De l'autre côté du rideau

Dernière étape postée il y a 6 jours
17 étapes
43 commentaires
118 abonnés
Du 19 juillet au 4 août 2022
17 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 21 juillet 2022

19 juillet 2022


Après la capitale autrichienne hier, place à la capitale slovaque aujourd'hui ! Quel rythme les amis ! 😅


Petite par sa taille, Bratislava n'en est pas moins riche par son histoire. Le centre-ville est très agréable entre les places animées, ...

Hlavné Namestie

... les surprenantes statues posées ça et là, ...

Et oui, Napoléon est passé par ici
Le casque sans pointe est bien celui d'un égouttier symbolisant les travailleurs

... le savoureux mélange de bâtiments de style renaissance, ...

Le consulat de France

... et de bâtiments baroques, ...

Le théâtre national

... et l'un des plus jolis édifices Art nouveau d'Europe : la petite église Sainte-Elisabeth, plus communément appelée l'église bleue !

Elle a été construite entre 1909 et 1913 par Lechner Ödon.

Nous retrouvons les berges du Danube qui, à Bratislava, ne sont pas pleines de baigneurs nus mais de bateaux de croisière ! 😅

D'ailleurs, puisque nous parlons du Danube, saviez-vous qu'il est le deuxième plus long fleuve d'Europe, avec ses 2850 kilomètres parcourus depuis sa source en Allemagne, dans la forêt noire à Breg et Brigach, jusqu'à la Mer Noire ! Il traverse 10 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Moldavie, la Bulgarie, la Roumanie et l'Ukraine !

C'est après avoir constaté à quelques reprises l'empreinte laissé par 45 ans de communisme, ...

L'héroïque partisan

... que nous arrivons devant la Dom Sv. Martina ou Cathédrale Saint-Martin. C'est ici que furent couronnés les rois de Hongrie pendant la période d'invasion de l'empire Ottoman. Parmi les plus célèbres, nous citerons Joseph Ier et Marie-Thérèse d'Autriche !

Nous sommes à présent en plein milieu de l'après-midi, la chaleur se fait bien sentir, mais il en faut plus pour nous empêcher de gravir la colline sur laquelle est confortablement installé le Hrad ou en français le château de Bratislava ! 😉

Il faut que nous vous racontions la triste histoire qui accompagne la construction de ce pont à haubans, avec restaurant panoramique. Dans les années 1967/1970, en pleine ère soviétique, le quartier juif et une très belle synagogue furent sacrifiés pour cette autoroute urbaine. Bien qu'il soit devenu un des symboles de la ville, les habitants de Bratislava ne l'ont jamais porté dans leur coeur au vu des dégâts engendrés par sa création ! Pour autant, il restait bien peu de juifs pour protester, l'immense majorité d'entre eux ayant été déportés avec la complicité du gouvernement slovaque pro-nazi vers les camps d'extermination polonais.

Enfin pour conclure cette journée, nous profitons de la fraîcheur de cette belle fontaine qui fait face au palais présidentiel depuis 1993 !

Palais Grassalkovich, actuellement résidence du président

Bratislava est une capitale à taille humaine, dans laquelle il fait bon flâner mais aussi tester les spécialités culinaires ! 😅 Le plat national, bon au demeurant, est préparé avec des sortes de minuscules gnocchis de pomme de terre servis avec du fromage de brebis : le bryndzové halusky. Nous pouvons vous assurer que ça tient au corps ! 😂

Avant d'aller dormir, petite séance linguistique :

Dakujem veut dire "merci" et n'oubliez pas que "j" se prononce "y"

Prosim veut dire "s'il-vous-plaît" comme en slovène !

Zbohom veut dire "au revoir" 😉

KM
2695

20 juillet 2022


Aujourd'hui nous avons du affronter ça...

Il a fallu circuler là dessus à vélo 😰

... les échangeurs à la sortie de Bratislava ! 😱


Aucun itinéraire cyclable n'existe réellement (à savoir un itinéraire qui ne s'arrête pas en plein milieu de nulle part) entre Bratislava et Piest'any !


Sur les 87 kilomètres, 40 se révèlent être sur une route nationale...

... les températures commencent à sérieusement remonter en Slovaquie, ...

... et la pente n'est pas monstrueuse mais plutôt constante !

Bref un peu galère, ne nous en cachons pas

C'est donc le sens créatif de notre illustrateur préféré qui en a pris un sacré coup ! 😥

Ce n'est qu'une fois sortis de cet enfer, même si le conducteur slovaque est plus courtois avec les cyclistes que l'italien, que Thierry fait sa première photo et vidéo du jour ! 🙌🙌🙌

https://youtu.be/Gy1c6310iDE

Fin de l'étape, heureusement, le long d'un calme canal

Nous voilà enfin à Piest'any, petite ville réputée dans toute l'Europe centrale pour les vertus de son eau ! En récompense de cette journée éprouvante, nous profitons de la piscine, du sauna, du hammam ET du jacuzzi de l'hôtel avant de prendre un bon petit repas salvateur ! 😅

Jolie cité thermale, un peu à l'écart du temps

Allez, dobrú noc ou bonne nuit comme vous préférez ! 😉

La passerelle menant à l'ile thermale
KM
2742

21 juillet 2022


Ce matin, nous démarrons très tranquillement la journée. Nous n'avons qu'une petite étape de 45 kilomètres et 100 mètres de dénivelé positif donc nous en profitons pour rattraper notre retard dans la rédaction du blog, attablés à la terrasse de l'hôtel, un café à la main pour l'un et un Nestea pour l'autre ! 😅


Une fois cette première mission accomplie, nous partons à la découverte de Kupelny ostrov que nous appellerons l'île thermale ! 😉

Rêve de petite fille ou d'orthopédiste ?? 😂

Grands hôtels du début du XXème siècle, ...

Il ne manque que la Castafiore...

... et allées de platanes, lui confère une ambiance unique de ville thermale un peu surannée mais agréable.

La maison de Hansel et Gretel

Tiens... Avons-nous changer de pays sans nous en rendre compte en traversant le petit pont menant à l'ile ?! 😂

Là où d'autres organisent des festivals musicaux... 😋

Et c'est bien ressourcés que nous prenons la route sur une belle piste cyclable...

https://youtu.be/ueMWnJU1k7I

... en léger faux plat montant avec cependant vraiment très peu d'ombre ! 🥵

https://youtu.be/_OTjfklNAnE

Alors certes nous n'atteignons pas les températures caniculaires de l'Espagne mais nous nous en rapprochons dangereusement ! Peut-être est-ce là la raison de notre recherche infructueuse...

Allez nous vous racontons ! Nous cherchions le château de Cachtice, la demeure de la châtelaine Elisabeth Bathory de 1560 à 1614. La connaissez-vous ?! Elle est supposée être l'une des tueuses en série les plus prolifiques. Cette fameuse châtelaine aurait égorgé 650 jeunes filles pour recueillir leur sang et s'y baigner, persuadée de gagner ainsi la vie éternelle. Elle fut alors emmurée dans son château pour ses crimes.

Photo internet...

Et bien après avoir tout tenté avec le GPS et les boussoles des téléphones, après avoir scruté toutes les collines environnantes, nous n'avons pas réussi à l'apercevoir ! ☹️

Tant pis... Nous avons un beau lot de consolation à la place ! 😅

Après un peu moins de 2h30 de vélo, nous voilà déjà à Trencin, face à son beau château...

... bien perché ! 😅 Et ce n'est qu'une fois passée la première porte que nous apprenons que nous ne pouvons pas le visiter ! 😯 Nous n'avons accès qu'à l'extérieur !

Ça tombe bien, c'est justement ce que nous sommes venus voir ! Nous vous présentons le puits d'amour ! La légende raconte que Stefan Zapolya fit prisonnière Fatima, la dulcinée du prince ottoman Omar. Zapolya exigea en échange de sa libération la construction d'un puits dans l'enceinte de son château. Omar et une centaine de compagnons se mirent au travail pendant quatre ans pour trouver de l'eau. A l'arrivée seul Omar survécut et gagna la liberté de sa belle Fatima ! 😀

Creuse Thierry creuse!! 😈

Mais le clou du spectacle reste surtout la vue splendide sur les alentours depuis la cour du château !

Trencin
Et ses environs

Maintenant que nous en avons pris plein la vue, nous redescendons vers le cœur de la ville historique. Après un rapide passage par la maison du bourreau ou Katov Dom, où s'entassaient les condamnés avant leur exécution, ...

... nous retrouvons l'animation des cafés installés le long de l'agréable Mierové Námastie ou place de la paix.

La colonne de la peste, souvenir d'une épidémie au 18e siècle

De là, nous flânons au hasard des rues...

...pour finalement revenir sur la place de la paix siroter un bon petit Spritz avant un excellent plateau de sushi ! 😅

En bonus parce que nous savons que vous adorez ça ! Une petite séance linguistique ! 😅

Vous ne trouvez pas qu'on se sent un peu comme un archéologue tentant de lire les hiéroglyphes avant la découverte de la pierre de rosette ?! Il nous manque la clé ! 😂

Le résumé du jour en quelques chiffres... Petite étape mais belle vitesse moyenne encore ! 🦵

KM
2829

22 juillet 2022


Aujourd'hui, une belle petite étape nous attend... Un peu moins de 90 kilomètres et surtout une montée quasi constante !

Tout commence sous d'excellents auspices ! Nous quittons Trencin sur une belle piste cyclable, bien roulante, assez peu ombragée mais une petite brise légère nous rafraichit juste ce qu'il faut ! Aucune douleur ne vient assombrir le tableau... Bref, tout va pour le mieux ! 😅

https://youtu.be/PgSlgWI5Q74

En traversant un village, nous sommes surpris d'entendre à nouveau des annonces tout au long de notre traversée. En fait, dans tous les villages, nous voyons à espace régulier des hauts parleurs. Ils diffusent des annonces en slovaque (dont nous sommes incapable de vous décrire la teneur) ou bien de la musique. Ça laisse une impression gênante... d'atmosphère 1984 (ça c'est la référence pour ceux de la génération de Thierry) ou de celle des Hunger games (ça c'est plus récent quand même ! 😅).

C'est donc au bord du Vah, un des affluents du Danube, ...

https://youtu.be/pLTDwqKwEGU

... que nous poursuivons notre route, jusqu'à...

... LA côte du jour ! D'ailleurs, le ton est donné dès le début ! 😂 Mais nous nous sentons prêts à relever le défi ! Même plus peur ! 😅

Le profil d'élévation laisse présager une pente modérée qui s'accentue légèrement vers la fin. Effectivement, tout débute tranquillement... trop tranquillement... la pente est bien légère et les kilomètres défilent bien plus vite que les mètres à gravir ! 😨 Accentuation légère il disait ! Si du 16% sur les 100 derniers mètres c'est ce qu'on appelle léger alors nous avons du soucis à nous faire pour la suite ! 😅

Nous les passons, mais la pause déjeuner s'impose au sommet pour reprendre des forces, d'autant que la brise rafraîchissante nous a abandonnés depuis quelque temps et qu'il commence à faire vraiment chaud !

Au sommet de la côte

Nous ne sommes plus qu'à 2 kilomètres de notre hôtel, nous allons enfin pouvoir reposer nos jambes et nos postérieurs ! 🙌

Ou pas ! 😨 Encore une petite boutade du planificateur d'itinéraire... 3 doubles voies de chemin de fer, non mises à niveau (ce qui signifie porté du vélo), sans barrières de protection mais avec des trains en circulation !

Nous tentons notre chance un peu plus loin, puisque sur la carte il y a une route semble-t-il... fermée pour travaux... Et de l'autre côté, c'est le périphérique de Zilina !

C'est donc en longeant les voies ferrées sur un tracé plus que caillouteux que nous finissons par miraculeusement tomber sur une route en contrebas. Plus qu'un petit azimut brutal à travers la végétation à franchir et nous voilà sauvés !

Résultat, il nous aura fallu pas loin de 45 minutes pour faire les 2 derniers kilomètres du jour ! Même dans la côte à 16% de pente nous avons été plus rapide ! 😅

Il va falloir essayer 🤨

Ce n'est qu'une fois remis de nos émotions que nous partons à la découverte de Zilina.

La quatrième ville du pays cultive son identité jeune et insoumise.

La ville universitaire s'étend autour d'une belle place carrée bordée d'arcades, plutôt rare en Slovaquie, le tout dans un dédale de petites rues médiévales.

C'est donc dans une ambiance très vivante que nous prenons la route pour un petit restaurant réputé pour ses plats. Nous ne sommes effectivement pas déçus... il s'agit là d'une petite entrée alors on vous laisse imaginer les plats ! 😂

Tartare maison

C'est donc repus et épuisés que nous sombrons dans les bras de Morphée !

Dobrú noc ou bonne nuit !

L'étape du jour en quelques chiffres... Pas mal le rythme non ?! 💪🦵😉

KM
2910
KM
2910
Publié le 26 juillet 2022

23 juillet 2022


Ce matin nous sommes un peu stressés par le départ. Souvenez-vous de notre mésaventure de hier...

Aujourd'hui, Komoot qui est un planificateur d'itinéraires participatif allemand (plutôt bien conçu) nous fait traverser tout droit le périphérique. Nous espérons qu'il y ait un tunnel (que nous n'avons pas vu hier) et ne comprenons pas pourquoi il ne nous a pas fait passer par là la veille.

C'est finalement avec soulagement que nous quittons sans encombre Zilina...

https://youtu.be/TOt-dhCcaCo

... et entamons cette deuxième grande étape qui nous conduit droit vers l'arc des Beskides, une succession de massifs montagneux appartenant aux Carpates.

Saviez-vous que les Carpates et les Alpes partagent les mêmes origines tectoniques et géologiques ?! 

C'est en atteignant un des sommets du jour que nous quittons la Slovaquie pour pénétrer en Pologne !

Zbohom Slovensko et Czesc (se prononce Tchechcth) Polska ! Alors là on n'est vraiment pas rendus ! 😂

Photo internet que nous remplacerons dès que possible !

Puisque à l'entrée de la Slovaquie nous n'avions pas réussi à nous approcher d'un panneau frontalier, on se rattrape à la sortie ! Par contre aucun panneau signalant l'entrée en Pologne en vue ! Peut-être que nous aurons notre photo à la sortie aussi ! 😅

En pleine campagne

Tout le parcours se fait sur un bon rythme, même si les Carpates nous offrent des côtes moins longues que celles des Alpes ou des Pyrénées mais bien plus pentues que ce que nous avions connu jusqu'à présent ! Les cuisses chauffent mais poursuivent sans faiblir ! 🦵🦵 C'est quand même une bonne machine ce corps humain ! 😅

Les paysages sont superbes, la météo un peu changeante mais pour l'instant clémente... C'est le moment d'attaquer la côte la plus raide du jour, en sachant que nous avons déjà passé des pentes à 16%... Et comme si la pente ne suffisait pas, il va nous falloir atteindre le point culminant du jour sur un terrain peu praticable...

Pas super roulant, et ça monte sévère !!

C'est parti pour le "poussage" du vélo ! 😅 Même à pied sans les vélos certains passages sont épuisants alors nous vous laissons imaginer avec nos engins ! 😰

C'est pire...

4 kilomètres plus tard nous commençons enfin à en voir le bout, plus que 500 mètres... qu'il nous faudra faire sous la pluie ! 😰

Et oui, le ciel clément a cédé la place à un gros nuage chargé de pluie ! Pour l'instant ça nous rafraichit, c'est plutôt bien venu sauf si nous restons trop longtemps sur ce terrain qui pourrait vite devenir glissant...

Heureusement, pour une fois, nous avons de la chance et nous retrouvons rapidement une route...

https://youtu.be/Y0ZdAqjmg9I

... et quittons les petits autels de la campagne polonaise qui nous ont accompagnés pendant notre pénible ascension.

La pluie est intermittente et la température ne redescend pas franchement. Nous hésitons à revêtir nos tenues de pluie. Une première averse un peu plus importante nous convainc à moitié et nous commençons à nous protéger.

Plus que 6 kilomètres avant notre arrivée et il fait encore bien chaud. La pluie s'est arrêtée... Nous hésitons à nous dévêtir quand tout à coup le vent se lève... La pluie le suit rapidement... ainsi que le tonnerre ! Pas le choix, cette fois-ci il va falloir s'équiper complètement ! 😅

A peine le temps de mettre les pantalons de pluie et ça s'est déjà calmé ! 🤨 Le ciel se jouerait-il de nous ?! 😅

C'est donc après une belle journée de grimpette et d'habillage et de déshabillage que nous arrivons à notre logement polonais... avec une terrasse simplement idyllique ! 🤩

L'étape du jour en quelques chiffres... Pour les deux dernières côtes juste avant l'arrivée le GPS devait être aussi fatigué que nous car il n'arrivait plus à identifier le sens dans lequel on progressait et nous indiquait une descente à la place d'une côte ! 🤨

KM
2993
KM
2993
Publié le 29 juillet 2022

24 juillet 2022


Ce matin, c'est le luxe ! Nous entamons la journée par un petit déjeuner sur une terrasse de rêve confortablement installés ! Nous aurions presque envie de rester là pour toujours ! 😅

Mais nous ne pouvons pas abandonner Bonnie et Clyde... Alors en route pour une nouvelle belle étape pleine de côtes ! Même le petit papi avec sa vieille Citroën a calé dans la côte et ne nous a jamais rattrapé, c'est dire comme ça grimpe ! 😂

L'itinéraire du jour est très, mais alors très très vallonné ! Juste avant de prendre cette magnifique photo, nous avons dû gravir une pente à 17% ! Nous atteignons notre limite à la fois cardiaque et musculaire pour la franchir ! 🥵

En haut de la côte

Ça valait le coup, mais entre la journée d'hier et cette côte mortelle, les jambes de Virginie se mettent carrément en grève ! Même les pentes plus légères leur semblent infranchissables ! Il va falloir faire une pause, d'autant plus que nous passons de temps en temps sur la route 44 qui pourrait s'apparenter à une nationale italienne ! 😱 Les polonais, pour la grande majorité, roulent vite et sans prêter la moindre attention aux cyclistes...

Virginie souffre sur cette étape qui lui semble interminable quand soudain...

Un bain pour Clyde

... un bord de canal au calme lui fait subitement retrouver le sourire et le moral ! 🤩

C'est donc sur un rythme de croisière que nous pénétrons dans Kraków, qui nous dévoile ses premiers trésors ! Ce lac est juste splendide, l'eau d'un bleue translucide, le soleil brille ! Bref, belle entrée en matière, vous ne trouvez pas ?!

Zakrzówek

Seule ombre au tableau, une tempête, qui a eu lieu hier, a dévasté les arbres du parc, rendant sa traversée impossible ! Après les voies ferrées, les troncs d'arbres, ... il faut croire que Le Chat ne nous a pas encore porté chance ! 😅

C'est donc par un itinéraire bis que nous rejoignons le centre ville de Kraków, très animé...

https://youtu.be/MPm8pQFG6v0

https://youtu.be/kttw8TnyYsg

... et qui continue de nous émerveiller !

La place Rynek Glówny
La basilique Notre-Dame

Dès nos premiers pas dans cette ville qui fût capitale royale durant un demi-millénaire, nous comprenons aisément ce que Kraków (Cracovie en français) a d'incontournable !

La Halle aux draps
Et ses commerces

Un excellent repas dans un restaurant spécialisé dans le canard et une dégustation de vodka plus tard, nous nous effondrons pour ne plus bouger jusqu'au lendemain !

Médicaments

L'étape du jour en quelques chiffres...

Publié le 29 juillet 2022

25 juillet 2022


Ce matin, nous prenons le bus pour le musée-mémorial d'Auschwitz-Birkenau, une visite bouleversante mais nécessaire.

Image trop célèbre de l'entrée de Birkenau, avec une délégation de jeunes israéliens

Les nazis ont opté pour l'utilisation des bâtiments d'une caserne de l'armée polonaise à Oswiecim pour créer le camp de concentration d'Auschwitz, et ont rasé 8 villages pour l'agrandir et concevoir le camp de Birkenau (Auschwitz 2). Les anciennes bâtisses accueillent désormais des expositions qui ont force de témoignages.

Auschwitz 1 et mémorial de Birkenau

Plus d'un million de personnes ont péri dans ces deux camps de concentration devenus à partir de 1942 camps d'extermination nazis.

De retour à Kraków, nous profitons des derniers rayons de soleil pour nous promener dans la vieille ville...

... en passant par le parc du Zamek Królewski na Wawelu ou château royal de Wawel (pour info les "w" se prononce "v") ...

Le château (un peu hétéroclite, non 😉) de Wawel

... situé au bord de la Vistule, aux berges aménagées en promenade !

Tout à coup, nous tombons sur le dragon de Ljubljana... oups... de Cracovie plutôt ! 😅

La légende raconte qu'un puissant prince, Krak ou Krakus, construisit un château sur une colline au bord de la Vistule et y fonda une ville à laquelle il donna son nom. Les habitants auraient pu y vivre heureux, sans la présence d'un dragon installé dans une grotte sous le château. Cette créature perpétuellement affamée décimait les troupeaux et ne dédaignait pas non plus les jeunes filles. Le prince ordonna alors qu'on remplisse de souffre une peau de mouton et qu'on l'enflamme avant de la pousser dans l'antre du dragon. La bête n'en fit qu'une bouchée ! Comme le soufre lui brûlait les entrailles elle se précipita vers la rivière, but à s'en faire exploser et offrit un magnifique feu d'artifice à la population ! 😅

Le dragon et sa grotte

Nous retrouvons dans le parc, et même un peu partout dans la ville, les traces laissées par la tempête du samedi, avec une quantité importante de branches d'arbres arrachées qui jonchent les sols, voire des arbres entiers.

Malgré tout, nous réussissons à progresser en direction de Kazimierz, le quartier juif.

La partie est de Kazimierz était devenue au fil des siècles un foyer culturel juif qui n'avait pas son pareil dans un autre pays. La déportation et l'extermination des Juifs de Cracovie durant la Seconde Guerre mondiale fît disparaître un temps cette civilisation.

Depuis le quartier possède deux facettes : à la fois quartier bobo en plein essor où l'on retrouve les endroits les plus modes de la ville...

... et secteur touristique avec ses sites empreints d'un émouvant héritage, dont l'une des rares synagogues ayant miraculeusement survécu à la guerre !

Il est à présent l'heure de se sustenter, quoi de mieux pour celà que de poursuivre notre petite balade bucolique...

La vieille ville est ceinturée de parcs

... en direction de la vieille ville...

La place Maty Rynek
Idem
La porte Florian

... pour dîner dans un excellent restaurant et goûter les plats polonais ! 😉

Do widzenia qui signifie Au revoir ! 😅

Au musée de cire, un cousin de Thierry, l'elfe de maison 😉
Publié le 30 juillet 2022

26 juillet 2022


Ce matin, nous entamons la journée par le Musée Czartoryski qui possède la plus grande collection d'art de la ville, notamment le chef-d'œuvre de Léonard de Vinci, la Dame à l'Hermine.

Saviez-vous que personne ne sait exactement combien de tableaux Léonard de Vinci a peint !? Seules cinq peintures n'ont jamais été sujettes à caution dont la Joconde et la Cène font parties, six autres ont pu être questionnées mais la paternité de De Vinci a finalement été établie comme pour la Dame à l'Hermine. Il est également très probablement l'auteur de trois autres peintures dont la Vierge, l'Enfant Jésus et Sainte-Anne et la Belle Ferronnière qui se trouvent au Louvre. Pour les autres tableaux, personne ne peut dire avec certitude que Léonard de Vinci en est bien l'auteur exclusif !

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus :

https://www.liberation.fr/culture/2019/04/30/leonardo-data-vinci-autour-des-tableaux-des-chiffres-et-encore-des-questions_1721949/#:~:text=De%20L%C3%A9onard%2C%20le%20corpus%20le,nous%20avons%20choisi%20de%20retenir.

Après cette entame artistique, nous allons flâner sur le Rynek Glówny, la belle place du marché avec sa superbe Église Notre-Dame aussi appelée Basilique Sainte-Marie.

Elle est juste époustouflante ! 🤩🤩🤩

Le retable, un pentaptyque, demanda 10 ans de travail au sculpteur de Nuremberg Veit Stoss et fut consacré en 1489.

A notre sortie, nous entendons retentir le trompettiste de Cracovie ! 😅 Toutes les heures du jour et de la nuit le hejnal est joué quatre fois sur une trompette depuis la plus haute tour de l'église. La mélodie s'achève subitement, laissant la dernière note planer sans conclusion. Selon la légende, un homme de guet aurait sonné l'alarme, lors d'une attaque turque, mais n'aurait pu finir, la gorge transpercée par une flèche !


Une petite visite de la Basilique Saint-François, aux vitraux Art Nouveau réalisés par Satanislaw Wyspiansky, ...

... et il est déjà l'heure de prendre un bus pour Wieliczka et sa mine de sel ! Nous y faisons la connaissance de 4 français avec qui nous passons un excellent moment !


C'est sous la pluie que nous pénétrons dans cette mine de sel qui n'est plus en fonction.

Espace étonnant et impressionnant

La légende raconte que quand elle était jeune fille en Hongrie, Kinga reçut une belle bague de fiançailles de la part du duc Bolesław de Pologne. Elle ôta sa bague de fiançailles et la jeta dans le puits de la plus grande mine hongroise de Maramureş. Bientôt Kinga se rendit à la cour de Boleslas en Pologne, à Cracovie, où un grand accueil l'attendait. Certains de ses accompagnateurs dans le voyage étaient des mineurs hongrois. Sur le chemin, elle visita les terres de son futur duché. À un moment donné, près de Bochnia ou de Wieliczka, elle ordonna aux préposés de s'arrêter et leur indiqua où creuser. Mais les mineurs ne trouvèrent que de la roche et lui dirent qu'ils ne pouvaient pas creuser plus profond. La duchesse leur demanda alors d'ébrécher un morceau de la roche. L'un d'eux tendit à Kinga un morceau de roche blanche qu'elle reconnut comme une boule de sel. Elle leur ordonna de le briser et, à la surprise de tous, trouva sa bague de fiançailles à l'intérieur de la roche, celle qu'elle avait jetée dans le puits en Hongrie. Tout le monde s'agenouilla face à un tel miracle en comprenant que du sel gemme avait miraculeusement été amené en Pologne par sa bague.

La légende de Kinga

Ce site est tout simplement unique ! L'atmosphère est vraiment particulière. Seule 1% du labyrinthe souterrain de tunnel et de salles, environ 300 kilomètres distribués sur 9 niveaux, le plus profond se situant à 327 mètres de profondeur, est ouvert à la visite !


Les chevaux employés dans la mine n'en sortaient que le jour où ils ne pouvaient plus travailler

Nous découvrons la vie des mineurs dans ces galeries...

Les "pénitents" étaient chargés de faire brûler les résidus de méthane avant qu'ils n'explosent!

... ainsi que leurs créations, ...

Les nains à la mine et Blanche Neige à la maison: société patriarcale! 😉 Les femmes furent longtemps interdites dans la mine...
Sculpture récente à la gloire de l'astronome polonais Copernic

... dont l'une des plus remarquables est la chapelle de Sainte Kinga. 🤩

https://youtu.be/5XYYTCJYUHY

Absolument tout, des lustres au retable en passant par les sols est en sel ! Il fallut plus de trente ans à 3 sculpteurs (2 amateurs et 1 professionnel) et environ 20 tonnes de sel évacuées pour achever ce temple souterrain en 1895.

A droite une sculpture de Jean Paul 2
Réplique de la Cène de Léonard

Cette mine regorge de merveilles comme ce lac d'eau salée dont la teneur est supérieure à celle de la Mer morte !

Même si l'air de la mine a des vertus thérapeutiques pour les affections pulmonaires, nous devons remonter à la surface après cette magnifique visite de 3 heures !

Quelle meilleur façon de conclure cette belle journée, que de s'offrir une nouvelle dégustation de vodka version homme devant et femme derrière ! 😉

La Vodka une boisson d'homme?
KM
3057

27 juillet 2022


Ce matin en route pour la campagne polonaise ! Mais tout d'abord, une fois n'est pas coutume, nous profitons de la matinée pour faire une dernière petite visite ! 😅

Après avoir découvert le premier "influenceur" de selfie, ...

Preuve que l'inventeur du selfie est polonais!!!

... nous arrivons au Château de Wawel ! Au pied du château, une croix commémore le massacre de Katyn. Assassinat de milliers d'officiers et membres des élites polonaises par les russes en 1940, qu'ils tentèrent d'attribuer aux nazis jusqu'en 1990.

La cour dans l'enceinte du chateau, surplombant la Vistule

Après un instant de flottement sur l'organisation du jour car nous découvrons qu'il faut réserver son heure de visite pour chaque partie du château, nous commençons par la Cathédrale de Wawel pour laquelle la seule contrainte réside dans le fait de faire la queue pour acheter son billet.

Les photos étant interdites sur la quasi-totalité du site, vous n'aurez d'autres choix que de la visiter pour la découvrir.

La cathédrale, avec suspendus à son entrée les ossements du dragon (en réalité fossiles de mammouth et baleine) 😉!!

Cependant, nous ne pouvons nous empêcher de la comparer à la basilique Sainte-Marie qui est, pour nous, bien plus belle !

Il est à présent l'heure de pénétrer dans le château et de découvrir les salles royales.

La cour intérieure du château

Les salles en enfilade sont restaurées dans un style Renaissance et Baroque d'origine, et agrémentées de nombreuses tapisseries anciennes ...

La salle des sénateurs

... de mobilier d'époque, ...

... et d'œuvres d'art.

Certes, le site est un bon terrain de jeu pour notre illustrateur, ...

... mais il nous faut tout de même reprendre la route ! La sortie de Kraków se fait sereinement sur de belles pistes cyclables, ...

... et même si le ciel commence à s'obscurcir et le dénivelé à plomber les jambes, ...

... nous profitons de ce bel itinéraire du jour !

https://youtu.be/nzaKxCT04Wc

Nous empruntons essentiellement des routes secondaires peu fréquentées et nous revoyons notre première impression sur les conducteurs polonais qui s'avèrent être bien plus conciliants avec les cyclistes que ce que nous vous avions déclaré... du moins sur les petites routes.

Nous sommes étonnés par la quantité d'autels que nous rencontrons sur les routes et dans les villages ! Alors que tous ne possèdent pas nécessairement une église ou une chapelle, les autels eux sont bien présents, entretenus et décorés !

Les paysages sont apaisants même si le parcours lui pas vraiment ! 😅

https://youtu.be/BxlS76WAqtw

Lors de notre passage dans les tous petits villages polonais, nous intriguons et nous regrettons énormément de ne pas parler ni comprendre la langue ! En effet, beaucoup d'entre eux nous questionnent ou nous interpellent mais aucun ne parle malheureusement l'anglais ! Quant on vous dit que cette Tour de Babel nous cause bien des soucis ! 😥

Le temps des moissons est arrivé

C'est en pleine campagne que nous atteignons notre destination du jour...

... un magnifique chalet en bois dans le jardin d'un couple polonais ! 🤩🤩🤩

Ce soir, c'est soirée sans internet (ce qui n'arrange pas nos affaires pour le blog) confortablement installés sur notre petite terrasse avec pour bande sonore le cri du coq et le chant des oiseaux ! Y'a pire non ?! 😉

L'étape du jour en quelques chiffres où comment faire 590 mètres de dénivelé entre une altitude minimale de 205 mètres et maximale de 317 mètres ! 😅

Et puis, aujourd'hui est un grand jour ! Nous avons franchi les 3000 kilomètres depuis notre départ... mais nous avons décidé de le fêter plus tard... Nous ne vous en dirons pas plus, il va vous falloir patienter pour en connaître la raison ! 😉

KM
3135
KM
3135
Publié le 31 juillet 2022

28 juillet 2022


Après une nuit calme jusqu'au réveil du coq 😅, nous reprenons notre traversée de la campagne polonaise, en espérant un itinéraire aussi agréable que la veille... et ça commence plutôt bien ! 😀

https://youtu.be/r4iFvF5CywE

Les vues dégagées s'enchaînent tout comme les dénivelés, ...

... les autels continuent de nous accompagner fidèlement sur tout notre parcours mais ce ne sont pas les seuls !

Qu'est-ce qu'il y a comme chiens féroces, prêts à défendre leur territoire ! Heureusement que Thierry maîtrise le langage complexe du chien enragé et vient au secours de la demoiselle en détresse, se sacrifiant même lorsque cela devient nécessaire ! 😍

Vous l'aurez deviné sans doute mais voici la version des évènements vécus par Virginie... Souhaitez-vous connaître celle de Thierry ?! Alors lisez attentivement le commentaire ! 😉

Attention chihuahua féroce 🤭

Les routes sont magnifiques, au revêtement impeccable !

Impeccable

Enfin presque impeccable...

Moins impeccable

Euh... Elle est où la route ?! 😅

Improbable
Un peu Virginiesque

Ça y est Virginie se souvient, puisque c'est elle qui est chargé de concevoir l'itinéraire, c'est la partie bucolique celle-là ! 😂

Virginiesque
Très Virginiesque

Thierry profite à fond du bucolique, car il sait qu'il ne durera pas, et effectivement la route refait son apparition au bout de 5/6 ou peut-être 7 kilomètres ! 😅

Ou un peu plus...

Nous profitons d'une table de pique-nique pour nous restaurer quand tout à coup, nous entendons le bruit caractéristique des cigognes. Le connaissez-vous ?!

https://youtu.be/hM5x6FdpmMY (Pas de nous 😅)

Nous les cherchons partout... Elles ne doivent pas être loin... Effectivement, elles étaient juste au dessus de nous et nous ne les avions même pas remarqué ! 😅

A croire qu'elles sont devenues le fil rouge de ce voyage ! Partout où nous passons, nous finissons toujours par les croiser !

Où sont-elles ?!

Cette belle étape, fatigante mais pleine de charme, nous conduit jusqu'à Kielce.

L'entrée dans la ville se fait par une piste cyclable juste parfaite !

Et l'appartement, situé dans la rue piétonne principale, avec une petite terrasse au soleil, est l'endroit idéal pour un petit apéro.

La longue rue piétonne du centre ville

Pour conclure cette belle journée, un très bon petit restaurant sur le bord du canal est une excellente option! 😋

L'étape du jour en quelques chiffres où comment faire mieux que la veille avec 700 mètres de dénivelé positif avec l'altitude minimale à 182 mètres et la maximale à 316 mètres ! 😅

KM
3211
KM
3211

29 juillet 2022


Une fois n'est pas coutume, nous commençons la journée par une petite visite de Kielce. Bien qu'assez peu touristique, Kielce possède un centre ville très agréable et quelques beaux monuments comme sa cathédrale, ...

... ou son célèbre Palac Biskupów Krakówskich ou Palais des évêques de Cracovie ! Les évêques de Cracovie étaient propriétaires de Kielce du XIIème siècle au XVIIIème siècle.

Après un petit tour dans le parc où nous aurions bien passé la journée, il nous faut dire au revoir à cette petite ville que nous trouvons pleine de charme contrairement à la présentation qui en était faite dans le guide touristique !

Non, il ne mange pas une glace

Et nous avons bien fait de recharger les batteries avec toutes ses beautés, parce qu'à part cette belle église moderne, l'itinéraire du jour n'est absolument pas glamour !

50 kilomètres à longer l'autoroute, il y a plus passionnant comme trajet !

Heureusement les 20 derniers kilomètres sont bien plus sexys ! 😅

Nous retrouvons nos autels...

... et nos champs ! 🤩

https://youtu.be/85VIwjDbB7s

Les derniers mètres jusqu'à notre destination finale se font sur un rythme soutenu car...

... un château au bord d'un lac nous attend pour célébrer nos 3000 kilomètres !! 🤩🦵🙌💪

https://youtu.be/u05ZBBDMq7Q

L'étape du jour en quelques chiffres...

KM
3319

30 juillet 2022


La nuit fût douce dans le beau château polonais. Le prince et la princesse sont chassés de leurs délicieux rêves par le doux chant des oiseaux et le soleil qui caresse leur peau velue... Ils sont d'excellente humeur ce matin, lorsque tout à coup, un méchant nuage vient obscurcir le ciel et apporter avec lui... La pluie ! 😨

Le prince en a la crinière en berne alors que la princesse n'a rien perdu de sa beauté ! Mais tout de même, que font nos fidèles porteurs ?! Pourquoi nous ont-ils abandonnés sans la moindre protection !? 😠

Las mascotas dépitées

Pendant ce temps-là, les porteurs prennent tranquillement leur petit déjeuner pour se donner du courage ! Après tout, ils vont devoir transporter le prince Clyde et la belle princesse Bonnie sur plus de 100 kilomètres jusqu'à la capitale polonaise !

Une nuit passée en bord de lac

Après de rapides retrouvailles, Bonnie et Clyde ont enfin le plaisir de voir du pays confortablement installés sur les montures des porteurs.

Les paysages défilent, ...

... les arrêts sont un peu rapides à leur goût mais il faudrait tout de même arriver avant la nuit tombée !

Certes, la journée est bien chargée mais rien ne résiste aux caprices de Bonnie qui réclame une pause pour humer le parfum des fleurs des champs !

Le ciel est très menaçant... Clyde va encore avoir la crinière en berne si ça continue !

Quelques belles averses plus tard, mais par respect pour Clyde, il n'y aura pas de preuve de cet instant gênant, les fidèles destriers poussent la barrière d'un champ pour leur permettre de poursuivre leur route.

Alltracks

Même si le prince et la princesse sont un peu chahutés par ce terrain de manant, ...

Après tout , quand on n'a que 100 km à parcourir...

... ils tolèrent cet inconfort car le paysage est fort pittoresque !

Enfin la grande ville apparaît ! 🙌

https://youtu.be/sZy2u0d7ye4

" Mais comment cela la route est interrompue ! Et bien trouvez-nous un autre accès voyons ! "

Vous avez dit piste cyclable 🤭

Et c'est ainsi qu'après 108 kilomètres, Bonnie et Clyde épuisés et leurs deux porteurs arrivèrent au Castle Inn (véridique nom de notre hôtel 😅) à la nuit tombée où ils vécurent heureux jusqu'à la nuit des temps !

https://youtu.be/d19MsetY0CA

Fin... Ou presque parce qu'une fois Bonnie et Clyde à l'abri, les deux porteurs s'offrirent un repas princier bien mérité ! 😂

Publié le 4 août 2022

31 juillet 2022


Ce matin, le ciel n'est pas plus dégagé que hier mais il en faut plus pour nous décourager ! Enfin pas beaucoup plus quand même ! 😅

Armés d'un parapluie prêté par l'hôtel, nous nous promenons dans la vieille ville de Warszawa.

La vieille ville et le château reconstruits

Nous découvrons qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, 15% de la ville seulement avaient échappé à la destruction. La décision fût prise de reconstituer les monuments historiques les plus précieux grâce à une restauration basée sur des dessins et photographies d'origine. Les travaux débutèrent dès 1949 et rendirent à la vieille ville son apparence des XVIIème et XVIIIème siècles. Si bien que les bâtiments semblent vieux d'au moins deux siècles !

Le Rynek starego miasta, place centrale de la vieille ville

Au musée de la ville, nous apprenons que la Sirène de Varsovie, symbole de la ville, avait jadis une forme plus "dragonesque", avec ailes et écailles. Elle changea d'apparence à plusieurs reprises au cours des siècles, sans qu'une réelle explication ne soit donnée, mais son appendice marin n'apparaît que tardivement.

La statue au centre du Rynek
Ia Sirène armée symbolisa souvent la résistance de la ville et de l'identité polonaise aux occupants

La vieille ville est très agréable, mais nous en faisons rapidement le tour. Nous tentons une petite balade découverte dans l'ancien quartier juif, largement détruit pendant la guerre. Mais entre la pluie et les bâtiments années 60 bien soviétiques, nous n'y décelons aucune pépite...

Mémorial devant l'ancienne prison de la Gestapo

Durant la Seconde Guerre mondiale, Varsovie se souleva à deux reprises contre les nazis. En avril 1943, le ghetto juif résista pendant 1 mois, quasiment sans armes, avant d'être anéanti, et sa population exterminée.

Le 1er août 1944, la résistance polonaise décréta une insurrection générale contre les nazis. L'armée rouge située sur l'autre rive de la Vistule, suivant les ordres de Staline, n'intervint pas, pour mettre fin à toute velléité de commandement polonais indépendant. Après 63 jours, les insurgés durent se rendre. 200 000 moururent, Varsovie fut rasée et Hitler ordonna de tuer tous les habitants. Le 17 janvier 1945, l'Armée rouge "libéra" une ville en ruine et déserte...

Au sol, une bande commémorative reproduit le tracé du mur délimitant le ghetto

Mais la vraie raison de notre escapade dans la nouvelle ville, c'est d'observer le "gâteau de mariage russe" comme l'appellent les habitants. Il s'agit du PKiN ou Palais de la culture et de la science (237m) offert par L'Union Soviétique "en signe d'amitié" peu après la Seconde Guerre mondiale. Alors en pleine Guerre froide, Staline ordonna la construction à Moscou de 8 tours aux allures de palais destinées à concurrencer les gratte-ciel new-yorkais. Il destina la huitième tour à Varsovie sans doute pour affirmer la présence soviétique sur la Vistule.

La pièce montée

Nous sommes trempés, fatigués après ses heures à arpenter cette nouvelle ville sans grand charme, tout du moins sous la pluie... Il est temps d'aller se réchauffer à l'hôtel tout en faisant une dernière halte à la Cathédrale Saint-Jean.

Considérée comme la plus ancienne église de Varsovie, elle fut rasée pendant la Seconde Guerre mondiale puis reconstruite sous sa forme gothique à l'exception de sa façade de style baroque.

Au fait, nous sommes en Pologne depuis quelques jours déjà et nous ne vous avons pas encore fait de petit point linguistique :

Dobre veut dire "bonjour"

Do widzenia (le "w" se prononce "v") veut dire "au revoir"

Dziękuję (lire djienkouillé) veut dire "merci"

Proché veut dire "s'il-vous-plaît" et "de rien"

Tak pour "oui" et Nié pour "non"


Voilà, vous en savez autant que nous ! 😅 Do widzenia ! 😉

KM
3398

1er août 2022


Ce matin, le soleil est enfin de retour ! 🙌

Nous ne pouvons pas partir avant d'avoir fait une dernière visite ! 😉

L'Eglise Sainte-Anne, sans doute la plus richement ornée de Warszawa, fût épargnée par les ravages de la Seconde Guerre mondiale.

Si l'intérieur est effectivement digne d'intérêt, le clocher n'en est pas moins !

Après avoir gravi les 148 marches, nous profitons d'un panorama exceptionnel sur la vieille ville et la nouvelle au delà, ...

... sur le Zamek Królewski ou château royal, réplique du palais d'origine, dynamité par les allemands après le soulèvement de Varsovie en 1944, ...

... et sur la Plac Zamkowy ou place du château !

Après un adieu à la demeure de Bonnie et Clyde, nous reprenons la route pour retrouver la campagne polonaise. Enfin, nous tentons de résoudre le premier problème posé par le GPS qui veut nous faire voler d'une place à un pont, une quinzaine de mètres plus bas ! 😅

Vous avez certainement dû remarquer notre silence ces derniers jours. Il s'explique en partie par le gros travail de logistique que nous avons dû abattre pour préparer la suite de notre périple. Notamment, nous avons cherché un itinéraire qui nous permettrait de rejoindre la Lituanie sans empiéter sur la Biélorussie ou Kaliningrad (enclave russe), nous permettant de nous loger et découpable en étapes réalisables... Bref, autant dire un vrai casse-tête ! 😅

Nous n'avons pas choisi de suivre un itinéraire très touristique et nous nous perdons à nouveau dans la campagne polonaise...

https://youtu.be/PeHFW4XTBE4

... et les forêts apaisantes et pleines de charme !

https://youtu.be/CKSnCbHkA_A

C'est donc après une très belle étape que nous arrivons dans le petit village de Dlugosiodlo.

https://youtu.be/QGT-2AiE_60

Arrivés à notre logement, nous nous retrouvons face à une jeune femme et nous sortons notre arme secrète... Google traduction ! 😅 Nous lui montrons notre texte en polonais et nous sommes surpris de la voir changer la langue pour passer à l'ukrainien. Nous comprenons alors qu'elle n'est pas l'hôtesse des lieux et que nombre des occupants, adultes et enfants, sont en fait des réfugiés ukrainiens...

KM
3475

2 août 2022


Aujourd'hui, il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent et les travaux vont bon train ! 😅

https://youtu.be/jcGkM47Qctw

Vous voyez la petite barrière sur la droite du monticule de terre ?! Et bien il s'agit de la déviation... enfin si on compte qu'une fois passés de l'autre côté, nous hissons nos vélos sur un tas de planches en bois, unique possibilité pour contourner la grue, devant des ouvriers amusés ! 😅 Cette journée démarre bien non ?! 😂

Mis à part les travaux, nous ne regrettons absolument pas notre idée de traverser le pays en nous éloignant des grandes villes. Les routes sont désertes, les paysages splendides et la météo idéale.

https://youtu.be/A4GOiqSktIk

Les grandes plaines polonaises

Seuls des coups de feu réguliers et très sourds, signe que les tireurs ne sont vraiment pas loin, viennent troubler notre quiétude. Il semblerait que la chasse, mais également l'entraînement au tir, soient des activités avec le vent en poupe par ici! 😰

A l'approche d'un village, nous entendons la sirène retentir. Nous n'échangeons pas un mot mais les mêmes pensées se bousculent dans nos têtes... Quel jour sommes-nous aujourd'hui ?! Nous ne sommes pas le 1er mercredi du mois... Personne n'a l'air affolé... Ça doit être normal ici alors ! 😅

Les passages à niveau sont très souvent dépourvus de toute barrière...et entourés de 10 mètres de bitume de part et d'autre 😁

Mis à part, les travaux, les coups de feu et les alarmes, l'itinéraire est serein ! 😅

Varsovie! Varsovie! Varsovie ! Morne plaine... 😉

Ah oui... Mis à part le sable aussi ! 😂

Mais les paysages sont tout de même superbes ...

Forêts, champs
Champs, forêts

... et répétitifs ! 😅

https://youtu.be/3wjV5VXF6j0

Forêts, champs...

Qu'en dites-vous ?! 🤩

En technicolor svp. ☺️

Et c'est ainsi que 77 kilomètres plus tard, nous arrivons dans un petit motel, qui s'avère être une bonne surprise, car nous y mangeons bien, buvons bien et dormons bien ! 😂


L'étape du jour en quelques chiffres...

KM
3568

3 août 2022


Aujourd'hui, que dire... C'est une belle journée, ...

https://youtu.be/nSMx78GAtS4

... il fait beau et chaud, les kilomètres défilent tout comme les paysages de forêts et de champs !

https://youtu.be/A5vWQ7Tr51I

Nous traversons des petits villages polonais, ...

https://youtu.be/0XKROz0gfV0

https://youtu.be/Oe2MbGHiWMA


Bref, rien de plus à raconter alors...

... vous avez l'air d'avoir apprécié la précédente donc... Voici la nouvelle session off ! 😅

Bienvenue dans les dessous de notre vie de cyclotouristes ! 😉

Une question qui doit vous tarauder depuis longtemps... Mais comment font-ils pour toujours être si beaux et élégamment vêtus depuis le temps qu'ils sont partis ?! 😂

Et bien, nous usons de toutes les options qui s'offrent à nous ! Une machine à laver dans l'appartement loué est bien sûr notre préférée mais presque trop facile, sinon le classique lavage à la main que nous tenons de nos ancêtres, ou l'expérience de la laverie aux côtés des étudiants ! La partie séchage peut demander plus de savoir-faire ! Apprendre à transformer n'importe quel espace qui vous entoure en séchoir géant n'est pas donné à tout le monde ! Voici un bel exemple : le vélo/séchoir qui permet de profiter à la fois du soleil et du vent pour un séchage plus rapide. Attention cependant à n'utiliser qu'en cas de météo clémente et de route sans poussière sous peine de devoir tout recommencer ! 😂

Notre vie de cyclotouristes en Europe, c'est aussi des grands moments de solitude lorsque nous faisons les courses !

Non non, il ne s'agit pas de problème de conversion Zloti/ Euro... quoi que... peut-être un peu pour Virginie... 🤔

LE problème est de comprendre ce que l'on achète ! C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés avec une bouteille de vin blanc dilué à la place d'eau pétillante, une purée de piment au lieu d'une sauce aux poivrons et un fromage vendu comme du roquefort mais à la moisissure qui ne fondra jamais malgré nos tentatives désespérées de cuisson ! 😂

Mais notre vie de cyclotouristes, c'est surtout des heures sur nos vélos à laisser nos esprits divaguer, ou à être concentré uniquement sur l'effort présent, ou encore à simplement contempler ce que la nature et l'homme ont de beau ou surprenant à nous dévoiler.

A corriger les méprises de l'histoire...

C'est aussi des moments de partage sans barrière (physique parce que Babel reste un vrai problème) avec les locaux, les cyclistes, les conducteurs de trotinettes électriques, les voitures, les tracteurs, les camions, ...

C'est sentir l'air sur nos peaux, les rayons du soleil, la pluie, le chaud, le frais, le vent, ...

C'est humer les doux parfum de l'herbe fraîchement coupée, des sous-bois, de la pluie, mais aussi les odeurs moins charmantes de l'épandage, des pots d'échappement, des élevages, ...

C'est admirer une buse en pleine séance de chasse, les papillons, les coccinelles, les cigognes, les rapaces, les lapins, les lièvres, les chevreuils, les vaches, les chevaux, les poules, les chèvres, ...

https://youtu.be/NnTo2AUaKGA

Notre vie de cyclotouristes c'est un savant mélange de petits et grands bonheurs, de contrariétés parfois aussi mais c'est surtout une sensation de liberté et de communion avec le monde qui nous entoure.

Et c'est en vivant tout ceci que nous arrivons à notre logement du jour, ...

https://youtu.be/y0MebsfIpNI

... cette belle ferme au milieu de nulle part que nous partageons avec d'autres voyageurs et travailleurs des champs ! 😅

Le bout du monde...en tout cas du chemin

L'étape du jour en quelques chiffres... Du plat ?! Où ça ?! 🥵

KM
3657
KM
3657
Publié le 7 août 2022

4 août 2022


Ce matin, un petit sentiment nostalgique nous envahit... Nous vivons notre dernier jour en Pologne ! Nous avons appris à découvrir ce pays attachant à travers ses campagnes, ses forêts et ses grandes villes pleines de charme !

https://youtu.be/YTM3LWmwxjo

Saison des moissons

Pour cette dernière journée, nous voulons finir en beauté : découvrir le Wigierski Park Narodowy même si cela ajoute 15 kilomètres à notre itinéraire initial (passant ainsi à 90 kilomètres) ! Sur le papier, ce parc entoure le lac Wigry, plus grand lac de la région et l'un des plus profonds.

En réalité, la forêt l'entourant est très dense et l'itinéraire cyclable du parc longe la route principale. Pas de lacs et des voitures à ne plus s'entendre parler... Bref, absolument pas ce que nous espérions !

Nous décidons alors de nous enfoncer dans la forêt sur les petits chemins afin de tenter d'apercevoir ce fameux lac et enfin quitter la circulation !

Un lac de lentilles d'eau

Enfin de l'eau ! Malheureusement, les berges sont presque toutes privatisées et il est donc complexe de s'en approcher !

Voici les meilleures vues que nous avons pu obtenir des 21 km² du lac Wigry...

Un peu déçus il faut bien l'avouer, nous quittons ce parc pour retrouver notre belle campagne polonaise qui troque progressivement ses paysages de champs cultivés et de forêts...

... contre des paysages de champs cultivés, de forêts et de lacs ! 😅

Les belles maisons polonaises aux jardins apprêtés...

Comme une maison de poupée

... se parent de plus en plus souvent de revêtement en bois.

Les vieilles maisons en bois abondent

Et c'est au milieu de ces petits villages que nous apercevons un engin surprenant... Ça pourrait faire penser à une moto, ça fait le même bruit, de loin ça ressemble fortement à un cyclomoteur mais de près... "Tu as vu la même chose que moi ?!" 🧐😯

Il s'agit d'un vélo de route, avec son petit cadre de vélo, sur lequel un moteur a été installé ! Pourquoi n'y avons nous pas pensé plus tôt !? 😂

Entre les reliefs peu marqués et les forêts denses, nous nous transformons en vigies pour repérer les nombreux lacs de la région ! 😂

Finalement, nous avons fini par l'avoir notre lac aujourd'hui ! Notre dernière nuit polonaise se déroule dans ce cadre magnifique, à seulement 1 kilomètre de la Lituanie, ...

... après un excellent repas à 18h30, fermeture à 19h00 du seul et unique restaurant à des kilomètres à la ronde oblige ! 😅

Coucher de soleil digestif

L'étape du jour en quelques chiffres qui conclut notre carnet !