Carnet de voyage

Voyage en Amérique Latine

19 étapes
4 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 2461 jours
Un voyage dans un nouveau pays, sur un autre continent, pour une nouvelle discipline, une nouvelle vie, un retour sur moi même.
Du 16 août au 23 octobre 2017
69 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Non pas de photos puisque le sac n'est même pas prêt.

Je peux commencer à compter les jours maintenant, le départ approche et j'ai encore tant de choses à organiser ! Il faut encore que je m'occupe de mes animaux, que je les places, j'ai des courses à faire, des vêtements adaptés à acheter, l'appréhension de ne pas tout faire rentrer dans ma valise.. et bien sûr je commence à regarder ce que je laisse, bien sûr pas pour longtemps mais quand même... Et si je ne revenais pas ? Après tout, mes animaux ils peuvent venir vivre avec moi peut importe où !

Je n'essaie pas d'imaginer ce que je vais trouver là-bas, mais j'espère malgré tout y rencontrer de belles personnes et pouvoir admirer des paysages magnifiques que je ne connais pas. J'attends de ce voyage de me trouver moi-même au travers des autres et de ce que je vais vivre. Serai-je déçue de ce que je vais découvrir, seule face à moi-même ?

2
2
Publié le 2 août 2017

A 14 jours de l'envol et 11 jours du départ, Je commence les cartons pour mettre dans le box et le sac à emporter avec moi.

Voilà que je réfléchis aux médicaments pour moi, aux carnets de vaccination à garder avec le transport des animaux, aux affaires qu'il me manque encore...

Le stress monte, l'excitation aussi. Vivement le départ que les questions restées sans réponses s'échappent et que l'aventure commence pour de vrai !

3

La première étape du voyage se déroule en Normandie. Où je peux me ressourcer quelques jours avant le décollage. 13h de voiture avec Tosh et L'artiste m'ont permis d'arriver jusqu'ici et enfin le calme..

Le calme .? Une journée aux courses, et au retour des vaches dans le jardin qui ont beau être mise à leur place par toshi, reviennent à chaque fois. L'herbe doit être plus sympa chez nous :)

On est des champions !! 

Malgré les pertes aux courses : on ne part pas perdant!!

Mais d'ailleurs dans la vie on n'est jamais vraiment perdant, si ?

4
4

Ca y est on y est !!!

Je suis arrivée avec quelques difficultés au Domaine. Bon tout va bien, j'ai même réussi à récupérer mon sac (évidemment y a eu un soucis pour récupérer le bagage et une fuite de gel douche : il s'est littéralement vidé).

En arrivant au contrôle des passeports (qui a bien pris 1h30) Je tente de redémarrer mon téléphone le wifi ne fonctionnant pas pour prévenir de mon arrivée et retrouver les personnes qui viennent me chercher. Ayant changé de puce récemment : j'ai plus le code pin. Et voilà pas de téléphone !!!!!

Du coup je continue mon périple dans l'aéroport pour au moins récupérer mon sac : le contrôle a été tellement long que ce ne sont plus les bagages de mon vol qui tournent sur le tapis qui devrait correspondre ! Que faire ????? Je scrute, je tourne, je vire et là : illumination, les quelques bagages non récupérés ont été mis de côté. Bon ça déjà c'est bon. Maintenant on va essayer de retrouver Camille et Andersson ? En espérant qu'ils seront à l'entrée de l'aéroport où je vais sortir.. Pas de bol : ils ne sont pas là.

Bon, je fais quoi ?

Je me mets à tourner encore, chercher des pancartes, des informations.. quelque chose !! Bah non, rien.

Au bout d'un temps qui m'a paru infini je reconnais Camille de dos : elle est là on s'est retrouvé !!!! je ne vais pas devoir faire appel à un taxi pour qu'il m'emmène à une adresse que je ne connais pas (il faut avouer que j'aurais été bien embêtée là quand même...). Je dois dire que là, je me voyais déjà négocier dans un anglais approximatif avec un Brésilien qui ne parle pas très bien anglais non plus, son téléphone pour pouvoir aller sur internet et retrouver l'adresse du domaine. Mais bon tout va bien.

Ca y est, on quitte l'aéroport, cette fois j'y suis, je suis au Brésil. Ils ont faim (les pauvres n'ont pas mangé en venant me chercher au départ à 5h du matin à 1h30 de chez eux...). On s'arrête sur une aire d'autoroute : un truc improbable avec tout ce qu'il faut pour le petit-déjeuner, café, chocolat, pâtisseries, viennoiseries... TOUT et puis quelques souvenirs aussi d'ici et d'ailleurs. En entrant il faut prendre une espèce de carte magnétique, le type enregistre dessus ce que tu prends, tu manges, tu payes à la caisse à l'autre bout en même temps que ton paquet de clopes. Ma foi, ils ont l'air habitué!


On continue notre route, on arrive chez Camille et Andersson, ils doivent aller entraîner des chevaux mais moi j'ai le droit de rester là pour me doucher, me reposer éventuellement, installer mes affaires. J'en profite pour écrire un petit article. Y a pas encore de photos : je n'ai pas vraiment mis le nez dehors, j'ai froid, y a de la brume, du brouillard, il fait 15 degrés, fait beau au Brésil !!!

Allé tchouss je vais aller me connecter au monde maintenant : pour de vrai cette fois 😀

5
5
Publié le 8 septembre 2017

Voilà Déjà 3 jours que je suis arrivée ! Déjà ? Ou seulement ? C'est passé sacrément vite, on a eu des journées bien remplies, épuisantes, humides ...! Je parle toujours pas Brésilien, mais je perds pas espoir d'apprendre !! (avec un beau brésilien ? ou avec mon dictionnaire ^^).

Avec cette pluie qui nous inonde, on continue de monter à cheval et de manipuler. Ce week end c'était assistance sur une course d'endurance (sous la pluie encore) mais les animaux (singes, oiseaux ...) que je suis susceptible de croiser se cachent bien à l'abri (eux) de la pluie et de l'orage !

Bref, du coup les paysages sont gris, c'est beau, mais sombre, avec de la brume et puis il faut dire que je n'ai pas eu vraiment le temps de me promener pour le moment.

Bon après, c'est prévu que je me promène un peu et la prochaine course se fait à Rio, cool une chose qui sera faite !! Aude m'a parlé d'aller faire quelques jours dans une écurie à Brasilia mais les gérants en question ne parlent pas un mot ni de français, ni d'anglais, donc je vais essayer de progresser un peu dans la langue avant de relancer le truc ! Ca me plairait bien n'empêche !

Aude m'a aussi parlé d'une ville de chercheurs d'or typique et puis de la plage : ouiiiii. Le problème ? Je ne me souviens d'aucun nom.

Ce week end donc, nous étions en assistance sur une course, rien de particulier à dire la dessus, et le soir il y avait une vente aux enchères de chevaux, suivie (évidemment) d'une petite "sauterie". Bon ça y est j'ai goûté à la cachaça et à d'autres saveurs : le chouchou, le "paçoquita" (que eso ??? Un bonbon au beurre de cacahuète.. je dois dire que c'est relativement addictif cette merde ^^), bon le fameux haricots-riz servi à tout les repas (ooooh oui, ils font une attaque les brésiliens s'ils n'ont pas leur Haricots !). Ha oui du coup, au repas ils ont toujours TOUJOURS haricots-riz et viande, et souvient ils ajoutent : chouchou, pâtes, pomme de terre .. SIII je vous jure, c'est un peu déroutant mais bon au niveau des saveurs pour le moment c'est pas trop flippant 😀

J'ai AUSSI goûté à la danse brésilienne, bon la on peut clairement dire que j'ai une marge de progrès... considérable !

J'aime bien la façon dont ils se disent bonjour, une bise et un bras autour de l'épaule, comme la plupart des latinos, ils sont assez tactiles (pas tous bien sûr mais globalement plus chaleureux qu'en France, c'est évident, et plutôt facile d'ailleurs).

A la carolina y a des arbres qui sentrelacent ... le truc vert la c'est des chouchous c'est très bon :)
6
6

La vie est belle ici, ça passe vite. Incroyablement vite...

On fait beaucoup d'ostéo l'après-midi, ce qui est vraiment chouette ! et sinon le matin on monte à cheval, cette semaine on a fait 3 fois des 18kms donc trot et galop, c'était chaud patate au niveau des jambes essuies-glaces que j'avais : sans chaps et dans une selle affreuse. Finalement j'ai acheté des chaps c'était déjà mieux !

Des petites photos pour illustrer. Finalement ce week end on a été manipuler dans un haras absolument magnifique et je n'ai pris aucune photo (crotte). On a été invité au barbecue devant un mini concours d'obstacles. C'était la classe ! Les 3 chevaux que nous avons manipulé vont faire 160kms à la prochaine course d'endurance -en théorie- ! pas mal 😀

L'après-midi, enfin, en fin d'après-midi, on a cherché à aller voir les singes, mais on les a pas vu... Je suis un peu triste, mais je vais finir par les voir ces gros là!

J'ai vu des perruches, des colibris, des petits singes, aigle, ... j'ai pas encore réussi à les prendre en photos...! mais pareil ça va venir.

Et aujourd'hui (dimanche) on est allé voir la cascade

c'était joli, hyper reposant, destressant, on est monté à mi-hauteur à pattes, c'était chouette. L'eau était par contre très, très, très froide !

Bref, c'est tropical ici, et on commence à avoir chaud dans la journée : ouais ça y est j'ai sorti le short ! youhouuu !! Le soir il fait un peu frais par contre, de belles différences de température, je me fais dévorer par les moustiques (ça y est) et si j'ai le malheur d'oublier la crème solaire c'est la cata : je pèle déjà du nez c'est dire.

Les Brésiliens sont heureux, souriants, qu'est-ce que ça fait du bien ! J'ai l'impression d'être en vacances pourtant je me lève tout les matins à 6h15, on finit vers midi au Domaine et on reprend en ostéo jusqu'à 16-17h. J'ai encore tellement de choses à voir, à faire, et le temps passe si vite. J'envisage déjà de revenir, on est mal barrés je vous le dis moi.

7
7
Publié le 22 septembre 2017

La vie est belle, il fait chaud.

Je suis déjà passée par pas mal d'émotions en peu de temps ici, je m'intègre doucement à la vie du Domaine même si ce n'est pas facile de faire son trou quand on est une petite nouvelle qui ne compte par rester. Le seul truc c'est peut-être bien que je vais revenir ... Je m'entends vraiment bien avec Camille, l'ostéopathe sur place, et je crois qu'elle m'aime bien aussi 😉 😉 et on parle de quelques projets. Ici, les opportunités existent, créer une entreprise semble bien plus facile qu'en France, se faire une clientèle dans un milieu où il y a de l'argent comme ici semble plus facile aussi. Bref, les projets sont possibles et semblent faisables.

L'autre stagiaire est arrivée il y a une semaine, je ne suis donc plus la seule petite française et puis je commence à pas trop mal comprendre ce qu'on me dit quand on parle pas trop vite !

On a été voir un film au ciné dimanche dernier, en portugais, mon dieu j'ai compris une bonne partie, mais c'est épuisant du coup de devoir réfléchir à ce qu'ils disent et puis bien sûr je n'ai pas compris toutes les subtilités et les petites blagounettes !

Je me familiarise avec la culture : peu de limites finalement, on fait un peu ce qu'on veut tant qu'on respecte les autres. Pas de protocole à table, on dit bonjour à tout le monde, ... C'est détendu peu importe le portefeuille enfin on dirait vu comme ça !

Forcément, TOUT les Brésiliens sont fan des Françaises (la réciproque est vraie quand ils viennent en France après tout !). Les Hommes sont dragueurs et gentils et les femmes... Pour beaucoup jalouses heureusement pas toutes !

Que raconter de plus ? J'ai goûté à l'açaï (c'est plutôt bon mais alors il faut avoir vraiment très faim !!) c'est un genre de glace à base de cassis (l'açaï) et ils ajoutent de l'avoine, des graines, de la banane c'est un truc qui fait un repas pour toute la journée !! pas de photos j'ai pas fait ma grosse touriste :p

J'ai aussi goûté des espèces de pains de viandes : de la chapelure avec de la pate et fourré à la viande, le tout fris bien sûr. Ils aiment la viande et ils aiment la friture. A force de vouloir faire local, je crois que j'ai déjà dû prendre 4-5 kilos ! Et pourtant je manque pas de sport.

J'ai goûté le jus de canne à sucre avec du citron, c'est bon mais fort sucré ^^, la cachaça bien sûr, la bière au café... des mangues, fruits de la passion (mmmmh), papaye (ça veut dire papa :D :D :D)..

On est allé se promener dimanche : on a vu des colibris plein plein pleiiin !! et des beaux mais pas de photos ils sont trop furtifs les petits 😛 Des genre de serpenters, des aigles, des petits oiseaux verts fluo et bleus fluos trop beaux <3 Va falloir que j'arrive à les attraper avec mon appareil photo ! j'ai vu des perruches bien sûr, des petits singes et des gros singes. y en a des animaux ici, et les oiseaux sont vraiment beaux !

8
8
Publié le 17 septembre 2017

Nous voilà arrivées dans un petit paradis terrestre à 1h de Rio de Janeiro. Nous n'irons pas voir la ville mais c'est déjà magnifique ici.


Cela fait un moment que je n'ai pas raconté tout ce que nous avons fait. Il faut que je me rattrape ! Le week end dernier nous sommes allés dans un parc aquatique, Coraline, Anderson, Camille et moi. C'était méga top et je suis allé au delà de mes peurs, et pour être honnête, je suis assez fière de moi 😀

On est allés au bowling aussi, bon ça c'était une véritable catastrophe.. enfin une bonne soirée mais de bien piètres performances. Et puis on a travaillé le jour férié de l'indépendance du Brésil le 7 septembre.

Mon récit est tout à fait décousu mais aujourd'hui j'ai envie de raconter les choses comme elles me viennent dans la tête.


J'ai mangé une patel : une espèce de friture avec de la viande dedans pour changer et c'est vachement pas sain mais vachement bien bon.


Les deux dernières Françaises sont arrivées cette semaine. Elles sont en forme ces deux là, France en force au Domaine !!!

Aude nous a confié chacune un cheval en responsabilité jusqu'à Jaguariun pour observer l'évolution et surveiller les pertes d'état de poids etc. Je trouve ça vachement intéressant ! Chacune assistera son cheval à la course mais mon Guri va sûrement être monté par un employé (Gian) et du coup il s'assiste tout seul. Et puis normalement si tout va bien je cours sur 60kms... 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀🙃🙃🙃🙃🙃😀😀😀😊😊😇💪💪💪💪😰



A Rio,

Nous logeons dans une maison absolument incroyable et magnifique (cf photos) dans un cadre montagneux splendide.


Malgré un départ à 2h du matin, TOUT va bien. Nous sommes ici pour assister un cheval sur 60kms et comble de bonheur, je vais faire ma première course avec une petite princesse nommée Lagande qui fera elle aussi sa première course sur 20kms, commençons petit mais bien... on verra bien ce que ça donne.


Le paysage est vraiment magnifique, les couleurs des fleurs sont aussi belles que dans les films ou les rêves, nous sommes accueillis comme des princes dans des chambres immenses avec salle de douche, baby foot, terrasse, salon, salle a manger, salle de jeux, piscine... bref. Je peux rester ici toute ma vie et oublier tout le reste s'il vous plait ??? :D


On a fini la course Laganda et moi ! Et on est même classées 4ème sur 11 partants je crois. La classe à Dallas :D première course pour toutes les deux, trop de bonheur et trop de fierté :D


Jusque là.. j'aime le Brésil, tout ce bordel ambiant et ce respect les uns des autres, cette politesse sans fioritures, cette nonchalance et cette chaleur humaine. Aujourd'hui on m'a demandé si je ne voulais pas me marier pour pouvoir rester ici. Bon je crois qu'aujourd'hui c'est décidé, je vais revenir.



9

Toujours à Bragança, au Domaine ("Allez les Rouges") pour quelques jours. La vie est plutôt douce, l'ambiance est naturelle et joyeuse avec les Françaises qui sont avec moi au chalet. La vie en communauté, ça se passe pas trop mal.

De petits coups de blues de temps en temps, internet ne fonctionne pas toujours très bien, l'électricité bugg aussi et quand les garçons oublient de brancher la pompe on n'a plus d'eau là haut pour se laver. Dans l'ensemble, je ne pense pas avoir rencontré l'Homme de ma vie (même si je croyais ahah), mais peut-être le pays où j'ai envie d'essayer de créer quelque chose.

Cela fait un moment que je n'ai pas écrit d'article, comme j'ai dit internet bugg, mon ordi aussi, bref... ça donne pas envie d'essayer désespérément de charger des photos. D'ailleurs je ne crois pas en avoir de nouvelles vraiment sympa.

On fait du poney le matin, l'après-midi on tourne avec les 3 autres stagiaires pour aller en ostéo avec Camille et celles qui restent sur place sont sensées travailler sur leur mémoire (bon bah moi je m'ennuie un peu je dois dire, je n'ai pas à faire de mémoire....)

Ces derniers temps je n'ai pas l'impression qu'on fasse grand chose, on sort peu, les filles sont fatiguées, je suis un peu frustrée j'aimerais profiter un peu plus du voyage pour découvrir d'avantage les alentours. ça n'empêche pas d'avoir l'impression que le temps court à toute vitesse. Aude et Tony sont des personnes vraiment adorables.

Je ne sais plus si je l'ai dit...

Samedi 23 septembre, nous sommes allés voir un rodéo à Jaguariuna, sur Taureau. C'est un sport local très très populaire apparemment. Bon, c'est impressionnant. Ca va très vite, les types sont cinglés, les taureaux tout éduqués pour rentrer au toril une fois le cow-boy à terre !

Le truc se déroule en 2 manches :

  • Première manche permettant de se qualifier à la seconde, il faut tenir 8 secondes sur le taureau, eh beh ! faut les tenir les 8 secondes !!!
  • Seconde manche : tenir le plus longtemps possible xD un seul a tenu 8 secondes et a évidemment gagné !

Entre les deux manches y a eu un concours de tambours. Le principe est de slalomer entre 3 tambours le plus vite possible. Ce sont des femmes qui montent des petits Quarter Horse trop mignons. Le meilleur temps était de 16 secondes et quelques, ça aussi ça va très vite.

Après le rodéo y a un concert, une soirée/fête. On était trop fatigués pour rester et en plus... On n'a pas super accroché (globalement dans le groupe) à la musique. Dans cette soirée, nous avons assisté à une technique de drague brésilienne très particulière : ils se roulent une mega pelle puis si ça "matche" s'échangent noms et numéro et repartent essayer avec quelqu'un d'autre.. Ha ouais c'est particulier quand même. Et ça fait un peu peur aussi parce qu'on se dit que si on a le malheur de croiser le regard de quelqu'un il va essayer de nous embrasser .. HAAAAAAAAAAAAAAAAA. Bon voilà, c'est esprit Brésil, on se prend pas trop la tête quoi xD. M'enfin c'est louche quand même.

La semaine d'après c'était semaine d'avant course à jaguariuna, donc c'était très calme au domaine et en ostéo aussi puisque les chevaux sont sensés être prêts pour courir.

On a quand même été faire une séance d'essai au Jujitsu avec Anderson, C'était très sympa. Je connaissais pas du tout ce sport. Tout le monde est mélangé (niveaux et sexes) et l'ambiance est simple. Les gens prennent le temps de nous expliquer, ils sont tout gentils avec nous. C'est une ambiance très saine et conviviale j'ai trouvé. Avec beaucoup de respect les uns des autres et aucun jugement. Je comprends qu'on puisse aimer ça, c'est un vrai moment de partage générations, homme-femme, TOUT, c'est top.

Nous sommes partis pour la course vendredi (29 septembre) matin. On devait partir à 6h30, on est partis à 9h .... voilà voilà ! Mais au fond rien de grave, on avait le temps. Ce jour là on a dû masser préparer, étirements et tresses des chevaux pour la course du samedi (60kms). Les 2 chevaux qui devaient faire 160kms n'ont finalement pas été de la partie. Et moi non plus d'ailleurs. Sur 15 chevaux sur l'épreuve de 160kms, seuls 2 ont terminé la course : c'est chaud quand même.

Aude a pris le temps de nous expliquer le principe de l'assistance (chose qu'elle n'avait pas fait jusque là, je me sens lésée ^^). Sur 60kms on joue la vitesse. Et comme les propriétaires ne sont pas particulièrement cavaliers, ils vont vite. Le but est donc de faire récupérer le cheval au mieux entre les boucles (3), pour qu'il puisse entrer au vet-check le plus rapidement possible. Bref, au final nous avons eu des classés dans l'équipe, ils étaient mignons. Un propriétaire est descendu au bout de 3km de sa première boucle à cause de son étrier, il a lâché le cheval (cet idiot) et le cheval est parti. Ils ont passé 6h à chercher le cheval : dios meo ! et, le mieux, ils l'ont retrouvé, sain et et sauf, sans aucune égratignure ni même du matériel abîmé !

Le dimanche on avait l'assistance à faire sur 80 kms et 40kms. La première est une course de vitesse tandis que l'autre se joue sur la qualité du coeur du cheval et sa capacité de récupération. On nous avait parlé d'une journée tranquille, sans trop de stress, avec de belles pauses entre chaque boucle. Sauf que les cavaliers de la 80 revenaient, puis ceux de la 40, puis les cavaliers de la 80 repartaient puis ceux de la 40 également. Bref, on a passé la journée à desseller, mouiller, desseller, mouiller, resseller, resseller ... ! On s'est pas posés très longtemps. Finalement Camille faisait la 80 km et a fini 4ème (top !!). Et puis on est rentrés pas tard ce qui fait qu'on a pu se poser un peu. Le soir... le soir on a fait nos grosses et on est allé manger un Macdo (oui un Macdo au Brésil, le scandale !).

Au lendemain de la course, Aude et Tony sont partis en Chine, Tony fait une course de 120km le week end prochain. Au domaine, il n'y a pas grand chose à faire, à part ranger et nettoyer le matériel, ce qui prend environ 2h à 8 (quand même 14 chevaux montés sur le week end ça fait pas mal de matériel !). Et après on a terminé.

Du coup je suis là, devant mon ordinateur et j'essaie de rattraper le temps écoulé et l'écrire ici.

Si je résume un peu mon état d'esprit, je crois que j'ai réussi à retrouver un peu de moi ici, et l'ambiance sans pression me va plutôt bien même si il y en a de temps en temps. L'Amérique latine m'a toujours attirée et je suis heureuse d'avoir fait ce voyage et pris la décision de partir. Je pense toujours à revenir, pour quelques mois, histoire de voir. Bien sûr, mes animaux me manquent, mes amis et ma famille aussi. Et même si je ne suis pas sûre de m'être fait des amis pour toute la vie (on est jamais surs de rien finalement) je crois que dans l'ensemble je me sens bien. J'ai vécu en quelques semaines beaucoup de phases émotionnelles et j'avance, je me sens avancer. Peut-être que cela ne suffira pas, certainement que ça ne suffira pas, mais ça fait du bien de réussi à prendre du recul sur sa vie.

Mes décisions sont changeantes, je ne sais plus si je veux travailler vraiment en France, je ne sais plus si je veux travailler comme j'ai travaillé quelques mois en France. Les choix sont difficiles à faire et quand je m'arrête et que je réfléchis je ne trouve toujours pas de réponse. Mais aujourd'hui j'accepte de devoir faire un choix et j'accepte ce que j'appelle mon destin.

Mon idéal serait de voyager, mais on ne peut pas faire ça toute sa vie il paraît... Quoique, on est bien sûrs de ça ?

Ce voyage me rend optimiste, je n'y vois pas plus clair dans ma tête mais j'y vois de la lumière. J'aime voir la beauté des gens, j'aime m'attarder sur leurs qualités et non leurs défauts, j'aime être naïve finalement. J'aime être ici mais n'est-ce pas parce que je suis loin de ma propre réalité ? Ce qui me fait peur c'est que si je dé


10
10
Publié le 11 octobre 2017

Me voilà dans l'avion qui m'emmène loin d'une famille que je m'étais plus ou moins créée (à quelques détails près).

Me voilà partagée entre la peur, l'excitation, la nostalgie, la tristesse.

On laisse un petit bout de son coeur à chaque lieu que nous avons foulé, chaque endroit où nous avons vécu... chaque âme rencontrée laisse une trace dans la sienne, le chemin de vie évolue et l'expérience grandit. Chaque sentiment est vécu toujours avec plus de force et surtout de conscience. Je n'ai pas atteint la pleine conscience, j'y travaille jour après jour et chaque rencontre, chaque fois que j'ouvre un peu mon coeur je sens que je m'en approche. Chaque blessure et chaque sourire me font grandir.

J'ai envie de remercier toutes ces personnes qui m'ont donné un peu d'elle plus ou moins consciemment.

J'apprécie toujours plus les échanges avec des inconnus dans les fils d'attente dans une langue un peu bizarre. Aujourd'hui c'était un mélange de francais/portugais/espagnol.. hier c'était francais/anglais/allemand.. on réalise que malgré des langages différents on réussit toujours à se comprendre. Finalement il y a de la beauté dans l'humanité.

Cela fait encore un moment que je n'ai pas raconté mes aventures brésiliennes alors je vais essayer de partager un peu de Bolivie et de Pérou.


L'aventure Brésilienne recommence dans 9jours différemment, loin de personnes que j'ai aimé avec d'autres personnes que j'aime de toute mon âme. Ce sera différent, autre chose, mais tout aussi important.


Avant de commencer à raconter le voyage j'ai quelques petites anecdotes à raconter !

A braganca j'ai donc essayé le jiu jitsu et j'ai aimé : le partage, le respect, la bienveillance.

Les Brésiliens sont fascinés par les Français(es). On a nos têtes sur toutes les pages facebook où nous passons !!


On est allés à la société de Trot Paulista pour le mémoire d'une française : j'ai eu droit à un baptême en sulky avec un cheval de trot latéral, c'est très très impressionnant, on a même fait une accélération ouffissime dans la longueur et ça fait peur quand la roue qui correspond à soi se soulève et que Marquine continue de demander l'accélération mais ça fait des sensations c'est certains. Bref une chouette expérience 😀

Même si j'approuve pas forcément la discipline ni même l'entraînement ou le traitement des chevaux..


On a remangé des pastels à la brocante dimanche matin, j'ai fait des crêpes sans gluten et sans lactose et même que c'était bon. Ça c'était dimanche.


Le samedi nous avons fêté l'anniversaire de Anderson aussi que la première place au championnat paulista d'endurance de 40kms de Bill, un propriétaire (avec Malika). Avec un Churrasco !! Et qu'est ce que la viande est bonne :D


Nous sommes allés boire un verre : aaah mais ils savent même pas faire une pina colada c'est terrible : ils ajoutent du lait concentré sucré ces débiles ^^


La semaine dernière j'ai quand même réussi à être malade, c'est très fort. C'était un miracle que ça n'arrive pas plus tôt !



Tony et Aude sont allés faire une course en Chine, drôle d'expérience ça me donne pas envie d'y aller haha. Du coup j'ai pu passé quelques minutes avec eux avant de partir ce matin. J'étais vraiment triste de les quitter. Ce sont deux personnes vraiment très attachantes de manière différentes..


Cet article est complètement décousu désolée cher lecteur. Il correspond à mon état d'esprit !

11
11
Publié le 13 octobre 2017

Nous voilà dans le dernier bus celui qui nous mènera au pays des rêves, un train de nuit de 7heures qui nous fait arriver à 5h du matin à Cuzco !!!! Dios mio it is the day !!!!


Après mon arrivée à Santa Cruz, Bolivie, j'ai repris un avion pour La Paz. J'y ai trouvé Carole et Louis. J'ai eu peur aux bagages et en passant la douane on ne m'a pas redonné de papier (ce qui peut être vraiment embêtant si on n'a pas une gentille tête !).


Bref, nous prenons un bus (Après quelques péripéties) pour aller en ville. L'aéroport de la Paz se trouve en réalité à El Alto, qui est une nouvelle ville sur les hauteurs de La Paz. Me voilà donc en altitude et chaque effort est mesuré.

En "descendant" vers La Paz, j'ai l'occasion de découvrir une partie de la ville de nuit. Les bus sont des mini bus qui roulent un peu comme des fous mais niveau budget ce n'est pas grand chose (4bolivianos ...). Le piéton n'a visiblement pas sa place sur la route et il a intérêt à se bouger les fesses si une voiture arrive !!

Arrivée à l'auberge vers 20h, je prends une douche rapide et nous redescendons en ville pour chercher una Peña !! Dommage on ne trouve pas et on est fatigués ^^

On se retrouve donc dans un petit restaurant simple mais sans musique pour manger quand même quelque chose de traditionnel 😀 je me rappelle plus du nom mais ça va revenir c'est sûr 😀

Pour remonter à l'auberge le taxi nous laisse en bas et il nous faut remonter la rue : 150m de montée à une altitude de 4000m si je ne dis pas de bêtise, y a pas c'est dur. Il ne faut pas prendre ça à la légère...


Jeudi matin, 7h sur le pont ! Nous prenons notre premier bus direction Copacabana en Bolivie :D. Carole et Louis ont préparé un petit déjeuner de warrior pour affronter cette belle journée !

Nous sommes donc en route pour le lac Titi kaka !!!! What an experience !!

I have to speak english and spanish and it is hard but great i like it.


QUELQUES souvenirs from La Paz
12

Nous sommes donc dans le bus, il est tôt et tout le monde est fatigué normal en fait..


Nous avons en prévision 4h30 de bus. On fait un arrêt dans une station essence.. le bus ne redémarre plus !!!! On se regarde tous un peu inquiet -comme si ça allait changer quelque chose..- et finalement au bout de 10 interminables minutes le bus repart... OUF.


Nous reprenons notre route avec de magnifiques paysages jusqu'à s'approcher du fameux.. le lac. Celui que je ne pensais pas voir mais siiii 😀

Pendant 2h de route nous tournons et retournons dans les montagnes autour du lac. Finalement nous le traversons sur un bateau et notre bus sur un autre (dès que j'aurai mis les photos sur ordi je vous les partagerai, le bus sur une planche de bois c'est difficile à imaginer sans image).

On a donc droit à une petite traversée en bateau, c'est plutôt chouette !!

Et puis c'est reparti car nous ne sommes pas encore à Copacabana !


Nous arrivons finalement à la fameuse vers 12h10 (au lieu de 11h30). Nous n'avons qu'une heure pour nous promener et manger. On choisit de manger.


Sur les rives du lac il y a tout une ribambelle de mini restaurants de poisson tout frais qui viennent d'en face, du lac titi kaka.

On s'arrête dans un et je prends de la "trucha con tomate" cuite à la plancha, super bon. Du poisson frais comme ça .. mmmmmmmh.



A 13h nous devons êtres au rdv du bus. Nous prenons un autres bus pour Puno, la rive péruvienne du Lac Titi Kaka.

Nous y sommes donc à l'heure pour remplir les papiers d'immigration puisque nous passons la frontière !


Encore 20minutes de bus et nous voilà à la frontière : d'abord la douane bolivienne. Sans mon papier on m'embête un peu pour finalement me dire d'en remplir un autre (bon si c'est que ça ça devrait aller !). Louis et Carole ont plus de problème.. le bus part sans nous !!!!!!!!!!!


Je me mets à taper un sprint en altitude c'est compliqué, le chauffeur me dit qu'il va nous attendre à la douane Péruvienne -oui bah j'espère bien parce que si tu nous laisses là je sais pas ce qu'on fait !-.


Bref, je passe la frontière à pied, puis la douane ... je suis au Pérou !!!!

Traversée du Lac Titi Kaka puis frontière Bolivo-Péruvienne
13
13
Publié le 13 octobre 2017

Après la frontière il ne nous reste plus que quelques 2h de route pour arriver à Puno.


Les montagnes des Andes sont belles et les... bourgs que nous traversons sont intrigants. Des fermes, des maisons isolées, des maisons en briques pas terminées, des écoles, des moutons et des vaches attachées à leur corde... et puis des parcs pour enfants pleins de couleurs, un marché avec des tonnes de fruits une fête avec des torreadors... et des statuts incas au milieu de nulle part. (Vraiment nulle part..)


Nous arrivons à Puno et nous avons 5h devant nous pour découvrir un peu la ville.

C'est le moment de faire un peu de tourisme et de craquer pour quelques achats souvenirs attrape nigaud comme nous 😀


Nous commençons par une braderie puis nous laissons nos pas nous mener vers un marché couvert. On y trouve de tout et nous nous arrêtons pour boire un jus de fruits "yacon et piña", la dame qui nous le fait est adorable et nous prenons le temps de déguster en papotant. Le Yacon est super bon, doux et pas très fort en goût je ne saurai le décrire. On a goûté un autre fruit aussi mais impossible de retenir le nom.. encore une fois il va falloir que je me renseigne à nouveau, moins bon que le yacon à mon goût de toute façon 😀


Ensuite le but est de trouver le marché de l'art traditionnel fait main. On le trouve juste avant la fermeture... enfin pendant... et la commence le craquage.

Quelques souvenirs achetés !


Ensuite nous cherchons le centre Après avoir eu une superbe vue sur le lac et la phare ...


Le centre ville est petit mais vivant. On y trouve des restaurants.. des bars, des boutiques.. on craque pour une écharpe avec Carole.. fallait bien que ça arrive un jour.. 😛


Nous nous promenons un peu mais très vite l'appel du ventre fait son malin ! Nous cherchons quelque chose de traditionnel qui pourrait nous convenir (surtout niveau budget !) ... le Pérou est beaucoup beaucoup beaucoup plus cher que la Bolivie...


Nous trouvons finalement un restau et j'y prends une soupe traditionnelle ainsi qu'une bière du coin (pour l'étiquette !)

Nous mangeons beaucoup trop et il est déjà l'heure de retrouver le bus.


En chemin nous assistons à un cours de danse traditionnel j'imagine...


Puis le bus.. Direction Cuzco now !!!

PUNO first step in Pérou
14
14
Publié le 14 octobre 2017

Here we are!

Nous sommes arrivés à 5h30 à Cuzco avec le bus de nuit, fatigués mais excités.


Nous commençons par prendre un taxi qui nous mène au centre ville. La première vision de Cuzco ? Un gamin se fait tabasser sur la place principale de Cuzco, chouette ! Nice..

Bref. Nous sommes à la recherche d'un petit déjeuner : il est trop tôt pour ça !

Nous nous dirigeons donc vers la cathédrale.

Ensuite nous pouvons manger !!!

Un bon café, des oeufs, un jus de papaye et du pain : un p'tit dej de warriors pour la journée !


Après un tel petit déjeuner, nous partons vers notre chambre. Nous traversons donc le centre ville pour la trouver, rencontrer la personne qui nous accueille et prendre une douche !!!! Après cela nous pouvons repartir.


10h30, nous montons au Mirador pour avoir une vue magnifique sur Cuzco. Ça nous fait une belle grimpette et un peu d'altitude !


Rdv à 12h pour la réunion à l'agence pour notre trekking​ ! C'est l'occasion de rencontrer ceux qui rentrent du même tour ! Ils ont l'air ravis (heureusement vue le prix haha). L'excitation monte, la peur aussi, nous allons devoir faire face aux moustiques !! Lot of them ....


Ensuite nous retrouvons un ami de Carole (ça c'est fou !!!) On mange une empanada. Et on va au marché. C'est trop chouette, un peu loin des touristes (c'est vite dit) et puis c'est typique. J'y mange un ceviche (plat traditionnel de truite marinee au citron miaaaam)...


En chemin nous nous arrêtons au marché artisanal, avec tout ces tissus et ces couleurs, ça donne envie d'être riche et de tout acheter !


Ensuite nous décidons de monter voir le Christ blanc sur les hauteurs de Cuzco encore et voir si nous pouvons voir "sexy woman" .

On se fait arrêter par des types qui font de la balade à cheval, on se fait avoir et on y va. Bon c'est super chouette. Mais ils nous arrêtent avant la destination, tant pis on s'est amusé !

En descendant nous retrouvons notre Christ Blanc entre jour et nuit, that's nice and beautiful !


Enfin nous redescendons vers la ville pour prendre un super chocolate calliente et une fondue miaaamm !! A la chulita :D c'était bon, réconfortant que du bonheur !!!


Il est 19h30 quand nous décidons de rentrer à notre chambre pour refaire nos sacs (ultra légers !!) Et dormir. Et voilà une journée que nous avons utilisé à fond.

Demain commence l'aventure... ça va être bien mais qu'est ce que ça fait peur !!

15
15
Publié le 23 octobre 2017

Ok. Ça commence, rdv 7h30 à l'agence pour prendre le bus. Nous rejoignons d'autres voyageurs d'une autre agence qui font la même chose que nous ainsi que le 4ème laron de notre groupe, Jason, Australien.


On est parti pour pas mal de route et on s'arrête à Ollatabamba pour le petit déjeuner. Et comme on a mangé rapido presto, le café est le bienvenu !


Il commence à pleuvoir quand nous repartons.. et à 11h on commence la descente... descente en vélo !!

C'est joli j'ai filmé et pris quelques photos avec la gopro, mais qu'est ce qu'on est humides la ...

Bref. C'était vraiment chouette de descendre cette montagne des Andes 😀

Ensuite nous rentrons vers 14h à notre auberge pour nous changer si nous le souhaitons, et surtout déjeuner dans un petit resto sympa : au menu, jus de pomme, soupe de riz, et viande. Très bon, et réconfortant Après la pluie !!


Nous avons rdv à 16h pour le rafting !!!!!

C'est parti !!!

On nous explique un peu les ordres, on a un casque, un gilet, une pagaie, et c'est parti : 6 par bateau, nous sommes avec un autre groupe, la plupart sont australiens cette fois.


Le "moniteur" nous indique ce que l'on doit faire et glisse un petit "les françaises sont les plus sexy au monde" 😜 bref.

Ils nous mettent à l'eau, nous font mettre le bateau sous une chute si bien que nous sommes complètement immergés.

J'ai froid, vraiment froid, mais je m'éclate 😀

Le temps passe super vite et à 18h c'est déjà fini, et puis il fait nuit de toute façon !

Nous rentrons donc à l'auberge nous réchauffer 😀

Y a pas d'eau chaude.... 😦 😦 😦

Heureusement qu'au menu il y a encore une soupe ce soir ! Une soupe de quinoa cette fois. Viande, et banane chocolat (un tout petit peu mais c'est nice 😀 )

On passe une chouette soirée, puis on joue aux cartes : sac a merde, the big 2... Ce sont des moments de partage à 4 sympas 😀


Allé au lit !!

16

Nous partons en bus de l'auberge pour commencer notre marche.

Quand on nous dit qu'il reste 25min on compte plutôt 1h25, et le peu de montée se résume à 2h de montée. Mais bon, j'aime bien ça fait du bien de sentir son corps un peu en souffrance ! Le seul truc.. Il pleut toujours..


Nous faisons un premier stop repos à un endroit où on peut prendre une photo d'un pauvre singe attaché à une corde, non merci. Mais par contre on a une petite conversation avec deux perroquets 😀


On continue notre difficile ascension et nous nous arrêtons à la monkey house. Nous avons droit à un peu de culture locale : café produit sur place, cacao également... on a la présentation des produits comme la snake tekila (inka tekila). Des pommes de terre produites dans la partie haute de la montagne...


Ensuite Luis, notre guide, nous maquille comme les inkas le font traditionnellement lors des fêtes 😀

Il nous explique aussi que dans la religion inca il y a 3 mondes qui fonctionnent comme un triangle, cela s'appelle la trilogia inka.

En bas du triangle, c'est le royaume des morts, l'inconnu, la base. Il se nomme "oukopacha"


Au milieu c'est notre monde. Les vivants, les animaux et la montagne.C'est "kaipacha"


Enfin. Au sommet du triangle, c'est le monde des dieux "hajupacha".


Il nous montre aussi un rituel de remerciement : on remerci la terre et la montagne de nous protéger par quelques paroles et on offre à la terre quelques gouttes d'eau 😀


Il nous raconte la légende de Cuzco : 2 frères se sont battus pour l'empire ils ont donc été mis de côté par leur père mais quand ce dernier est mort, les Espagnols sont arrivés et ont cherché à exterminer tout le monde. Ce qu'ils ont fait.. mais un 3ème frère existait. Les espagnols se sont mis à fouiller les maisons et tuer les locaux jusqu'à retrouver la famille qui a été torturée. Le 3ème frère a été écartelé par chevaux sur la plaza de armas ...


Nous repartons pour la marche, au travers de la montagne, nous passons des ponts plus ou moins rassurants au dessus de la rivière "wilkamio" et nous la traversons à l'aide d'un câble, assis sur une cage de fer, c'est rigolo.


Enfin : les hots springs de Cocalmayo !!!!!! Une eau jusqu'à 42° .. goood

On alterne bains chauds, douches froides, personne n'a envie de partir .. en plus c'est la fin de journée et nous rentrons en bus à notre auberge .. bref c'est un moment de détente et de bonheur 😀


En rentrant, douche CHAUDE !! Puis resto : soupe et escalope milanaise. Je goûte le Pesco un cocktail péruvien : tekila citron, très très frais, c'est bon! Et la tekila inka aussi beaucoup...

On danse un peu mais Carole rentre vite car elle ne se sent pas bien.

Moi je me fais inviter à jouer aux cartes dans un groupe d'une autre agence. Le "yanee" c'est un jeu débile et je ne suis pas sûre d'avoir tout compris mais en gros il faut avoir 7 ou moins dans son jeu.


Bref encore une chouette journée !

17
17
Publié le 23 octobre 2017

Ok. Ça commence, rdv 7h30 à l'agence pour prendre le bus. Nous rejoignons d'autres voyageurs d'une autre agence qui font la même chose que nous ainsi que le 4ème laron de notre groupe, Jason, Australien.


On est parti pour pas mal de route et on s'arrête à Ollatabamba pour le petit déjeuner. Et comme on a mangé rapido presto, le café est le bienvenu !


Il commence à pleuvoir quand nous repartons.. et à 11h on commence la descente... descente en vélo !!

C'est joli j'ai filmé et pris quelques photos avec la gopro, mais qu'est ce qu'on est humides la ...

Bref. C'était vraiment chouette de descendre cette montagne des Andes 😀

Ensuite nous rentrons vers 14h à notre auberge pour nous changer si nous le souhaitons, et surtout déjeuner dans un petit resto sympa : au menu, jus de pomme, soupe de riz, et viande. Très bon, et réconfortant Après la pluie !!


Nous avons rdv à 16h pour le rafting !!!!!

C'est parti !!!

On nous explique un peu les ordres, on a un casque, un gilet, une pagaie, et c'est parti : 6 par bateau, nous sommes avec un autre groupe, la plupart sont australiens cette fois.


Le "moniteur" nous indique ce que l'on doit faire et glisse un petit "les françaises sont les plus sexy au monde" 😜 bref.

Ils nous mettent à l'eau, nous font mettre le bateau sous une chute si bien que nous sommes complètement immergés.

J'ai froid, vraiment froid, mais je m'éclate 😀

Le temps passe super vite et à 18h c'est déjà fini, et puis il fait nuit de toute façon !

Nous rentrons donc à l'auberge nous réchauffer 😀

Y a pas d'eau chaude.... 😦 😦 😦

Heureusement qu'au menu il y a encore une soupe ce soir ! Une soupe de quinoa cette fois. Viande, et banane chocolat (un tout petit peu mais c'est nice 😀 )

On passe une chouette soirée, puis on joue aux cartes : sac a merde, the big 2... Ce sont des moments de partage à 4 sympas 😀


Allé au lit !!

18
18
Publié le 23 octobre 2017

Ce matin nous devions partir marcher pendant la tyrolienne mais Carole ne se sent vraiment pas bien. Nous restons donc à l'auberge pour prendre un bus qui nous mènera à Hydrolectrica pour le déjeuner.

Je demande à Luis de nous faire faire un tour dans Santa Teresa où nous avons dormi ... il nous emmène dans une propriété très sympa très jolie d'où nous pouvons voir la tyrolienne. Finalement ça a l'air sympa, tant pis ! Il y a une piscine et à part les milliers de moustiques c'est sympa. Puis il nous emmène sur la place. En fait il n'y a pas grand chose à faire ici ni à voir...


Nous prenons le bus vers 11h et nous arrivons sur place à 11h40. 10 petites minutes de marche pour arriver au restaurant pour el almuerzo.

Il est trop tôt et il y a des hamacs. Nous nous y posons donc quelques minutes. Finalement, Carole et Jason sont malades...


Après manger Carole prend le train pour Aguas Callientes. Elle ne se sent pas mieux..


Nous partons marcher sous la pluie tropicale... 2h30 qui passent vite sans aucune montée ! Enfin pour moi, Jason a du mal et je dois le tirer un peu ..

Malgré le temps pourri je me sens en forme et le paysage est beau !


Nous arrivons à Aguas Callientes, El pueblo Machupicchu vers 17h30.

On y est presque !

Ce soir on a un briefing avec le guide culturel et demain départ aux aurores pour enfin voir la merveille tant attendue !

Je ne sais pas si je vais marcher ou prendre un bus. Je préférerais marcher mais on verra bien.. et puis je ne suis pas sûre d'avoir assez d'argent sur moi !

Bref ce fut la journée la moins intéressante de toute évidence, j'ai eu l'impression d'attendre tout le monde tout le temps.. mais on est quand même aux pieds du Machupichu !!!! :D

19
19
Publié le 23 octobre 2017

Ce matin nous devions partir marcher pendant la tyrolienne mais Carole ne se sent vraiment pas bien. Nous restons donc à l'auberge pour prendre un bus qui nous mènera à Hydrolectrica pour le déjeuner.

Je demande à Luis de nous faire faire un tour dans Santa Teresa où nous avons dormi ... il nous emmène dans une propriété très sympa très jolie d'où nous pouvons voir la tyrolienne. Finalement ça a l'air sympa, tant pis ! Il y a une piscine et à part les milliers de moustiques c'est sympa. Puis il nous emmène sur la place. En fait il n'y a pas grand chose à faire ici ni à voir...


Nous prenons le bus vers 11h et nous arrivons sur place à 11h40. 10 petites minutes de marche pour arriver au restaurant pour el almuerzo.

Il est trop tôt et il y a des hamacs. Nous nous y posons donc quelques minutes. Finalement, Carole et Jason sont malades...


Après manger Carole prend le train pour Aguas Callientes. Elle ne se sent pas mieux..


Nous partons marcher sous la pluie tropicale... 2h30 qui passent vite sans aucune montée ! Enfin pour moi, Jason a du mal et je dois le tirer un peu ..

Malgré le temps pourri je me sens en forme et le paysage est beau !


Nous arrivons à Aguas Callientes, El pueblo Machupicchu vers 17h30.

On y est presque !

Ce soir on a un briefing avec le guide culturel et demain départ aux aurores pour enfin voir la merveille tant attendue !

Je ne sais pas si je vais marcher ou prendre un bus. Je préférerais marcher mais on verra bien.. et puis je ne suis pas sûre d'avoir assez d'argent sur moi !

Bref ce fut la journée la moins intéressante de toute évidence, j'ai eu l'impression d'attendre tout le monde tout le temps.. mais on est quand même aux pieds du Machupichu !!!! :D