Thaïlande: 4 jours à Bangkok

4 étapes
12 commentaires
8
Première partie de notre passage en Thailande, 4 jours à Bangkok avant de partir pour la Birmanie.
Du 16 au 19 décembre 2016
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

1er jour, arrivée à 12h heure locale, après 14h d'avion et d'escales depuis le (relatif) froid de Nice en passant par la chaleur de Dubaï, autant dire pas super en forme !

Un petit voyage de 3/4 d'heure sur le Airport rail link (train express qui rallie le centre), puis de Sky Train (Rer dans les air pour nos amis francilliens) plus tard on arrive à l'hôtel réservé comme cadeau d'anniversaire par nos amis....... et forcément, malgré l'envie de profiter de cette ville, on fait un court coma avant de se réveiller à la nuit tombée.


Bien qu'Emirates nous ait gâté sur ces deux vols, la faim autant que l'envie nous pousse à faire une virée nocturne. On découvre au hasard de nos pas le quartier de Sukhumvit en suivant les ruelles les plus exotiques et fourmillantes possible. Ici pas de problème pour grignoter, la street food est omniprésente, de toutes les couleurs, consistances et odeurs possibles, mais dans notre état de fatigue et après bien des hésitations on se retrouve entouré d'enseignes libanaises et vive les fallafels !

D'accord ce n'est pas thaï, pas exotique, ni même asiatique et surtout pas bien téméraire pour une première !

Pour finir la soirée, direction l'hôtel et pour fêter ce début d'aventure en grandes pompes, on grimpe au toit terrasse, et on déguste une bière devant une excellente vue de la ville et de la piscine de l'hôtel. Merci les amis !!!

Ce sera la seule image du premier jour de notre aventure car on vous épargne nos têtes à faire peur 😨😆

2

Premier réveil bien tardif en Thaïlande, on se décidera à décoller à 14h. Direction le plus grand marché de Bangkok, au nord de la ville et ouvert le week-end seulement. C'est immense, il compte pas moins de 15 000 stands ! Il nous faudra d'ailleurs une carte pour tenter de naviguer dans ses dédales.

La foule est dense et c'est un véritable jeux de slalom entre les étals. On en profitera pour tester la street food locale avec une bonne soupe thai comme petit déjeuner et une noix de coco bien fraîche en dessert.

À la recherche des quelques affaires qui nous manquent: la journée sera dédiée au mini-shopping !

Après une pause de relative fraicheur au sein du parc jouxtant le marché, on admire le coucher de soleil sur le lac, puis nous revoilà partis via le skytrain (BRT) vers l'est de la ville.

On descends à l'arrêt siam au coeur du quartier des centres commerciaux et hôtels de luxe à la recherche désespérée de tongs qui conviennent à Aymeric 😉.

Toutes les boutiques de Nice étoile tiendrai dans un seul étage du gigantesque Siam paragon qui en compte six ! On a l'impression de voir des centres commerciaux imbriqués les uns dans les autres. On trouve un étage dédié au food court et il y a même (malheureusement 😠) un modele réduit de marineland au sous sol, inutile de vous dire qu'on est pas allés voir....

En sortant on "tente" de nous rappeler que c'est bientôt Noël. Les esplanades sont décorées d'immense sapins lumineux et autres structures clignotantes qui font le bonheur des touristes, un peu plus et on se croirait au pied du Rockfeller center de New york !

Sur le chemin du retour de notre hôtel, on se pose un long moment au bord de route près d'un autel bouddhiste, où nos narines sont chatouillées par les odeurs d'encens.

On reste complètement hypnotisés par le flux constant des véhicules, taxis et tuk tuk qui effectuent un ballet bruyant pour s'éviter, et on passe un bon moment plantés au bord de route pour tenter de les photographier.


Pour se remettre de cette "dure" journée, petit bain dans la piscine avant de passer notre dernière nuit dans cet hôtel.

3

Troisième jour à Bangkok et réveil matinal, on doit refaire nos sacs à la mode tetris pour aller dormir à Bangkok downtown. Pour s'y rendre on va minimiser la marche car il fait 32 ° et on est loin d'y être habitués ! Direction le Skytrain qu'on prendra cette fois en direction du sud jusqu'à croiser le fleuve chao phraya pour continuer en "taxi" boat. On prends l'ampleur de cette ville gigantesque couvrant 1500 km2 et regroupant plus de 10 millions d'habitants !

Il nous faut donc trouver le bon bateau, chaque trajet étant défini par une couleur, avant d'attendre sagement en ligne l'arrivée de notre embarcation, pour nous ce sera la Orange qui fait un stop à presque tous les arrêts et coûte le moins cher. Puis c'est parti on file à toute vitesse, des embruns dans le visage, en slalommant à travers le flux constant de bateaux et pétaradant entre les arrêt. Chaque stop se fait au son des sifflets du matelot guidant le capitaine. Les appontages sont parfois violents mais toujours super rapides.

Une fois arrivés à destination on décharge brièvement nos affaires avant de découvrir notre nouveau quartier Ko Ratanakosin et se restaurer d'un pad thai dans un resto de rue qui deviendra notre cantine.

Direction le Golden mount, pagode perchée sur une colline plus à l'est, qu'on découvre après une bonne quantité de marches au son des mantras. La colline est d'un blanc éclatant et la pagode d'or parait toute neuve, normal, au détour d'une série de marche on tombe sur des peintres au travail.

Une fois au sommet, l'ascension vaut le détour avec un panorama à 360° sur la ville: mélange d'habitats traditionnels, de quartiers délabrés, de hauts buldings et de temples colorés.

En redescendant, alors qu'on hésite entre suivre la rue principale et emprunter une minuscule allée le long d'un canal, un papy nous accoste. Il nous explique que c'est un jour spécial et qu'il y a des cérémonies un peu partout en ville pour le deuil du Roi (on avait bien vu les centaines de personnes en noir le long d'une artère principale de la ville, c'est plus clair maintenant), on le quitte en se dirigeant vers la ruelle (bien plus exotique).

S'en suit un dédale de micro passages le long de l'eau, c'est tellement le fouili qu'il est difficile de savoir si on débouchera là où on veut ou s'il faudra faire demi-tour. Pas de stress même en partant léger, on embarque une tablette et un smartphone, difficile donc de se perdre avec carte et gps...

En photographiant un pont, un jeune étudiant thaï nous accoste. Il a un anglais plutôt compréhensible et nous explique qu'aujourd'hui les Tuk-Tuk sont moins chers car le gouvernement donne des coupons pour l'essence aux conducteurs🤔... en lui disant oú on se rend (Jim Thompson House), il nous conseille deux autres monuments à voir avant et tout ça pour 40 baths (1€) ! Il hêle un Tuk-Tuk qui passe devant nous, lui pointe des noms qu'il nous a entouré sur la carte, dit 40, le chauffeur acquiesce: c'est partit pour un tour de Tuk-tuk !

On est pas mécontents, ca nous fait moins de marche sous cette chaleur et c'est bien moins cher que ce qu'un breton rencontré au petit déjeuner nous a dis avoir payé pour un trajet équivalent ! Nous voila donc cheveux au vent et le sourire aux lèvres dans la circulation alors qu'on avait rayé le Tuk-Tuk de nos envies à cause du prix généralement exagéré.

On fait donc un premier stop à un énorme Buddah debout qui porte le petit nom de Wat intharawihan.

Puis on repart et là, notre chauffeur s'arrête, pointe un magasin en parlant de coupon d'essence à récupérer, ok on va voir.... on entre dans une boutique de fringues, je sens le truc venir. Les vendeurs veulent absolument qu'on regarde des photos de chemises pour homme dans un vieux intercalaire plastifié, ca tombe bien aymeric n'est pas fan de chemises, mais on s'applique en tournant toutes les pages et en disant non à chaque fois qu'ils essaye de nous faire acheter quelque chose. Devant notre refus catégorique ils laissent tomber et nous disent que c'est bon pour le coupon... tu parles, bien vu l'attrape touriste, ils sont mal tombés, nous on cherche à enlever des affaires de nos sacs 😂

Le prochain temple (Wat bowonniwet) où nous dépose le chauffeur est magnifique, on ne peut entrer dans le batiment principal car des moines sont en train de faire une cérémonie pour le roi, mais on visite les alentours un petit moment.

En resortant, plus de Tuk-tuk, on attend un peu, mais on doit bien se rendre à l'évidence: il a du trouver une course plus intéressante... on est pas plus avancés dans la direction de la Jim Thompson house, mais ce n'est pas grave on a visité deux beaux temples (non prévus) et surtout on aura fait quelques kilomètres en Tuk-Tuk gratuitement !!

On se dirige au hasard des rues vers la grande place Rama V puis au travers d'une université abritant le marble temple, cet endroit dégage une sérénité incroyable..

De ruelles obscures où les gens nous saluent avec chaleur, en traversées de canaux, on est de retour à la civilisation brillante, bruyante et nettement plus occidentale: la fameuse khao san road. Maëlle teste la négociation en marchandant une petite robe puis sera deux maï thaï pour clôturer en beauté 😩🍸

Pour les futurs voyageurs, voici quelques idées de prix:

- Bateau ligne orange 14 baths.

- Plat bon marché dans une échoppe de street food : 50 baths. (Attention pour les restaurants classiques il faut ajouter au prix affiché 10% de service et 7% de Tva).

- Nuit dans une gesthouse correcte avec SdB et bon wifi: 600 baths (Four Sons)

4

Dernière journée à Bangkok donc le programme est très chargé !

On a prévu de commencer par le palais royal, mais déjà nous faut-il trouver l'entrée avec les milliers de thaï en deuil venu offrir un dernier respect à leur roi défunt. Tous de noirs vêtus se dirigeant dans la même direction que nous, l'image est saisissante !

Un guide spécialement placé à un carrefour pour orienter les touristes nous explique que ce sont 50 à 60 000 thaï qui viennent chaque jour de tout le pays pour prier au palais. On leur donne aussi gratuitement des posters du roi défunt.

On est frappé par la gentillesse de la population et des agents de sécurité alors qu'ils sont à un moment marquant de leur existence et que comme beaucoup de touristes, on ne supporte pas le noir par 35°, mais on essaye de rester discret.

Après que maelle se soit fait rajouter une chemise et un châle sur sa tenue pas assez correcte (il n'aiment pas les leggings sous les tuniques 😉) nous voilà à l'assaut du palais royal et on prends plein les yeux !


Construit sur 21 hectares sur les rives du chao phraya il abrite: la résidence royale et salle du trône, des bureaux gouvernementaux et le Wat phra keo (temple du bouddha d'émeraude ). Malheureusement à cause des cérémonie seule la partie temple nous est ouverte, par contre on voit rentrer dans la résidence royale des groupes de thai en noir à l'exception de marins en tenue de cérémonie d'un blanc éclatant.

A la sortie c'est reparti pour slalommer à travers la foule de thaï "strictement" encadrée par la police locale, et qui peut trouver tout le long des axes principaux de quoi s'hydrater et manger gratuitement sous des tonnelles.

Situé immédiatement au sud du palais royal nous entrons dans le Wat pho. Il est un des plus grand (sur 8ha !) et plus ancien temple boudhiste de Bangkok.

Extrêmement connu, ce temple abrite une statue monumentale de 43m de long d'un Bouddha couché sur son lit de mort sur le point d'accéder au parinirvana... tout à fait de circonstance vu le contexte.

Ce temple est aussi le lieu de naissance du massage thaï et abrite une école réputée, on avait prévu de tenter l'expérience mais on se sent tellement moites que ce sera pour une prochaine fois !

On commence à avoir faim, mais ca aurait été moins drôle si on se perdais pas volontairement d'abord au milieu des entrepôts, marché aux poissons et ruelles obscures du début du quartier de chinatown !

Ouf on se pose avec vue 5 étoiles sur le fleuve, enfin du frais !?

Après une très courte traversée de l'autre côté de la rive nous accostons au pied du Wat arun qui doit son nom au dieu Hindou symbole de l'aurore. Le prang central (ou stuppa) en renovation, s'élève tout de même à 82m. Un parc bienvenu se situe à ses pieds où on s'alongera avec délice excepté pour visiter un petit temple à côté et prendre en photo les barges passant en nombre sur le chao phraya.

Puis c'est retour au point de départ via bateau, on se retrouve à la sortie des classes, longeant les étals de street food. Après une pause gustative avec des rotee aux bananes on déambule dans le marché aux fleurs.

Et puisqu'on en avait pas assez, nous voilà traversant la totalité de chinatown et là, on a vraiment l'impression d'être en Chine !

Peu d'inscriptions en thaï, des ruelles étroites, bondées et des échoppes a n'en plus finir. Il ne faut pas se laisser déconcentrer dans notre progression car il faut éviter scooters, chariots et stands ambulants circulant au milieu des voies piétonnes et à toute vitesse !

On atteint finalement notre objectif: le temple Wat trimitr au coucher du soleil.

On profite à nouveau du retour économique pour le portefeuille et les pieds par voie fluviale... Pour notre dernière soirée à Bangkok, pas assez fatigué par la chaleur écrasante et les 15km à pieds, on choisit de se prendre la tête à alléger nos sac afin de renvoyer un colis en France avant de prendre l'avion pour la Birmanie le lendemain !

On aura le temps d'engloutir un pad thaï avant de sauter dans le minibus pour l'aéroport, avec ses pictogrammes originaux qu'on voulait vous faire partager 😂

Pour lire la suite de nos aventures voici le lien vers le carnet tour du monde.