nous décidons de partir découvrir le Parc La Fontaine (environs 15 minutes à pied de notre logement) qui est accessible à partir de 6H00 du matin. Nous nous attendions à un écrain de verdure au coeur de Montréal (comme souvent décrit dans les guides et les blogs de voyage) ; malheureusement, le parc n'est pas aussi vert qu'attendu (de grandes allée et peu d'arbres) et il est en travaux donc des poteaux oranges gâche la vue.

Nous pouvons dire que Montréal est une ville en travaux, il y en a à chaque coin de rue. Ce qui rend parfois les déplacements à pied un peu compliqué et le bruit peut-être important. Même en vivant à Paris, je n'avais jamais vu ça.

Nous débutons le tour du Parc au niveau du Lac et nous en faisons un tour. Notre filles est absorbé par les dizaines de canards et les centaines d'écureuils qui s'y trouvent.

Lac au Parc La Fontaine (Montréal) .

Nous nous arrêtons au gigantestque parc de jeux avec des modules pour tous les âges. Si vous avez des enfants, n'hésitez pas à vous y arrêter pour les faire goûter ! Il y a même un espace pour former les enfants aux règles du code de la route et nous avons trouvé cela génial !

Aire de jeux du Parc La Fontaine (Montréal) 

Après ce début de matinée, nous rentrons à l'appartement pour récupérer nos affaires pour la journée. Nous ne nous sommes pas vraiment fixé d'itinéraire, et avons suivi les conseils des différents guides et blogs. Nous souhaitions prendre le temps de nous promener tout en découvrant quelques lieux emblématiques de la ville. Et nous décidons de partir à la découverte de deux quartiers historiques : Le Vieux-Montréal et le Centre-Ville.

Nous décidons de débuter notre balade à l'Hôtel de Ville de Montréal qui se situe à une vingtaine de minutes à pied de notre logement. En chemin nous tombons sur une jolie chapelle dont le style contraste avec l'imposant hôpital d'à côté.

Premières vues du Centre Ville (Montréal). 

Nous rejoignons, non sans mal (il a fallu faire quelques détours du fait des travaux sur la Place des Montréalaises), l'Hôtel de Ville de Montréal. En remontant vers ce jolie batiment, nous passons par le Champs de Mars qui est agréable, en particulier pour son petit point de vue sur la ville.

 Champs de Mars (Montréal).

Malheureusement, nous ne pourrons pas réellement admirer l'Hôtel de Ville, car il est lui même en travaux.

 Hôtel de Ville (Montréal).

Nous traversons la route, et nous nous arrêtons devant le Château Ramezay, pour regarder la deventure, mais nous ne le visitons pas, préférant poursuivre notre ballade. Face à l'Hôtel de Ville, se trouve la place Jacques Cartier. Nous en faisons le tour, et même si elle plutôt agréable, nous ne n'y attardons pas.

A quelques mètre de la place Jacques Cartier, se trouvent le Palais de justice, le Vieux Palais de Justice et la Cour d’appel.

Nous passons devant pour rejoindre la Magnifique Basilique Notre-Dame de Montréal.

Extérieur de la Basilique Notre-Dame (Montréal).

La Basilique est accessible à la visite dès 9h00 du matin (sauf le dimanche, donc il faut bien consulter les horaires avant d'y aller) et c'est pour nous un incontournable de Montréal, que l'on soit croyant ou non.

Coût de la visite : environs 20 euros pour deux adultes et gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

La Basilique est, certe, magnifique de l'exterrieur, mais ce n'est rien comparé à l'interrieur. Les images valent mieux que les mots ...

Intérieur de la Basilique Notre-Dame (Montréal).

Nous allons admirer de l'exterrieur le vieux séminaire Saint-Sulpice qui se situe à quelques mètres de la Basilique. Puis nous passons sur la Place d'Armes qui est la principale place publique de Montréal, pour réjoindre le Quartier Chinois. Délimité par des portes, le quartier est facilement reconnaissable, mais à part des dizaines de restaurant, cela est plutôt très petit.

Quartier Chinois (Montréal). 

Nous avons essayé de rejoindre l'observatoire 180° (place Ville Marie) que nous avions repéré sur un guide mais en arrivant au pied de l'immeuble, nous apprenons par la personne de l'accueil qu'il est fermé depuis 4 ans .... Nous sommes déçu mais nous reprenons notre balade jusque l'université McGill. La devanture est assez impressionnantes et des personnes font leur pause

Université McGill (Montréal).

Nous prenons le temps de nous premener et d'admirer les écureuils présents avant de rejoindre le café portugais que nous avions repéré dans le coin. Nous n'avons pas spécialement trouvé ça très bon, ni que ça ressemble à des spécialités portugaises d'ailleurs de près ou de loin, je ne partage donc pas l'adresse de ce restaurant.

Après cette courte pause nous reprenons notre balade pour rejoindre le silo numéro 5. Nous avons près de 30 minutes de marche et nous passons pas de très grandes artères et au millieu de hauts bâtiments (dont beaucoup sont en travaux).

Les rues de Montréal.  

Le Silo #5 est un immence entrepôt à céréales abandonné qui est un bel exemple d’un patrimoine industriel. Il est très impressionnant de loin mais encore plus de près. Le batiment est aujourd'hui abandonné et inaccésible mais vous pouvez le longer. Nous avons vu une voiture de sécurité faire le tour du site à interval très régulier pour éviter les intrusions inopinée.

Silo #5 (Montréal). 

La ballade le long du silo est très agrable et mène au bout de la la jetée de la Pointe-du-Moulin-à-Vent d'où on bénéficie d'une jolie vue sur le vieux port de Montréal.

Nous reprennons le chemin du champs de mars pour rejoindre une amie Montréalaise et nous passons la fin d'après-midi ensemble, avant de rejoindre notre chez nous à pied. C'est un peu plus de 10 km que nous avons fait en cette première journée.

 Itinéraire Vieux-Montréal et Centre Ville (Montréal).

Nous n'avons pas fait le Musée des Beaux-Arts (Centre Ville) mais il est très fortement recommandé.

Dans le Vieux-Montréal, nous voulions voir une exposition en particulier au Musée Pointe-à-Callière : Ici a été fondée Montréal. Mais malheureusement, elle est fermée temporairement lors de notre passage.

4

Aujourd'hui, nous avons rendez-vous pour déjeuner avec des amis dans le quartier de Hochelaga. Nous décidons donc de partir à la découverte de l'Espace pour la vie qui se trouve à une trentaine de minutes de bus de notre rendez-vous.

Nous prenons pour la première fois le métro Montréalais qui est plutôt propre mais qui nous perturbe : les horaires/temps de passage ne sont pas indiqués. Vous attendez donc sur le quai sans savoir si vous allez patienter 2 ou 10 minutes.

Il existe plusieurs possibilité de visites : Biodôme, Jardin Botanique, Biosphère, Insectarieum et Planétarieum. Ces espèces ce trouvent à côté du parc Olympique et de la Tour de Montréal.

Pour le plus grand plaisir de notre fille, nous partons à la découverte du Biodôme. Il y ai présenté la faune et la flore de cinq écosystèmes : la fôret tropicale humide, l'érablière des Laurentides, le golfe du Saint-Laurent, les côtes du Labrador et les îles subantarctiques. C'est une très chouette visite pour les enfants, passionnés par les animaux.

Biodôme

Coût : environs 30 euros pour 2 adultes. Les enfants de 0 à 4 ans ne payent pas mais il faut bien réserver le billet pour eux en ligne.

Temps de visite : entre 1H30 à 2H00 selon le monde et l'intérêt des enfants.

A penser : Prévoir une petite laine pour l'écosystème "îles subantarctiques".

Le + de la visite : Découvrir une faune et une flore plutôt locale et pas toujours visibles en France.

Le - de la visite : On a trouvé qu'il manquait de panneaux explicatifs.

Biodôme (Montréal). 

Après cette jolie visite, il nous restait un peu de temps et nous voulions en profiter pour aller observer la vue sur Montréal de la Tour de Montréal, qui se trouve juste à côté du Biodôme. Malheureusement, nous sommes hors saison, la Tour est donc fermée.

 Tour de Montréal.

Après notre déjeuner et début d'après-midi chez nos amis, nous retournons à l'Espace pour la vie avec eux afin de visiter le Jardin Botanique. Nous en avions entendu beaucoup de bien et les étendues de tulipes sont effectivement assez incroyables. Des espaces thématiques sont agréables et il y a peu de monde donc les enfants peuvent se dégourdir les jambes sans embêter qui que se soit.

Jardin Bontanique

Coût : environs 30 euros pour 2 adultes. Les enfants de 0 à 4 ans ne payent pas mais il faut bien réserver le billet pour eux en ligne.

Temps de visite : minimum 1H30 mais compter au moins 3H00 pour tout faire.

Jardin Bontanique (Montréal). 

Après 2H00 de ballade, nous rentrons à notre AirBnB.

L'espace pour la vie n'est pas en plein coeur de Montréal (en tout cas pas dans le secteur touristique) mais pour nous c'est un indispensable quand on découvre la ville avec les enfants.

5

Ce matin, nous prenons le métro (ligne verte) pour rejoindre le Parc du Mont Royal. Il faut compter une bonne dizaine de minutes de marche entre la station Peel et le bas des escaliers du Parc, et le dénivelé est assez important.

 Trajet entre la station PEEL et le bas du grand escalier du Mont Royal (Montréal).

L'escalier du Parc du Mont-Royal (260 marches) donne accès au parc à partir de la rue Peel et mène au belvédère Kondiaronk. C'est long mais finalement accès accessible, notamment avec un enfant.

Escalier du Parc du Mont-Royal (Montréal).

Cette montée sportive est récompensée par la jolie vue sur la ville du Belvédère Kondiaronk.

Vue sur Montréal du Belvédère Kondiaronk (Montréal). 

Nous avons commencé notre promenade dans le parc qui est agréable et très bien aménagé. Cependant, nous nous attendions à un espace vert bien fournit mais (en tout cas du côté du parc que nous avons découvert) on se ballade dans de très grandes allées banalisées sans vraiment avoir une impression de grand espace de verdure. Nous rejoignons le très jolie Lac aux Castors.

 Lac aux Castors (Montréal).

Nous attrapons le bus à l'arrêt Côte-des-Neiges / The Boulevard (numéro 165) pour rejoindre la station de métro Saint-Michel (Ligne 5).

Si comme nous, vous ne prenez pas forcément des tickets 24H (rentable au bout du 4ème voyage), pensez bien à avoir la monnaie car dans les bus il n'est possible de payer qu'en espèce et il est préférable d'avoir l'acompte.

Après 40 minutes de trajet (bus et métro compris), nous arrivons en fin de matinée au Marché Jean-Talon. C'est un jolie marché couvert, où des étales de fruits, légumes et fleurs sont en nombre. C'est très agréable de s'y ballader mais c'est agalement très cher.

 Marché Jean-Talon (Montréal).

Nous quittons le marché pour nous promener dans le quartier de Petite Italie. Ce sont des ruelles plutôt jolies mais parfois délabrés. On y vient surtout pour déguster les spécialités Italiennes, mais ... nous sommes lundi et tout est fermé. Malheureusement nous ne verrons pas grand chose de ce quartier populaire réputé.

Quartier de Petite Italie (Montréal).

Nous prenons à pied la direction du quartier Mile End. On y découvre quelques immeubles de bureau (dont le siège d'Ubisoft) mais tout comme pour Petite Italie, nous ne retrouverons pas le charme décrit dans les guides de voyage.

Quartier Mile End (Montréal).

Nous continuons notre chemin jusqu'au très célèbre quartier pour les Français de Montréal : Le Plateau Mont-Royal.

En direction du Plateau Mont-Royal (Montréal). 

En arrivant dans le quartier, nous comprenons immédiatement pourquoi il attire du monde : c'est charmant. De petite maison, aux escaliers apparents font la réputation du quartier.

Quartier Plateau Mont-Royal (Montréal). 

Nous faisons une petite pause au Parc du Portugal (qui ressemble plus à une place qu'à un ecrin de verdure). On a été charmé par le kiosque (orné du coq portugais) et par les Azulejos.

Parc du Portugal (Montréal). 

Nous terminons l'après-midi au Parc La Fontaine, toujours accompagné de dizaines d'écureuil qui ont beaucoup apprécié le gouter de notre fille.

 Parc La Fontaine (Montréal).

Exceptionnellement, nous allons dîner à l'exterrieur, dans un food court avec des amis : Le Central. Un endroit très agréable mais qui ferme tôt.

Les canadiens mangeant tôt le soir, il faut anticiper et prévoir de dîner avant 20H.

Nous avons testé une spécialité québecoise : La guédille de Homard.

Guédille de Homard au Central (Montréal). 
6

Ce matin, nous partons découvrir deux incontournables de Montréal : Le Parc Jean-Drapeau et l'Ile Notre Dame.

Nous rejoignons le Parc Jean-Drapeau (qui se situe sur l'Ile Sainte-Hélène). Il propose de nombreuses activités culturelles et sportives pendant toute l’année.

Le Parc Jean Drapeau (Montréal). 

Mais nous y allons surtout pour la skyline sur la ville qui est impressionnante.

 Skyline sur la ville (Montréal).

Il est possible de réjoindre l'Ile Notre Dame en bus mais également à pied en traversant un petit pont. Nous privilégions l'option 2 et nous rejoignons la principale attraction de l'ile, le circuit Gilles-Villeneuve. Le circuit fait 4.361 km et il est possible de l'emprunter et d'en faire le tour à pied, en bus ou à vélo. Nous souhaitions marcher quelques minutes sur ce célèbre circuit, mais on s'est très vite retrouvée à mi parcours et sans réelle possibilité de contourner la piste. Les deux seules possibilités qui s'offraient à nous : continuer, ou rebrousser chemin. Nous avons donc fait l'ensemble du circuit. La piste est très bien aménagée et des consignes pour le partage de la route se trouvent tout le long du parcours.

En plus du fait qu'il n'y a pas de passerelle pour sortir du circuit, il faut noter qu'il n'y a ni eau, ni boutique, et peu/pas d'endroit pour s'abriter du soleil. Il peu donc faire très chaud en été.

 Circuit Gilles-Villeneuve (Montréal).

Nous passons notre dernière après-midi et soirée avec nos amis.

7

Ce matin, après avoir rangé notre AirBnB, nous rejoignons l'aéroport avec le bus 747 pour la location de notre voiture. Nous avons eu la belle surprise de découvrir que la location du siège auto nous était offerte. Une longue route nous attend et nous ne trainons pas pour quitter Montréal. Malheureusement, au bout d'une heure, on s'est rendu compte que nous avions gardé les clés de l'AirBnB et nous avons du rebrousser chemin. Nous avons donc gagné 2H de route supplémentaires ... que nous avons donc ajouté aux 4H30 initialement prévues.

 Départ de Montréal.

Le trajet entre Montréal et la ville de Québec est très quelconque : de grands axes bordés de quelques champs et des centaines de stations services.

Par contre, passé la ville de Québec, nous découvrons des paysages à couper le souffle dans le Parc national de la Jacques-Cartier Jacques et la Réserve faunique des Laurentides. Il y a encore de la neige à quelques endroits et ça rajoute au charme des lieux.

En route (Région de Québec).

Nous arrivons à presque 19H sur le lieu de notre location : Un chalet au bord du Lac-Kénogami. Juste à temps pour admirer un sublime coucher de soleil.

 Lac-Kénogami (Région de Québec).
8

Nous avions initialement prévu une journée tranquile au chalet, et de se promener autour du Lac. Malheureusement, la météo des prochains jours étant très incertaine, nous avons préféré avoir du beau temps pour une visite dédiée à notre fille : le Zoo Sauvage de Saint-Félicien.

La route entre le Lac de Kenogami et le zoo nous permet de découvrir pour la première fois le Lac Saint-Jean. Situé en amont de la rivière Saguenay ce Lac est aussi large que le Fleuve Saint Laurent au niveau de Tadoussac. Cette très grande étendue d'eau est impressionnante et nous donne envie d'aller la découvrir plus longuement au cours de notre séjour dans la région.

Lac Saint-Jean (Région de Québec). 

Nous arrivons au zoo aux alentours de 10H00 et nous sommes très peu nombreux sur place. Une partie de ce zoo est sommes toutes assez comparable aux zoos que nous avons en France. Il est divisé en plusieurs espaces où vous pourrez observer les animaux Canadiens dans de grands espaces naturels.

Sentier Pedestre du Zoo Sauvage de Saint-Félicien (Région de Québec).

La visite est agréable et les espaces sont assez grands. Nous avons pu nous balader et observer les animaux longuement. Nous avons découvert des animaux dont nous n'avions même pas connaissance, dont le Carcajou.

Mais le vrai intérêt (selon nous bien évidemment) de cette visite est de prendre le train Boréal (grillagé) et de découvrir des animaux en liberté. Les rôles sont inversés : les humains en cages et les animaux en liberté. Une expérience unique que nous n'avions jamais vécu !

Train Boréal du Zoo Sauvage de Saint-Félicien (Région de Québec). 

Nous avons pu observer de près (entre autres) des Orignals, des ours, des loups et des bisons. Nous avons adoré cette expérience !

Zoo Sauvage de Saint-Félicien

Coût : environs 70 euros pour 2 adultes. Les enfants de 0 à 3 ans ne payent pas mais il faut bien réserver le billet pour eux en ligne.

Temps de visite : entre 5H00 et 6H00 selon le monde et l'intérêt des enfants.

Le + de la visite : Découvrir des animaux dans leur environnement nature.

A savoir : Restauration sur place avec grande salle et terrasse (plusieurs chaises hautes et des tables à langer dans les toilettes).

Site internet : Zoo sauvage de Saint-Félicien : Le parc animalier du Québec

Nous resterons jusque 16H30 avant de retrouver notre chalet pour un barbecue au bord du lac.

Lac Kénogami (Région de Québec). 

Pour information, non loin de là, il est possible de visiter Val-Jalbert. Il s'agit d'un ancien village, devenu ville fantôme.

Nous n'avons pas eu la possibilité de nous y arrêter car à cette période le site fermait à 16H00.Mais il semble que le lieu vaut le détour.

9

Ce matin, le beau temps n'est pas au rendez-vous mais cela n'entache pas notre bonne humeur !

 Lac Kénogami (Région de Québec).

Nous sommes néanmoins fatigués par la route et nous décidons de rester autour du Lac Kénogami pour la matinée. Nous prenons la route pour rejoindre l'église de Saint Cyriac. Il y a près de 100 ans, le village de Saint-Cyriac a été complètement inondé afin d’augmenter le niveau du lac Kénogami et en faire un immense réservoir hydroélectrique, forçant l’expropriation de ses quelque 850 habitants. Devant l'église il y a des travaux et le lac est en retrait ce qui permets de se promener. Il n'y a personne sur les lieu, ce qui rend le moment particulier.

Eglise de Saint Cyriac (Région de Québec).

A quelques minutes à pied de l'église se trouve un petit parc de jeux qui a attiré le regard de notre fille.

Parc de jeux et station essence pour les bateaux (Région de Québec). 

Nous reprenons la route et nous nous arrêtons à un point de vue que nous avions repéré à l'aller.

Lac Kénogami (Région de Québec). 

Après un déjeuner au chalet et une sieste bien méritée, nous rejoignons une des plages du Lac Saint-Jean pour une jolie ballade que nous avions repéré sur l'application ALL TRAILS : Plage Rigolet. Comme un peu partout au Québec, nous tombons sur un petit parc de jeux pour les enfants.

Plage Rigolet - Lac Saint-Jean (Région de Québec). 

La "Balade du Petit Marais" d'un peu moins de 3Km (aller/retour) permets de longer le Lac et de découvrir de beaux points de vue.

Lac Saint-Jean (Région de Québec). 

Après un goûter sur la plage, nous rebroussons chemin et nous retrouvons notre chalet sous la pluie. C'est avec un beau arc-en-ciel que nous terminons la journée.

Lac Kénogami (Région de Québec). 
10

C'est sous une pluie batante et par 3 degrès que nous prenons ce matin la direction de l'Anse Saint-Jean (Rive sud du Fjord de Saguenay). Cette baie est connue pour de jolies points de vue sur le Fjord et nous esperons que le mauvais temps ne nous empechera pas de profiter des paysages.

La route entre le chalet et la ville de Saint-Jean nous prend un certain temps, car après la pluie, nous avons eu le droit à de la neige fondue. Mais nous arrivons à "bon port" pour 11H00. Il n'est pas simple de se garer dans la ville mais un petit parking se trouve au niveau du camping à quelques minutes du centre ville.

Vues sur le Fjord du Parking à l'entrée de l'Anse Saint-Jean (Région de Québec). 

Par beau temps, nous aurions évidemment fait le trajet à pied, mais sous la neige fondue et les rafales de vent, on s'est démotivé. Nous avions trouvé sur internet l'adresse d'une créperie dans le petit centre ville, face au fjord, et par chance, il y a un petit parking. Notre choix pour déjeuner s'est donc fait sur ce critère. Cependant, nous ne regrettons pas du tout car c'était très bon !

Le Café du Quai est à tester si vous passez par l'Anse Saint-Jean. La vue sur le Fjord et les délicieuses crèpes valent le détour !

Menu - Café du quaiCafé du quai (cafeduquai.ca)

Café du Quai - Fjord de Saguenay (Région de Québec). 

Après cette pause déjeuner très agréable, nous rejoignons le quai d'embarquation pour admirer l'eau de plus près. A cette saison aucune croisère n'est prévue sur le Fjord (il est possible de découvrir l'entrée par Tadoussac cepedant), donc aujourd'hui nous ne pourrons le découvrir que du rivage.

Vue sur le Fjord du quai  - Anse Saint-Jean (Région de Québec).

Nous reprenons la voiture pour rejoindre un point de vue très recommandé sur le Fjord : Anse-de-Tabatière. Située à une vingtaine de minutes de voiture de Anse Saint-Jean, on entre dans le Parc national du Fjord-du-Saguenay, et donc il faut prévoir de payer les droits d'entrée. N'hésitez pas à faire la petite ballade appelée "Sentier de l'Anse-de-Tabetière". Très facile d'accès, elle permet de découvrir de beaux points de vue.

Le coût d'entrée au Parc national du Fjord-du-Saguenay est d'environs 6 euros par personne.

Anse-de-Tabatière - Fjord de Saguenay (Région de Québec). 

Le temps se gatant de nouveau, nous reprenons la route pour la ville de La Baie pour longer le Fjord jusque la ville de Saguenay. La vue sur l'eau est jolie mais finalement, ce ne seront pas les plus beaux points de vue que nous aurons sur le Fjord au cours de notre séjour.

Route entre La Baie et Saguenay - Ford de Saguenay (Région de Québec). 

Nous roulons jusqu'au Pont d'aluminium d'Arvida qui est jolie à voir si on passe devant mais qui ne vaut pas particulièrement le détour.

Pont d'aluminium d'Arvida (Région de Québec). 

Nous rebroussons chemin et nous nous arrétons à Saguenay pour faire goûter notre fille et profiter d'un parc de jeux agréable.

Ville de Saguenay (Région de Québec). 

Nous visitons le petit centre ville de Saguenay avec ses cafés et bars qui doivent être animés le soir.

Ville de Saguenay (Région de Québec).  

Après s'être balladé une bonne heure, nous rentrons au chalet pour profiter de notre dernière soirée au Lac de Kénogami.

11

Ce matin nous quittons le Lac Kénogami pour rejoindre Tadoussac. La route nous permet de longer le nord du Fjord de Saguenay.

Nord du Fjord de Saguenay (Région de Québec). 

Nous avons repéré sur différents blogs de voyage une randonnée à faire dans la Baie Sainte-Marguerite pour rejoindre la halte aux bélougas. En cette saison, la route pour rejoindre l'accueil de la Baie Sainte-Marguerite est fermée. Du coup, nous avons du nous garer 2KM avant l'entrée et marcher sur du bitume (pas très agréable). Mais le jeu en vaut la chandelle : La vue sur la baie est magnifique et le beau temps est au rendez-vous. Nous pique-niquons sur les petites tables prévues à cet effet. Nous vous conseillons d'acheter de quoi déjeuner à Saguenay car par la suite, nous ne croiserons pas grand chose sur la route.

Baie Sainte-Marguerite - Fjord de Saguenay (Région de Québec). 

Nous débutons la jolie ballade par le sentier Sainte-Marguerite qui passe au dessus du pont. Elle est facile et plutôt ombragée (donc plus agréable quand le soleil tape fort). C'est très bien amenagé avec des sentiers balisés et des pontons en bois entre les arbres. Nous croiserons de nombreux oiseaux, et écureuils mais également un serpent qui nous a fait quelques frayeurs !

 Sentier de la Baie Sainte-Marguerite - Fjord de Saguenay (Région de Québec).

La balade de 3Km nous permet de rejoindre la Halte aux Bélougas. On rejoint une grande plateforme en bois. C'est un point de vue privilégié pour l'observation de cétacés. Des panneaux donnent d'ailleurs de nombreux renseignements à leur sujet. Lors de la saison estivale, il est possible de bien les voir, mais en mai, c'est rare (voir quasiment impossible). Nous y resterons une bonne heure car nous avons toujours l'espoir d'un petit miracle ... qui ne se produira pas cette fois. Mais la vue à elle seule vaut le détour !

La Halte aux bélougas - Fjord de Saguenay (Région de Québec).

Nous rebroussons chemin pour rejoindre notre voiture. Autant les 3KM sous les arbres sont toujours aussi agréables, mais les 2KM en plein soleil sur le bitume nous semblent encore plus interminables qu'à l'aller.

Nous arrivons à Tadoussac aux alentours de 16H00 et nous rejoignons notre AirBnB pour profiter de cette fin d'après-midi et de notre soirée. La vue de notre cuisine sur le fleuve Saint-Laurent réjoute beaucoup de charme au logement.

Vue de Notre AirBnB -Tadoussac (Région de Québec).
12

Ce matin, notre fille se reveille à l'aube et nous en profitons pour l'enmener sur l'air de jeux que nous avions repéré à 200 mètres du AirBnB, face au fleuve et à côté de l'école primaire.

Tadoussac (Région de Québec). 

Après ce petit instant de détente, nous partons à la découverte du jolie village de Tadoussac, de ses déventures collorées et de son célèbre hôtel blanc et rouge.

Tadoussac (Région de Québec). 

Aux alentours de 9H30 nous rejoignons la billeterie de la société AML qui est une des compagnies qui propose des croisières pour observer des baleines sur le Fleuve Saint-Laurent, et nous prenons nos 3 billets (même si c'est gratuit pour les jeunes enfants, il leur faut un billet).

Il existe plusieurs sociétés sur Tadoussac où les villes avoisantes. Cependant en mai, seule AML a ouvert sa saison (en 2023, seulement depuis le 13 mai) donc notre choix était très restraint.


Pour cette excursion, deux choix de bateaux s'offrent à nous : les zodiacs (mais interdits aux jeunes enfants) et les gros bateaux. Avec notre fille de moins de deux ans, le choix a donc été évident.


Pour une excursion de ce genre, il faut compter :

- entre 90 et 200 euros par personne en fonction des options choisies ;

- environs 3 heures de croisière.


En saison estivale, pensez à reserver vos croisière à l'avance.

Le RDV est fixé à 12H15 pour un départ vers 13H00. Nous décidons donc d'aller découvrir un autre incontournable : les Dunes de Tadoussac. Malheureusement, le vent est très puissant et nous nous retrouvons assez vite couvert de sable. Nous ne descendrons donc pas en bas des dunes car nous n'étions pas rassurés.

Les Dunes de Tadoussac (Région de Québec). 

Le déjeuner rapidemment avalé, nous rejoignons le quai d'embarcation qui est fouété par le vent. Nous entendons les membres de l'équipage dire que cela ne va pas être facile de voir quelque chose à cause des vagues. Cela va s'avérer vrai. Malheureusement en 3 heures nous ne verrons absolument aucun animal (même pas un oiseau) et la croisère est peu agréable car le vent souffle très fort. Nous resterons à l'interrieur du bateau la plus part du temps. D'ailleurs le zodiac qui est parti en même temps que nous a rebroussé chemin car les risques étaient trop importants.

Même si nous sommes un peu déçu, nous savons que c'est le risque avec la nature de ne pas trouver exactement ce que l'on souhaite voir. Et la vue sur le fleuve et le Fjord étaient tout de même chouette.

Croisière ALM - Tadoussac (Région de Québec). 

Néanmoins, comme nous restons un jour de plus et que notre billet nous permet de retenter notre chance sur une autre croisière, nous avons demandé les démarches à suivre auprès du personnel de bord pour bénéficier de cette deuxième chance. Ils nous ont gentiment remis des vouchers (à impérativement échanger à la billeteris officielle contre des billets).

Une fois de retour sur la terre ferme, nous prenons un petit sentier de randonnée qui longe le fleuve vers l'est de Tadoussac. C'est très bien amenagé, mais encore une fois, les conditions météorologiques ne facilitent pas notre balade. Par contre, cela ne gache en rien la vue et l'ambiance des lieux.

Tadoussac (Région de Québec). 
13

Après un rapide petit-déjeuner et avoir échangé nos vouchers dans la billeterie AML, nous prenons la route du Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir qui est réputé pour un être un lieu d'observations des animaux marins. D'ailleurs la propriétaires de notre AirBnB nous a indiqué que des locataires y ont vu des baleines quatre jours avant notre arrivée. Elle nous a aussi indiqué qu'en cette période le centre est fermé et qu'il faut se garer quelques mètres plus haut et prendre le santier en bas du parking. Nous passons d'abord devant le jolie phare blanc et rouge auprès duquel quelques lièvres gambadent.

 Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir (Région de Suébec).

Nous suivons les consignes de notre propriétaire et nous rejoignons le parking officiel et même si la barrière est fermée, il est possible de passer sur le côté. Nous croisons quelques promeneurs en chemin, alors que nous descendons vers le fleuve. Quand nous arrivons, nous sommes seuls au monde face à un paysage à couper le soufle. Il n'y a aucun vent ni bruit à part ceux produits par les quelques oiseaux.

Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir (Région de Québec). 

Il est possible d'aller sur les rochers et de s'approcher mais ils sont trempés et on a peur de la chute avec notre fille. Nous préférons faire preuve de prudence. Nous restons sur place une bonne heure mais nous n'apercevrons pas d'animal marin malheureusement. La patience de notre fille ayant été mise à rude épreuve, nous reprenons le chemin de notre véhicule pour déjeuner rapidemment avant de prendre de nouveau le bateau.

Comme la veille, nous rejoignons le quai pour 12H15 avec un départ à 13H00. Le bateau est un peu plus plein que la veille. Il fait froid mais aucun brin de vent ne vient nous perturber. Nous nous installons donc dehors bien décidé à observer au moins un oiseau.

 Croisière AML - Tadoussac (Région de Québec).

En cette période, nous avons bien conscience qu'il y a très peu de chance de voir une baleine mais nous avions un peu d'espoir sur les belougas qui sont résidents à l'année de ce côté du fleuve. Et à peine partie, nous appercevons au loin des forme blanches entrer et sortir de l'eau. Il faut une bonne vue, certe, mais c'est déjà assez incroyable pour nous.

En continuant notre croisière nous allons rapidemment croiser des Marsouins communs qui vont nous faire un jolie spectacle à l'avent du bateau. Quand soudain, au loin, on apperçoit un souffle. Le fleuve étant au calme plat, il est très facile à le repirer. La guide naturaliste nous indique que le Zodiac a repéré des souffles et que nous allons nous diriger vers la zone mais que nous allons évidemment respecter les distances de sécurité recommandée.

Et c'est effectivement un Rorqual Commun qui pendant de très longues minutes va nous offrir un sublime spectacle !

 Rorqual Commun - Fleuve Saint-Laurent (Région de Québec).

Après cette rencontre que l'on esperait plus (le personnel de bord a également indiqué que c'était la première fois de la saison qu'il en voyait une baleine s'aventurer si proche), nous reprenons le chemin du Fjord pour essayer d'appercevoir de plus près des bélougas. Nous n'aurons pas cette deuxième chance, mais le simple fait d'avoir admirer de loin cette baleine, a suffit à notre bonheur ! La nature est belle.

Nous voulons aborder un point qui nous a choqué au cours de ces deux croisières du côté des touristes. Nous avons entendus certains commentaires du type : "c'est une arnaque" ; "Ils nous font payer et on ne voit rien".

Il est bien indiqué que nous faisons une croisière pour partir à la recherche d'animaux sauvages qui n'ont que faire de l'argent que nous déboursons pour les observer.

La legislation (et nous sommes très heureux que ce soit le cas !) interdit de les attirer par de la nourriture. Alors, oui, il est à noter qu'il n'est pas sur à 100% de les voir.

La palme de la médiocrité (excusez nous du terme, mais on a du mal à s'en remettre quelques mois plus tard) vient de cette toursite française faisant partie d'un groupe qui n'a pas quitté l'interieur couvert du bateau et qui ose dire : "Au moins à Marineland, on pouvait les voir s'amuser et les observer au plus près" (propos retranscrit à l'identique). Nous sommes restés sans voix.

De retour à terre, encore sous notre petit nuage, nous faisons une dernière promenade dans le village et nous perdons dans les quelques (et rares) boutiques souvenirs.

 Tadoussac (Région de Québec).
14

Aujourd'hui, nous prenons le traversier (ferry) pour rejoindre la rive sud du Fjord de Saguenay. C'est gratuit, la durée de traversée est de quelques minutes et il y a plusieurs passages par heure ; c'est donc une très bonne solution pour éviter de faire le détour par la ville de Saguenay.

Traversier Tadoussac (Région de Québec). 

Nous longeons toute la journée le Fleuve Saint-Laurent (avec un arrêt pour déjeuner à La Malbaie) mais nous n'aurons pas le temps de vraiment apprécier la route car il ne fait pas particulièrement beau et nous avons un rendez-vous familial à 16H dans la ville de Saint-Ferréol-les-Neiges. Nous avions repéré à quelques kilomètres de là un Canyon que nous souhaitions découvrir et nous voulion y être à 14H30 maximum pour profiter du lieu sur des pontons suspendus.

En route pour le Canyon Sainte-Anne (Région de Québec). 

Nous arrivons donc à l'heure prévue au Canyon Sainte-Anne. La ballade dure une bonne heure est permet de se rendre de chaque côté du Canyon en traversant via 3 ponts suspendus. Il faut de bonnes conditions physiques pour atteindre le dernier pont (installé à 60 mètres au-dessus du gouffre) car même si le sentier est bien aménagé il y a 187 marchent à descendre, puis à remonter.

Canyon Sainte-Anne

Coût : environs 20 euros pour 2 adultes. Les enfants de 0 à 4 ans ne payent pas mais il faut bien réserver le billet pour eux en ligne.

Temps de visite : 60 minutes.

Période de visite : attention le Canyon est fermé en hiver. Par exemple, cette année il a fermé du 23 octobre 2022 au 10 mai 2023 inclus.

Le + de la visite : Se balader sur un sentier bien balisé et profiter de jolies vues sur le Canyon et le goufre.

Site internet :Canyon Sainte-Anne

Canyon Sainte-Anne (Région de Québec). 

Nous passons la fin d'après-midi dans ma famille que je n'ai pour certains jamais rencontré et pour d'autre, que je retrouve plus de 15 ans plus tard.

Nous arrivons en début de soirée dans la ville de Québec et nous prenons nos marques dans notre dernier AirBnB du séjour.

La ville de Québec (Région de Québec). 
15

Aujourd'hui, nous ressentons un peu de fatigue, notamment chez notre fille et nous prenons la décision de passer le début de matinée à notre AirBnB.

Nous le quittons peu après 11H pour rejoindre les Plaines d'Abraham. Nous montons (literalement) dans la partie haute de la ville et nous avons presque 30 minutes de marche pour rejoindre ce grand parc. Nous prenons un ascenceur pour gagner quelques dénivelés mais cela ne nous empechera pas de grimper un peu. Nous passons de la partie moderne de la ville à la partie plus ancienne et on est tout de suite pris par cette ambiance très agréable de "petite" ville.

Premières découverte de la ville de Québec (Région de Québec). 

A force de détours pour trouver une banque SCOTIA (partenaire de notre banque qui permet de retirer du cash sans frais) dont le distributeur à déménager à plus de 1KM de l'adresse indiqué sur google map, nous arrivons finalement vers 11H45 à la Citadella de Québec (qui se trouve sur les Plaines d'Abraham).

La Citadelle de Québec (Région de Québec). 

Nous descidons de rejoindre la promenade des gouverneurs pour longer le fleuve. Nous y découvrons une piste de luge qui doit être chouette pour les enfants sous la neige.

La promenade des gouverneurs - Québec (Région de Québec). 

Nous arrivons jusqu'à la porte Prescott, nous descendons l'escalier Casse-Cou (Breakneck Steps) pour atteindre le Quartier Petit Champlain et sa rue du même nom.

Rue Petit Champlain - Québec (Région de Québec). 

Après avoir fait de jolies boutiques (si on fait abstraction des magasins souvenirs kitchs), nous allons déjeuner dans un restaurant que l'on nous a conseillé : le Cochon Dingue. Il s'agit d'une petite chaine de restaurants que l'on peut trouver dans la ville de Québec et qui propose des spécialités canadienne. Nous avons apprécié l'accueil et les plats aux prix raisonnables.

Cochon Dingue - Québec (Région de Québec). 

Après cette pause déjeuner, testons une des attractions de la ville : Funiculaire du Vieux-Québec. Notre fille a beaucoup aimé cette courte expérience.

Funiculaire du Vieux-Québec - Québec (Région de Québec). 

Nous retournons aux Plaines d'Abraham et nous prenons le temps de nous y promener un long moment.

Les Plaines d'Abraham - Québec (Région de Québec).  

Nous terminons notre journée dans différentes rues commercantes de la ville pour acheter quelques souvenirs.

16

Ce matin, nous prenons la direction des incontournables Chutes de Montmorency. Situé à 15 minutes du Vieux-Québec, le Parc de la Chute-Montmorency est un site historique spectaculaire. La chute domine le paysage avec ses 83 mètres de hauteur. Il y a différentes possibilités de faire un parcours entre le haut et la bas des chutes, mais également plusieurs attractions dont une tyrolienne. Malheureusement, une fois de plus, nous n'aurons qu'une option car en cette saison, tout n'est pas accessible.

Chutes de Montmorency

Coût : environs 20 euros pour 2 adultes (parking compris).

Temps de visite : 1H30 en cette saison car nous n'avions pas accès à tout.

Site internet : Parc de la Chute-Montmorency - Québec - Canada - Sépaq (sepaq.com)

Après avoir payé nos billets à la guerite d'accueil, nous nous garons sur la parking et nous prenons la nacelle en bois pour rejoindre le haut des chutes. Nous traversons le pont qui passe au dessus de la chute et nous allons jusque la plateforme qui se trouve de l'autre côté par rapport à l'accueil.

Chutes de Montmorency (Région de Québec). 

Après une pause au parc pour enfants (qui se trouve non lien de la chute sur le site) et une visite de la boutique souvenirs, nous prenons la route pour rejoindre ma famille pour un déjeuner.

En fin d'après-midi, nous nous dépechons de rejoindre le Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré car nous découvrons qu'il ferme à 16H en cette saison. Nous arrivons 5 minutes avant la fermeture et nous n'aurons pas l'occasion de tout visiter mais nous accéderons à la Basilique et à son interieur très impressionnant. Le Pape François s'y est rendu en juillet 2022.

Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré (Région de Québec). 

Nous avons souhaité voir les boutiques souvenirs qui bordent le sanctuaire, mais evidemment (on se fait une raison), en cette saison tout est fermé. Nous decidons de rejoindre le fleuve à pied et nous nous promenons sur le Quai de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Quai de Sainte-Anne-de-Beaupré (Région de Québec).

Nous terminons notre journée sur cette jolie vue, face à l'Ile d'Orléans que nous irons visiter le lendemain.

17

Pour cette dernière journée nous retournons dans le Vieux-Québec pour les derniers achats de souvenirs et de profiter de cette ville agréable.

Une boutique de souvenirs plutôt original à faire est La Boutique de Noël de Québec. On y trouve de la déoration dans tous les styles et pour tous les prix.

La magasin se trouve au 47 Rue De Buade, Québec, QC G1R 4A2, Canada.

Ville de Québec (Région de Québec). 

Pour déjeuner, nous continuons à suivre les conseils de nos amis, et nous nous arrêtons dans un des restaurants de la chaine "Chez Victor". Il est possible de déguster de très bons burgers (à prix raisonnables) et il existe pas mal de choix végétariens.

Comme nous l'avions prévu, nous décidons de nous rendre sur l'Ile d'Orléans pour nous y promener. Mais comme beaucoup de lieux en cette saison, c'est assez calme.

Ile d'Orléans (Région de Québec). 

Cette dernière fin de journée sera consacrée aux bagages et au rangement.

18

Notre vol retour décollant de l'aéroport de Montréal à 21H00, nous prenons la route en fin de matinée.

Arrivée à Montréal (Région de Québec).

Avec nos amis, nous faisons un dernier tour dans le quartier du village et nous nous arrêtons dans un patit parc pour enfant pour que notre fille se degourdisse les jambes avant le vol.

Montréal (Région de Québec). 

En fin d'après-midi nous rejoignons l'aéroport pour rendre notre voiture de location et nous enregistrer.

Aéroport Internal Montréal-Trudeau (Région de Québec). 

C'est à l'heure que notre vol décolle pour Paris, mais c'est le coeur un peu lourd que nous quittons le Canada.

19

Quelques mois après notre retour de ce magnifique séjour de deux semaines au Canada, nous avions envie de faire un bilan sur cette expérience familiale.


Partir hors saison estivale, est-ce une bonne idée ?

Il est difficile de répondre car cela dépend surtout des attentes de chacun.

1. Par rapport au temps : Quand on a fait le choix de partir en mai à Québec, nous avons eu des avis relativement négatifs de nos amis et familles vivant sur place, en particulier sur le temps qui est encore alléatoire à cette période de l'année. Effectivement, nous avions conscience que nous pourrions avoir froid mais on ne s'attendait à apprendre que Montréal a vécu une tempête 1 mois avant notre départ. Pourtant, nous avons était plutôt bien loti de ce côté là, car nous avons eu globalement beau temps tous le séjour.

2. Les visites : Nous avions lu qu'en basse saison il y a beaucoup de lieux/activités fermés mais on ne s'attendait pas à trouver certains lieux touristiques aussi vides/restraints. Parfois on a été un peu frustré de ne pas pouvoir profiter plus des attractions. Ce fut le cas notamment aux Chutes de Montmorency.

3. Les touristes : Peu de monde ce qui est très agréable !


Est-ce un voyage facile avec un enfant en bas âge ?

Tout dépend du caractère de l'enfant (long vol, beaucoup de routes, changements réguliers de logement ...), mais je confirme que le Québec est une destination Kids Friendly !

  1. La place des enfants dans la société Canadienne : Il y a un vrai regard bienvaillant qui nous a permis de nous sentir à l'aise partout où nous allions. De façon générale, les enfants sont appréciés (sourire, petit mot gentil ...) et leur espace vital est respecté. Par exemple, personne ne s'autorise à les toucher ou leur faire un bisou sans avoir demandé leur accord à eux (mais également à nous les parents).
  2. Les infrastructures : Nous avons trouvé PARTOUT des toilettes avec des tables à langer (voir des salles d'allaitement avec micro-onde) ce qui a facilité nos déplacements. Quelque soit le restaurant où nous sommes allés, il y avait des plats pour enfants et une possibilité de faire chauffer des repas.
  3. Achats pour bébé : Vous trouverez des couches et des produits d'hygiène partout. Par contre, contrairement à la France, il y a très peu de choix de plats bébés (voir pas du tout dans certains suppermarchés) donc soit on prépare son repas en avance, soit on est obligé de prendre le plat enfant au restaurant et c'est pas toujours équilibré.
  4. Les parcs de jeux : pour nous et notre fille c'est un essentiel car c'est une activité rien que pour elle qui coupe les moments de visites/balladent. Et à part dans la ville de Québec, nous en avons vu PARTOUT. En particulier à Montréal où on en trouve à chaque coin de rue ! Et ils sont tous propres et très bien entretenus. Dans certains des jeux sont accessibles dans les bacs à sable. Ils sont à disposition de tous et ils restent sur place (belle surprise pour nous !).


Passer du temps à Montréal, est-ce une vraie bonne idée ?

Nous sommes de vrais citadins et déambuler entre des immeubles, au milieu de la foule, ne nous pose aucun soucis, alors les 4 jours complets sur place nous ont paru adaptés. Mais globalement, Montréal n'est pas une ville qui nous a fait "vibrer" (en comparaison à Vancouver par exemple).

  1. Montréal est une grande ville, bien desservie par les transports en commun, mais dans laquelle nous n'avons pas vraiment trouvé de point nevralgique. On a surtout eu le sentiment de trouver des successions de quartiers mais sans coeur de ville. On pense qu'en période estivale, la ville est plus vivante et donc on a moins se sentiment, mais lors de notre séjour, on a pas "rêvé".
  2. Montréal est une ville très chère et la qualité n'a pas toujours été au rendez-vous.
  3. Montréal est une ville en travaux et en venant de Paris on devrait y être habitué, mais on a clairement été très surpris !

Globalement, comment nous sommes nous sentis au cours de ce séjour ?

Globalement, on s'est senti les bienvenus même si nous avons eu le droit à une remarque un peu désobligeantes en tant que non Canadien. Mais une personne désagréable peut être rencontré dans chaque pays donc ce n'est absolument pas révélateur de notre expérience.

Ce que nous avons particulièrement apprécié au cours de ce séjour, c'est de pouvoir allier visites entre nous 3 et activités avec de la famille et des amis.


Et si c'était à refaire ?

Evidemment, on repartirait ! Mais on ciblerait une autre période de l'année car on a parfois eu le sentiment de ne pas vivre toutes les expériences à fond ! On nous a beaucoup parlé de fin juin ou début septembre et effectivement cela nous semble de bonnes périodes !