Carnet de voyage

Pérou 2018

20 étapes
70 commentaires
63 abonnés
Dernière étape postée il y a 763 jours
Une aventure humaine, culturelle et spirituelle...
Du 10 au 29 octobre 2018
20 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 11 octobre 2018

Excités par la perspective du départ, nous n'avons pas fermé l’oeil de la nuit. A une heure du matin, quai Louis Blanc, nous découvrons notre magnifique car jaune. L’émotion de la séparation est compensée par la joie de l’aventure qui commence. Le départ est donné à 1h30 au son du klaxon de Yannick. Le voyage se fait en douceur, peu de véhicules, et nous arrivons vers 4h3o du matin à l’aéroport. Yannick et Emmanuèle vont déposer le car pendant que nous nous enregistrons. Les vêtements, les dentifrices et les brosses à dents trouvent place dans nos sacs non sans mal.

Enfin nous embarquons, direction Amsterdam. Le vol a peine entamé, nous sommes déjà arrivés. Pas le temps de dormir. Deux heures de battement pour changer d’avion et c’est reparti pour le Pérou, cette fois!

Enfin, certains vont pouvoir dormir, regarder des films, écouter de la musique… Le vol est long mais fait dans la bonne humeur. Nous suivons l’avance de l’avion sur les écrans vers Lima ; atterrissage en douceur. Miguel, notre ange gardien péruvien, nous attend à l’aéroport pour nous conduire, en longeant le front de mer, le long du Pacifique, jusqu’à notre hôtel, à Miraflores, quartier résidentiel de Lima. Une bonne nuit au Dragonfly va nous requinquer pour vivre un voyage riche en émotion. A demain!

2

Bonjour à tous, après une bonne nuit de sommeil nous avons pris un petit déjeuner sur le toit-terrasse de notre hôtel, de délicieux pancakes, jus d’ananas et confiture maison. Après 2h de trajet dans le bus où nous étions bien à l’étroit nous avons rejoint le quartier de Vizcachera dans lequel Sœur Gloria effectue sa mission auprès de femmes et d’enfants dans le besoin (voir photos). Pendant la visite du bidonville (qui ne possède ni électricité ni eau courante) nous avons pu découvrir la manière dont les familles démunies vivent, le manque de structures notamment pour les ordures. Il est assez surprenant de voir comment les habitants tentent de tout recycler et ne cessent de construire pour améliorer le quartier.

Après un tour du bidonville de 5km, nous avons mangé dans un restaurant où le poulet était à l’affiche. Autant vous dire que c’était bien copieux. Nous avons repris le bus pour nous diriger vers le centre ville de Lima dans lequel nous avons eu un temps libre pour échanger notre argent, acheter de l’eau et repérer quelques futurs souvenirs ;)

Après quelques stations de bus et un peu de marche nous avons dîné dans le parc aux chats et goûté de délicieuses empanadas. Nous sommes à l’hôtel et nous préparons à partir en bus jusqu’à Ica où un programme très fun nous attend.

3
3
Publié le 14 octobre 2018

Après avoir passé une nuit raccourcie dans le bus jusqu’à Ica et la finir dans le terminal de bus nous sommes allés petit-déjeuner dans Huacachina endroit qui est d’apparence beaucoup plus jolie que Lima. Au menu : des tartines grillées, une petite tranche de bacon et des œufs brouillés. Nous sommes restés là jusqu’au alentours de 9h30-10h, puis nous nous sommes dirigés jusqu’au lieu du drame pour faire du... buggy dans le désert! (spoiler alert : c’est génial) Cette espèce de grosse voiture ouverte avec d’énormes roues va nous emmener dans les dunes du sables pour nous retourner l’estomac. À 8 ou 9 par buggies, les cris se font entendre. Une fois placé assez haut nous nous sommes arrêtés pour faire quelques photos, et un des conducteurs s’est vraiment pris pour un photographe professionnel! Nous avons repris un peu la route pour redescendre et maintenant découvrir le sandboard, cette planche de surf sur laquelle nous devons rester allongé, tenir bien fermement les lances et se laisser glisser la tête la première dans les pentes. C’est réellement impressionnant et finalement ça ne fait pas si peur que ça, les gopros ont bien été nourries de plans de tout le monde descendant la petite pente, mais également la pente intitulée « Le Pente de la Mort ». Après cette excursion d’une heure et demie nous sommes partis manger au même endroit que le matin et il faut savoir que les péruviens n’ont pas la main légère sur la quantité de nourriture dans les assiettes. À l’arrière de l’édifice se trouve une piscine où on a passé tout l’après midi à se prélasser au soleil. Nous avons profité de l’instant pour nos doucher mais il n’y en avait qu’une seule et l’eau s’évacuait difficilement; galère assurée. Quand vint l’heure de partir, nous nous dirigeâmes en mini-bus jusqu’au terminal de bus où à 19h25 nous partons direction Arequipa! À très vite pour de nouvelles aventures


Alix et Violette

4

Après une nuit un peu plus reposante dans le bus de luxe Cruz del Sur entre Ica et Arequipa, nous arrivons avec un peu de retard. Pierre nous accueille au terminal et nous conduit au Collège de La Salle, où les familles nous attendent. Avec beaucoup de chaleur, chacun est reçu par sa famille; les retrouvailles avec les élèves péruviens qui étaient venus au Mans sont très joyeuses. Nous nous séparons pour découvrir la vie au sein d'une famille péruvienne, expérience qui ne manquera pas d'être enrichissante. Séparation très provisoire dans la mesure où il est déjà prévu de se retrouver dans la journée.

En effet, nous arrivons le jour de l'inauguration des jeux sportifs qui vont opposer, durant presque une semaine, 22 collèges, 1 université et 3 instituts techniques lasalliens. Certaines auront d'ailleurs l'occasion de passer chez la manucure pour se faire une beauté avec les élèves péruviens qui participe au défilé prévu. A six heures, nous nous retrouvons au complet pour le début de la cérémonie et aux premières loges. L'orchestre du collège (au moins une cinquantaine d'instrumentistes) ouvre la cérémonie. Le discours d'ouverture nous fait prendre conscience que l'appartenance au collège dépasse très largement le simple cadre scolaire. C'est une véritable famille. Les danses sont absolument magnifiques et retracent les grandes étapes de l'histoire du Pérou. Nous en prenons plein les yeux et les oreilles. A 20h, nous enchaînons avec la finale nationale de Basket qui oppose l'équipe des anciens élèves lasalliens à celle des anciens élèves des jésuites Los Lobos. Le match est incroyablement serré. Les lasalliens dominent le début de la partie avant d'être rattrapés puis doublés par leurs adversaires, mais ils reviennent au score et dans le temps additionnel reprennent l'avantage. Les Lobos égalisent à chaque fois. La tension est à son maximum et dans les 5 dernières secondes, les lasalliens marquent les trois points qui leur donnent la victoire : résultat final 81-78. Emilie a fait preuve d'un enthousiasme débordant en s'endormant dans les tribunes. Encore une journée incroyablement riche. Vivement demain.

5

Le cordon ombilical est coupé : aujourd'hui nous ne verrons pas les chicas. Nous inaugurons cette journée par un réveil en fanfare vers 5h du matin (concert de serins, coqs et chiens). Adieu grasse matinée, douce farniente, et joyeuse somnolence. Ce sera lessive sur la terrasse de la maison, entourés des collines d'Arequipa, panorama magnifique ; puis messe à 8h au Collège avec toutes les équipes sportives qui participent à cette semaine de tournois inter-établissements. Ensuite nous rentrons prendre notre desayuno (petit déjeuner) : un adobo, c'est-à-dire au sens propre et non figuré, une daube, viande marinée dans une sauce délicieuse. Proportion gargantuesque qui devrait nous caler pour la journée. Mais ce n'est qu'un début d'un marathon gastronomique et culinaire. Nous avons en effet rendez-vous chez El Negro, sans doute le meilleur restaurant de ceviche du Pérou. C'est un festival de spécialités toutes meilleures les unes que les autres.

Nous retournons au collège en fin d'après-midi pour assister à quelques matchs sur des terrains de sport qui couvrent des hectares et qui ferait pâlir de jalousie n'importe quel établissement français. Nous assistons à un concert de la fanfare du lycée, d'une qualité tout à fait remarquable. Paul, le professeur qui nous accueille nous a proposé de faire un barbecue le soir. Mais surprise, il y a un repas prévu au collège qui contenterait un rugbyman affamé. Dès lors nous pensons que le barbecue est annulé. Mais non, trois kilos de viande marinée nous attendent.

De leur côté les jeunes ne se laissent pas abattre : accrobranche, quad, canon de Colqua, cinéma, patin à glace... Plein de choses qu'elles nous raconteront dès demain matin...

6

Ce lundi 15, nous avons découvert Arequipa avec tout le petit groupe. Il y a eu un petit problème au niveau des horaires le matin mais nous sommes quand même partis en bus vers 10h pour notre visite avec une guide. On a commencé par aller sur une place où nous avons goûté une spécialité qui est une glace fait avec du lait qui se nomme : queso helado. Puis nous avons été voir un panorama "Le belvédère" de Yanahuara . On a découvert la place des armes qui est la place principale d'Arequipa, sur cette place se trouve une très grande cathédrale qui a été reconstruite en 1847 après avoir été détruite par un incendie, on trouve aussi une superbe fontaine au milieu au sommet de laquelle se trouve une statuette ; d'après la guide cette statuette qui avaient des ailes auraient vu ses ailes arrachées mais personne n'a su qui les avaient arrachées; ainsi cette statuette porte le nom : "Tuturutu". Cette place selon les dires serait la plus belle place du Pérou. Ensuite, pour le midi, nous sommes allés dans un restaurant où nous avons pu goûter une boisson typique nommée la chicha. Durant l'après-midi, nous avons visité la maison du fondateur d'Arequipa que l'on peut dorénavant louer pour des cérémonies de mariage. A l'origine, une simple résidence secondaire à la campagne, elle fut développée par les Jésuites pour devenir un lieu de retraite à l'extérieur d'Arequipa. À la fin de cette visite nous avons décidé de rentrer, nous sommes arrivés au collège vers 16h 20 pour assister à la fin d'un match de volley-ball suivi d'un concert où l'orchestre a joué une musique française exprès pour nous. Enfin, nous nous sommes tous réunis familles péruviennes et français dans un restaurant, buffet, chansons, danses typiques : c'était magnifique. Tout le monde est bien fatigué et part se reposer en attendant de nouvelles aventures.

Julie et Emmeline


7

Chers compatriotes, ce mardi 16 octobre nous avons fait la visite de lieux exceptionnels, ci-dessous nous vous conterons l’aventure des jeunes français en voyage au Pérou.

Tout d’abord la journée commença tout naturellement lorsque les jeunes aventuriers se rendirent au rendez-vous de 9h30 au « Collegio de la Salle » accompagnés de leurs correspondants.

Une fois là, un adorable mini bus les conduit à « l’Instituto Del Sur » où un chef cuisinier, ancien élève de l’institut, leur fit une démonstration culinaire de 3 recettes typiques du Pérou : Le Ceviche clasico qui est une marinade au citron de poisson blanc servit comme entrée; Le Lomo saltado étant un plat à base de viande rouge cuite dans la sauce soja servi en plat principal ( Jeanne se souviendra longtemps de ce plats très flamboyant ! ) ; Le Queso Helado une glace typique d’Arequipa constituée essentiellement de lait et de cannelle ( un plaisir pour les papilles amatrices de crème glacée). Les aventuriers prirent évidemment des notes pour reproduire ces délicieux plats à leur retour au pays 😉.

Après cette séance culinaire, nos amis français partirent remplir leur petit estomac dans un adorable restaurant où un petit problème de raviolis au pesto éclata (plus de précision à leur retour au bercail). Une fois le ventre plein de crèmes glacées de multiples parfums, nos amis aventuriers reprirent leur périple à la découverte des nombreux autres secrets que cache Arequipa.

Le Monasterio de Santa Catarina fut leur découverte de ce mardi après midi. Ce monastère très intéressant dans son histoire et son architecture est une mine d’enrichissement pour tous ses visiteurs, nos aventuriers français ont découvert une forme de mini ville cachée dans la grande ville d’Arequipa. En effet ce monastère est constitué de plusieurs maisons anciennement utilisées par les sœurs, d’une église, d’un lavoir, d’un hôpital, de nombreuses rues aux noms de villes espagnoles et de plusieurs petites places. Les couleurs vives et surprenantes de ce monastère furent très dépaysantes et très amusantes car utilisées comme armes lors des batailles entre Yannick, Monsieur Ordonaud, Julie et ses amies ! Quant à elles, Emilie et Jeanne utilisèrent ces couleurs pour un maquillage de guerrières indiennes.

Pour se reposer de ces péripéties une soirée chez Mariana la correspondante de Jeanne fut organisée pour certains de nos aventuriers pendant que le reste du groupe encore désireux de cuisine typique partirent apprendre la fabrication de chocolat dans une fabrique de chocolat et dégustèrent plus tard leurs chocolat chez Isaac le correspondant péruvien d’Emmeline et Julie.

Cette journée fut pour tous pleines d’enrichissement et un réel plaisir pour les yeux comme pour les papilles.

A très bientôt pour de nouvelles aventures, vos chères conteuses, Clemence et Emilie.😉

PS: Il est possible que les deux prochaines journées ne soient publiées qu'avec un peu de retard car nous nous aventurons sur le lac Titicaca où le wifi n'existe pas et l'électricité à peine. Soyez donc sans inquiétude. A très bientôt.

8

Bienvenue à tous, aujourd’hui nous vous proposons un menu plein d’émotions.

C’est avec amertume que nous nous sommes toutes réveillées ce matin. Le lever de soleil fut différent, peut être était-il plus significatif que les précédents.

8h30, l’heure du rendez vous pour rencontrer Flore, une jeune française faisant son service civique au Pérou. C’est d’ailleurs pour son projet de sensibilisation bucco-dentaire que nous avions fait une récolte de dentifrices et de brosses à dents au lycée. En parallèle durant cette matinée nous avons commencé par un temps fort dans La Chapelle du collège LaSalle, ce qui nous a permis de pouvoir nous exprimer sur notre ressenti du voyage. Puis nous sommes partis en direction du centre d’Arequipa pour une rencontre inattendue avec une jeune fille de 14 ans qui se nomme Juanita. Nous avons pu découvrir en parcourant différentes pièces avec notre guide son histoire ainsi que celle de son peuple, les objets qui lui sont rattachés, les vêtements... Puis dans la dernière pièce nous l’avons enfin vu, là, seule, la jeune fille Inca momifiée depuis 500 petites années. Elle est la momie la mieux conservée du Pérou grâce à la basse température du lieu où elle a été enterrée. Elle fut la victime d’un sacrifice Inca dédié aux Dieux. Ne vous inquiétez pas ! Juanita ne fut pas seule durant ces longues années car les archéologues ont retrouvé 3 autres corps d’enfants provenant du même sacrifice un peu plus bas, sur la pente d’un volcan des Andes : au total plus de 14 corps d’enfants sacrifiés durant la période des Incas ont été retrouvés accompagnés d’objets symboliques.

À la suite de cette charmante rencontre, nous nous sommes dirigés vers la place des Armes pour une visite guidée de leur magnifique cathédrale. À l’intérieur nous avons pu observer le plus grand orgue du Pérou ! Celui-ci, comme la cathédrale fut rénové au XIXeme siècle après un terrible tremblement de terre. La plupart des matériaux servant à la reconstruction de la cathédrale proviennent de l’Europe. Quoi de mieux que d’avoir accès au toit pour pouvoir profiter d’une vue d’ensemble sur la place des Armes et les 2 volcans: belles photos assurées !!

Une fois la visite achevée les ventres sonnaient les cloches, il était l’heure pour nous de retrouver notre cher restaurant. Et oui, 3ème et dernier midi chez Sarcletti ! Les adieux furent douloureux, finis les petits pains à l'ail et au fromage et les glaces...

14h, retour au collège pour retrouver nos correspondants, le moment est venu pour nous de faire nos achats souvenirs : direction deux marchés artisanaux. Après 3h de shopping, il est temps de retourner dans nos familles; il faut refaire notre sac, profiter des derniers moments.

19h, on a fait pour la dernière fois le trajet en direction du collège, l’ambiance est lourde, le moment redoutable des adieux approche, on le sait, il est inévitable.

Nous nous sommes tous réunis pour écouter le discours du directeur adjoint du collège et nous avons également reçus des cadeaux.

Maintenant ça y est il est l’heure pour nous de quitter Arequipa, de quitter le confort, nos familles et de nous diriger vers Puno. On peut compter par litres le nombre de larmes versées, par centaines le nombre de merci accordés et par dizaines le nombres de câlins et de bisous échangés.

Le bus est lancé direction le terminal pour aller vers Puno. Le périple commence réellement...

Jeanne et Lou

9
9
Publié le 20 octobre 2018

Arrivée à 4h45 à Puno ! Nous préparons nos sacs avec l'essentiel pour la nuit sur le lac Titikaka. Ensuite, nous prenons un temps de repos : la nuit dans le bus n'a pas été très reposante... Puis vient l'heure du petit déjeuner !!

À 7h30, un bus vient nous chercher, direction le bateau ! Nous avons d'abord navigué une petite heure avant d'arriver aux Îles Uros : un archipel de 90 îles flottantes. Nous accostons sur l'une d'elles où nous rencontrons le chef de l'île. Six familles vivent sur cette île et ils l'entretiennent chaque jour. Tout le sol est fait de roseau, ainsi que les maisons. C'est très joli mais nous sommes déçues : l'accueil manque de naturel et c'est purement touristique. Nous allons ensuite sur l'île principale des Uros où nous passons un petit quart d'heure. Départ ensuite vers l'île Amantani où nous passerons la nuit ! Après 3h de bateau nous touchons enfin la terre ferme. Nous partons par groupes de 3 ou 4 avec notre "maman". Elle nous emmène chez elle et nous sert un délicieux repas : une soupe (que nous sommes, pour la plupart, très heureuse de manger !), riz, petits légumes et fromage.

L'après midi, nous partons pour une randonnée jusqu'au temple Pachatata : assez éprouvant à cause de l'altitude (3800m) et donc du peu d'oxygène. Mais un magnifique panorama nous attend au sommet !

Après le dîner, nous avons revêtu les costumes traditionnels : direction la salle commune pour des danses typiques.

Chaque famille rejoint petit à petit sa maison pour une bonne nuit que nous espérons revigorante... Cependant un très gros orage éclate durant la nuit et réveille bon nombre d'entre nous. Enfin ! La nuit s'est bien passée quand même.

Cette journée nous a permis de découvrir la vie "au naturel" : pas d'électricité, d'eau potable... Nous avons beaucoup apprécié le fait d'être coupées du monde !

Rendez vous demain pour la suite des aventures !

Maiwenn et Amandine.

PS : Bisous à tonton Soive alias "tonton ours"

https://youtu.be/I6WV7CvyhiY

10
10
Publié le 20 octobre 2018

Arrivés à la moitié du voyage, nous sommes réveillés dans un environnement complètement différent, ce qui nous a permis de sortir de notre zone de confort. En effet, la nuit a été rude (on aura vécu un orage sur le lac Titicaca). Une nuit à l’ancienne sans eau, ni électricité, réalisant le confort que l’on a en France ! Place au petit déjeuner, ou après de bons pankeke et échanges de sourires, nous nous sommes tous retrouvés au port pour partir sur l’île de Taquilé. Les au revoir ont été très touchants puisque le don du dernier paquet de dentifrice les a profondément marqué.. Après une heure de bateau nous avons grimpés 584 marches pour découvrir le panorama et la culture de l’île. Et pour certains la marche fut dure en raison de l’altitude. Petite pause sur la place principale pour découvrir l’artisanat local de ce petit bout d’île. Après quelques achats et photos, nous sommes allés manger un plat typique de la région. Au menu, truite pêchée sur le lac et pour les moins téméraires omelette accompagnée d’un mate de coca, qui aide à la digestion et combat le mal de tête. Après une descente plus facile que la montée, nous avons repris le bateau pour 3h jusqu’à puno. A destination petit temps libre en centre ville avant de se rejoindre le soir pour pizza party (à la mode péruvienne)!! Comme plaisir avant l’ultime nuit dans le car! Pour clôturer la journée, petite promenade digestive, découvrant Puno de nuit avant de rejoindre le terminal pour un départ à 22h..

Marie-Charlotte et Maëva

11
11
Publié le 22 octobre 2018

Cette nouvelle journée a commencé des notre arrivée au terminus de bus à 5h40 à cusco . Un joyeux taxi légèrement trop étroit pour nous tous nous a conduit à notre auberge où nous avons facilement repris nos marques appartenant à une chaîne ou nous avions déjà séjourner à lima puis nous avons fini notre nuit en attendant le petit déjeuner .

Celui-ci pris, la détente et le repos furent de rigueur. La wifi et les jeux de cartes ont enfin été sortis .

Pour quelques courageux, il fut possible dans la matinée de sortir visiter un peu le centre ville de Cusco et de finir leurs achats . On a fini ce petit tour par l'achat du repas que nous avons très gentiment ramené aux autres. C'est après celui-ci que nous avons enfin eu accès a nos chambres et surtout à une douche : réelle libération après 2 jours sans douche et deux nuits en bus. Une douche qui nous fit comprendre combien il suffit de peu pour être heureux (comme une simple douche chaude). Après ce temps de repos, il fut possible de ressortir de nouveau dans le centre situé à deux pas de l'hôtel où nous avons pour de bon terminé nos achats du voyage (avant les prochains…) .

La disparition soudaine de Yannick, David et Emmanuèle (qui nous surveillaient de la terrasse du café où ils dégustaient un chocolate caliente) créa un léger émoi parmi nous. Du moins pour celles qui étaient exactes au rendes-vous après le temps libre. Nous vous raconterons tout cela dès notre retour qui se rapproche bien plus vite que prévu . En effet dans huit jours ce sera la veille du décollage.

Nous concluons maintenant la journée dans un petit restaurant atypique recouvert d'œuvres et livres où tout peut être acheté autant dire que cela a fait l’unanimité parmi nous.

Sur ce, un coucher tôt dans de vrais lits nous attend. Bonne nuit à tous.

Bisous tonton ours.

Alicia et julie.

12
12
Publié le 23 octobre 2018

Après un bon petit déjeuner au Dragonfly Hôtel de Cuzco, nous prenons notre taxi à destination de la vallée sacrée. Accompagnés de notre guide, notre taxi monte dans les hauteurs vertigineuses de Cuzco, nous faisant découvrir un panorama grandiose sur la ville et ses forêts avoisinantes (nous rappelant nos chères Alpes). Premier arrêt dans un village où les locaux nous ont expliqué comment colorer la laine avec différentes techniques, comme la cochenille présente sur les cactus qui donne une couleur rouge lorsque l’on l’écrase. Ils utilisent également la pierre d’alun pour varier les teintes. Cet endroit très artisanal nous a encore fait craquer!

Seconde étape : les salines de Maras. Endroit époustouflant découvert par les Incas. En effet, l’eau des montagnes traverse des zones salées. Cette eau va reposer dans des bassins pendant 15 jours environ, grâce au soleil l’eau va s’évaporer pour laisser place au sel. Après une petite marche nous faisant découvrir la montagne et les villages avoisinant les salines, nous avons déjeuné dans un grand restaurant-buffet (avec des plats traditionnels évidemment)pour le plus grand plaisir des affamés. Le ventre plein, nous nous dirigeons vers Ollantaytambo, ancien village inca dans lequel nous avons visité une maison traditionnelle dans laquelle nous avons pu découvrir les coutumes: les cochons d’Inde (le cuy, nom tiré de leur cri) lâchés dans la maison, les poissons séchés et l’Ekeko (statuette à souhaits) ainsi que les crânes des ancêtres ou les fœtus de lama. Nous nous sommes ensuite promenés dans les ruelles étroites du village avant de reprendre notre bus à destination de l’hôtel. Arrivés à l’hôtel nous avons fait nos lessives, joué à des jeux de société, nous sommes reposé etc... Nous avons ensuite été dîner dans un restaurant convivial avec un intervenant musical.

Durant tout le mois d’octobre, se célèbre le Christ des miracles à travers processions et fêtes. Cette dévotion est né à la suite d’un tremblement de terre qui a rasé Lima à l’exception d’une église où se trouvait l’icône de ce Christ.

Mave & Sélé

13
13
Publié le 24 octobre 2018

Bonjour à tous de Urubamba.

Après la bonne nuit de sommeil passée à l’hôtel Pumawanka, nous nous sommes réveillés vers 7h pour aller petit-déjeuner chez l’habitant à quelques rues de l’hôtel. Le petit-déjeuner était bien garni et comportait un jus d’orange maison délicieux qui en a régalé plus d’une. Les péruviens nous on expliqué que nous préparerons un repas typique aujourd’hui donc nous sommes partis à pied au marché afin d’acheter les aliments frais nécessaires. Nous avons pu découvrir les différentes variétés de fruits et légumes du pays. Pour rentrer, nous avons pris les fameux tuk-tuk, ce qui fut très divertissant. Nous avons eu un temps de jeux pendant que certains coupaient les légumes et tamisaient le maïs. Les habitants nous ont appris le fonctionnement d’un four traditionnel d’époque inca où a été cuit le repas. Pendant la cuisson, le groupe est parti se balader dans la petite ville. Nous sommes rentrés pour manger, le repas fut très copieux. Au menus, entrée de légumes croquant et salade de choux, poulet et porc accompagnés de différentes variétés de pommes de terre, de bananes et d’haricots. Ils nous ont servi un maté de muña pour finir le repas et digérer. Nous sommes rentré à l’hôtel pour une après midi pepouze de jeux et repos. Nous nous sommes réunis à 18h30 pour aller manger en ville des salchipapas et découverte de la glace sublime qui n’à pas laissé indifférent plus d’un. Nous avons pu avoir un petit temps ensemble avant d’aller se coucher et bien dormir avant les trois jours qui nous attendent.


Marie-Charlotte et Violette


14
14
Publié le 24 octobre 2018

Ce matin, lever assez tôt : 5h ! En effet, nous avons rendez-vous à 6h au même endroit qu'hier pour le petit déjeuner. Sur place, les petits pains, la confiture et le thé nous attendent de pied ferme. Avec eux, une petite nouveauté : le tamal, une sorte de semoule compacte faite avec du maïs blanc péruvien.

À 7h, nous retournons à l'hôtel où notre bus nous attend. C'est parti pour un "roadtrip" d'environ 6h avec comme point d'arrivée : la gare d'hydroéléctrica !

Sur la route, diverses activités : dodo, papotage..

À 9h30 nous nous arrêtons pour prendre l'air, passer au toilettes et faire des photos. C'est aussi le moment pour certaines de faire des provisions pour la marche qui nous attend !

Nous repartons sur la route qui se fait.. très chaotique. Difficile de dormir entre les secousses. Finalement nous arrivons à bon port.. Ou à bonne gare !

13h, sonne le moment du départ. Le temps total prévu de marche est de 3h.

Nous marchons le long de la ligne de chemin de fer : rassurez vous ! Les trains passent très rarement et à vitesse lente.

Sur le chemin nous découvrons une faune et une flore impressionnante ! Colibris, papillons, orchidées et avocats sauvages ! (bisous Emmanuèle <3) Notre marche se ponctue de petites pauses : seulement deux finalement !

Et enfin, nous arrivons à Aguas Calientes, ville au pied du Machu Picchu. Et ô bonheur ! Nous avons l'opportunité de profiter des bains chauds. Nous y passons une petite heure et demi avant de partir vers notre hôtel. Nous posons rapidement nos affaires et nous partons manger...

De retour à l'hôtel, tout le monde part se coucher. Demain, l'ascension du Machu Picchu et un réveil dès potron-minet nous attendent...

A bientôt pour la suite des aventures !

Maiwenn et Lou

15
15
Publié le 26 octobre 2018

Aujourd'hui article en vidéo :

16
16
Publié le 26 octobre 2018

La montagne des couleurs

Nous revoilà pour une nouvelle journée qui commence. Après l'ascension du Machu Picchu et une courte nuit de sommeil, nous commençons notre journée à 5h15 pour prendre un premier petit déjeuner. Notre super chauffeur, Miguel est venu nous chercher à 6h en compagnie de notre très cher guide, Juan et de notre cuisinier, Walter. C'est donc parti pour 2h de route avant notre deuxième petit déjeuner, sur le chemin nous rencontrons plusieurs troupeaux de lamas et d'alpagas ainsi que des moutons.

8h, nous voilà en face d'un très joli chalet où les toilettes (tant attendue par certaines coéquipières 😋) et notre deuxième petit-déjeuner, préparé par Walter nous attendaient ; sont donc au rendez-vous petits pains, œufs brouillés, maté de coca, chocolat chaud... Petit déj fini nous repartons pour 1h de route en direction de la montagne des 7 couleurs !!

4800m, c'est exactement l'altitude où commence cette nouvelle ascension...

Après les recommandations données par notre guide, nous voilà parti pour environ 4h de marche aller-retour. Malheureusement, le temps n'étant toujours pas avec nous, la pluie et la brume nous accompagnèrent dès ce début de montée.

En effet, cette randonnée commence par 5min de côte, puis nous continuons sur un faux plat qui dure 40min... Mais le plus dur n'est pas encore arrivé...

La neige fait son apparition remplaçant ainsi la pluie, le vent commençe petit à petit à nous refroidir, les manteaux, gants, écharpes, bonnets, bâtons de randonnée sont utilisés.

Le paysage, qui était vert est devenu blanc de neige. Nous nous séparons en plusieurs groupes certains ont plus de facilité que d'autres pour monter... Mais nous nous soutenons malgré tout.

Arrivé dans la dernière partie de cette montée, c'est-à-dire la côte la plus ardue de 50min, la boue commençe à apparaitre, nous avons une super nouvelle donnée par un groupe de randonneurs qui nous informent que la montagne est entièrement recouverte de neige et que la brume nous empêche de pouvoir admirer la vue. Cette nouvelle démoralise la plupart de nos coéquipiers...

Ainsi, certaine utilise un cheval pour monter plus facilement à cause d'un légère blessure due à la marche de la veille, d'autres sont même obligées d'abandonner la montée à cause du froid et du manque d'oxygène qui se ressentent.

Cependant, nous restons soudés dans cette dernière ligne droite malgré la neige qui devient de plus en plus dense et les quelques abandons. Pour les derniers qui veulent malgré tout atteindre le sommet, la montée est rude...

Mais grâce à la motivation de ceux qui ont continué, le sommet à été atteint pour nous. Ainsi nous sommes arrivés à 5000m d'altitude (et même 5036m pour le plus haut), nous avons donc pu quand même observer quelques couleurs rapidement cachées par la brume et manger quelques petits gâteaux pour nous remettre en forme pour la suite...

Vient donc la descente... où nous avons récupéré les autres qui nous attendaient là où ils s'étaient arrêtés...

C'est le moment le plus périlleux de la randonnée, la boue nous fait glisser, certaines personnes chutent dont le superbe nounours d'Émilie, le vent dirige la neige face à nous, les flocons se font plus gros sans oublier le froid qui nous gèle les mains...

Malgré tous ceci, nous arrivons pour notre plus grand bonheur au bus tous ensemble et sans perte.

Nous retournons donc au chalet pour manger notre déjeuner bien copieux, une fois le ventre plein nous repartons direction l'hôtel dans la joie et la bonne humeur ! L'ambiance est très conviviale ! Ainsi cette journée s'achève avec une bonne douche, un bon repas et une bonne nuit bien mérités.

Mais l'aventure continue !!!

Clémence et Emmeline, les aventurières de la montagne des sept couleurs.

17
17
Publié le 28 octobre 2018

Le matin, nous nous sommes réveillés à 7h30 pour préparer notre sac. Nous avons pris le petit déjeuner à 8h00 pour prendre le mini bus à 9h grâce au décalage de l'avion qui nous a permis de nous lever un peu plus tard. Le nouveau décollage était prévu a 11h35 avec embarquement à 10h50 et finalement à 11h30 c'est à peine si on embarquait.

Après une bonne heure de vol où on a cru mourir plusieurs fois à cause des turbulences, on est bien arrivé à Lima pour prendre le taxi, le même qu'à notre arrivée au premier jour, et également même hôtel : le Dragonfly hostel.

L'après-midi on s'est reposé, certains ont regardé des séries ou des films, d'autres ont fait des jeux, c'était comme bon nous semble jusqu'au soir venu. Le soir les accompagnateurs nous ont proposé un petit jeu, ils nous ont donné 5 soles pour chaque personne (certains se sont associés) et avec ça on devait trouver de quoi manger et tout le monde a joué le jeu même les accompagnateurs. On est ainsi parti dans le parc Kennedy où se situait la fête du livre et beaucoup de stands étaient disponibles avec des choses diverses et variées à vendre.

PS : Les photos de nos repas seront jointes por supuesto ;)

Alix et Amandine

18

Bonjour à tous, en ce jour du samedi 27 octobre nous venons de passer notre dernière journée complète en terre péruvienne. Sûrement une des journées qui nous a fait le plus réaliser la chance que nous avons en France. Après une bonne nuit de sommeil, direction le petit déjeuner à la terrasse de l’auberge à 8h30. Puis départ vers le bidonville de Vizcachera pour retrouver sœur Gloria ainsi que les enfants. Deux heures de transport plus tard et toujours en vie, sœur Gloria nous attendait à la bibliothèque pour prendre le chemin de l’école et rencontrer les enfants. Ce fut un moment de partage intense avec chansons, rires, gonflages de ballons par Yannick et jeux. Nous étions attendus dans La Chapelle pour un repas convivial avec les gens du quartier, au menu : poulet, salade, riz et quinoa ainsi qu’un gâteau réservé spécialement à noël le Paneton. 15h, l’heure de débarrasser et de tout remettre en ordre et nous voilà partis en direction du stade pour retrouver d’autres enfants. Une fois de plus, l’échange avec les familles fut très émouvant. Elles ont tant à nous apporter, voir ces femmes « avec peu de choses » garder le sourire et nous transmettre toute leur joie, nous permet de prendre conscience que le bonheur tient à peu de choses. On a vu les enfants jouer avec seulement une corde, un ballon, des vieux jouets tout cela dans un nuage de poussière. Nous n’étions pas seuls à ce moment, une femme : Agnès qui partage des moments de sa vie depuis 1 an et demi dans ce bidonville nous a appris des jeux péruviens et nous a fait un beau témoignage de son expérience. Quand l’heure de les quitter arriva, ce fut un moment difficile pour nous, voir une dernière fois leurs sourires et taper dans leurs mains. On peut dire que l’on s’est pris une « bonne claque » et que l’on va revenir changés en France. Avoir vécu cette expérience est une chose qui ne peut que nous faire avancer. Pour la fin de la journée, deniers achats cadeaux avant le retour en France et ravitaillement de nourriture pour l’avion. Un grand merci à toutes les personnes rencontrées durant ce séjour et nous sommes reconnaissantes envers elles. De plus ce séjour n’aurait pu avoir lieux sans nos trois terribles accompagnateurs.

Love en masse et soit pas tendue Natasha, Carpe Diem.

Les deux végettes bien compliquées du voyage, Lou et Marie-Charlotte ;)