Le Voyage vert de MICI un voyage écoresponsable ?

Du fait de nos convictions écologiques, l'un des objectif de notre projet est de voyager avec un minimum d'impact sur l'environnement. Or, notre projet est-il vraiment éco-responsable ?
Partager cet article
1

Du fait de nos convictions écologiques, nous souhaitons que notre projet ait le minimum d'impact sur l'environnement... mais à quelques semaines du départ, on se pose la question : Notre projet est-il éco-responsable ?

Heureusement, Sylvain et François, les voyageurs et célèbres rédacteurs du site internet de référence pour préparer un tour du monde : www.tourdumondiste.com , viennent de publier un article très complet et comprenant tout un tas de sources fiables sur le sujet intitulé "Limiter son empreinte écologique en voyage".

Nous avons donc souhaité, avec leurs autorisations, se baser sur cet article pour vérifier si notre projet est compatible avec nos convictions et quels pourraient être les choses à améliorer pour être encore plus éco-responsable !

Vérifions donc cela à travers le transport, le logement, les loisirs mais aussi le matériel prévu ...

2

Dans le cadre du voyage vert de MICI, nous avons décidé de ne pas prendre l'avion.

L'article des tourdumondiste, nous a encore plus conforté dans notre choix. En effet, d'après leurs recherches, ils nous apprennent que :

- le transport est la principale cause d'émissions de gaz à effet de serre en France (27% des émissions soit 2.9 T équivalent CO2), dont voici le tableau par type de transport en gramme équivalent CO2 / personne / kilomètre de l'ADEME (Agence de l'environnement) qu'on retrouve dans l'article :

Tableau source initiale ADEME, sur tourdumondiste.com

Cela tombe super bien car à travers notre projet, nous commencerons par prendre le vélo sur 2500 km soit 0 émissions de CO2, puis nous poursuivrons avec les transports les moins émetteurs comme le bus, le train et peut-être le voilier ...

- les tourdumondistes prennent en moyenne 14 vols ce qui correspond à 15 tonnes équivalent CO2. Ce qui fait, selon leur estimation, qu'un tourdumondiste produit globalement (transport, logement, etc.) plus de CO2 (21.4 tonnes) qu'un Français restant en France par an (10.8 tonnes).

Les conseils de tourdumondiste.com : voyager avec d’autres moyens de transport que l’avion, en prenant par exemple le transsibérien (3.5 fois moins de gramme équivalent CO2 qu'un vol long-courrier) par exemple : eh bien c'est ce que l'on compte faire !

Sur la partie Transport, on peut dire que nous sommes éco-responsable ! 😀

3

Pour le voyage vert de MICI, dans un premier temps en Europe, le logement principal sera la tente !

Par la suite, nous nous logerons dans des petits hôtels ou auberges mais aussi chez l'habitant, puisque nous sommes entrain de voir les possibilités d'hébergement avec nos partenaires présents à travers le monde comme Kiwanis International et les associations de malades de Crohn mais aussi au gré des rencontres sur place.

Et bien, selon l'article de tourdumondiste.com, la tente est le logement le plus écologique suivi de l'hébergement chez l'habitant. Ils conseillent également d'éviter les hôtels ayant empiété en pleine nature et c'est tout à fait ce que nous avions envisagé : éviter les structures touristiques de masse, gros consommateurs en énergie et destructeurs de milieux naturels.

Sur le logement, notre projet reste éco-responsable ! 😀

4

Côté matériel, nous réemployons le matériel que nous avons déjà et qui est fonctionnel comme la tente, les sacs de couchage, le matériel de camping pour cuisiner, quelques habits techniques, le vieux VTT de Jérôme qui a 20 ans. Pour le reste, nous essayons d'acheter d'occasion, comme le vélo de Fanny, ou neuf mais de bonne qualité pour que le matériel soit durable dans le temps.

Comme conseillé par tourdumondiste.com, nous allons acheter : des gourdes filtrantes pour éviter les bouteilles plastiques, des savons et shampoings solides, un cure-oreille pour remplacer les cotons tiges, des T-shirts en matière naturelle (laine de mérinos) et Fanny teste la coupe menstruelle à la place des serviettes hygiéniques ...

Jusque là, nous sommes plutôt éco-responsable ... cependant, se pose la question du matériel électronique. En effet, nous envisageons de changer au moins un téléphone pour partir avec quelques choses de solide et durable ainsi qu'acheter un mini-ordinateur portable pour nous faciliter la gestion du blog, le traitement des photos, etc. Du matériel pas très "Low-tech" / développement durable ... Cependant, nous essayons de trouver un ordinateur d'occasion ..

Sur le plan matériel, nous essayons d'être au maximum éco-responsable avec un petit bémol sur le matériel électronique ...

5

Pour le voyage vert de MICI, nous avons prévu de consommer comme ici en France, au maximum local et bio quand c'est possible et gros mangeurs que nous sommes, nous consommerons toute la nourriture et éviterons le gaspillage !

Sur tourdumondiste.com, ils conseillent de limiter la consommation de viande (surtout de boeuf et de veau), limiter la consommation de produits laitiers, de ne pas mangez d’espèces protégées, de ne pas mangez dans des restaurants qui servent dans des assiettes en plastique jetables. Si les deux derniers points nous semblent évidents, nous aurons un peu plus de mal avec la baisse de notre consommation de viande. En effet, même si la production de viande a un fort impact environnemental, ici en France, en plus d'adorer la viande, nous préférons manger de la viande : bio, produite à moins de 2km de chez nous, qui permet de soutenir un producteur local et de maintenir les paysages ouverts en prairies fleuries plutôt que des fruits et légumes exotiques par exemple. Nous verrons en fonction des endroits où nous nous situerons et du contexte de production.

Côté alimentation, nous sommes semi éco-responsable, reste à diminuer un peu la viande...

6

Dans le cadre du voyage vert de MICI, nous allons réaliser des missions humanitaires et pourquoi pas eco-responsable comme le ramassage de déchets si des filières de gestion des déchets existent.

Comme le préconise, tourdumondiste.com, nous allons éviter les loisirs à moteurs (quad, jet-ski, etc.) et être les plus respectueux envers les milieux naturels comme nous le faisons ici en France en respectant la quiétude de la faune ou en restant sur les sentiers par exemple. Nos carrières professionnelles et nos convictions personnelles, nous incitent déjà depuis longtemps à aller dans cette voix.

Sur la question des besoins en plein air, tourdumondiste nous dit "creusez un trou loin de tout cours d’eau et rebouchez-le." Certes, c'est ce qu'il risque de se passer à plusieurs reprises vu la fréquente nécessité d'aller aux toilettes pour Jérôme. Reste, la question des lingettes ... qui produisent beaucoup de déchets, sont non biodégradables (une marque est biodégradable mais ça laisse dubitatif..) et parfois même chimiques ... cependant, dans certain contexte, nous n'avons pas le choix et là la santé et le confort de vie quotidienne passe avant l'éco-responsabilité. Ces lingettes seront toutefois utilisées uniquement lorsque l'eau pour se rincer n'est pas disponible.

Sur les loisirs, nous serons les plus eco-responsable possible, sur les modes de vie comme les toilettes, la santé sera prioritaire.

7

Sur la base de ces différentes catégories, on peut considérer que notre projet est plutôt éco-responsable rien qu'avec le fait de ne pas prendre l'avion.

Il reste et restera toujours des efforts à faire dans les domaines de la consommation que cela soit alimentaire ou matériel mais cela reste vrai peu importe où l'on se trouve dans le monde.

D'après, l'estimation via le site https://planificateur.a-contresens.net, de notre projet d'itinéraire approximatif (vélo le long du Danube, Train en Russie, Bus en Asie du Sud Est et Voilier vers la Nouvelle-Zélande), voici notre estimation de consommation en équivalent CO2 :

620 kg de CO2 (soit 3% de l'estimation moyenne d'un tour du monde par tourdumondiste.com) pour parcourir 35887 km par personne soit une moyenne de 0.017 de CO2/km :

Vélo 0 kg de CO2 pour parcourir 2519 km soit 0 kg de CO2/km

Train 298 kg de CO2 pour parcourir 14910 km soit 0.02 kg de CO2/km

Bus 322 kg de CO2 pour parcourir 9478 km soit 0.034 kg de CO2/km

Voilier 0 kg de CO2 pour parcourir 8980 km soit 0 kg de CO2/km.

Sur cette base là, (à prendre avec beaucoup de pincettes, car ce n'est qu'une estimation sur un itinéraire approximatif ...), on peut dire que notre projet est eco-responsable 😀😉 !!

Pour retrouver l'article complet des tourdumondiste c'est ici : https://www.tourdumondiste.com/limiter-son-empreinte-ecologique-en-voyage

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.