Carnet de voyage

Tour du monde 3ème partie

8 étapes
5 commentaires
8 abonnés
Dernière étape postée il y a 2 jours
Après les Balkans et l'Asie du Sud Est, je me dirige vers l'Amérique du Sud pour la dernière partie de ce tour du monde.
Du 4 janvier au 11 juin 2019
158 jours
Partager ce carnet de voyage
8

Depuis Bariloche, Amal et moi rencontrons 3 autres français (Margot, Axelle et Hugo) grâce à un groupe Facebook de voyageurs, et ensemble nous louons une voiture pour 3 jours afin de faire la fameuse route des 7 lacs. Serrés dans une petite voiture, nous voilà donc partis sur cette route qui offre en vérité bien plus que 7 lacs à voir. On passe donc en peu plus de 2 jours à rouler (merci à DJ Amal pour la musique), à s'arrêter aux miradors, à marcher un peu pour voir quelques cascades et à se dire "c'est beau quand même" (et franchement, +c'est quand même beau). Les deux soirs on dort dans des campings gratuits en bord de lac, et j'inaugure ainsi ma tente et mon matelas. Hugo nous fait du feu et à la nuit tombée on se réchauffe autour et on profite du ciel étoilé au dessus de nos têtes. Bref, je passe 3 supers journées en super compagnie. Le dernier jour Amal et moi nous nous séparons du groupe et restons à San Martin de Los Andes afin de continuer notre périple en Patagonie.

La route des 7 lacs 

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
7

Depuis Buenos Aires je prends un vol direction Bariloche, près de la frontière avec le Chili. C'est là que démarre mon long périple en Patagonie. Je passe les 2 premières journées sur place à profiter de cette petite ville qui offre comme paysage un superbe lac et des montagnes à l'horizon. Certains l'appellent la petite Suisse à cause de ses chalets en pierre et en bois et de son chocolat omniprésent. Je ne suis jamais allée en Suisse donc je ne peux pas confirmer, mais en tout cas je peux dire que c'est très beau. J'en profite aussi pour faire les magasins et m'équiper pour la suite (tente, matelas, sous vêtements thermiques,... tout y passe).

Bariloche 

Puis je rencontre Amal, française en voyage elle aussi, et comme nos programmes se ressemblent nous décidons de voyage ensemble. On commence avec une petite rando jusqu'à un proche sommet qui nous offre un superbe point de vue sur la ville et le lac. On en revient poussiéreuses mais ravies ! Le lendemain on loue des vélos pour faire une boucle de 25 km et 110 mètres de dénivelé (le Circuito Chico) et on en prend une fois de plus plein les yeux. Je peux dire sans hésiter que ce voyage en Patagonie s'annonce magnifique.

Bariloche 
6

Deuxième pays visité en Amérique Latine : l'Argentine. J'arrive ainsi le 1er février à Buenos Aires, où je décide de rester 5 jours afin de prendre le temps de découvrir cette grande capitale. Et je ne suis pas déçue : Buenos Aires est une ville comme je les aime, mélangeant culture, animation, histoire, espaces verts,... . Je commence donc ma visite dans un des quartiers les plus chics, là où à certains endroits on pourrait se croire à Paris et je découvre le célèbre cimetière de Recoleta, qui me rappelle un peu le Père Lachaise. Je participe aussi à une visite guidée afin de comprendre un peu mieux l'histoire de cette ville et de ses bâtiments.

Buenos Aires 

Je prends aussi le temps de flâner dans le vieux quartier, là où on trouve toutes les boutiques d'antiquités et j'assiste à une démonstration de Tango. Je consacre aussi un certain temps à me ballader sur la promenade aménagée le long du Rio Plato, avec ces bâtiments en brique rouge, ces ponts futuristes et ces grues qui ponctuent le paysage. Je me promène aussi dans les nombreux parcs dans la ville, notamment dans le superbe jardin botanique où je passe des heures à bouquiner.

Buenos Aires 
5
5

Pour finir mon voyage en Uruguay je m'offre encore 2 jours de plage à Punta del Diablo, où j'essaye surtout de me remettre de mes courbatures suite à ma journée à cheval ! Puis je reviens à Montevideo pour 2 jours de plus afin de profiter un peu de l'ambiance du carnaval qui a démarré (le plus long du monde : plus d'un mois !). Je retrouve ainsi Lotta pour aller voir un des nombreux spectacles qui ont lieux tous les soirs dans la ville. Je ne comprends pas tout ce qui se raconte, mais je profite de l'ambiance et j'adore :). C'est sur cette note festive que je finis ma visite de l'Uruguay, et que je reprends le ferry jusqu'à Buenos Aires.

Costumes du Carnaval 
4
4
Publié le 4 février 2019

Je continue le long de la côte, et plus j'avance, plus la taille des villes que je visite diminue. Me voilà donc maintenant à Barra de Valizas, petit village hippie en bord de plage. Pendant 3 jours je reste dans une charmante auberge posée sur le sable et sans électricité (retour aux bougies pour l'éclairage le soir!). Les 2 premiers jours je les occupe à faire des allers retours entre le hamac de la terrasse pour bouquiner et l'océan pour jouer comme une gamine dans les vagues. Bref, l'endroit est magnifique et la vie est belle.

Barra de Valizas 

La troisième journée que je passe sur place est une journée parfaite. Elle commence avec le rendez vous à 9 heures au ranch que j'ai contacté la veille pour faire une ballade à cheval à la journée. Sur place je rencontre les 3 filles qui participent aussi à l'excursion, notre guide Maurio, et bien sûr nos chevaux criochos typiques de l'Amérique du Sud. On commence en traversant une petite rivière (les humains en barque, les chevaux à la nage) puis on prépare les chevaux et Maurio nous redonne les règles de base de l'équitation en mode Gaucho (western). Et c'est parti pour environ 2 heures à longer l'océan en passant sur de superbes dunes de sable et à écouter Maurio nous raconter des histoires de pirates. On arrive ainsi vers midi à Cabo de Polonio, ancien village de pêcheurs aujourd'hui touristique, mais toujours sans électricité et surtout d'où on peut observer la plus grande colonie d'otaries d'Amérique du Sud. On laisse les chevaux dans un pré et on a quartier libre pour déjeuner, se ballader et visiter le village. Puis à 15h c'est reparti pour un peu plus de 2 heures à cheval pour rentrer, en passant cette fois par l'intérieur des terres. Maurio nous propose sur la route un galop à fond de train, et même si je mange du sable, cette sensation est toujours aussi agréable ! De retour à la rivière il nous propose de traverser à la nage à cru sur les chevaux, et alors ça c'est tout simplement incroyable. J'en ressors des étoiles pleins les yeux et je ne suis pas la seule ! On ramène les chevaux au ranch et on a toutes des sourires béats sur nos visages. Mais la journée n'est pas finie puisque Lotta (une allemande avec qui j'ai sympathisée durant la journée) et moi décidons d'aller faire un plouf dans l'océan pour conclure en beauté. On se retrouve aussi le soir après une bonne douche pour manger un brownie et boire une limonade. Et histoire de rendre cette journée vraiment mémorable on s'installe sur la plage pour observer le ciel où les étoiles brillent de tous leurs feux. Et ça, c'est une journée parfaite !

De Valizas à Cabo de Polonio à cheval 
3
3
Publié le 28 janvier 2019

Après la capitale, je décide de continuer ma route en suivant la côte. Je fais un arrêt d'une nuit à Punta del Este, où on passe de la rivière à l'océan et où on peut voir la fameuse main qui sort du sable. À part cela, rien d'exceptionnel dans cette station balnéaire très prisée, je continue donc jusqu'à la petite ville de La Paloma. J'y passe la première journée à m'imprégner de l'ambiance un peu hippie des lieux, à monter en haut du phare pour admirer la vue et à me ballader.

La Paloma 

Le lendemain je me motive pour une grande marche sur la plage (en peu plus de 20 km aller retour) pour arriver à la lagune de la Rocha, qui m'offre encore de beaux paysages et un sentiment certain de bout du monde. Je rentre bien fatiguée (et un peu rouge...) après toute cette marche dans le sable, et je profite du coucher de soleil sur la plage La Balconada. Décidemment ce pays me plait de plus en plus !

La Paloma  
2
2
Publié le 25 janvier 2019

Après la charmante petite ville de Colonia, je me dirige vers la capitale du pays : Montevideo. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais au final j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette ville. J'ai eu la chance de tomber sur une auberge absolument géniale, où j'ai été parfaitement accueillie et qui m'a aidé à me sentir comme à la maison. Le premier jour, sur le conseil de mon hôte, je vais faire une visite gratuite du vieux centre avec l'agence Curioso Free Tour. Je me retrouve dans le groupe anglais (l'espagnol c'est toujours pas ça...) avec uniquement Linda, une new yorkaise de 77 ans en séjour ici pour un peu plus de 2 mois. Notre guide Gerardo nous fait visiter la ville pendant un peu plus de 2 heures, et c'est passionnant. A la fin du tour, Linda nous invite à boire un verre et on partage à 3 une bouteille de vin rouge de la région en parlant de tout et n'importe quoi. Bref, pour une première impression on ne pouvait pas faire mieux !

La vieille ville de Montevideo 

De retour à l'auberge je rencontre Kelly et Félix, un couple français super sympa en voyage en Amérique du Sud, et nous passons les 4 prochains jours ensemble. Quatre journées bien remplies à faire une autre visite gratuite d'un quartier de Montevideo, à visiter quelques uns des nombreux musée de la ville (carnaval, musée romantique, musée indigène,...) , à passer la journée à marcher et à faire les marchés, à pédaler le long de Rio de Plata jusqu'au bout de la fameuse Rambla (promenade) de Montevideo et à jouer au Yams. En bonus je m'offre aussi un food tour un soir afin de goûter les spécialités locales (à base de viande, ici il y a presque 4 vaches par habitants...), et je passe une super soirée qui se finit autour d'une table de billard. Bref, je suis sous le charme de cette ville, de ses habitants et de son architecture étonnante, mélange de vieux bâtiments types européens, d'immeubles arts déco et d'HLM sans forme, le tout recouvert de graff et de street art.

Montevideo 
1

La troisième et dernière étape de ce tour du monde commence ici, dans la petite ville de Colonia, dans le petit pays d'Uruguay. Après un long voyage (2 vols et un ferry), j'arrive le 13 janvier 2019 dans cette ville dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Mon espagnol est encore bien pauvre, mais j'ai bon espoir que ça change rapidement, et les gens ici ont l'air tellement sympathiques que ça ne devrait pas être trop compliqué de progresser. A Colonia je prends une journée pour visiter le centre historique, le centre ville et pour profiter de l'ambiance relax de la ville. Je tombe sous le charme de la fameuse "rue des soupirs", et j'adore l'architecture héritée de la colonisation espagnole.

Centre de Colonia 

Une journée de pluie me donne une bonne excuse pour dormir et me remettre du décalage horaire. Le lendemain je fais une belle ballade le long de Rio de Plata, une rivière tellement large qu'on la confond avec la mer. Je profite du soleil, je vois de beaux paysages et quelques sculptures intéressantes et je termine la journée avec un superbe coucher de soleil. Tout ça ne me donne qu'une envie : en voir encore plus !

Les alentours de Colonia