Découvrir Fès en quelques jours

C'est parti pour la découverte de Fès et de ses alentours en 3-4 jours ! :)
Du 9 au 13 décembre 2018
5 jours


Je vais bientôt pouvoir ajouter un nouveau pays à ma liste de globe-trotteuse... Le Maroc ! 😀


Le Maroc est situé en Afrique du Nord. Sa capitale est Rabat. Sa population est de 34 millions d'habitants. Sa langue officielle est l'Arabe, toutefois, les habitants parlent Français de part l'occupation du Maroc par la France au 20ème siècle.

Ma prochaine destination est en effet Fès, ou Fez, l'une des plus anciennes cités marocaines, parfois appelée la "Mecque de l'Ouest" ou encore l'"Athènes d'Afrique". Fès est la deuxième ville la plus peuplée du Maroc, avec environ 1 million d'habitants, après Casablanca. Il faut noter que sa médina (ancienne ville) est la plus grande zone piétonne du monde (devant Venise) !

Pourquoi Fès ? Eh bien... parce que j'ai trouvé un aller-retour pas cher avec Ryanair ! 😉

J1

Dimanche 9 décembre.

Je me suis levée à 7h pour prendre le train d’Angers vers Nantes, puis le bus pour l’aéroport (la navette entre la gare et l’aéroport coûte 9€ et prend environ une demi-heure). Il faisait froid à Nantes ; un vent glacial, que j’ai senti me traverser. Toute la matinée, je me suis demandée si j’avais fait un bon choix en achetant mes billets pour Fès. En effet, ma dernière (ou devrais-je dire, ma seule) expérience en Afrique m’avait un peu refroidie (lire mon article sur le Ghana ici). Mais bon, trop tard, c’est parti !

Mon vol avait un petit peu de retard, mais rien de trop embêtant. Assis à côté de moi, un Marocain de 40-50 ans habitant en France. On a discuté tout le trajet. À l’atterrissage (vers 14h), il veut m’inviter chez lui pour déjeuner… Je (re)commence à douter, mais trouve une bonne excuse : mon hôte m’attend ! 😉

Vue sur les oliviers depuis mon hublot 

Auparavant, le Maroc était à l’heure du Royaume-Uni (GMT). Mais, depuis cet été, le gouvernement a décidé de passer à l’heure Européenne (GMT+1) afin de faciliter les transactions avec la France. Cependant, les Marocains ne sont pas trop « said » (contents), et donc la plupart ont gardé leur montre à l’ancienne heure. De plus, les compagnies téléphoniques semblent perturbées et affichent encore l’ancienne heure. Attention à ne pas vous tromper si vous avez des trains, bus ou vols à prendre ! Il serait dommage d’arriver une heure en retard ! 😀

L’aéroport de Fès n’est pas très grand, et est tout rénové. Il faut juste remplir une petite carte d’embarquement pour passer la frontière – c’est assez rapide. Comme je m’y attendais un peu, tous les chauffeurs de taxis vous attendent à la sortie. Mais moi, j’avais lu sur un blog que le bus était beaucoup moins cher ! Plus bondé et plus lent, mais c’est ça, l’aventure ! 😀

Un taxi de l’aéroport au centre-ville coûte environ 200 Dh. Le bus coûte 4 Dh. Pour trouver l’arrêt (qui n’est pas indiqué et pas visible à la sortie de l’aéroport), il faut traverser le parking jusqu’aux douanes et attendre au rond-point.

Petite anecdote alors que j’attendais le bus… Il faisait un grand soleil, et très bon. Moi, qui ai un tendance tournesol, ai bien sûr enlevé mon pull pour m’installer au soleil. Et là, une jeune femme marocaine vient me voir et me dit « excusez-moi, je peux vous parler ? », euh, oui ? « Le soleil est très fort au Maroc, vous devriez vous mettre à l’ombre, sinon vous allez avoir mal à la tête. » d’accord, merci ! ;) On discute un peu, je lui demande le prix du bus (je croyais que c’était 10 Dh). Elle me donne le prix, et ajoute « si vous n’avez pas d’argent marocain, on peut payer pour vous » ! Trop gentille ! On ne verra pas ça en France… Je l’ai remerciée plusieurs fois, j’avais retiré de l’argent à l’aéroport. Bel accueil également par le chauffeur de bus, un jeune marocain très sympa. Mes doutes s’évaporent…

Vous trouverez deux types de taxis dans les villes : les « petits taxis » (rouges à Fès), qui circulent uniquement dans les villes), et les « grands taxis » (blancs à Fès), qui circulent aussi entre les villes.

Arrivée à la gare, j’ai ensuite pris un petit taxi pour aller chez Yassine, mon hôte Couchsurfing. Il me reçoit avec un grand sourire, me souhaite la bienvenue, et porte même mon sac ! 😉 Je découvre son quartier, avec une superbe vue sur la « médina » (vieille ville). Chez lui, je rencontre Joel, un invité Airbnb de Caroline du Nord, ainsi que la famille de Yassine, très accueillante. Et nous partageons vite un délicieux festin préparé par Maria, la mère de Yassine ! 😀 Au menu : tajine, salades, thé… Miam ! Je me rends vite compte que je vais apprécier mon séjour dans cette maison : des gens adorables, une ambiance cool, de la nourriture excellente, et ma nouvelle amie Minouch ! 😉 Après le déjeuner, Yassine, Joel et moi nous dirigeons vers la médina pour du shopping (pour Joel) et du tourisme (pour moi).

La médina de Fès est considérée comme l'une des villes historiques les plus vastes et les mieux conservées du monde arabo-musulman. Elle conserve le souvenir de la capitale fondée par la dynastie idriside entre 789 et 808.

Bab Boujloud, ou la porte bleue : une entrée dans la médina
Dans la médina 

J’adore l’ambiance de cette vieille ville, ses petites rues, ses couleurs, sa musique, et ses odeurs. Ses jus d’orange frais à 5 Dh, ses gens décontractés, et ses vendeurs. Nous passons une heure dans un magasin d’épices, à boire du thé et discuter avec Mohammed l’herboriste. Joel y fait ses achats de Noël. Pendant que les gars regardent un magasin de cuir, je visite le palais Mnebhi, situé à côté, pour 20 Dh. Il offre un beau panorama sur la ville.

Le palais Mnebhi est l’un des plus beaux et des plus anciens monuments de la ville impériale et historique de Fès. A la fin du XIXème siècle, les meilleurs artisans et artistes marocains ont passé quinze ans à construire ce magnifique édifice.

Visite du palais Mnebhi 

La médina est un véritable labyrinthe. Yassine, qui y a grandi, semble la connaître comme sa poche.

Dans la médina 

Nous avons passé la soirée à boire du thé, à manger une sorte de porridge marocain, et à jouer au patchya (jeu traditionnel marocain). Leila saida (bonne nuit) ! 😀

Minouch ! 

J2

Lundi 10 décembre.

En général, quand je voyage, je me lève relativement tôt afin de faire le plus de visites possibles - visites que j'ai souvent planifiées au préalable. J'avais d'ailleurs lu quelques articles de blogs, ainsi que mon guide Michelin avant de venir. Mais voilà, au Maroc, on est "chill" ! 😀 J'émerge donc vers 9 ou 10h, après une bonne nuit de sommeil. On passe la matinée à glander, et on prend le petit dej' (préparé par Maria) vers 11h voire 11h30. J'ai pu goûter le melloui, une sorte de crêpe feuilletée marocaine.

Yassine et sa mère proposent depuis peu des cours de cuisine marocaine aux touristes étrangers ! Vous pouvez, moyennant quelques Dirhams, apprendre à cuisiner comme Maria, et partager un repas avec la famille. De nombreux voyageurs ont déjà testé - et apprécié, comme le montrent les avis ! 😀 Plus d'informations en cliquant ici.

Photos prises par les "élèves" de Yassine et Maria

C'est donc lundi que je rencontre Juliana, une brésilienne voyageant au Maroc depuis quelques semaines, qui vient pour le cours de cuisine. Je ne savais pas alors que j'allais passer le reste de mon séjour en sa compagnie... À suivre dans les prochains posts ! 😉

Mais, avant cela, laissez-moi vous parler de quelque chose de génial qui m'est arrivé lundi. Pour vous remettre dans le contexte : l'année dernière, j'avais passé 5 jours à Shenzhen (au sud de la Chine) pour une conférence (le récit et les photos de mon voyage sont ici). J'y avais alors rencontré Cecilia, une adorable Chinoise avec qui j'avais partagé ma chambre au Ritz-Carlton (la classe). Eh bien, figurez-vous que Cecilia habite actuellement à Rabat, la capitale du Maroc, avec son mari américain. Elle a pris le train pour venir à Fès (3h aller, 3h retour) pour venir me voir !!! 😀 Nous avons passé la journée ensemble.

Cissy et moi à Shenzhen (août 2017) 

Retour à nos moutons... Juliana est déjà arrivée, elle a fait la rencontre de Yassine et de Joel autour d'un thé (bien sûr), et Cecilia nous rejoint très vite (un peu avant midi). Nous discutons, profitons du cours de cuisine, et d'encore plus de thé... 😀 Tout le monde s'entend bien, on s'amuse. Je suis très contente de revoir mon amie. Au menu, un couscous b'zbib (ou couscous "doux") ; un délice !

Retrouvailles, thé, couscous 

Suite à ce bon (et copieux) repas, nous décidons de partir pour un tour dans la médina. Nous restons cependant tous en admiration devant le panorama, et c'est parti pour quelqueS photoS... 😉

Rencontres et retrouvailles internationales avec une superbe vue sur Fès 
En route pour la médina ! 

Joel avait parlé à Juliana du magasin d'épices de Mohammed. Celle-ci étant intéressée, nous y sommes retournés et sommes, encore une fois, restés une heure à boire du thé et à discuter avec l'herboriste ! 😉 Nous avons également profité de l'ambiance des ruelles de la médina. C'est ici que Cecilia nous a quittés, vers 17h, pour retourner à la gare pour prendre son train pour Rabat. 😥

Dans la médina 

Pour finir cette journée en beauté, Juliana, Yassine, Joel et moi sommes allés admirer le coucher de soleil sur les Mérinides. Pas besoin de mots, les photos se suffisent à elles-mêmes... 😀

Les tombeaux mérinides ont été édifiés au XIVème siècle. Ils ont été construits au sommet d’une colline à proximité de la médina. Situé en bordure de Fès, la vue est impressionnante avec la médina d’un côté et les montagnes environnantes de l’autre.

Coucher de soleil aux tombeaux mérinides 

La soirée se passe tranquillement, entre dîner, thé, et patchya. Cela devait être ma dernière soirée en Couchsurfing chez Yassine, mais, finalement, la famille est d'accord pour me garder deux nuits de plus ! 😀 C'est en revanche la dernière pour Joel, après un mois à Fès. Leila saida !

J3

Mardi 11 décembre.

Un nouveau jour se lève sur Fès. Le soleil n'est pas au rendez-vous ce matin, mais il tente de percer derrière les nuages. Une bonne raison pour ne pas se précipiter hors du lit ! 😉 Joel hésite : doit-il prendre un train pour Rabat ce matin, ou attendre après le déjeuner ? Il choisit finalement de rester pour le déjeuner. Il faut dire, Maria cuisine si bien ! 😀 Juliana devait partir pour Chefchaouen, la ville bleue. Elle change de plan en quittant son auberge de jeunesse, et vient s'installer chez Yassine.

Aujourd'hui, c'est un couple de Canadiens qui vient pour le cours de cuisine. J'ai donc hâte de les rencontrer (vous pouvez découvrir mon amour pour le Canada ici). Je découvre que Lisa et Dan viennent de Toronto, et qu'ils visitent actuellement le Maroc, avant de se rendre en Tunisie. Ils sont adorables. Après le thé, ils commencent le cours avec Maria qui cuisine, et Yassine qui traduit. Je souhaite aller visiter les tanneries. Joel propose de m'accompagner, j'accepte avec joie. Avant cela, nous sommes passés devant le mausolée de Tijani, apparemment un lieu pour les pèlerins.

Au détour de ruelles 
Tijani 

Fès est célèbre pour ses articles en cuir provenant du souk des tanneurs. Le souk abrite trois tanneries antiques, la plus grande et la plus ancienne étant la tannerie de Chouara, qui est vieille de près de mille ans. Elles se composent de nombreux vases en pierre remplis avec une vaste gamme de teintures et de liquides répandus comme une grande palette d’aquarelle. Les tanneries traitent les peaux de vaches, de moutons, de chèvres et de chameaux, les transformant en articles en cuir de haute qualité tels que des sacs, manteaux, chaussures et souliers (babouches).

Les tanneries de Chouara 

Astuce ! Pour avoir une meilleure vue sur les tanneries, montez dans les magasins situés juste à côté ! Les vendeurs vont sûrement vous demander quelques Dirhams. Pour ne pas avoir à payer, dites que vous souhaitez seulement voir leurs produits... 😀

Joel me demande si je veux rentrer chez Yassine, ou voir autre chose dans la médina. Comme nous ne sommes pas loin de la place Seffarine, je lui propose d'y passer ! C’est sur la place Seffarine que les artisans des métaux, fer, laiton et cuivre travaillent, façon ateliers ouverts. C'est également sur cette place que se trouve l'entrée de l'Université Al Quaraouiyine, la plus ancienne université dans le monde encore en activité (selon l'UNESCO). Il n'est malheureusement pas possible d'y entrer... 😦

Place Seffarine (en haut), une mosquée (en bas à gauche) et une médersa (en bas à droite) 😉

Nous rentrons chez Yassine (en taxi pour 10 Dh), et nous découvrons que le repas est (presque) prêt ! 😀 Au menu : un tajine de poulet qui sent très bon et s'avère être délicieux...

Boun apiti ! 😉

La maison se vide progressivement après le déjeuner : Joel prend un taxi pour rejoindre la gare, tandis que Lisa et Dan vont se promener vers les tombeaux des mérinides. Juliana, Yassine et moi partons donc pour la médina. En effet. Juliana veut acheter ses billets de bus pour Chefchaouen, je veux acheter une paire de babouches, et nous voulons découvrir le tombeau de Moulay Idriss. Moulay Idriss Al Azhar est le fondateur de la ville de Fès. Son mausolée est au coeur de la médina.

Le mausolée Moulay Idriss 

Pour finir notre promenade, nous nous rendons dans un petit café marocain ou nous dégustons un "zae zae" en terrasse. Qu'est-ce que c'est bon ! Des fruits frais, du chocolat, de la crème... 😀

Zae zae 

À demain pour de nouvelles aventures ! 😀

J4

Mercredi 12 décembre.

Nous avons "loué" un taxi et son chauffeur pour la journée pour 800 Dh. Notre plan ? Visiter les alentours de Fès ! 😀 Le chauffeur nous a récupérés, Juliana, Yassine, Lisa, Dan et moi à 9h. Nous voilà partis pour une nouvelle aventure, direction Volubilis (à 70km de Fès) ! Sur le trajet, nous nous arrêtons pour admirer un point de vue très sympathique sur le lac Chahad.

Sur la route 

C'est donc enchantés que nous remontons dans notre "grand taxi", un Dacia Logan ! 😀

Volubilis était l’une des plus grandes villes romaines d’Afrique. Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : les ruines de Volubilis sont les plus belles ruines romaines du Maroc, et parmi les plus belles d'Afrique. Volubilis a été fondée au IIIème siècle avant J-C. C’était alors la capitale de la Mauritanie.

L'entrée sur le site de Volubilis est de 70 Dh pour les étrangers, et de 10 Dh pour les Marocains. Yassine n'était jamais venu, il s'agit donc d'une découverte pour nous 5. Une très belle découverte ! Le site est très étalé, les ruines sont en super état, il y a des petits panneaux explicatifs en Arabe, Français et Anglais, la vue sur les champs d'oliviers est magnifique... Bref, je recommande ! 😀

Volubilis en images 

Après environ deux heures de visite, nous rejoignons notre taxi, ravis. Nous repartons pour Moulay Idriss Zerhoun, située à seulement quelques (quatre, je crois !) kilomètres de Volubilis.

Capitale de la province de la préfecture de Meknès, Moulay Idriss est une ville sainte déclarée bien culturel par l’UNESCO. Elle accueille le mausolée d’Idriss Ier, fondateur du Maroc avec son Zaouia (lieu de pèlerinage).

Nous commençons par découvrir la partie "basse" de la ville, qui héberge notamment le marché municipal. Nous nous arrêtons dans un petit resto pour déjeuner. Dans nos assiettes, des keftahs (brochettes) de boeuf, des salades marocaines, des olives, et du pain. Également, du thé à la menthe. On se regale, et on repart le ventre plein, pour seulement 60 Dh par personne (café compris) ! 😀

Arrivée à Moulay Idriss 

Juliana et Yassine parlent de retourner au taxi... Pour ma part, je souhaite parcourir les petites rues piétonnes de la ville, qui avaient l'air très jolies en photos. Je trouve une bonne idée pour motiver les troupes : nous devons digérer un peu notre repas ! Nous voilà donc partis ! 😀 Sans regrets.

Dans les rues de Moulay Idriss 

Nous sommes maintenant tous d'accord pour retrouver notre taxi, et rejoindre notre dernière étape.

Meknès fait partie des villes impériales du Maroc, au même titre que Rabat, Fès et Marrakech. Elle a été fondée en 711 par une tribu amazighe (berbère).

Mais, avant de débuter la visite de Meknès, nous nous arrêtons pour déguster quelques spécialités locales sucrées... Entre autres, les cornes de gazelles, ça vous parle ? 😉

Meknès 

Plusieurs lieux sont représentés dans les photos ci-dessus. Pour anecdote, nous nous sommes un peu perdus en direction de la medina, et avons donc marché quelques kilomètres... pour rien ! 😉 Enfin, pas vraiment pour rien, car nous avons découvert d'autres lieux d'intérêts. Entre autres : la porte Bab Mansour (3ème photo), qui marquait l'entrée du palais impérial, la place Lhadim (5ème photo), qui regroupe quelques restaurants, marchés, et animations, et les murs du palais.

La médina de Meknès est très différente de celle de Fès. Elle attire moins de touristes, mais vaut quand même un coup d'oeil ! Notamment pour ses souks, et ses portes et façades très colorées.

Dans la médina de Meknès 

Nous finissons notre belle journée à boire du thé à la menthe sur la place Lhadim. Il nous reste 1h - 1h30 de route pour rejoindre Fès. Nous déposons d'abord Lisa et Dan devant leur logement, puis rentrons chez Yassine vers 19h, où deux Italiens nous attendent pour le cours de cuisine. C'est mon dernier repas au Maroc ! 😥 Juliana quitte également Fès jeudi 13 au matin...

Dernière soirée 

Un petit "post" de conclusion avant de vous laisser préparer les fêtes de fin d'année.

J'ai adoré mon (court) séjour à Fès. Je pense que mes hôtes y sont pour beaucoup ! La météo a également joué son rôle, au vu des températures glaciales en France... 😉

Vous allez peut-être rire en lisant ceci, mais je vais du coup retourner au Maroc dans un mois (jour pour jour), pour dix jours, pour de nouvelles aventures ! 😀 Cela sera mon dernier voyage avant de déménager en Chine. Je vous ferai partager mon récit en temps et en heure... Bon, j'avais fait une liste de choses à voir avant de venir. Je n'ai pas tout vu, donc je garde ma liste pour janvier ! 😉

To do list! 
• • •

Quelques mots utiles (ou pas) si vous souhaitez partir au Maroc !


Salam alekoum = bonjour

Choukrane = merci

Afwan = de rien

Chouia = un peu

Bezef = beaucoup

Kahwa = café

Atay = thé

Quelques spécialités marocaines à goûter :

- le couscous

- le tajine

- le mrouzia

- la pastilla

- le mechoui

- la harira

... et j'en passe et des meilleures ! 😀

Beslama = au revoir, à bientôt chers lecteurs ! <3