De Séoul à Busan, entre ville et montagne, entre modernité et tradition. Nous avons découvert les multiples facettes de ce si beau pays.
Du 22 octobre au 3 novembre 2018
13 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes tombés sous le charme de Séoul et de ses danseurs de K-Pop dans des jeans beaucoup trop moulants (surtout moi en réalité), mais pas que. Nous avons été surpris par le relief de cette si belle ville. Nous avons pu faire quelques randonnées où nous prenions de l'altitude et nous n'avions jamais vu une telle harmonie, un mariage aussi parfait entre nature et la civilisation.


Mon numéro 1 : La muraille de Séoul.

Voilà, on pose les bases, maintenant on peut continuer. 

C'est clairement le moment que nous avons préféré lors de notre passage à Séoul. Qui l'eu cru, les Chinois n'ont pas le monopole des murailles ! Pour le coup nous n'avons vraiment pas croisé beaucoup de monde et c'est ce qui rendait l'instant magique. Nous avons fait les tronçons de Naksan et Bugaksan. Pour Naksan, la partie est accessible assez facilement et convient aux marcheurs de tous niveaux. Concernant Bugaksan, ça grimpe sévère et mes cuisses s'en rappellent encore mais comme dirait mon cher et tendre : "C'était worth it". Pour accéder à ce tronçon il faudra remplir un document sur lequel vous indiquerez vos noms, prénoms, adresse en Corée et numéro de passeport. Cette partie est située en zone militaire, d'ailleurs les quelques caméras, fils barbelés et autres réjouissances vous le rappelleront régulièrement. Néanmoins, les couleurs d'automne étaient au rendez-vous et nous nous sommes vraiment sentis privilégiés.

Sur la photo de gauche on peux se rendre compte que la ville s'est construite autours des montagnes, sans les dénaturer. 


Mon numéro 2 : Le village mural d'Ihwa.

Que vous soyez amateur de street art ou pas, Ihwa mettra tout le monde d'accord. Il y en a partout à tel point qu'il est difficile de savoir où regarder. Toutes les peintures sont plus jolies les unes que les autres et il y en a pour tous les goûts, du réaliste, du cartoon et j'en passe. Nous avons arpenté le village pendant plusieurs heures et nous aurions pu y rester encore ! Revers de la médaille tout de même, contrairement à la muraille de Séoul, Ihwa est un endroit bien connu des touristes et les habitants du village ne sont pas tout à fait OK avec ça. Pour cause, certains habitants dégradent même volontairement les œuvres afin d'essayer de faire fuir la foule. En même temps, vu le comportement de certains je comprends les pauvres Coréens, victimes du succès de leur quartier. Quand 20 personnes passent la journée devant votre porte niveau intimité et calme on a connu mieux. Il faut donc savoir se faire discret, être souriant et aimable avec les locaux si on veux pouvoir en profiter encore longtemps. Vous pourrez aussi croiser un certain nombre de chats dans ce quartier, ils sont assez craintifs donc il faudra rester sage si vous voulez en apercevoir. Nous avons mangé un ramen dans un petit restaurant tenu par une petite mamie Coréenne adorable, avec des clips de K-pop en prime, quel bonheur. Attention, la mamie vous dira que ses plats ne sont pas épicés... Peut-être pas épicé en effet... Pour des Coréens !

Dans les rues d'Ihwa. Pardon ? Vous pensiez voir les peintures ? Désolée je ne suis pas une adepte du spoil. 😀


Mon numéro 3 : Le Palais de Gyeongbokgung (à vos souhaits) - Palais du Bonheur Resplendissant.

C'est un must do de Séoul car les bâtiments sont magnifiques, tant au niveau de l'architecture que des couleurs. Il y a, bien entendu, énormément de visiteurs donc si je devais vous donner un seul conseil, perdez-vous. Profitez du grand parc aux environs et visitez les moindres recoins, vous serez surpris de voir qu'à quelques mètres de la foule, vous vous retrouverez seul. Nous avons eu la chance de tomber sur la relève de la garde, c'est très sympa à faire mais selon moi c'est un peu surcoté. De nombreuses personnes viennent exprès pour voir ce moment et donc cela donne un troupeau d'appareils photos et de smartphones en l'air, le moment est un peu gâché et dénaturé disons. Il n'a pas forcément le côté solennel que je pensais y voir.

A gauche un des principaux bâtiments, à droite les cuisines du palais qui passent à la trappe pour de nombreux visiteurs.

Mon numéro 4 : Hongdae, le quartier où nous avons dormi.

Nous avons passé le séjour en Corée avec un couple d'ami et le logement était parfait. Spacieux avec une belle hauteur sous plafond, une décoration moderne et surtout une très grande baie vitrée avec une vue magnifique. Le logement est idéal pour 4 personnes le prix est hyper accessible et l'hôte est vraiment très sympa si l'envie vous dit -> vous pouvez cliquer ici. Je vous conseille de prendre un hébergement dans ce quartier qui est très animé avec beaucoup de bons restaurants, de pubs et de rues commerçantes. La journée l'endroit est relativement calme (à la Coréenne, on s'entend) et le soir le quartier est en ébullition. De nombreux groupes de K-pop s'y retrouvent pour danser et le spectacle vaut le coup d’œil ! Pour être sûre, bien sûre que ça vaille le coup j'ai quand même tenu à m'y rendre tous les soirs, juste pour être sûre et seulement pour ça 😀. Au détour de vos ballades vous pourrez aussi trouver pas mal de street art dans ce quartier.

  (Restaurant à Hongdae)               ↑ Où est Charlie ?        

Mon numéro 5 : Gangnam, centre commercial COEX et Jeongneung Royal Tomb (3 endroits très proches).

Gangnam est vraiment un quartier à part. Il est très moderne (car plus récent que les quartiers de la rive nord) et se compose principalement d'immenses buildings et de grandes routes. Le temps d'une soirée nous avions un peu l'impression de nous retrouver en plein Manhattan. Le quartier est très chic et on ne compte plus les grandes enseignes de luxe qui y ont élu domicile. C'est un quartier à faire à la tombée de la nuit selon moi les immeubles sont si beaux quand ils sont illuminés !

Loïc m'a réservé une jolie surprise en milieu d'après-midi ce jour là, qu'il me connait bien ! J'adore les bibliothèques bien garnies et gigantesques, c'est sûrement un traumatisme made in Disney qui remonte à ma petite enfance, juste après avoir vu pour la première fois "La belle et la bête" ♥. J'ai été servie puisque je n'avais jamais vu de ma vie une bibliothèque aussi immense : Les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte je suis restée bloquée pendant 5 bonnes minutes ! La Starfield Library pour les intimes est, contrairement à ce que je pensais, une bibliothèque publique et non pas une librairie. Les Séoulites (ou Séouliens) ont donc de quoi s'occuper ! Petit fait amusant, les livres sont en libre-service et sans aucune surveillance ou portique antivol, il faut croire que comme les Japonais, les Coréens misent sur la confiance et ça marche.

Histoire éternelle, qu'on ne crois jamais, de deux inconnus, qu'un geste imprévu, rapproche en secret...   

Nous avons fini la journée par les tombes royales Jeongneung. Nous avons pu voir le parc au coucher du soleil, c'était très beau. Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous avons pu y voir les sépultures de deux rois et une reine de la dynastie Joseon. C'est un endroit qu'il faut visiter et le prix de l'entrée ne vous freinera pas puisqu'il vous en coûtera seulement 1 000 won soit environ 80 cts chez nous alors pourquoi s'en priver ? J'ai beaucoup aimé le petit fait insolite suivant : A plusieurs reprises dans le parc vous suivrez un chemin classique qui est à côté d'un deuxième chemin, un peu plus haut que le vôtre, qui vous est interdit. Pour cause, ce deuxième chemin est réservé aux âmes des rois et de la reine. Les tombeaux d'un des rois et de la reine sont reliés par ce chemin. Leurs âmes amoureuses peuvent ainsi quand elles le souhaitent se retrouver, et ce, jusqu'à la fin des temps. J'ai été complètement attendrie par cette attention, tellement romantique et poétique à la fois. Attention, vous ne pourrez pas vous approcher de la tombe du roi Jeongneung plus en hauteur, mais vous pourrez voir de près les deux autres.

A gauche : vue sur la ville et le Torii qui symbolise l'entrée du chemin des âmes pour le roi  et à droite le tombeau de la reine.


Hors classement : ♥ La nourriture ♥.

De gauche à droite : Sandwich brioché aux oeufs et avocats, Pancakes à la mangue, Cheese tart.
De gauche à droite : Un goûter avec un brownie au thé matcha, du tonkatsu et un bibimbap, un petit déjeuner au Dunkin' donuts. 

Next step -> Andong.


To be continued...


Titia

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Nous avons quitté Séoul pour rejoindre Andong en bus. Nous sommes resté une seule nuit à Andong il fallait donc en profiter puisque le temps nous était compté. Une merveilleuse rencontre nous y attendait mais on ne s'en doutait pas encore !

Sur le chemin pour voir le village folklorique d'Andong et le Woryeonggyo bridge. 

Ni une ni deux on pose les sacs et on part. Nous n'avons pas voulu prendre le bus, nous sommes partis à pied et avons longé le Nakdong jusqu'au village folklorique d'Andong et au Woryeonggyo bridge. Il faisait beau sur le chemin, presque même chaud. Après 3 km sur le ponton qui longe la rivière nous sommes arrivés au village avant que la pluie ne se joigne à la partie. Le village est vraiment à faire. Pour plusieurs choses, déjà, culturellement parlant, le village est un musée de l'histoire de la ville à ciel ouvert (et gratuit). Il est composé de plusieurs maisons traditionnelles Coréenne de différentes époques et c'est super intéressant !

Quelques maisons du village folklorique. 

Ensuite humainement parlant puisque dans le village nous avons rencontré une petite dame, un vrai cœur. Honnêtement elle a rendu cette partie de notre voyage incroyable. Il s'est mis à pleuvoir, nous avons donc cherché un abri où nous réfugier et là une pancarte "tea house" nous est apparue : SUPER, on y file. Arrivés sur place cette dame nous a accueilli en nous offrant du thé, à partir de cet instant et pendant 1 heure environ, le temps s'est arrêté. La pluie tombait sur le toit du bâtiment qui nous abritait, nous avions notre tasse de thé chaud dans les mains, une musique douce en fond et une superbe vue. La dame était occupée à faire des cadres en papier, elle nous en a gentiment fait un spécialement pour nous.

"Je t'aime aujourd'hui encore plus qu'hier" est écrit en Coréen sous le cadre et à droite la vue juste après la tea house.

Puis il a fallu quand même partir malgré la pluie battante, nous saluons la dame si adorable en la regardant bien, pour ne jamais oublier son visage. Elle fait parti de ces gens, qui ne parlent pas la même langue que nous, qui ont une vie diamétralement opposée à la nôtre mais qui marquent notre existence. En sortant de la tea house nous marquons une pause aux toilettes avec Loïc, et là, alors que notre couple d'ami nous attend dehors ils voient une voiture arriver vers eux, quand le véhicule arrive à leur niveau, il se gare et notre dame sort avec deux beaux parapluies. C'est officiel, nous avons rencontré un ange ce jour là, avec un grand sourire et sans rien attendre en retour sa bonté nous a complètement touché.


Ensuite, sous nos parapluies nous avons été voir le Woryeonggyo Bridge, le monument emblématique de la ville. Pour cause, c'est le pont en bois le plus long du pays. Nous y sommes arrivés de nuit. Le pont était éclairé de lumières multicolores, avec la pluie l'effet était saisissant. Comme quoi, une bonne pluie a du bon de temps en temps. La légende raconte qu'une veuve inconsolable a fabriqué une paire de Mituri (chaussures normalement en chanvre) avec ses cheveux. Dans le désir de rendre hommage à son défunt mari. En commémoration de son amour dévoué et sincère, le pont a été conçu dans un style semblable à celui des Mituris.

Le pont, magnifique !  

Nous sommes ensuite rentré à l'hôtel nous réchauffer. Vers 21 heure nous sommes ressortis à la recherche d'un endroit où manger mais surprise, la ville était très calme et la plupart des restaurants étaient fermés. Heureusement, nous sommes en Corée et ils disposent de combinis (des petites épiceries ouvertes 24H/24). Nous y avons grignoté quelques petites choses puis nous nous sommes promenés dans la ville. Nous sommes ensuite partis à la recherche d'un distributeur pour retirer de l'argent, sur le chemin nous avons rencontré un couple de musiciens Séoulites, très gentils quoique un peu éméchés, Loïc a pu comparer la taille de sa barbe avec le monsieur. Il a perdu, mais cela nous a valu de bien rigoler tous les quatre. Après trois tentatives de retrait dans des banques différentes sans succès, la quatrième fut la bonne et nous sommes ensuite rentrés à l'hôtel.


Next step -> Hapcheon, une nuit au temple Haeinsa.


To be continued...


Titia

3

Quelle magnifique surprise et quel beau moment nous avons passé au temple Haeinsa. Au programme de ces deux petites journées : Calme, détente, simplicité et surtout du temps pour soi. Tous les ingrédients pour me permettre de me retrouver un peu plus et de prendre du recul sur ma vie : Où je suis, d'où je viens et où je vais...

Après un long trajet en bus nous arrivons au pied du temple, il fait un gros soleil, le temple est plein de touristes mais a l'air très beau. Nous partons donc à la recherche de l'accueil pour faire le Check-in, une fois trouvé une dame nous accueil avec un "pack de bienvenue" : Une bouteille d'eau, un uniforme, une taie d'oreiller et un planning. Il est 14H et notre programme commence à 16H45 nous avons environ 2H30 pour faire un peu le tour du propriétaire. Je suis sceptique sur le côté usine à touriste du programme avec les uniformes et compagnie donc c'est en demie teinte que je pars en ballade avant de rentrer dans le vif du sujet.

Hors de question pour nous de profiter du temple, nous nous gardons ça pour le moment où les touristes seront partis. Les premiers pas à l’extérieur du temple nous on complètement conquis.

A seulement quelques mètres du temple. 

Il est 16H15, nous retournons dans nos dortoirs respectifs. Dans le programme TempleStay les hommes et les femmes sont séparés dans deux dortoirs différents. Je prends une douche, j'enfile mon uniforme et j'installe mon "lit" (un tapis de yoga, une couette et un oreiller). Je me penche ensuite sur le programme qui nous attend jusqu'à demain midi.


16H45 : Présentation du programme et des règles à suivre.

17H30 : Dîner.

18H10 : Tambour traditionnel Coréen.

18H30 : Prière.

Jusqu'à 21H00 : Temps libre et ensuite extinction des feux.

J+1 4H18 : Tambour traditionnel Coréen.

4H30 : Prière.

6H10 : Petit-déjeuner.

De 6H40 à 11H00 : Temps libre.

11H10 : Repas et remise des uniformes.


Il est 16H45, nous nous rendons à l'endroit indiqué sur la feuille du programme, nous visionnons des courtes vidéos qui nous présentent les postures et comportements à adopter pendant notre séjour. Nous ne devons parler que si cela est inévitable, nous devons être discret et calme. Lorsque nous marchons dans le temple nos mains doivent être tenues au milieu de notre ventre à peu près, la main droite sur la gauche. Nous apprenons aussi comment faire les prosternations pendant les prières. Je suis rassurée nous sommes un petit groupe, 9 personnes en tout et pour tout, tous francophones. Une fois les bases posées nous partons en direction du repas. Nous mangeons dans la même salle que les moines, les "stagiaires" du côté droit, les moines à gauche. La viande est interdite dans le temple, tous les repas sont végétariens. Le repas est sommaire mais bon, nous avons une base de riz blanc puis ajoutons à notre guise différentes salades. Nous n'oublierons jamais une salade en particulier, celle dans laquelle vous pouvez tomber sur des haricots ou... Des piments ! Vu la présentation il est impossible de différencier l'un de l'autre, d'ailleurs nous nous sommes fait avoir et le moins que l'on puisse dire c'est que l'expérience est surprenante, surtout quand il ne faut pas faire de bruit et être impassible. Nous prenons ensuite le chemin des tambours et de la cloche, à ce moment là la magie opère... La nuit est presque tombée, le temple est illuminé et le bruit du tambours résonne dans la montagne et dans mon cœur. Je prends une grande inspiration et essaye de me concentrer un maximum sur ce que j'ai la chance de voir, une petite larme m'échappe, le spectacle est tellement magnifique, je ne la retient pas. Ensuite nous partons pour le "Buddha Hall" où une dizaine de moines sont déjà installés. Nous prenons chacun notre tapis et nous asseyons auprès d'eux. Après quelques minutes de silence ils commencent à prier, en chantant, tous à l'unisson. Quel moment incroyable, je me surprend alors, parlant à ce dieu dont je ne connais rien, je me confie à lui et le remercie pour cet instant qui m'a énormément enrichi. La prière est finie, nous sommes en quartier libre et nous nous éclipsons avec Loïc dans la salle de méditation, nous sommes seuls. Nous n'avons pas le droit d'avoir de contacts physiques mais je me sens incroyablement proche de lui, cette expérience unique nous a rapproché et a ajouté une pierre aux fondations de notre amour. Un instant mémorable de plus à notre histoire.

La salle de méditation, de nuit. 

Il est l'heure du couvre-feu, nous rejoignons chacun notre dortoir, je m'endors rapidement. Le réveil sonne, il est 4H00 du matin et étrangement je n'ai aucun mal à me lever au contraire, j'ai hâte de commencer la journée. Je sais que j'ai rendez-vous avec les tambours et la prière, il me tarde d'y être. Le ciel est étoilé, il fait encore nuit et je suis conquise encore une fois, puis viens l'heure du petit-déjeuner. Après avoir bien mangé nous profitons du temple. Le jour vient de se lever et le temple est encore fermé au public, c'est le moment idéal pour prendre de jolies photos.

Le temple avant que la foule n'arrive. 

Une fois que nous avons fait le tour, nous partons pour une randonnée de 3 heures dans la montagne jusqu'au pics Sangwangbong et Chilbulbong à 1430 et 1433m.

A gauche, l'endroit est connu pour sa forme originale, on croirait voir un visage de profil. 
Le long de la randonnée nous sommes accompagnés par des arbres aux couleurs flamboyantes qui rendent le spectacle encore plus magi...

A peine de retour au temple nous enfilons nos uniformes pour aller manger, puis nous bouclons les valises et repartons pour la suite des aventures.

Je pars en me sentant reposée et en paix. Ces quelques heures passées à Haeinsa resteront à jamais gravées dans ma mémoire, j'étais sceptique à l'arrivée, je repars convaincue et enjouée. L'expérience est unique et je recommande à chacun de saisir l'opportunité d'y participer si elle se présente.


Next step -> Gyeongju.


To be continued...


Titia

4

De retour à la civilisation et avec nos 10 kilos sur le dos nous partons pour la prochaine étape : La ville de Gyeongju. J'ai dormi TOUT le trajet donc je descends du bus toute fraîche et prête pour ces deux journées prête à arpenter la ville aux 31 trésors nationaux.

Notre logement est tout près de la gare routière, pas besoin de marcher 3 heures avec le gros sac sur le dos, Youpi ! Nous avons loué un appartement sur Airbnb, la maman de notre hôtesse est venue à notre rencontre pour nous accompagner au logement, cette petite dame ne parlait pas du tout Anglais mais tout s'est très bien passé, son accueil a été très chaleureux et souriant. On pose les valises, il est déjà quasiment 16 heures et la nuit ne va pas tarder à tomber, il faut qu'on sorte vite pour pouvoir profiter du coucher de soleil.


Nous prenons la route pour le Parc Daereungwon. Les tombes sont impressionnantes et originales (allez, j'ose : Comme des maisons de Télétubbies en fait !). Elles sont construites sur le même principe que les tombeaux que nous avions vu à Séoul. Le site est très intéressant, les fouilles archéologiques s'étalent sur des kilomètres et sont toujours en cours. J'ai beaucoup aimé le fait que les fouilles soient visibles de tous. C'est un super spectacle.

La nuit tombée, nous nous rendons au palais Donggung situé sur l'étang Wolji. le site est magique et très romantique. Le palais ainsi que l'étang et son contours sont illuminés, le reflet du palais dans l'eau de l'étang est à couper le souffle ! Il y a du monde mais c'est encore raisonnable et on ne se marche pas les uns sur les autres. C'est vraiment un incontournable à faire, la nuit tombée. Vous croiserez plusieurs vendeurs de ballons lumineux ainsi qu'un nombre important de parents qui ont cédé à leurs bambins, cela donne un côté féerique supplémentaire à l'endroit.


Bientôt la photo, juste ici !


Le lendemain matin, on se réveille doucement, on prend un bon petit déjeuner (photo à droite), puis nous prenons le bus en direction du temple Bulguksa.

Le parc du temple est gigantesque, malheureusement pour nous plusieurs parties sont en travaux, nous ne pourrons donc pas tout voir. Les couleurs, le relief et l'architecture des bâtiments rendent l'endroit vraiment magnifique.

Le ton est donné à seulement quelques pas de l'entrée. 

Le temple en lui même est très grand et possède de très (TRÈS) nombreux lampions à vœux aux couleurs vives. Ils sont suspendus un peu partout, c'est très beau et après avoir vu un dépliant TempleStay, je me dis que la nuit venue le temple doit avoir un autre visage avec toutes ces lumières allumées et que si un jour l'opportunité se présente, nous dormirons avec plaisir dans cet endroit. Nous croisons dans l'enceinte d'un des bâtiments une statue de sanglier en bronze. Attention, ce sanglier porte chance à ceux qui le caressent et je peux vous dire que vu comme la statue est lustrée et lisse, ceux qui tentent leur chance sont nombreux. Sur les conseils d'un des visiteurs du temple pour que la statue nous apporte la richesse il faut la caresser puis mettre ses mains dans les poches juste après. Loïc s'en donne à cœur joie, affaire à suivre...

Une des entrées du temple à gauche et une infime partie des lampions à droite. 

Une fois le temple sillonné, nous partons pour la visite de la grotte Seokguram. Il est dommage de prendre un bus entre les deux, le chemin de 4 km est en escalier sur la quasi totalité de l'ascension. S'il n'y a pas d'escalier, c'est que le chemin est plat ! Cette petite randonnée se fait très bien. Une fois arrivé sur le site il faut encore marcher un peu pour arriver jusqu'au point d'intérêt principal : La grotte. Le terme grotte est plutôt mal utilisé selon moi, il s'agit en réalité plutôt d'un "temple troglodyte" où un Bouddha est sculpté à même la pierre. Le chemin vaut le détour mais la visite est rapide et il n'y a pas de quoi passer des heures dans le parc contrairement au temple Bulguksa.

Sur le chemin du retour pour prendre le bus. 

Nous avons ensuite fait marche arrière pour retourner prendre notre bus en direction du centre ville de Gyeongju. Sur le chemin nous céderons à nos ventres qui commencent à gronder et goûterons au pogo : C'est une saucisse fumée roulée dans la pâte à frire, présentée sur un bâtonnet. La petite dame a roulé le pogo dans le sucre et mis un filet de ketchup dessus avant de nous le donner. Pas très sûre de moi, je tente quand même ma chance en croquant dedans et franchement... C'est très bon ! J'ai vraiment aimé ce côté sucré salé surprenant, c'est un peu moins le truc de Loïc mais ça ne lui a pas déplu tout de même.

En arrivant en ville nous avions encore bien faim, nous nous sommes posés dans une brasserie, au premier étage. Nous avons été les seuls clients de la soirée ! Nous avons vécu un moment très amusant ce soir là et qui risque de rester longtemps dans nos mémoires. Au début du séjour avec nos amis nous avions parlé de la fiabilité des traducteurs qui n'est pas toujours au rendez-vous. Nous voulions savoir si un plat qui nous plaisait était épicé. Loïc a scanné le plat en question pour avoir la traduction et nous n'avons pas été déçus : "Jérôme champignons sans épices". Deux options : Soit nous avions la confirmation que les traducteurs sont limités, soit nous allions manger du pauvre Jérôme... Un fou rire s'est déclenché à ce moment-là j'en ai rit aux larmes ! Surtout quand le plat est arrivé et que nous avons vu la présentation... Un petit poulet ! 🐔

Les deux plats du haut sont constitués de Jérôme, sûrement le prénom du pauvre poulet !  

Après avoir dégusté Jérôme nous avons pris le chemin de notre lit pour la dernière nuit à Gyeongju.


Next step -> Busan.


To be continued...


Titia

5

Nous y voilà, notre voyage en Corée touche à sa fin. Busan est la dernière ville que nous visiterons dans le pays du matin calme avant notre départ pour le Japon. Située sur la côte sud-est, c'est la deuxième plus grande ville de Corée du sud. J'ai hâte d'admirer ses plages, de m'aventurer dans ses rues et de marcher dans ses parcs. Busan, à nous trois !

A peine arrivés nous posons nos valises dans notre logement pour la prochaine journée et demie de notre visite à Busan et prenons la route pour rejoindre le quartier de Nampo-dong. Nous nous rapprochons du célèbre marché aux poissons de Jagalchi. Il est très différent de celui que nous avions fait il y a deux ans à Tokyo. Ce sont, la plupart du temps, des petites mamies qui tiennent les stands. Le marché est à ciel ouvert et nous y verrons des spécimens assez incroyables parmi lesquels des moules et des huîtres de la taille de la main de Loïc, pas très ragoutant pour ma part. Nous quittons le marché et partons pour BIFF. Busan possède un festival du film très réputé dans le monde entier, dans ce quartier nous avons croisé bon nombre de plaques à la Hollywood Boulevard. Nous avons cherché les Français et cocorico il y en a quelques uns : Luc Besson et Isabelle Hupert pour ne citer qu'eux. Nous tombons ensuite sur un centre commercial immense : Le Lotte Department Store et nous décidons d'y monter, avec un peu de chance nous aurons un beau panorama d'en haut. Gagné, le dernier étage est une terrasse avec vue à 360°. Un petit café tout en verre trône sur la terrasse, nous nous y asseyons et goûtons pour la première fois un thé latté à la patate douce, vraiment délicieux et surprenant à la fois. Après avoir passé 30 minutes environ assis a admirer la vue nous regagnons notre appartement assez tôt pour être en forme pour la grosse dernière journée.



Le lendemain matin, nous passons au combini chercher des onigiris pour notre repas du midi ainsi que des recharges en eau et nous sommes partis pour la dernière journée en Corée au programme bien chargé.

Nous avons rejoint la randonnée indiquée en bleu par le chemin orange puis sommes redescendus par un chemin non indiqué pour regagner la plage.



Tour du lac avant le début de la randonnée dans les montagnes sur la photo de droite. 

Dès le début de la randonnée nous avons croisé une Coréenne avec qui nous avons discuté, elle nous a raconté qu'elle venait tous les jours marcher à cet endroit et qu'elle avait 70 ans. J'en conclu que la marche conserve plutôt bien car elle ressemblait plutôt à une jeune cinquantenaire ! Elle semblait touchée de nous rencontrer à cet endroit si peu touristique. elle nous a dit à plusieurs reprises que nous semblions heureux, alors quand nous lui avons dit que nous étions jeunes mariés elle a eu un grand sourire et un regard attendri. Nous avons continué notre chemin, souriants d'avoir vu cette petite dame touchante et pleine d'énergie !

Au début de la randonnée le chemin est large et accessible, plus on monte et plus il est difficile de trouver son chemin ce qui nous vaudra quelques petits détours pour tomber sur des pépites telles que ce temple complètement perdu dans la montagne. C'est les surprises comme ça que j'aime quand nous partons en randonnée et plus spécifiquement en Asie. Il arrive très régulièrement de tomber sur des pépites comme celle-là.

 Le temple à gauche et un lieu de recueillement à droite avec des bougies allumés dans ce qui ressemble à une grotte.

Nos ventres ont commencé à crier famine, nous avons cherché le meilleur endroit pour nous asseoir et je pense modestement que nous avons choisi le meilleur point de la randonnée. Le soleil nous a accompagné, il a été très difficile de résister à l'appel d'une micro-sieste.

 Plutôt pas mal, non ?

La dernière ligne droite nous appelait, nous sommes montés tout en haut du pic, la vue était splendide !

La mer, les montagnes, la ville, une superbe vue 3-en-1. 

Sur la descente il y avait beaucoup de structures pour faire du sport en plein air et les personnes âgées en sont friandes : Cerceaux, étirements et même musculation tout y passe et rien ne leur fait peur. Puis la ballade s'est terminée tranquillement et nous avons retrouvé peu à peu les bruits de la ville.


Nous avons découvert une immense route à la Las Vegas : Buildings immenses illuminés et 2*3 voies au milieu, cela nous a scotché. Une fois cette avenue traversée nous sommes tombés sur la plage, le soleil se couchait nous ne pouvions pas mieux tomber ! Un peu nostalgique de quitter la Corée du sud qui a encore tant à nous montrer sans savoir si nous y retournerons un jour.

Dernier coucher de soleil mémorable. 


Aux alentours de 20H nous avons cherché un restaurant avec nos amis pour fêter dignement cette dernière soirée, nous n'avons pas été déçu par le barbecue Coréen !

Les yeux plus gros que le ventre ? On ne voit que le premier service sur la photo... 2 autres identiques ont suivi !  


Pour finir la soirée en beauté, nous avons été voir la plage de Gwangalli qui offre une superbe vue sur le pont du même nom. Les gens allumaient des feux d'artifices sur la plage et le pont se reflétait dans l'eau, le spectacle était magnifique. Puis, une chanson familière me vient aux oreilles, un petit chanteur de rue entame "Uptown funk" de Bruno Mars. Je pense alors immédiatement à notre voyage en Floride qui remonte à quelques années déjà maintenant et par conséquent à nos frères, à cet instant ils me manquent particulièrement et je me prends même à penser au moment où je pourrais à nouveau les serrer dans mes bras.

Bye-Bye belle Corée ! 

Notre dernière soirée en Corée du Sud a été géniale et je ne regrette pas qu'elle se soit terminée sur les coups d'1H30 du matin même si nous étions fatigués et avec une grosse journée dans les jambes ! La Corée m'a étonné de nombreuses fois, je n'avais rien préparé de ce voyage. Je n'avais pas non plus regardé de photos avant de partir. Le séjour n'a été que meilleur enchaînant surprises sur surprises jusqu'au dernier moment. J'en garde un très bon souvenir et pense qu'il est probable qu'un jour, nous nous revoyons tous les 3.

Next step -> Le Japon.


To be continued...


Titia