J+9 à J+19 Dans la vallée ... oh oh ... du Danube

4 étapes
8 commentaires
Un article par étape au fur et à mesure de l'avancée dans la vallée du danube en suisse et allemagne.
1

Suite à l'orage violent au bord du lac de Constance, nous repartons secs vers "Die Donautal" : la vallée du Danube. Après 9 jours de vélo, quasi non-stop, plutôt facile, nous empruntons une voie de liaison entre l'Eurovélo 15 (Celle du Rhin) et l'Eurovélo 6 (Celle du Danube). Cette étape, nous nous en doutions, fut la plus difficile jusqu'à présent... avec plus de 500m de dénivelé positif. Aïe, aïe, aïe ... les cuisses chauffent, les fessiers s'endolorissent... mais ce parcours en moyenne montagne nous offre de beaux panoramas, avec un point culminant à 824 m, les pâtures remplacent les champs et maraîchage du Rhin.

Les panoramas de la route de liaison, le panneau de ligne de partage des eaux et la méga pente de fin d'étape 

Arrivée à destination à Tüttllingen, nous sommes récompensés avec notre 1er "couchsurfing" chez Daniel et Alex.

Avec Alex et Daniel sur les hauteurs de Tüttlingen 

Ce jeune couple très sympa nous a offert le gîte et le couvert, nous a fait découvrir la ville et la "Donau Radler", le panaché local. Ils nous ont également donnés les bons plans pour l'étape suivante, que ce soit les lieux à visiter ou les spécialités à déguster comme les "Maultaschen ou les Apfel Strudel" !

2

La haute vallée du "Donautal", waouh ! On en a pris plein les yeux tellement c'est sauvage et beau. Le fleuve est encore assez étroit, entouré de roches calcaires formant des sortes de cirques par endroits. De part et d'autres du cours d'eau, de superbes prairies fleuries avec un joli camaïeu de violet ... des "Biergarten" typiques en bord du fleuve qui font penser aux fermes auberges vosgiennes permettant de déguster un "Eis Kaffee" ou une bonne "Heffe Weise Bier" ... des "Camping platz" semi-sauvage permettant de planter la tente gratuitement avec coin feu et baignade... tout est réuni pour se sentir bien.

La belle haute vallée du Donau 
3

On descend progressivement le fleuve à raison de 60 voir même 70 km par jour. Les étapes sont faciles avec un faible dénivelé, les paysages un peu plus urbanisés, moins sauvages. Notre cadence augmente, nous dépassons les 500 km au total. Nous nous retrouvons plus à l'amont vers la région de Bavière appelée la "Souabe : "Schwäbisches auf Deutsch" avec le somptueux château de Sigmarigen, la ville de Ulm et sa cathédrale et la petite ville de Leinheim et son château.


Château de Sigmarigen, de Leinheim et cathédrale de Ulm. 

Notre pause hebdomadaire dans la ville de Leinheim, nous a permis de déguster les spécialités locales dans une brasserie typique allemande "HirschBrau". A nous les Maultaschen, le Hirschschnitzel et les Apfel Strudel !


Miam miam !  

Pause bien méritée après tous ces kilomètres et surtout une nuit à la sauvage et c'est le cas de le dire puisqu'à 2h du matin en voulant aller faire un petit pipi, Fanny voit une silhouette au loin. Elle ne bouge pas et attend, la silhouette arrive en zigzagant vers elle. Elle referme la porte de la tente et d'un coup, la bête fait un grognement mi-chien, mi-cochon à quelques mètres de la tente ... probablement un sanglier ! Elle réveille Jérôme qui regarde à l'extérieur, plus rien, la bête à pris la fuite ... ouf ! Plus de peur que de mal, mais une sacrée frousse tout de même ... le cœur battait à 100 à l'heure et la nuit ne fut plus aussi paisible.

Bilan après cette étape : 3 pays : France, Suisse, Allemagne. 595 km parcourus, 45 toilettes recensés.

4

Voilà une semaine que nous traversons la Bavière d'Ouest en Est. Le parcours est facile, il longe principalement le fleuve donc il y a peu de dénivelé. Nous restons à notre rythme de 60 à 70 km par jour avec une pause hebdomadaire. Cela nous convient bien pour l'instant. Les paysages sont un peu plus "langweilig", comme dirait les Allemands, c'est à dire sans grand intérêt sauf les quelques villes et châteaux sur le passage. On peut citer par exemple les belles villes de style baroque et très catholiques comme Kelheim, Regensburg, et Straubing.

Un château de Worth an der Donau, Regensburg, un champ de blé et Straubing.  

Même si ces dernières étapes sont un peu monotones entre les villes, notre voyage n'en est pas moins riche grâce à toutes les belles rencontres que nous faisons sur la route. Il y a les "couchsurfeurs", en gros "Hôtes de canapé", tous supers accueillants, nous cuisinant de bons petits plats et nous faisant pratiquer notre anglais et allemand jusqu'à tard dans la nuit autour d'un verre. Après Daniel et Alex, nous remercions chaleureusement, Yavar et Julia à Donauworth, Simon à Regensburg, et enfin Verena à Straubing, cette dernière née d'ailleurs le même jour que Jérôme, le 03/05/85 !

Merci à Yavar et Julia, Simon et Verana.  

Il y aussi les rencontres locales surprenantes parfois impromptues comme les pompiers rescapés de la fête de Eining et leur fameux Chef, "Shoré" qui nous ont invités à boire une bière mais aussi Angelika, la patronne du camping de Dab Abbach qui nous offert la nuit pour notre "HochZeit Reise", Voyage de noces ! 😉

Merci aux pompiers de Eihing et Angelika du Camping de Bad Abbach.  

et enfin, il y a les cyclistes qui comme nous font des kilomètres et bravent la chaleur, la pluie, le vent, les moustiques et qui sont heureux comme nous !

Petit clin d’œil à Jens et sa femme, Bieke, les Belges, qui roulent depuis 4000 km pour la lutte contre le VIH. Jean-Nicolas, d'Angers, qui roule seul également depuis environ 4000 km et Jo et Ju, les parisiens, qui ont dépassés les 1000 km hier (mercredi 26 juin) et qui ont fait un tour du monde pendant 7 mois avant cette expédition cycliste. Bravo à tous ces courageux !

Jens et Jean-Nicolas (il nous manque une photo de Jo et Ju)

Nous quittons l'Allemagne en beauté avec Passau, que nous venons de passer, avant de rejoindre l'Autriche dans quelques kilomètres. Cette dernière surnommée la ville aux trois rivières est à la confluence entre le Danube, rivière de couleur bleue, mais aussi L'inn à la couleur verte, et enfin l'Ilz, à la couleur noire. On voit très bien les 3 cours d'eau se rejoindre, c'est super impressionnant.

Passau, la ville aux 3 rivières 

C'est à 15 km de Passau que nous franchissons le cap des 1000 km !! On est super fiers de nous, c'est un peu comme si on avait traversé toute la France.

Une arche de caisses de bières  !

Bilan : 3 pays traversés : France, Suisse, Allemagne.

1005 Km parcourus, reste 2280...

L'eurovelo 6 et notre position au 27 juin 2019

62 toilettes recensés ...

To be continued ... <3