Singapour

4 étapes
4 commentaires
6
Ville état au sud de la péninsule malaise, entre modernité et nature. Une escale à ne pas manquer !
Du 30 avril au 4 mai 2017
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Petite étape sur le trajet nous menant en Indonésie et retour à l'ordre, la propreté et la modernité..., ces 4 jours à Singapour nous aurons semblé curieux mais bien agréables. Voici un petit topo de ce qu'il y a à voir !

Un peu d'histoire...

La république de Singapour est une cité état comprenant pas moins de 64 îles, qu'on réduit souvent à la principale de Pulau ujong. Avec la plus forte densité de population d'Asie (presque 6 Millions d'habitants) on s'attendait à étouffer entre les buildings mais que nenni, vive (aussi) la verdure !

Tout d'abord colonie Anglaise puis appartenant à la Malaisie jusqu'en 1965 (et située géographiquement sur la même péninsule), la cité a su se développer très rapidement.

Surnommée la suisse d'Asie, en gros il y a plus de millionaires qu'à Monaco ou au Qatar !

L'ordre et la loi

Le même parti règne depuis l'indépendance et est considéré (merci wikipedia ! ) comme une « démocratie autoritaire » ou « dictature bienveillante »... 😄

Fine singapore
Fine singapore

Bon du coup quand tu arrives à Singapour, tu sais qu'il va y avoir quantité de règles à respecter et que les filous de policiers sont tous en civil ! Tu risques facilement amendes, coups de batons voir pire...

Allez pour vous mettre dans l'ambiance une petite partie des interdits:

- 1000$ si tu craches, jette papiers ou mégots,... (bon ça c'est pas mal).

- 500 à 1000$ si tu manges, boit ou transporte du durian (fruit infect d'Asie) dans le métro ! (ça c'est maelle qui le dit, moi j'aime bien le durian, surtout en glace).

- interdiction de fumer en dehors de certaines zones et des chewing gums !

- exhibition sexuelle interdite, des européens se faisant des gros bisous sur la plage se sont pris des coups de bâtons récemment..., pornographie interdite (pas de playboy !), homosexualité masculine peu tolérée...

- contrôle d'internet, de la presse, manifestations et grèves interdites 😲

- Possession de drogue condamnée par châtiments corporels jusqu'à la peine de mort...

Voilouuuu, bon dit comme ça on a moins envie d'y rester, mais au final sur place tu ne ressens pas trop ces interdits et ce n'est pas le seul pays répressif que l'on ai traversé dans ce doux monde...

Des quartiers typiques

Pour revenir aux choses chouettes, Singapour est une ville cosmopolite, brassage de cultures majoritairements chinoises, malaises, indiennes et occidentales qui vivent en bonne intelligence. Les langues officielles sont donc l'Anglais, le Mandarin, le Tamoul et le Malais ! Quand tu arrives, c'est une joie de voir un tel métissage.

La famille et la solidarité sont des valeurs importantes pour les Singapouriens, ici pas de gens dans la rue, quand quelqu'un est dans le besoin, on se mobilise pour lui venir en aide.

Chaque communauté possèdent son quartier, tu as réellement l'impression de passer d'un pays à un autre.

Chinatown

Enclave chinoise originelle, ce quartier semble incongru au départ dans une ville ou l'ethnie chinoise est majoritaire (à 70%). Mais il est plus agréable que bien des Chinatown que l'on ai pu visité à travers le monde, dans un genre de "Chinese disneyland".

Formant une magnifique harmonie d'ancien et de moderne, de passages dérobés, de temples, de bars branchés et de street food.

Les facades sont toutes colorées avec une prédominance pour le rouge, couleur porte bonheur des chinoix.

C'est d'ailleurs le quartier où était située notre auberge de jeunesse. Pour y manger ne manquez pas la rue Chinatown street food ou le food court Maxwell.

Bon bien sûr, il y a toujours le lot de boutiques et d'échoppes de rues vendant toujours les mêmes babioles "made in china" of course !

Little india

Ce quartier va un peu à l'encontre du standard Singapourien de propreté et d'ordre !

On retrouve avec délice un bric à brac de vendeurs de cd avec sono hurlante, de marchands d'or, de guirlandes de fleurs,...

Mais aussi des couleurs éclatantes entre les saris des femmes, les façades des shophouses (maisons boutiques) et les quelques temples surchargés de décoration.

Puis l'odeur, mélange d'épices côté face et de poubelles côté pile, on retrouve, l'Asie la vraie !

On ne résistera pas à prendre un copieux déjeuner par ici, y a le choix de gargottes qui coutent trois fois rien...

Le ventre plein, on repart à la recherche d'une nouvelle tablette (la première n'a pas suporté la chaleur d'Angkor wat) dans l'incroyable Mustapha center. Centre commercial indien sur 3 bâtiments ouvert 24h/24h et où tu trouves A-BSO-LU-MENT de tout ! Ça vaut le coup d'y faire un tour rien que pour se perdre dans les allées bondées.

Kampong glam

Non loin de Little india, se situe le beaucoup plus tranquille quartier Malais de Kampong glam (ou Arab street).

Sultan mosque

Ici on entre dans le monde musulman entre sa mosquée au toit d'or, ses palmiers, ses boutiques de tissus rares et petites ruelles dérobées.

Mais aussi Haji lane, ruelle branchée pleine de street art, de cafés, restos et boutiques de créateurs. Où on se refugiera pour boire un coup lors d'un orage passager.

Les restaurants du coin valent le coup, on testera des saveurs orientales délicieuses lors de notre 2ème passage ici (juste quelques heures en revenant de Malaisie).

2

Quartier des affaires, le Merlion et la Singapore river.

Une sorte de "Wall street" c'est certainement l'idée que l'on se fait de la ville avant de l'avoir visité. Au final c'est le seul endroit où se trouve concentrés des immenses buidings, pour le reste, comme vous avez pu voir c'est plutôt maisons typiques et immeubles de taille raisonnable.

Donnant sur le quartier de Marina bay, les buildings dominent l'anse formée par l'embouchure de la rivière Singapour. Coeur historique de la ville et de l'activité portuaire qui a permis son développement.

A gauche le pont Cavenagh sur la rivière Singapore. A Droite la Marina !  En bas Maëlle dans son activité favorite 🤣

Une promenade en bois fait tout le tour de la marina et permet d'accéder au Merlion, mi lion mi poisson qui est l'emblême de la ville. Il fait face à l'incontournable hôtel de Marina bay sands. (Que vous verrez du coup sur nombre de nos photos). Son allure de bateau/souccoupe volante est en fait un complexe hôtelier composé de trois hôtels. Bien sûr surmontés d’une terrasse (d'1 ha !) Et de la plus longue piscine en altitude du monde, ben oui tout simple quoi...

Il y a possibilité de boire un verre depuis deux bars là haut, mais plus de vue de la piscine possible à moins d'être VIP ou d'y loger ! Du coup on a fait d'autre choix de rooftop....

En continuant sur la rive Nord, au Clarke Quay, on fait alors face aux buildings se reflétant dans la rivière.

Ici l'ambiance est à la fête et de nombreux restaurants et bars bordent les quais. On se marre d'ailleurs, en regardant le concert d'un espèce d'Elvis local au bord de l'eau.

L'allée se termine à l'Helix bridge, pont piétonnier particulier donnant sur l'Art science museum en forme de lotus blanc étincelant.


Du garden by the bay au Marina bay sands

Du parc Garden by the bay (dont on vous parle en étape 3) il est également possible de gagner la Marina par l'arrière du fameux hôtel à 3 pattes.

Tout cela grâce à des passerelles... on gagne de la hauteur au dessus des boulevards, pour passer à l'intérieur de l'hôtel. C'est énorme, un hall où pourrait rentrer un paquebot sans problème !

La passerelle se poursuit et on est pas au bout de nos surprises puisque on arrive ensuite dans un centre commercial tout simplement Gi-gan-tes-que. Mais traversé rapidement pour arriver finalement au bord de la marina et face au Merlion (vous avez suivi ? 😆).

De ce côté ci la promenade en bois est entourée de cocotiers, l'opulence se ressent bien, et ce n'est pas le nombre de magasins de luxe qui vont nous le faire oublier... Notamment le "minuscule" magasin Louis vuitton flottant qui se voit de toute la marina ! Touristes comme locaux profitent de la vue en nombres.

Pour dîner pas cher dans le coin, on vous conseille le Lau Pa sat foodcourt, superbe vieux bâtiment où tu peux manger ce que tu veux. Il y a même des tables à l'arrière en pleine rue pour déguster un bon plat au beau milieu des buildings !

Les food court sont une solution économique pour se nourrir à Singapour et il y en a partout. Ce sont soit des étages de centre commerciaux, des bâtiments ou des rues dédiés à la nourriture du monde entier. En plus d'être économiques, chacun peut manger différemment et s'assoir ensemble à la même table.

3

Avant de se rendre à Singapour, on imaginait pas une végétation si omniprésente, mais avec 3300 hectares occupés par des espaces verts on a été servis !

Elle mérite grandement son surnom de "ville jardin"... notamment grâce à un climat équatorial et à une politique d'urbanisme écologique menée depuis plusieurs décennies. Des parcs et réserves ne cessent d'être développés avec le projet à terme d'être une ville dans un jardin !

Autre point fort, avec un taux de criminalité au plus bas, la vie à Singapour est assez zen, vous risquerez davantage votre vie a cause de la (revanche) de la nature ! Oui, avec 185 jours d'orages par an il y a quelques cas de foudroiement ou de mort liée aux chutes d'arbres... Et il y a aussi des serpents et varants susceptibles de vous chatouillez dans les parcs ou des singes de voler votre nourriture !

Trêve de plaisanterie et voici quelques uns des espaces verts que nous avons arpentés...


Le southern ridgewalk

C'est un vraiment un des moments que l'on a préféré ! Super balade de 10km ou des chemins et passerelles suspendues qui relient 4 parcs entre eux et deux collines. On se retrouve du coup à passer au dessus de la canopée et de la jungle !

Et je vous raconte même pas les points de vue sur la ville, le port et les îles situées au Sud sur le trajet...

Par moment on a l'impression d'être au milieu d'un film d'anticipation avec ces tours, qu'on pourraient imaginer abandonnées, surgissant au milieu d'une jungle épaisse.

Un autre moment sympa est le passage par la Henderson Wave, pont piétonnier situé à 36 mètres au dessus de la route et au design particulier !

Les parcs, bien que plus ordonnés sont aussi sympatiques, mélange d'espèces endémiques et exotiques.

Commencée à l'Ouest avant Kent ridge, la promenade se termine au niveau de l'Harbour front. Cela nous permettra d'aller déjeuner au food court de l'énorme Mall Vivo city. Après le repas, on profitera du toit terrasse du centre commercial, qui en plus de compter un jardin et des bassins possède une belle vue sur l'île de Sentosa (sorte d'île parc d'attraction).

Garden by the bay East et Marina barrage

En venant du City hall et du quartier de Raffles qui méritent une visite (Bay central), on décide d'emprunter le pont Benjamin sheanes menant au parc Bay east garden. (Cf carte pour s'y retrouver). Et vraiment on vous le conseille.

A Gauche la Fountain of  wealth du quartier de Raffles

La vue sur la skyline de Singapour et tout ces monuments iconiques en vaut la chandelle aussi bien du pont que du parc ! Ça doit être quelque chose au coucher du soleil...

La balade est très facile et il est aussi possible de louer des vélos mais plutôt du côté opposé à celui d'oú l'on vient. (Certainement plus supportable en pleine chaleur que la marche à pied !).

Après avoir longé le bord de l'eau et s'être enfoncé dans quelques allées du parc, on débouche au Marina barrage. Alors comme son nom l'indique c'est un barrage (qui régule la montée des eaux et le risque d'inondation) mais aussi un réservoir d'eau de pluie et un endroit de loisir pour les habitants avec un toit terrasse pelouse (monitorant la température du complexe) et possédant une magnifique vue sur la marina et le garden by the bay...

Garden by the bay (South) et cocktail au sommet !

À la suite du Marina barrage on finira par la partie du Garden by the bay la plus connue et un des symboles de Singapour !

Situé juste à côté du quartier des affaires, et s'étendant au total sur 100 hectares. C'est une sorte de jardin d'éden au coeur de la ville et il en met plein la vue, bonus: on peut s'y promener gratuitement !

Tout d'abord on est surpris par la présence de deux gigantesques biodomes (sortent de serres à allure de vaisseau spatial qui elles sont payantes) abritant 250 000 espèces de plantes rare ou en voie d'extinction. L'un est un Flower dome et l'autre le Cloud forest (il abrite une montagne de 35 mètres de haut depuis laquelle se jette la plus haute cascade intérieure du monde !)

Pensés de manière réfléchie, ces domes sont autonomes en énergie, grâce à des panneaux solaires et en utilisant comme engrais (biomasse) les déchets d'horticulture du parc !

Puisqu'il faut faire des choix on se concentrera sur le reste du parc... snif

Autres éléments incroyables la vingtaine de Supertree (faisant de 25 à 50 mètres de haut), sorte d'arbre futuristes géants en métal (framboise) qui servent de sites de reproduction pour oiseaux et insectes, sont le support de plantes, de cellules photovoltaiques et de systèmes de collecte des eaux de pluie.

On peut se balader entre certains sur un système de ponts dans les airs (moyennant quelques $$).

On reste émerveillés devant ces édifices étonnants et la tête en l'air, on continue notre chemin au travers des jardins le long des plans d'eau. Avant d'aller profiter des points de vue sur l'ensemble du parc et l'hôtel géant de Marina Sands.

Ce soir on se fait un plaisir, aller boire une bière en haut du Supertree géant. On l'aura notre rooftop !! La vue est à couper le souffle on vous laissera juges...

Une conso est comprise dans le prix d'entrée, mais vu le tarif (20$/pers) on fait durer notre verre au maximum !

De nouveau sur le plancher des vaches, de la musique classique se fait entendre. Et oui, tous les soirs un spectacle son et lumière illumine les supertree. Vu du dessous c'est génial, une sorte d'Avatar (le film...) sous lsd 😂

 Les Supertree en folie:  Jour, Nuit et pendant le spectacle son et lumière.

A notre tableau de chasse, il manque le Tree top walk, superbe balade gratuite au sommet des arbres du Mac ritchie réservoir, l'immense jardin botanique et le Fort canning park qu'on vous conseille entre autres !

4

Située dans notre itinéraire comme une ville étape plutôt que comme destination, Singapour était surtout l'occasion de renouer avec "l'ultra" modernisme pendant quelques jours et trouver une tablette à bon prix suite au bug de l'actuelle (notre outil de travail pour le blog).

Évidemment on en a bien profité pour arpenter les points d'intérêts principaux et visiter le nombre record de centres commerciaux de notre vie ! Oui on est pas des grands fans de ça... bon sachez que notre mission tablette a été un succès à la veille du départ !

Et finalement on a adoré:

- le côté nature et conscience écologique de Singapour, aucune ville ne nous avait autant donné l'impression d'être dans une jungle !

- Sa nourriture du monde entier accessible notamment dans les food court (surtout l'indienne miam) et vive son melting pot !

- Sa skyline futuriste et visible de nombreux points de vue !


Autre anecdote qui peut être utile... On souhaitait effectuer notre visa indonésien à l'ambassade située à Singapour. Or on s'est fait refouler car Aymeric était en short ! Donc prévoyez de vous habillez "dignement" pour y allez. Heureusement le quartier très chic alentour et la rue Orchard (des boutiques de luxe) valaient le coup d'oeil !

Pour vous déplacer à l'économie: les pieds 😄, louer un vélo et le métro (SRT). Acheter une carte rechargeable pour gagner qq centimes: 2,50$ trajet centre à l'aéroport, 1,60 à 1,80$ dans le centre.

Bonne adresse à petit prix située en plein Chinatown, propre, calme et avec petit déjeuner compris: Burrows hostel @ Smith: 13€ /pers la nuit en dortoir de 8 lits.

On ouvre la bourse:

Étant une des villes les plus chères au monde on s'est serré la ceinture pour coller au budget: nuit en dortoir d'auberge de jeunesse, peu d'activités payantes ou de restos et bars...

En comptant nourriture, logement, transports, activités, extras,...

Nos 4 jours à Singapour nous seront revenus à 37€ / pers et par jour. (Contre 42€ prévus grâce à l'excellent site planificateur à contresens).


En incluant le vol depuis Hanoi (300€ pour 2), on arrive à un GRAND TOTAL de 600€ à deux (soit 300€ par personne pour 4 jours).

Pour lire la suite de nos aventures voici le lien vers le carnet tour du monde.