Une escale à Sydney: 6 jours de découverte

7 étapes
4 commentaires
2
Ville de bout du monde et plus grande d'Australie, Sydney a de nombreux atouts. Sans compter son iconique opéra posé sur l'eau on vous emmène entre buildings, plages de surf, parcs et vie de quartier
Du 5 au 11 juillet 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Arrivés en provenance de Singapour, nous voilà débarqués à 9h30 à l'aéroport de Sydney.

Ouf, on passe sans problème les contrôles sanitaires qu'on craignaient un peu... Oui quand on voit la liste des produits interdits à l'importation et le long questionnaire d'entrée, ça fait un peu peur ! On avait même nettoyé nos semelles de chaussures pour éviter d'amener de la terre d'Asie !

En tant qu'île, ils essayent de limiter tout risques pour leur faune et flore endémique...

Pour vous rendre de l'aéroport au centre ville:

- Le plus économique (18$): en train ligne T8 partant du terminal international et du domestique toutes les 10mn et en 13mn vous voilà au centre ! De central station vous pouvez ensuite rayonner dans tout Sydney. Pour horaires, plans des lignes... voir le Site Sydney trains.

Mieux d'acheter une carte Opal que vous rechargez pour vos trajets.

- Si vous êtes plusieurs: partager un taxi (30 à 65$ selon la direction). Voir le Site de l'aéroport pour les infos.

En un coup de train, nous voilà donc au centre et en un changement au quartier "sulfureux" (pour des critères australien) de Kings cross , moins cher pour y loger et donc riche en hostels ! Ils le nomme le "Pigalle" Australien à cause de sa concentration en clubs, boîtes à striptease,... mais bon pas de panique c'est plutôt bon enfant et en cette saison c'est même franchement endormi !

Sydney center
Sydney center
Quartier de Kings cross à l'Est du plan 👉  Opéra house au Nord ☝️

Bon premier constat: on est frigorifiés ! Ici au mois de Juillet c'est l'hiver et même si il n'est pas trop rude à Sydney, ça fait 7 mois qu'on comptait 20 à 30 degrés de plus ! 😨

On se pause quelques heures dans notre petite chambre d'auberge de jeunesse avant d'oser ressortir !

Une bonne adresse pour séjourner à Sydney: Zing backpackers hostel (52€/nuit)

Situé dans une rue tranquille près du métro de Kings Cross

Chambre double comprenant un évier et un frigo, salle de bain partagée, petit déjeuner compris et grande cuisine à disposition.

Bon le prix pique un peu mais c'est Sydney et on avait pas envie de dortoir....

Et sinon pleins d'hébergements similaires dans la même rue !

A proximité: supermarché Coles dans le centre commercial Kings cross.

Pour Maëlle c'est une deuxième découverte de la ville, elle y avait passé quelques semaines il y a 9 ans et est bien heureuse d'y être à nouveau ! Y a des villes comme ça dans lesquelles tu te sens bien et où tu te verrai bien vivre...

Traversant une partie du charmant Potts point ( quartier qu'on explorera davantage plus tard), on apercoit le port en contrebas. Par un jeu d'escaliers nous y voilà, longeant la baie de Woolloomooloo (qui a déjà vu un mot avec autant de O ? 😆, en fait nom aborigène signifiant "jeune kangourou"). C'est un des plus anciens quartiers de Sydney où se trouvaient les docks. Son quai en bois ou "Finger wharf" est un endroit animé comprenant de nombreux restos, hôtels et pubs chics. Le lieu est encore plus sympa sous l'éclat orangé du soleil couchant.

On gagne rapidement le chemin bordant la partie Est du Royal Botanical garden au bord de l'océan. Ce parc est le plus emblématique de la ville de Sydney, mais on en profitera davantage les jours suivants sous le soleil ! Pour l'heure, c'est en contrebas du point de vue de Mrs Macquarie chair qu'on admire pour la première fois la lumière du jour décliner derrière l'Opéra, on y passe un moment sous le vent glacé 🤐.

Il fait nuit, l'accès pour la suite de la promenade vers l'Opéra ferme tôt en hiver... On est donc obligés de faire demi tour. Après avoir traversé la lisière du parc vers le Nord, puis un bout du centre ville pour gagner le quartier de Chinatown (qui a dit qu'on était déjà nostalgiques ?), on se trouve un food court comme on les aime ! Attablés au centre de plusieurs stands, on déguste quelques spécialités asiatiques avant de regagner nos peinates en train.

J2

Ce matin, on fait quelques courses, afin d'abaisser le budget en cuisinant matin et soir à l'auberge. Ici on est loin des prix de l'Asie, donc pas de resto ou street food au menu !

En Australie les supermarchés ne sont pas toujours facile à trouver car souvent à l'intérieur de buildings ou centres commerciaux donc pas de panique si vous ne voyez pas de grands enseignes !

On prends ensuite la direction de Town hall (hôtel de ville) où on a rendez vous avec un guide. Pendant 3h on effectuera une visite complète des principaux points d'intérêts du centre ville.

Et par la même occasion, on va en apprendre davantage sur l'histoire de cette ville la plus importante d'Australie.

Cela permet aussi de se repérer plus rapidement dans une ville donc il vaut mieux faire ça en début de séjour !

Pour la visite de Sydney on vous conseille la compagnie I'm free walking tour.

Visites gratuites (sur base de pourboires). Premier "tour" du centre (Sydney sights) et second du quartier The Rocks le soir.

On commence donc la découverte par le coeur de la ville: le quartier CBD (ou central business district), s'étendant jusqu'à l'opéra. C'est le quartier des affaires où se côtoient nombreux buildings et anciens bâtiments victoriens. Cela donne une mixité assez sympa !

A gauche: réflection de la Sydney tower dans un building 

On navigue alors entre costumes 3 pièces et talons aiguilles de l'hôtel de ville au célèbre vieux centre commercial Queen Victoria building.

De retour à l'extérieur, on se retrouve à la pointe Nord de Hyde Park (belles allées arborées), nous voilà à Queen square face aux statues de la reine Victoria et de la superbe fontaine Archibald.

Pause culture pour briller au trivial pursuit:

- La zone de Sydney était peuplée par des Aborigènes pendant plus de 40 000 ans. (Quasiment décimés par la suite...).

- A partir du 17e s l'Australie fût découverte par les Européens, tout d'abord Hollandais puis James Cook en 1770 en pris possession au nom de la couronne Anglaise.

- Du coup envoi de 11 bateaux remplis de bagnards Anglais, la première colonie est fondée sur le site du quartier de The rocks !

- Petit à petit les colons libres remplacent les arrivages de forçats avec une économie basée sur les chantiers navals et la laine.

- En 1851 la ruée vers l'or qui attire des milliers d'émigrants Européens, Asiatiques et Américains, Sydney devient l'une des villes les plus peuplées de l'hémisphère sud avec un demi million d'habitants.

- Devenue la capitale du Commonwealth d'Australie (indépendant du Royaume uni en 1901), elle n'a cessé de grandir et s'enrichi de nombreux monuments comme le pont Harbour Bridge et l'Opéra.


Dominés par l'originale Sydney tower et ses 309 mètres, on remonte la fameuse rue Macquarie street. Elle est bordée de nombreux bâtiments historiques, de banques et de quelques places originales.

A gauche: notre guide en action  ! 

Après pas mal de circonvolutions on atteint finalement l'océan ! Bien évidemment on fait un ptit tour vers l'Opéra, puis, on longe les quais de Circular quay en direction du quartier de l'autre côté du port. Ici se termine le tour, on se dit que cette baie est vraiment incroyable !

Puisqu'on en a jamais assez... 😅 On continue avec une deuxième visite, cette fois-ci nocturne du quartier de The rocks et de Miller's point. Les deux s'enchaînent très bien puisque la première se termine où la seconde commence, et on a une demie heure entre les deux visites. De quoi bien profiter des dernières lumières du crépuscule et du ballet lumineux des bateaux taxi.

À la nuit tombée, on découvre les allées du plus vieux quartier de Sydney situé aux pieds de l'Harbour bridge. Son nom (The rocks = les pierres) vient des bâtiments construits en grès. On découvre également quelques touches d'art moderne disséminées ça et là, comme une voiture écrasée par une pierre et un tunnel rempli d'empreintes de pas 😄. Pour les empreintes de pas, on va appeler ça de l'art moderne participatif... Ou simplement une drôle d'habitude des locaux !

Au départ point d'ancrage de bagnards puis repère de marins et prostituées, The rocks est maintenant réputé pour ses pubs, son marché et ses édifices restaurés. Ça fait un peu chic et bien propre, mais sans manquer de charme, surtout de nuit.

On prend de la hauteur vers Miller's point en passant sous le Harbour bridge, pour profiter de quelques points de vue bien sympa !

A droite: Miller's point 

Après tout ces kilomètres, nos pieds fument..., ce sera métro / noodles / dodo !

J3

La journée commence par une balade dans le quartier jouxtant le nôtre, le cossu Potts point. Situé à la lisière du port, c'est le plus petit de la ville mais aussi un des plus peuplé. Il a un petit air de Soho à Londres ou de l'East Village à New-York avec ses rues bordées de massifs et ses nombreux cafés bohèmes. De nombreuses façades art déco et rangées de maisons des années 1920 donnent un charme particulier à ce lieu.

Puis on emprunte à nouveau les Mc Elhone Stairs, avec la sensation de plonger dans les buildings en direction du Royal botanical garden (jardin botanique royaux).

Fondé en 1816, il est le plus grand parc de Sydney avec ses 30 hectares ! Ici il est permis de marcher sur la pelouse, faire son jogging, s'enfoncer dans des serres tropicales ou tout simplement bouquiner sous un arbre centenaire. C'est un paradis pour les touristes et les locaux !

On y verra une plus grande concentration d'oiseaux en liberté qu'en Asie (si, si,....), entre Chauves-souris géantes, Cacatoès, Cormorans et Ibis considérés comme les pigeons locaux.

La situation exceptionelle du parc en bordure de la baie permet des points de vue aussi bien sur la skyline de Sydney (rangée de buildings) que sur l'opéra.

Des visites gratuites du parc ont lieu tous les jours, pour vous renseignez sur toutes les activités voici le site du Royal Botanic Garden.

Traversant le parc, on arrive donc logiquement à l'opéra, pour l'observer pour la première fois de plus près. Monument emblématique de la ville, il est célèbre dans le monde entier et ce n'est pas pour rien...

Il est vrai que son architecture hors norme avec ses 3 dômes constitués d'une succession de coquilles blanches étincelants dans le soleil, en jette ! Les motifs géométriques constituant ces fameuses coquilles sont assez originaux, il s'agit de plus d'un million de toutes petites tuiles blanches. Situé sur une avancée de terre, on a l'impression d'être perché sur une île.

Construit par un Danois (Jørn Utzon), la construction s'acheva en 1973. Devant durer 3 ans pour 7 millions de dollars, il fallu au final 16 ans et 100 millions de dollars pour terminer le bâtiment !

Pour 34$, vous pouvez effectuer une visite guidée d'1h de l'opéra. Tous les jours en Anglais et quelques fois par semaine en Français.

Très intéressante et permet de rentrer dans l'immense salle de concert (Maëlle l'avait faite lors de sa première visite en Australie).

Suivant la baie et Circular quay d'où partent les ferry, rebelotte nous voilà à The rocks dont on vous a parlé la veille... aujourd'hui c'est jour de marché !

Le traversant vers l'ouest, on échoue finalement au quartier de Barangaroo.

"Barangaroo", du nom d’une célèbre femme aborigène dont le mari, joua les intermédiaires avec les colons britanniques, à leur arrivée sur l’île au XVIIIe siècle.

Ici encore se côtoient anciens bâtiments industriels rénovés, vieux hôtels et les maisons victoriennes qu'on adore ! En chemin, on a du mal à se faire à la vision des ibis faisant les poubelles... 🤔 D'ailleurs les locaux les surnomment "Bin Chicken" ou poulet de poubelle, sympa non ?!

Le long de l'eau, se situe la Barangaroo Reserve, ouverte en 2015 elle est la première étape d'un projet colossal (et à tendance écolo) visant à transformer le site de l'ancien port - pour le moment une espèce de friche industrielle - et à lui redonner son aspect précolonial... A l'heure actuelle c'est un parc assez sympa d'où on aperçoit l'autre côté de l'Harbour bridge et des banlieues résidentielle huppées.

On marche, on marche sous le soleil (la température monte, youpee !) avec comme guide le bord de l'eau, pour atteindre Darling harbour. Alors là, changement d'ambiance ! Ce sont des lieux ultramodernes avec tours de verres et édifices futuristes.

Dans sa première partie, de King street wharf, le bord des quais en bois est constitué de tours d'habitations dont le rez de chaussée est une succession de bars, cafés et restos.

Arrivés au port de Darling Harbour à proprement parler, c'est le coin des attractions touristiques à la sauce bling-bling ! On peut y admirer des bateaux de croisière, partir en expédition pour voir les baleines, aller à différents musées (Madame Tussauds, l’aquarium de Sydney, le musée maritime national...) mais peu tentés, ce sera petit café en terrasse avant de visiter les quais.

Dame perruche à gauche ! 

Traversant le vieux Pyrmont bridge, on se trouve un coin plus calme pour le coucher du soleil, où admirer la marina et les édifices du centre de Sydney en second plan. Une magnifique réplique du vaisseau avec lequel James Cook a découvert l'australie est aponté de ce côté là...

Continuant le long des jetées, on fini notre épopée du jour à Pyrmont, quartier résidentiel fortuné, abritant de belles demeures, le seul casino de la ville et le plus grand marché au poisson !

De là c'est pratique, en un coup de tram on rejoint central station et la casa en faisant quand même quelques poses photo de nuit !

J4

Bon la ville c'est bien sympa mais quand on pense à l'Australie on image...... plages et surfeurs ! Et ça tombe bien, à Sydney il y a ça aussi !!

Vamos a la playa (oui on vous écrit ces lignes actuellement d'Amérique du Sud 😉 ) et à Coogee beach pour commencer. De là on souhaite arpenter le chemin côtier, (Bondi to Coogee coastal walk) raliant la fameuse plage de Bondi beach ! (à prononcer Bondaï un peu comme bonzaï, mais avec le nez bouché 😆)

Bien évidemment il est possible de l'effectuer dans l'autre sens, au départ de Bondi, mais on se dit que dans ce sens là il y aura peut être moins de monde...

Pour y aller:

- Prendre le train vers Bondi junction et de là un bus (353) vers Coogee beach, c'est très facile et bien indiqué.

- Si vous décidez d'aller directement à Bondi beach: idem prendre le train jusqu'à Bondi junction puis le bus (333 ou 380). Ou ces mêmes bus partent directement depuis le centre ville.

Arrivée à Coogee  

Coogee beach

Bon qu'on se le dise, pas d'énormes difficultés sur ce chemin de 6km à part une bonne floppée d'escaliers, selon le nombre d'arrêt photos il est bouclé en environ 2h. Par contre il vaut vraiment le coup ! Et il y aura 5 plages sur le trajet, les chanceux... (bon on fanfaronne mais pas de maillot, c'est l'hiver on vous rappelle et... on est sudistes !).

On commence donc par la large plage de Coogee, en arc de cercle faite de sable doux et fin. Elle paraitrai presque sauvage bien que bordée de quelques immeubles bas, cafés et d'une grande pelouse (avec des barbecues en libre service, spécialité Australienne...).

Du Nord de la plage, le chemin pavé grimpe un peu et on se retrouve sur une falaise surplombant la baie. D'ici les vagues viennent s'écraser à grand fracas et selon la saison on peut apercevoir des dauphins du bien nommé Dolphin point, mais aujourd'hui point de cétacés.

Dunningham reserve à Gordons bay

La roche devient volcanique, découpée et colorée par endroit sur cette partie sauvage du parcours. Les points de vue magnifiques s'enchaînent avant de redescendre vers Gordons bay. Là c'est une petite crique étroite peu aménagée où sont amarrés de nombreuses barques, la couleur de l'eau est juste paradisiaque à cet endroit !

De Clovelly beach au cimetière de Waverley

La plage de Clovelly est la moins charmante du parcours et plutôt bétonnée, elle dispose quand même d'une belle piscine d'eau de mer. On remonte à nouveau vers Burrows park haut lieu de la pratique du boulingrin (ou lawn bowling). Comment vous ne connaissez pas ? Et bien nous non plus, c'est en gros un mélange de bowling et pétanque à la sauce british...donc sur gazon !

Puis on débouche sur l'immense cimetière de Waverley, bon je crois que c'est un des plus beaux endroits où reposer en paix... Toutes les tombes blanches sont posées sur un terrain en pente douce vers l'océan.

Bronte beach à Tamara beach

Vient ensuite Bronte beach, plus familiale que Bondi avec encore une belle piscine d'eau de mer, mais gratuite ! Ici les surfeurs s'en donnent à coeur joie.

La suivante, non moins belle est la plage de Tamara, une de nos préférées. Encerclée de deux falaises elle est plus longue que large. De gros rouleaux viennent s'échouer sur le sable pour rajouter au magnifique tableau. Vu le peu de monde, les sauveteurs sont tranquilles...

Bondi beach 

Pour la dernière partie de la balade, on suit la côte au milieu des rochers avec des vues dégagées sur Bondi beach au loin et les plages que l'on vient de passer. On se posera justement par là pour déguster nos sandwichs.

On surplombe ensuite les incroyables piscines d'eau de mer de l'hôtel Bondi iceberg club. Il est possible d'y aller moyennant quelques dollars voir d'y profiter d'un brunch avec vue 😉

Plage de Bondi au second plan 

Et nous voilà les pieds sur l'immense plage de sable fin et eau turquoise s'étendant sur 1km, elle est certainement la plage la plus connue d'Australie. Ici millionaires, familles, sportifs et backpackers sont réunis ! Un peu l'équivalent de nos champs elysées quoi... 😉

Bondi est un mot aborigène signifiant " le bruit de l’eau se brisant sur les rochers ". Les Aborigènes de Bondi se nommaient les " Eora " (le peuple).

Surveillée par des dizaines de sauveteurs (même héros du programme TV " Bondi Rescue "), ils secourent chaque année 2 500 personnes rien que sur cette plage ! Avec chance, on peut parfois apercevoir baleines, dauphins ou requins dans les environs. Bien évidemment elle est LA mecque des surfeurs !

Au lieu d'aller flaner dans les nombreuses boutiques et cafés de Bondi ville, on reprends le bus pour découvrir d'autres quartiers sur la route du retour !

Paddington et Surry hill

Tout d'abord nous voilà au quartier de Paddington, aux allures de village, c'est un haut lieu de la mode et du design à l'Australienne... On flâne sur Oxford street à la chasse aux manoirs victoriens, avant d'aller prendre le gouter !

Aymeric trouvera son bonheur gustatif (fondue de chocolat 😍 et fraises) au marché de Paddington qui a lieu tous les samedis pendant que Maëlle trouvera des bijoux bien sympas.

Pour digérer, on vous conseille le parc Reservoir garden, très original et remarquable transformation d'anciens réservoirs à eau de la ville.

En poursuivant vers le Nord, nous traversons le quartier de Surry hill, autrefois malfamé il est aujourd'hui branché et aimé des artistes. Les anciens entrepôts de marchandises ont été transformés en loft et les galeries d'art y fleurissent. Les teintes d'automne/hiver sont particulièrements intenses dans les allées par ici...

On a beaucoup aimé l'ambiance de ces quartiers, qualifié de bobos par les mauvaises langues 😄

De l'autre côté du pont...  

N'étant toujours pas fatigués, on se creuse la tête pour trouver un bel endroit pour le coucher de soleil... Le temps de se décider, on file vers Central station, afin de traverser le mythique Harbour bridge en train. Comme on a tardé, on ne verra le coucher de soleil que de derrière les vitres mais du haut du pont s'il vous plait !

Descendus à la gare de Milsons point, on se rend au Luna park tout proche, pour admirer sa fameuse facade délirante de plus près.

Il est réputé pour sa belle vue de la baie, sauf qu'à cause de travaux qui bouche le paysage, Aymeric n'est pas satisfait de ses photos... On continue encore et toujours plus au Nord pour faire le tour de Lavender bay jusqu'à Mc mahons point et Blues point tower et là les photos claques 😉 !

Il fait froid mais on ne regrette pas, cette promenade donne des perspectives vraiment magnifiques sur la ville, si on avait eu le temps on l'aurait arpentée de nouveau de jour.

On se retrouve loin d'un arrêt de métro et les ferry sont moins fréquents à cette heure là, on traverse donc une partie du quartier résidentiel fortuné de North Sydney avant de prendre un train de retour. Encore une fois les semelles ont chauffées, mais que de beaux paysages dans une même ville, ça vaut bien la peine d'avoir les pieds endoloris !

J5

Aujourd'hui c'est dimanche jour béni où les transports coûtent maximum 2,50$, c'est le bon moment pour aller aux endroits les plus éloignés !

Au départ, on avait prévu d'aller aux Blue moutains (montagnes au nord de Sydney ) mais finalement on a la flemme de faire trop de trajet dans la même journée on change donc nos plans pour Manly !

Pour la première fois on profite du service des ferry au départ de Circular quay, qui permet de rallier différents quartiers de Sydney bien plus rapidement que par la route.

Le quartier de Manly est situé sur une péninsule située entre baie et océan au Nord du centre ville (à 10km), de l'autre côté du pont. En bateau on y est en 30mn.

Autre bonus non négligeable, par cette occasion on traverse toute la baie de Sydney en passant devant l'Harbour bridge et l'opéra: magnifique !

Au fur et à mesure on voit la ligne des buildings s'éloigner alors qu'on prend le large vers l'océan et on se retrouve au milieu d'une régate de magnifiques voiliers.

Débarqués au wharf de Manly (quai), c'est l'effervescence du dimanche, il y a foule en terrasse, des petits marchés occupent les allées et les nombreuses boutiques de surf ne désemplissent pas. On file directement à la plage traversant l'avenue piétonne principale pour déguster nos sandwichs face aux vagues.

La plage de Manly, longue de 1,5 km, est avec Bondi la plus connue de Sydney. Mais ici c'est plus: ambiance de vacances décontracté à l'année que m'as tu vu...

Excellent spot pour apprendre le surf, de nombreux champions Australiens ont fait leurs premières armes ici. Elle bénéficie comme de bien entendu d'une piscine naturelle à une de ses extrémités....

Vers le Sud de la plage on choisi d'emprunter le chemin côtier en direction de Shelly beach. Magnifique petite plage bordée d'eau turquoise, située dans un sanctuaire marin. On voit quelques courageux en explorer les fonds en palme/masque/tuba.

On continue en direction du parc de North Head Sanctuary.(Que tu peux rejoindre aussi en bus ou à vélo depuis Manly centre).

Et on se retrouve sur un front de falaises sauvages qui offre des vues incroyables sur l'océan. On a l'immense joie et chance d'observer des baleines passer au loin !

On continue la boucle jusqu'à Fairfax lookout et là on est bluffés par une vue encore différente sur la baie de Sydney !


Pour la petite histoire, North head était habité par les aborigènes avant que la colonisation (en 1828) ne transforme ce site en zone de quarantaine pour certains des nouveaux arrivants sur le continent. Les aborigènes furent quasiment décimés par les maladies importées par les Européens.

Et, vers les années 30, le site fut utilisé à des fins militaires lors de la 2ème guerre mondiale devenant un des plus grands site fortifiés d’Australie. Il reste de nombreux vestiges de cette époque.


En un coup de bus nous revoilà au ferry, on en loupe un sous notre nez, on aura donc le suivant pour observer la fin du coucher de soleil depuis le bateau...

Autre marches qu'on aurait aimé faire aux alentours:

- Le Manly Scenic Walkway: sentier côtier magnifique de 10km, au départ de Spit bridge à l'Ouest de Manly qui traverse notamment le Sydney Harbour National Park avec vues sur le centre de Sydney.


Ou alors le faire dans l'autre sens, en partant à gauche depuis l'arrivée du ferry et une fois à Spit bridge soit traverser le pont et prendre un bus direction le CBD, soit prendre un bus direction Manly pour reprendre le ferry ou faire le chemin inverse.


- Nombreuses randonnées le long de l'océan vers le nord et les Northern beaches. Quelques idées .


Site des parcs nationaux Australiens ici.

J6

C'est déjà notre dernier jour à Sydney, que c'est passé vite...

Après avoir pris un grand bol de nature ces derniers jours, on va à la chasse à la culture !

Non loin de chez nous se trouve l'Art gallery of New South Wales, l'entrée est gratuite et on profite de 5 étages d'art Australien, Asiatique, Européen mais surtout un étage consacré à l'art du peuple aborigène. Bon pas de photos c'est interdit !

En coupant par le Royal botanical garden, on se retrouve au Sydney Hospital, bâtiment colonial datant de 1811 et plus vieil hôpital d'Australie mais qui est toujours en activité. De l'autre côté on débouche dans Macquarie street, rue chargée d'histoire qu'on avait déjà emprunté lors de notre free tour.

Juste à côté de nous mai tenant se trouve The mint. C'est un des plus vieux bâtiment existant de Sydney et donc d'Australie. Construit d'abord comme dispensaire médical connu sous le nom de Rum Hospital (financé grâce la vente de barils de rhum...), il devint en 1854, le premier Royal Mint (Hôtel de la Monnaie royale) hors d'Angleterre.

En descendant l'avenue vers l'océan on passe ensuite devant le parlement Australien, la bibliothèque nationale et quantité d'autres belles façades.

En haut au centre: oeuvre de et à Droite: parleme En bas à gauche: public library 

Avant d'aller faire nos adieux à l'opéra, on observe quelques instants un énorme bateau de croisière qui vient obstruer les quais...

Instant selfie pas coutumier: goodbye l'opéra ! 

Traversant l'agitation de Circular quay on gagne le Museum of contemporary art situé au bord de l'eau non loin de The rocks. Gratuit également, il présente une large collection d'oeuvres contemporaines Australiennes et du monde.

Après un déjeuner tardif, de sandwichs maison comme de bien entendu, on gagne les hauteurs pour emprunter les escaliers sur Argyle street conduisant à l'Harbour bridge.

Considéré comme le 2ème symbole de la ville, ce magnifique pont de plus d'1 km enjambe la baie entre The rocks et Millers point. Pont le plus large au monde il fut achevé en 1932 et coûta près de 20 millions de dollars.

Il y a plusieurs façons de l'apprécier et le traverser:

- La plus simple: à pied ! Promenade située sur le côté est du pont.

- Via les transports: en train, en voiture ou en vélo grâce à une piste cyclable sur le côté ouest du pont.

- Par le Pylone lookout: après 200 marches, plateforme d'observation située sur le pilier Sud Est du pont, ouverte de 10h à 17h et coûte 15$/pers.

- Avec Bridge climb: escalade au sommet du pont avec un guide, la sortie dure 3h et la vue doit être superbe mais ça coûte 300$ en journée et 380$ au coucher du soleil... en plus tu ne pourras pas emmener ton appareil photo, et donc acheter par la suite les images au prix fort.


Bon on a fait simple vous avez compris et on a profité d'un aller retour à pied avec cette vue incroyable.

Au lieu de redescendre par le même chemin à la sortie du pont, on est tombé par hasard sur Cahill walk, sorte de promenade amménagée qui permet de surplomber The rocks et le port.

Pour terminer notre séjour en beauté, on retourne au bord du parc Royal botanical garden pour le coucher de soleil. On y rencontre un Français expatrié et amateur de photos très sympa avec qui on discute pendant une bonne heure.

Quel chance le ciel ne semblait pas prometteur au premier abord, mais finalement on a le droit à toute une palette de rose/orangé qui dure dans le temps...

Dernier soir soir oblige, on se paye une bonne petite bière dans un des pub de notre quartier ! On s'en fait même offrir une par nos voisins de table avant de prendre Indien à emporter: y a pire 😄 !

Demain début d'une nouvelle aventure avec une épopée d'un mois en van en Nouvelle zélande !!

Nos coups de coeur

- Sans originalité, la vue de la baie et de l'Opéra de jour comme de nuit, de différents points de vue et cette ouverture perpétuelle sur l'Océan.

- Les balades en bord de mer autour de Bondi et Manly et y voir des baleines !

- Cette sensation de vie tranquille et les différents petits quartiers avec leurs marchés, architecture victorienne,...

On a moins aimé:

- Les températures fraîches du mois de Juillet (ok on fait un peu nos chochottes après 7 mois d'Asie), mais du coup pas de baignade ! 😄

- Les prix exhorbitants pour se loger (un airbnb moins onéreux nous a annulé à la dernière minute) ou pour manger en ville.

On ouvre la bourse

En comptant nourriture, logement, transports, activités, extras,...

Nos 6 jours à Sydney nous seront revenus à 45,40€ / pers et par jour. (Contre 55€ prévus grâce à l'excellent site planificateur à contresens).

On arrive à un GRAND TOTAL de 558€ à deux (soit 279€ par personne pour 6 jours).

Pour lire la suite de nos aventures voici le lien vers le carnet tour du monde.