Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.

CONTEXTE :

Nous renouons avec la formule qui nous a tant plu pendant plusieurs années auparavant : road-trip en famille, en combi VW, en Méditerranée, au printemps 👍.


TRANSFERTS :

Aller : Haute-Savoie → Venise (600 km ; 6-7 heures de route) ; nuit dans le combi à côté du terminal des ferries.

Traversée Venise → Igoumenitsa (26 heures de traversée)

Retour : Patras → Ancône (24 heures de traversée) ; arrivée prévue à 16 h à Ancône (EN PRINCIPE !)

Ancône → Haute-Savoie : (780 km ; 8h de route en se relayant pour conduire) ; donc arrivée prévue vers minuit. C’était un peu chaud, mais ça devait passer. En principe… RV à la fin du carnet pour le fail ! Qui n’en est finalement pas tout à fait un...


HÉBERGEMENTS :

Campings (et dans ce cas, on monte une tente) ou en "sauvage" à 4 dans le combi.

20
avr

Après-midi de route pour traverser le nord de l'Italie d'ouest en est, jusqu'à Venise...

Garés dans une petite rue près du terminal des ferries d’où nous partirons le lendemain, nous partons à pied vers la vieille ville. Nous trouvons une trattoria dans le quartier étudiant pour le repas de soir.

Nous rejoignons ensuite la Place St Marc par les ruelles et ponts sur les canaux. C’est joli, de nuit ! Retour vers le nord de en vaporetto (bateau-bus) sur le canal.

Nuit dans notre combi dans notre petite rue.

21
avr

dimanche 21 avril :

Petit déj et check-in vers 9 h pour l’embarquement sur le ferry.

Beaucoup de camions embarquent. C'est long... Très long... Départ vers midi.

Journée repos en mer...

Nuit sur le bateau.


lundi 22 avril :

Arrivée en début d’aprem à Igoumenitsa : nous pensions profiter un peu du bord de mer, mais il ne fait pas beau. On ne s’éternise pas : nous prenons la route vers les Météores. Il pleut...

Installation au camping, puis balade dans le village de Kastraki et premier repas du soir dans une taverne. La moussaka est bonne et se prête très bien à cette soirée pluvieuse : ça y est, on est en Grèce.

Nuit au camping Vrachos à Kastraki

23
avr

Nous consacrons une grosse matinée à la visite des météores.

Balades au cœur de l'ensemble des sites...

Puis visite d'un monastère.

Nous achetons le pique-nique dans une boulangerie de Kalambaka en début d'après-midi : ça y est, nous sommes à l'heure grecque !

Rassasiés, nous prenons la route vers Delphes, où nous arrivons en début de soirée..

Nous nous installons dans un super camping qui vient d’ouvrir pour la saison. Nous sommes quasiment seuls et pouvons choisir un emplacement avec une vue magnifique !

24
avr

Petit-déjeuner en terrasse : vue mer, vue montagnes ! 💗

Puis visite de Delphes le matin, dès l'ouverture, avant les cars des TO

Le site est très "en ruine" (moins bien conservé qu’en Sicile, par exemple), mais super beau : très vert, à flanc de montagne, avec une belle vue ! Bref, le cadre est magnifique !

Très joli musée aussi, où les pièces sont bien mises en valeur.

À midi, balade à Arachova : village au pied du Mont Parnasse ! Ambiance montagne ! Repas dans une taverne où nous sommes les seuls touristes. Menu unique, tout simple, pas cher et super bon !

Après-midi à la neige ! Nous grimpons vers la station de ski du Mont Parnasse : jolies vues et balade dans la montagne.

Deuxième nuit dans notre super camping à Delphes

25
avr

Journée où rien ne se passera comme prévu ! 😉

Départ de Delphes vers Athènes le matin : la route est très encombrée, ça n’avance pas, donc nous renonçons à la visite du monastère d'Osios Louka . Peu de temps après, on arrive dans les bouchons aux abords de la grande ville. Alors que nous sommes sur une 4 voies bruyante, poussiéreuse et inadaptée aux piétons 👎, nous voyons le camping que nous avions repéré pour nous poser et aller visiter le centre-ville en bus. Un échange de regard suffit pour qu’on décide de ne pas y aller.

Du coup, on se dit qu'on va se garer vers le centre-ville pour une visite d'Athènes à la journée et d’en sortir le soir pour dormir. Sauf que se garer est impossible.😦

Nouvel échange de regard : on s’en va ? On s’en va !

Un peu "au pif", on se retrouve sur un port où un ferry est en partance vers l’île de Salamine, pour une courte traversée à un prix dérisoire.

On y va ? On y va.

Nous débarquons sur l’île : on roule un peu jusqu’à trouver un accès à la mer entre les pins ! Top ! Nous pique-niquons les pieds dans l’eau en ré-organisant la fin de la journée. 👍

Nouvelle mini-traversée en ferry vers le nord-ouest et route vers Corinthe et son célèbre canal.

Bon, ok… on a vu… Mais l’environnement est "bof bof" : on ne va pas dormir là !

Re-ré-organisation et on décide d’aller dormir à proximité d’Épidaure, pour pouvoir visiter le site le matin… avec un jour d’avance sur le "planning".

Nous arrivons en fin de journée au camping Nicolas 2 à Palaia Epidavros. Celui-ci aussi vient d'ouvrir pour la saison et avec un seul autre camping-car dans le camping, nous pouvons nous poser tout au bord de la mer 👍.

Une balade à pied sur une colline voisine nous offre une vue sur la baie et nous permet de voir les ruines d’un petit théâtre nommé "Ancien Épidaure". Après quoi, nous prendrons notre repas du soir quasiment les pieds dans l'eau et contemplerons un magnifique lever de pleine lune sur la mer. Si ça c'est pas les vacances !!!

26
avr

Petit déjeuner idyllique au bord de l’eau !


Visite d’Epidaure le matin : arrivés dès l’ouverture, nous sommes quasiment seuls sur le site et pouvons profiter du théâtre magnifique au calme ♥♥♥!

Nous reprenons la route côtière vers le sud-est de la presqu’île de l’Argolide, en direction de Methana.

Sur les conseils et indications du guide vert, nous trouvons une balade qui mène à la cheminée d’un ancien volcan. On peut descendre un peu dedans : impressionnant ! Quant au chemin d'accès dans la roche volcanique, il est super beau et nous sommes tout seuls ! ♥♥

Il est 14h quand nos ventres crient famine, mais en Grèce, c’est une heure tout à fait convenable pour s’attabler dans une taverne : ce sera le cas à Vathi, sous une tonnelle, où nous sommes invités à venir choisir nos poissons en cuisine avant de déjeuner au bord du port. Encore Top ! 👍

Nous repartons par une route en corniche au bord de mer jusqu'au joli village d'Hermione.

De là, retour à l’intérieur des terres par des petites routes dans la montagne, jusqu'à Didima, où l'on peut voir une curiosité géologique : un cratère a été provoqué par un effondrement. On y accède par un petit tunnel et on peut en faire le tour. Des édifices religieux y ont bien sûr été construits.

En fin de journée, nous arrivons à Vivari, où nous avions repéré un camping. Celui-ci vient d’ouvrir et nous héritons encore d’un emplacement les pieds dans l’eau, pour la modique somme de 20 €, payables en espèces !

Il fait beau et doux et le camping donnant sur une petite anse, l’eau n’est pas trop froide : on ne résiste pas à la baignade !

Quant au coucher de soleil, il est juste superbe.

27
avr

Départ le matin vers Mycènes : grande balade sur ce site incontournable, mais très ruiné.

En repartant, nous arrêtons pour voir le Trésor d’Atrée : nous apprécions vraiment ces nécropoles monumentales.

Nous reprenons la route vers Nauplie  . Nous nous garons sur le parking de la Citadelle de Palamidi, où nous pique-niquons avant la visite.

De là, nous descendons à pied vers la ville où nous nous baladons en dégustant une glace.

Très très chouette, on aime beaucoup.

Retour à Vivari pour la nuit.

28
avr

Départ tranquille le matin vers le sud. Après quelques courses, nous arrivons à Mystras, pour la visite d’une ancienne cité Byzantine, classée elle aussi au patrimoine mondial de l’Unesco. Il faut se garer en bas et grimper à pied vers la cité antique, par des chemins assez sauvages où nous croiserons chèvres et ânes.

Il n’y a pas foule et c’est superbe : nous adorons déambuler dans les anciennes "rues", entre les vieilles bâtisses et monastères.

Les intérieurs aussi, sont chouettes.

Après cette longue visite, que nous avons beaucoup aimée, nous reprenons la route vers la baie de Gythion, au sud.

Nous tarderons à trouver un camping pour la nuit : le coin ne nous plaît pas trop... Trop plat... C'est qu'on devient difficiles ! Tant pis, on fera avec.

29
avr

Visite de la presqu’île du Magne  : la route serpente dans les montagnes.

Et nous mène à un hameau d'où l'on peut rejoindre à pied le point le plus au sud de la Grèce continentale le cap Tenare.

Après la balade et une baignade, nous reprenons la route entre les villages typiques et trouvons une taverne au bord de l'eau.

Nous remontons par la côte ouest de la presqu’île jusqu'aux grottes de Diros que nous visitons.

Et nous trouvons un camping à Areópoli pour une nuit entre les oliviers et les eucalyptus.

30
avr

Nous poursuivons vers le nord et Kalamata. À proximité, les guides conseillent un lieu peu fréquenté et pas si facile à trouver : l’ancienne Messine ♥♥♥ .

superbe stade ! 

Superbe découverte d’un site archéologique magnifique, encore fouillé.

Nous repartons vers le sud-ouest jusqu’à Pylos.

Après une balade sympa dans cette petite ville, nous prendrons un super repas du soir dans une taverne, où là encore, on nous emmène en cuisine : une "mamie" est aux fourneaux et soulève tous les couvercles pour qu’on puisse choisir nos plats. Nous nous régalons avant d’aller dormir sur le port, le combi garé entre deux bateaux sur cales.

1
mai

Le matin, nous visitons Methoni : le site est très beau, tout au bout de sa presqu'île...

Puis nous reprenons la route vers le nord vers une plage assez sauvage (il y a des vaches juste à côté !) où nous faisons trempette et d’où l’on peut grimper sur une colline où se trouve un ancien Palais de Nestor : c’est très en ruine, mais de là haut, la vue est superbe…

Notamment sur une plage de rêve (et pourtant, les plages, ce n’est pas ce qui nous fait rêver, d’habitude) : la plage Voldokilia qui forme un arc de cercle presque parfait.

complètement à droite, la plage du matin ; à gauche, celle de l'aprem : Voldokilia 

L’accès se fait par l’autre côté. Nous y pique-niquons, nous y baignons, y déambulons et y passons une superbe après-midi (nous qui ne tenons pas plus d’une heure sur une plage de sable en principe !)

Après cette belle après-midi, nous roulons encore vers le nord pour approcher notre première visite du lendemain. Camping à proximité d'une plage d'où nous admirerons le coucher du soleil.

2
mai

Petit déjeuner à l'ombre des pins avant le départ pour l'intérieur du pays...

Nous empruntons de petites routes dans la montagne, entre les chênes verts et les chèvres, pour atteindre le temple de Vassae : celui-ci menace de s’effondrer et est donc sous bâche pour restauration pendant plusieurs années ! Le chantier est impressionnant et malgré cela on devine que ce temple était très beau ; entre autres, il a encore ses murs intérieurs ce qui est relativement rare (on avait vu cela à Agrigente, en Sicile) .

L’après-midi nous nous dirigeons vers les gorges de Loussios . : un sentier permet de descendre dans la gorge, de la longer, de remonter un peu en face pour visiter quelques ruines et admirer le monastère "suspendu" sur la falaise, point de départ et d'arrivée de la balade. C'est superbe et nous sommes seuls !

Après la balade, la route monte vers un village montagnard où nous nous promènerons et boirons un verre face à la belle vue sur la gorge.

De là, nous reprenons la route vers Olympie où nous trouvons un camping pour la nuit… avec piscine. L'eau est encore bien fraîche, mais Vince s’y baignera.

3
mai

Nous avions prévu de visiter Olympie le matin, comme d’habitude dès l’ouverture pour éviter la foule.

Sauf qu’on est le Vendredi Saint de la Pâque Orthodoxe : jour férié et sacré ! C’est fermé jusqu’à midi, après la messe. Du coup, matinée farniente ou piscine pour les plus courageux au camping ! 👍

En fin de matinée, nous descendons vers le site archéologique. Les cars des TO arrivent et tout le monde déambule dans l’unique rue de la ville, où les "marchands du temple" ne sont pas à la messe, eux, et auront largement profité de cette fermeture !

À midi, le site ouvre... et c’est la ruée !

Nous décidons de commencer par le musée alors que les groupes envahissent les ruines extérieures : celui-ci est très beau et comme à Delphes, les pièces sont très bien mises en valeur !

Nous enchaînons avec les vestiges extérieurs : la balade est agréable, mais il y a vraiment trop de monde… Les enfants s'amuseront à compter les petits panneaux de couleur numérotés brandis par les guides des TO !

Après quelques courses pour le repas du soir et quelques balades dans les villages environnants, nous retournons finir la journée dans notre chouette camping... à la piscine ! La propriétaire nous explique que c'est la première fois qu'elle ouvre sa piscine aussi tôt dans la saison : l'eau est très fraîche, mais il fait exceptionnellement chaud...

4
mai

Route vers Patras où nous arrivons en fin de matinée.

Nous trouvons un supermarché pour faire les courses : nous serons à la maison demain soir (enfin, en principe 😇) et le frigo est vide ! Autant remplir celui du combi ainsi que les placards avec des produits que nous ne trouvons pas chez nous, ce qui nous permettra de "tenir" quelques jours en rentrant. Au supermarché, c’est comme un 24 décembre chez nous ! En prévision de la soirée de Pâque. Bon, nous on n'est pas stressés, on prend notre temps on observe et on remplit le caddie...

Après cela, nous trouvons une belle terrasse sur les hauteurs où déjeuner de mezze. La vue est superbe de là haut !

Puis vers 14-15 h, nous nous dirigeons vers le port et l’embarcadère des ferries pour le check-in, notre départ étant prévu à 17h.

Sauf qu’il va y avoir un hic…

Un gros hic !!

Après une fouille assez consciencieuse de notre combi, on nous apprend que le ferry est annulé. Hein, quoi ???

Pas grave, nous explique-t-on ! On nous transfère sur le ferry d’une autre compagnie qui part, en principe, 1 heure plus tard...

Sauf qu’en réalité, à 19h, nous avons bien embarqué, mais sommes toujours à quai... jusqu'à ce que, enfin, les amarres soient larguées.

On calcule vite fait qu'au lieu d'arriver à Ancône à 16 h (le dimanche), ce sera au mieux vers 18 h.

+ 7h30 de route, ça fait sur le coup de 2 h du mat. à la maison.

Gloups… Y a école le lendemain, enfin, le jour même, du coup… Parents indignes...

5
mai

La journée se passe sur le bateau...

Finalement, on accoste à Ancône sur le coup de 18 h 30 (re gloups…)

Et là, c'est pas fini : on attend plus de 2 heures pour pouvoir débarquer. Ça commence à devenir vraiment "tendu" pour nous… Les ados ne savent pas trop s’ils doivent être contents de probablement louper l’école demain…

On quitte enfin la ville, on sort des bouchons et on roule un peu. Sur le coup de 22h, au lieu de retrouver nos Alpes du côté d'Aoste, on arrive à peine à Bologne ; on avale un bout de pizza et surtout un café sur une aire d’autoroute, les enfants se mettent en pyjama et s’installent pour dormir 😴....

6
mai

Je prends le volant, M. allonge le siège passager et dort à côté : Bologne, Parme, Milan, Ivrea...

On change, M. prend le relais et je dors un peu : Aoste, tunnel du Mont Blanc, Cluses....

Enfin, nous arrivons à la maison vers 4 h du matin 👍…

Nous voulons laisser les enfants dormir dans le camion, mais le ronronnement du moteur ayant cessé, ils se réveillent et préfèrent rentrer dans la maison. Vite au lit.

2-3 heures de sommeil plus tard, le réveil sonne.

À 8h, nous étions tous les 4 au boulot… pas très frais, mais tout bronzés :

on a passé de super vacances !