Merci MyAtlas !
Du 16 au 23 octobre 2018
8 jours
Partager ce carnet de voyage

English below!

• • •

En octobre dernier, j'ai participé au tout premier concours de MyAtlas et ai gagné 2 billets d'avion pour la Grèce. Merci l'équipe ! 😀 Cependant, mon année 2018 a été bien chargée, avec entre autres : la Belgique, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne, l'Italie, la Chine... et aussi (accessoirement) ma thèse de doctorat à écrire et ma candidature pour le permis de travail pour la Chine (ma prochaine étape).

Mais voilà ! J'ai enfin trouvé le temps pour profiter de mon séjour ! 😀 Mon compagnon de voyage est Antoine, je l'ai rencontré à Angers il y a quelques années, il m'avait alors hébergée via CouchSurfing. Antoine est allé en Grèce quand il était petit ; ce sera ma première fois. Quelques informations...

La Grèce est située dans l'extrême Sud des Balkans. Elle a une population d'environ 11 millions d'habitants. Sa capitale est Athènes. L'histoire de la région (la Grèce Antique) est très riche, avec ses cités, sa philosophie, sa démocratie et son théâtre.

• • •

Last year, I won two plane tickets to Greece thanks to MyAtlas. I did not have time to use them yet, as I have been quite busy this year... Traveling around the world (Belgium, Germany, Netherlands, Spain, Italy, China) and writing my PhD thesis! 😉 But I am finally able to enjoy my trip! 😀 I will travel with Antoine, a French guy who hosted me via CouchSurfing a few years back.

Greece is located is the South of the Balkans. Its population is about 11 million inhabitants. Its capital is Athens. The history of this region is very rich thanks to its cities, its philosophy, its democracy, and drama.

16
oct

Athènes est la capitale de la Grèce (je ne vous apprends rien). Elle est dotée d'un riche passé : il s'agit en effet d'une des plus anciennes villes au monde ! Selon la légende, elle a été fondée en -800 par le héros Thésée (roi mythique d'Athènes, fils de Poséidon et d'Ethra). Première république de l'histoire, Athènes a rassemblée des philosophes importants, tels que Socrate, Platon, et Aristote. Bon, j'arrête là pour l'histoire et la philo, tout le monde sait que ce n'est pas ma tasse de thé ! 😉

Il y a 3 options pour rejoindre le centre-ville depuis l'aéroport d'Athènes : le bus, le métro, et le taxi (du moins cher au plus cher). Il faut compter 6€ pour un billet de bus aller, 10€ pour le métro, et... sûrement beaucoup plus pour le taxi ! 😀 Nous avons pris le bus X95 pour Syntagma, le centre-ville d'Athènes. Il faut compter entre 1h et 1h30.

J'ai déjà fait quelques rencontres fort sympathiques lors du trajet ! 😀 En effet, j'ai passé le vol à causer avec mes voisins, un couple plutôt âgé, composé d'une Chinoise et d'un Allemand. Ensuite, dans le bus, nous étions assises à côté d'une femme mi-Française mi-Grecque. Pareil, on a causé (et beaucoup rigolé).

Arrivés à Syntagma vers 18h, nous marchons en direction du Musée de l'Acropole, ouvert jusqu'à 20h le mardi. J'avais lu sur un blog qu'il pouvait être intéressant de visiter le musée avant de visiter le site - et nous comptons en effet visite l'Acropole demain matin. L'entrée coûte 5€ pour les adultes (et gratuit pour les étudiants européens comme moi !). La visite est plutôt intéressante (en grec ou en anglais). Ce que nous avons préféré ? La maquette en Lego (oh les gamins 😀), et la terrasse avec vue sur le Parthénon.

Découverte (rapide) d'Athènes by night 

Nous passons deux nuits dans une auberge appelée Athens House, à 10€ la nuit par personne. Elle est située très près du centre historique d'Athènes. Ce n'est pas la meilleure auberge, mais les chambres sont relativement propres et le personnel sympathique. Aussi, j'ai adoré les matelas chauffants ! J'en veux un pour Noël ! 😀

• • •

Athens is the capital and largest city of Greece. It is one of the world's oldest cities. It was founded in -800 by Theseus, the mythical king of Athens. Athens was a centre for the arts, learning, and philosophy as home of Plato's Academy and Aristotle's Lyceum.

There are 3 ways to reach the city centre from Athen's airport: by bus, metro, or taxi. Bus costs €6 (line X95 to Syntagma square) and takes between 1h and 1h30, depending on traffic. Metro costs €10. Taxi costs... probably a lot more! 😉

I already made some friends on the way: the Chinese and German couple who was sitting next to me in the plane, and a French-Greek woman who shared the bus ride with us. We chatted a lot, and laughed a lot.

Once in Athens, we first went to the Acropolis museum (€5 for adults, free for students like me). It was interesting to go there before visiting the site, as we learnt some useful information. We particularly enjoyed... the Lego reconstruction of Acropolis! 😀 as well as the terrasse (see pictures in the French section).

We are staying at an hostel called Athens House, for only €10 per night per person. It is located at a walkable distance from the city centre. The rooms and bathrooms are not shining, but staff is nice AND they have heating mattresses! :O

17
oct

Le réveil a sonné tôt en ce mercredi matin. En effet, nous avions prévu nous rendre à l’Acropole avant la foule. Le site ouvre a 8h. Il faut marcher un peu pour arriver en haut, mais ça vaut le coup ! 😀 Des points de vus impressionnants, de l’Histoire, de la mythologie, et tout ça sous le soleil. Que demander de plus ?

En direction de l'Acropole 

L’entrée à l’Acropole coûte 20€ pour les adultes, ou 10€ pour les tarifs réduits. Cependant, il est possible d’acheter un "billet groupé" qui comprend non seulement l’Acropole, mais aussi l’Agora romaine, l’Agora antique, le temple de Zeus, et quelques autres sites pour 30€ (ou 15 pour les étudiants comme moi). Le calcul est très vite fait, nous avons pris le billet groupé !

L'Acropole 

Après notre visite, nous sommes partis en quête d’un petit déjeuner (le deuxième pour moi, le premier pour Antoine) dans les rues piétonnes et sommes tombés sur… Lulu’s bakery. Il faut croire qu’ils nous attendaient… J’ai goûté un loukoumade (spécialité grecque : sorte de beignet), miam ! Au fait, tous les Grecs qui nous ont servi jusqu’à présent (cafés, restos, bars) sont super sympas. Ça fait plaisir !

Chez Lulu 

Nous avons ensuite visité le Temple de Zeus, l'Agora romaine, la Bibliothèque d'Hadrian, et l'Agora antique - tous compris dans notre billet. Et on a aussi mangé des souvlakis ! 😀

Le Temple de Zeus 
L'Agora romaine 
La bibliothèque d'Hadrian (à gauche) - en attendant le kebab (à droite) 
L'Agora 

Pour finir notre journée bien remplie, nous sommes montés en haut de la colline Philoppapos, consacrée aux Muses, qui offre une très belle vue sur la ville d'Athènes, l'Acropole, et la mer.

Colline Philoppapos 

Et un petit cocktail en terrasse sur une des charmantes place de la ville ! 😀

• • •

A joint ticket allows you to visit several touristic places in Athens for €30 (or €15 for students). We bought this ticket, and thus visited: the Acropolis, with its several points of interest (the Parthenon, Dionysos' theatre, etc), the Ancient Agora, the Roman Agora, Hadrian's library, and Zeus temple.

We enjoyed some typical Greek cuisine, including souvalkis and loukoumades.

To end the day, we climbed Philoppapos hill, which offers a beautiful view on the capital! 😀

18
oct

C'est depuis le port du Pirée, l'un des plus grands ports maritimes du bassin méditerranéen, que l'on peut prendre le ferry pour l'ile d'Hydra. Un aller-simple pour un piéton coute 28€. Il faut compter 1h30 pour la traversée.

Petit conseil : pensez à réserver vos billets de ferry en avance pour 1) éviter que le bateau ne soit complet et 2) avoir un meilleur prix. La réservation peut se faire directement sur le site de la compagnie Hellenic Seaways.

Hydra est une ile du golfe Saronique, dans la mer Egée. La ville d'Hydra est le port principal et la seule ville de l'ile. Les voitures sont interdites et les gens se déplacent... à dos d'âne ! 😀 Nous sommes tous les deux sous le charme de l'île - moi encore plus, car il y a plein de chats.

La ville et le port d'Hydra 

Après avoir mangé de bons souvlakis-gyros, nous sommes partis nous promener sur la côte nord-ouest de l'île. Nous avons longé la côte, les petits hameaux, les petits ports, et les plages. Je me suis baignée !

Sur la côte 

Nous avons fini la soirée par une petite glace chez The Cool Mule, et un cocktail sur le port ! 😀

La belle vie 

Nous passons la nuit dans un gîte, le Botsis Guest House, situé à 5 minutes à pied du port. Nous avons payé 40€ pour la nuit. Les chambres sont couleur bleu et blanc, très propres, avec une terrasse. Et surtout, très calmes (bah oui, pas de voitures !). Il n'y a pas d'auberges sur l'île (ni de Couchsurfeurs).

• • •

From Athens, one can take a boat (Flying Dolphin) to Hydra island for €28. The crossing lasts about 1h30.

Hydra is one of the Saronic Islands of Greece, located in the Aegean Sea between the Saronic and the Argolic gulfs. It is separated from the Peloponnese by a narrow strip of water. Cars and motorbikes are forbidden on Hydra; people move around on... donkeys! 😀 The island is therefore very quiet. Both Antoine and I fell in love with the island (particularly me because it is full with cats).

We went for a walk along the coast, discovering small villages and harbours. I went for a swim in the sea. We ended the day with an ice cream at The Cool Mule and a cocktail on Hydra's harbour.

We are spending the night at the Botsis Guest House, located 5 minutes from the harbour. We paid €40 for the night.

19
oct

Après un petit (gros) déjeuner au Plakostroto, nous sommes allés jeter un oeil au cloître de la cathédrale de Dormition. Pas bien grand, mais sympathique - et vraiment pas loin de notre guest house.

Le cloître 

Nous profitons de nos derniers moments sur le port, avant de prendre le bateau pour Ermioni (toujours avec la même compagnie, c'est-à-dire Hellenic Seaways, pour €8 par personne). La traversée dure entre 20 et 30 minutes. Il n'y avait pas grand monde dans notre bateau.

L'île aux chats 

Ermioni est un village de pêcheurs situé sur une petite péninsule nommée "Bisti" dans la partie sud est du Péloponnèse, juste en face de l'ile d'Hydra. Elle donne accès à la mer des deux côtés et possède deux ports. Le guide du Routard nous avait pourtant prévenus, mais nous sommes quand même étonnés par cette ville qui est complètement vide ! Personne dans les rues, personne en terrasse... Bon bah, nous on en profite ! Toujours sous un beau soleil d'ailleurs.

Sur le port d'Ermioni 

Et encore une baignade pour moi ! Toute seule dans l'eau !

Où je me suis baignée 

Nous passons deux nuits dans un "bungalow deluxe" - selon Booking.com 😉 - à Ermioni Argolis pour 30€ la nuit pour deux... avec une terrasse et une cuisine. La rue est très calme, mises à part les cloches de l'église - qui commencent à 5h du mat', selon Antoine...

• • •

We started the day by a massive breakfast at the Plakostroto, on a beautiful terrasse. We then visited the cloister of Dormition cathedral. It was pretty small, but rather nice!

At 11am, we took the boat (Flying Cat) to Ermioni, a fishing town located in the Peloponnese. The ticket costs €8, the crossing lasts about half an hour. The boat was empty... and we discovered that Ermioni was empty as well. We enjoyed the harbour in the sun! I went for another swim in the sea.

We are spending a couple of nights at the Argolis studios. We paid €30 per night. The accommodation was very quiet (nobody in the streets), however, the church was a bit noisy.

20
oct

Après un café en terrasse au soleil, nous sommes allés récupérer notre moyen de transport pour la journée... une Fiat 500 ! Je vous laisse imaginer la joie d'Antoine devant cette voiture de gonz' ! 😉 Le plan ? Sillonner le Péloponnèse (du moins, une toute petite partie) à la recherche de sites archéologiques grecs. Notre circuit : Ermioni - Épidaure - Mycènes - Tirynthe - Nauplie - Ermioni. La route en elle-même nous a offerts de superbes points de vue, comme le témoigne la photo ci-dessous...

Sur la route 

En ce qui concerne les tarifs. Nous avons payé 50€ pour la voiture pour la journée (apparemment, c'est beaucoup moins cher à Athènes), et 25€ pour l'essence au total. Il faut noter que les Grecs conduisent plutôt vite, et mal (téléphone et clope au volant). Nous avons vu énormément de croix représentant des accidents mortels sur la route (quasiment à chaque virage à vrai dire)...


~ Etape 1 : Épidaure

55 kilomètres parcourus.

Et un chaton trop mignon ! 😀

Le sanctuaire d'Asclépios est un haut-lieu de la médecine : durant l'Antiquité, les pèlerins accouraient de toute la Grèce pour s'y faire soigner ! Comme dans tous les sanctuaires grecs, des épreuves sportives et théâtrales étaient organisées en l'honneur des dieux. Le site est surtout célèbre pour son théâtre : le théâtre d'Épidaure a été construit au IVème siècle av. JC.

Le théâtre d'Épidaure
Le sanctuaire d'Asclépios 

L'entrée au site est gratuite pour les étudiants européens (comme moi !), coûte 6€ pour les étudiants non-Européens, ou 12€ pour les adultes (comme Antoine). Nous y sommes restés environ une heure.


~ Etape 2 : Mycènes

+ 46 kilomètres.

Mycènes est une cité antique préhellénique située sur une colline au nord-est de la plaine d'Argos, et entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes).

Mycènes 

L'entrée pour : le site de Mycènes, le trésor d'Atrée, et un musée coûte le même prix que l'entrée à Épidaure (12€, 6€, ou gratuit, donc).


~ Etape 3 : Tirynthe

+ 20 kilomètres.

Tirynthe est une ancienne cité mycénienne, au sud d'Argos.

Je n'ai pas pris de photo car j'ai commencé à en avoir marre des cailloux ! 😀 L'entrée est de 4€ pour les adultes, et gratuite pour les étudiants. Nous étions quasiment seuls sur ce site - tandis que Mycènes et Épidaure regorgeaient de cars de touristes.


~ Etape 4 : Nauplie

+ 4 kilomètres.

Nous reprenons la route pour la dernière étape de notre journée : Nauplie. Pas de cailloux cette fois ! Avant de commencer notre exploration, nous dégustons une excellente glace chez Antica Gelateria di Roma (pas très Grec tout ça...) - tiramisu et Ferrero rocher pour moi, miam !

Nauplie est la capitale de l'Argolide. Située en bord de mer, c'est une cité historique et touristique dominée par deux forteresses : Acronauplie et Palamède.

Dans les rues de Nauplie 

C'est l'heure de la baignade pour moi, après une petite promenade dans les rues de Nauplie ! Puis nous décidons de prendre la voiture pour monter voir les forteresses (Antoine était motivé pour y aller à pieds mais... pas moi ! 😀).

Acronauplie 

Nous sommes de retour à Ermioni vers 19h30, pour rendre notre voiture de location... et manger une pita en terrasse, avec une bière (pour Antoine) et un verre de blanc (pour moi).

• • •

We rented a car (Fiat 500) for 50€ for the day. Our plan? Visit a few touristic sites around Peloponnese. We left from Ermioni, and drove to Epidaurus, Mycenae, Tyrins, Nafplio, and back to Ermioni. We spent another 25€ for the petrol. Note: Greeks are in general quite dangerous behind the wheel, using cell phones, smoking cigarettes, and driving pretty fast.

21
oct


Dimanche = grasse mat' ! Presque jusqu'à 10h ! 😉

Nous avons tout d'abord pris un taxi pour rejoindre Kranidi, afin d'attraper un bus pour aller à Corinthe, notre prochaine destination. Le bus coûte 12€ par personne, le trajet dure environ deux heures (le bus continue ensuite pour Athènes). A Kranidi, nous avons pris un petit dej' dans un café avec le symbole de Pi (je l'ai repéré de loin) ! Eh oui, je suis moi-même née le jour de Pi... (3,14 ; 14 mars).


Notre bus ne nous a en fait pas déposés à Corinthe, mais au niveau de l'isthme où se trouve le célèbre canal de Corinthe, une voie d'eau artificielle creusée entre 1882 et 1893. Bon, d'accord, c'est impressionnant, mais on a vite fait le tour...

Le canal de Corinthe 

C'est avec un autre bus (1,80€ par personne) que nous rejoignons la ville de Corinthe. Après avoir déposé nos sacs, nous longeons le port (pas grand chose à voir) et je retourne me baigner (très probablement pour la dernière fois du séjour, car la météo va se gâter) !

Plage et port 

Nous passons la nuit dans un logement Airbnb pour 18€ la nuit avec : un lit, un canapé, une kitchenette, et un petit jardin. L'appartement est très propre.

Pour manger bon et pas cher, allez à Di Giorgio ! Un nom italien, une proprio française, de la nourriture grecque = parfait mix. Nous avons trouvé cette petite adresse sur TripAdvisor.

• • •

We took the bus from Kranidi (next to Ermioni) towards Corinth, or, more particularly, Corinth canal.

22
oct

Je vous écris actuellement d'Athènes, les pieds un peu engourdis. Mais avant de vous parler d'Athènes, laissez-moi vous raconter notre journée... Nous nous sommes réveillés tôt ce matin, et avons quitté notre Airbnb avec nos sacs à dos. Notre plan ? Prendre le bus de 9h10 pour l'Acrocorinthe (après un petit dej' dans un café italien (ou peut-être pas italien, en fait). Arrivés à l'arrêt de bus un peu avant 9h05, on apprend que le bus ne passe pas à 10... mais à pile. Zut. On a donc loupé celui de 9h, et on attend une heure pour le prochain bus (1,80€). Heureusement, il y avait le Wi-Fi ! 😉Mais qu'est-ce que l'Acrocorinthe ?

L'Acrocorinthe est la citadelle de l'ancienne Corinthe. Le site, défendant l'isthme de Corinthe, fut occupé du VIème siècle av. J.C. jusqu'au XIXème siècle, et possède de nombreux vestiges de ses différents occupants : Corinthiens, Romains, Byzantins, Francs, Vénitiens et Ottomans.

Le bus nous a déposés devant le site archéologique de l'ancienne Corinthe ; mais ceci n'est pas notre destination. Antoine m'annonce 3,5 kms à pieds : okay, on est partis ! 😀 Hmmm, ce que je n'avais pas pigé, c'est que c'était tout en montée. Et, comme je l'ai mentionné, nous avions nos sacs à dos. Donc il fallait que je porte mon ordinateur portable, et mon appareil photo, et tout et tout... :O Dur...

Au bout de quelques kilomètres (deux ?), je songe sérieusement à abandonner. Je m'assois sur un caillou, bois un coup, et réfléchis. Et là, je vois une voiture qui monte. Je me lève, lève mon pouce, et la voiture s'arrête ! 😀 Je demande (en Anglais) si je peux monter avec eux. Réponse positive. Je dis à Antoine (en Français) : je te rejoins en haut. Mon chauffeur dit alors "ah, bah on peut parler en Français" ! Il s'agissait de grands-parents avec deux petits fils (environ 8-10 ans, très mignons). Nous avons parlé un peu et rigolé. Le monsieur vient d'ailleurs d'Angers, je lui ai dit que "mon pote qui monte à pieds" est aussi Angevin.

Bon, nous (en voiture) voilà arrivés en haut ! Je remercie mes covoitureurs, et leur souhaite une bonne visite. Je trouve une terrasse et des chats, et décide d'attendre Antoine ici ! 😉 Après un café (pour moi) et un jus de fruits (pour lui), nous sommes motivés pour visiter l'Acrocorinthe (entrée gratuite pour tout le monde - attention, le site ferme à 15h). Et là... on découvre qu'il faut encore monter ! Et c'est des cailloux !!!

En attendant Godot 

Le site de la forteresse inclut deux sommets d'un massif montagneux haut de 575 m.

Je vous passe les détails de la montée, et vous montre les photos ! Premier jour de nuages, malheureusement, mais ça reste quand même plutôt sympa. Il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, et il ne pleut pas.

To the top 

Tout en haut, on retrouve mes chauffeurs. Ils commencent à discuter avec Antoine : "alors, c'est toi l'Angevin ?", c'est sympa. Je les prends en photo, ils nous prennent en photo. Notre chemin se re-sépare.

Point de vue 

Et on redescend ! D'ailleurs, on croise beaucoup de Français, qui dise "bonjour" et pas "hello" ni "kalimera". On reprend un café en terrasse avec les chats (en bas des cailloux donc). Il nous reste encore à redescendre les 3 kilomètres jusqu'à l'arrêt de bus. On commence à peine à marcher, qu'une voiture blanche s'arrête... mes chauffeurs ! 😀 Ils nous proposent gentiment de nous descendre en voiture... On ne dit pas non. Petite blague du jour : Athènes est le nombril du monde, car il est entouré de la Grèce (graisse).

Nous arrivons en bas 45 minutes avant le départ de notre bus, du coup je décide d'aller jeter un oeil au site archéologique (gratuit pour les étudiants européens). Antoine m'attend dehors (8€ pour les adultes, marre des cailloux). Comme par hasard, je découvre... des cailloux, et des colonnes ! 😉 On peut quand même noter, en fond, la montagne que nous venons de gravir (pas mal, hein ?).

Ancienne Corinthe 

De retour au centre-ville de Corinthe, nous marchons vers la gare (excentrée) et achetons nos billets pour Athènes (9€ par personne, 1h de trajet). Le train ne passant qu'une fois par heure, nous sommes encore large ! 😉 Il pleut lors de notre arrivée à Athènes, donc nous passons notre dernière soirée à l'auberge.

Nous passons la nuit au Pagration Youth Hostel, pour 10€ chacun. Le proprio est très sympa et connait de bonnes adresses de bouffe. Par contre, la chambre est plutôt bruyante car elle donne sur une grande rue. Et il faut payer 0,50€ pour avoir de l'eau chaude !

• • •

Our destination for the day: the Acrocorinth, or the Acropolis of Ancient Corinth. It is a monolithic rock overseeing the ancient Corinth. It was continuously occupied by different peoples. The bus dropped us at the Ancient city, thus we still had to walk up another 3.5 kms. After some time, carrying my backpack with my laptop, clothes, and camera, I gave up... and decided to hitchhike. I told Antoine that I'll meet him up there. A friendly French-Swiss family drove me, and I had a coffee while waiting for Antoine! 😉 After climbing, we discover a pretty nice view on the site - as you can see on my pictures. The cool family drove us back to the bottom of the mountain! 😀 We then took a bus and train to head back to Athens.

We are spending the night at the Pagration Youth hostel, for €10 per person. The owner is rather nice and knows good places for food. However, the room is quite noisy (cars, buses...). We had to pay an extra 50 cents to have 10 minutes of hot water in the shower lol!

23
oct

Je vous écris de l'aéroport d'Athènes. Nous décollons pour Paris dans une heure. Eh oui, ça passe vite, une semaine ! Nous avons moins de regrets car il pleut aujourd'hui, et nous avons bien profité du séjour. Merci encore à l'équipe MyAtlas @kiad pour cette opportunité ! 😀

Petites conclusions ? Un beau pays, des Grecs très sympathiques, qui parlent dans l'ensemble Anglais et même Français. De la bonne nourriture, pas chère quand on sait où chercher. Et des chats !!!

• • •

It is the end already! My first conclusions about Greece and the Greeks? Greece is a pretty country. We were lucky to enjoy a good weather in general. Greeks are nice in general, and speak good English - or even French, for some of them. Food is good, and cheap, when you know where to look for. Good discovery!