15 étapes
2 commentaires
1
Nous avons passé un séjour tout en douceur avec notre fille de 9 mois en Martinique ; Un petit paradis où il est facile de se déplacer et de profiter en famille des plages magnifiques.
Du 7 au 20 mai 2022
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous avons choisi la Martinique pour ce premier voyage long courrier avec notre fille de 9 mois (elle avait déjà pris l'avion mais pour quelques heures seulement), afin de profiter du climat et d'une destination paradisiaque accessible avec un bébé.

Pour le vol aller, nous avons eu la chance de bénéficier d'une nacelle et d'une rangée de 3 sièges dans l'avion (il n'était pas complet) ce qui nous a permis de passer les 9 heures de vol de façon confortable.

C'est en fin d'après-midi que nous atterissons à Fort-de-France. Nous sommes écrasés par la chaleur mais nous sommes excités d'être enfin arrivés.

Après avoir recupéré notre voiture, nous prenons la direction de notre AIRBNB qui se trouve dans les hauteurs de la commune du Diamant. Un logement très agréable, une vue imprenable sur le fameux rocher du Diamant (que nous ne verrons pas ce jour là puisqu'il fait déjà nuit à notre arrivée sur place) et une petite piscine privée qui annonce des vacances en famille parfaites. Voyageant avec un bébé, nous avons fait le choix de ne pas changer de logement au cours de notre séjour.

2

Au petit déjeuner nous découvrons la vue sur la mer de notre AirBnB, et cette dernière, est sublime.

Vues de notre AirBnB.

Pour cette première journée en Martinique, afin de nous acclimater à la très forte chaleur (et à l'humidité), nous préférons rester sur la commune du Diamant et dans ses alentours. Nous commençons la journée très calmement en nous promenant dans la ville et sur le ponton, et nous faisons un tour du tout petit marché couvert. Il y a un peu de monde mais l'ambiance est agréable. Notre fille a le droit à quelques jolies sourires et commentaires mais on voit qu'elle souffre de la chaleur.

Le ponton de la commune du  Diamant.

Nous déjeunons des plats traditionnels dans l'un des restaurants à côté du marché avec vue sur la mer bleue turquoise. Encore une fois, on se sent bien, détendu et privilégié dans ce cadre paradisiaque.

 Premier restaurant Martiniquais.

Une fois que nous avons déjeuner, nous prenons la route de la Plage du Diamant. C'est une très jolie étendue de sable mais il est très fortement déconseillé de s'y baigner (d'ailleurs nous ne verrons personne dans l'eau) à cause des vagues et des courants qui peuvent être très dangereux.

Il faut se garer le long de la route pour accéder à une entrée à travers les arbres. Puis il faut prévoir 5 minutes de marche pour rejoindre le sable.

Plage du Diamant.

Nous restons quelques minutes dans ce cadre magnifique avant de reprendre la route pour nous diriger vers deux plus petites plages, à l'abris des courants et peu connue, celles de Baptiste et Caroline. En arrivant, vous aurez le choix entre 2 plages et nous avons privilégié la plage de droite sur le sentier. Nous avons beaucoup apprécié ce lieu, fréquentée par beaucoup de famille.

Il faut se garer le long de la route, avant la descente vers la plage. Puis il faut prévoir une descente peu aménagée d'environs 5 minutes.

Quelques arbres sont présents pour s'abriter du soleil mais vous serez très proche des voisins.

 Plages de Baptiste et Caroline.
3

Ce matin nous prenons la route pour la Presqu'île de la Caravelle. Toute l'extrémité de la presqu'île est une réserve naturelle . Nous avons choisi de commencer notre journée en prenant le "petit sentier" (aussi appelé "petit tour"). Cette jolie promenade en boucle, d'environs 1H30, permet de découvrir une impressionnante mangrove où prolifère des milliers de crabes. Des passerelles de bois sont installées et permettent d'éviter d'abimer la zone.

C'est une promenade agréable qui commence à l'abri du soleil sous des arbres. Cependant il fait TRES chaud et TRES humide ! Pensez bien à prendre de l'eau.

Il faut aussi noter qu'il y a beaucoup d'escaliers (plus ou moins pentus) tout au long du parcours.

 Réserve Naturelle de la Presqu'île de la Caravelle.

Après avoir déjeuner (et nous être remis de la chaleur et de l'humidité), nous nous installons sur l'Anse de la Tartane. Ce n'est, certes, pas la plus jolie plage de Martinique mais nous avons la plage pour nous et nous profitons de la quiétude de l'eau chaude de l'Océan toute l'après-midi.

Il est possible de se garer le long de la route.

De nombreux arbres permettent de s'abriter du soleil.

Anse de la Tartane. 
4

Aujourd'hui, le beau temps n'est pas au rendez-vous et l'humidité est un peu plus suffocante que les derniers jours.

Nous commençons notre journée à "La Savane des Esclaves". Il s'agit d'un village reconstitué par un Martiniquais passionné par l'histoire de son île, qui retrace la culture de ses ancêtres qui ont connu l'esclavage. Une visite historiquement très intéressante et forte dans un lieu bien aménagé. Nous conseillons cette visite.

Il y a un petit parking à l'entrée. L'accès à ce dernier n'est pas évident car la route est petite et serpente entre les habitations.

La Savane des Esclaves. 

Nous arrivons à Fort-de-France à l'heure du déjeuner, puis nous partons à la découverte de la ville. Nous y avons passé une après-midi agréable sans pour autant dire que la ville est une jolie visite en elle même.

il y a de nombreux parkings dans la ville. Nous nous sommes garés sur le très grand parking devant la Bibliothèque Schoelcher.

 Fort-de-France.
5

Ce matin le temps n'est toujours pas de notre côté. Nous tentons tout de même de nous rendre à "Anse Michel".

Après avoir garé notre voiture sur un parking un peu cabossé, nous marchons une petite dizaines de minutes (chemin non aménagé avant d'atteindre des escaliers en bois peu rassurants) jusque la plage.

Nous sommes accueilli par des bourrasques de vents et une pluie battante. Nous n'y resterons que quelques minutes, le temps de prendre quelques photos.

 Anse Michel.

Tout en quittant le parking, nous nous promettons de revenir au cours du séjour dans cette Anse qui nous parait magnifique.

Nous décidons de rejoindre la ville de Le François pour déjeuner. La ville en elle même ne nous semble pas avoir beaucoup de chose à voir mais cela nous permet de nous rapprocher de notre étape de l'après-midi, l'Habitation Clément.

C'est un site très bien aménagé et la taille du parking (à l'entrée du site) est prévue pour les jours de grande affluence.

Nous avons visité ce domaine où, au delà de la distillerie historique et de la dégustation de rhum, nous avons pu nous balader dans un parc de 16 ha. Nous y avons découvert une habitation historique et des bâtiments chargés d'histoire.

 Habitation Clément.

Nous avons bien évidemment visité la distillerie historique ainsi que dégusté du Rhum.

  Habitation Clément.
6

C'est sous un soleil radieux que nous débutons notre journée. Après quelques minutes de routes, nous rejoignons les Anses d'Arlet. Si y a bien une image de la Martinique que nous avions en tête avant d'arriver c'est bien celle du fameux ponton de la ville d'Arlet.

 Anses d'Arlet.

Un très grand parking se trouve à l'entrée de la ville et il faudra prévoir environs 5 minutes de marche pour rejoindre la plage.

La plage est adaptée aux familles grâce aux arbres sous lesquels s'abriter. Attention, il faut prévoir de venir tôt car il y a du monde.

Nous nous sommes installés sur la jolie plage à droite du ponton, à l'abris du soleil sous des arbres. L'eau est turquoise et l'eau est chaude. La plage est très fréquentée par les touristes mais cela reste très vivable (on est très loin de la côte d'Azur en pleins mois d'août).

 Anses d'Arlet.

Nous savions que les fonds marins (à quelques brasses de la plage) seraient magnifiques et c'est un vrai aquarium tropical qui se trouve à nos pieds.

N'oubliez pas de prendre avec vous masque et tubas; ou encore mieux, nous vous conseillons d'investir dans un masque de snorqueling (aussi appelé Easybreath) de la marque Décathlon.

Nous déjeunons rapidement dans la ville d'Arlet, colorée mais peu animée.

Ville d'Arlet. 

Puis nous rejoignons l'Anse Dufour. C'est aussi un incontournable de l'île et sa beauté est à la hauteur de sa réputation : eau turquoise, sable blanc et palmiers sont bien au rendez-vous.

Il y a un petit parking sur les hauteurs de l'Anse Dufour et l'Anse Noire mais il est très vite plein. Il est possible de se garer le long de la route.

Il faut compter 5 minutes de descentes jusque l'Anse Dufour via des escaliers très bien aménagés.

 Anse Dufour.

Cette Anse est très connue pour la présence de tortues marines, et au petit matin il serait possible de les voir sur le sable. Malheureusement, il semblerait que beaucoup d'entre elles sont malades. De notre côté nous en découvrirons une au fond de l'eau, presque invisible car allongée sur le sable et elle ne bougera pas de l'après-midi.

7

Nous passons une matinée au calme à notre AirBnB et profitons de la piscine.

C'est après le déjeuner que nous arrivons à la Grande Anse des Salines. La plage est magnifique et à quelques pas du parking (donc très facilement accessible à pied). L'eau et le vent chauds ne rafraichissent pas beaucoup.

Il faut chaud mais on trouve facilement un arbre où s'abriter du soleil ce qui est parfait quand vous avez des enfants en bas âge.

A noter qu'il y a quelques places de Parking mais ce n'est pas si simple de se garer.

 Grande Anse des Salines
8

Aujourd'hui, nous commençons la journée sur les hauteurs du Diamant et nous nous rendons au mémorial consacré à l'esclavage : Le Cap 110.

Des emplacements de stationnement sont prévus le long de la route.

Cap 110 

L'histoire du Cap 110 :

Dans la nuit du 8 au 9 avril 1830, un bateau de traite clandestine transportant un nombre inconnu de captifs africains s’est échoué sur les rochers de l’Anse Cafard, au nord de la ville du Diamant, avant d'être totalement détruit. Le lendemain du naufrage, en plus de nombreux débris, quarante-six cadavres ont été retrouvés sur la côte.

Du Cap 110, nous prenons le chemin qui longe la côte jusqu'à la Maison du Bagnard.

 Maison du Bagnard.

Nous prenons la route pour la ville de Saint-Pierre, et nous débutons notre découverte de la ville par son Mémorial de la catastrophe de 1902.

Le 8 mai à 7 h 52, en une minute la ville disparaît de Saint-Pierre est rayée de la carte suite à l'éruption de la Montagne Pelée. Des 28 000 personnes qui se trouvaient dans la ville, il n’y eut que trois survivants, dont un un détenu sauvé par l’épaisseur des murs de la prison.

Il est difficile de se garer devant le musée mais en descendant le long des cabanons le long de l'eau vous trouverez de la place.

Par respect pour les victimes, nous faisons le choix de ne pas prendre de photos dans le musée des objets personnels.

De l'esplanade du mémorial, nous profitons également de la vue magnifique sur la baie, même si le temps n'est pas au beau fixe.

Baie de Saint-Pierre. 

En face du mémorial, nous découvrons l'ancien théâtre et le cachotdu détenu ayant survécu à la catastrophe.

Ancien Théâtre de Saint-Pierre. 

Nous passons la fin de la matinée en nous baladant dans le marché et nous déjeunons rapidement sur la jetée.

Ville de Saint-Pierre. 

Après le déjeuner, nous nous rendons dans un lieu magnifique : Habitation Céron. Au delà de son histoire d'ancienne sucrerie, c'est principalement pour son jardin REMARQUABLE que cette visite vaut le détour ! Nous avons pris le temps de nous promener dans cette forêt tropical, en admirant les cacaotiers, les fleurs, et le majestueux Zamana.

Le chemin pour accéder à l'habitation est un peu cabossé, mais un parking est disponible devant l'entrée.

 Habitation Céron.

Nous terminons la journée sur une plage de sable noire magnifique : Anse Couleuvre.

Il est assez facile de se garer le long de la route en arrivant, cependant il y a au moins 10/15 minutes de marche pour rejoindre la plage et le chemin peut être boueux.

Il est possible de faire une jolie promenade pour rejoindre une cascade mais nous n'étions pas équipé et nous préférions donner la possibilité à notre fille de se rafraîchir un peu.

 Anse Couleuvre.
9

Ce matin, le temps est exceptionnel. Nous décidons de retourner à l'Anse Michel afin de profiter pleinement des lieux. De nombreux sports de glisse sont pratiqués sur cette eau turquoise et il est possible de louer son matériel sur place.


Après avoir garé notre voiture sur un parking un peu cabossé, nous marchons une petite dizaines de minutes (chemin non aménagé avant d'atteindre des escaliers en bois peu rassurants) jusque la plage.

Anse Michel. 

Après avoir bien profité de la plage et de l'eau chaude, nous déjeunons dans un des restaurants de plage "Snack Le Colibri". Les pieds dans le sable, nous avons dégusté des assiettes créoles dans un décors de rêve (si on fait abstraction des tables en plastique). Il faut réserver dès son arrivée sur la plage car il y a très peu de place et beaucoup de demande !

Après le déjeuner, nous prenons le chemin du retour jusqu'au parking et nous rejoignons à pied le Cap Chevalier. Il s'agit d'un petit parking avec quelques restaurants autour.

Il a à peine 2 minutes de marche entre le parking de Anse Michel et le parking du Cap Chevalier. Il n'est pas nécessaire de déplacer son véhicule.

Nous rejoignons directement le ponton pour acheter notre billet pour l'Ilet Chevalier. Une petite embarcation fait la navette entre le cap et l'ilet à quelques minutes de navigation.

En route pour l'Ilet Chevalier. 

L'Ilet est un petit paradis où de nombreux enfants jouent tranquillement dans l'eau calme. Malheureusement, nous avons eu des voisins très bruyant (musique à fond) qui ont légèrement rendu le moment peu paisible.

Si vous avez besoin de ravitaillement au cours de votre passage sur l'Ilet, il suffit simplement passer commande au pilote du bateau que fait la navette, et au cours de son aller/retour, il s'occupe de vos courses (principalement de Rhum à ce que l'on a vu).

 Ilet Chevalier.
10

Aujourd'hui, notre fille avait besoin de repos. Nous faisons quelques courses dans la matinée et nous profitons de la piscine en famille.

Nous nous rendons en fin d'après-midi sur la Plage de notre première journée : Plages Baptiste et Caroline.

 Plages Baptiste et Caroline.

Une journée tout en douceur que nous avons tous les trois beaucoup appréciés.

11

Ce matin, nous reprenons le chemin de Anses d'Arlet. Il y a beaucoup moins de monde que la première fois et au cours de nos explorations marines (chacun notre tour), nous tombons sur une tortue très en forme qui est en plein repas. Un moment magique.

Anses d'Arlet. 

Nous retournons nous promener sur la commune du Diamant.

Le Diamant. 
12

Nous avons réservé la veille pour le lendemain une balade de trois heures en bateau pour découvrir deux merveilles de l'île.

Nous avons rendez-vous au port de pêche du François pour rejoindre notre embarcation.

Le parking du port est petit mais il est possible de se garer juste à la sortie, le long de la route.

Nous sommes contents de constater, que contrairement aux autres groupes, nous sommes dans un petit bateau avec un dizaine de clients seulement. Lors de la réservation, il existe plusieurs forfait (à la demi-journée ou à la journée complète), et étant avec un bébé qui n'a jamais fait beaucoup de bateau, nous prenons l'option demi-journée, avec deux arrêts.

Nous avons bien fait de privilégier la balade courte car même si notre fille a beaucoup aimé quand le bateau prenait (beaucoup) de vitesse, cela secoue bien !

Départ du Port de pêche du François. 

Après une vingtaine de minutes, nous accostons sur l'ilet Chancel. Cet ilet garde les vestiges d’une habitation sucrière (cachot, puits, four à pain), d'un four à chaux et d'une poterie détruites lors de cyclones ; mais c'est surtout la présence d'une des dernières colonies d'iguanes qui attirent les visiteurs. Nous avons beaucoup apprécié cette visite qui respecte la tranquillité des animaux (le silence est requis et il est interdit de s'en approcher).

Ilet Chancel. 

Nous reprenons le bateau pour rejoindre l'une des merveille de la Martinique : les fonds blancs et la Baignoire de Joséphine. A notre arrivée, il y a beaucoup de bateau et de nombreux touristes à l'eau. Nous sommes très loin d'un lieu préserver mais l'image de carte postale est bien là. Les p'tits punchs et les accras que nous dégustons ajoutent un côté festif.

Les fonds blancs et la Baignoire de Joséphine 

Après cette baignade très agréable, nous rejoignons le port de pêche. Nous avons beaucoup apprécié cette matinée et elle nous a donné envie d'en faire une autre. Sur le bateau, nous avons échangé avec d'autres touristes qui nous ont conseillé de réserver une excursion en catamaran pour longer la côte est de l'ile afin d'apercevoir des dauphins. Malheureusement tout était complet avant notre départ ...

Après un peu de repos à notre AirBnB, nous rejoignons l'Anse Dufour pour profiter de nouveau de cette plage magnifique.

Anse Dufour. 
13

Pour cette dernière journée en Martinique, et au vue du temps un peu gris, nous prenons la route de la Trace. Elle permet de rouler au cœur de la nature luxuriante de l'Ile. C'est une escapade en elle-même que de rouler dans ce décors de rêve.

 Route de la Trace.

Cette route nous permet de rejoindre un des jardins les plus connus de l'Ile : Le Jardin de Balata. Pour nous c'est incontournable de l'Ile et nous avons adoré cette visite.

Un parking est accessible et parfaitement aménagé à l'entrée du site.

Jardin de Balata. 

Nous avons déjeuner dans le restaurant à l'entrée du jardin et nous avons beaucoup apprécié ce repas.

Nous reprenons la route pour rejoindre le Saut du Gendarme. Il s'agit d'une jolie cascade facilement accessible de la route.

Un petit espace de parking est prévu à l'entrée de l'escalier qui permet de rejoindre la cascade.

Saut du Gendarme. 

Nous terminerons la journée dans notre piscine de l'AirBnB.

14

Avant de nous rendre à l'aéroport en milieu d'après-midi, nous tenons à profiter une dernière fois de l'eau Martiniquaise. Pour cela, nous décidons de passer la matinée à l'Anse Noire. Elle est située à côté de l'Anse Dufour mais n'y ressemble en rien.

Le parking est le même que pour l'Anse Dufour. Cependant le trajet pour y accéder est un peu plus long (mais l'escalier installé facilite la descente).

Vue sur la Anse Noire .
Anse Noire. 

Après avoir rangé notre AirBnB nous quittons l'Ile avec déjà de la Nostalgie.

Bye Bye la Martinique. 
15

C'était notre premier voyage en dehors de l'Europe avec notre fille et l'on peut dire que la Martinique était un très bon choix :

  • Les enfants sont toujours les bienvenus et leurs bruits sont acceptés (jamais un regard de travers) ;
  • La plupart des attractions de l'île sont facilement accessibles en voiture et avec peu de marche donc tout à fait faisable avec un jeune enfant ;
  • l'île est à taille raisonnable donc il n'est pas nécessaire de changer de logement au cours du séjour.


De notre côté, nous avons apprécié de pouvoir voyager au rythme de notre fille : des trajets raisonnables des temps de repos à notre AirBnB et des activités ciblées. Nous n'avons pas eu l'occasion de découvrir l'île de fond en comble mais nous avons pris le temps de nous poser et nous reposer.


Notre seul regret, ne pas avoir prévu une sortie en bateau pour longer la côte est de l'île (avec observation des dauphins) car nous avons eu peur pour notre fille mais avec le recul nous pensons qu'elle aurait adoré !