Pour notre troisième visite au pays du soleil levant, nous avons un nouvel objectif : Apprendre à mieux connaître son aspect rural et hors des sentiers battus. Prêts ? Partez !
Du 3 novembre au 20 décembre 2018
48 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1

Un peu comme un retour dans notre pays de cœur, notre deuxième maison. Il y a trois ans nous sommes tombés amoureux de ce pays si différent de celui dans lequel nous sommes nés : Sa nourriture, sa culture, ses habitants, sa sécurité, sa simplicité et sa complexité en même temps. Le Japon est le pays de tous les contraires et c'est peut-être ça que nous aimons tant chez lui. Pour l'heure, nous venons d'atterrir sur le sol Nippon, avec ce sourire bête qu'on ne peut cacher et cette excitation de le revoir, tout en ayant la sensation de ne jamais l'avoir vraiment quitté.

Tokyo

Nous avons l'intention de profiter de nos 5 jours sur Tokyo pour faire le tour de nos incontournables avec quelques déceptions puisque certains n'existent plus (Bye-Bye Hawaïan Pancakes !). Nous voulons en profiter aussi pour nous reposer avant d'enchaîner avec de nouvelles villes qui vont nous demander beaucoup d’énergie. Par reposer, j'entends ne pas faire de randonnée sur une journée complète, il est quand même hors de question de dormir toute la journée. Tokyo nous a tellement manqué !


Nous n'avons pas pris énormément de photos puisque nous avions déjà vu et photographié ces endroits lors de nos précédentes visites. Nous nous sommes concentrés sur les choses vraiment importantes, comme ce burger de chez Chatty Chatty juste à droite. C'est de loin le meilleur que nous ayons mangé de nos vies, découvert il y a 3 ans, il est toujours aussi délicieux, ne pas l'immortaliser aurait été un blasphème. Attention cependant il rend clairement accro. Notre hôtel n'étant pas très loin nous y avons déjeuner 2 fois en 5 jours...


Nous avons profité de ces quelques jours pour visiter de fond en comble le quartier de Shinjuku, au hasard d'une rue nous sommes tombés sur ce petit temple perdu entre les buildings et le bal des salarymans. Nous n'avons pas trouvé son nom, tout ce que je sais c'est qu'il est juste à côté d'une boutique de caramels aromatisés, avec la texture d'un fudge : Number sugar. Ils détrôneraient presque les caramels de chez nous tant ils sont délicieux.

Le calme en pleine ville. 

Nous avons pu aller voir de nos propres yeux les marches qui ont inspirées la scène finale de l'animé "Your name". Nous avons beaucoup aimé ce film et notre logement n'étant qu'à 20 minutes à pied, nous avons décidé d'y aller et de visiter par la même occasion le Suga Shrine, un temple situé juste en haut des marches.

"J'avais envie de te dire... Que je te rejoindrai... Où que tu sois sur cette terre..."  Kimi no na wa

Les jours suivants nous avons arpenté les principaux quartiers de Tokyo. En particulier Shibuya et Harajuku qui sont nos quartiers favoris et dans lesquels nous aimons particulièrement nous perdre. Nous avons aussi fait pas mal de lèche-vitrine pendant ces quelques jours sur Tokyo : Daiso, uniQlo et Don Quichotte pour ne citer qu'eux. Nous n'avons pas non plus résisté à l'appel du bat center, tellement addictif !


Kawasaki

Nous avons passé notre dernier jour à Kawasaki, cette ville est située à seulement une trentaine de minutes de Shinjuku en train direct et franchement nous ne regrettons pas une seule seconde. Cette ville est complètement devenue un "must do" pour nous. Même pour une seule soirée à la Anata no Warehouse, vous ne serez pas déçus !

A gauche l'entrée du game center à droite, la sortie. 

La Anata no Warehouse est un game center sur 5 étages. Déjà, depuis l'extérieur le bâtiment a l'air tout droit sorti d'un film post-apocalyptique mais lorsqu'on y entre, la magie opère complètement. Ils sont fous ces Japonnais ! Le détail est poussé à l'extrême, d'anciennes publicités sont accrochées au mur, la télévision est encore allumée si vous regardez par les fenêtres des habitations, le linge est encore étendu et même les distributeurs de boissons ont été customisé pour l'occasion (photo de droite). L'atmosphère est angoissante surtout pendant les premières minutes mais ensuite on se prend au jeu et l'expérience est géniale !

A droite une photo du premier étage, à gauche l'accès aux ascenseurs. 


Nous avons ensuite pris le chemin pour le Heiken-ji, un temple très célèbre au Japon. C'est en effet le temple principal de l’école Chisan de la secte bouddhiste Shingon. Pour le rejoindre nous avons longé la rivière Tama. La ballade est très agréable et nous avons un beau soleil en prime, nous nous sommes quand même bien couverts car il a un petit vent mais rien de grave. Le bord de l'eau est équipé avec des terrains de baseball. Nous avons adoré voir des enfants d'une dizaine d'années jouer avec le sérieux des professionnels, comme si ce match était celui de leurs vies. Pour notre arrivée au temple nous aurons beaucoup de chance car nous compterons parmi les rares visiteurs de la fin d'après-midi.

L'allée principale du temple. 

Il y a de nombreux bâtiments à voir dans ce temple, ils sont tous bien entretenus, colorés et vraiment beaux.

Deux des bâtiments principaux. 
Un bâtiment impressionnant aux abords du temple principal. 

Pendant notre visite, nous ferons la rencontre de deux petites chiennes très mignonnes, une petite Bichon Maltais, très précieuse et bien toilettée en plein quart d'heure de folie avec son maître qui viendra faire un gros câlin à Loïc avant de repartir de plus belle. Puis un Lévrier avec son beau manteau à motif léopard qui viendra aussi de lui même nous réclamer une petite caresse avant de continuer sa ballade. Nous repartons en direction de la station de métro accompagnés par le coucher de soleil. Il tombe à pic et va nous permettre d'en prendre plein les yeux pour notre dernière soirée sur Tokyo.

Le ciel était magnifique ce soir là. 

De retour sur Tokyo nous dégusterons de merveilleuses gyozas à Harajuku et ne quitterons pas le quartier sans une dernière crêpe. Nous allons ensuite donner de la voix au karaoké jusque tard dans la nuit. Que ces retrouvailles avec Tokyo nous ont fait du bien !


Next step -> Suzaka (préfecture de Nagano).


To be continued...


Titia

2

La belle petite ville de Suzaka a été notre première étape au Japon, très peu touristique cette ville a marqué le début de notre aventure Nippone à deux et non plus à quatre. Au programme : Nature, dépaysement et rencontres exceptionnelles.


Située dans la préfecture de Nagano, Suzuka est une petite ville calme. Nous avons d'ailleurs eu la surprise dès notre arrivée de voir que tous les restaurants fermaient aux environs de 20H30 ou 21h, de quoi être surpris après un passage à Tokyo. Nous trouvons notre bonheur dans un petit restaurant typique tout près de notre logement -> .



Nous avons séjourné dans une guest house incroyable. Une maison traditionnelle de plus de cent an, avec une petite cour intérieure et une chambre spacieuse avec tatamis, futons et édredons bien chauds. C'est d'ailleurs depuis cette guest house que j'ai commencé à rédiger l'article sur notre passage à Pékin. L'hôtesse, Marina était adorable et très disponible. Elle nous a donné beaucoup de conseils sur notre organisation, un amour !


Yudanaka et le parc Jigokudani.

Nous avons parlé à Marina de notre souhait d'aller voir les singes au parc de Jigokudani. Elle nous indique que les singes ne sont pas souvent présents en automne et que malheureusement il est possible que nous n'en voyons pas. Elle nous donne un lien vers le site direct du parc où plusieurs webcams permettent de voir si les singes sont descendus de la montagne ou pas. Nous décidons que le lendemain matin nous regarderons la webcam et que nous aviserons la visite, ou pas, du parc. Lendemain matin, il est 7H et j'allume avec excitation et angoisse mon téléphone... Génial, les singes sont là on en voit deux ou trois sur la webcam juste à côté de leur onsen. On saute dans nos vêtements et on file en direction du parc !

La vue magnifique entre la gare et le snow monkey park à Yamanouchi.


Nous avons choisi de ne pas prendre le bus et de faire la randonnée à pied, quel bon choix ! La vue est magnifique et les paysages sont à couper le souffle. Nous croisons plusieurs petits temples, des petites ruelles et des érables aux couleurs flamboyantes.

Seuls au monde. 

Après une bonne heure de marche, ça y est nous sommes aux pieds du parc. Pourvus que les petits macaques soient encore là ! Je n'ai pas été déçue, il y avait beaucoup de singes présents des petits comme des grands. J'aurais pu rester des heures à les observer se chamailler et se papouiller mais à peine 30 minutes après notre arrivée ils sont tous remontés dans la montagne en même temps et en quelques secondes il n'y avait plus de singes en vue.

Bonjour vous !  

Avant de quitter le parc nous décidons sur les conseils de notre hôtesse de faire le rotenburo du ryokan Korakukan. C'est le premier bain dans lesquels les singes se sont baignés et il est impossible de le rater. Il est au pied du parc Jigokudani. Je ne me pensais pas capable de pouvoir faire ça un jour mais j'ai pris mon courage à deux mains et je ne regrette absolument pas. Le seul petit inconvénient est que le bain est en contrebas du chemin qui mène au parc et malgré les indications de ne pas prendre le bain en photo les touristes ne se privent pas. Pour ne pas me gâcher ce moment tout de même j'ai choisi de me mettre tout simplement dos au chemin. Je n'avais que la montagne en ligne de mire, parfait !


Puis vient le temps de redescendre et de parcourir les quartiers qui ont inspiré les studios Ghibli pour "le voyage de Chihiro".

Les petites ruelles de Yudanaka. 

Nous tombons aussi par hasard sur le World Peace Kannon et sa statue de bouddha en bronze de 25m de haut. Elle s'appelle la Hyaku Shaku Cannon et c'est la plus grande statue de ce genre à travers le monde.

La statue en bronze, la cloche du temple et les escaliers pour y accéder. 



Nous nous rapprochons tranquillement de la gare ,un peu en avance et trouvons un bain de pied en accès libre. Ni une ni deux nous plongeons nos petons dans l'eau, que c'est agréable après une longue journée de marche. Puis vient le moment de prendre le train pour notre dernière soirée à Suzaka, mémorable !



Sur les conseils de Marina nous avons goûté la spécialité de Suzaka, le miso tsuke-don. Le plat est présenté dans un bol, le fond est garni de riz et le dessus est parsemé de bœuf mijoté dans une sauce soja sucrée. Le tout est très bon mais peut-être, pour notre cas, servi en trop grande quantité ce qui rend le plat difficile a terminer. Nous sommes tout de même contents d'avoir pu goûter à ce plat dans un restaurant authentique tenu par deux petites mamies adorables. Nous sommes ensuite rentrés à la guest house et nous y avons passé une excellente soirée, entourés de Marina, des autres hôtes (uniquement des Japonaises et un Américain) de vin et de cheese tart. Nous avons découvert un autre visage du Japon ce soir là, plus détendu et où les gens prennent le temps de s'ouvrir aux autres. Aux alentours de minuit nous avons été nous coucher pour ne pas trop gâcher la journée de demain et ne pas se lever trop tard.

Juste avant de quitter notre chambre. 


Nagano.

Nous avons quitté Suzaka à 9h30 le matin suivant puis sommes allés à Nagano faire quelques visites avant de poursuivre sur notre prochaine ville étape.

Nous avons visité notamment le temple Zenkō-ji, il fait partie des trésors nationaux du Japon. D'ailleurs, la ville de Nagano s'est construite autour de ce temple.

Le bâtiment principal du temple. 
Aux alentours du temple. 

Nous avons flâné dans les rues de Nagano puis nous avons regagné la gare pour la prochaine étape.


Next step -> Nagoya.


To be continued...


Titia

3

Nagoya est la troisième ville du Japon par rapport à sa superficie, la quatrième pour son nombre d'habitant. Bien loin de l'animation de Tokyo, Nagoya est une ville beaucoup plus calme mais avec tout autant de charme. C'est un endroit idéal pour séjourner car elle possède de nombreux attraits dans la ville directement ou à proximité immédiate en transport. Notre séjour a été une très belle surprise pour tous les deux.


Nous arrivons en soirée à Nagoya et en profitons pour visiter le quartier de Sakae, nous y mangeons et filons au lit juste après, bien fatigués de notre journée.

Le lendemain matin le soleil nous sort du lit, la journée peut commencer. Nous partons en direction du château de Nagoya. Nous nous perdrons par-ci par-là sur le chemin. C'est incroyable car Nagoya est une des plus grandes villes du Japon mais elle est d'un calme déstabilisant, ses rues sont quasiment désertes. Nous nous arrêtons prendre le petit déjeuner sur un banc au soleil non loin du château. D'ailleurs le quartier est plus animé, c'est comme si toute la population vivait autours du château. Les tickets d'entrée en poche nous passons la grande porte d'entrée et pouvons enfin voir ce superbe château. Il est bien loin de nos châteaux en France puisqu'il est entièrement blanc et surélevé. Comme pour se montrer au monde plus que dans un réel but de défense.

Le château vu de l'arrière. 

Nous croiserons dans la cours du château un labrador sable, puis deux, puis trois avant d'arriver devant un regroupement de chiens guides d'aveugles et leurs maîtres. Bien entendu il y a aussi des labradors noirs dont un en particulier qui ressemble énormément à notre gros doudou. Mes yeux se posent sur lui avec attendrissement puis nos regards se croisent, j'ai envie de le serrer dans mes bras comme je serrerais mon gros bébé quand nous serons de retour. Au fil des secondes, mon regard attendri se transforme en un éclair et je sens qu'il faut partir sinon mon petit cœur tout mou va encore faire des siennes. Loïc l'a très bien compris sans même que nos regards se croisent et nous nous éclipsons rapidement. Nous aurons la chance de voir une démonstration de shamisen (sorte de guitare traditionnelle Japonaise) quelques mètres plus loin, de quoi nous changer les idées et nous enlever ce petit coup de mou. La scène est magnifique avec ces jeunes musiciens et le château en arrière plan.Malheureusement pour nous le château est en rénovation et une grosse partie du bâtiment est cachée par de gros échafaudages. Tant pis, cela ne nous empêche pas de le trouver magnifique. Il est mis en valeur par les couleurs flamboyantes des érables.Nous nous promènerons ensuite dans le parc du château avant de rejoindre tranquillement le centre ville, ou une sacrée surprise nous attend.Sur le chemin nous trouverons un magasin indiqué "bio" sur la devanture. Par curiosité nous entrons dedans, sachant que le bio n'est pas spécialement courant au Japon, nous voulons voir de nos yeux ce qu'il en est : Rien. A part le nom, rien n'est bio dans le magasin, par contre leur choix de fruits nous met l'eau à la bouche, nous qui en mangeons régulièrement à la maison le peu de choix ici et la gamme de prix nous frustre un peu. Nous craquerons pour des myrtilles et de l'ananas (en quantité que nous pourrions qualifiée d'échantillons) pour la "modique" sommes de 8€. Nous les dégusterons dès la sortie du magasin dans un parc : Un bonheur !

 L'oasis 21, sa terrasse avec un plan d'eau et sa vue sur la Nippon Hōsō Kyōkai tower. 

Nous trouvons un grand centre commercial a notre arrivée en ville et décidons d'y rentrer, pour goûter une cheese tart à l'origine puis, pour y faire quelques boutiques ensuite.

Nous nous promenons dans une boutique et je vois par la fenêtre un attroupement de gens dans la rue et en y regardant de plus près : Il y a un nombre incroyable de personnes déguisées : Ecolières, personnages d'animés et de mangas, tout y passe. Le spectacle est assez incroyable et amusant à la fois. Nous serons quand même assez surpris par une très jeune fille (est elle seulement majeure ? ) déguisée en écolière avec une micro-jupe, assise sur la route montrant sa petite culotte à environ 30 hommes avec des objectifs plus grands que mon avant bras. Ils la capture sous tous les angles, sans complexes alors qu'un policier fait la circulation à 2 mètres de là. Ils sont fous ces Japonais !

Puis sonne l'heure de la fin de la manifestation et en à peine 1 minute le quartier se vide et chacun retourne à ses occupations, sans bruit, sans vouloir rester un peu plus. L'heure c'est l'heure. De Magome à Tsumago.

Nous nous levons tôt le lendemain matin pour nous rendre à Magome, beau petit village d'où nous commencerons une randonnée de 7 kilomètres en empruntant une route construite pendant l'ére Edo. Un peu touristique au début, dès le 2ième kilomètre nous nous retrouvons quasiment seuls c'est un endroit super mignon, en pleine nature et le soleil nous accompagne, quel chance !

Les ruelles de Magome. 
Au tout début de la randonnée. 

Sur le chemin nous croiserons un nombre incroyable d'érables. Ce qui n'est pas pour nous déplaire, nous nous sentons vraiment dépaysés.

A gauche une partie de la randonnée à droite, un temple au milieu de la forêt. 

Nous ferons un petit détour pour voir plusieurs cascades en contrebas du chemin, cela en valait vraiment la peine.

Arrivés à Tsumago nous nous arrêterons boire un thé dans une maison de plus de 300 ans entièrement en bois. L'endroit est presque désert le soleil n'allant pas tarder à se coucher, nous en profitons pour nous réchauffer un peu. Il commençait à faire froid dans la Montagne ! Les deux villes sont très différentes et chacune a son charme, cependant je crois que le fait que Tsumago soit plus calme fait que nous avons quand même préféré cette dernière.

Une rue à Tsumago. 

Puis nous rentrerons sur Nagoya pour notre dernière nuit. Le lendemain matin en bouclant nos valises nous oublierons ma petite robe verte, toute neuve ! Nos chemins se croisent je laisse involontairement ce soldat sur le chemin.


Next step -> Takayama.


To be continued...


Titia

4

Nous avons passé deux nuits à Takayama dans une guest house calme et paisible, à l'image de la ville. Les quelques touristes présents affluent dans la rue principale et fuient tout le reste, nous avions la ville et bien plus comme terrain de jeux. Takayama a été pour nous une magnifique découverte, nous aurions pu facilement y rester quelques nuits de plus.


Fraîchement sortis du train nous remarquons que nos yeux sont souvent attirés par une sorte de poupée rouge avec ses deux bras, ses deux jambes mais sans visage. Il y en a pour tous les goûts, sur des baguettes, en porte-clé, sur les panneaux publicitaires, les bus bref nous avons vite remarqué que c'était la star du coin. En bonne paparazzi à peine arrivée à la guest house je cherche à en savoir plus sur cette petite mignonnerie. Il s'agit du Sarubobo, c'est une amulette japonaise que les grand-mères confectionnaient traditionnellement pour leur petite-fille dans le but de leur porter bonheur dans leur vie de femme mariée. C'est vraiment trop mignon, bon le côté traditionnel n'est plus trop présent et je me doute que les Sarubobos sont désormais fabriqués de façon industrielle, made in China et de toutes les couleurs pour plaire aux touristes. Cependant je trouve que cela n'enlève rien au fait que cette petite mascotte soit vraiment trop mignonne.

Photo de Sarubobos trouvée sur le site https://satoyama-experience.com/magazine/article/sarubobo/.

Après avoir fait le tour de notre petit quartier nous nous arrêtons manger un bon burger dans un cadre vraiment super sympa : Le center4hamburger nous donne l'impression de faire un voyage dans le far west. Il est interdit de prendre des photos de l'intérieur pour conserver le mystère. Il y a de l'attente car le restaurant est connu et apprécié mais cela en vaut la peine !


Le lendemain matin nous nous levons tôt et quittons la guest house à 9h pour visiter le Village folklorique de Hida Minzoku Mura. Nous avons été agréablement surpris d'être seuls dans le parc. Il regroupe une trentaine de fermes anciennes que l'on peut visiter et où on dispose de pas mal d'informations pour en apprendre plus sur la vie des travailleurs de la région à l'époque où l'industrialisation n'était pas à la mode. C'est vraiment très intéressant, nous avons pu apprendre comment étaient conçus les costumes (Kimonos) pour les pompiers, comment était effectuée la coupe du bois et même comment étaient élevés les vers à soie.

De gauche à droite : La vue depuis l'entrée du parc, de l'intérieur d'une maison et d'une maison de bûcherons. 

D'ailleurs concernant les vers à soie j'ai beaucoup aimé la légende Japonaise qui explique aux enfants comment l'homme a commencé à s'en occuper : "Un couple de Japonais avait une fille, pour lui faire plaisir ils lui ont offert un cheval. La petite fille et le cheval sont dès lors devenus inséparables au point qu'un jour les parents de la fillette ne la trouvait plus. Ils l'ont cherché, cherché, cherché puis après des heures sans résultats ils ont retrouvé la fillette endormie auprès de son cheval dans l'écurie. Le père, fou de rage a décidé d'emmener dès le lendemain matin le cheval de la fillette dans la montagne pour l'abattre. La jeune fille inconsolable au retour de son père a hurlé de toutes ses forces qu'elle voulait rejoindre son cheval, tout à coup le vent s'est levé et la fillette fut emmenée dans les airs. Jusqu'au jour où ses parents virent dans le ciel leur fille sur le dos de son cheval, riant de bon cœur. Le cheval et la fillette ont alors fait tomber des vers à soie du ciel, ces vers avaient la tête de son cheval ! Les parents ont dès lors pris soin du dernier cadeau de leur fille et ont voué leurs vies à cet insecte." Histoire amusante puisqu'il est vrai qu'un vers à soie à réellement une tête similaire à celle d'un cheval.


Midi approchant nous sommes redescendus dans le village pour notre grosse randonnée de l'après-midi. Au programme visite de temples, découverte culinaire et émerveillement.

<- Nous avons fait le chemin bleu et une partie du chemin rouge qui se termine dans le parc.



A gauche un chapelet d'origamis, selon les japonnais s'ils lient 1000 grues ils ont le droit de faire un vœux. 

Nous sommes ensuite rentrés pour regagner nos futons après cette grosse journée.


Le lendemain matin nous prenons la direction du village de Hida, situé à 7km de Takayama. Nous avons choisi d'y aller en vélo et non pas en bus pour profiter au maximum de la vue et être libre de s’arrêter quand on le veut.

Sur le chemin pour Hida. 

Arrivés à Hida, nous tombons sous le charme de ce village adorable et typique. Nous aurons la chance de voir des carpes koï par centaines avant que les habitants ne les enlèvent pour les protéger de l'hiver, seulement 6 jours après notre passage.

Puis nous rentrerons pour notre rendez-vous avec un restaurateur spécialisé dans les Gyozas, un super moment où nous avons pu exprimer notre talent créatif, elle n'est pas magnifique notre tour Eiffel ?

Le lendemain matin nous profiterons de nos dernières heures dans cette ville sublime qui a beaucoup a offrir mais que peu de guides mettent en avant. Nous goûterons avant de partir un ramen à la tomate, surprenant mais appétissant !

Next step -> Nuit de rois à Okuhida Onsen.


To be continued...


Titia

5

Pour l'anniversaire de mon petit mari nous avions prévu depuis longtemps de passer la nuit dans un endroit inoubliable. N'étant pas des pros ni des adeptes de l'organisation au millimètre nous avons aussi eu une chance inouïe car nous avons pu réserver la dernière chambre disponible dans l'établissement à la date que nous voulions. L'établissement affichait complet des semaines avant et après notre nuit. Nous avons vraiment une bonne étoile.


Après une bonne heure de transport nous arrivons littéralement au milieu de nul part. Les touristes sont descendus aux arrêts précédents et nous nous retrouvons avec la montagne pour seule guide.

On peut déjà apercevoir la fumée qui se dégage des sources d'eau. 

Cet article ne sera pas long puisque nous avons passé notre séjour à l'intérieur du ryokan en yukata, pour profiter des onsens, des rotenburo et de nos gros futons moelleux. L'établissement ne possède que 6 chambres et 6 bains privés donc quoi qu'il arrive nous avons toujours été seuls dans notre bain et c'est appréciable de conserver son intimité !

Dans les couloirs pour accéder à notre chambre après notre dernier bain du soir.

Le bâtiment était très beau, les propriétaires très charmants et les repas : A tomber ! J'ai fondu pour le bœuf d'Hida, servi froid, fondant à souhait et servi avec de la moutarde à l'ancienne (photo à droite). J'ai aussi adoré l'umeshu (alcool de prune) fait maison. Loïc quand à lui a préféré le poisson entier cuit en papillote dans une feuille de bambou, farci avec un mélange de haricots rouges et de sauce soja. Nous avons pu goûter des kakis en dessert, très belle découverte, à mi-chemin entre la consistance de la pomme et le goût du melon.

L'entrée du repas du soir à gauche, le petit déjeuner du matin à droite. 

Nous avons profité d'un bain extérieur de nuit très agréable après le dîner et le lendemain matin entre le petit déjeuner et notre départ nous nous sommes baignés dans le rotenburo le plus en hauteur avec vue sur la Montagne.

Notre petit coin de paradis !  

Cette petite parenthèse enchantée nous a fait beaucoup de bien. Grâce à elle, mon chéri a pu passer plus en douceur ce petit cap de la trentaine, à l'autre bout du monde.

En allant chercher notre bus. 

Puis nous avons repris le bus, en direction de la prochaine étape. Encore un joyeux anniversaire mon Amour, mon Partenaire, mon Binôme... Je t'aime !


Next step -> Kanazawa.


To be continued...


Titia

6

Pour la première fois, nous avons rencontré un "problème" de transport pour nous rendre de Okuhida-Onsen à Kanazawa. Le train que nous devions prendre initialement a été annulé à cause d'un problème d’inondation si nous avons bien compris. Le contretemps a été géré à la Japonaise : Un bus effectuait la liaison avec l'endroit où nous devions faire notre transfert, tout était très bien indiqué et nous avons eu droit aux excuses en règle des agents pour le désagrément. Bilan, l'annulation de notre train nous aura fait perdre en tout et pour tout une petite trentaine de minutes. Pour un train annulé c'est un exploit. Nous nous sommes ainsi rappelés à ce moment là comme nous aimions ce pays aussi pour ses transports, si sûrs et ponctuels.

Arrivés à l'endroit de notre transfert, il était déjà 13h et nous souhaitions manger. C'était sans compter sur un village désertique : Rien, pas même un combini ni un distributeur de sandwich à l'horizon. Nous avons donc dû attendre notre second transfert pour nous jeter comme des affamés sur le premier restaurant qui passait. Nous avons pu goûter pour la première fois une Omurice, c'est une omelette farcie de riz. Franchement, c'était vraiment délicieux !


Sonne 19h, nous arrivons à Kanazawa avec l'envie de nous dégourdir les jambes. Nous irons ainsi chasser notre petit dîner en ville. Noël approche et les Japonnais jouent le jeu pour mon plus grand plaisir : Il y a de plus en plus de décorations et d'illuminations dans les villes.

Dans le centre-ville. 

Le lendemain matin, le ventre gronde ! Il faut vite préparer ses valises et partir à la recherche de quelque chose à manger. La ville est magnifique et le soleil est bien présent, c'est une belle journée qui s'annonce. Nous ferons notre petit-déjeuner dans une ancienne maison de thé, nous y avons dégusté un shiratama hiyashi-zenzai : C'est une sorte de soupe de haricots rouges sucrés avec des petits mochis sur le dessus (photo juste à droite). J'étais un peu sceptique au début mais c'est vraiment très bon.


Nous nous sommes ensuite promenés dans les rues et le long du cours d'eau jusqu'à 14h avant de prendre notre train jusqu'à la prochaine étape.

Le long du court d'eau. 

La ville est vraiment magnifique et vaut le détour, nous n'y avons vu que 4 ou 5 touristes "de chez nous". L'endroit est cependant connu et apprécié des Japonais il y a donc quand même de l'affluence dans les rues principales mais l'ambiance et l'architecture de la ville valent vraiment le détour.

Les ruelles de  Kanazawa.

Nous avons aussi fait un passage obligatoire par le Château de Kanazawa ainsi que le parc du château qui valent vraiment le détour eux aussi.

Une partie du château à gauche et au centre , la plus jolie partie du parc selon nous à droite. 

Sans le faire exprès nos yeux se poseront sur le chemin du retour vers le musée d'art contemporain du 21è siècle de Kanazawa. Le bâtiment a une architecture bien à part, nous ferons nos petites fouines pour aller y jeter un œil et là nous tomberons sur l'oeuvre très connue "The swimming pool". Je m'étais dis plusieurs fois que j'aimerais beaucoup voir cette oeuvre en vrai et là, nous tombons dessus par pur hasard, c'est encore meilleur je crois ! Nous nous baladerons dans le musée presque 1 heure avant de continuer notre chemin vers la guest house pour reprendre les valises.

"The swimming pool" à gauche , au centre et à droite des œuvres dans le parc du musée.
Dans le musée. 

Les gens sont avenants et très gentils. Contrairement aux grandes villes on sent que la vie est, du moins en apparence, plus calme et détendue. De tout ce que nous avons vu au Japon cette ville est dans notre top 3, nous quittons donc ce merveilleux endroit avec un petit regret de ne pas pouvoir y rester plus longtemps.

La belle gare de Kanazawa. 


Next step -> Wakayama.


To be continued...


Titia

7

Après un très long trajet nous arrivons à Wakayama, nous mangeons au combini et nous faisons connaissance avec le quartier de notre hôtel, à seulement 10 minutes à pied nous trouvons un cours d'eau très agréable à longer. Nous marchons une petite heure puis nous rentrons nous coucher. Nous sommes fatigués aujourd'hui, il y a maintenant plus d'un mois que nous sommes partis le rythme est assez intense, il va falloir que nous apprenions à lever un peu le pied.

Le lendemain matin nous prenons le petit déjeuner à l'hôtel et c'est la première fois que nous avions un vrai petit déjeuner, bien consistant. Depuis notre départ, le matin, nous grignotions plus que mangions. Le buffet était assez conséquent avec du salé : Salades, soupes, onigiris, viande, œufs. Ainsi que du sucré : Petites brioches, gaufres, pains et céréales. Nous avons sacrément bien mangé la journée ne pouvait que bien se passer.

Nous voilà en route pour la gare où nous allons louer des vélos pour la journée. Cocorico, le personnel de l'office du tourisme nous donne deux beaux vélos Renault. Ils ressemblent étrangement à des anciens vélos de facteurs d'ailleurs.

Nous commençons par nous rendre au Château de Wakayama. C est un très beau bâtiment qui donne une superbe vue sur la ville. Il regorge de collections en tous genre : Des armes aux papiers historiques en passant par des tenues de samouraïs. C'était vraiment très intéressant.

Sur le chemin pour le Château. 
Le château à gauche, la vue depuis le Château à droite. 

Nous y avons d'ailleurs appris qu'à l'époque des samouraïs il existait un tournois national au Japon qui durait de 6 heures le matin à la tombée de la nuit le jour suivant. Le principe était simple il fallait tirer le plus de flèches possibles et atteindre bien entendu la cible un maximum de fois. Le détenteur du record est un samouraï qui avait 24 ans au moment du tournois (le 27 avril 1686) et qui a tiré 13 053 flèches pour toucher 8 133 fois la cible. Il a tiré en moyenne 9 flèches par minute sans aucune pause.

Ensuite nous prenons la route pour la Marina de Wakayama, en chemin nous croiserons un temple magnifique perdus dans la montagne : Le Wakaura Tenman-Gu Shrine. Nous nous promènerons dans le parc qui l'entoure avant de reprendre la route.

le Wakaura Tenman-Gu Shrine. 

Arrivés sur la marina, nous sommes seuls, nous en profitons pour faire notre petit pique-nique. Aucune voiture aux alentours, la plage est déserte nous décidons de nous promener au bord de l'eau. Une bonne heure plus tard nous réalisons que le soleil est en train de se coucher et que nous devons nous mettre en chemin pour rentrer.

Seuls 
Sur la plage, avec les vagues comme seules compagnes. 

En quittant la Marina nous découvrons un ancien village de pêcheurs, nous n'avons pas le temps de nous y arrêter mais c'est certain, si nous avons un jour l'occasion de revenir nous irons le sillonner avec grand plaisir.

A gauche la vue sur la Marina et à droite le petit quartier de pêcheurs. 

A l'approche du centre ville nous suivrons pendant plusieurs minutes un court d'eau illuminé, le spectacle est magique. Nous rendons les vélos et ne tardons pas à rentrer à l'hôtel puisque demain nous devons réceptionner avec une joie non dissimulée un petit colis venu tout droit de France à l'aéroport du Kansaï.

Le cours d'eau illuminé. 


Next step -> Osaka.


To be continued...


Titia

8

Il est 11h30 nous venons d'arriver à l'aéroport international du Kansaï et nous attendons avec impatience l'arrivée du petit frère. Nous allons passer une semaine avec lui et avons hâte de lui montrer un peu ce que nous connaissons du Japon mais aussi de découvrir ensemble de nouvelles choses. Nous sommes restés 3 journées à Osaka, elles ont été mouvementées et fortes en émotions puisque notre gros bébé Inouck a choisi ce moment pour manger une chaussette qui s'est arrêtée à la moitié du parcours. Bilan des courses : Une opération, deux jours d'hospitalisation, six jours d'antibiotiques, beaucoup de soucis et pas assez de sommeil pour tout le monde. Ceci étant dit tout va bien maintenant mais je ne pouvais pas ne pas parler de ce petit moment qui aura bien marqué notre séjour à Osaka.

Jour 1 :

Nous quittons l'aéroport non plus à deux mais à trois et nous nous mettons en marche pour rejoindre notre airbnb et surtout poser les valises. Une fois cela fait, nous irons tout de suite faire goûter notre ramen préféré à Valentin : Un bouillon blanc, le Tonkotsu. Puis nous nous dirigeons vers Namba qui se trouve à moins de 10 minutes à pied de notre logement. Nous sommes déjà venus passer une soirée à Osaka avec Loïc mais j'ai quand même été de nouveau impressionnée par toutes les illuminations de ce quartier. Puis, comme par magie un "café Pablo" s'offre à nous nous ne pouvons pas résister et nous y prendrons un petit dessert à l'heure du goûter. Ensuite nous nous sommes promenés jusqu'à la tombée de la nuit puis nous sommes rentrés nous coucher.

Jour 2 :

Le réveil est un peu difficile ce matin mais la faim nous fera sortir du lit aux environs de 9h30-10h. Nous trouvons un petit café où nous déjeunerons des pancakes avant de reprendre la route pour le Château d'Osaka. Sur le chemin nous croiserons le sanctuaire du lion : Le Yasaka-jinja. Il est impressionnant, original et mystérieux à la fois, c'est un incontournable lors d'un passage à Osaka selon moi. Nous croiserons aussi le Namba park, un centre commercial avec de magnifiques jardins et une architecture à la Antoni Gaudi : Aucune ligne n'est droite !

Le Yasaka-jinja à gauche et à droite le Namba Park. 

Puis nous prendrons un métro pour nous conduire jusqu'au château d'Osaka. Il est majestueux et la horde de touristes autours n'enlève rien à son charme. Nous sommes entrés à l’intérieur et la collection du musée est très intéressante puisqu'elle retrace l'histoire du château. La vue sur la ville depuis le Château en prime est à couper le souffle. En redescendant nous irons boire un verre sur une terrasse avec une magnifique vue dégagée sur le château. Nous y resterons jusqu'au coucher du soleil, profitant de la vue et aussi (et surtout !) de nos retrouvailles.

Dans le parc du Château, le Château et la vue depuis le Château. 
Vue depuis la terrasse. 

La nuit tombée nous reprenons la route pour Namba où nous allons manger du bœuf de Kobé pour fêter l'anniversaire de Loïc avec le petit frère. Bilan : La viande est très bonne, très fondante et se suffit à elle même mais vaut-elle vraiment son prix ? Non, puisqu'en parallèle nous avons pris un morceau de bœuf non labellisé mais sortant du même élevage (le prix était divisé par 10) et elle était aussi à tomber ! C'était notre première fois à tous les 3 nous avons aimé l'expérience et adoré la viande mais pas sûrs que nous recommencerons la viande labellisée Kobé.


Jour 3 :

Le lendemain matin nous irons faire un tour au marché couvert de Kuromon Ichiba où les garçons se laisseront tenter par des sushis au thon rouge juste après le petit déjeuner. Nous nous promènerons ensuite puis à l'heure du repas nous retourneront au centre commercial que nous avons visité la veille pour manger au Kua aïna burger. C'était très bon. Juste avant que le serveur nous apporte les hamburgers un employé vient nous voir et nous explique que nous avons payé trop cher, que le vendeur s'est trompé et a passé un menu du soir au lieu d'un menu du midi. Nous acquiesçons et il me demande ma carte bancaire pour nous rembourser. Je lui donne et quelques minutes plus tard il revient et nous explique qu'il nous a remboursé 100 yens (soit 70cts d'€) de différence. Nous sommes estomaqués par tant d'honnêteté !


Nous nous rendrons ensuite dans le quartier Naniwa-Ku, qui a un air de vieux japon. Nous avons aimé l'ambiance et l'impression d'un saut de 20 ans en arrière, salles d'arcade rétro, karaokés intimistes et petits izakayas.

La Tsutenkaku (littéralement, la tour qui monte au ciel).

Nous retournerons ensuite sur Namba où nous passerons notre dernière soirée. Nous rencontrerons un Japonais en costume se déhanchant sur des rythmes endiablés dans une salle d'arcade, une vraie star.

Temple en plein centre de Namba 
Dernière nuit dans le quartier de Namba, magique de nuit. 

Osaka est vraiment une ville agréable avec beaucoup de charme, ce fut un plaisir d'apprendre à mieux la connaitre.


Next step -> Kyoto.


To be continued...


Titia

9

Petite anecdote (presque) drôle : J'ai essayé de me battre avec une poignée dans le métro en quittant Osaka. Elle a gagné et m'a laissé un beau bleu sous l’œil jusqu'à la fin du séjour, je ne recommencerais plus, promis !

Nous avions tellement aimé Kyoto lors de notre premier séjour au Japon que nous voulions absolument faire visiter cette jolie ville à Valentin. Nous avons pu par la même occasion visiter pleins de nouvelles choses. Cependant nous avons dû faire avec un nombre de touristes important : Notre court séjour sur Kyoto est tombé sur un jour férié, le 23 Novembre qui marque la fête du travail et qui est l'équivalent pour les Japonais de Thanksgiving. Autant vous dire que nous n'étions pas les seuls à profiter de ce moment pour faire des visites !

A cause du jour férié nous avons eu énormément de mal à trouver un logement, les seuls encore disponibles affichaient 500 voir 600€ la nuit. Autant dire que nous étions loin, très loin du budget initial prévu. Après quelques heures Loïc a trouvé un appartement pour 4 personnes pour "seulement" 200€ la nuit, ni une ni deux nous avons dégainé la carte bancaire sachant pertinemment que nous ne trouverions pas mieux. Nous n'avons pas été déçus en ouvrant la porte de la chambre. Elle était spacieuse avec deux grands lits à baldaquins. La décoration était moderne, nous avions même une petite terrasse et je ne vous parle même pas de la taille de la baignoire dont j'ai d'ailleurs profité le soir même dans un bain bien chaud ! Les lits douillets et la télévision nous invitaient à la paresse mais nous sommes repartis rapidement pour avoir le temps de visiter le pavillon d'or : Le Kinkaku-ji.

Nous y avons été à pied. Nous n'avions encore jamais vu cet endroit. Nous avons fait le choix stratégique d'y arriver environ 20 minutes avant la fermeture. Nous pensions être parmi les rares visiteurs de fin de journée, finalement nous n'étions pas si seuls mais cela ne nous a pas empêché de profiter de l'endroit, certes plutôt bruyant et animé mais tout de même magnifique.

Le temple d'Or. 
Dans le parc du temple d'Or. 

Nous rentrerons ensuite tranquillement à l'appartement assez tôt pour nous reposer de cette journée fatigante, principalement composée de transport.

Temple du Boeuf, que nous avons trouvé par hasard, nous y retournerons le lendemain pour visiter le parc aux momijis de nuit. 

Le lendemain matin nous prenons la direction de la gare pour louer des vélos jusqu'au surlendemain matin et sans tarder nous chevauchons nos destriers. Quelques minutes après le départ nous entendons des cris, curieux nous les suivons. C'est un match de Baseball, nous posons les vélos et allons prendre place dans les gradins. Les règles sont un peu compliquées et parfois je ne comprends pas tout à fait tout ce qui se passe mais nous passons un bon moment et quand siffle la fin du match nous reprenons la route.

Notre objectif : Le quartier de Gion, pour le rejoindre nous ferons un petit détour par le chemin de la philosophie, bondé de monde malheureusement. Arrivés à proximité de Gion nous décidons de retourner manger dans un des restaurants que nous avions préféré durant notre premier voyage : Katsukura un restaurant où la spécialité est le tonkatsu (porc pané en photo juste là ->). Il se trouve dans la galerie marchande couverte de Sanjô que nous traverserons juste après manger puis nous nous rendons à Gion et arpenterons les ruelles désertes à quelques mètres de la folie touristique.

Dans les rues de Gion. 

Nous décidons ensuite de retourner vers notre logement pour atteindre le temple dédié au bœuf le Kitano tenman-gu. Nous ferons un arrêt non prévu au temple Shimogamo jinja juste avant la fermeture, il est quasiment vide et vaut vraiment le détour. Sur le chemin pour le temple du Boeuf nous aurons la chance de voir une Maïko dans une petite ruelle, quelle chance ! Nous atteindrons ensuite le temple kitano tenman-gu et son parc d'érables illuminés pendant l'automne. Là encore nous n'étions pas les seuls à faire cette visite mais nous n'avons pas vu de touristes occidentaux, c'est dommage car l'endroit est magique !

Le temple Shimogamo jinja.

Photos du parc aux Momijis à venir !

Le dernier matin, il est 5h40 et le réveil sonne, environ 25km de vélo nous attendent pour aller voir la bambouseraie d'Arashiyama avant le pic d'affluence de touristes. C'est la seconde fois que nous nous y rendons avec Loïc mais nous nous étions fait avoir la première fois en y allant royalement à 14h. Nous avions été déçus de l'affluence qui dénature complètement le site. Cette fois-ci nous n'avons pas fait la même erreur et c'était beaucoup mieux que la première fois.

Presque seuls !  
Aux abords de la bambouseraie. 

Nous avons pu apprécier l'endroit à sa juste valeur. Une fois cela fait nous irons rendre les vélos et prendre nos sacs à dos pour filer pour la prochaine étape.


Next step -> Matsue.


To be continued...


Titia

10

Après Kyoto et sa foule de touristes nous prenons la direction de la côte Ouest du Japon, dans la préfecture de Shimane pour découvrir la ville de iMatsue. Nous arrivons au coucher du soleil, la ville est déserte, un vrai bonheur !

 Sur la route pour la guest house.

Nous cherchons ensuite un restaurant, mission difficile puisque la plupart des restaurants sont fermés ou alors possèdent un menu 100% Japonais et non traduit. Heureusement nous avons réussi à trouver un petit restaurant/ salon de thé sympa où nous avons grignoté quelques bricoles. Sur le retour à la Guest house nous nous sommes arrêtés dans un combini et avons acheté de quoi faire quand même un petit apéro sympa de peur que notre estomac ne tienne pas jusqu'au lendemain matin. Nous avons ainsi discuté avec le propriétaire de la guest house et lui avons fait goûter des petites spécialités de chez nous apportées par Valentin. Ainsi il a pu déguster des bonbons au miel du Gâtinais, nous garderons toujours en mémoire cet instant où il a dit : "Mmmmmh Ga-ti-néééééé". Nous ne sommes pas sûrs qu'il ai bien compris ce qu'il mangeait ou si il pense avoir mangé du Gâtinais....

Loïc et Valentin ont discuté avec les autres hôtes jusque tard dans la soirée, pour ma part après avoir eu mon petit frère au téléphone pour lui souhaiter son anniversaire et pris une bonne douche l'appel du futon était trop forte.


Le lendemain matin nous sommes partis pour visiter le modestement nommé : "Plus beau jardin du Japon". Il est situé dans le musée d'art d'Adachi et est simplement magnifique.

Le jardin avec ses couleurs magnifiques. 
Peinture ou fenêtre avec vue sur le jardin ? 


Après la visite de ce musée nous reprenons la route pour Matsue où nous voulons absolument voir le coucher de soleil sur le Lac Shinji. Malheureusement la brume épaisse étant de la partie le spectacle a été complètement gaché. Cependant le tour du lac est tout de même sublime en fin d'après-midi et nous avons pu en profiter pour prendre de belles photos, faire une jolie promenade et une étrange rencontre, comme ce frelon de taille impressionnante en photo juste à droite !


Au bord du lac. 

Nous avons pris ensuite le chemin du Château de Matsue. Il faisait froid et nous avons saisi l'opportunité de faire un bain de pieds extérieur entre le lac et le château : Un vrai bonheur. Puis arrivés vers le château, comme des aventuriers dans la nuit nous sommes montés à la lumière de nos portables. La vue sur la ville une fois en haut était vraiment très sympa cependant nous n'avons pas pu avoir le recul nécessaire pour prendre l'édifice en photo, nous etions trop près et la végétation est trop présente pour faire de belles photos.

Le bain de pied à gauche, à droite un ancien lieu de résidence de l'empereur.  

Matsue est vraiment une jolie ville. L'atmosphère y est très reposante et j'ai beaucoup aimé découvrir cet endroit. Il est sûr que je n'y serait pas restée des semaines entière mais en petite escale d'une journée ou deux elle est vraiment idéale.

Next step -> Miyajima - Hiroshima et Fukuoka.


To be continued...


Titia

11

Ce matin je me lève avec entrain puisque ce soir nous dormons à Miyajima. Cette ville, nous l'avons déjà visitée pendant une journée lors de notre premier séjour au Japon. C'est un laps de temps assez court et vu l'ambiance de cette île nous avons toujours eu comme regret de ne pas y avoir passé une nuit. Ce soir, ça sera chose faite !

L'accès à l'île depuis Matsue a été long et difficile puisque nous avons eu un retard de train qui a décalé notre correspondance suivante, puis la suivante. Bilan : Nous sommes arrivés avec environ 2 heures de retard sur le planning. Le trajet en ferry est toujours aussi magique et magnifique. Le torii dans l'eau et les montagnes en arrière plan, bref, je suis excitée comme une puce à l'idée de retourner à Miyajima et de pouvoir la découvrir à nouveau.

Vue depuis notre chambre. 

Avant de partir en ballade nous nous rendons à l'hôtel pour poser nos sacs. Ils nous sortent un peu par les yeux surtout après une longue journée à les porter sur le dos ! Pour la nuit Loïc a mis les petits plats dans les grands et nous dormons dans une chambre avec vue sur la mer. En prime, l'hôtel dispose aussi d'un onsen : Le bonheur !

Je ne me lasserai jamais de cette vue, le Torii, l'eau, la montagne.  A droite une ruelle déserte de Miyajima.

C'est la dernière soirée que nous passons au Japon avec Valentin donc sans tarder nous allons voir le torii avant que le soleil ne se couche. Nous irons ensuite visiter le Itsukushima Shrine Maroudo Shrine. Construit sur l'eau il est vraiment magnifique et offre un très beau point de vue sur la porte. Avant d'aller manger nous nous sommes promenés dans la ville quasi déserte une fois la nuit tombée. Les restaurants ne sont pas très nombreux, nous nous laisserons tenter par une Okonomiyaki façon Miyajima (en photo à droite) avec udon ou soba, servie dans un petit restaurant très sympa, tenu par deux petites mamies : C'était un vrai délice.

Itsukushima Shrine Maroudo Shrine 

Une fois de retour à l'hôtel nous enfilerons nos yukatas et profiterons de la chambre et des onsens. Mon expérience fut agréable et douce puisque j'ai eu le bain pour moi toute seule presque tout le long, pour les garçons, mes petits samouraïs des temps modernes le moment fut mémorable. Quand ils sont revenus de leur bain ils étaient littéralement pliés en deux et m'ont raconté avoir fait la connaissance d'un Japonais très (TRÈS) à cheval sur la propreté et cela a dû bien les perturber puisqu'ils se sont trompés de chambre en remontant. Ils ont tambouriné à la porte 302, pensant que j'avais fermé à clé, sauf que je les attendais, chambre 402. Ces garçons je vous jure !


Bien motivés, nous voulions voir le levé du soleil sur le torii mais finalement le moment venu c’était trop dur et nous avons privilégié un peu de sommeil supplémentaire. Une fois levés nous sommes allés voir le momijidani park et flâner à nouveau sur l'île. Avant de partir nous avons dégusté une pâtisserie typique de l'île, fourrée au chocolat, à la crème et même au haricots rouges : C'était très bon.

Le parc aux momijis. 

Un peu avant midi nous avons repris le ferry en direction d'Hiroshima. Nous allons visiter le musée et le parc du mémorial de la paix. Le musée est très intéressant et complet. Nous avons appris énormément de choses sur le déroulement de la journée du 6 Août 1945, où la vie de milliers de Japonais fut dévastée. Le musée possède de nombreuses photographies et objets qui témoignent de ce moment dont l'impressionnant dôme de Genbaku qui bouscule votre petite voix intérieure : "Mais, il a connu cet événement terrible, il était déjà là quand c'est arrivé et il est toujours là ...".

Le dôme de Genbaku au milieu d'une ville qui a su renaître de ses cendres.

L'heure tourne et nous devons prendre notre train pour notre dernière nuit au Japon. Après avoir englouti notre dernière cheese tart Japonaise il est déjà l'heure de faire un gros bisou à Valentin. Cette semaine a été géniale et ce n'est pas facile de le quitter !

Nous arrivons après 1 heure de train à Hakata pour la dernière soirée au Japon. Nous ne connaissions pas du tout cette ville. Elle ressemble beaucoup à une grande ville Américaine avec des routes gigantesques et des tours ultra-moderne. Nous dévorons notre dernier ramen et nous nous promènerons au hasard dans cette jolie ville puis nous rentrons à l'hôtel.

Nous sommes (comme à chaque fois) nostalgiques que le départ soit déjà si proche nous avons passé presque 1 mois sur l'île et il est passé si vite. Nous sommes complètement tombés sous le charme du Japon authentique que nous ne connaissions pas, de sa richesse géographique et humaine. De ce Japon un peu moins à 100 à l'heure et ultra connecté et un peu plus tourné vers la tradition et l'échange. Nous n'avons pas envie de partir, de quitter encore une fois ce pays que nous aimons tant mais il faut bien découvrir d'autres horizons. L'aventure commence réellement ici pour nous et une chose est sûre : nous nous reverrons Japon, nous n'en avons pas encore fini avec toi.

MATANÉ !!! 


Next step -> Taïwan.


To be continued...


Titia