Après le Nord du Viêt-Nam, un atterrissage dans un pays à part en Asie.
Du 18 octobre au 14 novembre 2019
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
19
oct

J'ai marché dans cette banlieue proche de l'aéroport. Le peu que j'en ai vu n'a pas atténué mon appréhension d'une agglomération peu sûre.

Les rues adjacentes des axes routiers ressemblent à cette photo.

Les maisons qui donnent sur la voie sont quant à elles munies de très hautes barrières. Paradoxalement, je ne me suis pas sentie en insécurité. Je ne peux pas me prononcer lorsqu'il fait sombre, étant restée à l'hôtel me reposer de mon voyage en avion de nuit.


Les petits philippins ne m'ont pas abordée par un hello joyeux qui se poursuit par des questions simples en anglais.

Un couple de Belges m'a expliqué que les Philippins étaient plus dans la retenue dans un premier temps. Au cours de mon long séjour de près d'un mois, j'aurai des opportunités de mieux les comprendre.

Visuellement, les transports individuels sont extra-ordinaires 😄

Deux clichés du quartier :


Je me dois de vous préciser mes craintes. Les Philippines sont le 3ème pays au monde exposé aux catastrophes naturelles : tremblements de terre, volcans en activité et typhons. Lorsqu'on est seule, ces aléas climatiques et géologiques, questionnent plus que lorsqu'on est accompagné d'une personne. Étant donné que je suis une personne chanceuse, aucun évènement n'arrivera pour abrèger mon périple 😀

19
oct

Voir le lac Taal se mérite. Étant donné qu'il n'y avait pas de bus, ou jeepney, pour m'emmener jusqu'à la gare routière, je me suis vu dans l'obligation de commander un taxi Grab pour moi toute seule car personne dans les alentours pour partager les frais. Mais tout compte fait, j'étais satisfaite. La chaleur et la moiteur sont difficilement supportables. La climatisation, dans ces conditions, est la bienvenue.

J'aurais aimé en profiter lorsque j'ai dû faire la queue pendant plus d'une heure avant de monter dans un des bus qui se suivaient pour embarquer tout ce monde dont des étrangers qui, par contre, se comptaient sur les doigts d'une main.

Pourtant le but du déplacement est intéressant. D'une part, l'air est plus frais et, d'autre part, le lac Taal est un bijou de la nature.

Exceptionnellement, car je ne travaille plus pour personne, je vous fais un copier-coller d'informations trouvées sur Internet. C'est complexe 🙄mais le site est magnifique 😍

[...] Il s'agit d'une grande caldeira partiellement occupée par le lac Taal, qui contient une île, Volcano Island, contenant elle-même un autre lac (contenant lui-même un piton rocheux, lequel est donc une île dans un lac dans une île dans un lac dans une île). Toujours en activité avec une dernière éruption en 1977, le volcan culmine à 400 mètres d'altitude. Ses nombreuses éruptions explosives ayant entraîné des nuées ardentes et des tsunamis en font le volcan le plus meurtrier des Philippines [... ] Wikipédia.



À la tombée de la nuit

Une autre photo cette fois panoramique :


Pour me rendre à mon Hostel, les moto-taxi me demandaient 200 pesos. Je suis montée dans un jeepney dont les tarifs sont moins sujets à fluctuations 😂. J'ai donné 9 pesos. Pour information, le trajet de 60 km en bus m'a coûté 88 pesos. Chercher l'erreur 😉

20
oct

J'ai réussi à voir le volcan dans le lac du volcan qui est dans le lac du volcan qui.... 🤣.

Celui qui a lu l'étape d'hier sait de quoi je parle 😉

Avant d'être éblouie par tant de beauté, j'ai dû négocier. Au final, j'estime que je suis une semi-pro avec mon handicap de personne seule. L'avantage, c'est que je privatise souvent mes moyens de locomotion.


Bangka : pirogue à balanciers et... à moteur

Sans plus attendre, voici les photos :


Panoramique

D'autres photos dont certaines prises avec la lave rouge solidifiée. Dommage que vous ne puissiez pas agrandir les images pour voir nettement les fumerolles. Vers la lave rouge, j'ai senti de la chaleur et j'ai ainsi constaté des émanations qui ne sentaient pas vraiment le souffre. Ce fut un moment intense 🤩

Au retour, dans ce genre de tuk-tuk, nous êtions 6 avec le chauffeur. Dans une montée assez raide, les 4 dames en surpoids sont descendues puis remontées. Est-ce en raison de mon poids ou de mon tarif spécial touriste, j'ai été dispensée.

J'ai intitulé le carnet "Les Philippines, le pays chrétien d'Asie". C'est le premier pays où je vois autant de congrégations, de personnes se signant, même en moto, en passant devant une église,... Il faut être prudent car j'ai été invitée à pénétrer dans un lieu de culte non catholique 🤣

Les Grottes de Lourdes, ici 😮

Également la première fois que je trouve ce genre de panneaux. Est-ce à dire que, dans certains endroits, la drogue est tolérée 🤔

21
oct

Je ne suis pas remontée sur Manille pour voir la mer mais comme l'hôtel est proche du port, j'y suis allée.

J'ai choisi un quartier privilégié par les touristes et l'ambassade des États-Unis.

Aucun sentiment d'insécurité mais un malaise lorsqu'une petite fille de 3 ou 5 ans, puisqu'il est difficile de connaître l'âge, est venue vers moi habillée uniquement d'une sorte de culotte et très sale. Comment faut-il réagir?

Ma ligne de conduite est de ne rien donner pour ne pas inciter les enfants à continuer ainsi. Mais c'est extrêmement difficile pour eux comme pour moi.

Je l'ai vue dans un grand parc.


Horloge Franc-maçonnique

Je n'ai pas pris beaucoup de photos. En effet, il est nécessaire soit de garder à la main son téléphone, soit de le sortir puis le ranger dans ma sacoche. J'ai pris en photo cet arbre pour prouver que, malgré la forte pollution, les arbres peuvent survivre.

22
oct

Aucun sentiment d'insécurité même la nuit.Les quartiers parcourus (Parnaque, Intra-muros, Pasay, Malate,...) ne m'ont pas semblé pires que dans d'autres pays y compris la France.

Par contre, je ne me suis pas aventurée dans les bidonvilles en raison des problèmes de drogues qui rendent les personnes imprévisibles. Ami lecteur, vous avez noté que je n'aime pas exhiber la misère.

La capitale ne recèle pas de pépites architecturales. Cependant, elle mérite que lui soient consacrées une à deux journées.

J'avais remarqué l'horloge Franc-maçonne. La visite du musée qui porte sur les dernièrs jours de José Rizal, m'a appris que cet écrivain, artiste et médecin, entre autres, était Franc-Maçon et qu'ainsi la révolte contre les Espagnols était à leur initiative.

Voici les photos prises à Manille. On remarque le style Espagnol de certains bâtiments


Le fort où se situe le musée fait partie des incontournables.


Photo du bas à gauche : vue à l'extrémité du fort

Autres sites à visiter mais qui ne m'ont pas particulièrement intéressée.


Temple Taoiste

Après cette déambulation qui était plus centrée sur les habitants, je me suis rendue à l'aéroport. Le chemin n'était pas facile 😕 En effet, j'évite dans les grandes villes de me promener avec mon téléphone dans la main. Sans GPS, Madame étant sans Monsieur, je fais des kilomètres en plus 😃

Aucunes péripéties à relater pour ce vol qui est parti, à 4h00 du matin de Manille en direction de Dumaguete sur l'île Negros.

Connaissez-vous les lady-boys? Je pense que l'administration a pensé à eux avec cette pancarte.


23
oct

Les retraités mâles occidentaux se sont donnés le mot pour s'installer à Dumaguete. Je ressents un malaise et je m'interroge. Pour quelles raisons vivent-ils ici? Je ne les ai pas remarqués dans les pays traversés. Je les vois avec des femmes de l'âge de leurs petits-enfants. Soit, s'ils sont amoureux mais quand je surprends une jeune enfant sur un scooter conduit par un septuagénaire, le doute s'instille.

Le malaise est accentué par les enfants qui mendient et qui se font très insistants contrairement à Manille où j'ai connu l'exception.

Par contre, lorsque je me suis éloignée de la ville pour aller voir les pêcheurs, le contact a été facile.




Vues de la mer de Visayas :

Dumaguete ressemble à Manille pour le traffic, la pollution et le peu de sites touristiques. Le camion de pompiers était surprenant sur cette place.

L'ancêtre du camion de pompiers

Comme j'ai aimé le "Companario", je le poste deux fois. Sur la photo de gauche, on peut remarquer les tricycles qui sont différents en majorité de ceux de Manille.

Photos diverses avant ma préférée 😍

Dumaguete est réputée pour l'Université Silliman fondée en 1901. Ce campus universitaire de style Américain occupe une grand domaine. L'endroit est gardé et interdit à la circulation lorsque les cours n'ont pas lieu. Ainsi, j'ai dû faire un détour pour me rendre à l'hôstel de demain où j'aurais plus d'opportunités de rencontrer des étrangers pour organiser des sorties. Les contacts recommencent à me manquer.

24
oct

Ce fut une journée mitigée car j'espérais profiter de ma première plage paradisiaque. Non loin de Manjuyod se trouve l'île d'Apo mondialement connue pour ses tortues et ses dauphins. Je m'attendais donc à voir du sable blanc à défaut de pouvoir prendre le bateau. Mon budget est très serré. Il ne me permet pas de dépenser 2 500 pesos (44€) auxquels il convient de rajouter des frais notamment de location d'équipements pour pratiquer le snorkeling.

C'est la vie d'une Backpackeuse solo et non fortunée 😄

Je ne peux pas vivre la vie d'une touriste si je veux continuer à bénéficier de ma liberté chérie jusqu'à la fin de ma vie. Partager avec les locaux comme cet homme âgé qui a grimpé, pieds nus, en haut du cocotier pour faire tomber les noix est tout aussi important que de me rendre sur des sites incontournables.

Il faisait une chaleur écrasante. Je n'ai pas eu envie de tremper mes pieds dans l'eau pour me rafraîchir. En effet, contrairement aux pays occidentaux, personne n'est affecté au nettoyage des plages.

À nouveau, j'ai vu les bateaux philippins. Je les trouve très beaux 😍

Et si je ne me trompe pas, parce que je n'en ai jamais vus, un bernard-l'hermite mort.

Il m'a été impossible d'atteindre le bout de la langue de terre car une barrière bloquait l'accès. 200 m en amont, sur une pancarte était écrit "propriété privée" avec le nom du propriétaire. On peut remarquer qu'il s'est attribué une surface conséquente.


25
oct

J'ai pris le bateau le plus rapide et apparemment le plus sûr pour me rendre sur l'île de Siquijor.

Je vous invite à vous documenter sur cette île aux Sorcières, the Majic Island. Je ne sais pas si c'est dû à la magie mais je me suis sentie bien dès le premier pas posé.

J'ai enfin trouvé mon sable blanc et pas seulement. Les habitants de cette île sont adorables. C'est la première fois que les gens sont aussi nombreux à me souhaiter, en premier, une bonne journée.

Un ancien m'a expliqué qu'il faisait partie d'une brigade de sécurité. Il n'a pas cessé de me parler et j'ai dû ruser pour abréger la conversation en allant voir sa fille et ses petites filles très mignonnes. J'ai pu ainsi m'éloigner naturellement car j'avais hâte d'accèder à la mer. Pour parcourir 200 mètres, je pense avoir mis 40 mn mais quel enthousiasme de part et d'autre 😄

Au bord de la plage, je fus invitée par un groupe de 7 étudiants qui fêtaient l'anniversaire de l'un d'entres eux. Ils m'ont offert du rhum Philippin mélangé à une boisson au citron pour adoucir. Nous avons discuté des sites à ne pas manquer et de leurs études, principalement pour devenir professeur d'anglais et criminologue.

Certains étaient timides. Cet adjectif peut être utilisé pour décrire les Philippins. Par contre, le plus âgé ne l'était pas lorsqu'il m'a proposé d'aller en discothèque tous ensemble. Il m'a rejoint au restaurant car il avait besoin de recharger son téléphone, ce qui était vrai. Par contre, au fil de la conversation, cette sortie en groupe est devenue une sortie à 2 🤣. Ce jeune homme galant m'a ramenée à la Guesthouse car, tout à coup, je me souvenue d'une ampoule à un pied. Comme il avait enseigné les techniques de massage pendant 6 ans, avant d'être professeur d'anglais, il était prêt à me soulager de mon petit bobo. 🤭

Cette histoire met l'accent sur les relations amicales et plus si affinités. Je suis heureuse mais, comme chaque Français qui se respecte, je me languis de relations intimes. Où est le bel homme qui sent le sable chaud? Ne pas oublier que j'ai trouvé le sable. C'est déjà un bon début 🤣

26
oct

Hier, j'ai dû prendre précipitamment un tricycle pour aller à mon Homestay. En effet, une belle averse est survenue avant que j'ai eu le temps de m'éloigner de la plage principale pour me rendre sur la plus belle partie cachée.

Aujourd'hui, je pensais que celle à côté de mon Hostel méritait autant que Paliton Beach. Au vu des photos ci-dessous, je suppose que vous allez confirmer. Il faut savoir que c'était marée basse. Or, je vais retourner demain sur la première plage pour m'en assurer et profiter des sorties familiales puisque nous serons dimanche 27. J'en profite pour souhaiter une joyeuse fête à ma fille adorée Emeline😍🥰

Je me prends de passion pour les plages et les couchers de soleil. C'est mon côté sentimental 😃 Hélas, un gros nuage a perturbé cet événement magique.

J'ai repris une seconde photo depuis l'enceinte de l'Homestay.

27
oct

J'aime cette île également pour ses habitants qui prennent soin de leurs fleurs. En voici un petit florilège.

Aujourd'hui, j'ai marché jusqu'à une cascade. Les gens sont surpris. Les opportunités pour discuter me satisfont toujours autant. Parfois, je m'asseois pour écouter un homme chanter en s'accompagnant de sa guitare. Mais, ce qui me plaît davantage, c'est observer ce que les autres ne peuvent voir lorsqu'ils sont en deux-roues ou tricycles.

Ces animaux domestiques ne sont pas rares. Par contre, le serpent écrasé ...

Et la grosse chenille noire toute velue....

Un habitant m'a ouvert son portail afin que je puisse prendre des photos de ses cultures de fruits du dragon.

En marchant, je suis passée devant un cimetière.

Comme j'avais assisté au débarquement de la pêche, j'avais une folle envie de poissons. Le soir, j'en ai mangé dans un restaurant fréquenté par les locaux et je me suis régalée face à la mer 😋

Les photos du coucher de soleil et une lorsqu'il faisait nuit.

28
oct

Cambugahay falls ou le paradis sur terre 😍

Si la cascade précédente ne présentait pas un débit suffisant, ce n'était pas le cas aujourd'hui. 3 bassins se succèdent. Tout le monde plonge sauf moi. Le saut le plus haut se pratique d'un ponton d'une hauteur de 10 mètres.

Je suis courageuse lorsque je voyage notamment de nuit. Le soir, je rentre toujours lorsque le soleil est couché puisqu'il disparaît à l'horizon aux alentours de 17h30. Officiellement, à 17h24. Mais, je suis moins gaillarde en milieu aquatique.

Ce matin, j'ai pratiqué le snorkeling dans un sanctuaire marin. Souvenez-vous que je ne traduis plus puisque je ne travaille pas 🤣.

J'ai grandement apprécié lorsqu'on m'a fourni un gilet de sauvetage alors que je ne l'avais pas demandé. Ils se sont souvenus que la veille, j'étais passée étudier les tarifs et nous avions à ce moment discuté de ma peur de l'eau. J'ai fait d'énormes progrès mais... l'appréhension demeure.

Je ne peux pas passer un mois aux Philippines sans aller voir Nemo 😂. Au passage, contrairement à moi, un couple de Belges l'a vu ainsi que les coraux car ils ont nagé plus loin.

Je me suis pourtant éloignée de la plage. J'étais seule ensuite. Je considère que c'est déjà une belle avancée.

Ci-dessous un coucher de soleil en lieu et place d'une photo de moi avec mon gilet fluo.

À Lazi

J'ai pris le Jeepney, qui n'est pas un Jeepney contrairement à ceux de l'île principale, pour me rendre à Lazi d'où je suis partie à pied, sans mon sac à dos, aux cascades. Sur mon chemin, encore de gentils Philippins, et des églises.


Si je devais choisir un des 5 pays visités jusqu'à présent pour m'y installer, ce serait les Philippines et plus particulièrement l'île de Siquijor.

29
oct

L'hôtel que j'ai choisi sur le site Agoda se situe au bord de la mer. J'ai opté pour le Dormitory et quelle ne fut pas ma surprise lorsque la propriétaire m'a montré mon lit protégé uniquement par une avancée de toit. La vue est superbe de jour. La nuit, le bruit des vagues va me bercer 😃

Étant donné que nous sommes en basse saison, aucun autre client n'est présent pour m'aider à affronter les bruits. Je me dois de ne pas penser aux animaux, surtout les petits. De toute façon, je suis protégée par ma moustiquaire 😱


J'ai marché 6,6 km selon Google Maps pour aller jusqu'à la plage de Salagdoong. En chemin, j'ai aperçu des Philippins qui récoltaient le riz je suppose. Je ne les ai pas pris en photo car, comme toujours, j'évite de fixer l'image de personnes à moins d'avoir échangé un long moment avec elles.

La maison ci-dessous est inhabitée. Elle vous donne une idée du type de construction que l'on peut trouver sur cette île.

Quant au centre de sauvetage de la faune sauvage, il m'a laissée dubitative. Les singes nécessitaient-ils d'être maintenus en cage 🤔

Fleur de bananier

Au bout de la forêt, dans laquelle je m'attendais à voir, sinon entendre, des singes en particulier, cette fois en liberté, se trouvent la plage ainsi que des hébergements et un restaurant. Des activités nautiques y sont proposées. Des radeaux offrent des hamacs et des balançoires. Arrivée seule à pied, l'entrée fut gratuite pour moi 😄


Enfin, pour achever cette étape, une photo d'un coquillage qui s'était aventuré dans l'espace restauration de là où je loge. La carapace semble être celle d'un coquillage. Par contre, à l'intérieur, c'est une étrange créature. Peut-être un déguisement car c'est bientôt Halloween🎃


30
oct

Ma nuit fut mouvementée. J'ai pris en photo ma voisine de lit. Aucun trucage. C'est bien la taille réelle 😃

Mais le plus perturbant a été mon réveil à minuit avec l'orage et les éclairs. Je me suis repliée à l'intérieur un peu plus abrité. Quoique 🤔

Ce matin, réveillée au moment du lever du soleil.

Ensuite, je fus assez chanceuse pour ne pas avoir à attendre très longtemps mes moyens de transport : Jeepney, tricycles, bus et bateau. Le premier tricycle a emmené 11 passagers plus le conducteur de la moto sur 10 km 🤣

Mon tricycle après avoir déposé des passagers

Le bateau pour Apo Island me paraissait sûr jusqu'au moment où on m'a fait enfiler un énorme gilet de sauvetage 😯. Pour y accéder et en descendre, il faut se mouiller car l'échelle est dans l'eau. Heureusement, un matelot Philippin à porté mon sac à dos.

Quelques photos de cette minuscule île réputée pour ses tortues marines. Il n'y a pas d'eau courante. L'électricité ne fonctionne pas 24h/24. Enfin, internet est limité d'où la non-publication immédiate de 2 étapes car je vais y passer deux nuits.

Apo Island vue de Malatapay
Vue de l'hôtel
31
oct

J'ai nagé avec les grosses tortues marines.

Enfin, pour être exacte, je n'ai pas vraiment évolué avec elles car, en sus de mon gilet de sauvetage, une bouée tirée par le guide me soutenait à la surface lors de ma sortie snorkeling 🤣

Ainsi, j'ai admiré les tortues à 50 cm de moi. Elles sont impressionnantes, majestueuses et très belles. C'est une merveilleuse expérience d'autant plus que les coraux sont vivants. Des couleurs partout. Par exemple, les étoiles de mer sont bleues et j'ai vu des petits Nemos.

Hélas, je n'ai pas pu prendre de photos car, d'une part, je ne suis pas équipée et, d'autre part, je concentre toute mon attention sur les splendeurs des fonds marins et... ma respiration.

J'ai marché et monté des centaines de marches pour passer de l'autre côté de l'île. En premier, je suis arrivée à un point de vue, ensuite des plages et enfin le phare. J'ai fait en sorte de le prendre avec des fleurs et une vache devant car il ne fait pas concurrence aux nôtres. 😄

Sur mon parcours, j'ai vu ce lieu de culte qui m'a surprise et j'ai repris une photo d'une maison car elles sont charmantes

Étant donné que je me trouve sur une île, à nouveau des couchers de soleil. J'aime beaucoup la multitude de bâteaux sur la mer.

1
nov

Première matinée de pluie mais à l'heure prévue pour le retour le temps s'était éclairci.

Le bateau était identique à celui de l'aller mais nous avons dû nous asseoir d'une autre façon.

Vous noterez que je suis très proche de l'eau. Cependant, je n'ai ressenti aucune appréhension 😃

L'eau est claire et me donnerait presque envie de plonger... Enfin, on ne réalise pas toujours ses rêves 😉

Nous avons croisé ce courageux Philippin qui rejoignait Apo Island à la rame sur 8 km.

À Dumaguete, alors que je faisais quelques emplettes, une marche religieuse se dirigeait vers la Cathédrale.

Je voudrais aujourd'hui adresser un petit clin d'oeil au destin qui a mis sur ma route Sybille, une jeune Française rencontrée sur Apo Island.

Alors que je commençais à me sentir un peu seule, l'opportunité m'a été donné de parler en Français pendant un long moment à une personne à l'écoute et très agréable.

2
nov

Une traversée de 2 heures néceccite un bateau plus grand que celui pris pour aller à Siquijor.

La journée étant trop avancée pour me rendre au sanctuaire des Tarsiers, j'ai visité Tagbilaran. Cette ville est assurément la moins jolie de toutes depuis mon départ de France le 7 août. À un moment, j'ai cru que je n'aurais aucune photo à publier pour cette étape.

Cependant, les églises sont une valeur sûre. J'ai apprécié l'intérieur de la Cathédrale Saint Joseph the Worker fondée par les Jésuites malgré le fait que tout est relativement récent, destructions obligent.

Comme à Dumaguete, les cierges sont brûlés à l'extérieur. Le nombre dépend à l'attention de qui. Ce peut être un proche ou un saint par exemple.

Les abords de l'océan sont également propices à de belles photos. Sur l'une d'elles, vous pouvez apercevoir en partie des habitations sur pilotis. Fidèle à mes principes, je ne souhaite pas montrer la pauvreté de ceux qui les possèdent.

3
nov

Sur l'île de Bohol, deux incontournables dont l'un que je ne voulais absolument pas manquer.

Je commence dans l'ordre chronologique. Ce matin levée tôt, je me suis rendu à la gare des bus. Comme à mon habitude, je demande. 3 personnes qui ne se connaissaient pas m'ont montré le bus à prendre qui était censé s'arrêter au Tarsier Sanctuary.

Or, il existe au moins 2 endroits pour la sauvegarde de ces minuscules primates qui ne sont pas des singes. Le bus s'est arrêté près d'un lieu qui ne respecte pas ces animaux puisqu'ils sont enfermés et les touristes sont autorisés à les toucher. Je vous invite à approfondir la question fort intéressante puisqu'il s'agit du stress qui les conduit à se suicider.

J'ai décidé de rester dans le bus pour me rendre ensuite dans la région des Chocolate Hills. Ayant déjà eu l'occasion de voir ces petites collines arrorondies au Viêt-Nam qui m'avaient plu, je fus un déçue.cette fois.En effet, je savais qu'elles ne seraient pas marron comme le chocolat car ce n'est pas la bonne période. Sur les photos publiées sur Internet, on n'aperçoit pas les arbres qui poussent dessus. Sur les miennes, ils apparaissent sans équivoque.


Sur l'une des photos ci-dessus, vous voyez un arbre en fleurs. Les voici de plus près.

En voici 2 autres que j'ai déja photographiées mais je ne m'en lasse pas 😃:

Je ne me lasse pas non plus des animaux même si je dois concéder que je préfèrerais voir des animaux plus exotiques que les poules, coqs, chiens, chats, cochons, chèvres,...

C'est surprenant. Je m'attendais à voir des oiseaux et des papillons. Encore un problème de vue 🤣

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Les photos des tarsiers dont j'ai fait quelques agrandissements.

Avec et sans agrandissement

Un autre tarsier endormi.

D'autres photos :

Hors flore et faune, je suis passée devant la maison bateau qui n'est pas habitée.

4
nov

Le jour de la fête de ma fille adorée Charlène et de mon petit-fils Charles à qui j'envoie de gros câlins 🥰, je suis allée sur les plus belles plages de Bohol et de l'île Panglao que deux ponts relient. C'est sur cette dernière que se trouvent Libaong White Beach, White Beach et Dumaluan Beach. Pour ceux qui ont quelques notions d'anglais 😂 White s'applique à la couleur du sable. En voici la preuve. Il est à noter que c'était marée basse.

Une photo panoramique pour vous aider à choisir le lieu de vos prochaines vacances 😉

Dans l'après-midi, j'ai pris les transports locaux en direction du nord-est pour admirer les mangroves. Hélas mes péripéties avec les moyens de locomotion se prolongeant dans le temps, j'y suis arrivée au moment où les gros nuages ont laissé échapper quelques gouttes de pluie.

Je ne vous ai pas relaté de mésaventures depuis plusieurs jours.

Les tricycles ne fonctionnent pas comme sur les autres Îles que j'ai visitées.

Ainsi, plusieurs personnes ne partagent pas le même véhicule, à moins qu'elles ne se connaissent et vont au même endroit.

Étant seule, je ne suis pas "rentable". Même mon sourire et mes beaux yeux n'y changent rien 🙁.

Par exemple, ce soir après un délicieux buffet à volonté, appelé Snack car il faut se servir avant 18h, aucun tricycle ne voulait m'emmener. J'ai tenté avec une moto-taxi mais comme la route était mouillée, le conducteur ne souhaitait pas revêtir un impérméable pour se protéger.

Je suis donc partie à pied de nuit et j'ai parcouru 2,8 km en m'aidant de Maps.me qui m'a fait passer par des rues non éclairées. Heureusement, je n'ai pas peur. C'est une très grande qualité lorsqu'on voyage.

Autre exemple, il existe plusieurs types de jeepney en fonction de la distance. Montée dans un qui a roulé sur une dizaine de kilomètres, j'ai attendu qu'un autre passe pour aller voir les mangroves.

Un mini-van s'est arrêté sans que je fasse signe et m'a demandé une somme astronomique vu mon budget. Au final, pour 50 pesos, il m'emmènera à la réserve naturelle qui m'intéresse. C'est un très bon prix. J'aurais payé moins avec un jeepney mais un peu de confort n'est pas de refus 😃

Nous nous sommes arrêtés devant chaque personne qui attendait le jeepney. Que les deux ou trois premières refusent, je peux le comprendre mais les dizaines de Philippins ont tous décliné l'offre. À un moment, je me suis posée des questions. Allais- je faire la une des journaux pour enlèvement d'une Mamie Backpackeuse 😧 ?

Pour terminer mon histoire, ils se sont arrêtés à la station essence deux kilomètres avant mon lieu de dépose. Comme ils m'ont réclamé le montant de la course, je leur ai tendu mon billet. Erreur de débutante, l'un d'eux a ouvert la portière pour que je descende et j'ai dû monter dans un jeepney qui faisait aussi le plein d'essence 🤣 et à nouveau payer le trajet.

5
nov

Ce matin, tous mes transports en commun se sont bien enchaînés.

J'ai ainsi pu prendre mon billet suffisamment à l'avance pour ne pas craindre qu'il n'y en ait plus. En réalité, tous les ferrys pris jusqu'à présent n'étaient pas remplis entièrement du fait de la basse saison. Cependant, elle va très prochainement se terminer car la haute saison à lieu en décembre, ainsi qu'en août.

J'étais surprise de rencontrer autant d'étrangers dont des Français. L'île est réputée non-touristique mais les recommandations sur les forums et blogs attirent les Européens.

Arrivée tard car la durée de la traversée est de plus de 3 heures en partant à 13h, je n'ai photographié que la plage à laquelle on a accès directement de l'hôtel.

L'île étant volcanique, avec la particularité d'être celle qui comporte le plus de volcans au mètre carré, le sable est noir.

Les plages sont très belles et je pense avoir eu raison de réserver trois nuits dans un premier temps. J'ai un coup de 💓 pour ce lieu qui a beaucoup à offrir. Je ne vais pas spoiler 😃

Je peux seulement annoncer que les couchers de soleil seront magnifiques 😉

6
nov

Ce fut une journée marche. J'ai grimpé jusqu'à la cascade Katibawasan. Impressionnante par la hauteur puisqu'elle fait 70 mètres.

J'ai continué jusqu'à des points de vue. N'étant pas satisfaite car j'avais déjà parcouru plus de 10 km principalement en montée pour des photos et n'ayant obtenu que la première, je me suis invitée à l'Observatoire de Volcanologie et sismologie.



Rolando a accepté que je monte sur la terrasse. La photo du volcan Hibok-Hibok fut intéressante, par contre White Beach était trop éloignée.

J'ai appris à reconnaître le célèbre volcan Hibok-Hibok mais c'est un autre volcan à côté que l'on voit sur la photo qui est entré en éruption en 1951 provoquant la mort de nombreuses personnes.Je dois rendre à César ce qui est à César 😃. Concernant le chiffre des victimes, il varie.

Le seul volcan, dans le pays, qui se situe au stade 2 est celui du Lac Taal que j'ai été voir. Effectivement, les fumerolles s'échappaient à moins d'un mètre de moi.

D'autres photos de la nature luxuriante.

La dernière montre l'importance d'un fruit appelé Lanzone pour les Philippines et pour Camiguin en particulier qui l'a célébré pendant 4 jours fin octobre. Je vous invite à venir le goûter ici 😋

7
nov

À nouveau, je me suis levée tard car j'avais besoin de repos mais le dortoir est suffisamment protégé de la lumière du matin et surtout, je n'entends pas les coqs qui aux Philippines ont tendance à chanter la nuit et le jour.

Après un petit déjeuner Filipinos composé de petites saucisses que j'aime, d'oeufs brouillés, de riz et de fruits, j'étais prête pour mon excursion.

J'ai pris le tricycle puis la moto pour aller jusqu'aux ruines de la vieille église Espagnole. Elle a été détruite ainsi que le village par un tremblement de terre qui a entraîné une éruption volcanique.

Non loin de ce site se trouve le cimetière submergé. Une croix a été installée dans la mer afin qu'on se souvienne de ce malheureux évènement. Il est possible d'y faire du snorkeling.

Le 3ème site a été plus sportif. Il s'agissait de gravir le Vieux Volcan. Le chemin est jalonné de 14 scènes avec sculptures représentant Jésus lorsqu'il a dû porter sa croix. Je n'ai pris en photo que la première et la dernière.

Vue panoramique de ces merveilleux paysages avant de redescendre. À droite, on peut apercevoir le cimetière englouti.

Pour le 4ème site touristique, j'aurais peut-être dû réfléchir avant de descendre jusqu'à la mer. En effet, je suis partie voir des Hot Springs à marée haute 😃.

J'ai tout de même pris des photos car la mer était très agitée. Le soir, des pêcheurs m'ont expliqué qu'un typhon serait passé au large des côtes occidentales des Philippines.


J'ai pris une autre photo d'un point de vue à quelques kilomètres de là. J'ai effectivement beaucoup marché car je n'ai pas repris de moyens de transport pour rentrer à l'hôtel.


J'avais l'intention de prendre le bateau pour me baigner sur White Beach mais, en raison de la tempête tropicale, aucun ne s'y est rendu de la journée. Affaire à suivre demain 😃.

Arrivée à l'hôtel, après avoir dégusté un banana milkshake, je me suis dépêchée d'aller sur la plage admirer le superbe coucher de soleil.


En prime un arc-en-ciel est apparu 😍. Hélas, il ne rend pas bien sur les photos.

8
nov

Définitivement, je vivrai aux Philippines car ce pays est plein de ressources.

White Island est un petit paradis sur terre en ce qui concerne la limpidité de ses eaux turquoises.

À vrai dire, ce n'est pas une île. Vous n'y trouverez pas de cocotiers, ni de végétation du reste.

C'est un banc de sable blanc qui varie au grè des marées.

Capture d'écran

Je suis arrivée en milieu de matinée en compagnie de 3 jeunes Israéliennes afin que le coût du bateau soit divisé en 4, le nombre maximal de passagers.

Notre bateau

White Island n'avait pas la forme présentée sur Maps.me. Mais peu importait car la plage était suffisamment grande pour le nombre de touristes. J'y allais pour me baigner et non pas me faire bronzer. La couleur de l'eau était une invitation que je ne pouvais pas refuser 😃

L'arrivée en bateau

Voici d'autres photos prises sur la plage. Camiguin Island est une île qui restera dans mes meilleurs souvenirs en raison de ses plages et de ses volcans.

Une photo panoramique pour vous donner envie de venir ici, si toutefois vous n'étiez pas convaincu jusqu'alors. 😉

Je m'excuse par avance auprès des personnes qui vont considérer que je les nargue avec mes photos de rêve.

Je comprends que c'est dur de lire mon blog quand il fait mauvais temps, que les transports en commun sont bondés quand il y en a, que les bouchons ne 'sautent" plus, que le Chef est un.... (Vous remplissez par le terme qui convient le mieux à votre cas) et que les collègues vous les aimez un peu, pas du tout 🤣

9
nov

J'ai quitté Camiguin Island. C'est un au revoir, pas un adieu.

J'ai emporté un souvenir avec moi : un coup de soleil. J'ai vraiment cette île dans la peau 😂

Trois heures et demie de ferry plus tard, nous sommes obligés de nous aligner. Un homme muni d'une mitraillette nous accueille. Le changement de décors est surprenant.

Ami lecteur, vous souvenez-vous qu'en septembre l looke sud des Philippines, notamment l'île de Mindanao a encore subi des actes terroristes menés par Daech et ses affiliés?

Administrativement, Camiguin Island est une province, située à environ 10 km d'une autre province. Elles sont rattachées, ainsi que d'autres à la région de Mindanao du Nord.

Arrêtons de nous faire peur et continuons la visite de Bohol.


La Guesthouse possède un point de vue superbe. Par contre, la chambre ... mais je m'habitue à tout.

Étant donné que je suis arrivée tard, j'ai pris une moto-taxi qui m'a emmenée sur trois sites. Le premier, ce sont des chutes d'eau.

Kinahugan Falls

Le second m'a fait plaisir car les locaux profitent de cette source d'eau froide pour s'y baigner tout habillé.

Sur Camiguin Island, j'avais voulu voir une source d'eau chaude mais il fallait payer car c'est un complexe hôtelier qui l'a privatisée. Ils mélangent l'eau de la source à celle de la piscine.

Un groupe de jeunes, comme toujours, m'a demandé de quel pays je venais. Ils ont voulu que je fasse une photo mais au moment où je les ai pris, ils détournaient la tête pour certains. Il est vrai qu'ils sont très réservés parfois.

Le troisième site est un vieux pont qui va bientôt être remplacé. Les travaux du nouveau sont en cours. J'aurais l'occasion de prendre un pont célèbre dans quelques mois. Sauriez-vous lequel?

Je vous avais parlé du héros national. Sa statut trône dans chaque ville. À Jagna, apparemment il a vécu dans cette maison.

Rizal nu ki

Enfin, une étape ne peut pas se terminer sans un coucher de soleil pris de différents endroits et bien entendu de l'hôtel.

Photo du bas prise de l'hôtel
10
nov

N'étant pas adepte de la photographie de scènes de misère, cette étape ne va pas comporter beaucoup d'images.

Lors du trajet en bus, puis dans les 2 jeepneys où nous étions plus qu'entassés, je n'ai pas trouvé de paysages intéressants. Cependant, je les publie sinon l'étape serait trop courte.

Quoique 😄, je peux raconter les conditions de transport dans le premier jeepney.

Lorsque je suis montée, j'ai demandé où je devais m'asseoir car, pour moi, il n'y avait plus de place. Pour information, mon sac à dos avait été mis sur le toit.

J'ai partagé un petit banc avec un monsieur bien portant. Chaque banc doit faire environ 20 cm de haut, 50 cm de long et... 15 cm de largeur 😲. Une Mamie faisant une taille largement supérieure au 40 s'est assise sur un autre banc des Lilliputiens. Je vous rappelle que sur le mien nous étions déjà deux 😆.

Je fus étonnée qu'aucun jeune (ils étaient tous plus jeunes que moi et la Mamie vu nos âges) ne propose sa place à ma compagne de galère.

Mais il y a eu pire. Une troisième Mamie est montée. Elle est restée debout sur le marchepied à moitié à l'extérieur. Elle était obligée de se tenir continuellement et croyez moi c'est difficile car le chauffeur s'arrête brusquement dès qu'il aperçoit, souvent au dernier moment, un futur passager.

L'histoire n'est pas terminée car en plus de l'employé, quatre hommes se maintenaient à l'extérieur en s'agrippant aux deux échelles.

La morale de cette histoire, c'est qu'il n'y a plus de respect envers les anciens et, en cela les Philippins ressemblent aux habitants du monde occidental.

Il apparaît également que les véhicules des Américains abandonnés à la fin de la seconde Guerre Mondiale, sont très résistants 😃

La photo ci-dessous n'est pas un jeepney 😂mais pour illustrer mon propos je n'en ai pas photographié aujourd'hui.

Cebu city est la ville la moins agréable de toutes celles visitées. Je me dois de dire qu'elle est sale, sent mauvais et qu'aucun site touristique ne m'est apparu lorsque j'ai longuement marché à travers la ville.

Espérons que demain je trouve des endroits plus accueillants. Manille était nettement plus propre. J'ai l'impression qu'il n'existe pas de services de ramassage des ordures 🤔

Une seule photo

Je ne finis pas par un coucher de soleil mais par une partie de mon repas.

Petits crabes frits 😋
11
nov

C'est incroyable comme cette ville peut rendre une personne triste.

Triste de remarquer par soi même que les habitants de Cebu City sont les victimes d'un système. Je suppose que les élus sont corrompus. Ce n'est pas possible autrement. J'en ai les larmes aux yeux car je ne pensais pas que toute une ville pouvait subir autant de misère. Ce pays à tout pour bien vivre. Comment ne pas culpabiliser lorsque nous laissons une poignée de personnes maltraiter au moins 2 millions de personnes. C'est la seconde plus grande ville.

Les habitants de Cebu ne méritent pas cela.

Ils ont une histoire riche. En visitant le Cebu Provincial Museum dans l'ancienne prison, les archives attestaient d'un patriotisme fort. Ils ont leur fierté d'où ce décalage avec la réalité contemporaine.

Les principaux lieux historiques ne sont pas situés dans un beau centre rénové. Je dirais même qu'il est encore plus dégradé que la proche banlieue. 😕


Héritage of Cebu Monument

Autour de la basilique il y avait beaucoup d'animation. Je pense que c'est en rapport avec l'évènement du 500ème anniversaire du Christianisme qui doit être célébré dans ce lieu de culte le 13 novembre.

On trouve également une Cathédrale que j'ai moins appréciée.

Les autres attractions touristiques sont (en haut) the Yap SanDiego Ancestral House, la plus vieille maison des Philippines. (En bas) Casa Gorordo Museum qui était fermé mais le gardien m'a laissée entrer dans le jardin pour que je puisse prendre ma photo.

L'offre d'emploi ci-dessous m'a vraiment surprise.

Est-ce que l'employé recevra un salaire ou uniquement son petit déjeuner tous les jours et ses 50 kgs de riz, la période n'étant pas précisée 🤔

12
nov

Aujourd'hui, ce fut ma première journée, depuis mon départ de France, au cours de laquelle je n'ai pratiquement rien fait.

À part dormir, manger, apporter mon linge à la blanchisserie, répondre à des messages et faire des recherches sur Internet.

Je ne suis pas habituée à rester inactive.

Aussi, une journée comme celle-ci me semble gâchée. Alors que non puisqu'elle me permet de me reposer et de soigner un petit bobo enduré par mon pied droit. Si mon esprit n'a pas besoin d'une pause, mon corps si.

J'étais partie avec l'objectif du Slow Travel. J'ai réussi plus ou moins à l'atteindre. Par contre, il faut que je m'habitue à rester oisive pendant quelques jours d'affilée.

Si je ne récupère pas suffisamment, je risque de tomber malade. À noter qu'à part un abcès dentaire, aucuns maux ou maladies ne sont venus perturber ma nouvelle vie.

J'en déduis que loin du stress, le corps se porte mieux 😃

Pour les photos, je n'en ai que deux à publier.

Vous remarquerez que les coquilles des noix de St Jacques sont petites. L'église à côté de l'hostel était éclairée.

Heureusement, sinon, je n'aurais eu que des scallops à vous montrer.

NB : j'espère que vous appréciez lorsque je glisse des mots anglais afin que vous puissiez améliorer cette langue 😆


13
nov

Il fallait que je m'éloigne de Cebu City et que je... m'active un peu 😃

Une moto-taxi m'a emmenée jusqu'au temple de Leah. L'apparence est agréable. Par contre, dans les pièces interdites au public tous les trésors sont exposés aux intempéries, à la poussière car personne ne les mets en valeur. On peut les apercevoir à travers des grilles. J'avais noté que le patrimoine n'était pas la priorité du gouvernement Philippin.

Comme il fallait que je m'aère, la pollution me provoquant des maux de tête, j'ai visité un jardin botanique. L'occasion parfaite pour ramener de belles photos de fleurs.

Je suis retournée à Cebu City pour visiter ce que je n'avais pas encore vu.

Vers la Croix de Magellan j'ai fait la connaissance de jeunes filles qui m'ont dit fréquenter l'Université. Elles m'ont demandé pour qu'on fasse un selfie ensemble. En retour, elles ont accepté que je les prenne en photo. Elles sont mignonnes 🥰


La Croix de Magellan a été érigée par les explorateurs Espagnols et Portugais à leur arrivée sur l'île.

Enfin, le fort de San Pedro.

Demain, je quitte les Philippines pour l'Indonésie. Est-ce que l'Indonésie va occuper la première place dans mon coeur ? Vous le saurez en lisant mes aventures dans le nouveau carnet.

Suspense. Des idées sachant que je commence par Bali ? 🤭

14
nov

En général, j'ai une anecdote à raconter.

L'histoire se répète. Mes mini ciseaux se font retoquer mais au final je peux les conserver.

J'aime vivre dangereusement 😃

Quelques heures plus tôt, j'ai appris au comptoir de la compagnie aérienne auprès duquel j'avais demandé de me confirmer le numéro de mon prochain billet électronique pour la Malaisie, que mon avion affiché avec 10 minutes de retard, lorsque je suis arrivée à l'aéroport, avait dorénavant 2 heures de retard. Quelle chance j'ai eue d'y aller pour une question qui me causait soucis.

Étant donné que j'avais une correspondance, me voyant inquiète et surtout après lui avoir demandé quelle solution pouvait être envisagée, l'employé m'a édité une nouvelle carte d'embarquement sur un vol qui devait décoller à 11h00.

Or, celui-ci comptait également plus d'une heure de retard. Ayant de la marge, je n'ai pas connu de problèmes pour monter dans le vol Manille - Denpasar sur l'île de Bali.

J'espère que vous êtes reconnaissant du mal que je me donne pour vous faire voyager dans votre fauteuil 🤣

L'arrivée à l'aéroport Balinais n'a pas fait le sujet de péripéties. Par contre, le transport a été rocambolesque.

Les voitures Grab (l'équivalent d'Uber) sont autorisées uniquement dans un parking, au 3ème étage. Les motos Grab, quant à elles, doivent rester en dehors de l'enceinte de l'aéroport.

Avec l'application sur mon téléphone, j'ai commandé ma moto-taxi. Le chauffeur m'ayant envoyé un message pour m'indiquer le lieu de prise en charge, je me suis dirigée vers l'extérieur. Derrière le grillage, un Grab m'a fait signe. Je lui ai demandé s'il était mon chauffeur. Il m'a répondu par l'affirmative. Moi, soulagée de l'avoir Je trouve la sortie où il m'attendait. Je lui demande s'il connaît l'hôstel car j'ai cliqué sur une des propositions et j'ai un léger doute.

Quand je l'ai vu regarder l'adresse sur mon téléphone et discuter avec d'autres, puis qu'ensuite, je lui ai demandé de confirmer le prix car l'homme me paraissait bizarre, j'avais plus que des doutes qui furent levés par mon vrai chauffeur qui m'a appelée. Celui qui était en face de moi n'avait pas de téléphone. J'en ai déduit enfin que j'avais eu affaire à un arnaqueur.

Enfin, il m'avait montré que le montant de la course était déraisonnablement bas. Comme je n'étais pas familière avec le taux de change et que je suis naïve, j'ai gardé ses chiffres à l'esprit. Mon chauffeur a reçu plus que le prix indiqué sur l'application. Moi, qui négocie sur tout quand je flaire que le prix est surestimé, j'ai été très, mais très généreuse.

De nuit, j'ai apprécié la ville et je m'y suis sentie bien contrairement à Cebu City.

Ainsi s'achève mon aventure aux Philippines avec une photo de moi dans l'avion. Aucune autre n'a été prise. Une étape se présente mieux avec photos. Par ailleurs, certains ne lisent pas le texte et préfèrent les images. 😁