Carnet de voyage

La Patagonie Argentine, El Bolson et Bariloche

2 étapes
6 commentaires
4 abonnés
Dernière étape postée il y a 52 jours
El Rio Azul, un vrai petit coin de paradis...
Mars 2019
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Après près de deux semaines, il est temps de vous donner quelques nouvelles. Le voyage c'est comme la vie, en plus condensé ! On enchaîne les expériences, les rencontres... il y a des hauts, des bas, des expériences et des rencontres plus riches que d'autres. Mais de chaque expérience, chaque rencontre, on retire du positif !

Ma première expérience workaway a été mitigée. Shannon et Nahuel étaient très chaleureux mais ils sont partis en vacances pour une semaine le lundi après mon arrivée. Donc au final, je les aurai assez peu croisés !

Arrivée le vendredi soir, je passe ma première nuit avec Gauthier, un français de 26 ans, dans la yourte. Le lendemain on déménage dans la maison que Nahuel construit pour ses parents comme la yourte est louée. J'y resterai jusque mon départ. C'était un peu spartiate, la maison étant en construction, l'isolation est en cours et au rez de chaussée, il n'y avait pas de fenêtres. Heureusement il y en avait au premier où je dormais ce qui permettait de conserver un peu de chaleur car à 700 m d'altitude, au bord d'une rivière, les nuits commençaient à être fraîches ! Gauthier est parti le dimanche et j'aurai partagé mon temps avec 3 autres volontaires : Rica et Axel, couple allemand-belge de 21 et 26 ans et Leotti, un argentin de 24 ans.

Je ne commencerai à travailler que le lundi donc je profite du samedi pour aller me balader autour du Rio Azul et je ferai la première partie de la rando au glacier Azul. Mes échanges avec plusieurs argentins sur le chemin me convaincront de me lancer dans la rando le we suivant !

Une petite photo du charmant petit pont pour traverser la rivière... ça chahutait un peu !


Sur le chemin du retour, j'ai pu profiter des rayons du soir...

Le dimanche sera posé comme il y avait une sorte de mini fête au camping avec des amis de Nahuel et Shannon. Pour ceux qui ne le savent pas, El Bolson est la ville hippie-écolo d'Argentine. Je voulais découvrir cette ambiance et effectivement, beaucoup de hippies, de gens tatoués de la tête aux pieds dans le coin et dans les amis de Shannon et Nahuel, un milieu très différent du mien ! Mais des gens tous très gentils !

J'ai commencé à travailler le lundi après-midi de 14h à 19h. Les autres jours, je ferai 10h-15h, des horaires un peu plus pratiques pour profiter de l'aprem pour aller en ville (assez rarement car c'est à une heure de marche à travers la forêt) et profiter des alentours du Rio Azul. Mes tâches principales consistent à un peu de ménage (poubelles, toilettes, cuisine...) et aider Dario à servir les touristes depuis le parador. Une sorte de bicoque à l'entrée du camping de laquelle ils vendent boissons et snacks. Comme on est en fin de saison, on est pas débordés, ça laisse le temps de discuter avec les touristes ou d'aller aussi cueillir de temps en temps des mûres. Le terrain étant rempli de mûriers ! Ils s'en servent ensuite pour faire de la confiture maison et des smoothies. Dario m'a aussi appris à faire du pain... ça tombe bien comme à Rennes notre boulangerie de quartier a été remplacée par un énième resto japonais... je vais pouvoir devenir autonome ! Ca fait bien sûr partie du très positif que je retire de cette expérience !


Ma production, cuite au four au feu de bois avec l'aide de Rica pour démarrer le feu ! Le pain aux mûres a eu du succès !

Au cours de la semaine, sur mon temps libre, j'aurai pu découvrir le paradis... El paradizio qui porte bien son nom ! Je m'y suis baignée en deux ploufs rapides car l'eau est fraîche !

El Paradizio, Rio Azul
El Paradizio, Rio Azul

Un petit oiseau sur le chemin du retour...

Je serai aussi allée à la cabeza del Indio d'où on on a une très belle vue sur el Rio Azul jusqu'au lac Puelo.

La cabeza del indio

Et dimanche et lundi, je me suis lancée dans la rando au Hielo Azul. 5h30 de montée jusqu'au refuge. Le début est raide et ça se devient plus plat sur la fin quand on rejoint la rivière. La marche est essentiellement en forêt avec deux miradors. La fin de la montée, le long de la rivière avec la lumière du soir était juste magnifique !

Un refuge plein de chaleur où je pourrai partager du maté avec des argentins, une belle manière de lier connaissance ce rituel !

El refugio Hielo Azul

Le lendemain, j'ai envie de tout voir, mais je n'ai qu'un jour... et bien ce sera une journée de 9h de marche... départ à 9h vers le glacier et arrivée à Wharton vers 19h...

Montée au Hielo Azul
El Hielo Azul

Quelques passages un peu périlleux... vu que mes chaussures ne sont plus vraiment étanches, j'essaie d'éviter de mettre les pieds dans l'eau !

Un magnifique petit lac après la montée très raide au refuge Natacion... l'idéal pour s'accorder une petite pause !

Descente assez raide vers le cajon Azul... plusieurs chute avec le sac à dos. Je croise des argentins du refuge... on galère tous dans cette descente ! Mais la découverte du cajon en valait le coup !


Et bien sûr un peu de flore !

Après cette magnifiques rando, pleine de chaleur et de belles rencontres, je me décide à retourner à Bariloche le mardi après-midi. En effet, il me manquait le partage de la vie de la famille dans cette expérience comme les volontaires mangeaient séparément dans le ranch. Comme on dormait tous dans des lieux différents, il manquait aussi un peu de cohésion entre les volontaires... Shannon et Nahuel ont bien compris mon choix. Je profite donc de Bariloche depuis quelques jours et pars demain pour une rando de 2 jours... que je vous raconterai bientôt !

J'aurai quand-même bien profité de ce petit coin de paradis au bord du Rio Azul et apprécié le travail avec les touristes.

J'ai aussi admiré l'esprit pratique de Nahuel et Shannon qui ont construit l'ensemble des bâtiments du site eux mêmes (parador, ranch, casa air bnb et deux maisons). Essentiellement en bois, matériaux de récupération ou naturels pour l'isolation (bouteilles, paille...) De quoi s'inspirer !

2

Me voilà de retour à Puerto Varas dans la charmante auberge de jeunesse Ma Patagonia. Une escale d'une nuit avant de me rendre à Chiloé pour ma nouvelle expérience workaway.

Lors de mon trajet en bus depuis Puerto Varas, j'avais été captivée par ce lac, entouré de montagnes... et j'avais bien envie de repasser par là au retour !

J'ai donc décidé de m'y poser 4-5 jours. Arrivée mardi soir depuis El Bolson et repartie dimanche matin pour Puerto Varas, le trajet en bus le long des lacs était tellement beau que c'était loin de me déranger de le refaire en sens inverse ! En plus j'ai eu le plaisir de partager mon trajet avec Levynette, une chilienne de Frutillar, d'une cinquantaine d'année qui m'a invitée à passer à sa maison de campagne à mon retour ! On verra si ça se fait !

À Bariloche j'ai repris contact avec Anna que j'avais rencontrée dans le bus pour aller à El Bolson. Elle habitait du côté de Llao llao. On s'est donc retrouvées là bas le mercredi après-midi pour faire un petit tour dans le parc. J'ai également fait la montée au sommet le soir. Anna m'a accompagnée au croisement mais se sentait un peu fatiguée pour faire la montée. On s'est donc séparées là après un petit bout d'après-midi ensembles !

Quelques photos...


Mirador Lago Moreno
Mirador Cerro Llao Llao

Et sur le chemin, je me serai crue un instant dans le Petit Prince... avec ce petit zorro pas sauvage du tout...

Et le soir, en récompense petite douceur chez Mamuschka... un "submarine", lait chaud avec une barre de chocolat à faire fondre dedans, typique de la Patagonie. On remarque la touche Mamuschka, une des meilleures chocolateries de Bariloche, avec un petit lapin à la place d'une simple barre... Accompagné du Mamuschka, un gâteau au chocolat fourré au dulce de leche ! 😋

Petit lapinou n'aura pas survécu longtemps...

Jeudi encore une journée un peu posée, histoire de reprendre des forces avant de repartir en rando pour 2 jours vers El Paso de los Nuves que des argentins que j'ai rencontrés au refuge Hielo Azul m'ont conseillée. Matinée tranquille à l'auberge, l'occasion de donner quelques nouvelles de vive voix aux parents. Et l'après-midi petit tour au Campanario, un des points de vue les plus touristiques de Bariloche. Je vous laisse deviner quelle option j'ai prise pour monter, entre le télésiège et le sentier...

Cerro Campanario

Et au retour, petite douceur chez Rapanui cette fois, une gauffre accompagnée de dulce de leche avec une boule de glace... mais sans photo !


Vendredi matin, départ 8h15 de l'auberge pour prendre un minibus au club andino à 8h30. Trois heures de route pour arriver à Pampa Linda mais encore des eaux aux magnifiques couleurs le long du lac Mascardi.

Après m'être assurée de la météo auprès du bureau des gardes, je commence ma randonnée. Le début n'est pas passionnant, un chemin assez large et plat en forêt. Ça devient un peu plus sympa quand on arrive le long de la rivière Alerce. Le chemin se rétrécit et serpente un peu plus. L'occasion de faire ma pause déjeuner le long de la rivière...

El rio Alerce

La journée se poursuivra dans la forêt. Avec une belle montée sur la fin pour accéder au refuge Agostino Rocca. Je rencontrerai dans la montée Augustina de Bariloche qui fait la rando avec son oncle et sa tante de Buenos Aires. On se croisera plus d'une fois dans la montée. L'occasion de commencer à créer du lien.

Quelques images... on notera qu'un instant, je me serai crue sur un GR français... El Paso de los Nuves porte bien son nom... quelques nuages bouchent un peu la vue.

Vers El Paso de los Nuves
Comme sur un GR
El Paso de los Nuves
Refuge Agostino Rocca

Je passe la soirée avec Augustina et sa famille. Des échanges très sympas comme ils ont pas mal voyagé en Europe et en Amérique du Sud. Et je partage ma chambre avec un couple de cinquantenaires néerlandais. Pas de douche cette fois, il faut dire que ce refuge est beaucoup plus cher que celui du Hielo Azul. Nuit à 800 $ (environ 20 €) et la douche n'est pas incluse cette fois mais coûte 10 €... je ferai donc l'impasse ! Le lendemain il faut normalement prévoir 6h de marche. Le bateau qui nous ramène à Bariloche partant à 16h30, je prévois un départ vers 9h. Encore une fois, je partage la table avec Augustina et sa famille autour d'un maté. Le ciel est plus dégagé que la veille et le lever de soleil donne de belles couleurs, l'occasion de reprendre quelques photos.

El Rio Fria

Je pensais que la descente serait facile... mais les 4-5 premiers kilomètres sont très raides et un peu humides... Sans bâtons (le roseau que j'avais pris dans la montée s'est cassé en fin de parcours hier...), j'avance très prudemment ! Quelques images !

Entre glissades et chevauchées d'arbres, de quoi se mettre en jambe dès le matin ! Une jolie cascade en chemin...

Comme souvent dans ces forêts, la barba de viejo, cette mousse parasite qu'on retrouve dans toutes les forêts de Patagonie, nous emmène dans un monde fantastique...

Et tout d'un coup, on sort de la forêt et on peut profiter d'une magnifique vue sur les méandres del Rio Frias et les cascades du Tronador où tournoient les condors.

De là, on pourrait se dire que le plus dur est derrière nous comme la partie la plus raide est faite. Mais c'est sans compter sur le fait qu'on est en Patagonie et qui dit randonnée en Patagonie dit, traversée de rivière sur des troncs d'arbres, chevauchage ou passage en-dessous des nombreux troncs d'arbres qu'on rencontre sur le chemin et bien sûr boue, boue, boue... mais ça aurait été dommage que je quitte la Patagonie sans une vraie randonnée à la mode patagonienne... Une série de photos pour illustrer mon propos !

Traversées plus ou moins périlleuses de ruisseaux...
Un coup par au-dessus...
... un coup par en-dessous
Et la boue, la boue, et les diverses installations pour traverser...

Pas facile de trouver un endroit où me poser pour déjeuner. Donc je me contente de fruits secs... mais je commence à avoir faim et après 4h30 de marche, le petit déjeuner commence à être loin ! Heureusement j'arrive à la rivière et je me dis que je vais pouvoir me poser comme la veille sur une plage de galets... Enfin, ce n'est pas parce que je vois la rivière qu'elle est accessible pour autant... petite frustration de voir les belles plages de galets de l'autre côté de la rivière sans pour autant pouvoir y accéder...

Mais après encore environ une petit demi-heure de marche, je dégoterai enfin un petit coin de paradis où prendre mon pique-nique au soleil en écoutant la rivière s'écouler...

Les deux derniers kilomètres, le long de la rivière sont plus agréables ! Reste quand un dernier passage acrobatique qui me vaudra un pied dans l'eau avec mon sac à dos un chargé !

Même si on ne dirait pas, c'est bien le sentier...

J'arriverai au port un peu avant 16h. En attendant le bateau qui arrivera plutôt vers 17h, un peu de lecture au soleil et l'occasion de prendre une photo souvenir avec Augustina et sa famille.

Le retour à Bariloche se fera avec deux bateaux. D'abord la traversée du lac Frias, d'une quinzaine de minutes.

Et pour finir, une bonne heure de traversée du lac Nahuel Huapi avec le coucher de soleil. Indescriptible !

Même si entre le bus (15€), la nuit en refuge (20€) et le bateau (20€), la randonnée n'était pas des moins chères... Elle aura bien clôturé mon séjour à Bariloche en me permettant de faire le plein de beaux paysages et chouettes rencontres ! Maintenant direction Quemchi sur l'île de Chiloé pour une nouvelle expérience workaway chez Katya et Luis. A bientôt donc pour d'autres nouvelles !


Ces deux randonnées sur deux jours, avec une nuit en refuge m'auront permis de prendre plaisir à découvrir cette atmosphère chaleureuse qui permet d'échanger avec les autres randonneurs. En France, je suis plutôt une adpete de la randonnée en autonomie et bivouac entre amis... mais pourquoi pas changer un peu pour les prochaines ?