City-trip à Milan

Carnet par thèmes pour une découverte de la "capitale" du nord de lItalie.
Octobre 2019
2 jours
1

Cela faisait longtemps que nous voulions visiter Milan, capitale économique du nord de l'Italie, réputée vivante et animée, célèbre pour son Duomo et sa Scala, ses boutiques et galeries de luxe... Et aussi connue pour la fameuse Cène de Léonard de Vinci abritée par l'un des bâtiments historiques de la ville.... mais... il y a un "mais"... Nous ne la verrons pas...

À savoir...

Pour parvenir à voir la Cène de Léonard de Vinci, il faut réserver à l'avance... OK...

Soit au tarif officiel, sur le site officiel, des mois et des mois à l'avance 😦 ... et il y a très peu de billets...

Soit dans un délai "raisonnable" avant la visite, sur des sites de revente... à des tarifs exorbitants 😡

En effet, l'essentiel des billets est vendu par lots à ces organismes qui revendent ensuite comme ils veulent... 👎

Milan est à 3 heures de route de chez nous : nous irons en voiture (EV), profitant des trajets aller et retour pour un petit "stop" en Vallée d'Aoste que nous aimons bien 😉 Bien sûr, nous effectuons ce séjour hors week-end pour profiter aussi de l'animation commerçante de la ville.

Peu de temps avant cette escapade nous réservons un studio pour 3 nuits entre le quartier des Navigli et le centre-ville, d'où l'on peut tout faire à pied. Un parking (couvert et payant) à proximité abritera notre voiture pendant le séjour. Les hôtels en centre-ville sont hors de prix et les petits-déjeuners pas le point fort en Italie : une chambre avec coin-cuisine est donc tout à fait adaptée).

Côté météo ? Arrivée en fin de journée sous la pluie 😥 . Suivent deux jours pleins de visites au sec, voire au soleil 😀. Départ le 4ème jour dès le matin... sous une pluie battante... Finalement, nous avons eu de la chance 👍

Allez, c'est parti !

2

L'hyper centre-ville est la fameuse place du Duomo,

bordée par ses galeries, d'où partent les rues piétonnes et les rues commerçantes...

De la place, on entre dans la non moins fameuse Galerie Victor-Emmanuel :

De l'autre côté, c'est moins luxueux, plus bruyant, plus vivant...

Les trams, un peu antiques, côtoient les taxis hybrides ;

les boutiques à la mode donnent sur des rues aux pavés mal ajustés...

Finalement, nous verrons que toute la ville est à l'image de ce centre très contrasté !

3

C'est la cathédrale de Milan, imposante par ses dimensions, mais délicate grâce aux innombrables flèches et statues ouvragées, que l'on n'apprécie mieux en montant sur les terrasses...

Lorsqu’on approche du Duomo, on aperçoit parfois la flèche au détour d'une rue... L'arrière du bâtiment est imposant, l'intérieur est riche...

Nous grimpons donc sur les terrasses... en travaux, donc certains accès sont fermés. Mais on est tout près d'une forêt de pierres sculptées, d'arcs-boutant, de flèches découpées, de statues monumentales perchées au sommet de fins piliers. 💗

De là haut, on a aussi bien sûr une superbe vue sur la place (photo de couverture du carnet) et un beau panorama sur la ville.

Visiter le Duomo

Il est préférable de réserver une visite pour avoir un billet coupe-file. En revanche, inutile de le faire des mois à l'avance !

Il y a plusieurs sortes de billets combinés : nous avions pris musée + cathédrale + crypte + terrasses par les escaliers (il y a possibilité de monter en ascenseur, mais c'est plus cher et surtout la queue est plus longue !) ; le billet est valable 3 jours mais on ne peut visiter qu'une fois chaque partie.

On peut aussi l'acheter à des bornes automatiques à l'entrée du musée, mais il y avait la queue...

Et le même, de nuit 💗

4

Parmi les monuments ou lieux célèbres de Milan, il en est deux autres :

Tout d'abord, tout près de la galerie Victor Emmanuel, son théâtre, la Scala, qui a accueilli les plus grands opéras. Nous ne sommes pas spécialement amateurs (pas amateurs du tout, même), mais nous aimons l'atmosphère des théâtres à l'Italienne : c'est parti pour une visite. Il y a un petit musée, puis on accède à la salle des pas perdus et à salle de spectacle, où la mise en scène d'un décor se prépare.

Ensuite, au nord-ouest de la place du Duomo, au bout de la principale et large rue piétonne, le Château des Sforza.

Celui-ci abrite un musée assez éclectique. La visite nous aura beaucoup déçus : assez cher, une partie est fermée sans qu'on nous l'ait dit au moment de l'achat des billets et l'accueil est vraiment peu aimable.

En revanche, le grand parc dans lequel il se situe est chouette et fait oublier le bruit et l'agitation de la grande ville !

5

Quand on ressort de la Galerie Victor Emmanuel par l'est, on entre dans une zone très commerçante et animée, où les enseignes internationales de la mode se succèdent, jusque vers les places San Carlo et San Babila.

contraste tout à fait Milanais piazza San Carlo

Quelques rues plus loin, c'est le Quadrilatero della moda : grosse berlines noires dans les rues, boutiques de luxe, enseignes de grands couturiers... et pas foule... Bof...

Encore un peu plus à l'est, nous nous baladons dans un quartier cossu, toujours très calme, où nous admirons quelques façades et lorgnons à travers les grilles de "jardins" de belles villas...

De là, nous rejoignons le Jardin Public, plus au nord. Les arbres prennent leurs couleurs d'automne et la balade y est agréable.

Après un bref casse-croûte, nous revenons vers le centre-ville par le quartier de Brera : c'est une autre ambiance ! Rues piétonnes, petites boutiques, petits restos ; c'est assez jeune, un peu bobo et bien agréable. Nous arrivons au Palais de Brera qui abrite visiblement une université et plusieurs "musées" dont une pinacothèque réputée (mais cela ne tente pas M. d'y aller).

En revanche, il y aurait aussi un observatoire et un musée d'astronomie : ça nous tente bien, nous entrons. Alors là, comment dire... Nous suivons les indications, déambulons dans les couloirs entre les étudiants... pour déboucher dans un jardin botanique... où se trouve en effet un antique vestige d'observatoire... et d'où l'on voit très bien une coupole sur le toit... Et le musée, alors, où est-il ? Après avoir encore bien arpenté les couloirs, nous le trouvons enfin, au dernier étage, juste avant sa fermeture. C'est tout petit, mais il renferme de beaux objets.

Après cette visite, nous nous promenons encore dans le quartier, entrons dans quelques églises : nous aimons vraiment bien ce coin de la ville.

6

Nous logions Rue Blanche de Savoie, plein sud par rapport au Duomo, donc nous avons visité ces quartiers un peu chaque jour, en début et fin de journée.

Pour commencer, sur notre trajet (à pied) vers le Duomo, nous avons un peu par hasard découvert l'université. L'extérieur du bâtiment nous plaisait, nous sommes entrés sous le porche, et bien, dites-moi, pas mal, comme cadre, pour étudier !



Autre moment, autre quartier, autre coup de cœur : la basilique Saint Ambroise, du XIème siècle sous son aspect actuel, de style roman lombard.


Elle se trouve non loin du Musée National des Sciences... que nous voulions visiter, mais qui fermait sous notre nez... à 16h (horaire d'hiver) au lieu des 18h annoncées jusqu'en novembre en principe...


Non loin de là, se trouve la Basilica San Lorenzo Maggiore , avec sa colonnade menant à une porte médiévale de la ville. Nous y étions le premier soir, pas très tard, mais fin octobre, il fait nuit à 19h... surtout par temps de pluie. Malgré tout, nous avons bien aimé ce quartier.

(la qualité des photos n'est pas top : prises avec le téléphone de  nuit et sous la pluie...) 

Enfin, pour des soirées sympas, le quartier des Navigli permet de prendre l'aperitivo au bord de l'eau dans une ambiance animée.

7

Nous avons bien aimé nos deux jours à Milan, contents d'avoir découvert cette ville qui attisait notre curiosité, mais soyons honnêtes, sans plus.

Nous avons trouvé les richesses de la ville mal mises en valeur (à part le Duomo), les horaires peu fiables et l'accueil pas toujours à la hauteur.

La ville en elle-même est bruyante, surchargée de voitures (et pas des Fiat Panda comme dans tout le reste de l'Italie !) et vit davantage du business que du tourisme. Bref, une capitale économique, plus que culturelle. Pourquoi pas, mais ce n'est pas ce que nous recherchons en Italie...

Finalement, après avoir visité Turin (réputée industrielle) et Milan, notre préférence va très largement à la première où nous retournerons sans aucun doute ! (https://www.myatlas.com/Licare/courte-escapade-a-turin)