Carnet de voyage

Pérou

12 étapes
26 commentaires
1
En perspective, plusieurs semaines de volontariat au Pérou à Cotahuasi avec Asotours.
Janvier 2019
5 semaines
Partager ce carnet de voyage
1


Comme prévu, je suis arrivée hier à Arequipa... mais mon sac à dos est resté à Lima. En fait, il aurait fallu que je le récupère à Lima pour lui faire passer la douane... et le réenregistrer pour le vol national vers Arequipa mais ce n'était pas marqué sur ma carte d'embarquement et à Orly, on m'avait dit que je le récupérerai à Arequipa! Sans plus d'infos sur les modalités pratiques! 😔

Bref, avec ce premier trajet j'ai essuyé tous les plâtres puisque j'ai aussi dû payer un billet en live à Orly pour prouver que j'allais ressortir du Pérou. Une demande d'iberia pas vraiment en phase avec les exigences du Pérou puisqu'on m'a rien demandé à la douane. Faudra que je négocie mieux la prochaine fois ! Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron... et j'ai pas mal forgé mon expérience ces dernières heures!

Maintenant que j'ai récupéré mon sac, je vais essayer de chopper un bus pour cotahuasi en espérant qu'il reste de la place, sinon ce sera pour demain !

Le point positif, j'ai pu visiter Arequipa en mode light ce matin! Une ville assez intense qui se couvre vite l'après-midi, faute à la pollution?? Comme dans pas mal de villes, un code de la route assez différent du nôtre et une circulation plus que dense ! Comme hier j'avais le temps j'ai testé le bus local (1 sol). 2h pour revenir de l'aéroport. Aujourd'hui j'ai opté pour le taxi, bien plus cher mais bcp plus rapide !

On prend les bus à la volée 
Les pentes d'Arequipa  
Quelques images en vrac

D'autres photos à venir si j'ai un jour une meilleure connexion!

2

Un petit lien vers le site internet de l'association.

Salut à tous ! Petit mot rapide d´un internet café à Cotahuasi pour vous dire que tout se passe bien ! Avec les aléas, je suis finalement arrivée samedi dernier à 3h du matin. Après deux jours dans la casa de Marie Lou, je suis allée chez Félix à Visbe. C´est là que j´ai passé le nouvel an ! Je voulais du changement et sortir de ma zone de confort, les 5 jours passés à Visbe, un petit village de campagne à une quinzaine de km de Cotahuasi, m´ont permis de découvrir une vie bien différente de la mienne et de faire de belles rencontres ! Je pars demain pour une semaine dans deux autres villages. J´essaierai de vous donner des nouvelles à mon retour. Pour les photos, et un peu plus de détail, ca attendra mon retour à Arequipa le 3 février. A bientot ! (Désolée pour les quelques fautes liées au clavier espagnol...)

3

Pour finir, retour à mes débuts et quelques photos de Cotahuasi et Visbe. A Cotahuasi, j'étais hébergée dans la casa Blanca, chez Marie-Lou et Juan. Marie-Lou est la soeur de Juanita, la coordinatrice de Asotours. Une casa très confortable avec un beau jardin, ils veulent en faire une cafétéria pour les touristes, un beau projet qu'ils arriveront à mener au bout je l'espère !

A Visbe, j'étais hébergée chez Félix, le responsable des volontaraires. La casa étant encore en construction, ce n'était pas la casa la plus confortable ! Mais la famille de Félix était très sympathique !


Cotahuasi

La casa Blanca de Marie-Lou et Juan
Marie-Lou et Juan et Juanita et moi
Pour avoir l'eau chaude... le solaire devrait arriver d'ici l'été
Un joli petit loro

Visbe

La famille de Félix et sa femme le 1er janvier
Carlos et son ballon !

Quelques photos de la rando de Alca à Luicho que j'ai faite lorsque j'étais à Visbe. Les thermes de Luicho sont super agréables pour se doucher et se relaxer après la rando !


Alca et ses maisons coloniales
Une de mes vues préférées sur le canyon, on peut admirer aussi bien les montagnes que les andenarias
Les andenarias de Cahuana, j'espère avoir éclairci ce point pour Mario avec ces photos 😉
Les ruines de Ccalla
Les thermes de Luicho
4

Salut à tous !

De retour d'une semaine dans deux petits villages à l'est de Cotahuasi : Charcana à environ 3 400 m d'altitude (400 habitants environ et une école) et Quechualla (1 600 m), hameau de 50 habitants (je n'ai pas vu d'école par contre) !

Il vous faudra patienter jusque début février pour les photos ! Mais les paysages sont magnifiques ! Les routes sont parfois quelque peu... VERTIGINEUSES !!! J´ai fait quelques vidéos mais je ne sais pas si ça rendra mon ressenti... Mais j'ai une confiance totale dans le conducteur ! Et puis on roule doucement, aujourd´hui pour rentrer de Quechualla à Cotahuasi, on a fait 20 km en... 2 heures !! Avec un bus bondé, beaucoup de petits agriculteurs qui allaient vendre leurs fruits à Cotahuasi.

Pour ces deux villages, un seul bus par jour pour rallier Cotahuasi. Si on veut s'arrêter sur le chemin, il faut prévoir de rentrer à pied... Comme hier du Bosque de Jaisampo (4h de marche) sous le cagnard ou ce matin après la cascade de Sipia, à pied jusque Cotahuasi. La route n'était, en plus, pas des plus agréables mais heureusement, j'ai réussi à me faire prendre en stop après une heure de marche (sinon, j'en avais pour encore au moins 2 heures !)

Séjour plus que sympathique dans la maison de Candelaria à Charcana avec toute la famille. A Quechualla, ça faisait un peu plus hôtel donc un peu moins sympa à mon goût...

A Quechualla, beaucoup de vignes, un vin très différent du nôtre, plus liquoreux, plus proche du Porto j'ai trouvé.

Je repars demain pour 2 semaines et visiter 3 autres casas de l'association Asotours et villages. Prochaines nouvelles fin janvier ou début février !

Sinon côté touristes non péruviens, j'ai dû en voir 5 max depuis mon arrivée... de ce que j'ai vu la Province de La Union est pourtant magnifique !... En espérant que le tourisme parvienne à s'y développer un peu plus !

Et très belle année à tous !!

Une décoration un peu éclectique dans la casa Candelaria !
Mais une maison très chaleureuse avec ses fleurs !

La préparation du pain au four traditionnel au feu de bois... un délice quand on les déguste à la sortie du four !


Et quelques photos des randonnées que j'ai pu faire et des sites touristiques que j'ai pu voir à Charcana...


Les ruines de Ciudadella de Humajacha avec Julian, le mari de Candelaria et mon guide ces 3 jours.

La forêt de Chanchauros, un arbre aux fleurs jaunes, endémique de Charcana

Avec un chouette petit déjeuner face aux montagnes !

Les peintures rupestres de Huancarama

Et puis c'est ici que j'ai pu goûter au "cuye", soit le cochon d'inde, au four ! Délicieux ! Une petite pensée pour mes petites "mascottas" d'il y a une quinzaine d'années !

5

Et voici les photos de mes 2 jours à Quechualla.


Il m'aura fallu un jour (7h de marche de 6h30 à 14h) pour rallier Charcana à Quechualla. Comme souvent ici ça manquait un peu de panneaux mais j'avais le chemin sur maps.me et le gps marchait plutôt bien ! Une très belle marche pour apprécier les couleurs du canyon. Pas sûre que les photos rendent complètement le jeu de couleurs que j'ai pu voir ! Un peu de fatigue sur la fin car beaucoup de caillasse ! Mais les paysages en valait le coup !




Vue sur un affluent secondaire du canyon

Quelques autres photos le long du chemin

Un exemple de la variété des couleurs que j'ai pu voir...

Et un joli petit arbuste pour finir...

Huarnapo

Le village de Quechualla, son raisin et ses fruits ! Il va sans dire que j'ai fait le plein de fruits à cette occasion !

Petite marche à Ushua, le point le plus profond du canyon... pas forcément des plus faciles à trouver faute de balisage. Mais une jolie marche le long du canyon.


Ushua

Un ou deux passages un peu vertigineux !

Canyon de Cotahuasi

Le bosque de cactus de Judiopampa, une marche de 4h le long de la route pour revenir à Quechualla en passant par Vellinga, la capitale du vin. Un charmant hameau perché et accessible seulement à pied.


Ils sont grands les cactus !
Quelques photos sur le retour de Judiopampa, beaucoup de verdure autour de Quechualla, qui se situe seulement à 1 600 m d'altitude
Vellinga

Et pour finir, la cascade de Sipia.


6

Lundi, on a été à Chacana, un petit hameau à 1h de marche de Cotahuasi. Au programme la fête du village pour le Saint Patron, San Santiago (Saint Jacques). Une messe très sympathique (de nombreux chants et même des feux d'artifice après la consécration du sang du Christ !) puis une procession à travers le village... un peu similaire à un Pardon en Bretagne, je pense.

Mais ça ne s'est pas arrêté là... S'en est suivi un repas partagé dans l'espace des fêtes (ce n'est pas une salle ici, plutôt une sorte de préau). Environ 200 personnes (beaucoup de gens reviennent d'Arequipa, de Lima pour la fête), le repas étant OFFERT par une famille du village ! Très chouette moment de partage pendant lequel j'ai pu discuter avec quelques habitants !

Puis une corrida mais pour les âmes sensibles, je vous rassure, cela tenait plus des vachettes landaises que de la corrida! Dans tous les villages, que j'ai visités à ce jour, il y a une arène mais ici, la corrida ne va pas à la mort du taureau, il s'agit plus de jouer avec vachettes et vaches !

Il y a de nombreuses fêtes de villages dans la province, je devrais aller dans une autre à Mungui, le 2 février avant de repartir pour Arequipa !

A bientôt !



Quelques photos de la procession pour la fête de San Santiago à Cachana
Le repas partagé qui s'en est suivi et mes voisins péruviens avec qui j'ai pas mal échangé
Et quelques photos de la corrida l'après-midi, des toreros de tout âge... la taille des vaches et leur caractère variaient aussi !
7

Salut à tous !

Une halte rapide à Cotahuasi de retour de Pampamarca avant d'aller à Puyca puis Huyanacotas, les prochains et derniers villages que je visiterai avant de retourner à Arequipa. L'occasion de vous donner quelques nouvelles !

Pour répondre à quelques questions, on a bien fêté mon anniversaire... on m'a offert des fleurs, j'aurais dû les mettre sur mon sombrero si j'en avais eu un (c'est la tradition) et Juanita m'a offert une petite pochette tricotée main, très sympa ! J'ai réussi à cuisiner un gâteau au chocolat plutôt réussi, de mémoire, sans balance, au four au feu de bois... Bref plutôt satisfaite ! Et on a bu un peu de vin que j'avais acheté à Vellinga, à côté de Quechualla.

En quoi consistent mes missions ? A faire la promotion touristique de la Provincia de la Union, de ses villages et des casas d'Asotours que je visite. Je rédige donc des documents pour présenter chaque casa et les activités touristiques à proximité. Je visite donc bien le coin ! Je rédige aussi des descriptifs pour certaines randos qui manquent cruellement de balisage. Je fais aussi des recommandations, notamment sur la question du fléchage et balisage des chemins de randonnées, des sites touristiques... A mon retour, je devrais avoir un accès internet via la municipalité pour faire un peu de promotion web... A voir, car c'est compliqué internet ici !

En attendant les photos de Pampamarca où j'ai logé chez Maria, dans une chambre avec salle de bain privative (le luxe! mais eau froide et à 3 400 m, c'est bien froid !!) dans une sorte d'hôtel qu'elle tient. Essentiellement des Péruviens qui sont là temporairement pour leur travail.

Pampamarca est un petit village d'environ 80 familles, situé à 3 400 m d'altitude, avec, comme la plupart des villages ici, une école. Il se situe à environ 1h45 de bus de Cotahuasi.

Dire que ces 4 jours ont éte faciles serait mentir... Déjà en cadeau d'anniversaire, ma première tourista... fallait bien que ça arrive 😦 Donc un peu patraque le jeudi, mais je suis quand même allée me balader au mirador de Uskune, une très belle vue sur le canyon puis je suis descendue jusqu'au canyon, sur le chemin vers Santa Rosa.

Et je savais que je venais pendant la saison des pluies mais jusque maintenant, à part quelques petites pluies à Visbe la première semaine, j'ai essentiellement eu du soleil... Notamment à Charcana qui se situe à peu près à la même altitude ! Mais la saison des pluies semble avoir bien démarré maintenant ! Donc pas mal de pluie à Pampamarca... et à 3 400 m d'altitude, quand il pleut toute la journée, sans soleil... et bien, il fait sacrément froid ! Je ne saurais dire la température mais, à titre indicatif, l'eau de ma bouteille (dans ma chambre) me gelait les dents le vendredi, la journée la plus difficile puisqu'il a plu de 12h au lendemain sans discontinuer. Pendant la nuit, impossible de me réchauffer sous mes 4 couvertures, j'ai donc fini par sortir ma couverture de survie et à partir de là, ça allait mieux !

Mais après la pluie, le beau temps ! Samedi et dimanche, il a fait bien meilleur, du soleil la journée et un peu de pluie la nuit. Samedi, je me suis rendue aux thermes de Josla, des thermes en pleine nature, malheureusement abandonnés mais avec tout de même la possibilité de se baigner dans l'eau chaude de la source thermale !

Dimanche, j'ai assisté à une nouvelle fête de village, très différente de celle de Cachana. C'était pour San Sebastian. Beaucoup moins de monde, mais tout de même la plupart des familles du village. A partir de midi, une fanfare qui se déplace dans le village et s'arrête dans plusieurs maisons. Les gens s'offrent alors de la chicha (boisson de maïs fermenté) et partagent un peu de nourriture... Du pain par exemple. Vers 16h, une petite procession autour de la place du village avec la Vierge Marie avant de jeter un homme dans un trou d'eau que les habitants avaient préparé depuis le matin avec les offrandes des gens (plantes). A priori, la cérémonie est aussi dédiée à Pachamama (la Terre Mère). J'avoue que même si mon espagnol s'améliore, je n'ai pas tout compris de la signification de la fête. Par contre, ça reste très intéressant de voir l'esprit de village, la mobilisation de l'ensemble des habitants dans la préparation ou la participation à la fête !

A bientôt pour d'autres nouvelles, en espérant avoir un peu moins de pluie à Puyca et Huyanacotas ! Mais bon, la pluie est bien nécessaire pour les cultures !



Le village de Pampamarca et ses andenarias (les cultures en terrasse)

La vue sur le canyon et la cascade de Uskune depuis le mirador de Uskune

Les rochers de Huito avec notre petit guide de 8-9 ans qui grimpait bien plus vite que nous (j'ai fait la rando avec une touriste allemande)... ambiance assez étrange et magique avec la brume, on se serait presque attendu à voir surgir un hobbit !

El bosque de rocas de Huito

Les thermes de Josla... c'est en y arrivant que j'ai découvert que c'était des thermes abandonnés... à la différence de ceux de Luicho. Sympa quand même pour se détendre avant la montée du retour ! Je me suis un peu perdue à l'aller mais un gentil péruvien m'a accompagnée une dizaine de minutes pour me remettre sur le bon chemin ! Un exemple de plus de la gentillesse des Péruviens !

Bon et puis pour mes collègues du pôle déchets-économie circulaire... il y a du boulot ici...

8
Pascuala avec les habits traditionnels et la maison tout en couleur !
Puyca et ses couleurs !

Bientôt la première page de mon voyage qui va se tourner... De retour à Cotahuasi avant de prendre demain soir mon bus pour Arequipa où je passerai 2-3 jours avant de m'envoler vers d'autres horizons et un autre climat ! J'espère que la nouvelle page qui s'écrira sera aussi riche en rencontres, découvertes... que les 5 semaines que j'ai passées ici.

En quelque sorte, on a gardé le meilleur pour la fin ! Et pas seulement parce qu'il y avait l'eau chaude solaire dans les deux dernières casas 😉 Après les quelques jours difficiles à Pampamarca, je suis arrivée lundi 21 janvier au soir à Puyca, un village à environ 3 600 m d'altitude, dans la casa de Pascuala. Une très belle casa tout en couleur entre les fleurs du jardin, les peintures sur les murs de la maison... Un bain de chaleur après la froideur (dans tous les sens du terme) de mon séjour en "hôtel" à Pampamarca. Une famille très accueillante. Deux jeunes parents, pas beaucoup plus âgés que moi avec deux petits garçons de 7 et 5 ans. Un peu moins de sites touristiques à visiter. Je suis allée le mardi matin à Maukallacta, le plus grand site archéologique de la Provincia de La Union. C'est pas le Machu Pichu mais un chouette site tout de même ! Une petite balade de deux heures. Le midi, j'ai accompagné Pascuala apporter le déjeuner à son frère et son père qui travaillaient à la construction de sa chakra (construction des murs de pierres à la main pour créer les andenarias). Nous avons un peu aidé puis un chouette déjeuner face aux montagnes. Nous sommes retournées en début d'aprem à la casa. Le lendemain balade matinale au mirador de Alljoyaku. Une belle vue sur le canyon ! Puis, un peu comme chaque jour, déjeuner à la chakra. Les deux jours suivants, j'ai pu découvrir les activités quotidiennes de la famille. Le jeudi en accompagnant le père qui tient un travail administratif au collège (primaire et collège ici). Ca m'a permis de voir un peu comment fonctionnait l'école ici. Nous avons aussi transplanté des fleurs en prévision de la rentrée en mars. Un belle averse de grêle en début d'aprem qui a quelque peu inondé ma chambre. Heureusement mes sacs étaient posés sur les lits donc pas de souci ! On a évacué l'eau au balai et ça a séché dans l'aprem. Pour mon dernier jour, j'ai aidé la soeur de Pascuala à labourer sa chakra puis en début d'aprem à la construction des murs à la chakra de Pascuala (ici, tout se fait à la main, pas facile !)

J'ai aussi eu le plaisir de me promener plusieurs fois dans le village. De mes visites, l'un des villages les plus traditionnels avec les femmes qui portent toutes leurs magnifiques habits colorés !

Bus le samedi matin pour aller vers mon dernier village à Huaynacotas. Un petit souci d'organisation et de coupure de téléphone m'a conduite à passer la nuit à Visbe dans la casa de Félix. Une nuit un peu difficile, avec pas mal de pluie et entourée, dans la chambre, comme entre les couvertures de mes charmantes amies à 8 pattes (et pas des petites !) Pour ceux qui connaissent mon amour de ces charmantes petites bêtes, autant dire que j'ai peu dormi ! Mais ça fait partie des aléas de la vie à la campagne !



Le sanctuaire de Maukallakta, le plus grand sanctuaire Inca de la Province de la Union
La cascade de Alljoyaku et la vue sur le canyon depuis le mirador de Alljoyaku

Pour l'anecdote, une fin d'aprem quand il s'est mis à pleuvoir, on a tenu à 8 sous cette bâche de 3 m2 environ !

Et un exemple des nombreux canaux qui alimentent les andenarias, car l'eau du canyon file droit vers la mer, les villages se situant bien au-dessus. C'est l'eau des montagnes qui alimente les cultures. A cette époque de l'année, pas de problèmes mais le reste de l'année, le temps est sec et l'eau vient souvent à manquer malgré ces systèmes d'irrigation !

9

Dernière étape de mon périple dans la Provincia de La Union. Un village situé à environ 3 300 m d'altitude. Je suis arrivée le dimanche matin après une montée en bus un peu difficile. La pluie de la nuit avait un peu endommagé la route, quelques inondations, le bus est donc arrivé avec une bonne demi-heure de retard. Et il a surtout fallu s'arrêter pour dégager à la pelle et pioche une coulée de boue et de pierres de la route... Mais plusieurs Péruviens se sont mis au travail en se relayant et la route a été assez vite dégagée ! Une demi-heure environ ! J'essaierai de vous mettre une vidéo.

J'ai été hébergée pendant 5 jours dans la casa de Teresa. Une famille encore une fois très accueillante avec 3 enfants, deux garçons de 11 et 8 ans et une petite fille de 4 ans. Les deux premiers jours, j'ai aidé aux tâches agricoles la famille de Teresa et de Consuelo, une autre famille membre de l'association Asotours : traite des vaches, coupe à la faucille de alfafa (luzerne), réalisation de fromage... Les chakras sont parfois situées assez loin du village (jusqu'à une heure de marche !) J'ai aussi pu participer avec Teresa et Consuelo à un cours de cuisine péruvienne ! Je pourrai donc vous faire découvrir cette recette à mon retour en France !

Le mardi, je me suis rendue avec Silios, le mari de Consuelo à Apu Llamoja, un sanctuaire Inca à 4 700 m d'altitude. Une belle randonnée de 7h environ (5h de montée et 2h pour redescendre à bonne allure en coupant dans la pente et prenant des minis chemins, voir des traces !) Par contre, une météo assez brouillardeuse je n'ai donc pas pu profiter du panorama.

Mercredi et jeudi, deux journées un peu plus studieuses pour finir mes travaux de présentation des casas et mes recommandations pour la promotion du tourisme dans la Provincia de La Union et pour l'association Asotours.

Un chouette moment de partage le mercredi après-midi quand j'ai appris à Teresa et son mari à faire de la confiture de pêche. C'est la saison ici, ils en ont à foison et le sujet est venu quand je les aidais à les éplucher. Le père voulait que je leur apprenne. On s'y est donc mis et ils ont bien apprécié ! Je pense que le kilo de fruits n'aura pas duré plus de 3-4 jours !

Felix semble plutôt satisfait de mon travail et mes recommandations. Une autre volontaire devrait bientôt venir pour poursuivre le travail en le mettant en ligne. J'espère les volontaires suivants permettront de continuer le travail de promotion de cette belle région que j'ai eu le plaisir de parcourir pendant 5 semaines. Au-delà de la découverte de la région, les moments de vie et de partage dans les différentes familles ont été très riches. On m'avait dit que les Péruviens étaient extrêmement gentils et je ne peux que le confirmer !

A bientôt pour les photos !

La famille de Teresa, adorable !! On s'attache un peu quand même en 5 jours...
Huaynacotas
Les andenarias (cultures en terrasses)
El bosque de rocas de Huarmunta
Apu Llamoja
Apu Llamoja... un paysage atypique !
La tête de l'Inca
L'apu où on fait le plein d'énergie en apposant la main sur la pierre pendant environ une minute
Les résultats du cours de cuisine !

Et la magie du soleil pour finir !

10

Me voici depuis dimanche de retour à Arequipa. Une arrivée un peu matinale dimanche à 3h du matin... je me suis rendue à l'auberge MB backpackers, très sympathique et bien localisée à seulement 5 min à pied de la plaza de Armas. Mais le check-in ne se faisant qu'à partir de 11h30... il m'aura fallu faire preuve d'un peu de patience !! Heureusement il y avait des banquettes et l'agent d'accueil m'a donné une couverture. J'ai donc pu finir ma nuit jusque vers 7h30 sur la banquette.

Après petit déjeuner, j'ai profité de la connexion internet pour donner quelques nouvelles de vive voix à ma famille et poster les premières photos ! Je vous invite donc à jeter un oeil aux différents carnets, j'y ajoute les photos au fur et à mesure et je ne pense pas que vous receviez de notifications pour ces ajouts.

J'ai aussi pu assister à la messe ce dimanche matin, en présence de l'évêque et d'un magnifique groupe de musique pour animer les chants, 7 musiciens et 5 chanteurs, une belle messe ! (Même si j'ai encore un peu de mal à tout comprendre !)

Après un dimanche assez tranquille, un peu de sightseing ce lundi et un chouette cours de fabrication de chocolat local et bio à la Chaqchao chocolate factory... je ne peux que vous conseillez l'activité très ludique et intéressante si vous venez à passer par Arequipa !



La cathédrale, la chaire, en chêne, a été réalisée en France
La plaza de Armas depuis le clocher de la cathédrale

Quelques photos du couvent Santa Catalina, lieu magnifique où j'ai déambulé pendant 2h30 mais je pense j'aurais pu rester plus si ce n'était pas l'heure de fermeture. La visite se fait très bien sans guide, beaucoup d'infos sur place et en français !

Les patios et rues du couvent
La cuisine et sa cheminée

Et puis ici aussi, on entretient les espaces verts de façon durable !

Et mes petits chocolats ! Un délice !

Quelques photos de ma dernière matinée à Arequipa. J'ai choisi de faire un free walking tour au départ de la fabrique Chaqchao le matin... un peu déçue par rapport à mon expérience dans d'autres villes... On a pas vu tant de sites que ça et essentiellement des sites très touristiques, où faire des achats...


Le passage au Mundo Alpaca était tout de même intéressant.

La place San Francisco et son église

L'église jésuite de la Compañia et son style baroque

Les petites rues à l'ouest du Rio Chili, entre la rue José Abelardo Quiñones et le mirador de Yanahuara, où je suis allée flâner par deux fois. À mon goût, une plus grande authenticité qu'autour de la Plaza de Armas et un style colonial bien préservé.


Et pour finir, dernier déjeuner dans la Picanteria La Nueva Palomino, accompagné de musique live traditionnelle avec plus de Péruviens que de touristes. Chouette resto !

Brave bête 
11

Pour ceux qui sont déjà partis avec moi, ils savent que j'aime beaucoup prendre en photo la flore locale. Je n'ai donc pas dérogé à mon habitude ici... Pour ceux que ça intéresse voici donc un article pour enrichir votre culture ! J'ai découvert ou redécouvert pas mal de plantes ici !



Pimienta rosa (poivre rose), les feuilles peuvent servir de répulsif anti-moustique
Cantuta

Les cactus... c'est bon mais ça pique !

Le cactus Sanky, en fleur puis en fruit... un peu granuleux mais très bon ! Une fois qu'on a la technique, facile à cueillir !
Petite récolte de Sanky un matin avec Juanita
La barba de viejo, un parasite...
La tuna (figue de barbarie), super bon mais très difficile à cueillir ! Mes mains en ont fait la triste expérience...
Humahuma, la tête en Quechua (ne se mange pas !)
Picanco (ne se mange pas non plus !)

Les plantes vivrières

Le quinoa, fleur et plante
Habas (fèves)
La alfafa (luzerne), utilisée pour nourir tous les animaux
La palta (avocat), ici les petits, natifs de la région
Huakatay, une plante utilisée pour parfumer la soupe ou le thé

Et d'autres fruits et fleurs...

El tumbo, un fruit que je pense être de la famille du fruit de la passion, très bon !
El tintin, de la même famille que le tumbo (je ne sais pas s'il se mange) mais je trouve la fleur très belle !
Huiguirilla, plante de la graine de laquelle on peut extraire de l'huile
La guinda (griotte)
Ortiga (une ortie d'altitude), sur le chemin vers Apu Llamoja
Les fleurs du Chanchauro
Yareta, une sorte de mousse dure qui se développe en altitude (sur le chemin vers Apu Llamoja)

Et ma fleur préférée, je crois !

Huarnapo

Et un petit défi pour finir... qui saura reconnaître ??

12

Pour finir, quelques photos des Péruviens que j'ai pu croiser ou aider dans leurs activités quotidiennes. J'espère vous permettre avec ces photos de vous représenter un peu la vie ici...


A Cahuana
A Visbe
Construction d'une maison traditionnelle à Charcana
Labour et construction des andenarias à Puyca avec la famille de Pascuala
Labour avec les taureaux à Huyanacotas
Traite avec Consuelo et sa fille à Huyanacotas