L'Australie est un pays incroyable par son immensité, par la diversité de ses paysages et par la gentillesse de ses habitants. J'ai eu un coup de foudre pour chaque recoin de cette île paradisiaque.
Du 13 au 22 février 2019
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Jour 42 :

Nous quittons notre aire de repos pour passer par Eden. Cette petite ville est très agréable, elle offre un sublime point de vue sur la mer. Chaque année d'Août à Novembre, une grande population d'orque, de baleine bleue et d'otarie vient de l'Antarctique passer l'hiver dans les eaux Australiennes.

Nous ferons ensuite une très longue promenade sur la plage avec Loïc, quel bonheur ces plages, on ne s'en lasse pas !

Abandonnez-nous ici pour la vie ! 

Nous décidons de nous poser dans ce petit coin de paradis pour 2 nuits à Pambula Beach. C'est un camping super avec un gros complexe aquatique, un accès direct à la mer face à notre emplacement et pas mal d'animaux sauvages : Parmi lesquels des Loriquets de Yaamba (petits oiseaux aux couleurs magnifiques et très familiers), des kangourous et des lapins. Les enfants Australiens ont aussi fait leur rentrée des classes du coup, il y a beaucoup moins de touristes et ça c'est pas mal !

Jour 43 :

Aujourd'hui, c'est la St Valentin ! On se lève doucement vers 10h30, nous cuisinons des petits pancakes pour le petit déjeuner puis on se motive pour partir courir. Belle performance pour ma part, 4 kilomètres sur le sable alors que je n'avais pas couru depuis plusieurs mois c'est déjà honorable. Loïc était motivé et a été directement dans l'océan piquer une tête, l'eau était trop froide pour moi j'ai préféré faire des petites longueurs dans la piscine. Ensuite nous nous sommes retrouvé pour une bonne baignade dans le jacuzzi du camping de quoi bien nous détendre : Un pur plaisir.

Pour courir le matin, le lieu est plutôt agréable. 

Un fois cela fait nous avons faim, très très faim. On se décide à aller en courses chercher de quoi faire un bon barbecue le midi, une fois nos ventres pleins on s'attaque à la lessive, car oui, même en vacances il faut bien laver ses vêtements ! Puis après, je me penche sur la rédaction d'article car oui, même en vacances ça fait plaisir de gagner des sous. Loïc, quand à lui a avancé dans son bouquin. Nous sommes bien ici et n'avons pas spécialement envie de partir. De plus il ne reste plus que 6 heures de route à faire avant d'arriver à Sydney nous décidons donc d'étendre notre séjour et de rester encore une nuit de plus. Il y a des kangourous et la nuit est à 20 euros : 2 excellentes raisons de ne pas se priver ! C'est donc ravis que nous finissons la journée, et allons nous coucher.

Jour 44 :

Ce matin encore nous partons pour une course à pied : 4 km 200 en moins de temps mais avec un mal de jambe dès le début de la course. Puis comme une routine bien rodée : Piscine et jacuzzi dans la continuité. Le midi Loïc nous a improvisé un nouveau plat à base de fond de frigo qui s'est avéré délicieux : Une tranche de pain de mie fourrée aux légumes et trempée dans l’œuf et passé au barbecue. Cet après-midi, c'est Magic pour Loïc et rédaction du blog pour moi, il faut bien avancer un peu (dit la fille qui écrit ces quelques lignes le 20 septembre 2019, avec son gros ventre !) . Le soir nous retournons faire un tour dans notre ami le jacuzzi et sortons la table du van pour manger dehors. Surprise nous aurons la visite de trois kangourous curieux qui auraient bien partagés notre repas. Là, maintenant, j'ai envie que le temps s’arrête, envie de poursuivre cette folle aventure encore des mois, des années, pour la vie ! Je savoure chaque minute de cet instant et j'essaye de le capturer mentalement. Tout est parfait, je suis simplement heureuse, apaisée, et j'espère me souvenir toute ma vie de ce moment précis à cet endroit précis.

Le bonheur est juste ici. 

Jour 45 :

Aujourd'hui c'est notre dernier réveil dans notre recoin de paradis, après un petit déjeuner dehors nous passons un dernier moment par la plage, elle est toujours aussi jolie même après 3 jours sur place !


Nous passons au supermarché faire des courses puis une fois chose faite nous nous arrêtons à la Blue Pool de Bermagui : Une piscine d'eau de mer à débordement. Il y a un peu trop de monde et l'eau est un peu trop froide pour nous donner l'envie de nous y baigner.


Nous reprenons la route, elle est super mignonne et nous fais passer en pleine forêt par plusieurs petits ponts en bois surplombant des petites rivières. Nous la suivons jusqu'à un point de vu sur l'océan où nous prendrons notre repas et ferons une petite sieste, je suis super fatiguée aujourd'hui ! Après cela nous atteignons Wallaga et la Camel Rock Beach où trône une énorme formation rocheuse en forme de dromadaire allongé dans l'eau.

Camel Rock Beach à gauche et l'Australia Rock .

Nous ferons par la suite notre photo complètement clichée et dans tous les albums photos de touristes celle de l'Australia Rock : Pour faire simple c'est un trou en forme d'Australie dans un immense rocher. Le plus incroyable c'est que l'homme n'est pas intervenu, la nature a très bien fait son job, toute seule ! Puis il est déjà l'heure de réserver notre emplacement sur une aire de repos en pleine forêt.

Jour 46 : 

Ce matin nous avons fais la rencontre de Solène et Christophe un couple de jeune mariés français en Australie pour 6 mois, ils sont dans la restauration tous les deux et sont charmants avec leur accent chantant du sud et leur van aménagé qui bloque à 90kmh et qui fait de la fumée comme c'est pas permis. Une conversation en amenant une autre nous discutons pendant plus de 5 heures, nous avons pas mal de points communs finalement. C'est donc à 15 heure que nous quittons l'aire de repos en direction de Shelly Beach où nous prenons notre repas du midi. Après environ une demie heure de baignade nous voyons une méduse dans l'eau, bien qu'elle semble morte je n'ai pas très envie de prendre de risque alors ça sonne la fin de la trempette pour moi.

Nous traversons Mogo, un petit village atypique très mignon qui semble s'être arrêté dans les années 60 : Maisons, pancartes, devantures de magasins, c'était super sympa à voir. Nous avons tenté d'avoir une place dans deux campings : L'un était plein, la réception était fermée pour l'autre. Nous décidons donc de conduire jusqu’à la prochaine aire de repos. Cela implique de dépasser Pebbly Beach sans y avoir été. Tant pis, nous passerons à côté de cette petite plage avec des kangourous car il est déjà tard. L'aire de repos est à plus d'une heure de route et si on veux avoir un emplacement et arriver avant qu'il ne fasse nuit il ne faut pas traîner. Nous croiserons sur le chemin un petit cochon noir qui semblait perdu dans la forêt sur le bas côté.

Nous passons la nuit en bord de route à Bewong sur ce qui ressemble à un parking : C'est loin d'être coquet mais ça a le mérite de nous permettre un arrêt.

Jour 47 et 48 : 

Après une grasse matinée nous prenons la route jusqu'à Currarrong où nous avons passé 2 nuits dans un camping très calme. Il y a énormément d'oiseaux et de lapins, pas vraiment impressionnés par notre présence. Le temps est vraiment mauvais ! Nous arrivons quand même à nous promener entre deux averses. Nous adorons cette ville et nous projetons plutôt bien sur une éventuelle vie là bas, le cadre est très sympa et les maisons très jolies. Nous avons longé une rivière qui se jette sur la mer bref vous l'aurez compris on trouve que c'est un endroit de vie idyllique. Après une courte éclaircie nous retrouvons notre van avec du vent et de l'orage. Cela nous tiendra jusqu'à notre départ puisque même le lendemain nous aurons droit à une fine pluie absolument toute la journée.

Il faut se faire à l'idée que notre road trip touche à sa fin alors doucement on commence à vider les placards et on cuisine un peu tout ce qu'il reste dans le frigo : Mug cake et nouilles tomates courgette ail et oignons sauté avec un reste de pesto c'est absolument délicieux. Nous sortons seulement le soir pour une petite ballade car nous avons une petite accalmie.

Et si on vivait ici ?  

Jour 49 :

C'est le dernier jour ! Que nous sommes tristes de devoir rendre notre fidèle destrier, avec qui nous avons tant partagé et tant vécu de souvenirs incroyables ! On fait le ménage à fond avant de quitter le camping et passons au car wash avant de le rendre.

Nous nous rendons ensuite en transport dans notre auberge de jeunesse "The Maze", comme une belle dernière surprise nous obtenons une chambre surclassée puisque nous sommes les seuls à avoir les toilettes et la douche dans notre chambre de toute l'auberge. C'est la seule chambre avec une salle de bain et elle est pour nous !

Nos premiers pas dans le centre ville. 

Nous partons faire une promenade dans Sydney principalement pour chercher à manger mais au final nous atteindrons Darling Harbour et la Cockle Bay.

Le beau port de Sydney. 

Nous passerons par le Queen Victoria Building où nous verrons un arbre à vœux avec des peluches de cochons, en rapport au nouvel an chinois. Les petites peluches sont trop mignonnes et nous finirons par déguster un ramen à l'Australienne, bien épais, difficile à digérer et beaucoup trop copieux !

Le sublime passage Queen Victoria. 

Jour 50 :

Ce matin nos ventres crient famine, nous trouvons une pâtisserie très sympathique et appétissante. Loïc choisira un sandwich à l'okonomiyaki, moi un petit pain fourré à la myrtille... Rien que d'y penser j'en ai l'eau à la bouche : Quand on sait que nous avons payé moins de 5$ pour le tout nous aurions dû prendre une double ration !

Le célèbre opéra de Sydney, beaucoup plus petit que ce à quoi je m'attendais. 

Ensuite direction le barbier pour Loïc qui commence à avoir vraiment besoin d'un petit taillage de barbe après 5 mois de vadrouille. Il montrera une photo de notre mariage comme modèle à la coiffeuse et c'est donc avec un Loïc aussi beau que le jour de notre mariage que nous sortons du salon. Nous avons pu voir de nombreux ibis tout au long de cette journée.

Accompagnés par la pluie nous nous concentrons donc sur du shopping puis enchaînons sur un restaurant Vietnamien délicieux où nous avons dégusté un bo bun. Dans l'après-midi le temps se découvre un peu donc nous prenons la direction l'opéra de Sydney, nous avons par la même occasion une très belle vue sur le grand pont et le Luna Park sur la rive d'en face. Nous passons aussi par le musée d'art moderne avant de rentrer à l'auberge où un chicken N'rice gratuit nous attend : Le plat est délicieux mais hyper épicé !

Sur le chemin du retour à l'auberge. 

Jour 51 : 

Quelle horreur ! Quel sentiment terrible de devoir quitter ce si beau pays ! Nous avons vraiment vécu de bons, non d'excellents moments durant ce road trip en Australie. On boucle les valises, on va en ville prendre un petit déjeuner juste à côté du Jardin Chinois et ensuite nous partons à l'aéroport. L'accès à l'aéroport est très facile et rapide en train depuis le centre ville.

Nous mangeons un burger végétarien avec un steack de betterave (très original mais très bon) avant de décoller pour environ 8h de vol. Pendant ce temps nous avons regardé toute la première saison de 3% sur netflix, nous avons aimé moyennement.

Dernière bonne nouvelle pour l'Australie, nous devions prendre la compagnie low cost Scoot mais nous avons été surclassés sur Singapour Airlines le repas était très bon et le service vraiment irréprochable.


Nous avons adoré notre passage en Australie, la nature, les villes, ce sentiment enivrant de liberté... Tout, absolument tout était parfait. A peine partis, nous souhaitons déjà y retourner pour finir le tour de cette île incroyable en passant par le nord cette fois ci.


Next step -> Dernier arrêt avant le retour à la maison à Singapour.


To be continued...


Titia