Envie de Chier ici et ailleurs !!!

Dernière étape postée il y a 160 jours
Tout sur les toilettes à travers le monde ...
Juin 2019
10 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 21 octobre 2019

J'avais opté de passer par l'application smartphone de l'association AFA Crohn RCH France qui géolocalise instantanément la position et renseigne l'adresse postale directement dans un lexique avant d'établir un positionnement sur une carte.

Screenshot de l'application AFA Crohn RCH France 

On peut renseigner notamment l'accès handicapé, la possibilité de changer une stomie (poche à caca), si les WC sont publics ou privés et gratuit ou payant, mais aussi les heures d'ouvertures. Il est même possible de renseigner l'adresse manuellement si la géolocalisation ne fonctionne pas. Mais pour tout cela, IL FAUT AVOIR INTERNET et une bonne connexion (3G minimum). Dès le départ, je trouve un toilette sur la route au jardin des 2 rives à Strasbourg. Pas de chance, pas de 3 G ! Ça ne fonctionne pas ! Impossible d'enregistrer la position et ce même manuellement. Après 10 minutes, enfin j'y arrive. Deuxième toilette trouvé de l'autre côté du Rhin en Allemagne. Super ça fonctionne du premier coup. Je continue le chemin, à une vingtaine de borne, je trouve une cabine de chantier que je dois utiliser.

Cabine de chantier Toï Toï 

J'en profite pour vérifier si mes 2 derniers points ont été enregistré. Bizarrement NON ! L'application connait ses limites et de toute façon, je ne capte plus aucun réseau. Première mise au point, je décide d'abandonner l'appli de l'AFA (pour l'instant car trop contraignant) pour une appli qui passe uniquement par GPS "Quick position Save". Le principe est simple, en un clic, le téléphone enregistre les coordonnées à 5 mètres près et je renseigne manuellement si les toilettes sont gratuites/payantes - accès handicapés ou non - accès stomie ou non - heure d'ouverture - public ou privé. En 1 minute, le WC est localisé et enregistré.

Screenshot de l'écran d'accueil de l'appli Quick position Save 

Depuis notre retour, j'ai renseigné les toilettes publiques inexistantes sur Google Maps et complété, commenté celles déjà localisées. C'est long et fastidieux donc pas encore terminé ... de plus, nos pointages "Nature", "Toilettes de chantier" etc. ne peuvent pas être marqués sur Google Maps. Nous avons fait le point avec l'AFA Crohn RCH France qui rencontre de gros problèmes avec leur appli et cherche des solutions pour résoudre tout cela.

2

Pour l’instant nous avons fait un petit bout en France, la Suisse, l’Allemagne et en Autriche.

Le top One étant la Suisse, on y trouve des WC partout, même en plein milieu de la forêt. Ils sont toujours propres, avec du papier toilette, un accès handicapé. J’avais l’habitude de côtoyer les toilettes suisses sur les autoroutes et pour le coup ils étaient toujours payants et ça me rendait fou. Mais dans les lieux touristiques le long du Rhin, ils sont presque tous gratuits.

En Allemagne, c’est un peu différent. Les villes et villages sont plus distants les uns des autres et moins touristiques. On trouve de temps en temps un WC public dans un gros village ou une petite ville mais rarement. Bien évidemment, il y en a dans toutes les grandes villes et les villes plus touristiques. Il n’est pas rare que les commerçants donnent accès à leurs toilettes contre un jolie sourire. Par contre, on trouve dans chaque village et un peu partout dans la nature, de bons vieux toilettes de chantier type Toï Toï, ma foi pas toujours propre mais très utile quand même. Par ailleurs, il n’est pas rare d’utiliser notre très cher mère nature comme cabinet.

Je dirais qu’en France, c’est un peu la même qu’en Allemagne, en moins propre, dans l'hexagone.

En Autriche, c'est aussi un peu compliqué surtout dans le milieu rural. On trouve des cafés et des commerçants qui nous prêtent bien volontiers leurs WC, mais globalement il y en a moins qu'en Allemagne et en Suisse.

Au alentours de la capitale et à Vienne même, il y a des WC partout qui sont même indiqués sur les cartes touristiques. Le long du Danube, sur les plages aménagées, on en compte par dizaine.

Mosaïque des WC recensés sur notre passage (arrêt de bus, lieux publics, parking, hôtel, gare routière,.. 
3

Notre passage en Slovaquie fut tellement bref que nous ne pouvons pas tirer de conclusions sur les "lieux d'aisance" du pays ...

Passons donc directement à la Hongrie. Le constat est sans appel, il n'y a pas du tout de toilettes publiques dans la campagne hongroise que ce soit au Nord-Ouest du pays ou au Sud de Budapest. Il a donc fallu se "démerder" et toquer auprès des quelques commerces rencontrés comme les pharmacies, ou cabinets médicaux. J'en profitai aussi pour visiter les WC lors d'une pause dans un café/bar par exemple.

Au sein de la capitale, Budapest, là c'est différent ... les toilettes sont partout MAIS payantes ! A raison de 1 € ou 200 à 300 HUF ou FT (Forint) par passage, le calcul est vite fait ... mon budget "CACA" journalier pourrait aller jusqu'à 10 euros ! Pour moi, il est inconcevable de payer pour chier et surtout si cher, je sors donc mes deux Jokers : la carte de l'AFA "Urgence toilettes" et la carte Européenne Handicapé ! Grâce à ces deux cartes, je suis passé sans problème à chaque fois sauf une fois où le "gardien des toilettes" était juste CON !

Toilettes hautement sécurisées et surtout payantes !  

En Serbie, la première partie s'est déroulée principalement dans la Nature donc pas de toilettes publiques à l'horizon mais de beaux espaces tranquilles où poser sa "crotte" où plutôt sa "bouze" dans mon cas ! 😉Troncs d'arbres au sol et autres barrières de chemin faisaient office de cuvettes originales tandis que les bornes kilométriques offraient un dossier plus ou moins confortable à l'abris des regards même si nous étions seuls, c'est toujours plus agréable de déféquer planqué.

Toilettes improvisées !  

Plus loin, dans les parties plus civilisées, comme Novi Sad ou Belgrade ou même des plus petites villes, et c'est valable partout en Europe, il y a toujours des restaurants ou des cafés, pour dépanner. D'ailleurs, à force de visiter tous les chiottes, on tombe parfois sur des pépites comme le "toilette couple" ci-dessous :

Photo sans trucage, ni miroir ...  

Et enfin en Roumanie, même dans la partie la plus pauvre de chez pauvre où il n'y a quasiment "rien", tous les 5 à 10 km, les petits villages ont leurs petites supérettes (oui, les centres commerciaux n'existent pas dans cette partie du pays). Et la belle surprise est que chaque supérette dispose de toilettes ! Très sommaires certes mais existants, il s'agit d'un simple trou en forme de triangle à même le sol ! Cela demande un peu d'agilité et des cuisses d'acier (déjà forgées par le vélo).

Les toilettes triangle !  

A Bucarest, où nous avons passé pas mal de temps à parcourir la ville, mis à part dans les musées, et autres cafés, restaurants, les espaces publiques comme le métro ou les grandes places disposent de toilettes mais souvent fermées ou hors-service ...

Autre observation générale, valable partout, les toilettes existantes et accessibles ne sont pas toujours très propres voir dégueulasses et parfois Inutilisables comme le bâtiment à la frontière Roumano-bulgare où les gens préféraient visiblement faire leurs besoins à côté du bâtiment ! Propres ou sales, quand faut y aller, faut y aller !

aperçu ...  

Info importante à noter, à partir de la Serbie, valable en Roumanie, il est indispensable d'apporter son propre PQ ou son PQ propre 😉 à jeter dans les poubelles à côté et non dans la cuvette pour éviter de boucher le tout ... !

4
4
Publié le 21 octobre 2019

Au total, ce ne sont pas moins de 190 toilettes recensées sur 3395 km à vélo ! Soit environ 1 chiotte tous les 18 bornes ...

Parmi ces 190 toilettes : 142 sont publiques, 174 proposent un accès gratuit et donc inversement 16 nécessitent un paiement d'en général 50 cts à 1 €, 68 seulement disposent d'un accès handicapé et 58 sont accessibles 24 h/24.

Plusieurs types de toilettes et différents lieux ont été testés parmi eux, on retrouve : 31 toilettes dans des commerces (café/ pharmacie ou restaurants), 42 toï-toï ou toilettes de chantier et 8 toilettes dans des campings et 3 localisations ont été pointés dans la nature pour cause d'absence de toilettes mais d'envies pressantes !