Carnet de voyage

11 mois sans toit, Laos !

6 étapes
3 commentaires
1 abonné
Dernière étape postée il y a 704 jours
Un mois de nouvelles découvertes à travers le Laos.
Du 15 octobre au 13 novembre 2017
30 jours
Partager ce carnet de voyage
15
oct
15
oct
Publié le 6 novembre 2017

Aller, on lâche le pinceau, on reprend le sac, et direction le Laos ! Bon, le trajet ne sera pas si simple, en tout 10h de bus dont le chauffeur se prend pour un chauffeur de Paris-Dakar, ensuite, il y a le passage de frontière terrestre ! On avait lu sur internet que cette frontière est l'une des plus embêtante à passer en Asie car les arnaques et corruption sont le passe-temps local ! Bon, on était prévenu, on s'arme de notre plus beau sourire, on va chercher nos réserve de patience, c'est parti !!

Le bus s'arrête à 100mètres de la frontière, le chauffeur nous demande nos passeports et 40$ => euuu tu es qui toi ? Le prix du visa c'est 30$ ! Après 2 minutes à insister, nous décidons de garder nos passeports et d'aller nous même aux bureau ! (Certaines personnes du bus, ont payé ce prix ) Nous voici donc un petit groupe (principalement de français ... ça vous étonne ?) à marcher fièrement et tout sourire jusqu'au premier bureau! Le premier guichet nous demande 2$ chacun sans explication ... Ha si, c'est pour payer le tampon ! On sait qu'on est loin de tout mais le prix de l'encre a augmenté visiblement ! On refuse et se faisons jeté nos passeports sans le précieux tampon de sortie ... Ce petit manège se reproduit à chacun, nous entrons donc dans un combat psychologique, qui abdiquera le premier, nous ou le douanier ?? Bon, on finit par céder au bout d'un quart d'heure, ce serait dommage de rater le bus qui nous attend de l'autre côté ... On lui donnera ses fameux 2 dollars en lui signalant bien chacun que sa pratique est tout à fait illégale ! Youhou ! On a notre tampon ... de sortie du Cambodge ... Il nous faut encore entrer au Laos ... Premier bureau, on paye notre visa 30$ PLUS 1$... bah oui, c'est dimanche ! (Bon, en semaines les gens se prennent une fausse visite médicale ...) Plus que UN bureau avant le précieux Graal !! Et flûte, le prix de l'encre a vraiment monté dans ce pays ! 2$ de plus ! Que l'on paye tout de même après avoir fait mariné notre cher douanier, lui refesant nos petits spitch sur l'illégalité de la chose, il ne semble pas de très bonne humeur et nous propose même de retourner au Cambodge ! Bah non, ce serait balo après avoir payé le visa ! En partant, une de nous demandera gentillement " bon, maintenant qu'on a tous payé, tu peux nous le dire, l'argent, il va dans ta poche ?! " → pas de réponse ! On notera que le douanier à côté explose de rire à notre départ ! C'est resté bon enfant mais on s'est quand même fait arnaqué 5$ chacun ! (Bon, on s'estime heureux, certaines personnes du bus on débourser 15$ de plus ...)

Parenthèse close, NOUS VOICI AU LAOS !!


À présent, un petit point sur ce nouveau pays que nous découvrons !

Le Laos, comme ses voisins est bien-sûr un pays pauvre gouverné par une pseudo-démocratie-dictature communiste. En revanche, contrairement à ses voisins, il n'a jamais vraiment été en guerre même si il détient le triste reccord d'avoir été le pays le plus bombardé au monde avec plus de 3 millions de tonnes de bombes entre 1964 et 1973, soit une bombe toutes les 8 minutes pendant 9ans !

On s'explique vite fait ! (Et désolés pour les raccourcis si il y a des profs d'histoire!) Dans son histoire le Laos a souvent été occupé par ses voisins que ce soit Chine, Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Birmanie et bien-sûr la France mais tout ça de façon plutôt pacifique. Puis la guerre du Vietnam arrive, et le Laos toujours neutre. Les vietcongs commencent à passer par le Laos pour se ravitailler ou aller au sud du Vietnam en évitant les bases américaines. Les américains décident donc, dans leur délicatesse légendaire, de bombarder purement et simplement le pays en espérant toucher quelques vietcong ... Bon, non seulement, ça n'a pas été d'une grande utilité (notez l'euphémisme...) mais en plus environ 30% n'a pas explosé et fait encore aujourd'hui, environ 1 mort par jour ... On estime qu'il faudrait un siècle pour déminer entièrement le pays .

Voilà voilà ...

• • •

Aller, passons à des choses plus réjouissantes ! Nous arrivons aux "4000 îles" c'est le nom de la région à l'extrême sud du Laos, où il y a, vous vous en doutez beaucoup d'îles sur le Mekong (on a pas cherché à compter !).

Ici, l'ambiance c'est détente, repos, et un peu de vélo pour découvrir les 2 îles.

Dès qu'on s'éloigne un peu du coin "à touristes" on se retrouve vite entre les rizières, à éviter les poules et les buffles. C'est paisible.

Une petite cascade au passage, un arrêt jus pressé, et un instant mignonerie avec des chiots (ils sont trop chou !!).

On observe même la frontière cambodgienne à l'extrême sud de l'île, au milieu du Mekong (3ème photo), on essaie de faire coucou à nos douaniers ?

Trois jours bien reposants ici, ça fait du bien !

19
oct
19
oct

Après s'être bien reposé nous re-décollons direction le plateau de Bolaven pour une petite boucle moto de 4 jours ! Au programme, 300km à travers la plaine, les montagnes et des cascades, des cascades, des cascades !

C'est parti ! Aujourd'hui, nous faisons la route entre Pakse et Tad Lo.

La première cascade nous laisse présager de la beauté de la suite !

À côté de la cascade, un village typique Lao est reconstitué, c'est intéressant.

Quelques kilomètres plus loin nous arrivons en haut d'une autre cascade, avec une vue sur toute la vallée. Faut pas avoir le vertige !

Nous arrivons au village de Tad Lo, nous posons nos sac et la moto chez Mammapap, une mamma adorable qui a emménagé un dortoir chez elle et où nous dormirons ce soir. Puis une petite ballade pour voir une dernière cascade. Une bebette non identifiée sur le chemin.

En fin de journée nous assistons au bain des éléphants du gros hôtel de luxe. Les photos sont belles mais c'est vraiment triste à voir de voir ces majestueux animaux enchaînés pour le plaisir malsain du touriste ...

• • •

Le lendemain, après avoir pris un énorme pancake de Mammapap, nous reprenons la route pour s'arrêter quelques kilomètres plus loin dans un petit village animiste (= ils croient aux esprits ) habité par une ethnie minoritaire, les Katou . Dans ce village, Capitaine Hook (enfin, il se fait appelé ainsi), nous fait faire le tour de sa plantation de café (le café Laotien est mondialement réputé), nous explique tout le procédé de la plantation et récolte, puis il nous montre des plantes médicinales et comestibles très utilisées ici (c'est fou, on passe à côté de tant de choses dans la nature ...). Il nous parle beaucoup aussi des us et coutumes de son village, des croyances et traditions, et tout cela sans complexe, ni détours, c'est le moment que nous préférons ! C'est passionnant !

Nous apprenons ainsi que ce village vit en quasi autarcie, les gens n'en sortent que très rarement, ils vivent d'une agriculture de subsistance et un peu de la vente de café. Le village est régit par des lois que l'on pourrait qualifier de féodales avec un chef, un gourou, un chaman et un "voyant". Ici il n'y a pas d'école et seul Mr Hook a eu la chance de sortir du village pour s'instruire, ainsi les gens pensent que la terre est plate et que le soleil tourne autour ou encore que les blancs sont blancs car ils ne travaillent pas et boivent trop de lait. Dans ce village les enfants fument la pipe à eau ("bang") à partir de 3ans (officiellement il n'y a que du tabac dedans mais au vue des yeux défoncés et la démarche des gens on se permet de douter !), voir un petit de 6 ans complètement défoncé et ne marchant pas droit est impressionnant... . Ils sont polygames et les petites filles peuvent être mariées dès 9ans "mais on attend quelles aient leurs menstruations pour avoir des rapports !" → bah oui quand même !

Si un membre de la famille décède par accident (de circulation ou autre), toute le reste de la famille s'exile dans la forêt pendant 5ans et on brule la maison pour conjurer le mauvais sort.

Mr Hook nous raconte tout ça et bien plus pendant plus de 2h tout en se baladant dans le village, c'est fou, ils ont tous la pipe à eau à la main ! Il nous montre aussi comment en lançant une simple tige d'herbe un peu rigide ils chassent les oiseaux (et ça marche !), ou encore comment faire des bulles avec de la sève.

Bref, une rencontre passionnante bien que très déroutante !

Nous passons le reste de la journée à rouler à travers un paysage magnifique avec un autre petit arrêt pour visiter une plantation de thé ce coup ci !

• • •

Les jours suivants ce ne fut qu'un enchaînement de cascades et paysages tous plus beaux les uns que les autres avec même une petite baignade ! Enfin, pour Ludivine seulement, l'eau est un peu trop froide pour Sylvain (→ Ludivine : "même pas peur après une enfance à se baigner dans la manche ! ")

Et voilà après 4 jours à rouler nous terminons notre boucle, c'était magnifique !

24
oct
24
oct
Publié le 10 novembre 2017

Quand on aime, on ne compte pas ! À peine fini la boucle moto de Pakse que nous partons en faire une autre ! Cette fois ci, c'est Thakhek, ses paysages karstiques et ses grottes ! Au total, 425km en 3jours !


On se loue un bolide, on écoute les consignes pour éviter le vol de moto (il semble que se soit l'occupation locale ...), et c'est parti !

Nous avions déjà établi notre coup de coeur pour le Laos depuis la dernière boucle moto, ce nouveau périple ne fait que confirmer nos impressions ! Nous traversons des paysages absolument magnifiques et presque irréels avec ce lac formé par un barrage en aval de la rivière qui a inondé tout une parti de la plaine. Les troncs d'arbres morts sont encore debout et donne une atmosphère particulière.

Le deuxième jour, la route change peu à peu se transformant en plaine. Une petite pause d'une heure dans un petit lagon. On fait la sieste mais on ne s'y baigne pas, c'est vraiment trop froid !

Sur le chemin nous croisons un troupeau de buffles d'eau, nouvel exercice de maitrise de moto: slalomer entre les bestiaux ! Puis, un groupe de moines en train de jouer au cerf-volant, moment tout en poésie et joie de vivre, nous aurions pu nous arrêter prendre une belle photo mais il y a des moments où on se contente de regarder ...

Le lendemain pendant le petit dej, nous croisons une petite fille toute fière avec cette bebête qui fait presque sa taille dans les bras (on ne sait toujours pas ce que c'est ... des suggestions ?? → bon, il semblerai que ce soit un tatou ! Merci Lili ! ) . Plus tard nous visitons la grotte de Konglor une belle grotte longue de 7,5km de long que l'on part explorer en bateau (enfin, en pirogue petaradante !).

Le trajet de 2h aller-retour dans le noir juste à la frontale est vraiment sympa d'autant que ce matin, on a pas joué nos feignasses et on s'est levé avant tout le monde pour être les premiers de la journée (tout ceux qui nous connaissent peuvent reconnaître l'exploit!). Du coup nous sommes seuls dans le noir et l'expédition n'en est que plus belle.

Il y a une partie avec de jolis stalactites mais notre petit côté chauvin nous fait remarqué que ça ne vaut pas la grotte de Choranche...

A la sortie de la grotte un nouveau paysage magnifique et un petit village avec des enfants curieux.

Nous finissons notre route, avec, inutile de le re-re-dire ... des paysages magnifiques...

28
oct
28
oct
Publié le 13 novembre 2017

Boucle moto finit, nous prenons un bus de nuit vers Vang Vieng, une petite ville, jadis très connue pour la fête et l'opium, elle est maintenant bien plus calme. Le village en lui même n'a pas grand intérêt, mais il est situé au milieu de montagnes karstiques particulièrement jolies, du coup nous passons juste 2 jours ici, avec un petit tour en moto d'une journée, c'est plus simple et plus rapide!

• • •

Nous enchaînons à présent vers Luang Prabang, LA ville touristique du pays ! C'est une ancienne capitale royale (classée à l'Unesco) avec tout ce que cela implique : un palais royale, des temples à foison, et des musées, mais aussi un marché de nuit bondé, des boutiques de souvenirs de tout côté et des tuktuk absolument partout !

Nous passons donc 3 jours à explorer cette ville et les alentours, c'est bien mignon bien que, comme on s'y attendait, trèèèès touristique !! On a plus l'habitude, "ça nous donnerait presque des gaz!" .

Bon, il faut le reconnaître, les édifices sont superbes !

Nous assistons aussi à la traditionnelle "quête des moines", en effet, chaque jour à l'aube (il a encore fallut sortir du lit avant le lever du soleil, Sylvain se sera plus souvent levé aussi tôt cette année que les dix dernières!), se déroule le Tak Bat, la rituelle quête matinale des offrandes par les moines qui ont renoncés à tous biens matériels et qui ne vivent que de l’aumône. Dès 6h, les Luang Prabanais sortent de leur maison et s'agenouillent sur des tapis en présentant leur offrande (souvent du riz tout juste cuit ou des fruits), puis les moines de tous les temples de la ville circulent par groupe d'une dizaine en file indienne pour recevoir ces offrande, le tout dans un silence religieux.

Sur le chemin ils redistribuent une partie de leur récolte aux enfants nécessiteux qui attendent sacs ouverts.

C'est une belle cérémonie bien que quelques peu gâchée par la masse de touristes (des cars entiers) qui ne font pas tous montre du plus grand respect...



Bon, maintenant qu'on s'est levé aussi tôt on fait quoi ?? → On trouve la meilleure boulangerie de la ville et on s'offre nos premiers (notez le pluriel, on allait pas se contenter d'un seul !!) croissants en 10mois ! → verdict, ils sont trop bon !!



Enfin, nous passons une journée avec Evelyne et Maxime, des routards rencontrés à l'auberge de jeunesse, et allons découvrir la cascade de Kuang Si. L'endroit est vraiment magnifique et nous l'avons élue plus belle cascade de notre voyage à l'unanimité ! (Bon, quand on est 2, l'unanimité est facile à atteindre !)

4
nov
4
nov
Publié le 17 novembre 2017

Nous quittons Luang Prabang et, après plus de 16h de bus nous arrivons à Phongsaly, une petite ville perdue dans les montagnes au nord du Laos !

Si nous venons ici, ce n'est pas par hasard ! Cela fait plusieurs mois que l'on envisage de se faire un treck, mais nous repoussions sans cesse, nous avons fini par nous décider, ce sera ici ! La région est encore bien préservée du tourisme du fait de la difficulté d'accès (16h de bus, faut en vouloir!), et du fait que, à part des trecks, bah difficile de faire autre chose ici (Exit les cars de chinois!)!

Nous nous décidons sur un treck de 2 jours à travers la montagne avec passage par différents villages ethniques. On forme un groupe avec 2 français rencontrés dans le bus, Antonin et Marie, et une italienne, Giovana, nous seront donc 6 en comptant notre guide, Souk.

Le jour avant de se mettre en route, nous visitons un peu Phongsaly, la ville est clairement au milieu des montagnes (il fait froid, ça faisait longtemps !), on constate aussi, comme nous l'avions constaté au nord Vietnam, la forte influence communiste et ses affiches de propagande! Plus tard sur le marché: "C'est quoi ça?? - Ha, un écureuil !".

• • •

Aller, il est 7h30, c'est parti pour le treck!

Mais avant de commencer à marcher, d'abord, 1h de pirogue, et pour y accéder, on traverse un "pont flottant", comprendre des bouts de bois plus ou moins stable ...

La vue de la pirogue est déjà magnifique !

Et c'est parti pour la marche, plus de 6h à travers la jungle ! Par moment, Souk nous fraye un chemin à travers les branches à coups de machette. Nous arrivons au premier village, des regards curieux et timides.

Puis il faut traverser la rivière, et c'est à bord d'un "bambou boat" (enfin un radeau quoi!) que l'on traverse un par un!

C'est pas hyper stable, on prend un peu l'eau, mais ça passe !



Une petite pause repas au bord de la rivière à base de sticky rice (riz collant), de "terrine" de porc et de légumes. Le tout mangé avec les doigts bien entendu !



Après le repas, les choses sérieuses commencent réellement, c'est parti pour 4h de montée pour un peu plus de 700mètres de dénivelé.

En prenant de la hauteur, le paysage se dévoile, c'est magnifique!

Nous croisons des champs de riz à flanc de montagne, un groupe de chasseurs, puis après 4h d'effort, nous arrivons dans le petit village de l'ethnie Akha.

Cette ethnie originaire de chine n'est présente aujourd'hui que dans le nord du Laos. Ils vivent en altitude et cultivent essentiellement du riz, font de l'élevage et chassent. Ils sont animistes donc croient aux esprits de la forêt et des rizières, ils vouent également un culte à leurs ancêtres.

La tenue traditionnelle des femmes marque leur statut de femmes mariées, au milieu des broderies on peu voir des pièces de monnaie de l'époque coloniale.

Ici, ce sont surtout les femmes qui travaillent, que ce soit dans les champs, pour ramener du bois pour cuisiner/s'éclairer (il n'y a l'électricité que depuis un an seulement grâce aux panneaux solaires), ou ramener de l'eau (bien-sûr, pas d'eau courante, la rivière est à 200mètres).

À notre arrivée tout un attroupement se forme, entre curiosité et intérêt (on essaie de nous vendre des tenues traditionnelles, sacs et autres qu'ils fabriquent depuis que les trecks emmènent quelques touristes). Les enfants sont très curieux !

Puis nous nous dirigeons vers la maison du chef où nous dormirons cette nuit. Les maisons sont en bois et en tôle. Les femmes se regroupent dans la cuisine et commencent à cuisiner. Nous essayons de communiquer mais c'est très difficile et elles ne semblent pas chercher ou vouloir communiquer avec nous. On demande à notre guide qu'il nous parle un peu de cette ethnie, de leurs us et coutumes, mais il n'en sait pas beaucoup, (c'est un peu la déception de ce treck ..), tout ce que l'on aura appris au sujet de cette ethnie vient d'internet au retour !

Le repas arrive avec en mets "de fête" des vers de bambou frit ! On a essayé, quand on oubli ce qu'on mange, c'est comme des crackers!

Sur la table il y a aussi du potiron, de l'écureuil, des racines qui ressemblent à du manioc.

Après le repas, tout le monde au dodo ! Ici, on vit en raccord avec le soleil !


On se lève vers 5h pour assister au lever du soleil. Le village est entouré d'une mer de nuages, c'est magnifique!

Nous sommes témoins de la vie quotidienne des gens, tout le monde vaque à ses occupations entre nourrir les bêtes, préparer le petit dej, etc. Le village se réveille.

On prend le petit dej, puis, des derniers "cop chaï laï laï" (= merci beaucoup), et nous reprenons la marche.

Nous atteignons un autre village au bout d'une heure et tombons sur l'école (où visiblement, la présence de blancs est plus intéressante que les maths !), un salut au chef du village, nous nous balladons un peu entre les maisons, entre temps l'école se finit et c'est tout un groupe d'enfants qui nous courent après.

Une dernière descente, un petit trajet en pirogue et c'est finit!

Nous avons vraiment adoré nos 2 jours de treck, c'était une expérience unique!

Petit regret tout de même concernant notre guide qui était, certe gentil mais pas passionnant et ne connaissait pas grand chose sur les ethnies, la jungle etc ...

7
nov
7
nov
Publié le 17 novembre 2017

Aller, on redécolle direction Muang Kua à bord d'une pirogue pour les 3 premières heures, puis 2h de tuktuk sur une route bien défoncée!

Et surtout aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Sylvain !! 35ans ça se fête !! Enfin, on fait ce qu'on peut avec les moyens du bord pour fêter ça ... et on avoue qu'on ne pensait pas le fêter emmitouflés dans pulls, veste et bonnets (sur la pirogue il faut froid !). Enfin, ce soir on se fait un super repas "familial" avec notre aubergiste, le tout arrosé de Beerlao (bière locale) et de quelques verres de Laolao (whisky local)!

Mais nous ne sommes toujours pas arrivés à notre objectif : Muang Ngoy. Du coup, c'est reparti pour 5h de pirogue entassés les uns sur les autres ! C'est convivial mais ça fait mal aux dos, aux fesses, aux jambes ... bref, ON EST HEUREUX D'ARRIVER !!

Nous atterissons donc à Muang Ngoy un charmant petit village perdu où nous avons prévu de rester 3 jours!

On se trouve un petit bungalow avec vue sur la rivière et hammac, on va être bien ici !

Au programme, ballades dans le village, bons repas, et avancement du blog (qui a pris beaucoup de retard! On imagine pas le temps que ça prend de faire ce blog !!)

Une bonne montée vers un point de vue (tout en escaliers taillés dans la pente) ça fait les cuisses !

Après 3 jours ici, il est temps de reprendre la route, il est temps de quitter le Laos et se diriger vers notre dernière étape de l'année: la Thaïlande!

Un dernier point de vue dans une ville étape, puis bye bye Laos !


• • •

Il est temps pour nous de se faire un petit bilan de nos impressions sur le Laos!

Nous ne savions à vrai dire pas trop à quoi nous attendre avant de venir au Laos, et comme pour la Malaisie, la surprise n'en a été que plus belle ! Le Laos à été pour nous le coup de coeur de l'Asie du Sud Est !

Entre les paysages de rêves et les gens aussi souriants que chaleureux! Sans oublier les pancakes laotiens qui ressemblent plus à des gâteaux au yaourt qu'à des pancakes !!

Seul petit regret, nous aurions aimé pouvoir s'y attarder un peu plus !


En route vers la Thaïlande !