× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
 avec 
2 participants
Voyage en sac à dos: 3 jours à Tokyo, 8 jours de woofing, 1 semaine de couchsurfing et 1 semaine de détente sur l'île d'Okinawa. Voici un carnet de voyage pour partager cette magnifique expérience
Du 17 avril au 17 mai 2017
31 jours
Partager ce carnet de voyage
1

L'arrivée

Apres presque 14h de vol avec escale à shanghaï me voilà arrivée à l'aéroport de Tokyo Narita. Reste plus qu'à prendre le métro pour retrouver mon amie à l'auberge de jeunesse que nous avons réservé.

Un petit aperçu du jour J avec une première vue du Japon à l'atterrissage 

Et voila l'aventure qui commence : près de 3h de multiples péripeties dans Tokyo, ce qui me plonge dans le bain direct, j'arrive enfin au Japanize guest house.

L'entrée tant attendu du Japanize guest house (Merci au tokyoïte de m'avoir accompagné jusque là)

L'auberge est top: plusieurs pièces où dormir (pour nous ce sera chambre de 16 personnes mixtes en lits superposés) Salle commune avec tout ce qui faut (frigo, douche, machine à laver et tous le basique)

Yen, boisson locale et la superette juste à coté 
2

Apres la lutte dans Tokyo pour trouver l'hotel on décide de commencer par une belle randonnée au mont Takao à 1h30 de trajet avec vue sur Tokyo. Apres une monté difficile et plusieurs temples aperçus sur la route on arrive à l'apogée de cette journée avec une vue sur le Mont Fuji (à une centaine de km à l'ouest)

Mont Fuji: un rêve devenue réalité 
Pour la montée nous avons suivi le sentier n°1, plus long mais tellement de choses à voir sur le trajet (3,8km)

Yakuo-in Temple fondé en 744

La descente par le sentier n°6, plus "nature" (3,3km)

Il est 18h, la nuit tombe, il est l'heure de rentrer. Malgré la fatigue on décide de s'arrêter sur le chemin dans le quartier de Shinjuku pour profiter de la vue qu'offre le Tokyo Metropolitan Government Building (la mairie de Tōkyō) largement reconnaissable grâce à ses deux tours. Finalement on choisi de manger dans le quartier avant de rentrer en découvrant au passage la dimension énorme des passages piétons.

Restaurant de yakitori

Mais c'est quoi ces passages piétons 
3

Jour 2: passé la première nuit de fatigue à cause du décalage horaire on se rend compte que dans un dortoir de 16 lits il y en a forcement un qui ronfle... et c'est le voisin !

Aujourd'hui, on décide d'y aller molo avec une visite des trois grands parcs de Tokyo et du quartier très fréquenté de Shibuya avec son carrefour mouvementé et la statue de Hachiko le chien fidèle qui, dans les années 1920, attendait son maître tous les jours à la gare même après la mort de ce dernier.

Sur le chemin on croise beaucoup de taxi (avec les rétroviseurs sur le capo) et peu de voiture (dont la moitié avec un disign de nez aplati) et quelques petites autres particularités à découvrir.

On fini par manger une spécialité dans le quartier avant de rentrer et de préparer le départ pour Fujino

Parc de Chiyoda

Parc de Chiyoda 
Il n'y a aucun banc en ville. On les a trouvé, ils sont tous dans les parcs 

Quelques petites particularités

Il est autorisé de fumer dans certains restaurants mais il est interdit de fumer dans certaines rues 

Parc "payant" (200¥=2€) et magnifique de Shinjuku

Parc de Shinjuku 

Parc de Meiji jingu

Parc de Meiji jingu 

Le quartier de Shibuya

Le fameux carrefour de Shibuya: AVANT / APRES (1mn) 

Haichiko, le chien fidèle

A la manière de notre Joconde ou peut-être était-ce à cause du chat

Resto de ramen

4

Jeudi: nous voilà arrivé au Fujino club, un restaurant hôtel qui a ses propres parcelles agricoles. C'est ici que nous allons passer plus d'une semaine à effectuer quelques travaux: desherbage, épandage de compost, ménages, plonge au restaurant et leçon de thé. Nous sommes accueillis par Kozue avec qui nous avions échangé par internet et Sudo nous explique quoi faire en temps voulu.

Taylor (woofer americain), Kozue et Sudo (les employés du restaurant avec qui on a passé le plus de temps)
Quelques photos au travail notamment avec la leçon de hojicha (thé grillé) et les nombreux "tea time"

En échange nous sommes logés et nourris. Nous avons notre petite chambre et une cuisine toute neuve ou profiter, avec les autres woofers, de la fraîcheur du soir autour d'un bon plat et d'une partie de carte.

Un appérçu de notre petit quotidien

Le midi, nous pouvions choisir un plat du restaurant ou alors Sudo nous préparait un petit quelque chose de très asiatique (souvent coréen). Les soirs où le patron recevait des invités nous étions aussi conviés au dîner, notamment le premier soir de notre arrivée.

Quelques exemples de repas

Nous avons le droit à un jour de repos pas semaine, ce sera donc le jeudi. Au programme, randonnée jusqu'au mont Jinba à près de 10km dans l'espoir d'apercevoir encore une fois le mont Fuji. Malheureusement, on n'a pas eu cette chance cette fois ci. Mais la traversée des forets de bambou et des champs de thé nous a comblé.

La montée, après avoir traversé la ville on se retrouve en pleine nature 
Le sommet, il y faisait un peu froid quand même !
La descente au travers de champs de thé et de petites tombes 

Apres cette longue journée nous sommes allé nous détendre au onsen grâce aux tickets que nous a donné le patron. Les onsen au japon sont des sources chaudes où l'on peut aller se détendre à condition d'être nue et de se laver devant tout le monde, heureusement ce n'est pas mixte. Passé l'appréhension de la première fois lors de notre premier jour, c'était avec grande hâte que nous y sommes retournées par la suite.

Nous avons aussi eu la chance d'aller voir le Sanctuaire Shinto tout près du Fujino club, perdu dans la foret, et d'admirer un couché de soleil en plein centre de la ville.

Sanctuaire Shinto de hachiman 
Couché de soleil sur Fujino 
5

Nouvelle ville, Shimizu. A la sortie du bus, nous sommes attendu par Yuya, notre premier couchsurfeur, qui nous accueille pour la nuit. En arrivant à son immeuble on découvre un petit chat errant que Yuya à l'habitude de voir, il nous demande de lui trouver un nom français, très originale que nous sommes ça sera "chachat". On part direction la plage de Miho no matsubara pour faire un feu de camp avec vue sur le mont Fuji mais le vent se lève et la pluie commence à tomber. Du coup ce sera vue sur l'océan avec un arc en ciel.

Plage de Miho no matsubara et Chachat

On continue de marcher en ville et on décide de manger dans un magasin spécialisé en udon et soba avant d'aller boire un verre dans un Izakaya, un bar à la japonaise. On fait la connaissance des gens du bar et on découvre leur "spécialité" (la viande de dauphin !) dont il tiennent absolument à ce que nous goûtions. On fini par rentrer se pauser à l'appartement avec une petite dégustation de st nectaire, on apprends à Yuya à jouer au jeu de carte "le président" et lui nous apprend les échecs japonais.

Shōgi  (où jeu des généraux) avec la pièce kinshō (le général d'or)

Le lendemain on décide d'aller faire une petite balade au mont Kuno et son temple avec vue sur l'océan. Pour cela on se lance dans notre première fois en auto-stop, chose qui se fait très peu au japon mais qui marche très bien pour les "occidentaux". Cinq minutes après, bingo, une famille super gentille nous emmène. Au retour, deux minutes et c'est une autre famille qui nous dépose plus loin que leur destination. Ils sont gentils ces japonais, c'était extraordinaire !

Sanctuaire Shinto de Kunozan 

On fini par retourner à la même plage que la veille en espérant avoir plus de chance. Une magnifique vue sur le mont Fuji et une petit pause au bord de l'eau qu'il est déjà temps de dire au revoir à Yuya pour rejoindre notre hôtel. On fait donc à nouveau appel au stop et c'est encore avec une rapidité surprenante que nous croisons un jeune couple de japonais qui nous dépose pas loin de l'hôtel.

Plage de Miho no matsubara 
Trad: Sur le chemin du ciné ns avons croisé 2 françaises faisant du stop, ns les avons accompagné ms ns avons dormi durant le film
6

Nous voilà arrivée à l'hôtel, enfin un peu d'intimité, 2 jours de détente.

Premier jour: visite de la ville, des jardins et petits temples croisés sur le passage puis shopping (sans rien acheter bien sur !)

 Parc de Kiyomizu et son temple bouddhiste

Deuxième jour: Shizuoka ce n'est pas une si grande ville alors pourquoi ne pas se rapprocher du mont Fuji pour avoir une meilleure vue. On décide donc de se rendre aux cascades de Shiraito à Fujinomiya à 1h de route et pour cela quoi de mieux que de faire du stop. On s'approche donc des grands axes de circulation pour optimiser nos chances et en peu de temps un japonais super sympas nous propose de nous déposer à Fuji, la ville juste avant. Apres nous avoir déposé et mangé sur le pouce, on retente notre chance pour atteindre les chutes et là un conducteur s'arrête et nous propose de nous déposer à fujinomiya. Il passera finalement une bonne partie de l'après midi avec nous en nous faisant découvrir le sanctuaire shinto de shengen. Apres nous avoir accompagné aux chutes, il nous dépose à l'entrée de la voix express pour avoir plus de chance de trouver un conducteur. Deux minutes après nous voilà en route pour rentrer à Shizuoka. Et pour bien fini la journée un peu de shopping pour enfin trouver ce que je cherchais

Nos supers conducteurs 
Sanctuaire shinto de shengen 
Quelques vues sur le mont Fuji depuis Fujinomiya 
Cascades de Shiraito à Fujinomiya 
7

Nous voilà partie de l'hôtel en direction du marché de poisson de shimizu grâce à un nouveau super conducteur. On découvre les allées bondées de poissons​ en tout genre et on fini par prendre une navette en bateau pour rejoindre les plages de la presqu'île de Shimizu.

Vue sur le mont Fuji depuis le bateau 

Après avoir admiré le Mont Fuji pendant 3h on décide de rejoindre à pieds la plage de Miho avant de faire du stop pour rejoindre kusanagi et notre nouveau couchsurfeur Shohei.

On fait la connaissance de Shohei lors d'un bon repas et il nous propose de participer le lendemain à une journée de cueillette du thé dans le temple bouddhiste de Ryushinji. Ce fut une journée des plus incroyable au côté de katsuno, le maître bouddhiste qui nous a accueilli. En plus du délicieux repas et des "tea time" Katsuno a eu la gentillesse de nous montrer la fabrique du thé et de nous offrir un joyeux moment autour d'une glace.

Temple bouddhiste de Ryushinji et fabrique de thé

Le lendemain, le 5 mai, nous nous rendons au Satta-toge, chemin menant à un point de vue sur le mont Fuji ayant inspiré de nombreux artistes. Toujours aussi généreux, un couple nous prend en stop et nous dépause non loin du début du sentier. Le trajet à travers les vergers ainsi que la vue au sommet sont des plus incroyables​, on comprend alors pourquoi cette vue est tant appréciée. Durant la descente on décide de se poser non loin au bord de l'océan afin d'admirer un nouveau point de vue des plus relaxant sur le mont Fuji.

Il est l'heure de repartir afin de préparer un repas français pour notre couchsurfeur Shohei, heureusement qu'un conducteur est arrivé au moment où nous nous apprêtions à rentrer en train.

Notre conducteur du jour et chez Shohei lors de notre repas typiquement français avec notre tarte aux pommes en dessert 
8

6 mais 2017: Voilà qu'il est temps de quitter Shohei pour aller à Osaka. Il nous dépose donc près d'une aire de repos non sans difficultés. On rencontre alors deux jeunes conducteurs partis en vacances qui nous avancent jusqu'à une aire de repos à Hamamatsu, puis de là c'est un jeune couple qui nous dépose ensuite sur une autre aire de repos à Nagoya. Finalement, on croise la route d'un couple de rockeur, dont le mari joue de la contrebasse, qui nous emmène jusqu'à Osaka. Pendant le trajet ils nous montrent des vidéos de ses concerts​ avec son groupe très influencé pas Elvis.

Les conducteurs du jour ! 

Nous voilà arrivé à la gare d'Osaka où l'on décide de faire les magasins en attendant de retrouver Matthieu (prononcer "ma-chiou"), notre prochain couchsurfeur. On découvre les nombreux magasins du centre commercial, notamment le magasin du studio Ghibli (films de Miyazaki), et on reste une fois de plus stupéfaite devant le style vestimentaire des Japonais, les hommes sont pour la plus part en costard cravate et les femmes sont d'une élégance remarquable.

Magasin du studio Ghibli dans la galerie commerçante de la gare d'Osaka

Le lendemain, après un petit passage sur le toit de l'immeuble de Matthieu, on décide d'aller en stop au parc de Nakanoshima, au cœur d'Osaka, grâce à un sympathique couple. On en profite pour se reposer dans le parc, entourées de groupes d'amis, de familles et de couples de japonais profitant eux aussi de cette journée ensoleillée.

Notre couchsurfeur Matthieu et le sympatique couple rencontré ce jour là 
Parc de Nakanoshima

Nous sommes ensuite allées passer la soirée à nous balader dans le quartier animée de Namba afin d'y retrouver Matthieu pour y dîner. Ce sera l'occasion de goûter aux okonomiyaki, crêpe épaisse recouverte de sauce sucrée-salée, spécialité d'Osaka et incroyablement délicieux. Ce soir du 7 mai 2017, jour d’élection présidentielle en France, nous nous endormons la boule au ventre dans l'attente des résultats.

Quartier de Namba et petit temple au détour d'une ruelle
Restaurant d'okonomiyaki et petite crêperie type bretonne (Alcyon)

Le lendemain, nous visitons le parc du château d'Osaka sous un temps magnifique. Nous avons la chance d'apercevoir une séance photos de jeunes mariés japonais apprêtés de costumes traditionnels.

Château d'Osaka 

Après avoir déjeuné dans le parc de Nakanoshima, nous nous baladons dans le quartier de Nakazakicho, situé à l'est de la gare d'Osaka, dans lequel on peut découvrir de nombreuses petites boutiques et cafés. On retrouve Matthieu après son travail pour manger ensemble notre dernier repas dans un restaurant d'Osaka.

Le lendemain on part prendre notre vol pour l'île d'Okinawa, au sud du Japon, grâce a un super couple qui nous a fait découvrir au passage un petit café typique.

Le couple qui nous a déposé à l'aéroport après nous avoir fait découvrir le petit café Karo
9
9
Okinawa

Okinawa

Nous voila à Okinawa : Naha, le 9 mai, à 17h, on sort de l'avion et la température est étouffante mais on est contente que la pluie annoncée par la météo ne soit pas au rendez vous. Direction l’auberge de jeunesse de Gekkousu, des plus rustiques mais tout ce qu'il nous faut est là : une douche, des lits et des ventilateurs, nous avons même eu une chambre pour nous toutes seules. L'auberge est idéalement située avec un accès par des petites rues non loin du principal axe touristique de Naha, Kokusai dori. Du coup, le premier soir, c'est promenade dans les rues touristiques et découverte des nombreux magasins reflétant parfaitement l'ambiance détendue et paradisiaque qu'on s’attend à avoir sur une telle île.

Arrivé à Okinawa, Kokusai dori et auberge de Gekkousu 

Premier jour à Okinawa, nous somme attendu par notre dernière couchsurfeuse Ayano qui nous dépose au village américain au nord de Naha où nous profiterons de l’après midi pour observer l’influence américaine et découvrir les plages alentours ainsi que de la faune et la flore locale.

Village américain et faune et flore locale 

On retrouve Aya dans l’après-midi pour parcourir ensemble le parc du phare du cap de Zanpa, avec sa géologie et sa flore incroyable, puis direction les ruines du château (forteresse) de Zakimi. Le soir venu nous rentrons chez Aya et faisons la connaissance de Hide son mari, rentrant d'un cours de Shanshin (instrument à corde local ressemblant à un luth). Après un bon petit repas, le reste de la soirée fut bien mouvementé par une fausse alerte de l'alarme incendie de l'immeuble faisant intervenir les pompiers.

Parc du phare du Cap Zanpa 
Château forteresse de Zakimi 

Le lendemain matin, 11 mai, le couple nous propose d'aller nager avec les poissons. Nous voila partis pour la plage du cap Maeda où le couple nous apprend à utiliser masque et tuba non sans une légère appréhension. Quelques hésitations plus tard la peur du manque d'air laisse vite place à l’émerveillement en apercevant les premiers poissons nageant à nos cotés. Après en avoir pris plein la vue pendant 2h nous continuons avec une balade autours des récifs et des grottes qui bordent la plage. Nous finirons ce moment magnifique dans un petit restaurant de soba sur la route du retour. Le soir venu et la farine de sarrasin enfin trouvée nous pouvons commencer à mijoter un petit plat français pour nos hôtes, ça sera galettes de sarrasin et déserts aux pommes, de la tarte et du crumble, sans oublier la dégustation de Saint Nectaire à l’apéro. Après un bon classique à la télé (Karate Kid !), nous avons eu l'occasion d’échanger un bon moment de rigolade au sujet des films Disney à travers le monde.

Plage, récifs et grottes du cap Maeda + cuisine à la française

Deuxième jour en compagnie du couple, ils nous proposent d'aller faire une randonnée dans une rivière jusqu'à la cascade Tataki. Heureusement que le couple nous a prêté des chaussures d'eau mais malheureusement pas forcement à notre taille (merci le rembourrage !). Arrivés à la cascade, le lieu était particulièrement propice à la baignade et à la détente. C’était, encore une fois, une expérience incroyable où nous en avons pris plein les yeux. Sur le chemin du retour, ils nous ont proposé de s’arrêter voir la plus belle plage d'Okinawa sur l'île Kouri. Les eaux turquoises ont bien reflété la beauté du lieu malgré une légère averse. Apres ces magnifiques moments, passés en compagnie de Aya et Hide, nous rejoignons l'auberge de jeunesse pour y passer le reste de notre séjour à Okinawa. Nous continuons à déambuler dans les rues touristiques de Naha et testons un petit restaurant de Tacos particulièrement délicieux.

Cascade Tataki 
Plage de l'île Kouri 

13 mai 2017 : journée entière de pluie, nous nous posons dans un Starbucks et profitons d'internet pour programmer la fin de notre séjour. Nous décidons d'aller faire les magasins dans un grand centre commercial à la recherche d'idées cadeaux

Le jour suivant, soleil et chaleur sont aux rendez-vous, direction le château de Shurijo. Encore une fois, l'auto-stop est concluant, une mère, sa fille et la grand mère nous déposent gentiment devant l'entrée du château. Apres avoir parcourus les petites ruelles historiques autour du château nous rentrons à Naha en stop grâce à un couple de retraité pour passer l’après midi posé au bord de la mer sur la plage de Naminoue. Nous finirons la journée par la découverte du temple Gokokuji.

Château et quartier de Shurijo 
Plage de Naminoue et temple de Gokokuji 

15 mai: Avant dernier jour à Naha, l'un des plus magnifiques ! Nous décidons de trouver une plage pour aller nager avec les poissons une dernière fois. Un gentil retraité de l'armée nous dépose à la plage de odo kaigon "aka John man beach" où nous pique niquerons de mets japonico-américain (maki saveur tacos !) avant de trouver une crique parfaite juste à coté. L’après-midi sera rythmée par des baignades dans les multiples bassins peuplés de poissons. Le lieu étant désert, nous avons pu en profiter pleinement !

Au retour, nous profitons une fois de plus de la gentillesse des japonais : une femme et sa mère nous ont déposé non loin d'un centre commercial où un jeune homme, après nous avoir croisé une première fois, décide de nous emmener jusqu'à kokusai dori.

Plage et crique de Odo Kaigon et Kokusai dori 

Dernier jour à Okinawa ! Mission : achats de dernier minute, nous passerons la journée dans un centre commercial. Après nos pérégrinations dans les rues à la recherche d'un restaurant pour notre dernière soirée sur l’île, nous tombons sur une entrée étroite menant à un restaurant en sous sol. Surprise ! Un concert d'un petit groupe local Ny blue Note, jouant du sanshin, égayera notre repas.

Ny blue Note "Chiisana wa, ookina wa !"

17 mai 2017 : jour des au revoir ! Départ pour Tokyo, puis Paris pour l'une et pour Kyushu (l'une des principales grandes îles du japon, la plus au sud) pour l'autre. Apres un mois passé ensemble la séparation est nostalgique en attendant les retrouvailles en France.

Même un voyage de mille lieux commence par un pas (Lao-tseu, sage chinois, VI° siècle av J-C)
Un voyage inoubliable est un voyage ponctué de grimaces (Nous, II° millénaire ap J-C) 😛