L'Islande, une destination surprenante. Mon premier voyage, j'avais 19 ans.
Du 1 au 30 juillet 2011
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1

J'avais 19 ans quand j'ai décidé de m'ouvrir au monde. Je suis partie pour un mois en Islande, avec mon sac à dos et mon Anglais approximatif. J'ai pris l'avion pour la première fois. C'était à la fois flippant et excitant. Cela m'a pris 6 ans avant d'écrire mon expérience... J'ai décollé de Paris dans un vol Icelandair, avec bien trop de vêtements ; j'ai appris par la suite à voyager léger ! 😀 Je pense qu'il y a maintenant beaucoup de vols low-cost en partance de l'Europe pour l'Islande. Je souhaite vraiment retourner dans ce pays surprenant - un jour. A l'atterrissage, je découvre une terre volcanique et ai cru être sur la Lune !

J'ai pris un bus pour Reykjavik, la capitale. Une capitale à taille humaine, voire toute petite, car elle ne rassemble que 120 000 habitants ! Les villes de cette taille en France sont Rouen, Caen, Besançon, Nanterre ou encore Metz ! :O

Il est donc très facile de se promener à pieds dans ses rues et de découvrir les maisons de toutes les couleurs. Aucun immeuble à l'horizon ! 😀 J'ai déjeuné le long d'une sorte de fleuve/port avec vue sur les montagnes. Pas mal !!! Il ne faisait cependant pas très chaud pour un 1er juillet.

Si cela peut vous rassurer, les Islandais parlent tous très bien Anglais. Le seul petit "problème" peut être leur accent, parfois assez fort, surtout après quelques verres d'alcool... 😉 Mais vous pourrez vous débrouiller sans souci. Une chose à savoir sur le pays, mais qui est commune aux pays scandinaves : le coût de la vie est très élevé. Cependant, j'ai trouvé plusieurs magasins qui offrent du café ! :D

J'ai ensuite pris un vol pour l'est du pays, afin de me rendre dans une ferme nommée Vallanes. J'ai pris la photo suivante autour d'un feu de camp à 2h du matin - eh oui, pas de "nuit" en été !

2

Je suis donc arrivée à Vallanes un samedi soir, avec pour but de faire du Wwoofing (c'est-à-dire du volontariat dans une ferme en étant nourrie et logée en échange ; voir mon article de trucs & astuces pour plus de détails). Le dimanche étant notre jour de repos, je suis partie en vadrouille avec 4 autres Wwoofers : une Américaine, une Ecossaise, et deux Français. Nous avons fait du stop pour nous rendre à Hengifoss. Des Suisses nous ont pris en route et nous ont proposé du chocolat et une bière ! Je découvre mes premiers paysages islandais et apprends de nouveaux mots en Anglais, comme "waterfalls".

Le ciel n'était malheureusement pas très dégagé, je me souviens qu'il pleuvait un peu et qu'il faisait très froid. Mais c'était une promenade très vivifiante ! J'ai également bu de l'eau de la cascade, qui était délicieuse. Nous avons rejoint la ferme dans la soirée, pleins de boue, de sang pour moi (ampoules dans mes nouvelles chaussures de rando), mais souriants. 😀

3

Il faut que je vous parle de Vallanes. Ou plutôt de Móðir Jörð (Mother Earth), la ferme dans laquelle j'ai passé le plus clair de mon temps en Islande, et l'endroit qui a fait ce que je suis aujourd'hui : une tourdumondiste.

J'y ai rencontré beaucoup de jeunes entre 23 et 28 ans, venant du monde entier. Je faisais moi-même partie des plus jeunes (et "inexpérimentés") dans la ferme, mais j'ai vite "rattrapé le coup" ! 😀 C'est en écoutant toutes leurs histoires de voyages que j'ai eu envie de découvrir le monde.

La ferme en elle-même est située "au bout du monde", avec des magnifiques paysages à perte de vue...

Nos journées consistaient à planter des betteraves, arracher des mauvaises herbes, préparer à manger, arroser les salades dans les serres, cueillir des herbes aromatiques, etc. Le tout dans la bonne humeur.

Nous avions également la chance de déguster les produits de la ferme.

4

Pour nos journées de repos, nous décidions souvent de faire du stop jusqu'à Eglisstadir, une "grande" ville (2 000 habitants) située à quelques kilomètres dans la ferme.

Dans cette ville, il y a une piscine en plein air (2 euros l'entrée), quelques magasins (avec du café gratuit), une station essence et... un aéroport. Il était parfois difficile de trouver une voiture car la circulation est très limitée, mais cela permettait d'apprécier la beauté des paysages ! 😀

5

Je suis partie pour un "day trip" avec une Islandaise, une Anglaise et une Allemande à Borgarfjörður, un superbe fjord (petit village de pêcheurs) situé à l'est du pays. Nous y avons mangé une délicieuse soupe de poisson, la spécialité du coin.

Non loin de là, nous avons découvert un rocher plein de macareux, ces petites créatures trop mimis ! 😀

Nous avons ensuite conduit en haut d'une montagne, où les neiges étaient encore (déjà ?) présentes... Mi juillet ! Un pays plein de couleurs, comme vous pouvez le voir sur mes photos.

6

Nous avons trouvé un lac à côté de la ferme. Je suis allée m'y promener avec Courteney, une Américaine du New Jersey, que j'ai revue à New York deux ans plus tard.

J'ai tenté de me baigner, mais ai vite fait demi-tour ! Nous avons ensuite appris que l'eau était à 6 degrés seulement... Glagla !

Nous avons trouvé des voitures abandonnées et je me suis crue dans Into the Wild, mon film préféré.

Un soir, nous sommes retournés au lac avec un groupe d'Italiens et d'Espagnols nouveaux venus.

7

Retour à Reykjavik. Souvenirs pleins la tête - et l'appareil photo. Virus du voyage.

Retour en France. Histoires à raconter. Anecdotes. Anglais amélioré.

Ce n'est que le début. 2011. J'ai grandi. Je découvre le monde. Je me découvre moi-même.