Passer du pays le moins peuplé à celui le plus peuplé, quel bouleversement.
Septembre 2019
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

14 jours en Chine mais assurément 14 jours d'aventures en perspective si je me fie à mes 2 premiers jours.

Une chose à retenir. Ne voyager en Chine que si vous avez toujours rêvé de vous y rendre ou si vous parlez chinois.

Après l'enregistrement des empreintes de tous mes doigts, les formalités à l'aéroport se sont faites aisément.

Les choses se sont compliquées lorsque j'ai voulu trouver l'adresse de mon hôtel. Erreur de débutante, j'avais complètement oublié que Google était mon meilleur ami, excepté en Chine 😉

Mon VPN ne voulait pas fonctionner. En fait, il se connecte sur une adresse Française quand il veut, où il veut et pour le réseau Internet, c'est la même chose 😩

Une bonne âme Chinoise a pris une excellente initiative lorsqu'elle a téléphoné à mon Hostel. J'avais déjà énervé 6 hôtesses à l'aéroport qui ne le trouvaient pas. Une navette m'a récupérée et j'ai enfin pu m'installer.

Le lendemain, il m'a fallu près de 3 heures pour atteindre un lieu de rendez-vous que m'avait fixé mon hôte trouvé sur Couchsurfing. 3 heures pour aller de l'hôtel situé près de l'aéroport jusqu'à la station GuoMao 😮. Oui, se réfèrer aux explications ci-dessus. On y rajoute le GPS qui bugue, les plans de métro en Chinois et les métros qui ne s'arrêtent pas à certains arrêts.

Le quartier est moderne avec ses gratte-ciels dont certains sont en construction.



Avec mon jeune hôte Russe (aucune réponse d'un ou d'une Chinoise) nous avons pris le bus pour parcourir environ 50 km. Arrivés dans l'appartement en colocation, il n'y avait pas de lumière car... Ils n'avaient pas rajouté de l'argent sur la carte et aucun paiement en ligne n'est possible.


Grégory
2

Je suis en Chine au pire moment. En effet, ont lieu les préparatifs du 60ème anniversaire de la proclamation de la République Populaire de Chine, le 1er octobre 1949, combinée avec les vacances pour la fête nationale du 1er au 7 octobre inclus.

Les contrôles de police sont omniprésents dans le métro et sur les routes. À ce propos, il m'est arrivé une petite mésaventure lorsque je revenais de l'appartement de Grégory, mon hôte. Le bus a passé 2 barrages de police. Certains passagers sont descendus. J'ai compris qu'il fallait suivre. Oui, je fais des progrès en Chinois. 🤣

Problème avec mon passeport? 5 policiers l'ont commenté. J'appréhendais que le bus parte sans moi car cela a duré plus de 10mn. Mon document a été pris en photo et j'ai pu partir. Rebelote, 200 m plus loin. À nouveau, on m'oblige à descendre. J'essaie d'expliquer que j'ai déjà été contrôlée mais rien n'y fait. Normal, je comprends mieux que je m'exprime. Je dois encore étudier. 🤓

Une femme seule est en sécurité à Pékin. Policiers, militaires, gardes divers et variés et les volontaires de 18 à 90 ans veillent.

Les mesures sont telles que la Cité Interdite, par exemple, était interdite. 😂

Heureusement, la Colline du Charbon située dans un parc était accessible et j'ai pu prendre des photos.


J'ai beaucoup marché et ainsi j'ai réussi à approcher la Cité Interdite. Quant à la Place Tiananmen, elle était ouverte.


À la recherche d'une banque, je me suis retrouvée sur une immense zone piétonne, à l'image de Beijing qui possède des infrastructures que peuvent envier des capitales occidentales.

Les distributeurs de billets sont rares. En outre, l'anglais n'est pas toujours disponible. Il faut faire sans et...avec une photo prise dans une grande banque pour la traduction. Idem dans les restaurants. Je suis obligée de sélectionner ceux qui disposent d'un menu avec photo 😄

3

Plus ça va et moins ça va. Je ne peux rien publier car Internet est aléatoire, c'est le moins qu'on puisse dire. Je n'ai donc rien écrit pendant le reste du séjour. Sachant que vous êtes impatient de connaître mes aventures, je reprends le clavier et non la plume 😉


Je suis arrivée le 24 septembre dans un petit village situé au pied de la Grande Muraille de Chine. Le propriétaire de la Guesthouse m'a emmenée sur un site pour que je puisse profiter du coucher de soleil. J'ai donc eu une belle approche de cette construction mythique que je rêvais de voir.


Le lendemain, de bonne heure et de bonne humeur comme tous les jours car je suis consciente de l'immense chance d'être née en France et de faire partie des privilégiés qui peuvent voyager. En effet, je me suis rendue compte qu'il n'est pas donné à tout le monde de partir avec son sac à dos sur une période aussi longue.

Revenons à notre Great Wall dont j'ai fait l'ascension par l'East Gate qui ouvre à 8h00. Unique cliente, je me suis trouvée devant la porte close de la plus haute des tours de guet. Heureusement, je n'ai attendu que quelques minutes. Une sérénité, un bonheur pur, lorsque j'ai parcouru la Muraille seule sur quelques kilomètres 😍 avant d'être rejointe par 3 Chinois qui criaient et me donnaient l'impression d'être au milieu d'un groupe de 30 Français. Mes compatriotes sont bruyants mais rien à voir avec les Chinois.

Ce lieu historique mérite le respect qui passe aussi par un recueillement en faveur des millions de morts qui ont contribué à ce chef-d'œuvre.

Place aux photos :


Le 26 septembre, visite d'autres quartiers de Beijing. J'ai adoré cette ville.

Le soir, je prenais l'avion pour Kunming, dans le Yunnan. Juste avant de me rendre à l'aéroport, j'ai passé 2 heures exquises dans une salle de billards. Avant tout, je dois expliquer qu'il y a très peu d'endroits en Chine où il est possible de s'asseoir pour boire. Lorsqu'on porte un sac à dos, on a tendance à faire des haltes. J'ai lu Bar. J'ai pensé café ou bière. C'était en sous-sol. Parfait pour se mettre au frais 😉 Beijing était étouffante. J'ai été très bien accueillie. En comparaison avec la Russie et la Mongolie, les Chinois sont plus ouverts et avec le coeur sur la main. Ainsi, ils m'ont offert le thé, une partie de billards avec cours particulier et une bouteille d'eau. J'ai réussi avec peine à acheter une bouteille de jus de fruits.

J'étais donc en superbe forme lorsque un douanier a perturbé gravement mon état d'esprit en me confisquant ma batterie solaire parce que la capacité n'était pas inscrite dessus. J'ai insisté, auprès du personnel féminin vers lequel il m'avait dirigée en utilisant tous les moyens : 😡

😭 ☹️. J'ai tout de même obtenu une batterie normale 😃

4

Le 27 septembre

Je ne vais pas vous raconter ma mésaventure lorsqu'il s'est agit de trouver mon hôtel à Kunming à côté de l'aéroport (qui n'était pas à côté de l'aéroport et que personne ne trouvait car il a changé de nom et a même un autre nom à l'intérieur de l'hôtel et dont la propriétaire n'était pas d'accord sur le tarif, bref on oublie 😉)

Par contre Jianshui, que j'ai rejoint par bus, m'a comblée tant au niveau de l'architecture que de ses habitants.

Cette ville est située dans la Préfecture autonome Hani et Yi de Honghe.

C'était nuit spéciale et fête pour les enfants. En déambulant, je fus interpellée par des femmes Hui, une ethnie musulmane, qui ont apparemment le monopole des ventes d'objets et de nourriture. Je me suis installée pour manger des brochettes... de légumes car viande ou poisson, je ne suis pas fan quand c'est exposé au soleil sans être réfrigéré. Aventureuse mais prudente 😉

Elles ont été adorables. Encore une fois, on m'a offert des mets et notamment du vieux Tofu cuit sur un barbecue. La cuisine du Yunnan étant très épicée, j'ai poliment refusé la sauce qui va avec.


Le 28 septembre

Dernières photo de Jianshui avant de prendre le bus pour me rendre dans la région des rizières.

Bien entendu, une nouvelle petite mésaventure à relater 😉. Avant d'arriver au terminal des bus à Xinghie, un Chinois monte dans le bus. Il me fait comprendre qu'il m'emmène à la Guesthouse, dans laquelle j'ai réservé 2 nuits. À moitié assoupie, j'ai encore un peu d'énergie pour lui demander si c'est Jacky's Guesthouse qui l'envoie. Il acquiesce. Pour le lecteur qui voyage peu dans les pays lointains, hocher la tête de haut en bas et de bas en haut ne signifie nullement que votre interlocuteur exprime un Oui. De plus, un mâle ne peut pas perdre la face 🤣

En fait, la technique consiste à récupérer la pauvre petite touriste que je suis avant les autres chauffeurs de mini-van pour réclamer une forte somme d'argent arguant qu'il s'est arrêté en plusieurs points de vue afin que je puisse photographier les admirables rizières, actuellement en fin de période des moissons.

Cela donne de belles photos. Pour votre information, je n'ai payé que la moitié de la somme ☺ et je suis très contente de ces arrêts.


Beaucoup de feux malheureusement
5

Le 28 et le 29 septembre

Pugao Laozhai, près de Yuanyang, le village où est située la Guesthouse attire de nombreux touristes d'habitude. Or, la période des récoltes du riz ne les intéresse pas. Cela m'a permis de suivre l'itinéraire préparé par Jacky sans croiser un seul étranger et j'aime ça quand je suis en pleine nature.

Le lendemain de mon arrivée, j'ai fait des rencontres surprenantes.

Voici les photos tant attendues.

On peut voir, la coupe par les femmes, le battage des gerbes et un homme (caché à droite) qui met le feu à celles-ci ensuite

La veille, j'ai réalisé les photos suivantes toutes aussi intéressantes car à proximité du village :

Le 30 septembre, j'ai pris ces deux moyens de locomotion à l'opposé pour me rendre à Kunming puis à Shilin.

6

Je ne pouvais pas quitter le Yunnan sans visiter la Stone Forest. Je vous ai préparé un petit jeu dont je ne connais pas les réponses (comme d'habitude 🤣). Il s'agit de retrouver les noms donnés à ces karsts (que je n'ai peut être pas pris en photo)

1) L'éléphant

2) La femme attendant son époux

3) Le chameau à dos d'éléphant

4) Mère et fils

5) Oiseau Phénix ajustant ses plumes

6) Belle jeune fille sortant de l'eau


Autres photos remarquables 😄

La foule qui se déplace en groupe et paie à nouveau la navette à l'intérieur du parc

Mais futée, j'avais repéré les lieux de cet immense parc la veille. Business is Business pour les Chinois. L'entrée principale se trouve à l'opposé de l'entrée de la Stone Forest. Il en coûte 25 yuans pour relier les deux en bus électriques. Une myriade de ces véhicules pour des millions de visiteurs. Le pactole 🤑. Mon charme a agi par deux fois. Lors du repérage, des gardiens de parking m'ont fait passer par leur petit sentier et ni vue, ni connue, j'étais sur le site. Le lendemain, jour de la visite, sachant qu'ils ouvraient à 7h30, j'ai suivi les employés par une porte. Ni vue.... 😌

Par ailleurs, j'ai payé demi tarif. Effectivement, ce n'est pas le charme mais l'âge 😉

Il ne faut être ni gros, ni porter un sac à dos

D'autres photos dont certaines font peut-être partie du jeu (c'est pour compliquer car mon lecteur est intelligent)



Peintures
7

Kunming est le passage obligé pour les transports ferroviaires et aéroportuaires.

Ayant joué la sécurité, à nouveau j'avais réservé un vol pour justifier la sortie du territoire. Pourquoi suis-je craintive vis-à-vis de l'administration Russe, Mongole et Chinoise 🤔

Je ne prends pas les habitants sans avoir au préalable discuté avec eux. J'aurais pu prendre des dizaines de photos car j'ai passé de longs moments, une richesse, à les écouter chanter, jouer des instruments de musique, broder, fumer dans leur drôle de tuyau,... Mais ces instants, je ne les partage pas et je m'insurge contre ces pratiques de vouloir se prendre en selfies et de voler l'image d'inconnus.

Par contre, je peux photographier les affiches publicitaires dans le métro. Je me demande pourquoi ils ne choisissent pas des top models comme en France 😳