3ème voyage aux États-Unis, celui-ci commence à New-York pour passer un peu de temps avec des amies. Puis direction la côte ouest pour un road-trip en voiture.
Août 2017
25 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Notre avion décollant à Paris, on fait donc une escale dans la capitale française et c'est chez Pauline que nous trouvons un lit le temps d'une nuit. Arrivés le vendredi à 13h40 par le TGV, on file poser nos bagages chez notre hôtesse et on découvre son nouveau chez elle avec petite cour intérieure.

On mange un bout dans le quartier puis direction Neuilly-sur-Seine, au Jardin d'Acclimatation. Nous étions déjà venus dans ce coin pour visiter La fondation Vuitton l'année dernière qui est juste à côté du jardin. L'architecture de ce bâtiment réalisé par Franck Gehry, est folle ! On se balade dans le parc, on découvre les jeux, les animaux et les différents espaces de jardins. On se trouve un transat et... on profite car les vacances commencent !

Le Jardin d'Acclimatation 

Retour sur Paris, on part en balade dans le 5ème arrondissement en passant par la cathédrale Notre Dame, Shakespeare and cie, les quais de Seine, la fac de Jussieu. On mange une grosse salade au resto Gladine et on rentre boire une tisane chez notre amie. 1h du matin, dodo !

Quartier du 5ème arrondissement de Paris

Notre voyage commence donc en train jusqu'à paris où nous passons une nuit chez une amie Pauline. On prend le temps de visiter quelques endroits avec elle comme le jardin d’Acclimatation, le Musée Vuitton, on se met en mode vacances ! Le moment de notre avion arrive vite.

Il décolle de Roissy Charles de Gaulle à 18h15 et atterrit vers 2h du matin à JFK. Le contrôle est très long à passer et il faut remplir un papier d'immigration, avoir un ESTA à jour (ou en acheter un avant le départ), donner ses empreintes et faire une photo. Après une heure d'attente et la récupération de notre bagage de soute, on y est !

Mais surprise, nos téléphones ne se mettent pas à jour, nous n'avons aucun moyen de communiquer avec notre amie Janna chez qui nous allons dormir. On retrouve un mail avec ses explications pour venir jusqu'à chez elle. On prend donc le Airtrain pour rejoindre le métro new-yorkais A puis C ( achat de Metrocard + 7€50 crédité). On marche sur la Lincoln Avenue et la joie nous prend en nous rappelant des bâtiments au fur et à mesure qu'on se rapproche de la maison de Janna !! Ça y est on y est !! Accueil royal, elle nous a aménagé une chambre rien que pour nous ! On discute une heure, on fait la connaissance de ses deux chats. Il est 6h du mat (heure française/ minuit à New-York) , dodoooo ! On n'en peut plus !

2

Jetlag oblige, on se lève tôt, vers 7h heure locale, petite nuit donc ! On déjeune avec Janna dans son jardin, elle nous a préparé des fruits, muffins et bagels ! On discute longuement.

On file acheter au centre commercial le plus proche un nouveau téléphone portable (70 dollars) car les nôtres sont identiques, même modèle, et ne reconnaissent pas le réseau américain, pas de bol ! Et on en a besoin pour notre périple dans l'ouest américain ! Ensuite on se balade jusqu'au pont de Brooklyn et on longe les quais entre le pont de Brooklyn et celui de Manhattan

On s'arrête pour manger un bout dans un resto puis on visite le flea market juste à côté.

Janna nous laisse pour aller rejoindre des amis de passage chez elle. On continue de se balader et là, on tombe sur un super objet laissé dans la rue : la vitrine de mes rêves ! Les clefs sont dessus, elle est quasi neuve et il reste des lettres et chiffres car c'est une enseigne vitrée en fait ! Impossible de ne pas le récupérer, on décide de le ramener chez Janna en métro et de l'envoyer par Fedhex chez nous 😀

La vitrine trouvée dans la rue 

Direction Prospect Park ! Il se trouve à environ 2 arrêts de métro de chez Janna Ce parc doit être aussi grand que Central Park ! A l'entrée il y a une grande fontaine avec statues, une sorte d'arc de triomphe, une bibliothèque publique immense, bref c'est...big ! Le parc est composé à l'intérieur d'une immense plaine d'herbe où se côtoient des groupes de personnes très différentes ( portoricains, blacks, blancs,...familles, amis) qui profitent de leur dimanche en pique-niquant, jouent au baseball, foot ou volley, ou dansent sur de la musique. L'ambiance est très détendue, chacun fait sa vie sans embêter les autres, c'est vraiment très agréable ! Dans le parc il y a aussi un lac, une chute d'eau et même une plage réservée aux chiens pour qu'ils se désaltèrent ! On ne fait pas tout le tour tellement c'est immense.

Après notre balade, nous partons en quête d'un camion de rue pour retrouver le chicken over rice à 5-6 dollars tant aimé de l'année dernière. On prend donc la grande avenue à la sortie du parc, en direction de la maison. Mais impossible d'en trouver un ! Est-ce parce qu'on est dimanche ? On se rabat sur un Shake chack après être revenus vers le grand centre commercial où on a acheté plus tôt le matin notre téléphone mobile. Il est environ 20h30, couché de soleil sur les immeubles, c'est beau !

21h, on rentre à pied jusqu'à la maison. On a marché 25 000 pas aujourd'hui, nos pieds nous détestent ( ou bien l'inverse). On voit Janna quelques minutes et dodo ! Il est 22h20 quand j'écris ces mots.

3

Aujourd'hui la pluie était de la partie ! Mais pas grave, Janna nous a prêté des ponchos et après le petit déjeuner, elle nous a montré quelques réalisations : costumes de sirènes, sacs à mains pour Disney, banderoles de théâtre comme Alice in wonderland... j'adore !! Sa maison est une mine de trésors, on s'y sent vraiment bien.

Nous sommes ensuite partis en quête d'un bureau d'envoi de colis pour ma vitrine trouvée hier dans la rue. Le premier bureau était une compagnie privée, beaucoup trop cher: 150 dollars ! On est donc allé dans une poste américaine et après quelques échanges compliqués avec le postier qui voulait faire le minimum niveau service, nous avons réussi à l'envoyer pour 93 dollars soit 78€. Bon, je me serai achetée une vitrine à Brooklyn. Si je la reçois. Et en bon état. [Je l'ai reçu. Avec la vitre cassée.]

Ensuite nous sommes allés au Moma PS1, le Moma qui se trouve à Brooklyn, pas l'énorme que nous avions fait l'année dernière à Manhattan. Le bâtiment de celui ci est une ancienne fabrique, il est superbe, des volumes très grands, tout repeint en blanc. Il y a un petit côté hôpital psychiatrique ! J'ai fait des photos avec l'appareil de Ts donc peu ici à montrer.

On se rend ensuite au quartier de Williamsburg pour manger un bout, il est environ 15h, on meurt de faim.

En sortant du resto, on est à côté du second hand shop dont je me souviens où nous étions allés l'année dernière, Beacon's clothes. On va y faire quelques bonnes affaires ! Enfin, surtout moi 😀

Janna nous emmène à un second magasin de fripes et part se reposer. A 19h30, on se balade sur Bedford Avenue. Cette rue est très animée, il y a beaucoup de street art, cafés, bars, magasins branchés. On rentre ensuite tranquillement avec le métro.

4

Vers 11h nous partons pour le MET museum. Après avoir ingurgité un muffin et du café sur le chemin, nous arrivons devant cet immense musée collé à Central Park. Nous l'avions déjà visité lors de notre premier voyage en 2010 mais il est si énorme et génial que nous voulions continuer notre immersion là où nous l'avions arrêté 7 ans plus tôt.

L'entrée du musée

Parmis la longue liste de collections à voir sur 3 étages nous avons décidé de regarder celle sur l'art asiatique.

Comme on faim et que les restos à l'intérieur sont hors de prix, on sort acheter dans un food truck à l'entrée du musée un chicken over rice : 8€! Cest cher devant le Met ! Normalement, c'est entre 4 et 6€ (du moins l'année dernière) et bien copueux comme part, là... Foutus pour foutus, on se paie aussi un bretzel à 5€... Ce qui est agaçant à New York c'est que les food trucks n'ont pas l'obligation de mettre les prix, ou du moins ils ne le font pas tout le temps, donc des fois tu sens bien que c'est à la tête du client....encore plus quand tu n'as pas demandé le prix avant la commande...

Ensuite nous sommes restés au 2ème étage. Nous avons retrouvé le grand hall imposant avec la verrière, qui nous avait tant fasciné la première fois ! A l intérieur de ce musée, tout est fait pour s'imprégner du style que tu visites ( asiatique, américain, européen) : la scénographie est tellement bien faite qu'on se croit réellement dans les lieux / endroits / époques visités ( 18eme, Égypte, etc).

J'avais vu qu'il y avait une exposition temporaire sur des costumes sans trop savoir ce que c'était. On s'y rend, et là.... claque monumentale !!! Rei Kawakubo est une styliste qui a créé des vêtements de dingue ! La scénographie totalement blanche, faite d'espaces coniques ou sous forme de maison est incroyable !!

Mon copain m'offre le livre de l'exposition où il y a des photos magnifiques des vêtements portés.

Après cette belle découverte, on se rend sur le toit du musée, le rooftop. Une installation s'y trouve : tout est blanc, des tables et des chaises prennent l'espace et des créatures, hommes et femmes, sont dans des situations et positions étranges à ce banquet. C'est très beau dans cet endroit où la vue sur Centra Park et les buildings de New-York est impressionnante. Le verre de vin est par contre à 14€, si tu veux profiter du rooftop en lui-même :)

Après le MET, direction le quartier bobo de NoLiTa. On se balade dans les rues : street art, magasins de créateurs, bakeries, tout est très mignon, décoré avec goût, fun. Sur Pinterest j'avais repéré un bar-tapas original, et en effet on n'est pas décus ! C'est un ancien garage totalement relooké, avec un food truck à l'intérieur, des tables et guirlandes vintages, on se croirait à Cuba ! Je déguste un agua de sandia, sorte de jus de fruit au melon, delicieux.

On continue notre balade dans les rues et on tombe encore sur des objets laissés sur le trottoir : vinyls, mannequin, sot à champagne, fauteuil, pied de caméra, peluche et même fausse cheminée, tout est en très bon état encore une fois ! On ramène le mannequin à Janna ainsi que le sot à champagne et Thai-son garde le pied de caméra. Encore de belles trouvailles !

Il est 19h30 quand on arrive chez Janna et elle a préparé un apéro et invité quelques amis et voisins pour nous rencontrer ! Elle a acheté des fromages et pris une sorte de chaque pays pour tous nous représenter, touchante attention ! Nous avons donc rencontré Claudia qui habite au second, un ami architecte, une copine blonde qui allait passer un entretien le lendemain et un couple qui parlaient espagnol et qui habitent dans la maison juste à côté (je ne me souviens pas des noms de tout le monde...). La soirée était très sympa, nous étions à l'aise avec eux, ils étaient très ouverts et curieux !

A 23h, nous tombions de fatigue, Janna a écourté la soirée pour nous ! On se lève tôt le lendemain pour notre départ à Los Angeles, c'était notre dernière soirée new-yorkaise. On a fait promettre à Janna de revenir en France et plus particulièrement à Lyon pour l'accueillir à nouveau. Nous avons été reçus comme des rois chez elle, elle s'est tellement bien occupée de nous !

5

C'est parti pour une journée à traverser les États-Unis ! Levés à 7h30, notre premier avion de JFK décolle a 11h35 pour se poser à Minneapolis (on mange au Shake Shack ). 3h de vol, nous dormons beaucoup pour récupérer la nuit courte ! 1h30 d'arrêt dans l'aéroport et c'est reparti pour 3h de vol à nouveau jusqu'à notre destination finale. Là, on s'ennuie beaucoup, c'est loooong !

Arrivés à l'aéroport on prend un bus privé qui nous amène à l'hôtel où on a loué notre voiture. Et c'est parti pour nos premiers pas sur les routes. On traverse des voies multiples très moches. A première vue, la ville ressemble à une immense autoroute affreusement moche. C'est bien la ville des voitures ! Puis on quitte les grandes voies d'un coup pour se retrouver dans un quartier résidentiel avec de grandes maisons et là.... on comprend que c'est là où on va passer 3 nuits.

On rencontre Cathy notre hôte chez qui on a booké les nuits via Airbnb.

On va à pied chercher à manger dans le centre commercial du coin et on revient à la maison. Petite surprise désagréable en se couchant : ma valise a été ouverte au contrôle des douanes et ils ont inspecté le livre sur l'exposition de costumes que j'avais acheté et pas encore ouvert. Il est à présent abîmé, sali, les coins talés... je fais des photos et j'envoie un mail de plaintes sans grand espoir. Bouh !

6

Nous avons deux jours entiers à LA seulement donc nous décidons de passer le 1er jour dans le centre historique de la ville. Mais avant cela, nous partons tôt le matin pour aller au Walmart le plus proche (40min) afin d'acheter le matériel de camping dont nous aurons besoin pour notre road-trip.

Les Walmart sont des magasins imbattables en terme de prix. Par exemple, nous avons vu des vélos style hollandais à 115 dollars (j'ai dû me refréner pour en acheter un et me l'envoyer en France tellement c'était pas cher !) !! Nous avons payé 150 dollars pour une tente, un matelas gonflable, un duvet, deux oreillers, un gonfleur, un kit téléphone de voiture, un allume cigare usb et notre repas a deux du midi et soir !

Ensuite nous allons donc au nord de Downtown et nous découvrons enfin une autre facette de Los Angeles plus charmante : plus d'autoroute mais des maisons, rues résidentielles, pour ensuite découvrir les grands buildings ! Et nous ne sommes pas déçus ! On laisse la voiture sur le toit d'un parking (10€) et on se balade à pied.

On passe une heure dans The Last Book Store : c'est une ancienne banque transformée en book store et galerie de créateurs et artistes en tout genre. Hyper bien décoré, l'endroit est chaleureux, fun et original ! La salle des coffres devient le département des crimes et livres surAlien

On découvre ensuite le hall du Bradbury Building, ancien hôtel très classe conservé en parfait état. Il se trouve en face du Grand Central Market dont on ne regarde que la devanture.

On s'arrête à côté boire un café glacé et une limonade fruitée au The blue Bottle, un très chouette café que nous avions découvert à Brooklyn.

Ensuite on part à la recherche d'un bâtiment designé par Franck Gehry : après avoir vu le bâtiment de Vuitton à Paris puis celui de New York vers le Brooklyn bridge, ce sera le 3ème Gehry que nous voyons en moins de 10 jours ! Cette fois-ci c'est le Walt Disney Concert Hall que nous découvrons. Et whaaa ! On passe plus d'une heure à visiter l'extérieur, faire des photos de chaque courbe, tester d'autres points de vue, apprécier les angles... on adore ! Juste à côté se trouvent les deux bâtiments des musées contemporains, The Broad et celui de Mica.

On reprend la route pour aller au Griffith observatory, lieu où Lalaland a tourné une très belle scène. Depuis, l'observatoire est pris d'assaut chaque fin de journée pour que les fans du film et d'autres, profitent du sunset pour admirer la vue magnifique. Il est compliqué de se garer, c'est payant jusqu'à une certaine heure apparemment car quand on arrive enfin à trouver une place, un ranger nous dit plus besoin de payer les 4 dollars par heure. On marche jusqu'à l'observatoire, on peut même voir les fameuses lettres d'Hollywood au loin. A l'intérieur, il y a des explications sur le ciel, une expérience Tesla. On y reste peu car beaucoup trop de monde. En partant, on a droit au spectacle d'une arrestation de deux jeunes menottés entre deux voitures de flics gyrophares en marche et même survol d'avion avec lumières. Comme dans les films ! Ils mettent les gros moyens les américains !

7

On commence la journée avec petit déjeuner au bord de la piscine 😀 La maison de nos hôtes est vraiment très agréable.

Ensuite on part pour Venice Beach. D'abord on se balade dans Venice Canal où toutes les maisons rivalisent entre elles d'architectures originales et où on passe par des petits ponts et ruelles. C'est reposant et ça fait rêver ! On veut changer son jardin, acheter telle maison et faire un tour en barque hippopotame !

Ensuite, on rejoint la plage Venice beach. A la fois touristique, joyeux bordel, mélange de communautés très différentes ( muscle mans, skateurs, girls et kékés, familles,...), boutiques attrape-touristes, vendeurs artistes perchés, vendeurs médecins prescrivants de la marijuana légalement, sdf,etc Bref, il y en a pour tous les goûts ! Peu de photos, on a surtout utilisé le reflex de Ts.

On se pose sur la plage et on y passe quelques heures. Eau glacée, on ne se trempe que les pieds 😀

On repart vers 18h en refaisant un tour dans Venice Canal, ka lumière a changé, c'est encore plus beau ! On achète de la nourriture dans un magasin bio et on mange sur place. Retour à la maison, demain on prend la route !

8
8
Los Angeles, calico ghost town

On the road ! Calico, Kingman

On part tôt, on fait le plein d'essence, on vérifie les pneus et c'est parti pour 8 jours dans le désert ! Les paysages sont très spectaculaires et les couleurs changent vite.

Premier arrêt après 2h30 de route, Calico Ghost Town. C'est une ancienne ville abandonnée après la ruée vers l'or, reconstituée et devenue le témoignage de cette époque. Les américains savent très bien faire les choses ; chaque maison renferme un magasin et c'est presque tant mieux car il fait 40 degrés donc chaque endroit ombragé avec une clim est un bonheur !

On reprend la route, nous avons 3h jusqu'à notre première étape, la ville de Kingman, un peu après Laughlin. Nous traversons des paysages impressionnants : des plaines de désert plus ou moins arides, peu de voitures. Des paysages qui n'existent vraiment pas en France ! Tu te sens tout petit dans cette immensité. La végétation autour de la route change tous les 10km !

Vers 16h sur le chemin, j'avais réservé par Booking un motel à 50 € la nuit avec piscine, sur la route 66 !! Pas trop cher mais bien moche ! Mais au moins c'est propre et pratique. On ne verra pas la piscine, épuisés on se couche vers 22h30.

9

On part vers 9h en direction du Grand Canyon. On a 3h de route à parcourir mais on est très fatigués et on a mal au dos et des grosses migraines. On lira dans la journée que c'est peut-être dû à l'altitude. Bref, comme on n'est pas en grande forme, on y va mollo. On parcourt une centaine de kilomètres sur la mythique Road 66 et les paysages continuent à changer et nous émerveiller tous les 30 km !

On s'arrête devant un ancien diner transformé en une sorte de musée gratuit et magasin de souvenirs. Très cool !

On continue notre chemin et on s'arrête vers 14h pour manger dans un vrai diner. Devant celui-ci, il y a une sorte de reconstitution de ville avec prison ! Puis on continue notre route !

On arrive vers 16h à notre hôtel à Flagstaff réservé pendant le repas sur booking. Le L downtown flagstaff est carrément mieux que le précédent et encore moins cher ! Pour 47€ à deux, la chambre est spacieuse, on a une baignoire, petit déjeuner, lit king size et moins moche ! Bref, parfait pour ce prix là !

On va visiter Flagstaff qui est assez mignon à faire à pied. Mais on se fait avoir par une pluie soudaine qui va même se transformer en grêle ! On boit un verre en attendant que ça passe et après avoir acheté à manger on rentre à l'hôtel. On se repose pour demain, le Grand Canyon !

10

On a essayé de partir tôt de notre motel pour faire notre premier trail à la fraîche. Départ 8h mais il faut encore 1h30 de route avant d'atteindre l'entrée du parc. Au final, à 10h on entamait la descente de Bright Angel trailhead.

5km à descendre / 1h30 5km à remonter / 2h12

Après nos 10 km, on a mangé au village center. Il y a une poste, un grand magasin de souvenirs avec snack à l'intérieur et même la Chase Bank. On se balade en voiture dans le parc pour voir les différents points de vue sur le chemin est du Grand Canyon puis on quitte le site vers 17h. On compte faire 2h de route jusqu'à Page pour être sur place dès le lendemain pour visiter Antelope Canyon et continuer notre route jusqu'à Bryce Canyon.

Problématique du jour : après avoir regardé les motels, campgrounds et Airbnb, tout est complet ou hors de prix (250 dollars minimum !). On décide d'aller jusqu'à Page quand-même et de voir sur place. Arrivés là bas, on va au camping qu'on avait appelé et qui nous avait annoncé la règle du 1er arrivé, 1er servi. Sans surprise ils sont complets. On décide de tester une option qu'on avait lu sur un blog : dormir sur un parking Walmart ! Et la chance c'est qu'il y en a un à Page !! Les Walmart sont l'équivalent des Primarks en France, très peu cher, qualité nulle, éthique déplorable. Aux USA la plupart sont ouverts 24/24h et offrent la possibilité de dormir dans ta voiture ou ta caravane sur le parking ! C'est même la personne de l’accueil du camping qui me confirme cette possibilité ! Nous ne sommes pas les seuls à faire ça ; caravanes et voitures s'installent en même temps que nous :) On mange notre repas acheté au Walmart sur le trottoir et c'est parti pour une nuit gratuite dans le coffre de la voiture aménagé avec notre matelas gonflable :)

11

Une nuit courte et pas si mal. Pour ma part j'ai un peu suffoqué dans la voiture fermée, réveillée à 2h30 du mat pour ça, mais ça aurait pu être pire. On se lève à 8h30, on achète un petit déjeuner à Walmart et on part pour rejoindre en 15 min un tour pour visiter Antelope canyon. Il fait un peu couvert, on a peur que la visite soit moins intéressante car nous allons voir des roches rouges sublimes quand les rayons tapent dessus. On peut visiter deux canyons, le Upper et le Lower. Nous sommes sur les terres des indiens Mojave, nous ne pouvons pas visiter seuls les canyons, il faut passer par un tour guide et payer aussi un droit d'entrée sur les terres en plus de l'entrée du canyon. On va dans le premier tour guide qu'on trouve, le Upper, apparemment le plus fréquenté. C'est un grand parking avec une tente et des caisses sommaires. Mais un Mojave nous dit que c'est complet pour les 3 semaines à venir ! En fait il faut réserver à l'avance et souvent ça se fait par le biais des hôtels qui font le lien. La visite est de 50 dollars par personne. Et de 10h15 à 12h30 c'est 10 dollars plus cher car la lumière est parfaite à cette heure là ! Le mec nous dit de tenter notre chance dans les autres tour guides, parmis lesquels l'un est à 6 miles, le plus loin. On décide de s'y rendre en se disant que peu de gens choisirait de tenter leur chance avec celui qui est le plus loin.

Banco ! On arrive sur un autre parking plus vide et une caisse encore plus sommaire ( juste une table et deux femmes). C'est pas le upper ni le lower antelope Canyon mais un troisième dont aucun guide ne parle, le Canyon X. Je suis un peu hésitante mais la femme me montre des photos, ça a l'air magique ! Et c'est 38 dollars par personne.

Une grande voiture pour 7 personnes vient nous chercher et on traverse une plaine déserte pendant 10 minutes. On arrive au site, on doit descendre à pied 5 minutes pour rejoindre le guide à l'entrée de la cave. Et c'est déjà beau ! Première cave, magnifique, on prend le temps de faire des photos, on est peu nombreux et les 3 guides mojaves sont sympa, ils nous aident à faire de belles photos, des panoramas. On marche ensuite à la prochaine cave, 5 min. Le parcours est chouette, pleins de signes sur le chemins avec des petites tours en pierres. On arrive vers l'entrée de la cave, aidés par le son de la guitare du guide qui joue à l'intérieur. L'ambiance est du coup très différente, douce et apaisante. 2ème cave superbe aussi !! Et le guitariste mojave hyper sympa. On revient au début à pied pour reprendre une voiture jusqu'au parking. On questionne la femme mojave qui conduit au retour et elle nous parle de la langue mojave, de la culture et des traditions enseignées aux jeunes mojaves d'aujourd'hui. Retour instructif et sympathique. Je recommande vraiment de faire cette visite du Canyon x où tu es peu nombreux, tu as le temps de prendre tes photos, pas de timing, personne ne te presse et tu apprends des choses sur les natives qui sont hyper sympas.

On continue notre route vers Bryce Canyon. Vers 14h30 on s'arrête a Kanab pour manger et prendre de l'essence. Pas grand chose à dire sur cette ville, il ne nous semblait pas y avoir de trucs intéressants à y faire à première vue. On est encore à 1h30 du camping dans lequel on va essayer de dormir ce soir pour être juste à côté du parc.

Le camping s'appelle Ruby's Inn rv park and campground.

12

La nuit a été... froide !!!! 4 degrés, on ne s'y attendait pas. On n'était pas préparés pour ça, on a souffert dans notre tente. Les changements de températures sont impressionnants. On parcourt des grandes distances et on passe par des montagnes du coup on ne fait pas attention à cela durant notre voyage mais on vient de le payer lors de cette nuit. [plus tard on comprendra que c'était l'endroit le plus froid de notre voyage, qu'on avait décidé de faire notre première nuit en camping ici au hasard. On vivra l'inverse dans quelques jours 😀]

On a donc peu dormi, on part tôt, vers 7h30-8h. On arrive à 8h30 au parc de Bryce Canyon mais on dépasse le village center qu'on ne voit pas, puis on cherche où acheter un ticket pour une balade à cheval, on a aussi du mal à trouver puis on apprend que c'est complet. On cherche donc un trail pas trop grand et avec tout ça, on trouve enfin notre programme et nos repères vers 10h30 ! Notre choix se porte sur un départ au Sunset point pour le Rim trail puis la Boucle de Navajo and Queen pour terminer au Sunrise point. Bryce Canyon semble au premier abord être une grande forêt, pas très dépaysant du coup. Puis on passe par des petits sentiers pour arriver aux view points, là où commencent les trails et là... baffe monumentale !! Le paysage change radicalement ! Pierres rouges, blanches, jaune, peu ou plus de végétation, c'est un désert de cailloux style western magnifique !! On fait environ 5 km dans cette splendeur, c'est enivrant !

Au début nous étions seuls et vers la fin du parcours, que nous avons fait dans le sens des aiguilles d'une montre sur les conseils du plans, a l'arrivée vers 12h30, il y avait beaucoup plus de monde dont des couples ridicules qui voulaient tout les selfies possibles et imaginables ( version française ou asiatique, au choix). Je vous conseille donc de venir tôt pour profiter pleinement des trails (et il fait moins chaud, c'est appréciable aussi).

L'après-midi​, on sort de Bryce et on va faire le Red canyon. Sentier quasi inconnu, peu de marcheurs, pas aussi bien agencé qu'à Bryce, on commence notre marche dans une vraie forêt non aménagée. Il y a quand-même un petit chemin qui est emprunté par un groupe en chevaux qui nous devancent. On fait une montée de 3/4 d'heure en espérant voir des arches. Rien de cela sur notre chemin, on n'a pas pris le bon trajet. C'est joli quand même mais cela semble un peu fade par rapport à ce qu'on a vu le matin même. On écourte la montée, on a fait 2h en tout et on décide de rentrer à l'hôtel. Entre la petite nuit, la chaleur, le manque de repas et la peur de rencontrer des serpents, j'ai fait une insolation doublé d'une crise d'asthme ! On se calme donc pour le reste de la journée. Et nos pieds nous disent merci !

Sur le chemin,on réserve 2 nuits dans un hôtel à Hurricane, Rodeway Inn Zion national Park. On mange un cronut dans une Bakery allemande et on achète notre repas du soir dans un Family Dollars(l'équivalent de Tout à 2 euros chez nous). On prépare nos deux jours à Zion et on attend la fin d'une lessive à la piscine de l'hôtel. Vers 22h, on est au lit, crevés !

13

Aujourd'hui nous passons notre première journée à Zion ! On se lève tôt, on avale un bon petit déjeuner continental à l'hôtel puis on met 35 min pour retourner au parc. Arrivés au Village center, on gare notre voiture au parking gratuit et on prend le shuttle gratuit qui dessert les 10 points de départ du parc. On va au 5ème où on a réservé par téléphone une balade d'une heure à cheval (45 dollars par pers). Il faut arriver 30 min avant le départ qui est à 11h. La balade est vraiment sympa à faire, le vieux cowboy moustachu qui s'occupe de nous s'appelle Jim et il est très cool. On a pu peu parler avec lui car on s'est retrouvé les deux derniers de la file. Je n'ai pas osé dégainer mon téléphone par peur de le faire tomber ! Une super balade à faire, tu ne vois pas les mêmes coins que lors des trails à pied, tu te prends pour un cowboys qui découvre de nouvelles terres, de belles sensations.

On mange vers 12h30 et au même point de départ (5), on entame le trail de l'après-midi, Upper et Lower Emeraldes pools suivi d'un 3ème Kayenta qui nous fait terminer au point suivant (6), le Grotto. Ces 3 trails de 4km en tout se font très facilement et offrent la possibilité de longer la rivière, de voir deux chutes d'eau (waterfalls), faire deux passages de rivière par des ponts et au sommet, avoir un endroit magnifique où se baigner, qui rappelle certains paysages sur les îles thaïlandaises ! Vraiment sympa à faire, je crois qu'on a mis 2h à 2h30 tranquillement en se baignant et prenant des photos.

Il est 16h30, on retourne au village center, on regarde un peu les informations, la météo pour demain puis on repart pour l'hôtel. On s'arrête manger une glace et un smoothy énoooormes à Springdale sur le chemin et on achète des manches à balai pour la marche de demain dans la rivière qu'on a prévu (économie de 20 dollars !) ainsi que notre repas du soir au Family dollars du coin. A l'hôtel, on se détend, il est 18h30, on prépare nos bagages pour demain car on quitte l'hôtel, on fait une dernière lessive, un plouf dans la piscine, repas et dodo tôt !

14

Après un petit déjeuner à l'hôtel, on part tôt pour le parc de Zion. Cette fois-ci, nous avons prévu de faire le trail le plus prisé, celui des Narrows. Un super trail à faire en étant bien équipés ! Il commence au point le plus éloigné du center, le numéro 9. La navette gratuite nous y emmène en 40 minutes. Au début, pendant 1 mile, on longe tranquillement à pied la rivière sur une route piétonne. Puis, arrivé au bout de cette balade, le trail commence réellement : on doit aller dans la rivière et la remonter ! Courant, caillous, sable, eau jusqu'aux hanches des fois, cascades à découvrir, gros rochers sur lesquels monter, rivière entre deux roches, c'est l'aventure ! Il est possible de faire 15 km comme ça aller-retour, ça peut durer 8h. Mais on peut rebrousser chemin quand on veut. On a prévu le pique-nique du midi, on commence à 10h, on s’arrête pour manger vers 12h30 et on rebrousse chemin à 13h. A 15h on avait terminé, le retour est plus rapide, on est habitué et on connait un peu le parcours. En revenant au center, on demande une carte : on a dû parcourir 8 km aller-retour, peut-être un peu plus.

Si vous voulez faire un trail à Zion, qui plus est les Narrows dans la rivière, au lieu de vous acheter des bâtons de marche à 15 dollars qui sont NÉCESSAIRES pour ce trail et d'autres comme lui un peu sportifs, mais que vous ne pourrez pas ramener en France et que vous n'utiliserez plus ensuite, achetez dans un Family Dollars ou un Walmart deux manches à balais à 2 dollars, ça fonctionne très bien ! Et avec vos 30 dollars d'économisés, vous pourrez vous faire un bon burger après votre trail :) Et au lieu de vous en débarrasser, à la fin de votre trail donnez-les à des gens qui vont le commencer et qui n'ont aucun équipement (nous avons vu pleins de gens non-équipés par méconnaissance, en tongs, pieds nus, sans bâton). Ils vous béniront et pourront aller plus loin dans leur balade grâce à vous !

Sur la navette du retour, on s'arrête au musée pour aller voir une vidéo de 20 min sur le parc, pas très intéressant. On reprend la voiture vers 17h. On tombe sur un resto grill and shop qui est aussi une ferme d'animaux qui se baladent dans un décor de ville western reconstituée. On fait 3/4 h de route jusqu'à Saint Georges où se trouve le camping du soir. Un camping utilisé plus par les camping-car et les retraités mais propre, agréable, bonne piscine. Proche de la route, on avait peur du bruit mais la nuit sera bonne.

On va acheter le repas du soir et petit déjeuner pour le lendemain au Walmart du coin. On découvre que juste derrière notre camping se trouve un grand lac très joli et un barrage qui bloque son eau (lac artificiel). Retour au camping, on s'installe, piscine, barbecue et au lit vers 22h.

15

Après une bonne nuit au camping ( pas trop chaud, pas trop froid, pas trop de bruit) et un remplissage d'essence (2,39 dollars, vraiment pas cher aux Usa, utilisez une application comme Waze pour trouver l'essence la moins cher du coin) , il est 10h, on file direction la ville de Las Vegas !

On visite The Mob museum dans le vieux Las Vegas, le Downtown. Il explique la création de la ville, son histoire et l'influence de la mafia. Très bien fait, musée interactif avec une belle scénographie. Certains guides sont là pour raconter des parties plus précises de ce qui est exposé et on apprendra que ce sont des bénévoles, souvent des retraités, qui donnent leur temps par passion.

Sur l'ancien strip de la vieille ville, en après-midi, pas mal de gens zonent, un concert se déroule et des sortent d'immenses tyroliennes balancent des gens à toute vitesse au-dessus de al rue recouverte d'un toit de lumières. Impressionnant et glauque à la fois.

On va ensuite à notre hôtel, Aria hôtel and resort, qui se trouve au début du Strip où sont tous les grands hôtels légendaires. Oui, il y a un téléphone dans les toilettes !

Puis on va faire un tour à la piscine de l'hôtel. Ambiance très bizarre, tout le monde est un verre à la main et on sent bien que c'est un terrain de chasse où la frime est de mise. Les maîtres nageurs sont surtout là pour sortir les gens qui vont vomir ou faire un coma éthylique dans l'eau. Les serveuses sont en mini-jupe. Personne ne nage.

Puis on part visiter le Strip. D'abord le Bellagio, notre préféré.

On va voir la fontaine devant le Bellagio.

Puis le Caesar Palace

Le Mirage

Le Venetian, deuxième plus beau !

On rentre à 1h30, les pieds en vrac ! Las Vegas nous laisse une saveur étrange : très impressionnante par son architecture, ça n'en reste pas moins le temple de la consommation et de la démesure. On est content d'y être passé car tant qu'on n'y est pas on est à 10 000 lieux de comprendre à quel point c'est fou même si tout le monde le dit. Mais on est heureux de ne pas s'y attarder plus que ça. Ciao Las Vegas.

16

On quitte l’hôtel en tentant notre chance aux machines à sous et on gagne 5€. On est des fous nous !

12h, départ pour Death Valley. On voit de nouveaux hôtels sur le chemin : New york New York / The Luxor

Arrêt à une station, area 51 alien zone. Ts achète un burger à faire chauffer au micro onde, il est en fait pourri ....

Arrivée à Beatty, minuscule ville, nous allons à Rhyolite juste à côté, qui est une ville fantôme. Il y a aussi le Free Goldwell open air Museum qui est perdu au milieu du désert: un canapé en mosaiques, des fantomes et des installations géométriques avec des cailloux. Très ésotérique tout ça ! A côté de cet espace se trouve une maison faite de bouteilles en verre. Sympa mais sans plus, c'est petit, rapide à faire, il n'y a pas d'explication, on dirait que tout est à l'abandon. Ça ne vaut pas un détour si ce n'est pas sur votre route.

On arrive à Furnace Creek, pas d'hôtels de libres dans le coin, on se rabat sur les campings. La plupart sont fermés à cette époque, la température est trop haute et la saison la plus aimée dans le coin est le printemps pour la floraison dans les montagnes et plaines qui apparemment est superbe. On s'arrête au visitor center mais il ferme juste devant nous. Il a des wc et surtout de l'eau fraîche qui sort des robinets en libres accès, un détail qui a son importance, on le découvrira le soir même ! Il fait une chaleur folle, on est à 48 degrés !! C'est à dire qu'on transpire sur place sans rien faire du tout et que chaque eau ingurgitée semble disparaître au moment même où tu l'avales.

Après avoir regardé sur google, il y a un camping assez bien avec douches et vrais wc juste à côté. On y va et on découvre... un parking dans le désert avec juste un accès wc ( mais du papier et c'est propre), pas de douche, pas d'accueil. Tu as un machine pour payer ta nuit, apparemment 14 dollars et c'est tout ! Il n'y a personne sauf un mec avec sa caravane avec qui on parle et qui nous explique le fonctionnement. Lui est bien installé, il a de l'eau, une douche et l'air conditionnée dans son camping car. Il fait toujours 48 degrés, je ne suis pas très chaude (ahah) pour tenter une nuit dehors dans ces conditions... On fait le tour, il y a Furnace Creek ranch avec ses lodges, son post office, un mini shop, un musée sur le Borax et ...son golf !! On parle avec les vendeurs et ils nous disent qu'il y a aussi un camping qui appartient au ranch, juste a côté de celui qu'on a vu, 18 dollars la nuit et accès aux douches... de la piscine !! Yeahhh !!!

Heureux, il est 18h et toujours plus de 40 degrés. On prend une place et on attend la tombée de la nuit à la piscine avant d'aller installer dans le camping notre tente !

19h30, on installe et mauvaise découverte, une station essence est à côté et il y a un moteur qui fait un barouf de fou !! On croise les doigts pour que ça s'arrête dans la soirée. 2 autres personnes s'installent à côté de nous, nous sommes 4 à tenter l'expérience.

On va au bar du ranch pour boire un verre et on découvre tous les vacanciers dans cet endroit ! Bières, pizza, vin, nuggets de poulet, l'ambiance est détendue et authentique. Barman très sympa.

En fait le ranch est un petit village à lui tout seul, il n'y a rien d'autre à part lui et le Visitor center à Furnace Creek.Si, en direction de Badwater, il y a une sorte d'oasis : un hôtel très cher avec des palmiers et de la végétation (on rappelle qu'on est au milieu du désert, je me demande combien de litres d'eau cela doit demander en entretien, tout comme le golf du Ranch où on est...), c est tout.

On va au camping pour dormir mais... la température est toujours haute, il fait 39 degrés à 22h30 , et le bruit de la station est toujours là et bien présent... Dormir est impossible : on s'asperge le corps et on boit de l'eau entre deux demi sommeils. A un moment il se met à pleuvoir quelques gouttes mais vraiment pas assez pour rafraîchir quoique ce soit. Les températures vont rester très hautes toute la nuit, comme le bruit, nous empêchant de dormir. Le ciel par contre est magnifique : pas de pollution lumineuse donc on voit toutes les étoiles, c'est absolument sublime.

Donc vous l'aurez compris, on ne fait pas de camping en été dans la Death Valley ! Ca a été notre deuxième erreur de dodo après avoir dormi dans l'endroit le plus froid de la saison 😀

17

A 5h du matin, on abandonne : on plie toutes nos affaires car un tonnerre se fait entendre. On dort 3/4h comme on peut dans la voiture en mettant de temps en temps l'air conditionnée puis on va prendre des douches, faire une trempette dans la piscine avant de commencer notre journée, très enfarinés.

On met 30 min pour rejoindre Badwater qui est plus au sud. On descend beaucoup, nos oreilles nous font ressentir le changement d'altitude. Arrivés en bas, on découvre un ancien lac asséché qui a laissé derrière lui une étendue blanche immense dû au sel et au borax très présents. C'est beau, c'est calme, c'est chaud malgré le vent qui nous aide à parcourir à pied après le ponton une quinzaine de minutes de marche.

On se rend compte arrivés à la voiture qu'on a énormément transpiré lors de cette petite balade de 15 minutes seulement : j'ai bu un litre d'eau sans m'en rendre compte. Donc les vigilances de partout expliquant qu'il faut avoir avec soi 4 litres d'eau par personne sont vraiment véridiques et nécessaires !

On remonte ensuite sur Furnace Creek. Sur le chemin, on voit une route avec indiqué Devil's golf. Il semble que soit un espace blanc salé encore, on n'y va pas mais par contre on prend l'Artist road qui ne s'emprunte que dans un sens en voiture et qui rejoint la route de Badwater. C'est sublime ! Des roches de toutes les couleurs, une route noire parfaite qui serpente et offre des nouveaux paysages à chaque virage, qui donne des petits hauts le cœur amusants en montant et descendant sans cesse, ça donne envie de tout prendre en photo ! C'est très calme aussi. Il y a un premier view point au début de cette route, où on doit monter à pied une colline, pas le plus intéressant. Ensuite il y a une route avec Artist Pallette, c'est là où vous découvrirez le plus de couleurs de roches différentes et les plus proches entres elles. A faire !

On passe à nouveau par Furnace creek et on s'arrête au visitor center, très bien fait, petite exposition de l'histoire du château de Death Valley ( on ne peut pas le voir, la route pour y accéder est fermée à cause d'un flush flood), expo sur faune et flore. Les rangers nous donnent des lunettes spéciales pour admirer l'éclipse tant attendue aux USA ces derniers jours. Nous pouvons la voir à 80 % à 10h21, elle n'est pas totale mais ça reste impressionnant. On recharge aussi nos bouteilles d'eau fraîche.

On prend la route du nord jusqu'à Mesquite Flat pour voir les dunes de sable. Beaucoup de monde. Sympa mais sans plus, en même temps on était crevés, avant de sortir de la voiture, on a dormi 15 min.

On reprend la route pour l'ouest du parc. Arrêt à Stovepipe wells village. Boissons à 1,25 dollars : café et coca pour se réveiller + essence à 3,05 dollars, le plus cher qu'on ait vu. Le shop nous a fait du bien pour les boissons et l'air climatisée. Sinon, inintéressant.

On continue jusqu'à Panamint springs, qu'on a presque loupé tellement il n'y a rien à voir, on est passé devant sans s'en rendre compte, il n'y avait que quelques caravanes. Puis sur la gauche juste après il y a une route de graviers sur 3,2 km (petite pancarte au début qui indique Darwin) qui conduit à une balade sur sentier de 1,6km jusqu'aux Darwin falls. La balade se fait très bien, nous avons la chance d'avoir le ciel ombragé et comme depuis Furnace on remonte en altitude, les températures commencent à descendre et être moins étouffantes. Le premier kilomètre est plutôt aride et on emprunte une rivière asséchée en suivant une canalisation blanche sur le côté droit. Puis d'un coup, il y a des arbres, de la végétation de plus en plus verte, des roseaux, on remonte une minuscule rivière sur les 500 derniers mètres en passant aussi par des grands rochers jusqu'à la cascade. Des libellules, des minis grenouilles, des lézards, des grandes sauterelles vertes, de l'herbe touffue, et de l'eau en plein Death valley ! C'est tout petit, très préservé, il est interdit de se baigner dans l'eau, on se croirait arriver au paradis avec les libellules qui se courent après. Ça fait très paysage parfait de dessin animé :) C'est très inattendu de voir ça à Death valley, à faire absolument ! Compter 1h30 aller/ retour.

Darwin falls 

On sort ensuite du parc, direction Yosemite. On dormira dans un motel à Bishop, réservé en ligne à 6h du matin. Plus de camping pour l'instant, même si les températures deviennent meilleures sorties du parc, il faut qu'on passe une bonne nuit pour récupérer ! On s'arrête sur la route à un cimetière datant de 1885, au milieu de rien du tout.

Arrêt à Lone pine, qui est une petite ville très mignonne, typique, devantures stylées, supérette pas chère, on achète de quoi manger pour ce soir. Il y a un musée des films mais on n'y est pas allé. Ça avait l'air intéressant, on aurait aimé avoir le temps de découvrir cette petite ville.

Arrivée au Mountain view motel à Bishop qui semble aussi une petite ville sympa. Accueil avec zéro sourire, l'hôtel est correct, piscine bien mais trop cher pour ce que c'est. 76€ de mémoire.

18

On part tôt le matin, 7h30, car on n'a pas encore de logement pour ce soir donc il va falloir arriver tôt aux campings pour espérer avoir une place vers le Yosemite village qui est au cœur du parc. 1er arrivé, 1er servi ! Et on a 3h de route...

On traverse des étendues arides qui commencent à prendre des couleurs. On est encore étonnés de voir se côtoyer des paysages si différents. Ils sont de plus en plus vert, des lacs apparaissent, des montagnes enneigées (on aura vraiment tout vu niveau températures et décors!). Il fait 64 degrés Fahrenheit ( 18 degrés celcius), il fait plus frais !

On met finalement 3 h pour arriver à notre vrai point d'arrivée qui est le camping nommé «camp 4» où on espère trouver de la place pour cette nuit. Il est inscrit «full» mais il y a une file d'attente car si des personnes décident de partir le matin, on peut avoir de la chance et donc prendre leur place. Au bout d'un moment, la ranger nous dit que c'est vraiment complet et qu'on doit aller dans d'autres camps où ils font les «1er arrivé, 1er servi» comme eux. On décide d'aller au half dome village qui est à 10 min en voiture, là il y a le campground office. Une ranger nous indique les 4 camps encore libres mais ils sont à 1h de voiture tous. Ils ont un système de waiting list où tu t'inscris et tu reviens à 15h. Là ils te dispatchent sur les campings dispos selon la place obtenue entre temps par les départs non prévus des campeurs.

Passé 10h chaque jour à cette période de l'année, en gros tous les campings sont complets. Soit tu as réservé jusqu'à 6 mois à l'avance pour ceux qui acceptent la réservation, soit tu viens vraiment tôt avant 10h, soit tu fais la waiting list comme expliqué avant.

Il est 12h, on décide de s'inscrire, au lieu de faire de la route de camps en camps. Ainsi, on peut aller faire une partie du treck prévu, le Mist trail en attendant les 15h.

Mist trail : il commence à «Nature center at happy isles», à 1mile à côté. On va jusqu'à la première cascade en se baladant le long de la rivière, tout est très bien indiqué et juste avant la grosse dernière montée qui nous fait accéder à la chute d'eau, tu peux te ravitailler une dernière fois en eau ( c'est après le grand pont). La chute d'eau est impressionnante, tout comme le courant. On rebrousse chemin et on arrive à 14h30 à l'office. On ne savait pas combien de temps ça nous prendrait donc on a speedé, ça nous a gâché un peu le plaisir. On a fait ça en 2h15, les 2miles a/r de l'office jusqu'au début du trail.

Comme dans un rêve on voit passer une biche et ses deux petits qui traversent la route devant nous. Puis, on attend devant l'office les 15h. Et plus les minutes passent...plus il y a du monde !! Plus de 50 personnes attendent !! Nous on doit être les quinzièmes sur la liste à peu près.

Le ranger arrive, donne des instructions pour les ours et les écureuils par rapport à la nourriture et commence ensuite à appeler les groupes de personnes dans l'ordre des inscriptions. Et.... on arrive 14ème, on a droit à une nuit dans le camping nommé Upper pines, qui est dans Yosemite valley, en plein centre, encore mieux que ce qu'on espérait !! On attend 40 min pour payer et obtenir le ticket puis on file installer la tente et le matelas au camp, à 2min de voiture. Pas de douche dans le camping, la plupart sont dans ce cas.

Le ranger qui dispatche les campeurs  

Ensuite on va au village center pour acheter le repas du soir et on sort du parc par la road 140 pour rejoindre à El Portal des amis qui commencent leur road-trip aux USA, dans le sens inverse du nôtre. On a plein de conseils à leur donner, à commencer par notre carte America the beautiful pour leur faire économiser le prix du pass (80 dollars) ! Nous, c'est le dernier parc qu'on fait, nous n'en aurons plus besoin et elle dure un an et n'est pas nominative ( on te fait signer la carte mais ils la regardent à peine à chaque entrée). Pour être plus près de leur point de départ du treck du lendemain, ils viennent s'installer sur notre emplacement.

19

On n'a que la matinée encore à Yosemite donc on décide de faire deux minis promenades. La première pour aller voir Bridalveil Fall : 800m de marche, franchement pas très intéressant. On y était à 11h et le soleil ne tapait pas encore sur les pierres et la cascade, c'est peut être pour ça ?

Ensuite on est allé au pied de la Yosemite Fall, par la lower Yosemite Fall. Pareil, petite balade, mais beaucoup plus sympa parmi les immenses arbres de la forêt, balade ombragée donc. On arrive au point où on peut voir et photographier la cascade. Pour quitter un peu le monde, on va dans les rochers en contrebas et on pique-nique au bord de l'eau au milieu des pierres.

Puis on quitte le parc de Yosemite, direction San Francisco ! Nous avons 4h de route. On s'arrête pour manger vers 15h à Mariposa dans un diner typique ! Pour 19 dollars on a : un plat, un café et un smoothie, on mange pour deux !

Les paysages s'enchaînent, on traverse des plaines avec des champs, du mais, des arbres fruitiers. On traverse le garde-manger des Etats-Unis, au cœur de la région agricole.

On arrive à San Francisco en passant par le pont Oakland Bay Bridge qui est payant, 6 dollars. Et on fait connaissance déjà avec une spécificité de San Francisco : le fog ! Ce micro-climat qui crée un brouillard uniquement sur la ville est impressionnant à découvrir tellement il débarque soudainement aux portes de San Francisco !

Notre hôtel, Casa Loma, est très bien situé. La chambre est petite mais propre et pratique, il y a un évier. Toilettes et douches sont dans le couloir, à partager, très propre aussi. Les murs sont très minces, pas d'intimité, on entend tout. Mais sur les 3 nuits passées, à part un matin à 7h où on a eu l'aspirateur et un mec au téléphone, c était très calme.

Le soir on va explorer le quartier à pied. On mange des wings dans un bar du coin fait en containers.

20

Il faut savoir que la température est très différente dans cette ville, il y a un micro climat dû au «fog», sorte de brouillard qui plane régulièrement sur SF. Le matin, il fait frais et couvert comme au printemps chez nous, l'après-midi il fait bon comme en été mais avec du vent qui rafraîchit le tout. C'est aussi le meilleur moment pour prendre des photos car il y a de la lumière. Le soir c est l'automne, il fait froid ! Donc mieux vaut prévoir plusieurs couches de vêtements et gérer sa température en mettant ou en enlevant des couches. On a eu de 12 à 22 degrés en terme de température pendant notre séjour, en plein mois d'août ! Après avoir vécu la Death valley 3 jours avant, ça fait bizarre ! Mais c'est agréable.

Pour débuter, on se rend dans le centre, le plus touristique, le quartier chinois. On sait que chaque grande ville a son quartier chinois et que c'est franchement pas très intéressant d'y aller mais à SF c'est différent. Déjà parce que la présence des asiatiques a une grande importance dans l'histoire de la ville, lors de sa construction et jusqu'à aujourd'hui. Voir vos guides. Ensuite parce que le quartier a des bâtiments asiatiques très intéressants niveau architecture. Vous pourrez manger pour pas cher, acheter des souvenirs à bas prix et déguster des Fortune's cookies qui ont été inventés ici !

Dans le prolongement du quartier asiatique, se trouve le quartier italien (qui se fait manger du terrain de plus en plus d'ailleurs). Il y a des magasins très stylés. A San Francisco, les packagings, shops, maisons sont quasi tous incroyables ! Tout est très bien fait, bien pensé. C'est très inspirant.

On accède par un escalier à Coit tower. On découvre aussi la 2ème spécificité de San Francisco : ça grimpe raide ! On ne monte pas dans la tour mais on peut voir des fresques à l'intérieur au rez-de-chaussée. On a une belle vue de la ville, on voit au loin l'île d'Alcatraz, à part ça, l'endroit ne nous emballe pas plus que ça.

On redescend par un escalier jusqu'au quai, en passant devant des maisons et jardins très agréables, colorés. On voit au loin le pont de San Francisco.

On va au fameux Pier 39, connu pour ses magasins, loups de mers et départ pour la prison Alcatraz. C'est une sorte de Disneyland avec plein de monde. On regarde un show d'un mec très fun qui fait un numéro de cirque mais teinté de plein d'humour.

On rentre tranquillement à pied en se baladant dans les rues. On passe par le financial district, on va au japan center pour acheter à manger pour le soir , il est 19h30 et on tombe sur un magasin de sushis qui nous file ses 3 derniers plateaux pour 10 dollars alors qu'ils en valaient chacun 5 et qu'ils étaient déjà bradés. On rentre à l'hôtel, on déguste notre butin et dodo ! On a énormément marché aujourd'hui, plus de 20 000 pas !

21

Ce matin, on a remonté toute la rue Fillmore street où notre hôtel se trouve mais aussi où l'on peut voir les Painted ladies, ces belles maisons victoriennes, ainsi que des shops de créateurs. C'est très bobo, des fois richou et d'autres parties beaucoup plus quartier. On en a profité pour s'arrêter dans un magasin de vêtements de seconde main pour faire un peu de shopping. Ici, c'est très prisé et très classe ce genre de shop car la vie est chère donc les "second hand" font partie des achats de tous les jours. La qualité des vêtements est incroyable : quasi neufs et pas passés de mode et les prix sont vraiment abordables. On craque sur des superbes vestes.

On mange sur la terrasse d'une pizzeria pas chère du tout, 3,50 dollars la part. Toujours sur Fillmore street.

On file ensuite en voiture à Lombard street et le quartier Russian Hill. On découvre des superbes demeures victoriennes et la fameuse rue fleurie qui descend en serpentin ( on n'est pas les seuls !). On va à pied jusqu'au croisement vallejo/jones street pour voir une des plus anciennes demeures qui a survécu au séisme de 1906. Et on fait l'expérience des collines de San Francisco avec les rues qui montent et descendent sans cesse et qui sont bien raides !!

Sur le retour, on s'arrête à un café vietnamien, The Soap box café, sur hyde street et on voit passer le fameux cable car.

On part à pied dans le quartier de Mission District. Tout semble neuf, il y a des bars et restos où les trentenaires sortent beaucoup. C'est un quartier très arty, qui serait peut-être l'équivalent de Lyon 7ème si on devait comparer l'ambiance. J'achète des tissus et boutons à Fabric outlet, apparemment LE magasin où il faut aller pour avoir du choix et des bons prix.On se fait un resto ceviche avec la cousine de mon copain qui habite ici. On rentre vers 23h en Uber, nos pieds nous remercient.

On a vraiment apprécié cette ville car elle a plusieurs facettes mais dans l'ensemble elle a un esprit très bohème, tranquille, teinté d'une envie de changer le monde de manière positive, d'innover ! Beaucoup d’entrepreneurs vivent ici et les sièges de Google et autres sont à côté.

22

On part de l'hôtel vers 10h30, on a beaucoup de route à faire dans la journée, pas de logement encore, on verra sur place.Pour ne pas rallonger la route, on décide de ne pas passer par Big Sur en longeant la côte, on va direction Pismo beach. Vers 13h, pause déjeuner sur une aire, rien d'intéressant à raconter. On longe des champs immenses entre les montagnes avec des travailleurs qui récoltent ou sèment sous la chaleur.

Pas de photo pour cette journée, nous avons roulé 5h et j'ai appris un texte de théâtre dans la voiture, c'était une étape pratique et studieuse ! On voulait dormir vers Pismo beach mais arrivés là bas, nous subissons un micro-climat d'un coup : ciel gris, vent et 17 degrés ! Hors de question de rester là pour la nuit, on ne peut même pas profiter de la plage. On continue donc notre route et 20 min plus tard, c'est à nouveau le grand ciel bleu et les bonnes températures, mais nous ne voyons plus le bord de mer. Nous sommes à Santa Maria, les campings sont complets et les motels trop chers mais... il y a un Walmart ! C'est parti pour une nuit dans la voiture sur le parking. Couchés a 22h30 après l'installation, on se réveillera vers 8h30 en ayant super bien dormi !

23

On reprend la route à 9h30, direction Santa Barbara. A notre arrivée, on est agréablement surpris par les bâtiments et maisons blanches de la ville qui donnent un look très espagnol, rien à voir avec ce qu'on avait vu jusqu'à présent. La ville semble de taille humaine, les bus sont très jolis, les devantures de magasins aussi. On prend un shuttle pour longer le bord de mer puis on va tremper nos pieds dans l'eau. Il fait bon mais selon où on se trouve au bord de l'eau, il y a un fog qui plane et fait changer radicalement la température !!

Ensuite on se balade dans les rues de Santa Barbara. On achète les derniers petits cadeaux, dernier shopping. On mange au Mac do et on va visiter le palais de justice avec sa tour, juste magnifique !! On prend plein de photos avant de partir, on aimerait capturer les derniers moments dans cette ville qui annonce la fin de notre voyage.

On reprend la route vers 17h, il y a des bouchons, on est dimanche, les gens rentrent sûrement de week-end. On longe le bord de mer, c'est agréable. On retourne à Los Angeles, la boucle est bouclée. On dort ce soir au Best western plus suites hotel qui se trouve proche de l'aéroport. Je l'avais réservé avant notre départ sur le site Agoda.

24

Un dernier tour dans la piscine, un dernier petit déjeuner gargantuesque à l'hôtel. On pose sur un trottoir notre couverture, nos oreillers, notre matelas et le gonfleur en espérant que quelqu'un qui en aura besoin les ramasse. Ensuite on ramène la voiture de location : le loueur regarde les papiers, le kilométrage (même si illimité), vérifie que tu as mis de l'essence et basta. Il ne regarde même pas s'il y a des éraflures ou pas. On utilise le shuttle gratuit qui nous pose à notre terminal. Norvegian est au B. Et c'est parti pour le boarding pass. On est en avance donc on zone dans le duty free, on mange au Panda express et on change nos derniers dollars. Embarquement à 17h pour un décollage à 18h. On s'arrête à Copenhague à 13h30, après 10h15 d'avion pour un changement.

Si vous louez une voiture aux USA, sachez que vous n'avez pas besoin de la laver avant de la rendre, même si vous êtes allés sur des pistes, qu'elle ne ressemble plus à rien tellement il y a de la boue dehors comme dedans ! Ils la laveront eux-même donc pas besoin de prendre du temps et de l'argent pour ça !

25

Il est 13h30, on a atterri à Copenhague. Le prochain avion est à 19h05 mais on est trop fatigués pour aller visiter la ville. On a pu utiliser nos 18 derniers dollars pour s'acheter à manger. Ils prennent dans l'aéroport les euros, la couronne danoise et les dollars mais ne rendent pas la monnaie pour ce dernier.

19h05 : départ pour Paris. Fin de ce merveilleux voyage !