Le japon en amoureux (Part 1) - Tokyo

Monsieur rêvait de visiter le Japon, c'était un peu moins mon cas. Mais après quelques passages sur des blogs de voyage, je suis convaincue par le projet ! Voici un aperçu du voyage et de son coût !
Du 18 octobre au 10 novembre 2019
24 jours
4
1

1. Période du départ : du 18 octobre 2019 au 10 novembre 2019

Pourquoi n'avoir pas choisi de partir pendant la période des sakuras - les cerisiers en fleurs ?

Certes, cette période fait rêver avec ces magnifique cerisiers en fleurs. Cependant les sakuras fleurissent entre avril et mai et il est compliqué pour nous d'envisager de prendre des congés dans le cadre de nos postes respectifs pendant cette période (avec des deadlines à respecter).

Nous décidons donc de regarder une autre période et c'est sur la période Automnale que notre choix se porte. Premier argument qui nous a orienté vers ce choix : Le temps. La période des typhons seraient donc (presque) passée ce qui est non négligeable (quand on sait maintenant ce qu'il s'est passé une semaine avant notre départ cela s'avère important d'en tenir compte - nous y reviendrons dans les prochains articles). De plus, il fait encore doux dans en cette période donc on pourra continuer à profiter des lieux sans avoir trop chaud ... ni trop froid ! Deuxième argument (qui finalement s'est révélé faux) : Nous aurons moins de touristes car saison moins prisée (nous le verrons par la suite, mais nous avons finalement eu assez tord de ce côté là). Afin dernier argument : Les photos de la végétation aux couleurs de l'automne nous font aussi de l'œil ! Et on se dit que ce sera plus "original" que les cerisiers en fleurs.

2. Les billets d'avion

1ère contrainte : Pour une question de gain de temps et de confort, nous souhaitions arriver à Tokyo et repartir d'Osaka. Nous avons effectivement trouvé cette possibilité via des compagnie nationales cependant les prix étaient démentiels et à des horaires qui ne nous correspondaient pas forcément.

2ème contrainte : Nous avions envie que le temps de trajet ne dépasse pas les limites du raisonnable (on oublie donc les escales de plus de 3h).

Le choix d'une compagnie coréenne pour allée au Japon :

Nous sommes finalement tombés sur une offre de vol sur une compagnie aérienne coréenne (Asiana AIRLINES) qui avait bonne réputation, qui proposé des vols aux horaires souhaités et dont la correspondances ne devaient pas durer plus de 2H30. Enfin les bagages étaient compris. Ainsi :

Aller vendredi 18 octobre 2019 (arrivée à Tokyo le samedi 19 octobre 2019) :

  • Paris Roissy Charles de Gaulle (19h50) / Séoul (13h50) = avec le décalage horaire 11h de vol.
  • Séoul (15h45) / Tokyo Narita (18h15) = avec le décalage horaire (environs 2h).

Retour dimanche 10 novembre 2019 (arrivée Paris le dimanche 10 novembre 2019).

  • Osaka (9h10) / Séoul (11h00) = avec le décalage horaire (environs 1H30).
  • Séoul (12h30) / Paris Roissy Charles de Gaulle (17h00) = avec le décalage horaire 11h de vol.


3. Itinéraire définitif

Au cours de nos recherches (CF notre prochain article), notre itinéraire s'est peu à peu dessiné :

  • Tokyo et sa Région sur 10 jours (du samedi 19 octobre au mardi 29 octobre 2019).
  • Kyoto sur 4 jours (du mardi 29 octobre au samedi 2 novembre 2019).
  • Hiroshima et l'île de Miyajima sur 2 jours (du samedi 2 novembre au lundi 4 novembre 2019).
  • Himeji sur 1/2 journée (lundi 4 novembre 2019 au matin).
  • Kobé sur 1 jour 1/2 (du lundi 4 novembre après-midi au mardi 5 novembre 2019).
  • Osaka et sa Région sur 4 jours (du mardi 5 novembre au dimanche 10 novembre 2019 au matin).


4. Réservations des logements.

Nous avons fait le choix de réserver les logements à l'avance (dès le mois d'avril 2019) afin de bénéficier d'un large choix et de les trouver à un prix correct. D'autant plus que nous partions en pleine coupe du monde de Rugby et que ça ne facilite pas les choses.

Cependant au cours de nos recherches et tout au long de ces dernières, nous avons changé régulièrement nos logements et nous y avons ajoutés deux qui sont spécifiques au japon : 1 nuit en hôtel Capsule et une nuit dans un Roykan.

Nous avons aussi appris, à travers les expériences de différents voyageurs qu'au Japon, que réserver à la dernière minute n'était pas bien vu dans le pays.


5. Autres dépenses avant le départ

Japan Rail Pass

Nous avons regardé sur les différents sites si, dans notre cas, il était rentables de réserver le Japan Rail Pass pour 2 semaines. Après des recherches nous confirmons que dans notre situation c'était effectivement le cas. Nous calculerions bien quand nous l'activerons pour que ca corresponde à notre itinéraire. Nous sommes passés par le site "Vivre le Japon" et rien à redire : livré en 48 heures.

Carte SIM

Nous avons aussi commandé une carte SIM sur le site "Vivre le Japon". C'est pour nous un indispensable pour se déplacer et rechercher sur internet quelques informations.

Guides

Nous avons aussi acheté le guide Lonely Planet "l'essentiel du Japon" et le petit livre Hachette "Guide Un Grand Week-end à Tokyo".


6. RECAPITULATIF DES DEPENSES AVANT LE DEPART

Les vols :

  • Vol aller/retour par personne : 740 euros
  • Budget Global pour 2 = 1480 euros

Les logements : Coût total de 1 845 euros pour 2 (soit 922,5 euros/personne pour 22 nuits). En moyenne 84 euros/nuit/2.

  • Tokyo Hôtel (Lotte City Hotel Kinshicho) - 9 nuits : 702 euros/2 (petit-déjeuner compris)
  • Tokyo Capsule Hôtel (Nine hours Otemachi - Imperial Palace) - 1 nuit : 56 euros/2
  • Kyoto (Parkside Umekoji) - 4 nuits : 190 euros/2
  • Hiroshima (Sejour Fujita) - 2 nuits : 151 euros/2
  • Kobé (Hotel Villa Fontaine Kobe Sannomiya) - 1 nuit : 86 euros/2 (petit déjeuner compris)
  • Roykan (Fushioukaku) - 1 nuit : 360 euros/2 (dîner et petit-déjeuner compris)
  • Osaka (Kawarayamachi Crystal Hotel) - 4 nuits : 300 euros/2 (petit-déjeuner compris).

Le Japan Rail Pass : 774 euros/2/2 semaines (soit 387 euros/personne).

La carte SIM : 39 euros/1 carte SIM/33 jours.

Les Guides : 26 euros/2 guides.

2

Lors de l'organisation de notre itinéraire, nous avons fait avec les envies de tous les deux et les contraintes locales. Voici un aperçu de notre réflexion et ça pourra aider certains d'entre vous à organiser votre séjour.

1. LES CONTRAINTES "LOCALES"

Moyen de Locomotion :

Ayant déjà effectué différents road trip, j'ai surtout une expérience de voyage avec comme moyen de locomotion : la VOITURE. Cependant, nous avons découvert que pour conduire au Japon il faut un permis Japonais (donc à faire traduire) et que le permis international ne suffit pas. De plus, les autoroutes sont chères et que la vitesse est très limitée. En clair, la voiture peut finalement revenir chère et ne sera pas un gain de temps sur les longs trajets. De plus pour un premier voyage au Japon, nous souhaitions un itinéraire plutôt classique et on s'est très vite rendu compte que tous nos lieux choisis étaient accessibles par le rail. Du coup notre moyen de locomotion sera le TRAIN (Shinkansen au Japon).

La langue :

On a lu partout (blogs et guides de voyage) que les Japonais ne maitrisaient pas la langue anglaise (et ça s'est révélé vrai tout au long de notre séjour). Nous ne nous sommes finalement pas réellement préparés à cette difficulté mais il est important d'en avoir conscience avant de partir. En effet, on peut perdre beaucoup de temps lors d'un achat de billet de train dans un guichet de la gare par exemple.


2. Les envies communes :

Prendre le temps ... tout en ne créant pas de frustration :

On lit partout qu'au Japon il faut prendre le temps pour profiter de l'art de vivre à la Japonaise et de profiter de chacun des lieux où nous aurons la chance de nous promener. C'est ce que nous souhaitions effectivement. Cependant il y a aussi la réalité Japonaise : de grandes villes avec beaucoup de merveilles à découvrir, des temps de trajet qui peuvent parfois être assez longs (en particulier à Kyoto) et un séjour limité dans le temps. Nous avons essayé de consacrer le plus de temps possible à la découverte de nos villes de passage mais OUI, parfois, comme beaucoup de voyageurs, nous avons fait le choix d'accélérer le pas pour maximiser nos visites.

Etre en forme et éviter les contraintes matérielles :

Et cela passe notamment par le sommeil. Nous avons fait le choix de privilégier des logements spacieux (enfin selon les normes japonaises car cela revient à prendre une chambre de taille "Classique" en Europe) et confortables. De plus, voyageant en train, nous ne voulions pas être chargé et surtout garder de la place pour les souvenirs et les petits cadeaux pour notre entourage. Nous avions besoin de prendre un logement avec une machine à laver le linge au milieu de séjour (ça nous éviterait aussi de passer/perdre du temps à la laverie automatique).

Se faire PLAISIR :

Nous nous sommes volontairement pas fixés de budget. Notre objectif n'était évidemment pas de vider nos comptes en banque respectifs et notre épargne personnelle. Cependant, nous ne voulions pas nous restreindre dans nos choix de logement et d'activité sur place.


3. L'envie principale de mon compagnon

Prendre le temps à Tokyo :

Il souhaitait profiter au maximum de Tokyo et de sa culture moderne. C'est-à-dire, entre bien d'autres choses les tours SEGA et les salles de jeux. Nous avons très vite décidé de consacrer une grande partie de notre séjour à cette ville et à ses alentours. Spoiler Alert : aucun regret !


4. Mes envies

Le Japon c'était avant tout et surtout le rêve de mon compagnon. Ainsi je n'avais pas d'attente particulière de mon côté. Enfin ça, c'était au départ. Parce que depuis que nous parlions du Japon, je me suis perdues sur des blogs, des carnets de voyage, Pinterest, Instagram ... Et j'en passe. En quelques semaines j'en ai accumulé des envies et cela prendrait des heures à en parler. Mais voici les principales.

Découvrir le Mont Fuji :

Après de multiples recherches, nous savions qu'il serait difficile de le voir pendant notre visite au Japon. Cependant je ne voulais pas m'avouer vaincue avant le départ. Et nous avons cherché le meilleur lieu pour l'apercevoir. Deux choix s'offraient à nous : Hakone ou Kawaguchiko (Pagode Chureito). Il y avait des pour et des contre sur chaque destination. Mais après des conseils d'amis ayant déjà visité ces lieux : notre choix s'est porté sur Kawaguchiko (nous y reviendrons plus tard mais effectivement bien fait du fait de certaines contraintes météorologique - nous y reviendrons plus tard).

Visiter Hiroshima :

Un incontournable pour certains, une perte de temps pour d'autres : les avis que nous avons reçu sont assez partagés. Je ne sais pas comment l'expliquer mais je trouvais que passer par ce lieu était inévitable.

Manger de la viande de Kobé :

Nous ne consommons pas énormément de viande rouge. Cependant, je voulais gouter la meilleur viande du Monde.


5. Choisir c'est renoncer.

Nous ne passerons finalement pas par :

Les Alpes Japonaises : Nous souhaitions nous consacrer aux grandes villes étapes pour un premier séjour sans passer trop de temps dans les transports. De plus après certaines recherches, il y a certains lieux qui me semblent magnifiques à voir dans les Alpes japonaises mais non (ou très peu) accessibles en train. Cela sera peut-être pour un prochain séjour où nous prendrons une voiture.

Nagasaki : Cela semble magnifique mais beaucoup trop loin sur notre trajet.

Mont Koya : Nous avions reçu beaucoup d'avis positifs sur cette destination. Cependant, ca semble relativement compliqué à atteindre en train et cela nous prendrait du temps.

L'île d'Okunoshima : Aussi appelée "l'Ile aux lapins". Inconnus de beaucoup de touristes, cette île semble à la fois étrange par son passé et chouette à visiter avec tous ces lapins ! Mais encore une fois, elle est difficile d'accès et nous aurions perdu beaucoup de temps dans les trajets.

3

C'est un jour de Grève Nationale des transports que nous prenons la direction de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Nous ne tergiversons pas bien longtemps avant d'attraper un UBER (environs 50 euros).

Nous embarquons à l'heure dans notre avion plutôt confortable pour une compagnie identifiée comme Law Cost.

Nous avons même droit à nos chaussons personnels.

Il est 19H50 et nous quittons enfin la France pour notre voyage en amoureux.

4

Nous apercevons les côtés Coréenne après une grosse dizaine d'heures de vol qui ont été plutôt pénibles pour mon compagnon.

Nous profitons de la petite escale à l'aéroport de Séoul pour nous dégourdir les jambes et rencontrer un robot qui nous oriente dans le hall.

Nous redécollons à 15H15 (heure locale) pour Tokyo.

Et c'est finalement à 18H15 que nous arrivons à l'aéroport de Narita. On récupère nos bagages, puis passage obligatoire par le contrôle aux frontières. Nous sommes quelques minutes après dans le train pour Tokyo.

Nous étions fatigués par notre voyage et nous voulions rejoindre vite notre hôtel (qui se trouvait dans le quartier de Sumida - station de métro Kinshicho). Nous avons fait le choix de prendre la Skyline et nous rejoignons en environs 1h notre hébergement (le temps comprenant la Skyline et le trajet en métro).

Nos premiers pas dans le métro nous ont donné un avant goût de la propreté Japonaise et de l'ordre qui y règne.

Tous en ligne.

Cependant, il n'est pas simple de s'y retrouver et nous avons (heureusement) bénéficié de l'aide d'un agent du métro pour nous orienter dans la bonne direction.

La vue de notre hôtel est incroyage même si ce n'est pas celle de notre chambre, nous en profitons du couloir 😉

Vue sur la Tokyo SkyTree

Sous les conseils d'amis (déjà passés par Tokyo), nous nous sommes rendus dans un des restaurants de la chaine "Torikizoku" (à quelques minutes à pied de notre hôtel). Le principe est que vous commandiez via une tablette. Et deuxième particularité (qui est d'ailleurs celle de beaucoup de restaurant au Japon) le restaurant se trouve dans un étage élevé d'une tour (il ne faut jamais hésiter à lever la tête pour le choisir).

Torikizoku

Après ce bon dîner, nous ne résistons pas à une promenade nocturne d'une heure trente qui nous mène jusqu'au pied de la Tokyo SkyTree.

Tokyo SkyTree

Nous ne faisons pas long feu et rentrons nous coucher afin de débuter notre journée du lendemain dans de bonnes conditions (malgré le décalage horaire).


RESUMER DES DEPENSES DE CETTE PREMIERE JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 58,50 euros pour 2 SOIT 29,25 euros par personne.

Skyline : 5040 yens pour 2 soit 40 euros pour 2.

Tickets de métro : 360 yens pour 2 soit 2,90 euros pour 2

Dîner : 1960 yens pour 2 soit 15,60 euros pour 2

5

Nous entamons un petit déjeuner très copieux et nous comprenons que la réputation des Japonais est vrai : ici on peut avoir confiance en son voisin, tout le monde laisse son téléphone portable et son portefeuille sur la table sans surveillance, même pour aller se servir au buffet ...

Un petit exemple de petit-déjeuner

Pour cette journée, nous avons fait le choix de "faire" le Tokyo d'antan.

Nous prenons la direction du Nord-Est de la ville dans l'objectif de découvrir les vestiges d'Edo ( Instant culture : Edo est l'ancien nom de Tokyo avant qu'elle ne soit rebaptisée par l'empereur Meiji en 1868)

Nous sortons à la station Nippori et nous prenons la direction Sud pour entamer notre ballade.

Nous commençons notre tour par le temple "Temple Tennōji" (visite gratuite)

Temple Tennōji

Nous poursuivons notre découverte par le "Cimetière de Yanaka" (visite gratuite).

Peu de monde mais cela n'est pas "glauque" comme on peut le voir dans certains cimetières classiques. Nous ne croisons aucun touriste, et le cimetière est (très) vaste. Ambiance calme et apaisante qui nous convient pour débuter notre journée.

Cimetière de Yanaka

Nous prenons la direction du "Temple de Jomyoin" (visite gratuite).

Temple surréaliste avec ses centaines de statues alignées et en plein quartier. Personne ne surveille (où en tout cas on ne voit personne) et c'est propre.

Temple de Jomyoin

Nous continuons notre matinée en nous promenant dans le quartier de Yanaka.

De petites maisons japonaises bordent la route. Les voitures sont peu nombreuses. Encore un moment calme ... avant de rejoindre la partie animée de notre ballade : Yanaka Ginza.

Quelques maisons traditionnelles dans le quartier de Yanaka
La rue commerçante Yanaka Ginza et ses pommes à 2 euros l'unité (et ce n'est pas les plus chères que l'on ait vu).

Nous réalisons notre pause déjeuner dans le quartier de Nezu.

Déjeuner délicieux.

Avant de rejoindre le Sanctuaire shinto de Nezu (visite gratuite).

Il y a un peu plus de monde dans ce sanctuaire, cela tranche avec nos visites de la matinée. Ce lieu reste néanmoins calme. Les visiteurs respectent la quiétude du sanctuaire. Nous avons la chance d'apercevoir des mariés en tenue traditionnelle.

Sanctuaire shinto de Nezu (où nous avons pu apercevoir des mariés dans le sanctuaire).

Nous prenons la direction du quartier de Ueno et du Musée Nationale de Tokyo (payant). Cette visite était agréable mais honnêtement nous n'en gardons pas un souvenir impérissable. Toutes les étiquettes ne sont pas en anglais ce qui ne facilite pas la compréhension.

Musée Nationale de Tokyo

Nous découvrons ensuite le quartier de Ueno ...

Nous ne restons pas très longtemps dans le parc et dans le quartier de façon générale. Il commence à faire nuit, et on avait envie de rejoindre Akihabara rapidement. Nous nous disions aussi que nous aurions le temps de revenir. Ce ne fut pas le cas et nous le regrettons un peu. Si vous en avez le temps n'hésitez pas à consacrer un peu de temps à ce quartier.

Parc de Ueno et Marché aux puces "Ameya Yokocho"

Avant de prendre la direction du quartier d'Akihabara pour la soirée.

Le quartier est à l'image de ce qu'on pensait : bruyant, grouillant de monde, coloré et absolument hors norme. C'est tout bonnement PARFAIT pour passer une bonne soirée.

Nous passons du temps dans les tours, à visiter des magasins spécialiser et à tester des jeux.

Quartier d'Akihabara. Nous en profitons pour regarder les matchs de la Coupe du Monde de Rugby.

POUR RESUMER L'ORGANISATION : Comme il s'agissait de notre première journée de visite au Japon, nous avons préféré établir un petit itinéraire. Et nous savions que nous allions parcourir quelques kilomètres donc nous voulions optimiser notre journée. Cependant nous avons quand même pris le temps de nous perdre dans les rues et nous avons fait, notamment, une belle rencontre : une tortue domestique très chaleureuse (qui n'hésitait pas à monter sur la chaussure pour des caresses sur la tête - improbable mais vrai) et dont la propriétaire Japonaise, d'un âge assez avancé, parlait bien le français.

Petite rencontre animalière.

RESUMER DES DEPENSES DE LA DEUXIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 107 euros pour 2 SOIT 53,50 euros par personne.

Carte Suica (de métro) + recharge = 4000 yens pour 2 soit 32 euros pour 2.

Déjeuner = 2870 yens pour 2 soit 23 euros pour 2.

Musée National de Tokyo = 1249 yens pour 2 soit 10 euros pour 2.

Activités (jeux) et apéro = 4200 yens pour 2 soit 34 euros pour 2.

Premiers cadeaux = 400 yens soit 3 euros

Dîner (Mac Do ... Oui nous avons cédé dès le 2ème soir) = 1870 yens pour 2 soit 15 euros pour 2.

6

Aujourd'hui, le réveil est un peu plus dur que la veille et nous nous levons un peu plus tard que prévu ce qui ne nous permet pas d'arriver au carrefour de Shibuya à l'heure de pointe cependant nous testons pour la première fois les métros bondés et c'est effectivement quelque chose...

Nous arrivons au Carrefour de "Shibuya" aux alentours de 10h et nous mettons un peu de temps à trouver la statue de du chien "Hachikô" (Instant Culture : Chien de race Akita qui accompagnait tous les matins jusqu’à la gare son maitre et qui allait le chercher chaque soir. A la mort de son maître, il continuera ses allées et venues quotidiennes entre le domicile et la station durant neuf années, jusqu’à sa propre mort en 1935). En effet le monde est là, et la statue n'est pas imposante.

Chien "Hachikô"

Nous prenons le temps de traverser le célèbre passage piéton dans tous les sens et aux différents embranchements. Sensation étrange ... Impression d'être perdu dans la foule ... Il faut suivre le rythme. Ca nous paraissait si grand sur les photos et à la télévision, c'est finalement plutôt petit.

Carrefour de Shibuya

Nous prenons ensuite de la hauteur. Nous avions lu sur différents blogs de voyage que nous pouvions observer le carrefour en hauteur en montant au Starbucks. Ce que nous avons évidement fait.

Vue du Starbucks : Un peu moins ordonné que ce que l'on peut imaginer. 

Après une promenade dans le quartier de Shibuya où nous prenons le temps de faire quelques boutiques nous prenons la route du quartier d'Harajuku.

Il est déjà l'heure de déjeuner. On nous avait conseillé un très bon restaurant de Gyoza dans une petite rue, mais la queue et la taille du restaurant nous ont dissuadé. Nous avons découvert un restaurant de sushi avec la particularité de les faire défiler devant les clients sur un tapis roulant. Les produits étaient frais et préparés devant nous. On a apprécié le lieu et la dégustation.

Déjeuner à Harajuku

Après cette pause bien méritée, nous arpentons un peu le quartier avant de rejoindre la rue principale et connue d'Harajuku : "Takeshita Dori". La foule y est compacte et il est difficile d'accéder aux magasins ou d'apercevoir les fameuses "adolescentes Japonaises en cosplay" qui font la réputation de la rue. Nous l'arpentons rapidement sans s'attarder et nous décidons d'y revenir une autre fois lors de notre séjour si nous en avons l'occasion.

Takeshita Dori

Nous prenons la direction du célèbre "sanctuaire Meiji" situé dans le parc "Yoyogi". Anecdote : Nous y avons croisé le président Brésilien Jair Bolsonaro (entouré d'une foule de gardes du corp). Au cours de la visite, nous avons demandé à deux personnes (que nous avions identifié comme des touristes) de faire une photo de nous deux dans le sanctuaire. Ils ont été surpris, l'ont quand même fait et ils ont après rejoint leurs collègues ... gardes du corp pour un autre président ou chef d'état (on a cru comprendre Ukrainien mais cette information n'est pas fiable à 100%).

sanctuaire Meiji

Nous passons du temps dans ce parc et au sanctuaire. Nous continuons notre balade dans le parc en direction de la Mairie de Tokyo. Nous avions lu (on en a épluché des blogs) que les montées dans les tours sont gratuites et que la vue y est splendide. Nous n'avons trouvé qu'une seule entrée possible et nous avons suivi la queue (qui se fait très rapidement !). cette visite est gratuite et elle en vaut le coup ! Il fait déjà nuit et nous n'assisterons pas au coucher de soleil de là haut, mais ce n'est pas grave, nous aurons d'autres occasions dans d'autres lieux de le faire.

L'hôtel de Ville de Tokyo et sa vue

Et nous finissons notre journée dans le quartier de Shinjuku.

Shinjuku 

RESUMER DES DEPENSES DE LA TROISIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 68 euros pour 2 SOIT 34 euros par personne.

Déjeuner = 2240 yens pour 2 soit 18 euros pour 2.

Apéro = 2980 yens pour 2 soit 23 euros pour 2.

Souvenirs et Cadeaux = 1960 yens soit 15 euros

Dîner = 1480 yens pour 2 soit 12 euros pour 2.

7

Aujourd'hui le soleil ne sera pas au rendez-vous.

Point Information : Dans mes précédents postes, je n'avais pas forcément eu l'occasion d'en parler. Cependant quelques jours avant notre départ, le typhon Hagibis c'était abattus sur le Japon et avait causé de nombreux dégâts matériels, des glissements de terrain mais aussi et surtout de nombreux décès. Le 22 Octobre 2019 était le jour de la cérémonie du couronnement de l’Empereur Naruhito à Tokyo. Cela aurait du être une fête. Cependant, en raison des événements tragiques des derniers jours, il a été décidé que ce serait fait sobrement. Cependant les Chefs d'état - où leur représentant - (d'où nos rencontrent dans le parc de Yoyogi) étaient conviés.

Revenons en au voyage. Nous avions conscience que le temps ne serait pas toujours au beau fixe lors de notre voyage et nous avions prévu les tenues adéquates. On a tout de même du acheter des parapluies sur place car nous n'avions pas voulu nous encombrer pendant le voyage. Et c'est équipé que nous prenons la direction du Jardin du Palais Impérial de Tokyo.

Jardin du Palais Impérial de Tokyo

Nous découvrons quelques journalistes sur place et nous contournons les jardins (inaccecibles du fait de la situation). Nous voyons passé rapidement les voitures banalisées et nous repérons même celle de la France. Nous prenons le temps de nous promener, cacher sous nos parapluies et nous rejoignons le quartier d'Aoyama.

Nous dégustons un Thé au "Aoyama Flower Market Tea House" (un fleuriste qui a ouvert un petit salon de thé) et nous déjeunons dans le quartier.

Aoyama Flower Market Tea House

Nous prenons ensuite le chemin du temple "Toyokawa Inari" qui est célèbre pour ses centaines de statues de renard (visite gratuite).

Nous sommes seuls dans ce petit sanctuaire. La pluie s'est un peu calmée. Depuis notre arrivée au Japon nous découvrons toujours des lieux propres et bien entretenus.

Toyokawa Inari

Nous continuons notre chemin vers le temple "Hie shrine" (visite gratuite).

La montée jusqu'au temple se fait à travers des dizaines de Torii. Il est situé entre des grands immeubles ce qui tranche avec l'environnement calme et sacré du lieu.

Hie shrine

Nous poursuivons notre promenade à travers les rues de Tokyo et la pluie commence à s'arrêter. Nous décidons de monter en haut de la Tokyo Tower (visite payante) pour admirer le coucher du soleil et déguster une glace. Nous aurions pu apercevoir le Mont Fuji par temps clair mais ce ne fut pas le cas.

Tokyo Tower

Nous finissons par redescendre et nous prenons le chemin des quais.

Fin de journée avec vue sur le Rainbow bridge

Avant d'aller diner dans un restaurant de Yakitori.

Yakitori

RESUMER DES DEPENSES DE LA QUATRIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 137,10 euros pour 2 SOIT 68,55 euros par personne.

Parapluies = 1440 yens pour 2 soit 11,50 euros pour 2.

Thé = 1540 yens pour 2 soit 12 euros pour 2.

Déjeuner = 3089 yens pour 2 soit 25 euros pour 2.

Tokyo Tower = 6000 yens pour 2 soit 48 euros pour 2.

Glaces = 450 yens pour 2 soit 3,60 euros pour 2.

Souvenirs = 360 yens pour 2 soit 3 euros pour 2.

Dîner = 4257 yens pour 2 soit 34 euros pour 2.

8

Chaque jour nous regardions le temps qu'il ferait autour du Mont Fuji pour le lendemain afin de mettre toutes les chances de notre côté pour le voir ou tout du moins l'apercevoir.

La mardi 22 octobre nous découvrons que le lendemain était la bonne option (et à priori la meilleure selon les prédictions de la météo). J'avais déjà bien étudié l'itinéraire et nous réservons directement un bus tôt le lendemain pour arriver à la station Kawaguchiko.

Nous attrapons le bus vers 8H pour presque 2h de trajet. Et nous avons le plaisir de découvrir le Mont Fuji dans toute sa splendeur depuis les vitres de notre bus.

Vue sur le Mont Fuji du Bus

En arrivant à la station Kawaguchiko, nous prenons le train (non compris dans le Japan rail Pass) qui doit nous emmener en bas de la colline où se trouve la "Pagode Chureito". Nous ne voulions pas perdre de temps car le Mont Fuji est surtout visible le matin et que nous avions peur que les nuages le cachent avant notre arrivée à la Pagode.

Nous entamons la petite randonnée pour la "Pagode Chureito" (visite gratuite)

Pour atteindre la Pagode il faut monter beaucoup de marches. Cela nécessite un peu d'effort physique.

Le long de la randonnée

L'effort est récompensé : La vue est MAGNIFIQUE sur la Pagode.

Pagode Chureito

Anecdote : Nous attendions notre tour pour avoir une photo en amoureux devant cette vue quand un jeune homme nous propose de nous la prendre. Une fois que cela est fait, nous leur proposons d'en faire de même pour eux. Mon compagnon en fait quelques unes, le jeune homme nous fait signe de continuer ... avant de mettre un genou à terre et de demander sa chérie en mariage. Nous sommes tout émus pour eux (et mon compagnon qui commence à se mettre la pression pour prendre la meilleure photo); mais alors que je commence à applaudir, aucunes des autres personnes autour de nous (qui les regardent !) ne réagit. J'ai été choqué par le manque de réaction : effectivement on ne les connait pas mais ça reste un moment particulier ...

Nous restons encore un peu pour observer cette vue à couper le souffle. On reprend conscience que nous sommes privilégiés.

Nous entamons la descente, qui n'est pas plus simple que la montée et on profite des dernières vues sur le Mont Fuji avant qu'il disparaisse derrière les nuages.

Les genoux souffrent un peu

Petite pause déjeuner en attendant le prochain train (environs 1H d'attente) pour retourner à Kawaguchiko.

Nous nous rendons ensuite à pied jusqu'au téléphérique du "Mont Kachi-Kachi" (visite payante) et nous l'empruntons pour bénéficier d'une nouvelle vue sur le Mont Fuji et le lac Kawaguchiko. Malheureusement le Mont Fuji ne réapparaitra pas ce-jour là.

Mont Kachi-Kachi

Nous redescendons et profitons d'une dernière balade le long du lac Kawaguchiko avant d'attraper notre bus retour.

Lac Kawaguchiko

Nous finissons la journée dans le Quartier de Shinjuku.


RESUMER DES DEPENSES DE LA CINQUIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 202 euros pour 2 SOIT 101 euros par personne.

Bus = 8000 yens pour 2 soit 64 euros pour 2.

Train = 620 yens pour 2 soit 5 euros pour 2.

Recharge carte Suica = 2000 yens pour 2 soit 16 euros pour 2.

Déjeuner = 2400 yens pour 2 soit 19 euros pour 2.

Téléphérique = 1800 yens pour 2 soit 14 euros pour 2.

Cookies = 540 yens pour 2 soit 4 euros pour 2.

Cadeaux =7000 yens pour 2 soit 56 euros pour 2

Dîner = 2943 yens pour 2 soit 24 euros pour 2.

9

Nouvelle journée au cœur de Tokyo et nous prenons le chemin à pied de notre hôtel pour le quartier d'Asakusa. Cette petite heure de marche nous permet de découvrir de petits parcs nichés entre deux grands immeubles et des ribambelles d'écoliers (très jeunes) en couleur jaune.

En arrivant au temple bouddhiste de "Senso-ji" (visite gratuite), nous constatons que c'est un haut lieu du tourisme tokyoïte. Effectivement le temple est magnifique et vaut le détour. Cependant il y a beaucoup trop de monde et nous n'apprécions pas le lieu à sa juste valeur. Nous aurions du arrivée un peu plus tôt dans la journée.

Senso-ji

Une fois que l'on s'est un peu éloigné de l'affluence du temple, nous découvrons un quartier plutôt agréable et nous passons un peu de temps dans le magasin "Don Quijote" d'Asakusa qui recèle d'articles en tout genre, de plus ou moins bon goût. C'est aussi ça le Japon.

Quartier d'Asakusa & son magasin Don Quijote

Nous prenons un bateau pour découvrir Tokyo (visite gratuite) d'une autre façon. La balade est agréable et pas trop longue. Mais ne vous attendez pas à voir autre chose que des immeubles et des ponts. Nous avons apprécié ce moyen de transport mais (à notre sens) ce n'est pas une visite à faire à part entière.

Une balade en bateau.

Nous arrivons sur l'Ile d'Odaiba et nous y déjeunons. Nous profitons d'une salle de jeu sensationnelle. On y serait bien resté un peu plus.

Odaiba

Nous nous rendons au "TeamLab Borderless" (visite payante)

Musée un peu cher, mais nous ne regrettons pas du tout l'expérience ! On a adoré passer du temps dans les différentes salles.

TeamLab Borderless

Nous passons la soirée non loin de notre hôtel pour se reposer.


RESUMER DES DEPENSES DE LA SIXIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 207 euros pour 2 SOIT 103,5 euros par personne.

Bateau = 3240 yens pour 2 soit 26 euros pour 2.

Déjeuner = 2776 yens pour 2 soit 22 euros pour 2.

Jeux = 1000 yens pour 2 soit 8 euros pour 2.

TeamLab = 6400 yens pour 2 soit 50 euros pour 2.

Souvenirs = 8500 yens pour 2 soit 68 euros pour 2.

Recharge carte Suica = 2000 yens pour 2 soit 16 euros pour 2.

Dîner = 2120 yens pour 2 soit 17 euros pour 2.

10

Aujourd'hui le temps est de nouveau déplorable. Cependant, nous souhaitons visiter une ville un peu à l'écart de Tokyo : Kamakura, et la météo n'entache en rien notre motivation.

Pour atteindre cette destination, nous activons notre précieux Japan Rail Pass et nous voilà parti pour une petite heure de métro.

Nous entamons notre journée sous la pluie battante ce qui ne rend pas la balade agréable mais on tient à en profiter au maximum donc on se motive mutuellement. Et c'est avec le temple "Zeniarai Benzaiten"(visite gratuite) que débute notre "périple" pluvieux.

Il faut entrer dans une petite grotte et la traverser pour atteindre ce temple "caché" et tout petit.

Il n'y avait pas grand monde et nous avons pris le temps d'en faire plusieurs fois le tour.

Zeniarai Benzaiten

Nous continuons notre route et nous croisons des écoliers en balade comme nous.

Kamakura et un panneau d'orientation en cas de Tsunami

Nous arrivons au Grand Buddha de Kamakura (visite payante).

Il y a nettement plus de monde que dans le temple précédant. Le Buddha est impressionnant, même si je l'imaginais plus grand.

Grand Buddha de Kamakura

Nous continuons notre chemin vers le temple "hase-dera Kamakura" (visite payante).

Ce temple à lui seul vaut le détour par Kamakura. Nous avons adoré y passer du temps même si la pluie a repris de la puissance. Le jardin japonais est splendide, l'odeur de l'herbe fraiche est présente, et le calme règne.

Temple hase-dera et sa magnifique vue sur la mer (enfin d'après le guide ...).

C'est ici que s'achève notre visite de Kamakura. Nous aurions vraiment aimé pouvoir visiter d'autres temples et pleinement profiter de la ville mais nous étions trempés. Nous déjeunons dans un très bon restaurant végétarien tout prêt de la Gare. Nous prenons le temps de nous réchauffer un peu.

Restaurant à Kamakura

Les quelques mètres entre le restaurant et la Gare ont suffit à nous détremper de nouveau. Le trajet en métro jusque Nakano nous parait interminable dans ces conditions.

Nous découvrons Nakano Broadway, un immense centre commercial dédié aux mangas, jeux, consoles et autres articles de ce style. Le paradis de Monsieur.

Nakano Broadway

C'est aussi dans ce dédale d'allées que nous tombons sur une pharmacienne et qui va nous permettre de nous orienter vers un "Drug store" car elle parle quelques mots d'anglais. Souffrant d'une rage de dents depuis 2 jours, j'ai malheureusement déjà quasiment écoulé tout mon stock de Doliprane. Je devais attendre le lundi suivant pour qu'un ami venant lui aussi passer quelques jours au Japon m'apporte de quoi me soulager. Nous étions vendredi ... J'ai placé beaucoup d'espoir dans ses médicaments Japonais qui se sont révélés beaucoup moins efficaces que les dolipranes.

Nous finissons notre shopping à Nakano avec quelques souvenirs dans notre sac à dos et deux précieuses boites de médicament, et nous prenons la direction de la Tokyo SkyTree. Nous voulions visiter le magasin Ghibli qui s'y trouve.

Magasin Ghibli

Après cette dernière étape nous reprenons le chemin de l'hôtel et dinerons dans le quartier.

RESUMER DES DEPENSES DE LA SEPTIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 114 euros pour 2 SOIT 57 euros par personne.

Temples = 1000 yens pour 2 soit 8 euros pour 2.

Déjeuner = 2900 yens pour 2 soit 23 euros pour 2.

Souvenirs & Cadeaux = 4100 yens pour 2 soit 32 euros pour 2.

Jeu = 1000 yens pour 2 soit 8 euros pour 2.

Médicaments : 700 yens soit 6 euros

Dîner = 4600 yens pour 2 soit 37 euros pour 2.

11

Nous commençons la journée par retourner devant le jardin du palais impérial. Le temps est magnifique cette fois-ci et même si nous ne pouvons pas rentrer dans le jardin nous faisons le tour de celui-ci avec plaisir.

Autour du jardin impérial.

Nous poussons notre promenade jusqu'au Tokyo Dome où nous déjeunons. Nous nous laissons tenter par un tour de grand huit (Activité payante). Nous avons choisi de payer un peu plus cher pour bénéficier d'un coupe fil et nous avons gagné plus d'une heure nous pensons.

Tokyo Dome

Nous attrapons un métro et nous retournons dans le quartier d'Harajuku. Nous étions frustrés de ne pas avoir pu en profiter pleinement quelques jours plus tôt. Le monde est toujours là mais on se démonte pas et nous décidons d'en profiter quand même (on aura malheureusement pas l'occasion d'y retourner avant notre départ de Tokyo).

Quartier d'Harajuku

On prend un petit apéro devant un match de Rugby puis nous repartons pour le quartier d'Akihabara pour y passer la soirée.

Quartier d'Akihabara


RESUMER DES DEPENSES DE LA HUITIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 88 euros pour 2 SOIT 44 euros par personne.

Petit-déjeuner = 1000 yens pour 2 soit 8 euros pour 2.

Déjeuner = 1700 yens pour 2 soit 13,50 euros pour 2.

Apéro = 1400 yens pour 2 soit 11 euros pour 2.

Attraction = 3800 yens pour 2 soit 30 euros pour 2.

Dîner = 3200 yens pour 2 soit 25,5 euros pour 2.

12

Le temps se gâte de nouveau et la pluie s'invite encore une fois à notre séjour.

Nous prenons pour la première fois le Shinkansen (train japonais) et cela aux alentours de 9h et le trajet est long (environs 2H et nous avons eu un soucis avec notre correspondance ce qui rajoute 30 minutes de trajet soit 2H30).

Y a la place nécessaire pour nos jambes dans le Shinkansen. Et nous testons le thé chaud en canette (et je valide !). 

Nous arrivons donc vers 11H30 à Nikko. Nous nous promenons un peu et nous avalons une crêpe sur le chemin. La faim n'est pas au rendez-vous : il fait froid, il grêle, il y a des cars entiers de touristes qui sont garés devant les temples que nous souhaitons visiter et mes douleurs dentaires commencent à être ingérables.

Ce début de journée n'est donc pas à la hauteur de nos espérances. Pourtant les paysages sont magnifiques.

Nikko

Nous visitons quelques temples sans vraiment s'attarder car la foule nous oppresse et nous ne voyons finalement pas grand chose.

Quelques photos des temples où on a essayé d'éviter le monde.

Nous prenons la décision de nous éloigner de la foule pour aller se promener un peu plus loin et profiter du calme de ce coin qui va finalement se révéler être magnifique. On a eu très peur au début de notre visite et c'est finalement une très belle surprise qui s'offre à nous.

Quelques rues de Nikko.
Nikko 

Nous reprenons le Shinkansen pour rejoindre Tokyo. Nous sommes finalement frustrés par cette journée que nous n'avons pas pu réellement apprécier à sa juste valeur. Et ce n'est finalement que pendant une petite heure et demi que nous avons pu profiter de cette visite.

Nous dînons rapidement avant de rejoindre notre chambre d'hôtel et nous continuons à tester certaines spécialités japonaises. Par exemple le vin dans les pots de yaourt.

Vin Blanc

Nous profitons une dernière fois du confort de notre superbe hôtel et de sa vue.

Lotte City Hotel (ne pas faire attention à notre rangement sommaire).

RESUMER DES DEPENSES DE LA NEUVIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 65 euros pour 2 SOIT 32,5 euros par personne.

Déjeuner (crêpes) = 720 yens pour 2 soit 6 euros pour 2.

Souvenirs et cadeaux = 720 yens pour 2 soit 8 euros pour 2.

Temples = 3200 yens pour 2 soit 25,5 euros pour 2.

Dîner = 3200 yens pour 2 soit 25,5 euros pour 2.

13

Nous prenons notre temps ce matin, et on profite de nos derniers moments dans l'hôtel.

Dernière vue avant de quitter l'hôtel

Nous devions rejoindre deux amis (arrivant tout juste de Chine) pour déjeuner, alors nous nous dépêchons de déposer nos bagages à l'hôtel Capsule que nous avions choisi. Il existe des hôtels avec des capsules doubles mais ceux que nous avions trouvé ne nous convenaient pas (emplacement, propreté, notes...). Nous avons choisi un hôtel de la chaine "9H". C'est donc chacun de son côté, à un étage différent, que nous allons vivre cette expérience.

Hôtel "9H" 

Nous les retrouvons dans le quartier d'Asakusa, où nous retrouvons la même foule que lors de notre premier passage, et Nous déjeunons sur place.

Asakusa

Nous regagnons notre hôtel à pied (1H30 de ballade) pour se reposer un peu et nous continuons à découvrir quelques lieux agréables de la capitale Nippone. Nous voulions prendre le temps de nous imprégner une dernière fois de l'ambiance de Tokyo.

Tokyo

Nous retrouvons nos amis qui étaient maintenant trois (le dernier étant arrivés de Paris dans l'après-midi avec un précieux bagage (des Dolipranes !) dans le quartier d'Akihabara. On se rend bien compte que c'est notre dernière soirée à Tokyo. C'est avec un petit pincement au cœur que nous profitons de ces derniers instants.

Soirée à Tokyo

RESUMER DES DEPENSES DE LA DIXIEME JOURNEE (yens convertis en euros attention peut varier selon les période) : 96 euros pour 2 SOIT 48 euros par personne.

Recharge Carte Suica = 2000 yens pour 2 soit 16 euros pour 2.

Déjeuner = 4000 yens pour 2 soit 32 euros pour 2.

Souvenirs et cadeaux = 3470 yens pour 2 soit 28 euros pour 2.

Dîner = 2550 yens pour 2 soit 20 euros pour 2.

14

Dernier réveil à Tokyo et petit déjeuner dans une chaine qui propose des produits français (on apprécie nos viennoiseries même si c'est pas les mêmes que chez nous).

La nuit dans l'hôtel capsule s'est très bien passée pour moi : propreté irréprochable, silencieux et confortable. Pour mon compagnon, il a du supporter le bruit des voisins bruyants et des ronflements de certains. Mais si vous en avez l'occasion : à tester !

"9H"

Nous continuons à nous promener au hasard dans Tokyo car notre train pour Kyoto est en début d'après-midi. La pluie s'est de nouveau invitée à notre voyage.

Dernière promenade et goûter de fin de matinée.

Pour nous réchauffer, nous trouver un petit "café" où il n'y a personne à part le propriétaire qui ne parle pas un mot d'anglais. La carte est en Japonais. On arrive à commander un café et un thé (qui nous ai servi avec une pâtisserie).

Nous déjeunons rapidement avant d'attraper notre train à 14H.

Shinkansen avec vue sur le Mont Fuji 

Bye Bye Tokyo !

(la suite de notre séjour se trouve dans un deuxième carnet de voyage).