Par LiseGG
Week-end de 3 jours en Champagne.
Octobre 2017
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Première étape au coeur du vignoble Champenois, à Damery, petit village rive droite de la vallée de la Marne, juste à côté d'Epernay.

Ce village est situé dans le parc naturel régional de la montagne de Reims. Ce lieu fait aussi partit du classement au patrimoine mondial de l'unesco "coteaux, maisons et caves de Champagne".

516 exploitants dans le village. Un large choix s'offrait à nous.

Mais heureusement nous avions une adresse: par connaissance, nous avons visité l'une de ces caves, la maison Maurice Choppin.

Petite maison de Champagne, 6hectares de vignes, qui ne se visite que par connaissance, et sur réservation.

Une visite faite par le jeune patron Benjamin qui nous a expliqué son travail, et la fabrication du Champagne. Toute sa production est en agriculture raisonnée, et respectueuse de l'environnement. Visite très humble, sous le signe du partage d'un savoir passionant par un passionné.


Nous avons rejoins Reims en fin d'après-midi avant d'avoir rouler au milieu des vignes.




2

La visite de Reims a commencé ce matin par les halles du Boulingrin.

Ces halles accueillent un imposant marché le samedi matin. Elles sont de type "arts deco" avec une grande voûte de plus de 19m de haut, et de chaque côté de grandes verrières dans les teintes jaune qui donne une lumière assez particulière. Marché très vivant où nous avons flâné un moment.


Nous avons déambulé ensuite dans les rues alentours jusqu'à la place du forum.

Puis nous nous sommes rendu à LA cathédrale, la fameuse.

Nous devions faire une visite guidée des tours mais pas possible en ce moment; dommage car de là haut belle vue sur les toits de Reims et la charpente de la cathédrale en beton est juste incroyable. Nous avons donc passé un long moment à l'intérieur. D'art gothique, elle est majestueuse avec sa nef de 38m de haut. Une luminosité étrange par endroit grâce aux vitraux, certains d'entre eux ont été créé par Chagal. L'extérieur est orné d'un statuaire spectaculaire.


Attenant à la cathédrale, le palais de Tau, le palais des sacres des rois de France. La visite de ce musée nous montre les riches trésors de la cathédrale et des joyaux de la couronne. Statues, tapisserie, bijoux et habits...


La fin de journée dand les ruelles piétonne fut dédié à un moment shopping.




3

La journée fut consacré à la guerre de 14-18.


Nous avons visité la "Caverne du Dragon", musée du chemin des dames.

Ce site est une ancienne carrière de pierre "creute" qui a servi lors de la guerre des tranchées. Elle a été aménagée par les soldats pour servir de caserne souterraine. Elle est le témoignage de nombreuses occupations successive entre Français puis Allemand.

Ce site touristique se visite avec un guide (1h15 de visite) qui vous retrace les conditions de vie et les différentes étapes de la guerre.

Très instructif et poignant également.


A la fin de la visite nous avons fais un bout du "chemin des dames", la route avec une ligne "bleu" est ponctuée de nombreux lieux importants de la guerre des tranchées.


Nous avons continué la journée sur les traces de cette guerre par une visite du fort de St Thierry.

Ce fort, construit en 1877 a abrité de nombreux soldats en 14-18. Il est complètement à l'abandon et il est cependant visitable grâce à une association qui conserve précieusement cette histoire.

William, notre jeune guide, nous a amené dans les décombres de ce fort. Ils nous a fait revivre les moments forts tout en nous expliquant l'architecture.

Il travail pour les mairies alentours en tant que guide - archiviste et s'occupe de faire vivre cette mémoire malheureusement dur à entretenir.


Nous avons terminé notre journée et notre escapade par notre premier but de ce week-end : se recueillir sur la tombe de Jérôme Poncet, grand oncle de Jérôme.

Jérôme Poncet 22 ans, sergent au 60em régiment d’infanterie est mort il y a tout juste 100 ans "pour la France".

Sa tombe se trouve au cimetière militaire de la "maison bleue" de Comercy à deux pas du chemin des dames.

Il est passé probablement au fort de St Thierry avant de tomber, ensevelie sous les décombres d'un abris effondré par un obus de gros calibre.


Ce fut une journée forte d'histoire et de souvenir de cette guerre qu'il ne faut pas oublier.