Finlande / Norvège

Dernière étape postée il y a 68 jours
16 étapes
43 commentaires
126 abonnés
Du 19 août au 10 septembre 2022
23 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 26 août 2022

19 août 2022


Hier soir, nous avons arpenté la ville à vélo à la recherche d'une laverie car celà devenait urgent. Nous avons pu découvrir que cette capitale est très étendue et qu'il est indispensable pour nous de la visiter en...

Une vie de chien. 😅

... mais non pas en Caniche-mobile ! 😂 Pour nous, ce sera en trotinette !!! 😅

C'est donc sur notre nouveau moyen de locomotion préféré que nous arrivons sur Kauppatori, la Place du Marché. Donnant sur le port, elle forme le coeur de ville. C'est de là que partent les bateaux de croisière ou ceux desservant les îles.

Malheureusement, elle est devenue très touristique et les stands de souvenirs ont supplanté les étals de marché.

Manifestement, on a changé de latitude

Helsinki, ville portuaire et capitale d'un pays où l'eau est très présente se mêle avec grâce à la mer Baltique.

Un bon moyen de bénéficier d'un panorama extraordinaire sur le centre d'Helsinki, c'est la Sky Wheel qui propose une expérience unique : la cabine du SkySauna ! 😅 Elle permet d'admirer la vue en profitant d'un sauna pendant 1 heure avec boissons, accès à un jacuzzi et à un salon au sol. Tentant n'est-ce pas ?! Mais raisonnables que nous sommes, enfin surtout Thierry, nous avons poursuivi notre chemin... 😅

Emblème de la ville, la fontaine de Havis Amanda, une créature de bronze entourée de quatre otaries, dévoile sa nudité. Le 30 avril à 18h, les étudiants fraîchement promus se rassemblent autour de Havis Amanda qu'ils coiffent d'une casquette blanche de diplômé !

De l'autre côté de la place, des gardes en uniforme veillent en plein soleil sur le Presidentinlinna, Palais présidentiel, sans grand charme (si bien que votre illustrateur préféré n'en a pas fait de cliché !).

Dominant la place du Sénat, la Tuomiokirkko, Cathédrale luthérienne de style néoclassique, a été réalisée sur les plans de Carl Ludwig Engel. Mort en 1840, l'architecte n'a jamais vu son ouvrage achevé en 1852. Sur le toit, les statues en zinc des 12 apôtres veillent sur la ville.

La chapelle Kamppi, très moderne et édifiée en 2012 par le cabinet d'architectes d'Helsinki K2S, est entièrement en bois. Connue sous le nom de Chapelle du Silence, ce lieu de culte luthérien est ouvert aux fidèles de toutes confessions, ainsi qu'aux non-croyants. Située en plein cœur de la ville, elle offre un moment de calme et de douce contemplation. Les photos étant interdites à l'intérieur vous n'aurez d'autres choix que de nous croire sur parole ! 😉

Après cet instant apaisant, nous reprenons nos trotinettes pour le Tennispalatsi ou Palais du tennis. Achevé en 1938, ce bâtiment devait accueillir les Jeux Olympiques d'été de 1940, annulés avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd'hui, l'édifice abrite le musée d'art d'Helsinki qui expose principalement des oeuvres contemporaines d'artistes finlandais, un cinéma, des cafés et des boutiques.

Même si, du fait de son histoire assez courte, Helsinki pourrait être considérée comme la plus jeune des capitales nordiques, elle n'en a pas moins une solide culture artistique et notamment dans le design. Pour exemple, Oodi, une bibliothèque d'un nouveau genre.

Tout en ondulations, les vagues de bois de l'auvent adoucissent le ciel nuageux tandis qu'à l'étage supérieur la façade en verre ombré se fond dans la brume. Le grand hall aux parois de verre du rez-de-chaussée s'ouvre, quant à lui, directement sur le paysage urbain environnant, supprimant la frontière entre espaces intérieurs et extérieurs.

Fruit de nombreux ateliers et de multiples consultations menés auprès d'utilisateurs, Oodi transcende les barrières de la bibliothèque traditionnelle. Elle a été conçue comme un salon civique avec un cinéma, des studios d'enregistrement et de photo, un espace de production, ainsi que des expositions et événements communautaires, en plus des livres.

Aux côtés de la bibliothèque se trouve le Kiasma, icône de l'Helsinki moderne. L'éclatant bâtiment métallique a été achevé en 1998 sur les plans de l'architecte américain Steven Holl. Fasciné par la lumière naturelle de la Finlande, Holl utilisa du zinc courbé, de l'aluminium, du laiton et du verre pour la capturer dans la façade incurvée du bâtiment et façonna des murs en plâtre blanc pour la diffuser. Il héberge un musée d'art contemporain finlandais et international. Malheureusement, entièrement recouvert d'échafaudage, la seule vue que nous pouvons en avoir est celle d'une photo...

Photo prise sur internet

En poursuivant sur nos fidèles trotinettes, sans lesquelles nous n'aurions pas pu aller aussi loin, nous arrivons à la surprenante église Temppeliaukio.

Taillé dans un promontoire rocheux, ce temple luthérien dessiné par les architectes Timo et Tuomo Suomalainen en 1969 résume l'idéal finlandais d'une spiritualité liée à la nature.

L'édifice est coiffé d'un dôme de 24 mètres de diamètre recouvert de plaques de cuivre. L'atmosphère amène à la relaxation et au repos. Nous restons assis là un moment à contempler ce qui nous entoure...

https://youtu.be/_lxhufT8LfI

Nous concluons cette belle balade par le Monument à Sibelius créé en 1967, en hommage au plus célèbre compositeur finlandais, ...

... le stade olympique, ...

... et l'Oopperatalo ou Opéra national de Finlande de 1993 au style surprenant ! 😅

Pour conclure, Helsinki est une ville au cachet atypique qui recèle tout de même quelques bijoux architecturaux au milieu de nombreux bâtiments sans grand intérêt...

La cathédrale orthodoxe proche du port

20 août 2022


Aujourd'hui, réveil matinal pour une grande étape : 829 kilomètres à parcourir en 8 heures ! Nous commençons au petit matin sur un rythme modeste... échauffement oblige ! 🦵🦵🦵

https://youtu.be/rlQ599oBSak

Et c'est en 15 minutes à peine que nous arrivons à notre premier objectif : le quai de la gare d'Helsinki ! 😅

Nous accompagnons Bonnie et Clyde à leurs emplacements réservés et nous nous rendons ensuite dans notre propre wagon...

Nous progressons à un rythme soutenu, nous n'avons d'ailleurs jamais été aussi rapides ! 😅

Nous filons à travers les forêts et les lacs finlandais sans le moindre effort ! 8 heures plus tard, nous atteignons notre second objectif : le quai de la gare de Rovaniemi ! 😅

La capitale de la Laponie finlandaise est un important noeud de transport et se situe aux portes du cercle arctique. Entièrement détruite en 1944, elle a été reconstruite sur les plans de Alvar Aalto. Ses rues principales forment la tête et les bois d'un renne et le stade près de la gare routière un oeil ! Arrivez-vous à le voir ?! Il regarde vers la droite si cela peut vous aider... 😉


Nous concluons cette belle étape, rondement menée, sur un rythme modeste jusqu'à notre logement... récupération musculaire oblige ! 🦵🦵🦵😉

https://youtu.be/oen_iFYMqFs

Quelle prodigieuse avancée, un record et sans une goutte de sueur, ou presque ! 😅

KM
4591

21 août 2022


Ce matin nous sommes fébriles, le doute nous assaille... Allons-nous encore savoir faire ?! Vous vous rendez compte, cela fait 4 jours que nous préférons trotinettes, bateaux et trains à nos vélos ! Bonnie et Clyde commencent à être jaloux d'ailleurs ! 😂

C'est donc inquiets que nous reprenons tout doucement la route, avec un premier arrêt au bout de 5 minutes, sur les bord de l'impétueux Kemijoki, le plus long fleuve de Finlande.

https://youtu.be/xHp8DyXUOPE

Nous n'avons d'autres choix que de mettre pied à terre pour traverser ce genre de marché/fête foraine où poissons frits, articles lapons, ...

... animaux de la ferme et rennes, ...

... camions de pompiers pour susciter les vocations et jeux non électriques se disputent la vedette ! 😀

https://youtu.be/a8-pZetf5VU

Un peu plus loin, nous tombons sur une exposition de photos de Rovaniemi avant et au sortir de la Seconde Guerre mondiale. En effet, comme nous vous l'avions évoqué hier, en 1944, l'armée allemande qui battait en retraite pratiqua la politique de la terre brûlée. Cette tactique consiste à détruire ou à endommager gravement ressources, moyens de production, infrastructures, bâtiments ou nature environnante, de manière à les rendre inutilisables par l'adversaire.

La Finlande, successivement envahie par les Soviétiques puis les allemands, a payé le prix fort pour préserver son indépendance

Les bâtiments tous récents n'ont que peu d'intérêt, et même le renommé musée Arktikum, qui présente la culture Sami, manque cruellement de charme. Par contre, cette capitale de la Laponie finlandaise a su préserver un bel écrin de verdure et a développé un réseau cyclable au top, la rendant très agréable à sillonner.

https://youtu.be/UBnBVFnTIiw

Mais c'est pas tout ça, il nous faut tout de même avancer ! 😅

https://youtu.be/Qc-T_qRjHFE

Bonnie et Clyde sont tout excités ! Cheveux enfin... crinières plutôt au vent, ils n'attendent qu'une chose aujourd'hui...

https://youtu.be/qzikuKboUcQ

Le village du Père Noël !!! 🥳

Attendre de rencontrer le Père Noël, sous un énorme mécanisme d'horloge, conçu pour ralentir le sens de rotation de la terre, et lui permettre ainsi de rendre visite à tous les enfants du monde la nuit de la nativité, puis repartir avec un certificat de gentillesse ou d'entrevue avec le Père Noël moyennant finance, peut sembler être pour certains le principal intérêt du site.

Mais pour nous, qui avons trop de choses à nous faire pardonner 😅, ce qui nous intéresse surtout dans ce complexe touristique doté de quelques hôtels, de magasins, ...

... et surtout d'un bureau de poste...

... recevant tous les ans plus d'un demi-million de lettres d'enfants et d'adultes du monde entier, ...


... c'est qu'il a été construit sur une ligne marquant le Napapiiri ou cercle polaire arctique ! 🚲

Le cercle arctique (dessiné en pointillé bleu sur la carte) marque la limite sud du jour polaire lors du solstice de juin et de la nuit polaire lors du solstice de décembre. Au nord du cercle arctique, le Soleil reste au-dessus de l'horizon pendant au moins vingt-quatre heures consécutives au moins une fois dans l'année (soleil de minuit). Réciproquement, le Soleil reste en dessous de l'horizon pendant au moins vingt-quatre heures consécutives une autre fois dans l'année.

Même si c'est la seconde fois de notre vie que nous le traversons, la première fois étant lors de notre voyage de Prudhoe Bay (Alaska) à Ushuaia (Argentine), ...

Le thermomètre affichait 25 degrés à notre passage

... avoir réussi à conduire jusqu'ici, sains et saufs, Bonnie et Clyde, à la seule force de nos jambes, rend cette seconde expérience tout aussi magique que la première ! 💖

Sur le cercle polaire

C'est donc encore sous le coup de l'émotion que nous remontons sur nos vélos, pour nous enfoncer dans la campagne finlandaise, et nous rapprocher progressivement de la région Arctique !

Mais pas trop vite non plus ! 😅 Attendez, il nous faut faire quelques réserves avant d'atteindre une région, où la température moyenne pendant le mois le plus chaud de l'année est inférieure à 10 degrés ! 🥶

Pas mal notre petit coin pique-nique,

... et la vue ne gâche rien, non ?! 🤩

Nous nous sentons vraiment bien sur les routes finlandaises, nous progressons sereinement. Nous nous émerveillons devant tant de beauté offerte par la nature, ou devant ces petites maisons qui n'ont rien à envier au charme de celles des Pays Baltes dont Thierry était tombé amoureux.

Notez la couleur rouge- brun caractéristique,
Ainsi que l'échelle intégrée pour accéder au toit.

Nous nous arrêtons régulièrement pour étudier la flore locale et au passage faire quelques provisions ... 😅

Champignons et myrtilles pullulent (nous mangeons surtout cèpes et bolets orangés)

... lorsque tout à coup, la faune locale vient à notre rencontre !

https://youtu.be/LDtZRi6ui_E 😍😍😍

Quelle journée magnifique nous venons de vivre ! C'est vraiment une belle manière d'entamer ce dernier tronçon vous ne trouvez pas ?!

La conclusion du jour est quant à elle surprenante, puisque nous logeons dans un des rares hébergements disponibles qui fait à la fois office de motel, station service, supérette, bar et restaurant asiatique ! 😅

Nähdään huomenna qui signifie à demain (nous précisons pour les rares parmi vous qui ne parleraient pas finnois !) 😉

The place to be

L'étape du jour en quelques chiffres...

KM
4652

22 août 2022


Ce matin, il pleut... Nous revêtons notre costume de Merlin l'enchanteur avec sa boule de cristal, observons le ciel, nos différents sites de météo et les prévisions de Komoot pour les différentes heures de la journée pour définir notre heure de départ ! A midi, plus de pluie il n'y aura... 😂

Depuis Rovaniemi, nous avons rejoint l'Eurovélo 11 qui emprunte la nationale 4 de Finlande, route pour le Nordkapp ! Encore une nationale, nous direz-vous !? Il faut dire que, vu les forêts épaisses, les lacs et les tourbières qui nous entourent, les options d'itinéraires ne sont pas nombreuses et la fréquentation sporadique ! 😅

En route, nous dérangeons un beau renne domestiqué paissant paisiblement au bord de la route.

https://youtu.be/IT5SRQRgPGk

Il faut croire que nous avons changé de compagnons de route en Finlande en troquant nos amies les cigognes pour de magnifiques rennes ! 😀

Le ciel est couvert, les températures commencent à baisser, mais notre transformation en Merlin le prédicateur a porté ses fruits, car toujours pas de pluie et nous avons même la chance d'avoir le vent dans le dos !

https://youtu.be/hsJIXpcXJSQ

Si bien que nous engloutissons les kilomètres à un rythme effréné jusqu'à ce que...

... première crevaison pour Virginie ! 😅 Une rustine plus tard et nous voilà de retour sur le bitume plus motivés que jamais pour poursuivre notre belle étape !

Le latex n'a pas joué son rôle, accumulé et durci à proximité de la valve

Il n'y a pas que les paysages et la faune qui nous prouvent que nous avons définitivement changé de pays...

https://youtu.be/Uu2qjXLe_aw

... les boutiques aussi ! 😂

Et c'est ainsi qu'en moins de 3 heures, nous arrivons à Sodankylä, où un petit appartement avec son propre sauna, comme beaucoup par ici, nous tend les bras ! Ajoutez à celà un excellent repas concocté par Thierry, à base des bolets fraîchement cueillis sur notre itinéraire, et de Leipäjuusto (un fromage finlandais très surprenant qui couine quand on le mange mais sans beaucoup de goût ! 😅) et nous avons tout pour conclure à la perfection cette belle journée ! 😀

Chaud devant!! Où dedans?? 😁

L'étape du jour en quelques chiffres... Et un nouveau record de vitesse ! 💪🦵

KM
4745

23 août 2022


Ce matin, nous sommes en super forme, après cette belle soirée dans la bourgade de Sodankylä, le principal centre de services de l'une des régions les moins densément peuplées d'Europe.

Avant de partir pour Vuotso, nous nous arrêtons au cimetière de Sodankylä où Vanha Kirkko trône depuis 1689, ainsi qu'une église en pierre non loin de là construite en 1859.

Vanha Kirkko, l'humble église en bois à la beauté poignante, est la plus ancienne de la région. C'est l'un des rares bâtiments à avoir survécu à la politique de la terre brûlée menée par les troupes allemandes, lors de la retraite de 1944.

Admirez la finesse des détails des bardeaux décoratifs ou encore des ornements du toit !

Plus nous progressons vers le nord de l'Europe et moins la route est fréquentée. En plus, il faut croire que la chance est de notre côté en ce moment. Nous profitons à nouveau d'un vent dans le dos, d'un magnifique soleil et de paysages se passant de tout commentaire...

https://youtu.be/uk5CblcGM_g

Pays de lacs et de forêts

https://youtu.be/Wtxy58py5D4

Le Roi Triton aurait-il été finlandais ?! 😅

https://youtu.be/IBH2O8zubfI

Avec les champignons, les baies dont les myrtilles

Nous progressons sereinement, scrutons les alentours pour tenter d'apercevoir nos nouveaux compagnons de route, ...

... qui nous font l'honneur de montrer le bout de leur nez quelques kilomètres après le panneau annonçant leur présence ! 😍

https://youtu.be/Lzd1MCjiwmw

Pensez-vous qu'il en sera de même pour ces panneaux-ci ?! 😅

La température commence à sacrément chuter mais notre charmant chalet du jour est déjà en vue ! 🤩

Ici, nous avons pour seuls voisins la forêt et la rivière...

... et pour unique moyen de nous réchauffer un sauna privé, un feu de bois et une bonne infusion ! Ça va être dur encore ! 😂

Allez, hyvää iltaa (bonne soirée) ! 😉

Quitte à porter des cornes, faisons le avec la manière 😁

L'étape du jour en quelques chiffres... Record de vitesse encore battu ! Nous sommes prêts pour contacter le Guinness Book à ce rythme ! 😂

KM
4818
KM
4818

24 août 2022


Nous quittons à regret notre petit coin de paradis forestier, où nous aurions bien élu domicile pour toujours... 😅

Barbecue sympa

... pour retrouver tout de même avec joie les paisibles forêts de conifères, parfois plus agitées lors du passage de cyclotouristes motorisés ...

https://youtu.be/a64hbpGYabw

... les rares habitations, ...

... et notre première harde de rennes en liberté, dans le parc national Urho Kekkonen, que nous longeons depuis quelques kilomètres à présent ! 🤩

https://youtu.be/IoB8b-z20i0

https://youtu.be/-Lr1h8r8h6c

Nous sommes conquis par ce magnifique pays qui respire le calme et la sérénité. Nous renouons avec les itinéraires vallonnés...

... jusqu'à Ivalo, petite bourgade sans grand charme, qui fait figure de métropole sous ces latitudes ! 😅

L'étape du jour en quelques chiffres... Vous attendiez un nouveau record avouez ?! Pas tous les jours, nous ne sommes pas des machines quand même ! 😅

KM
4838
KM
4838

25 août 2022


Aujourd'hui, nous avons une toute petite étape de seulement 40 kilomètres. Il faut dire que le moral est toujours là, mais le rythme soutenu que nous avons depuis bientôt 3 mois maintenant commence à entamer notre capital vitalité ! 😅 Nous profitons des jours supplémentaires, que nous a offert l'option train jusqu'à Rovaniemi, pour nous ménager des étapes plus courtes, lorsque c'est possible, ou des jours off plus fréquents.

C'est donc sur un rythme très paisible et sous un beau soleil que nous commençons cette petite journée, où nous en prenons encore plein les mirettes !

Nous longeons le Inarijärvi, le troisième lac de Finlande par la taille et le neuvième d'Europe. Il est gelé six mois de l'année, généralement de novembre à début juin.

Contrairement aux autres lacs de Finlande, il compte 3 318 îles et surtout une trentaine de fjords.

En effet, lorsque la glace s'est retirée, il y a environ 9 000 ans, le lac Inari est resté relié à l'océan Arctique pendant un certain temps, puis il s'est fermé en conséquence du rebond post-glaciaire, en conservant les fjords de l’océan .

Au fait, pour ceux qui comme Virginie n'ont jamais vu un fjord, nous vous en proposons une petite définition afin de les repérer par la suite... 😉 Un fjord apparaît lorsque le glacier ayant formé une vallée glaciaire se retire de cette vallée dont le fond est situé sous le niveau de la mer, laissant le champ libre aux eaux maritimes pour avancer à l'intérieur des terres.

Nous croisons de nombreux camping-cars sur la route, presque aussi gros que celui de Luc et Anne (les parents de Virginie) et quelques cyclotouristes ! Y'a pas de doute, nous ne sommes pas les seuls à explorer ce beau pays ! 😅

Mais qui dit petite étape dit petit arrêt découverte... Comme bon nombre de touristes, nous nous préparons à vivre une expérience inédite...

... l'ascension vers le Nid de l'ours ! Beaucoup l'ont tentée mais peu en sont revenus ! 😱

Nous y sommes ! Nous rassemblons tout notre courage pour nous faufiler dans cet antre (nous sommes vraiment prêts à tout pour vous quand même ! Non ?! 😂)...

... et vous offrir la plus grande tafone de Finlande ! 🤩 Nous savons que vous êtes un public extrêmement cultivé, mais pour les rares d'entre vous qui l'ignoreraient, les taffoni (ou tafoni, mot corse, pluriel de tafone) désignent en géomorphologie une forme en creux arrondie, de plusieurs décimètres à plusieurs mètres de diamètre, creusée dans une surface rocheuse plus ou moins verticale par l'érosion alvéolaire.

Le nid de l'ours est un gros bloc rocheux erratique évidé par l'érosion

Après cette belle surprise, nous poursuivons l'ascension pour découvrir un spectacle que nous n'avons que rarement vu depuis notre séjour finlandais, une vue dégagée sur les reliefs environnants ! 😍

De la forêt à perte de vue...

Sur le chemin du retour, nous faisons travailler nos cerveaux pour changer... 😅

... en lisant les panneaux explicatifs qui sillonnent le chemin ! Nous apprenons notamment que l'usnée, le lichen qui pend des branches d'arbres, comme des touffes de cheveux, est signe d'air pur ! En plus de nous permettre de déceler les endroits riches en oxygène, où il fait bon prendre de bonnes inspirations, il sert également de repas aux rennes en plein hiver ! 🤓

Après ces bons bols d'air, le plus pur au monde selon l'OMS, nous arrivons à Inari, plus important centre Sami de Finlande, que nous vous ferons découvrir demain ! Point trop n'en faut ! 😉

Allez, un petit avant-goût tout de même avec la vue depuis notre chalet/bungalow ! 🤩

Lac Inari

La petite étape du jour en quelques chiffres...

Publié le 2 septembre 2022

26 août 2022


Chose promise, chose dûe ! Nous partons visiter Inari ou Anar en Sami, le village par excellence pour découvrir la culture Sami. Il abrite le Sajos, centre culturel et siège du Parlement Sami de Finlande et le superbe musée Siida (dont la définition est une communauté constituée de plusieurs familles qui contrôlaient un territoire de chasse, de pêche et d'élevage) !

Ce musée incontournable offre un tour d'horizon complet sur la culture Sami, son environnement et les effets du réchauffement climatique sur eux. La salle principale révèle au moyen de magnifiques photos sur d'immenses panneaux lumineux, des paysages tout au long de l'année, et d'objets du quotidien Sami d'antan et de nos jours, les stratégies de survie humaines et animales dans le nord de la Laponie.

Dans une autre pièce, nous changeons d'ambiance pour assister à l'exposition temporaire d'une artiste Sami.

Et à l'extérieur s'étend le musée d'origine, un ensemble de bâtiments dont des fermes, ...

... des huttes de stockage de matériels ou de vivres, ...

... un abri pour rennes domestiqués, ...

... une série de pièges (à loups, ours, renards, gloutons, ...) tous plus ingénieux les uns que les autres, ...

... et un sauna bien sûr, ...

Un peu old school

... le tout dans un cadre fort sympathique ! 😉

Nous sommes vraiment admiratifs de ce peuple autochtone pour qui la nature est essentielle. Les Sami étaient autrefois nomades et vivaient de la pêche et de l'élevage de rennes, sur un territoire s'étendant à cheval sur la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. Cependant, à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, une série de lois leur interdit toute possession de terres et les contraint à choisir un pays de résidence sans possibilité de franchir les frontières avec leurs troupeaux. Aujourd'hui, malgré une imprégnation encore forte de la culture chez les nouvelles générations, rares sont ceux qui vivent encore de la pêche et de l'élevage de rennes.

Après cet instant culture, nous changeons d'activité et nous lançons dans une petite balade de 9 kilomètres pour admirer l'église de Pielpajärvi.

Nous tombons sous le charme de ce petit bijou perdu au milieu de nulle part.

L'édifice initial a été construit en 1769 et restauré dans les années 1970. Nous apprenons qu'autrefois et ce pendant des siècles, un important marché Sami s'est tenu tout autour de nous, avec en son coeur cette magnifique église !

La simplicité du lieu nous émeut.

Nous restons un moment à contempler chaque petit détail, ...

... et le cadre qui nous entoure ! 🤩

Mais, même si la nuit noire n'existe plus pour nous, depuis quelques kilomètres maintenant, il nous faut tout de même songer à regagner Inari et notre petit bungalow avec vue sur le lac, pour nous reposer et reprendre des forces pour la journée qui nous attend demain ! 🤩

KM
4954
KM
4954

27 août 2022


Ce matin, nous checkons une dernière fois nos sacoches bien chargées. Et oui, nous n'aurons aucune possibilité de nous réapprovisionner avant demain midi, donc il nous faut bien penser à tout, pour notre première nuit en camping sauvage ! 😅

Il faut savoir qu'en Finlande et en Norvège le camping sauvage est autorisé (même chez des particuliers si l'on reste un peu loin de l'habitation !) et les logements sont rares et excessivement onéreux par ici. Nous avons donc porté tout l'équipement de camping pour une bonne raison ! 😅

Nous avons de la chance, les températures chutent de plus en plus certes, mais sont plutôt douces aujourd'hui, et le soleil est au rendez-vous ! Les routes sont vallonnées certes mais avec des pentes plutôt douces...

Nous avons droit à notre émerveillement quotidien... Franchement que demander de plus !? 😀

Il nous faut cependant rester concentrés ! C'est aujourd'hui que la nationale se sépare en deux tronçons : un vers Nuorgam, ville la plus septentrionale de Finlande et un vers Karigasniemi, ville frontalière et point d'accès pour le Nordkapp !

A peine avons-nous bifurqué que le ciel se couvre de gros nuages menaçants et que les pentes douces se transforment en vraies côtes !

https://youtu.be/iQkNpyNu7Dc

Le plat n'existe plus ici

Le vent se lève et les paysages changent très rapidement. Les grandes forêts de conifères, qui étaient capables de stopper les bourrasques de vent, ont laissé place à des forêts de bouleaux bien moins denses et donc bien moins protectrices !

https://youtu.be/4Xh5lnoS3PQ

Si on rajoute au tableau la pluie, le froid, ...

... et les paysages automnaux, notre journée qui avait si bien commencé se dégrade sacrément !

https://youtu.be/s6z93gyZWkQ

C'est donc sous la pluie, avec les vélos bien chargés et plus de 90 kilomètres dans les pattes, que nous commençons à chercher un endroit où planter notre tente !

Grâce à une application, nous avons repéré 2 spots de camping sauvage près d'ici, dont un équipé pour faire du feu et l'autre possédant un abri. Et bien, au bout d'une heure de recherches infructueuses, toujours chargés et sous la pluie, dans les chemins de sable ou les bords de rivière impraticables en vélo, nous optons pour la meilleure option possible...

Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent, on en cherche. 😉

... ces panneaux explicatifs situés au départ d'un chemin de randonnée en guise d'abri de cuisine et un bel espace à proximité pour planter la tente ! 😅

Étant donné les circonstances, on se croirait presque dans un hôtel 4*, ...

... avec sa vue nature ! 🤩

Et oui, par ces latitudes, pour rappel, les nuits sont courtes et claires, pour le plus grand malheur de Virginie, qui ne trouve pas le sommeil lorsqu'elle n'est pas dans le noir complet ! 😅

L'étape du jour en quelques chiffres... Du vallonné, de vraies côtes, des kilomètres, du froid, un vrai bonheur ! 😨

KM
5060

28 août 2022


Après une bonne nuit de sommeil, nous observons le monde qui nous entoure, enfin sous le soleil...mais dans le froid ! 😅

Ça pique!!

En fait, nous nous trouvons au départ d'une grande randonnée de 63 kilomètres pour les Gorges de Kevojoki, situées dans la réserve naturelle intégrale de Kevo. D'ailleurs, le temps de ranger tout notre barda encore bien humide, nous voyons bon nombre de randonneurs emprunter les sentiers du parc !

Il paraît que cette réserve, que nous avons commencé à traverser hier sous la pluie, et que nous continuons de traverser ce matin, abrite quelques-uns des plus beaux paysages de Finlande. Si hier nous étions bien incapables de pouvoir vous le confirmer, aujourd'hui nous prenons plaisir à sillonner la route le traversant. Si bien, que nous parcourons les 12 kilomètres nous séparant de Karigasniemi sans nous en rendre compte ! C'est dans cette bourgade frontalière que nous quittons la région d'Utsjoki et avec elle...

... la Finlande ! Näkemiin Suomi...

... et Goddag (à prononcer Guddaag) Norge ! 🌍

Nous longeons un moment le Tenojoki, fleuve marquant sur la majeure partie de son cours la frontière entre la Finlande et la Norvège.

Nous retrouvons rapidement des champs cultivés, dans ce paysage bien moins forestier.

Une petite pause repas plus tard, ...

Aux lapons explorateurs du grand nord

... nous voilà de retour sur la route !

https://youtu.be/QunSATOmXMI

Depuis ce matin, nous ne savons pas comment nous habiller ! Les températures fluctuent énormément, ...

... tout comme la météo ! 😅

Malgré ce petit désagrément, nous progressons dans un paysage époustouflant !

Quand tout à coup, 5 000 kilomètres au compteur !!! Dire qu'il y a moins de 3 mois de ça, nous fêtions notre premier millième en Espagne ! Nous nous sommes légèrement couverts depuis ! 😅

Allez, c'est pas tout ça, mais nous avons une étape d'un peu plus de 100 kilomètres aujourd'hui et le ciel n'est pas très engageant pour la suite !

https://youtu.be/m-dfcSm0GOo

Météo changeante du jour oblige, nous profitons d'un ciel magnifique et d'un éclairage de toute beauté pour admirer ce que la Norvège a à nous offrir de plus beau ! 🤩

https://youtu.be/4l6rZd2JsW0

Mouillés, frigorifiés et fatigués après ces 100 kilomètres d'étape, nous apercevons enfin Lakselv, située au fond du fjord de Porsanger ou Porsangerfjorden, où nous attend une bonne douche bien chaude et un bon lit douillet ! 🥳

L'étape du jour en quelques chiffres...

Publié le 9 septembre 2022

29 août 2022


Aujourd'hui, pour la première fois depuis le début de notre périple, nous prévoyons de ne rien faire de la journée ! 😀

Enfin rien... Nous consacrons la journée à nous reposer, à rattraper notre retard sur le blog, à faire nos lessives, à jouer aux cartes dans notre super châlet bien au chaud !

Flashouille statufié 😉

Et tout en ne faisant rien de la journée, nous partons tout de même faire 3 courses car demain nous camperons à nouveau. Nous en profitons pour visiter Lakselv et son bel aéroport international,...

... ses restaurants typiques et son petit centre commercial, où nous trouvons le seul et unique distributeur de billets à des kilomètres à la ronde ! Nous en avions absolument besoin, car l'unité monétaire norvégienne ce n'est pas l'euro, mais la couronne qui se dit Krone en norvégien est qui est abrégée en NOK... 🧐

Après tant d'inactivité, nous revenons à notre logement perdu au milieu de la nature. A peine de retour, nous tombons sur une jeune femelle élan en plein repas dans le domaine, manifestement peu effrayée par les aboiements des chiens tout proche ! Malheureusement, nous n'avions pas nos téléphones pour immortaliser ce moment ! 😅

A la mémoire du renne inconnu

Mais la conclusion de cette journée à ne rien faire est, sans nul doute, le moment préféré de Thierry ! Nous avons eu la chance de faire connaissance avec Taurus et ses compagnons de vie !

Le Greenland est une race de chien qui ressemble aux huskies, en beaucoup plus fort, plus adapté aux températures extrêmes et moins endurant ! En effet, là où 6 huskies sont nécessaires pour tirer un traîneau, 3 greenlands suffiront. Mais les huskies sont capables de courir sur plus de cent kilomètres, là où les greenlands ont conservé leur instinct de survie, et n'iront jamais jusqu'à épuisement ni au-delà d'une cinquantaine de kilomètres. Un husky doit être protégé du froid par des chaussons contrairement à un greenland qui ne se sent bien que lorsque les températures descendent en dessous des 10 degrés.

Pour leur permettre de se dépenser, ils les font courir tous les jours avec un système spécifique sur un vélo qu'ils doivent tracter ! C'est une bonne idée ça non ?! Encore mieux que le vélo électrique mais peut-être un peu plus délicat à maîtriser ! 😂

Quelle belle journée à ne rien faire, vous ne trouvez pas ?! 😉

KM
5156
KM
5156

30 août 2022


Les batteries rechargées à fond, nous quittons nos hôtes pour nous attaquer aux 123 kilomètres de long du Porsangerfjorden !

Le fjord de Porsanger

Nous aurons besoin de deux jours pour remonter le quatrième plus long fjord du pays et atteindre Magerøya, l'île sur laquelle se trouve le Nordkapp ! 😅

https://youtu.be/l6gHuI8hGdQ

Situé en mer de Norvège (Océan Atlantique), ce fjord nous dévoile ses charmes sous un ciel très changeant et des températures de plus en plus basses !

Que dire, si ce n'est "WAHOU" à chaque virage ! 🤩

L'ambiance est apaisante, nous n'avons pas un souffle d'air contre nous. Même si une légère bruine nous caresse le visage par moment, nous nous sentons bien.

Nous sommes escortés par de nouveaux compagnons et nous savourons chaque seconde de cette étape !

https://youtu.be/LTmryItLazQ

La sensation d'approcher du bout du monde nous envahit.

https://youtu.be/GzQ8vwZquTs

Les habitations se font de plus en plus sporadiques...

... et les ports de pêche de plus en plus intimistes.

https://youtu.be/VArxTfcr7QA

Tout à coup, alors que nous observons la mer, tout en pédalant, une apparition ! 🤔

Virginie a-t-elle des hallucinations ?!

Mais non ! 😅 C'est bien l'aileron d'un gros animal marin que nous apercevons au loin ! 🤩 Nos hôtes de Lakselv nous avaient informés qu'une baleine avait été signalée dans le fjord. Après quelques recherches, nous pensons avoir vu un rorqual de Minke et ses deux petits ! De 3 mètres pour les nouveau-nés, elle atteint 7 à 10 mètres à l'âge adulte. Leur séquence de nage typique est constituée de 5 à 8 respirations espacées de moins d'une minute, suivies par une plongée en profondeur durant habituellement 3 à 8 minutes. La description correspond parfaitement à ce que nous avons observé ! Figurez-vous que cette espèce est réputée pour être habituellement difficile à approcher, mais certains individus sont assez curieux et vont examiner les bateaux.

Où qu'elle est?

Au détour d'un virage, sur une petite plage de galets, nous assistons à une scène presque surréaliste ! Nous apercevons de la fumée sortant d'une petite tente équipée d'une cheminée installée sur la plage à côté d'un camper van et un couple en maillot de bain, sortant de l'eau, certainement après s'être offert le luxe du sauna de camping ! Une idée à retenir (non?) les "camping-caristes" et les "camper-vanistes" ?! 😉

Voici le premier long tunnel du fjord creusé dans la roche sur près de 3 kilomètres !

https://youtu.be/Y9Ki97DkaWE

C'est donc dans ce havre de beauté et de sérénité, mais sans sauna, que nous décidons d'élire domicile pour la nuit !

On n'est pas bien là franchement ?! Certes, il fait un peu frais mais quel spectacle !😉

L'étape du jour en quelques chiffres... Quand on vous dit qu'il commence à faire frais ici ! 😅

KM
5231

31 août 2022


Ce matin, nous replions la tente dans le vent et sous une bruine, alternant entre légère et soutenue... Une fois toutes nos affaires à l'abri dans les sacoches, et nous à l'abri dans nos tenues sensées nous protéger de la pluie et du froid - nous avons bien dit sensées - nous repartons sur la route bordant le Porsangerfjorden.

Chaud devant!! 🥶

Même si les paysages sont tout aussi extraordinaires que la veille, la météo est quant à elle bien moins clémente !

https://youtu.be/lbP3dHQPr4c

Salon de thé norvégien

C'est dans un vent de face quasi constant et une bruine glaçante que nous pénétrons péniblement dans la région du Nordkapp ou Nordkapp Kommune, dernière étape du périple !

La beauté austère de ce monde qui nous entoure, le soutien des camping-caristes, des camper-vanistes, des motards ou encore des cyclotouristes, ...

... et les nombreux rennes, renards et oiseaux que nous croisons, nous aident à avancer malgré le froid et la fatigue.

Au fait, avez-vous remarqué comme les arbres ont totalement disparus du paysage ?! Il s'avère que nous sommes à présent dans la région arctique. Ses limites s'appuient, entre autre, sur des données climatiques et environnementales, comme une température moyenne n'excédant pas les 10 degrés pendant le mois le plus chaud de l'année et une zone où les arbres ne poussent plus... Bref, nous n'allons pas vers le chaud et le luxuriant ! 😅

Notre progression est lente et pénible aujourd'hui. Les kilomètres progressent bien moins vite que les heures !

Pourtant, nous n'hésitons pas une seconde à stopper notre avancée pour admirer à nouveau nos nouveaux compagnons de route...

.... la petite famille des rorquals de Minke ! 😅

Vous vous en doutez, ces photos ne sont pas de nous ! 😅

Finalement, nous finissons par voir dans la bruine un certain avantage ! Si, si ! Quand elle est associée au soleil, le monde change de couleurs ! 😉

La route que nous empruntons est époustouflante, ...

... et nous conduit tout droit vers le tunnel d'accès à l'île de Magerøya. Traverser à vélo 7 kilomètres de tunnel, descendant jusqu'à 212 mètres SOUS la mer est une expérience non recommandée pour toute personne n'aimant pas les espaces clos !

https://youtu.be/0kb8cbHwdj8

Il nous faut 5 minutes de descente non stop sur 3,5 kilomètres pour atteindre le niveau le plus profond du tunnel puis 25 minutes de plus pour revenir à la surface en remontant une pente de 9 à 10% sur 3,5 kilomètres ! Une véritable épreuve pour Virginie ! 😨

https://youtu.be/HPcnfD_ntI8

Mais dès nos premiers coups de pédales sur Magerøya, sous le soleil en plus, Virginie retrouve le sourire ! 😅

En même temps, il y a de quoi vous ne trouvez pas ?! 🤩

https://youtu.be/cRZSpdNRO9E

Le fatigue, le froid, la pluie et l'heure avançant, il nous tarde tout de même d'arriver au bungalow du camping de Nordkapp, pour prendre une douche bien chaude et dormir dans un bon lit douillet pour recharger les batteries. Ce soir, nous nous endormons à seulement 25 kilomètres de notre destination finale ! 😅

L'étape du jour en quelques chiffres... Cela faisait longtemps que nous n'avions pas été aussi lents sur une étape... Les conditions climatiques influent vraiment sur nos organismes !

KM
5286

1 septembre 2022


Ce matin nous sommes chanceux, il fait froid mais beau ! Cependant, la météo étant extrêmement changeante par ici, nous nous équipons pour faire face à toutes les conditions climatiques possible... exceptée la canicule ! 😉

Ça pique le matin!!

C'est sous le soleil et relativement abrités du vent que nous nous lançons dans la première côte du jour... 7 kilomètres plus loin, un spectacle de toute beauté s'offre à nous ! 🤩

Nous apercevons pour la première fois le point le plus septentrional de l'Europe ! C'est à la fois émerveillés et empreints d'un sentiment de nostalgie que nous évoluons sur les routes de l'île de Magerøya.

Seule la route bitumée atteste de la présence humaine en ces lieux.

La sérénité qui se dégage de ces paysages est contagieuse.

Nous nous recentrons sur nous... Nous repensons à tous ces kilomètres parcourus... aux pays traversés... aux joies et aux difficultés rencontrées pendant ces 3 mois...

La pluie et le vent se manifestent parfois, au détour d'un virage, mais sans pour autant influencer le court de nos pensées... Notre progression se fait dans un silence quasi religieux, interrompue uniquement par les encouragements des camping cars empruntant la même route que nous... A mesure que nous nous approchons du NordKapp, un sentiment de fierté nous envahit...

Et c'est sur 🎶Freed from desire🎶 de Gala que nous arrivons, main dans la main, à la latitude 71°10'21"N !!! 🤩🚲🥳

Le NordKapp est un lieu d'une rare beauté. La vue au sommet de la falaise de 307 mètres est des plus époustouflantes ! Nous ne pouvons quitter des yeux ce spectacle et le panorama offert sur la pointe de Knivskjelodden, située 1 457 mètres plus au nord !

L'émotion nous envahit, Virginie verse même sa petite larme ! WE DID IT !!!! Impossible de décrire ce que nous ressentons ! Tout se mélange dans nos têtes et nos coeurs... Nous sommes à la fois fiers d'y être arrivés, triomphants d'avoir atteint notre but, tristes face au symbole de la fin d'une aventure de 3 mois, heureux d'avoir traversé cette expérience unique à 2, impatients de la partager avec tous ceux que nous aimons et qui nous ont soutenus dans notre projet un peu fou, euphoriques face à ce paysage de bout du monde, honorés d'avoir conduit Bonnie et Clyde dans ces lointaines contrées, ...

Bref, c'est une expérience inoubliable d'atteindre le Nordkapp depuis Tarifa à vélo ! 🥳

Malgré toutes ces émotions, le froid nous pousse à rapidement explorer le centre des visiteurs du Nordkapp, où nous prenons une boisson chaude. Nous profitons du site pour en apprendre plus sur l'endroit où nous sommes. Le NordKapp, auto-proclamé "point le plus septentrional du continent européen" attire quelques 200 000 visiteurs chaque année, en ferry, en bus, en véhicule personnel et bien sûr en vélo ou à pied ! 😅

Le NordKapp se situe à une latitude où le soleil ne descend pas au-dessous de la ligne d'horizon de mi-mai à fin juillet. L'endroit était autrefois un site sacrificiel pour les Samis qui lui attribuaient des pouvoirs particuliers.

Nous apprenons que Richard Chancellor, l'explorateur anglais qui dériva ici en 1553 alors qu'il recherchait le passage du Nord-est, lui donna son nom de Cap Nord. Plus tard, après une visite du Roi Oscar II en 1873, le Cap Nord devint un lieu de pèlerinage pour les norvégiens, puis curieusement pour les thaïlandais à la suite de la visite du roi Chulalongkorn en 1907.

Il est à présent l'heure de quitter ce lieu magique ! Vous noterez, pour les plus assidus d'entre vous, qu'aucune vidéo ne vient illustrer notre récit... En effet, nous nous sommes fait piéger par la caméra et sommes malencontreusement tombés en panne de batterie ! ☹️ Pas possible de vous faire profiter de notre danse de la victoire ! 😥

Vous n'aurez droit qu'à la leçon selfie de Thierry comme lot de consolation 😂...

... et à des paysages à couper le souffle !

Après un arrêt au camping pour récupérer nos bagages laissés en consigne, nous quittons la route principale pour rejoindre le petit hameau de pêcheurs de 70 habitants de Kamøyvaer ! 🤩

C'est dans ce petit bijou que nous concluons cette journée mémorable ! Pas mal non !? 😉

L'étape du jour en quelques chiffres ou comment atteindre notre record d'ascension sur seulement 55 kilomètres et avec une altitude maximale de 307 mètres ! 😅

Publié le 26 septembre 2022

2 septembre 2022


Aujourd'hui, nous nous offrons la cerise sur le gâteau... Et quelle cerise ! Il s'agit du vrai point le plus septentrional d'Europe, Knivskjelodden, situé 3 kilomètres plus à l'ouest et 1 457 mètres plus au nord que le Nordkapp, à la latitude de 71°11'08''N ! 😅 Accessible uniquement à pied, le véritable point le plus septentrional d'Europe s'est fait voler la vedette par le Nordkapp, plus spectaculaire avec ses impressionnantes falaises de 300 mètres. Certains puristes pourraient également rappeler que le Nordkapp ne peut être qualifié point le plus au nord du continent puisque nous nous trouvons finalement sur une île reliée au continent par un simple tunnel sous-marin !

Souvenez-vous, nous l'avons admiré hier ! 😉

Knivskjelodden

Mais la cerise se mérite ! 😅 Pour la déguster, il nous faut commencer par rejoindre le point de départ de la randonnée pédestre situé à environ 1h30 de vélo, pour poursuivre par 2h30 à 3 heures de marche et bien sûr conclure par à nouveau 2h30 à 3h de marche et 1h30 de vélo pour rentrer ! Autant dire une belle petite journée en prévision ! 🚲🥾

Le dernier Chat pitre!!

Le temps est médiocre, mais après avoir attendu vainement une fenêtre plus favorable, nous démarrons de guerre lasse sous une pluie battante, dans un froid glacial et dans le vent !

https://youtu.be/z8-XkvRUEGs

Nous sommes loin de la météo d'hier ! L'itinéraire débute par environ 7 kilomètres de côte et la météo ne s'améliore absolument pas !

Le ciel est très bas. Nous pédalons depuis environ 1 heure et, malgré l'ascension et nos équipements, nous sommes frigorifiés et trempés.

Nous sommes à présent au sommet de cette première côte et il nous reste encore environ 10 kilomètres pour arriver au début de la randonnée. Un tour d'horizon nous permet de constater que la météo ne semble pas partie pour s'améliorer. 😨

https://youtu.be/EGKASyunvEs

Il semblerait que notre gâteau n'aura pas de cerise finalement ! 😥

L'objectif de cette randonnée est avant tout de se faire plaisir et là nous sommes à la limite de l'hypothermie, nous ne voyons absolument rien, tellement le ciel est chargé, bref nous ne ressentons aucun plaisir à être où nous sommes en ce moment !

https://youtu.be/naBW5ZWEJ8U

Nous savons que si nous poursuivons, nous ne pouvons espérer aucun abri pour les 7 heures à venir... C'est décidé, nous faisons demi-tour ! 😰

https://youtu.be/w8HkzmfDnu0

The return

A peine arrivés dans notre chambre, nous fonçons sous la douche pour tenter de nous réchauffer car nous sommes congelés et nous complétons le traitement de choc par un bon thermos de thé ! 🥶 On dirait bien que notre journée va être bien plus reposante que prévu ! 😅

La pluie ne cesse finalement qu'en fin de journée... Nous avons sûrement pris la meilleure décision, même si nous sommes forcément un peu déçus de n'avoir pas pu atteindre Knivskjelodden, où nous avions prévu de réaliser la danse de la victoire ! Tant pis, il nous (et vous) faudra attendre la fin du périple maintenant pour la faire (et voir) ! 😅


Une fois la nuit tombée, nous profitons du magnifique spectacle qu'offre le crépuscule sur nôtre havre et ...

Kamøyvaer au crépuscule

... nous avons même la chance d'assister à un étonnant ballet de loutres venues visiter les bateaux de pêche et les filets ! 🤩😍

Nous n'avons finalement pas eu que des déconvenues lors de notre dernière journée sur l'île de Magerøya ! 😉

KM
5364
KM
5364

3 septembre 2022


Ce matin, nous espérons que la météo sera meilleure qu'hier, parce que nous avons une belle étape à franchir et deux nuits en tente avant de rejoindre Alta.

https://youtu.be/U4a3D96J-e8

Et surtout, aujourd'hui est un grand jour pour Ricardo ! Souvenez-vous, il s'agit du jeune cycliste venu nous interpeller à Milan devant la cathédrale ! Il entamait son périple jusqu'au Nordkapp lui aussi. Depuis, nous avons gardé contact avec lui et aujourd'hui, nous le retrouvons alors qu'il va atteindre le Nordkapp ! 💪🚲 Un grand bravo à lui ! 🙌🦵

Forza

Nous le laissons à son ascension finale, tandis que nous, nous réaffrontons le tunnel sous la mer ! Chaque voiture que nous croisons fait un bruit de réacteurs ! Nous avons l'impression d'être sur une piste de décollage mais dans la pénombre et sous l'eau alors que nous sommes en pleine ascension...

https://youtu.be/nyUt0-wURw8

Bref, un vrai bonheur, aussi plaisant qu'à l'aller, même si cette fois-ci nous savions à quoi nous attendre !

Nous retrouvons le Porsangerfjorden mais cette fois-ci sans vent et sans pluie ! 🙌

Même si nous empruntons le même itinéraire qu'à l'aller et que le dénivelé est quasiment identique, notre progression dans cette météo plus clémente est bien meilleure !

https://youtu.be/VejUVX8e9e0

Du coup, nous profitons pleinement du paysage, des rennes encore nombreux par ici, ...

Nous les approchons à moins de 10 mètres...
...avant qu'ils ne s'éloignent tranquillement.

... et même de notre ami le Rorqual de Minke venu nous saluer de près pour notre dernier jour dans le fjord ! 😍

Ce coup ci, les photos sont les nôtres

C'est dans la sérénité et la bonne humeur que nous retrouvons notre super spot de camping d'il y a quelques jours pour planter la tente toujours dans le froid mais sans pluie ! 🙌😅

Nous sommes maintenant tellement au point dans l'installation de notre campement que nous avons même le temps d'explorer les alentours et de trouver un magnifique bois de renne avant de nous concocter un bon petit repas chaud !

On a fait pire comme vue depuis les petites falaises surplombant notre tente ! 😅

L'étape du jour en quelques chiffres...