Carnet de voyage

Dans les caraïbes

Dernière étape postée il y a 163 jours
Navigation de 5 mois sur l'Abalone dans les caraïbes.
Janvier 2019
150 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 1er janvier 2019

C'est le grand jour, le jour du premier grand pas vers mon rêve.

C'est aussi mon premier voyage seule en terre inconnue, heureusement je retrouve Lizette toute à l'heure. D'ailleurs un grand merci à elle car je serais pas là, à partir vivre cela sans toi.

Et merci à l'homme de ma vie sans qui je ne serais pas là, merci de me laisser vivre ça, de m'avoir soutenue, encouragé, de me comprendre et de m'aimer...

L'aventure a commencé par 1h45 de retard à Orly, heureusement un super chauffeur de taxi m'a amené au port des 3 rivières à temps pour ma navette vers les saintes, j'ai continué dans une petite annexe pour rejoindre Abalone.

Ma première soirée en mer fut horrible, j'ai passé mon 31 coucher car malade comme jamais sur un bateau.


Mon petit momo
Mon petit momo
L'heure du repas
L'heure du repas
Petit film comme à la maison
Petit film comme à la maison
2

Compliqué ce matin encore, je supporte pas d'être à l'intérieur tant que le bateau est en mouillage.

Heureusement on prend rapidement la mer pour aller à rivière sens où nous y passerons 3 jours.

Journée de repos pour tous avec une corvée de linge.

Soirée avec l'équipage de l'Embellie, avec le capitaine Alain l'ami de Gilles, le couple de jeune marié Jean Victor et Raphaëlle puis Jules et Marie ainsi que le neveu de Gilles, Antoine et sa femme. Une belle soirée remplit d'échanges, de rires....

3

On se lève avec le soleil sur le bateau donc 6h45 debout.

Je commence à trouver mes marques à bords et à être plus à l'aise avec l'équipage qui est composé de Gilles (le capitaine), Audrey, Lizette, Lisou, Marie-Aimée et Valentin.

Ce matin s'est ballade dans le centre de rivière sens. On commence par la visite du Fort de Louis Delgrès, puis direction l'office du tourisme avec arrêt au marché.

Petite pause repas chez "la spatule" avec spécialités locales comme christophine aux crabes, accras aux sardines et hachis de bananes et de bœuf.

Après-midi à bord car il fait vraiment pas beau. Compliquée d'être loin de chéri, je l'ai appelé une heure aujourd'hui cela m'a fait beaucoup de bien.

Soirée chez le neveu de Gilles, il a une maison tellement belle. On a mangés comme des rois, apéro rhum, guacamole, rillettes de Marlin puis viande avec une purée papaye verte, patate douce et gingembre un délice.


Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Fort de Louis Delgrès
Ma chambre
Ma chambre
4
4

Encore une journée bien rempli, levée à 6h45, je commence doucement à trouver mes marques au sein de l'équipage et sur le bateau. La navigation a vraiment son propre langage, j'ai beaucoup à apprendre et pas simple d'être arrivée la dernière mais cela passera avec le temps.

Corvée de gaz, d'essence et de poubelle pour moi ce matin avec Lizette et Valentin.

Premiere baignade dans la mer des caraïbes (on y rentre très facilement)

Ensuite c'est parti pour 1h15 de marche avec Lizette, Lisou et Audrey pour aller à la distillerie de Boulogne. Visite très intéressante même si la production n'est pas en cours car elle démarre en février et se termine en juillet. On termine sur une bonne petite dégustation d'une dizaine de variétés de rhum, un moment très agréable toutes les 4.

Il est 14h nous décidons de faire du stop pour rentrer, au bout de 3 minutes une voiture s'arrête déjà pour nous prendre. Bien contente de pas avoir eu à marcher au retour.

Petit repas à bord et appel à Chouchou qui me manque tellement.

Ensuite on se motive avec Lizette pour marcher jusqu'au phare, la marche s'est transformée en escalade, j'ai vraiment aimé ce moment, on a bien parlés, on a ris, on a pris un petit verre à l'arrivée. Merci à notre ami le chien qui nous a guidé.

Pour le retour on décide aussi de faire du stop et comme ce matin ça n'aura pas mis longtemps, on est pris par trois personne dont une femme à terme : des gens charmants.

Avec Lizette on a la forme on se met dans le fameux flanc coco puis on se lance dans une recette de pâte à galettes complètement improvisé puis on prépare la garniture et on continue avec des belles pina colada.

Marie-Aimée nous quitte ce soir, elle a trouvé un bateau pour aller jusqu'en Martinique.

Petite repas tous les 6, nous sommes rassurées nos préparations ont eu du succès.

Nous finissons la soirée dans un bar à la Marina où il y a des impros musique tous les 1er jeudi du mois.

La vie à bord est bien rempli

5
5
Publié le 13 janvier 2019

Nous partons toutes les 4 avec l'annexe, Lise reste dans le centre ville pour faire de l'administratif et je vais au jardin botanique avec Lisou et Audrey.

Nous y passons deux heures, l'endroit est magnifique. Le lieux appartenait à Coluche autrefois. Il a des arbres et des fleurs d'une grande beauté.

Petite course dans le centre avant de rentrer sur Abalone.

Après midi corvée, clearance pour Lisou, Val et Gilles et nettoyage de coque pour Lisette et moi. Une sacrée mission, Lise était attachée dans l'eau pour frotter à tribord pendant que je l'assurais depuis le pont et on a inversé pour bâbord. On a finit avec l'annexe quand ils sont revenus, beaucoup plus simple et moins dangereux (l'œil de Lise sans rappelle)

Ensuite avec les filles on décide d'aller faire les boutiques et boire un verre dans le centre.

Soirée tranquille car demain nous prenons la nav à 5 heures, j'appréhende un peu car c'est dur d'être à l'intérieur lors dans ces moments là.

Le fromager
Figuier des banyans
Le talipot
6
6
Publié le 13 janvier 2019

Levée à 7h finalement car c'est Val et Gilles qui ont démarrés la navigation. Compliquée de se levée en pleine nav, j'ai direct le mal de mer, je me dépêche de sortir au grand air et j'y passerais tout mon temps.

J'ai pris la barre aujourd'hui, un mélange de plein de sensation, je manœuvre de plus en plus à bord car je commence à assimiler les termes techniques

- border la grande voile

- libérer l'écoute

- border le génois

- remetter dans l'axe la GV

- metter les défenses

- sorter la gaffe

Impressionnant d'être au milieu de l'océan dans des vagues de 3 mètres. Nous avions des vents de travers entre 15 et 20 nœuds.

On arrive enfin à Antigua après 7 heures de nav, le changement de paysage est impressionnant avec la Guadeloupe.

Tous est très bien entretenue avec de beaux jardins, c'est beaucoup plus riche ici.

Lisou va faire la clearance avec Gilles pendant qu'on est de corvée de toit, de repas et d'apero.

J'ai réussi à me connecter à la WiFi du bar d'à côté grâce à Lisou, Lizette et Val qui ont été se prendre une petite bière. J'ai donc appelé ma petite Marie pour son anniversaire et surtout mon chéri qui me manque beaucoup.

À 17h on part tous les 4 en laissant Gilles et Audrey en tête à tête. On va sur les hauteurs d'Antigua car il a une soirée tous les dimanches soirs. Un endroit magique avec une vue sur toute la baie d'English Harbour là où nous sommes amarrés. Il a un groupe de steel drum absolument dingue, il y a tous les âges, ils vivent vraiment la musique, rigolent entre eux. On a dansés et pris un petit rhum. Ensuite c'était un groupe qui revisitaient des chansons beaucoup moins sympa, on a quand même mangés sur place mais ont décident de rentrer plutôt que prévu.

Arrivés au bateau, je file au lit et idem pour les autres la journée en mer nous a épuisés.

Vue depuis le bar
7
7
Publié le 13 janvier 2019

Levée 6h mais je reste dans ma bannette (chambre), c'est trop tôt pour se lever. Avec les filles on part faire un petit tour de la marina et de la petite ville pendant qu'Audrey et Val font les courses.

C'est tellement démesuré avec les bateaux qui se trouvent à quai. On a pas trouvé de jeunes milliardaires pour les filles une prochaine fois peut-être à Saint Barth

On prend la nav à 10h après les corvées d'eau, de nettoyage de pont. Plus simple de partir de jour car je suis au grand air.

Les filles ont commencés le tournage de notre clip vidéo sur la chanson de "j'irais où tu iras".

Moi je me suis pas mal reposée car le bateau au grand air c'est comme la voiture ça m'endors.

Val a appris à Audrey à prendre la barre, pas trop rassurés heureusement il veillait et Gilles est venu voir ensuite.

Elle m'a proposé de prendre la barre mais je me sens pas encore prête à recommencer car cela m'a rendu malade la dernière fois.

Nous avons navigués à la voile et au moteur durant deux heures.

Val a pêché son premier poisson, une heure avant d'arriver. Il a eu un beau barracuda, c'était la panique à bord, on cherchait tous la vodka pour l'étourdir, on a finit en fou rire car sur 6 personnes à bord, personne ne l'avait.

Nous arrivons NONSUCH BAY pour le mouillage. Amarrage à la bouée un peu dur, on a perdu la gaffe avec Lizette mais heureusement elle l'a récupéré sinon ma collection de bleues ne cesse d'augmenter.

On est direct de corvée de toit, de nourriture et d'apéro. Au menu daurade, poireaux et riz, c'est la daurade que les allemands à côté de nous à English Harbour, nous avait donnés.

Les filles sont comme des folles car il y a une école de kite surf, truc complètement improbable au milieu de rien, elles déchantent vite car le mec est pas cool.

En milieu d'après midi on part tous les 4 avec l'annexe sur la barrière de corail, une sacré mission pour aller jusque là-bas. On prenait l'eau de toute part. J'ai pris une planche pour pouvoir rester plus longtemps car mon poignet me fatigue vite.

Le corail est abîmé dans beaucoup d'endroits et pas énormément de poissons.

Les filles se sont fait un pote qui faisait du kit, elles ont pris en photo avec le Polaroïd et il est venue chercher sa photo. Son autre pote photographe est venue nous filer son mail pour qu'on lui envoi nos photos, il est tombée en panne d'essence, Gilles et Val l'on tiré avec l'annexe, un grand moment tout ça à cause de nous quand même.

Petit repas omelettes et crumble une délice encore une fois puis petite partie de yams sauf Gilles qui regarde un film.

Nous passons la nuit au mouillage.


Crumble girls
8
8
Publié le 13 janvier 2019

Ce matin, c'est tranquille nous sommes toutes les 3 à mettre à jour nos carnets de vacances pendant que Gilles et Audrey font de la plongée.

Le midi on fait un concert d'harmonica : c'est plus simple que je pensais comme instrument. On a joués tous ensemble et Gilles chantait. On a encore bien rigolés tous les 6.

L'après midi tout le monde dors avec Lisette on part sur la plage à la nage en mode masque tuba planche et frite, deux vraies sirènes ! On a vu un lambi qui marche.

On est rejoins un peu plus tard par Lisou Val et Audrey. Lisette a eu l'idée d'écrire le mot ABALONE avec nos corps un grand moment de fous rires puis sieste sur la plage. Cet endroit est juste magnifique.

Gilles nous a fait les lectures à l'apéro puis soirée films pour certains, repos pour d'autres, moi je suis restée un peu sur le pont à regarder les étoiles car en mer loin de tout c'est juste magique.

Encore une nuit au mouillage dans ce paradis.

Le E au départ
Le B au départ
Le O au départ
Le N au départ
Session photo pour les filles
9
9
Publié le 14 janvier 2019

Nous avons réussi à convaincre Gilles d'aller à Barbuda, on est trop heureuse. (Gilles s'il te plaît).

Il veut passer par un raccourci, Val est à la barre avec Lisou, Lizette et moi à l'avant à surveiller les coraux.

Catastrophe on a faillit échouer, on était vraiment mal tous les 4, il y avait un silence sur ce bateau. Gilles a fait demi tour, on a lancé l'encre et il a plongé pour vérifier la coque. Soulagée tout allait bien.

On repart dans l'autre sens se sera plus sûr.

On arrive en début d'après-midi au mouillage de Cocoa Point de Barbuda, on est dans un rêve !

On prend l'annexe pour faire un petit tour à terre tous les 4. L'endroit est désert à part un hôtel de luxe en construction

Soirée jeux de carte et nuit au mouillage.

10
10
Publié le 14 janvier 2019

Ce matin, c'est mission clearance avec les filles et Gilles. On avait normalement réservé un taxi hier auprès de l'homme à la cabane bleue mais il y a aussi (le cou de cœur) de Lisou au bob qui nous a réservé un truc. Au final on a zéro voiture, heureusement on stoppe le bus des ouvriers. Lisette négocie l'aller retour pour 40 euros. On va faire la clearance puis quelques courses, l'île est vraiment dévastée par l'ouragan IRMA, plein de gens vivent dans des tentes. Le contraste avec l'hotel de luxe en construction et les maisons des habitants est dur.

On a passé un très bon moment tous les 4.

Petit repas à bord puis après-midi plage et ramassage de coquillages.

Ça fait tellement de bien de se reposer sur cette plage magnifique. Il y a que nous 4 sur une plage si grande et si belle.

Retour chargés de sac de coquillage et de sable sur ma planche pour Lisou. J'ai réussi à arriver jusqu'au bateau avec et il est tombée juste au niveau de l'échelle tellement dégoutée pour elle. Je suis un vrai boulet.

On prend la nav à 18h pour Saint Barth, je fais mon premier quart de 20h à 23h avec Audrey. Tout c'est super bien passé, j'étais bien en forme je suis très contente. La mer était super calme, nous n'avons pas vu un seul bâteau et le ciel était magnifique. Je vais réveiller les filles à 22h45, dur car elles étaient bien dans leur bannette.

Notre chauffeur Charly
11
11
Publié le 14 janvier 2019

La nav de nuit s'est bien passée (nav uniquement au moteur), je suis très contente. On arrive à Saint Barth à 7h, on a réussis à avoir une place à quai juste devant l'hôtel de la collectivité de Gustavia.

Je suis de corvée de courses avec Audrey et Lisette. On a repérés plein de petites boutiques qu'on reviendra voir dans l'après midi avec Lisou.

Repas à bord puis sieste collective. On s'apprêtait à partir en balade quand Gilles a décidé de fixer la planche à l'arrière du bâteau, un grand moment de fous rire. J'ai raté la photo où il descendais à 4 pattes tellement on rigolait.

On part tous les 4 faire les boutiques, Lisette a trouvé une jolie robe jaune, Lisou aussi a trouvé de jolies vêtements et moi un tee-shirt basique.

On fini au sélect à boire un verre, Lisou connaît bien l'endroit car elle a été nanny ici. On a fait la fermeture du bar, à danser et boire tous les 4, plus le mec marin avec qui les filles ont dansés et son pote "poubelle et construction".

Sur le chemin du retour avec Lisette on a essayé de se faire inviter à visiter un yacht, on s'est bien évidemment fait refoulées. Pendant ce temps là, Val et Lisou s'abritaient de la pluie sous un toit imaginaire.

Lisette et moi étions sur le retour quand on a entendu la chanson "J'irais où tu iras" alors là on a appelé Lisou de toutes nos forces et on a dansés jusqu'au bar qui passait la chanson. On a repris un petit verre dans le bar et fait la fermeture.

J'ai ramené Lisette au bateau, j'en rigole encore. Je lui ai fais passer la planche du bateau à 4 pattes, on a failli finir à l'eau et après impossible de la mettre dans sa chambre, elle restait à rire dans la salle de bain, j'ai dû la pousser et fermer la porte. Quelle soirée avec ces 3 là.

Bar le sélect
12
12
Publié le 14 janvier 2019

Journée compliquée avec la grosse soirée de hier soir. J'ai le mal de terre plus "la fatigue" beh je suis dans un sale état. J'ai très mal dormi car on a beaucoup d'accoups dans ce port.

On prend la route à 10h tous les 6 dans notre mini bus direction la tombe de Johnny. On a pris une photo tous en polo devant sa tombe un moment mythique.

Ensuite on part vers une plage pour faire du masque/tuba, échec l'endroit est beau mais pas pratique avec tous ces bateaux. On décide d'aller manger faut absolument que je prenne des forces. L'endroit où l'on mange est très beau et très sympa, je commence à me sentir mieux mais j'ai trop hâte de faire la sieste à la plage. Lizette est aussi dans le mal aujourd'hui comme Lisou et  Val.

Après manger on ramène Gilles au bateau et on part pour la plage des Colombiers. On a une belle petite marche de 20 minutes avant d'y arriver. Arriver là bas on file dans l'eau et ensuite on fait nos étoiles de mer sur la plage.

On file voir le coucher de soleil à Shell beach, l'endroit est magnifique et le bar sur la plage est à couper le souffle. Petit coucher de soleil avec mon chéri au téléphone.

Lisette, Lisou et Val partent rendre la voiture et faire du shopping. Audrey et Gilles restent sur le bateau et moi je pars me poser sur le quai avec encore un appel à chéri. On sait pas eu au téléphone depuis un moment alors j'en profite.

Soirée tranquille tomate/mozza et au lit on est creuvés tous les 4. Je vais dormir sur le pont car vraiment trop de secousses dans ma banette.

Vers la plage des colombiers
Shell beach
13
13
Publié le 14 janvier 2019

On prend la nav de bonne heure, direction Saint Barth (navigation au génois et à la grande voile). Je suis trop contente j'ai réussi à faire plein de chose à bord, à papoter, danser sans être malade.

Le matin papotage à l'arrière en surveillant la ligne avec Lisette et Lisou et tournage du clip vidéo jusqu'au mouillage du midi. On a mangés face une plage magnifique, l'eau était tellement bleue : on a piqués une tête avant de manger.

On reprend la nav en musique grâce à Audrey sur le lac du conemara, en passant par Carlos, Jean Jacques Golman, Spice girls, L5, Véronique Sanson, Jacques Dutronc .. et on a fini sur du Sean Paul à danser toutes les trois. Un grand moment cette nav qu'est ce qu'on a ris.

Arrivés à Saint Martin, nous sommes de corvée de toit et surtout de lessive. Une galère cette corvée, on y a passés 3 heures toutes les 3. Une des machines a planté, on a dû la relancer dans deux autres, plus 4 tournée de sèche linge. Au secours !

Soirée tranquille à bord et au lit de bonne heure pour tous.

14
14
Publié le 15 janvier 2019

Matinée corvée de course pour tout le monde. Encore un grand moment tous ensemble, Gilles nous dirigeait c'était très drôle. On est repartit avec 3 chariots plein pour 750 euros, j'ai jamais fais des courses pareille.

On rentre en taxi car impossible de porter tout ça. Ensuite il a fallut tout ranger dans le bateau, une sacré aventure. J'ai une bonne réserve de ricard et d'eau sous ma bannette.

Il est temps de prendre l'apéro et de manger. Lisou a été désigné par Gilles qui a fait "pouf pouf" pour savoir qui serait de corvée d'essuyage de vaisselle. Elle a perdu, elle qui a horreur de cette corvée, on a bien rigolés.

En fin d'après midi, nous accompagnons Lisou du côté hollandais car elle recherche un bâteau pour elle et Valentin afin de regagner la Guadeloupe. Petite annonce faite, elle fait le ponton et interpelle chaque personne se trouvant sur un bâteau ou ayant une annexe.

En même temps, on prend un verre dans un bar tous les 4 avec le cousin de Valentin. Je sens que le soirée va être drôle et bien arrosée. On décide de retourner au niveau du bateau pour prendre un petit verre avec Gilles et Audrey, Gilles ayant l'air fatigué on décide de les laisser et d'aller dans le bar face à la marina. C'est confirmé, on a encore passé une bonne soirée et tellement rigolés. C'est vraiment dommage qu'ils partent mercredi, on était vraiment bien tous les 6. Je trouve qu'il y avait une super ambiance, qu'on avait bien trouvés nos marques.

La journée de demain va pas être productive.

Lisou de corvée d'essuyage
15
15
Publié le 16 janvier 2019

Je le savais aujourd'hui c'est trop dur. Je suis épuisée et les 3 autres compères c'est pareil. Je fais une tentative de réveil à 8h. Je passe un petit appel à chéri qui s'est bien moqué de moi en entendant ma voix et je me remets au lit direct jusqu'à 12h.

Repas tous ensemble et je me remets encore au lit.

L'après midi on fait un petit tour au marché et en ville tous les 4. A 17h, j'en peux plus et je me retourne me coucher pendant que les filles partent se reposer à la plage. En fin de journée s'est préparation de la Charlotte coco/mangue par nos deux Lises.

Repas galettes préparée par moi avec la technique de chouchou (merci pour l'œuf) et on file tous au lit.

Demain matin, je suis de corvée de course avec Audrey à 7h30 car on part en mouillage dès 9h.

16

Levée tôt, suis de corvée de course avec Audrey, Lisou de corvée de pain et Val d'eau.

On part pour le mouillage de grande case au moteur toujours pas de vent.

Lise dit au revoir à son coup de cœur Julien.

À peine arrivée, c'est apéro et repas tous ensemble. Après manger Val se met à pêcher des poissons avec de l'ananas pour appât : il a eu 7 carangues.

Après la sieste des filles, on part à la nage sur la plage car Lizette a vu des iguanes ce matin. J'ai vu des étoiles de mer énorme, c'était fou.

On se promène le long de la plage et effectivement les iguanes sont toujours là mais ils ont pas l'air très sympa. On continue la balade le long de la plage tous les 4 car Valentin nous a rejoint.

J'ai vu une petite fille tellement belle sur la plage, une petite Maelys. Les filles ont parlés avec son papa et moi j'étais avec elle. J'ai eu le droit à un câlin et plein de carresses sur la joue de sa part. Un petit bonbon cette petite.

On se pose dans un bar en attendant le cousin de Valentin et sa femme.

Il arrive vraiment tard du coup Gilles est pas content qu'on est pris l'annexe dans le noir et il a raison de nous dire de faire attention. C'est agréable qu'il prenne soin de nous.

Soirée très agréable tous les 8, sa femme est tellement drôle (vous êtes bizarre vous les gens).

Ils partent pas trop tard car demain une grosse nav nous attend.

La sexitude
17
17

Matinée sac pour les uns, repos, lecture, baignade. Je suis de corvée d'eau avec Lisette, premier pilotage d'annexe pour moi, c'était pas trop mal on va dire. Lizette nous a fabriqué un magnifique pavillon jaune à partir des chaussettes d'Air Caraïbes.

On mange de bonne heure puis petite sieste.

14h il est temps, Lisou et Val nous quittent lui par 15 jours en Guadeloupe avec sa femme et Lisou à un avion vendredi soir pour Paris.

Nous on prend la nav à 15h pour Virgin Gorda, on a 15 heures devant nous.

La navigation se fait au moteur car il n'y a pas de vent.

Elle est beaucoup plus calme avec les deux loustiques en moins mais très agréable aussi. On se repose, regarde le paysage, on bouquine.

Gilles nous a appris plein de chose aujourd'hui :

-remonter l'encre

-le défilement des bateaux (rouge sur rouge rien ne bouge, vert sur vert tout est clair)

-utiliser le GPS et l'AIS

-allumer et éteindre le moteur.

Petite repas à 18h30 puis sieste avant mon quart qui commence à 20h.

Il s'est tres bien passé, beaucoup de bateaux à surveiller donc vraiment plus intéressant que la dernière fois mais toujours pas de plancton.

Je laisse la suite à Lise avec un bateau que je regarde depuis un moment et qui est trop bizarre. On l'a observés ensemble et elle décide de réveiller Gilles car d'un coup il va sur nous. On a toujours pas compris ce qu'il faisait mais heureusement Gilles est là.

Il est 23h15 je file au lit.

PS : merci à Lisou pour sa joie de vivre, sa passion des avions, son envie de danser tout le temps, la soirée yams, pour toutes les phrases abalonesques, pour la soirée sélect, et merci à Val pour les apéros, ta passion pour le pain, pensée à toutes les blondes et ta bonne humeur. Merci à vous deux pour tous nos rires. A bientôt pour une soirée au domaine de Bré.

Ma Pamela préférée
18
18
Publié le 20 janvier 2019

On arrive il est 7h au port. Je file faire la clearance avec Gilles et Lise.

On a mis deux heures à faire les papiers (un peu comme les 12 travaux d'Asterix). On a rencontrés des canadiens très drôles.

Sur le retour on a rencontré Valérie, une belge qui répare un catamaran, Gilles lui a proposé de passer à l'apéro.

On retrouve Audrey au bateau qui nous avoue avoir eu un problème en faisant le plein d'eau, elle a inondé le carré centrale et tout nettoyé. Elle est tellement drôle quand elle avoue avoir fait une bêtise.

Corvée de glace avec Lise et ensuite douche on en rêve (on a même eu de l'eau chaude, le bonheur).

On mange de bonne heure car on veut aller se promener cette après-midi.

Direction "The Baths" qui se trouve à priori à 30 minutes à pied. Il fait tellement chaud qu'au bout de 5 minutes on fait du stop toutes les 3 et ça marche.

J'ai passé une après-midi magnifique, l'endroit était époustouflant avec ces gros rochers de granit, cette eau turquoise et ces chemins sous les rochers qui amenaient à de petites piscines naturelles.

Petit arrêt sushi/smoothie dans le restaurant qui surplombe le parc avant de repartir.

On refait du stop pour le retour, on est épuisée car on a vraiment bien marchés. Là encore on est pris par une personne qui fait un détour juste pour nous. La gentillesse des personnes des îles est tellement agréable.

Nous qui avions envi d'une soirée tranquille car bien fatigués par la nav de nuit c'est raté car Valérie que nous avons rencontrés le matin est sur le bateau avec Gilles. Elle était tellement heureuse de parler français et de bien manger qu'elle ne quittait plus le bateau : avec Lisette on doit visiter son cata demain matin.

Son projet est quand même complètement fou je trouve d'acheter un bateau qui a passé un an dans l'eau à l'autre bout du monde, dans un pays où elle connaît personne. Elle ne connaît visiblement rien à la réparation d'un bateau. Elle a juste pris quelques cours de voile et un tout petit peu naviguer il y a 3 ans mais c'est tout. J'ai hâte de voir l'état de son bateau demain.

19
19
Publié le 22 janvier 2019

On s'est pas levées à temps avec Lise pour aller voir le cata de Valérie. Du coup qui on débarquer sur le bateau car elle nous a pas vu : beh Valérie. On termine le petit déjeuner et on va faire la visite.

Son bateau est dans un état catastrophique. On voit bien qu'elle y connaît pas grand chose à la rénovation. Tout est commencé partout, le chantier est bordélique. Elle s'est lancée dans un sacré truc toute seule.

Ensuite on part direct pour le mouillage de LONG BAY pour le repas du midi et pour une petite session snorkeling. C'est l'endroit le plus beau qu'on est vu pour le moment. Il y a tellement de poissons et les coraux sont magnifiques.

Petite sieste après manger et on part pour le mouillage de BIRAS CREEK où Gilles avait été il y a quelques années.

L'endroit ne ressemble plus du tout à ce qu'il avait connu. Tout est différent depuis Irma en 2017, les maisons sont toutes détruites, le petit port n'existe plus : c'est effrayant.

On se prend un petit goûter et on passe une soirée tranquille à bord en se regardant un film sur l'accouchement dans le secret. Du coup grosse pensée à mes collègues de l'UGOMPS en le regardant.


20
20
Publié le 23 janvier 2019

On prend l'annexe toutes les 3 pour aller à terre au niveau de l'ancien hôtel.

Arrivées au ponton, on tombe sur Bob le propriétaire qui gentillement se propose de nous montrer les dégâts d'Irma sur son hôtel. J'ai pas de mot, un an après on dirait que cela s'est produit hier. C'est vraiment dur de voir toutes ces maisons détruitent, ces villes ravagées au fil des îles.

On décide de ne pas rester içi car il n'y a rien à faire et d'aller à Trellis Bay après manger.

Arrivés au mouillage, on prend l'annexe avec Lise pour aller trouver du WiFi afin de donner des nouvelles à nos proches.

On se pose dans le bar juste à côté de l'aéroport à prendre un petit verre et manger. (On a toujours faim c'est incroyable). On a fait la connaissance d'une québécoise charmante Jade en mission pour son taf à Virgin Gorda.

Petite soirée film "Le prénom" tous les 4, on a bien rigolés (petit souvenir d'Audrey qui s'est endormie pendant le film).

PS : les tortues se sont joués de nous jusqu'au bout.



Notre ami Bernard
21

On se lève toujours de bonne heure sur Abalone. Je rêve d'une grasse mat car je ne dors pas très bien.

Gilles décide de partir car il n'y a aucun intérêt à rester là. On appareille donc à 6h afin d'éviter de payer le mouillage Monkey Bay (on est des pirates des mers).

Je regrette pas de mettre levée tôt car d'un côté nous avons la lune qui se couche et de l'autre le soleil qui se lève. Le spectacle edt magique.

Une fois arrivés, on qu'une envie se recoucher mais Gilles nous envoi toutes les deux en mission hydrograpghie autour d'une bouée. On a rigolés en partant dans cette annexe. On s'amarre à une bouée mais on a tellement pas envi d'aller dans l'eau. Une fois dedans on regrette pas, on se fait une heure de snorkeling, il y a tellement de poissons (un barracuda nous aura fait bien peur). La mission initiale est annulée car la bouée a été prise.

On rentre sur Abalone en ramant et en faisant croire à Gilles qu'il n'y a plus d'essence.

Lui est en train de "fouetter" Audrey qui est dans le harnais à laver la coque. On a tellement rigolés en les regardant (aller gabier plus vite !)

On est de corvée du lavage bâbord de la coque. On se le fait en annexe toutes les deux : encore un grand moment de rire.

On déjeune au mouillage et comme le temps n'est pas top, on part au mouillage de Jost Van Dyke. On a mis deux heures au moteur, Audrey a pris la barre sur la fin.

Arrivée là bas, on prend direct l'annexe pour aller faire une tour à terre. Un gros coup de cœur pour cet endroit, petit mais plein de vie. On se prend un petit verre au Foxy's toutes les 3 après avoir marcher le long de la plage et négocier un cupcake à des écoliers.

On retourne manger à bord et je suis désolée pour Lise mais je suis fatiguée pour ressortir et comme Gilles et Audrey nous ont vantés la marina de Soper's Hole je me dis qu'on sortira là-bas.

Du coup, soirée bridge toutes les 3, un bon moment mais sur d'avoir compris toutes les règles.

Cette baie est vraiment très animée, il y a des catas de jeunes partout avec musique à fond, barbecue, guirlandes, c'est hallucinant.

. ....

Opération
Le gabier en mission coque
Dégât d'Irma
22
22
Publié le 23 janvier 2019

On prend la nav à 9h pour Soper's Hole : navigation d'une heure au moteur.

Une fois arrivés c'est la grosse désillusion, il n'y a plus rien dans fe port. Tout est détruit par Irma, on aurait dû sortir hier soir.

On finit par s'amarrer au port et direct corvée de toit, d'annexe, d'eau, de glace.

On fait un tour très rapide avec Lise qui nous confirme qu'il n'y a plus rien à part un bar qui ferme à 14h. C'est horrible plus on avance, plus les dégâts sont énormes. Audrey et Gilles qui étaient venus en 2015 sont sous le choc.

Ce matin, Lise a fait la connaissance de max qui s'est gentillement proposé de nous amenés à la capitale à 12h mais dommage pour nous cela n'est pas passé auprès de Gilles et d'Audrey.

On mange donc à bord et ensuite on fait du stop. Après un enchaînement de 3 voitures, nous arrivons enfin à destination.

On se renseigne sur les ferrys et les clearance pour les îles vierges US encore une sacré mission. Je trouve que les gens de cette île sont moins avenant, souriant c'est comme ça.

On continue notre balade dans la ville qui n'a clairement aucun intérêt, je ne reviendrais pas ici c'est certain.

On se pose toutes les 3 dans un pub anglais pour prendre un petit verre et dîner sur place. Au menu, Nachos, fish and chips et pâtes au parmesan.

Retour en taxi, pas fan du stop de nuit.



23
23
Publié le 29 janvier 2019

Ce matin, Lise aide Gilles à la remise en place du manillon de la grande voile.

Ce matin, nous partons en randonnée toutes les trois au "Sage Moutain". Nous décidons de refaire du stop comme la veille. Nous sommes pris par une dame à qui j'achète du café local et ensuite par Jason qui nous amène au point de départ de la randonnée et qui décide de faire toute la balade avec nous. Le parc est magnifique, la végétation est impressionnante, heureusement qu'il y a de grandes feuilles pour nous abriter de la pluie.

Petit smoothie banane coco au restaurant au retour, un délice.

On repart en faisant du stop, on est pris par un canadien qui dépose Audrey au bateau et qui nous amène toutes les deux à la plage.

Il fait pas très beau, on décide finalement de retourner sur Abalone.

Fin de journée tranquille à la marina de Soper's Hole.



Soper's Hole
24
24
Publié le 30 janvier 2019

Appareillage à 7h pour Gilles et Audrey qui font à Cruz bay sur l'île de Saint John pour faire les formalités et ensuite ils viennent nous retrouver à Saint Thomas car eux ont le visa B1/B2. Lise et moi ont fait du stop pour se rendre à Road Harbour, pas de succès ce matin, le trajet se fera dans le bus des travailleurs.

Le ferry est dans 1h30, Lise décide donc d'aller au coiffeur, elle est excellente.

Oups, on avait mal regardés le ferry nous dépose pas du tout là où Gilles et Audrey font nous attendre, il faudra qu'on prenne est bus qui traverse l'île mais c'est super.

Après 1h30 de ferry, nous voilà enfin acceptés à rentrer sur le sol américain.

On prend le bus avec un homme rencontré sur le ferry qui nous conseille un centre commercial. Lui est venu spécialement de Tortola pour acheter une PlayStation à son fils.

Appel de Gilles sur la VHF qui nous dit de les rejoindre tout de suite, on est un peu déçu toutes les deux car on voulait visiter. On prend un bus qu'il s'appelle safari pour aller jusqu'a Red Hook (souvenir du bus qui s'arrêtait tous les 20 mètres et de la chauffeuse qui râlait).

Il n'y avait rien de grave, il était simplement inquiet car aucuns de nos textos n'étaient passés.

Avec Lise c'est après-midi visite et corvée de courses, de linge et de glace. Cette corvée de linge était beaucoup plus agréable que la précédente.

Retour à 19h30 sur Abalone (on a faillit dormir dehors avec toutes les portes de la marina fermées).

Bus des travailleurs
25
25
Publié le 1er février 2019

Appareillage à 7h, il fait un temps affreux aujourd'hui. On a 25 à 30 nœuds de vents sous la pluie, on est bien secoués. Lise et moi on a pris la barre. J'ai trouvé cela très impressionnant par ce temps. On a fait 7 heures de navigation sous la pluie, un très bon souvenir quand même car "vie de marin, vie de chien".

On arrive à 14h au mouillage de Honda Bay prêt du célèbre bar le "Dinghy dock".

Dans l'après-midi, on part faire un petit tour à terre toutes les 3 jusqu'au flamenco laggon (et non pas de flamants rose, merci la carte).

Une pensée pour ce chien qui nous a suivi pendant trop longtemps à notre goût et qui a nous obligés à faire du stop pour sans débarrasser.

Ce soir, c'est repas tout les 4 au Dinghy Dock, l'endroit est vraiment très sympa : les gens, les couleurs, la décoration j'aime beaucoup.

Encore une journée bien remplit, j'aime déjà beaucoup cette île.

Lise a la barre
Moi à la barre
On change le pavillon
Le dinghy dock
Le dinghy dock
Le dinghy dock
26
26
Publié le 4 février 2019

Ce matin, je vais faire la clearance avec Gilles et Lise. Il y a pas de doute c'est une île américaine entre la photo de Trump et son 1er ministre et la femme super rigide qui nous accueille.

Sur le retour, on loue une golfette avec Lise pour la journée et on dépose Gilles à l'annexe.

On fait le tour de l'île toutes les deux en passant par toutes les plages et en prenant tous les petits chemins qu'on peut.

On vu des plages magnifiques sauf celle de flamenco beach qui nous ressemble pas du tout. Trop de monde, de vent... On avait même un bracelet comme au camping. Une noix de coco et on part vite d'ici.

On a trouvé une très belle plage dans l'après-midi sur laquelle on s'est amusées à prendre des photos et surtout on s'est baignée avec la raie qui fou les jetons.

Souvenirs aussi à tous les iguanes croisés au fil de la journée, ainsi que la corde folle avec son cheval.

On rentre pas trop tard sur le bateau mais on se fait quand même un arrêt goûter brownie au Dinghy Dock.

Ce soir, on voulait ressortir au Dinghy Dock avec Lise car il y a un concert de percussions mais on est trop épuisées.

27
27
Publié le 4 février 2019

Ce matin corvée d'eau et de glace pour Lise et moi, on se dépêche car on doit retourner les chercher pour qu'ils soient à 10h à la messe pendant ce temps on les attends au Dinghy Dock encore (j'aime tellement cet endroit).

À 12h on part pour un mouillage au niveau de la barrière de corail, l'endroit est tellement beau et calme.

Session masque et tuba pour toutes les trois, un peu déçue car il n'y a rien à part des oursins. Gilles vient à notre rencontre avec l'annexe pour nous ramaner).

Avec Lise hier on a repéré une cabane sur l'eau (on pense qu'il s'agit d'un bar), on décide donc dit aller avec l'annexe.

Ce n'est absolument pas un bar mais un lieu qu'on peut privatiser pour des soirées. La famille à bord nous propose quand même une petite bière qu'on accepte bien évidemment. De là, je vais vivre mon plus beau moment avec des locaux depuis mon départ. On a joués pendant quasiment deux heures aux dominos avec cette famille charmante qui nous offrira à boire et à manger. Je parle pas du tout l'espagnol comme Lise mais ce moment était simple, plein de rires, de sourires, de gentillesse...

Merci à eux.

La nuit tombe, il est temps de rentrer sur Abalone.

Je me couche des étoiles plein les yeux de cette belle après midi passée.

Même le stop en mer marche
Pépé
28
28
Publié le 4 février 2019

Appareillage à 7h, nous avons 5h de nav avec 15/20 nœuds de vents auprès.

C'est pas du tout la forme aujourd'hui (je vais rester glamour car vous êtes nombreux à me lire). La féminité n'a pas que du bon cela accentue juste énormément le mal de mer chez moi.

Lise a pris la barre longtemps aujourd'hui, elle nous a amené jusqu'à la pointe de l'île. Elle a trop bien géré, elle m'impressionne car moi je suis à l'aise désormais avec les manipulations de voiles et tout le reste mais pas encore avec le fait de prendre ma barre surtout que cela me rend toujours un peu malade.

On arrive à 12h au mouillage de l'Ensenada Sun Bay, on y restera seulement le temps du déjeuner et d'une grosse sieste de deux heures car on roule (tangue) vraiment trop ici. Gilles nous amène donc au mouillage dans la grande baie voisine d'Esperanza. Perso je vois pas la différence avec le mouillage précédent tellement je suis trop malade.

Dès qu'on arrive, je propose qu'on aille à terre se promener toutes les trois.

On se renseigne pour une excursion plancton pour le soir, Gilles est OK donc on retourne le chercher. Le moteur est plus décidé donc on rentre à la rame (une belle galère avec mon bras). Finalement, il fallait simplement lui taper dessus, on s'aura pour la prochaine fois.

Pas d'excursion car le gars nous demandait 50 dollars par personne, c'est très cher. (suis un peu dessus sur le coup car on a pas l'occasion de faire cela tout le temps).

On fini donc dans un café tous les 4 avec une charmante serveuse qui est ravie de pouvoir perfectionner son français, en plus il passe du bon reggae dans cet endroit.

Dès qu'on rentre, je me couche et je décide de passer la nuit dehors tellement ça branle, j'ai plus de chance de dormir un peu au grand air.

PS : j'ai la sensation d'avoir été un vrai boulet sur ce bateau aujourd'hui et ça m'énerve car je suis pas comme ça, j'aime faire plein de choses, rires....


Le ponton infernal !
29
29
Publié le 4 février 2019

Ce matin Gilles nous annonce qu'il nous amène au mouillage de Mosquito Bay. On est trop heureuse car on va pouvoir voir les plancton que nous n'avons pas pu voir hier.

Nous avons une heure de navigation pour y aller, je suis toujours pas en forme c'est vraiment la galère.

Une fois là-bas avec les filles ont filent faire un repérage avec l'annexe pour le soir (je me sens bien mieux sur terre ces deux derniers jours).

Ce matin Lise fait enfin du pain avec Audrey, elle qui attendait cela depuis un moment c'est super.

Après repas petite sieste pour nous tous sauf Lisette qui préfère aller à la nage à la plage et se reposer là bas et Audrey la rejoint ensuite. En revenant Lise est motivée et nettoye le côté tribord de la côte.

Moi c'est repos, lecture et cours d'espagnol tout l'après midi. J'ai tellement pas envi de bouger, j'ai pas la force aujourd'hui.

Petit goûter chocolat chaud avec le bon pain de Lise. (ça me rappelle les pains chez papy et mamy).

À 18h15, direction la baie pour voir les planctons. Nous sommes partis un peu trop tôt, on a donc patientés tous les 4 dans l'annexe. C'était très agréable de se retrouver au milieu de cette baie avec comme seul bruit, la plongée des pélicans. (oh un PETITOU !).

Une fois la nuit tombée se fut un spectacle grandiose. L'eau s'illuminait d'un rien, il y a tellement de plancton dans l'eau qu'on voyait tous les poissons qui étaient fosforescents s'était magique.

Je me couche rapidement car vraiment trop mal sur ce bateau depuis hier surtout dans ce mouillage qui "roule" beaucoup comme dit Gilles.

Sans surprise j'ai passé une nuit blanche.


30
30
Publié le 4 février 2019

On va pas dire que je me lève car le bateau a tellement roulé cette nuit au mouillage que j'ai fais une nuit blanche.

Lise finit de nettoyer le côté bâbord de la côte, elle a du mérite car c'est une belle galère ce truc.

On part pour Palmas del mar à Porto Rico et on sera au port (trop hâte j'ai besoin de dormir).

Navigation au moteur pendant 5 heures. Lise met la ligne et direct il y a un barracuda qui se détache tout seul mais pas grave car nous sommes trop prêt des côtes pour le manger (et oui Gilles il y avait un poisson lol). Elle remet la ligne et pareil une prise quasiment dans l'instant. J'aide Gilles à le remonter, j'ai mis les gants suis prête à agir (cette fois-ci on a la vodka).On a une belle daurade pour midi, merci Lise.

Je finis la nav à me reposer à l'avant, c'est tellement agréable d'être allongée et de se reposer ainsi avec le bruit de l'eau, du vent et le calme.

On arrive à la marina juste à temps pour le déjeuner.

Après-midi balade avec Lise (après avoir escaladé la grille d'une résidence). On trouve le petit Miguel (oui car très jeune) qui se propose de nous amener à quelques plages et de nous montrer les environs. C'est impressionnant car autour de nous il n'y a rien du tout à part des résidences vacances (style Pierre et vacances), tout est trop beau, trop propre : tout cela manque de vie.

Petite course avec Gilles et Audrey et soirée tranquille à bord, je veux dormir, j'ai besoin de dormir.

La marina où nous sommes est vraiment top (piscine, laverie, petite boutique) et les gens sont adorables avec nous.

Il est pas frais mon poisson
La marina
31
31
Publié le 4 février 2019

Enfin une nuit presque normal YOUPI.

Ce matin c'est tranquille sur Abalone, corvée de linge pour moi et corvée couture pour Lise.

Petit tour à la belle boutique de la marina repérée hier, on a toutes les trois achetés quelques choses.

Repas à bord et ensuite repos à la piscine avec Lise.

En fin d'après midi Gilles et Audrey partent faire les courses et toutes les deux on va se pose au bar le pescaderilla. J'ai passé un très bon moment à parler avec Lise (jamais bu une sangria avec autant d'ingrédients).

Soirée tranquille car j'ai quelques heures de sommeil à récupérer.


Lise répare le spi
Lise répare le spi
Morice à la piscine
La sangria aux 1000 ingrédients
32
32
Publié le 6 février 2019

Ce matin, c'est rangement du spi car ceux qui l'avait utilisé avant ont eu un soucis (on bourre la chaussette !).

Appareillage pour Puerto Patillas, nous avons de nav nous sommes en mouillage.

Petit tour à terre toutes les 3 avant la tombée de la nuit. Nous voyons enfin le vrai Porto rico. Il y a des petites cabanes avec de la musique partout, c'est beaucoup plus vivant qu'hier.

Petite soirée tranquille, bien fatiguée encore par cette journée.

La chaussette du spi
Rangement du spi
On écoute le capitaine
Adios Palmas del mar
Lise rentre le génois
33
33
Publié le 6 février 2019

Appareillage à 7h30, nous avons fait 14 nautiques au génois et à la GV.

Navigation mémorable, nous avons dû faire demi-tour car Gilles n'avait pas vu la bouée rouge d'entrée de la baie alors que Lise oui mais il ne l'avait pas compris (Gilles : "je vous dis de regarder devant").

Lise est la pêcheuse, aujourd'hui elle nous a ramené un barracuda et un demi-poisson (oui un plus gros l'avait croqué visiblement), elle l'a donc utilisé comme leurre.

La baie où nous allons à la réputation de protéger des ouragans. Nous avons eu 20 noeuds de vent par moment. Nous sommes tout prêt de Puertos de Jovos.

Après manger, c'est atelier cookies avec Lise. Pas simple de cuir dans le four d'Abalone, je pense qu'ils ont quand même plus.

Après-midi repos à bord, Lise se repose dans son poste avant, Gilles et Audrey se regarde un film et moi j'écoute de la musique en contemplant le paysage.

Soirée tranquille tous les 4 avec apprentissage lecture de carte.

Cette journée était très agréable, nous n'avons rien fait de spécial mais chacuns s'est pris du temps, s'est reposés.



La fameuse bouée
34

Capitaine a changé d'avis dans la nuit finalement nous n'irons pas à poncé dès aujourd'hui et c'est très bien.

Il nous amène en mouillage sur l'île des morts (Super !).

Navigation avec le spi, trop génial depuis le temps qu'on en parlait. Il faut une belle coordination et compréhension pour mettre le spi, il a plein de détails à penser. Je suis super fière de nous. Pointe à 7,6, on va super vite !

Lise a encore pêché un poisson, c'est la pêcheuse du groupe. Elle décide de le vider et de faire les filets elle-même, pas simple quand on jamais fait mais elle s'est très bien débrouillée.

On arrive au mouillage pour manger, l'endroit est magnifique comme toujours.

Avec Lise après manger on décide d'aller à terre avec l'annexe pour marcher jusqu'au phare sur la colline.

Rando en pleine chaleur parmi les cactus tellement nombreux et méchants qu'ils transpercent nos semelles, il y a sûrement des lézards, des serpents et autres bêtes charmantes car on entend du bruit.

Arrivées au phare, l'endroit est glauque. Le phare est tout abîmé, on se croirait dans une scène de film d'épouvante. On en mène pas large là-haut, on y reste pas longtemps et on repart en courant pour ne rien arranger à notre psychose la VHF se met à grésiller plusieurs fois, on se remet à courir et bien contente d'être de retour à la plage avec les autres personnes.

Petite session baignade avant que Lise parte cherche Gilles car Audrey est arrivée à la nage. On a la poisse l'annexe fait encore dès sienne.

Petit repos à terre tous les 4, avec Lise on s'éclate sur des structures gonflables (trampoline, toboggan), on a 15 ans !

Instant beauté sur Abalone avec un gommage au café

Petite soirée tranquille à bord, la pluie est passée plus loin c'est parfait.


Gommage au café
35
35
Publié le 19 février 2019

Appareillage à 8h30 en direction de Poncé, la navigation se fait au moteur.

Corvée de courses pour Audrey et moi et Lise et Gilles font les formalités à la marina.

Après-midi repos, dégoutée car la piscine nous est interdite car nous ne sommes pas membres du club.

On fait la connaissance de deux jumelles de 35 ans, Sally et Sylvie qui nous propose de prendre l'apéro sur leur bateau ce soir avec leur père Garry et leur pseudo sœur Anita.

Soirée très sympa, ils sont très gentils et aussi bien atypique. Ils sont américains mais parlent français.

PS : Le centre ville est vraiment loin, on est enfermés dans cette marina suis pas fan de cet endroit.


36
36
Publié le 19 février 2019

Ce matin, nous sommes de mission course. Garry et Anita sont nos chauffeurs pendant 3 heures, c'est vraiment très gentils à eux mais je suis quand même genés qu'ils fassent tout cela car je trouve que Capitaine mesure par la gentillesse de leur acte.

Dans l'après midi avec Lise, ont décident de faire nos rebelles et d'aller à la piscine. On a bien fait car on a eu aucuns soucis. Anita se joint à nous.

Petite cours de zumba avec les petites dames du club, on a tellement rigolés.

Soirée tranquille à bord.


Le banc de la wiifii
37
37
Publié le 19 février 2019

Ce matin, le loueur de voiture vient nous chercher à la marina car nous partons passer la journée à la capitale tous les 4.

On a une voiture rouge abdolument génial (lol). Lise conduit et je suis le co-pilote.

On arrive pour déjeuner, on va dans une sorte de cantine locale très sympa. Nos plats sont immenses et la décoration est cool.

Ensuite, on décide d'aller au château tous les 4. Grosse panique pour Audrey car on a perdu Lise et Gilles durant 10 minutes. Gilles étant pas en forme avec Lise, on décide d'aller se balader toutes les deux dans la vieille ville et de se retrouver plus tard tous les 4. J'ai passé un excellement moment, la ville est très belle avec toutes ces couleurs partout. Je me suis trouvée un Panama trop canon sur les conseils de Lise (ma cristina du jour). Le temps vire à la pluie, on se refugie donc par "obligation" manger une glace.

On fini par les retrouver et bien sûr, ils veulent rentrer un peu dégoutée d'être dans cette ville et d'y partir déjà : on avait tellement envie de passer la soirée à danser la salsa toutes les deux.

Du coup, on les dépose et on décide d'aller faire un tour dans le centre ville de Poncé. Je suis bien contente d'être en voiture, le centre esr désert, il a des personnes qui ne m'inspirent pas une grande confiance un peu partout. On reviendra demain en journée.

On fini la soirée avec une bière et un burger à la marina.

38
38
Publié le 19 février 2019

Ce matin, Lise et Gilles font les Customs ensuite avec Lise on part rendre la voiture de location. Petit tour au centre commercial avec quelques petits achats souvenirs.

Ensuite Sylvette de chez avis nous amène dans le centre Poncé (j'espère que la journée c'est moins glauque).

Déjeuner chez Lola, ensuite on file au musée d'art. Le centre est plus animé et paraît un peu moins triste mais je n'ai trouvé aucun intérêt à cet endroit, je n'y reviendrai pas c'est certain même le musée nous a déçu.

Il est temps de rentrer car à 16h, Lise doit apprendre à Anita à faire du pain. Je les laisse faire et on se rejoint à la piscine (sauf quand on m'oublie lol).

Soirée avec Garry et Anita, petit apéro avec le pain tout chaud : ils sont très gentils mais un peu spécials !

39
39
Publié le 19 février 2019

Appareillage à 9h15 pour aller en mouillage à Boqueron.

On a corvée de gaz et glace ensuite Garry et Anita viennent nous largués, on les reverra peut-être un jour quelques part dans le monde.

Navigation de folie, on s'est baignés pendant que le bateau avançait en se tenant à un bout mis dans l'eau. On a faillit perdre Audrey qui a cru qu'elle pouvait nager plus vite que le bateau. Super moment, il faisait tellement chaud, on a trop aimés avec Lise.

Dans l'après-midi, on a eu un barracuda mais trop proche des côtes donc on la relâché. Il venait tout juste de manger un autre poisson qu'il a relâché.

Et pour finir en beauté, la navigation s'est terminée avec une quinzaine de dauphins à l'avant du bateau, j'en ai encore des frissons tellement c'était magique.

Petite soirée tranquille, je me couche les yeux plein d'étoiles.


On a vu des dauphins
40
40
Publié le 19 février 2019

Le matin c'est baignade puis petit tour dans le centre toutes les 3, c'est super mignon, toutes ces couleurs, ces grafs, les gens sont très gentils.

On ramène Audrey à bord et nous c'est pique-nique sur la plage puis petit café dans une des boutiques repérées le matin.

C'est un endroit qui vend des vêtements et des bijoux et qui sert aussi du café, c'est tenu par un couple charmant. Moment très agréable avec eux.

Ensuite baignade et bronzage qui n'aura pas été long car il pleut beaucoup à puerto rico.

On décide avec Lise d'aller se prendre un verre. On y retrouve les américains salués le matin durant la baignade (Andrew et Lisa). On avait envi de passer la soirée ici car à priori tout le monde y danse la salsa le soir mais capitaine est pas trop d'humeur et demain on part quand même pour les 30 heures de navigation.

Finalement c'est eux qui après manger, passe nous voir sur le bateau. On leur paye un petit verre d'eau de vie de mirabelle beh on les a bien achevés les américains. Audrey était complètement saoule, on était mort de rire avec Lise et Gilles.

Il pleut, sniff
41
41
Publié le 19 février 2019

Appareillage à 7h30, on a 28h de navigation devant nous.

Bilan navigation très très compliquée pour moi, il y a énormément de vent du coup, nous sommes secoués dans tous les sens. Nous avons 15 à 20 noeuds de vent, nav aux génois et à la grande voile.

Forcément mon corps n'apprécie toujours pas surtout mon ventre, impossible de boire et manger quoi que se soit pendant les 12 dernières heures de la navigation.

Je fais quand même mon quart de 3h avec Lise.

J'ai hâte d'arriver, j'ai plus de force et pas me moral moi qui aime tellement le bateau c'est dur d'être aussi malade et de ne pas arriver à m'habituer c'est pénible.

Le seul truc génial c'est qu'on a aperçu des baleines au loin. Trop hâte d'en revoir d'autres quand on repassera dans le cap.

42
42
Publié le 19 février 2019

Ce matin, je pose enfin le pied à terre après 48h, il est temps j'ai besoin de reprendre des forces.

Je vais au marché avec Gilles et Lise, génial d'être au cœur de la vie des locaux.

Gilles rentre seule et on se pose avec Lise, j'ai besoin d'un coca pour la survie.

Apéro sur Abalone avec l'équipage d'Embellie (Alain, Jules, Annie, Gonzague, Gustain). Petit moment sympa, ça fait du bien de voir d'autres personnes.

Petite sieste pour les uns, dessins et mise à jour de mon carnet de vacances pour moi.

Ensuite on va tous à terre avec l'autre équipage pour se balader, boire un petite verre et dîner. Après manger tout le monde rentre sauf Lise, Jules, Gonzague et moi qui profitons un peu (ça fait du bien d'être un peu avec des jeunes).

Retour en annexe épique, on a faillit tous finir dans l'eau.

RIP à mon chapeau de San Juan qui s'est envolé dans la nuit

43
43
Publié le 19 février 2019

Ce matin, ça va mieux mais j'ai encore bien besoin d'une journée à terre pour récupérer.

Petite baignade avant le petit déjeuner avec Lise. Ensuite on se motive à nager jusqu'à la plage qui nous paraissait bien belle de loin et qui en fait est dégueulasse, l'eau est immonde, pleine de déchets. On a faillit faire demi-tour !!

Avec nos cris à l'arrivée, on s'est fait repérées et Julio un gars d'ici vient à nous. Il a passé la matinée avec nous et son ami Augustin. On a marchés avec eux jusqu'à l'île en passant par ce fameux pont (qui sert à rien). Trop sympa il nous ramène chacune notre tour sur Abalone sur son petit canoë avec sa pagaie en bois. On lui offre un petit punch pour le remercier et on le retrouvera cette après-midi pour un volley et une pina colada.

Ce matin Gilles a été au coiffeur accompagné par Audrey.

Repas à bord puis on part faire le despacho (le départ). Ils sont pas bien pressés ici. On y a passé un temps fou, petit coucou à chou depuis le temps car j'ai de moins en moins accès à la wiifii. En fin d'aprèm, on va à la plage avec les gars et on retrouve nos amis du matin. Finalement pas de volley car le ballon appartient à l'hôtel et c'est déjà fermé, alors c'est pina colada, jeu menteur menteur et compétition de sprint.

Soirée tranquille au lit de bonne heure. On est bien fatiguées toutes les deux.

Avec Julio et Augustin
Augustin
La pina colada de folie
Partie de menteur menteur
Gonzague
Gustain
44
44
Publié le 20 février 2019

Appareillage avec Embellie direction la baie de San Lorenzo (endroit avec selon Alain des cascades, grottes, mangroves).

Navigation tranquille au moteur car pas de vent. Gilles est de mauvais poil depuis qu'Embellie est arrivé c'est vraiment dommage, il arrête pas les comparaisons entre les deux bateaux et ils est sans cesse à nous lancer des piques. On en a ras le bol toutes les deux !

On arrive au mouillage qui est magnifique en plus en arrivant il y a encore des dauphins.

On part tous en annexe pour explorer la mangroves, je suis dans l'annexe d'Embellie car la notre est trop petite. C'est tellement beau, de l'autre Audrey a voulu apprendre à conduire l'annexe, ils sont faillit finir dans la mangrove ou à l'eau. Sacré Audrey, un vraie phénomène.

On rentre pour le déjeuner et on repart ensuite tous pour explorer l'autre côté sauf Gilles qui fait la tronche et qui a décidé qu'on partirait de ce belle endroit à 16h pour retourner à Samana alors qu'Embellie reste au mouillage. On est tellement énervées toutes les 2.

La navigation retour se fait quasi en silence, pas envie de parler suis saoulée.

De retour à Samana, on est de mission glace toutes les 2 et on en profites pour se prendre un petit verre histoire de décompresser.

Soirée expéditive, on a pas envie de rire ce soir.

45
45
Publié le 21 février 2019

Ce matin, je suis de corvée de courses avec Audrey et Lise fait le despacho avec Gilles (tchao Manuel), plus le chargement de téléphone.

Cette corvée est pénible, on a pas du tout la même façon de faire du coup, je l'a laisse gérer et je fais le porteur.

On prend la nav à 11h, on a environ 28 heures de mer devant nous. Embellie est partie une heure avant nous et nous appelle en nous disant avoir vu plein de baleines. Les ayant nous aussi aperçus au loin, on demande à Gilles de faire un détour pour les voir et il a jamais voulu. Autant dire qu'une semaine après je suis toujours autant dégoutée d'avoir raté cette occasion. En sachant qu'on était au bon endroit, au bon moment.

On continue la navigation, un peu énervée forcément. Pour le moment, j'ai la forme, je suis contente.

Dans l'après midi, on met le spy pour la 2ème fois, en même temps qu'il finisse de l'installer, la ligne se lance : je suis de mission poisson avec Audrey, on remonte une petite bonite qui fera notre repas du soir. Et là, tout s'enchaîne le tangon se casse en deux, du coup c'est la panique, il faut vite qu'on redescende la chaussette du spy. On galère, on galère.... de là, le spy se pète en deux et fini dans l'eau. On le remonte tranquillement, on a eu une heure de dingue !

La journée se passe bien, je me couche à 20h, je fais mon quart de minuit à 2h sous l'orage (j'ai bien pris sur moi et laissé ma peur de côté) qui s'est très bien passé et Lise prend la suite.

On arrive à Puerto Plata à 7h30.

Manuel
Le spy
46
46
Publié le 21 février 2019

Avec Lise on est toujours déçues du comportent de Gilles donc on part vite passer la journée à terre.

Gilles nous dépose en annexe sur la plage et on part se balader. On a repérés la piscine d'un hotel et on décide d'aller la squatter. On se baigne et se marre avec les deux bouées cygnes.

On continue notre petite balade dans le centre et on se prend à manger sur un petit marché. Ensuite, je veux absolument me poser pour appeler nos amoureux du jours : les berniques. Je suis désolée de pas être auprès d'eux mais je pense fort à eux et suis très heureuse et ce n'est que partie remise pour août. Ce petit facetime était génial.

En décide d'aller à une autre plage qu'on nous a conseillés et on veut squatter un autre hôtel mais celui-ci est payant donc demi-tour pour la première plage, il fait trop chaud je veux me baigner.

On se prend des transats et un parasol et les garçons nous rejoignent. Ensuite, on se pose boire un verre et Alain nous rejoint.

On mange sur nos bateaux respectives et les gars passent nous prendre en annexe. Comme dis Lise : merci de nous sortir.

La soirée s'est terminée à 5h et le programme a été le suivant :

- 1er bar avec partie de menteur menteur

- 2ème bar avec toujours une partie de carte mais Jules qui n'a pas de chance ce soir veut qu'on aille ailleurs.

- 3ème une boîte, c'est pas du tout comme chez nous les hommes et les femmes sont séparés et personne ne danse à part nous 4 qui faisant les cons sur la piste. L'endroit est bondé et la musique pas top on va ailleurs.

- 4ème une autre boite et là c'est tout l'inverse il n'y a personne à part nous 4. On se marre bien à danser.

Gonzague finit à jouer au poker avec Lise et il a gagné 70 dollars.

Vive le BARathon

Les berniques officielles
47
47
Publié le 22 février 2019

Le réveil à 9h ça pique après 4 heures de sommeil. On est déjà en route pour Océan World, j'ai rien entendu. On arrive une heure après à la marina. Corvée d'entrée, d'eau, de lessive.

Embellie arrive peu de temps après nous.

Après manger avec Lise, on quitte le bateau direct, on en peut plus de la mauvaise humeur. On décide de tenter de squatter la piscine d'à côté. Au bout de deux tentatives, on a pitié de nous et on nous laisse passer. Les garçons nous rejoignent peu de temps après. L'endroit est trop classe, bar dans la piscine, pouf, transat dans l'eau... Petite partie de cartes tous les 5, le dj passe la musique qu'on lui demande c'est grand luxe.

Pour moi, petite sieste avant d'aller manger avec Embellie.

On était censés manger dehors mais Gilles pète un câble car trop de bruit ce que je comprends vu son problème d'oreille mais il a pas été cool. Du coup, ils mangent sur Embellie avec Alain et Annie et nous on mange à la marina.

Ensuite petite tour au casino, on se d'air une partir de roulette tous les 4. Un grand moment, on a joués 6 dollars mais qu'est ce qu'on s'est marrés. Un grand moment cette partie, Gonzague était comme un dingue.

On rentre tôt rien à faire de spéciale car on est enfermés dans une marina, la ville n'est pas à côté.


Retour de corvée de linge
48
48
Publié le 27 février 2019

Ce matin, on est tranquille. Embellie part pour Haïti ce matin car pas possible de rester ici avec Clevens, on les reverra le 27 à Santiago de Cuba.

Gonzague reste avec nous car demain il rejoint un bon pote à lui à Saint Domingue.

Après manger, on part tous les 3 en randonnée. L'objectif de départ est de monter la coline qu'on aperçoit du port. En théorie, il y a pas de chemin, on marche dans des herbes piquantes, Gonzague a peur des serpents (personne veut faire des câlins aux serpents bébés), il y a deux cowboys qui se moquent de nous. Oui, la scène est surréaliste !

On continu la balade en revenant par la grande route ce qui n'est pas ouf puis direction la piscine.

Repas à bord tous les 5 et partie de yams avec Lise et Gonzague. Il est comme au casino, il joue sa vie, on a bien rigolés.

Équipage d'Embellie
À bientôt Embellie
49
49
Publié le 27 février 2019

Levés 8h, ce matin c'est petit déjeuner grand luxe.

Gonzague part à 10h, il a son taxi puis son bus pour retrouver son pote.

La journée pour Lise et moi se résume à internet, on a passés notre journée en ligne à donner des nouvelles, mettre à jour mon carnet car j'ai un retard monstre. Rodriguez qui est le correcteur de mail de Lise même si elle a pas besoin, s'improvise prof de salsa dans le lobby.

C'est un peu dommage d'être encore là une journée car il n'y a rien faire mais bon !

En fin de journée, Lise est prête mentalement, moi un peu moins mais je me lance dans une coupe de cheveux. Après avoir regarder quelques tutos you tube. Aie aie aie, j'en tremble. Bon pour une première le résultat est correct, pas de trou, c'est droit.

Soirée tranquille à bord.

50
50
Publié le 2 mars 2019

Appareillage à 9h30 pour Luperon le temps de faire les formalités de départ, l'armada vérifie qu'on reparte tous.

Navigation au moteur durant 1 heures puis à la voile car le vent a bien forcé.

On galère à s'amarrer à une bouée, on en perd encore une gaffe récupérée par Lise qui a sauté à l'eau. Un bateau voisin vient nous aider.

Après-midi repos à bord, on se regarde un petit film avec Lise et Gilles et Audrey se repose.

51
51
Publié le 2 mars 2019

Appareillage à 7h, en quittant la baie de Luperon, on passe devant des embarcation de pêcheurs qui vendent des langoustes. Du coup, Gilles en achète 3. On fait la cuisson durant la navigation c'est bien sportive.

Vent faible mais navigation de 6 heures avec génois et grande voile et moteur à la fin.

Repas de roi à l'arrivée, c'est tellement bon que j'en veux encore.

Après manger avec Lise, on part à la nage visiter le village normalement on a pas le droit de quitter le bateau comme les formalités sont pas faite mais tanpis.

Le village est très sympa, on tombe sur un pêcheur qui fabrique son filet, c'est beau de le regarder faire puis on continue notre tour du village et ensuite on marche le long de la plage qui est juste magnifique !

Soirée tranquille à bord et au lit de bonne heure comme souvent.

PS : on ne vole pas du sable ici !

Achat des langoustes
Abalone au loin
On ne vole pas le sable
Attention au 360
52

Appareillage à 7h pour 6 heures de navigation. On a mis le tangon au génois puis la grande voile et fini au moteur.

On déjeune à l'arrivée et on se repose tous tranquillement à bord l'après midi. Encore un petit film pour Lise et moi et ensuite un peu de musique pour regarder le coucher du soleil.

53
53
Publié le 2 mars 2019

On appareille à 7h30 car il y a moins de vent le matin. J'accumule beaucoup de sommeil en retard alors je dors ou plutôt j'essaye pendant deux heures. Pour Lise c'est le lecture à l'arrière, elle est plongée dedans.

À partir de midi, le vent commence a bien forcé et nous sommes trimballés de tous les côtés. Avec Lise on passe de bâbord à tribord sans rien comprendre ce qui nous arrive. Pas de poissons aujourd'hui et je n'ai pas été malade donc je suis bien contente.

On arrive là-bas à 15h après un passage délicat, Lise était à la barre, Gilles à la carte et moi à surveiller le fond.

Aussitôt arrivés, on se fait un petit goûter (crêpes pour les uns et pistache punch pour les autres).

Nous sommes là depuis 10 minutes que déjà des embarcations de pêcheurs viennent à nous pour vendre leurs poissons. Les touristes sont rares, nous sommes pour eux des opportunités de se faire un peu de sous et ils sont raison vu la pauvreté de leur pays

Ensuite avec Lise, on se regarde un petit film "Le nom des autres", on a bien rigolés.

Fin de journée tranquille à regarder le paysage à l'arrière du bateau pour moi et repos pour les autres


54

Le matin changement de mouillage, on va devant la petite plage non loin de là. Les filles se baignent moi c'est repos sur le pont. A la chance d'apercevoir des embarcations avec des voiles artisanales comme celle qu'on voit aux fêtes de pestel.

À 14h, on part pour Môle Saint Nicolas. On a 16 heures de navigation.

J'effectue mon meilleur quart de minuit à 2 heures. On est au génois, la mer est belle et le ciel est magique. Rien que pour les ciels étoiles en mer, je sais pourquoi je suis partie, c'est du telle beauté.

55

On arrive à 6h, à peine arriver qu'une embarcation arrive pour nous vendre des poissons et proposer leurs services.

Gilles leur demande de nettoyer la coque, moi je reste au lit trop d'agitation sur le pont besoin de récupérer de la nuit en mer.

Ensuite, Gilles leur demande également de la glace et nous changeons de mouillage car le vent se lève et nous serons pas protéger ici, on part devant une plage.

Après la petite sieste d'après repas avec Lise et Audrey on part à nage au village pour essayer de trouver quelques fruits et légumes.

À peine on quitte le bateau qu'une vingtaine de personnes adultes et enfants sont sur la plage. Nous sommes des curiosités pour eux, c'est bizarre d'avoir autant de personne qui nous regarde.

On part au village escortés par quelques personnes au départ. Les gens sont fermées au départ mais tellement souriant dès qu'on leur donne un sourire. Très heureuse d'être ici de voir un peu Haïti de mes propres yeux.

On trouve notre bonheur sur deux marchés et on fait chemin inverse en passant par un autre chemin.

En repartant c'est pareil, il a une quinzaine d'enfants qui nous regarde partir sur le bateau. Je regrette de pas être rester avec eux pour jouer, j'espère avoir l'occasion de repasser du temps avec les gens de ce pays et pourquoi pas un peu d'humanitaire, moi qui souhaite en faire depuis temps d'année.

Soirée tranquille à bord, les enfants continues de nous regarder. Il y a deux petites filles qui dansent en nous faisant des signes du coup je me mets sur le bon et je répète leur chorégraphie : même de loin j'ai tellement aimé ce moment.

Demain on part pour Cuba donc au lit de bonne heure car on a 28 heures de navigation.

PS : mon petit titi à 26 ans aujourd'hui

56
56
Publié le 2 mars 2019

Appareillage à 6h30, dès le début de la nav. On se met à faire du pain avant que ça branle trop.

Très vite le vent force et Gilles change la route pour que ça bouge trop. Avant, le déjeuner je prends la barre cela faisait longtemps, je me sens à l'aise désormais pour cela et j'y prend beaucoup de plaisir. On déjeune avant de rechanger de bord car après on va être secoués.

J'ai lu le livre legé et drôle de "Mémé dans les orties", je prends enfin le temps de lire moi qui aime temps ça et lire en plein mer c'est un grand bonheur.

Je suis de quart de 4 à 6h30 puis je me recouche. Lise avait son quart avant et Gilles lui a montré la croix du sud et l'étoile polaire, qu'elle a partagé avec moi durant la transition de nos quarts.

Arrivés à Santiago de Cuba à 9h30 après une belle navigation à la voile, on a eu des pointes à 8,5 noeuds.

57
57
Publié le 6 mars 2019

On arrive à la marina à 9h30 et surprise Embellie n'est pas là. Ils ont du avoir un soucis et ils doivent être en Jamaïque du coup. On verra cela plus tard car pour le moment nous avons des formalités suivantes :

1) interdiction de sortir du bateau, un médecin vient à bord prendre nos températures et nous demande si nous sommes malades.

2) nous allons tous dans le bureau de la police des frontières pour le despacho d'entrée avec photos, plein de questions...cela fait déjà deux heures que nous avons commencés les formalités

3) visite de la douane à bord, ils scellent le téléphone satellite

Nous avons terminés pour le moment.

Gilles est de mauvais poil encore, je suppose qu'il est énervé de pas voir Embellie et ils détestent toutes ces formalités. Il a un sale caractère parfois notre capitaine.

La marina est super mal entretenue, il n'y a rien ici mais c'est pas grave.

On est de corvée de repérage de courses et de linge avec Lise. Les français d'à côté nous file le nom d'un certain Pedro et sa femme Rosa qui sont dans une maison "azul" à la sortie.

La journée est déjà bien entamée, on décide de passer la soirée en ville toutes les deux. On prend donc le ferry de 17h20 qui nous dépose directement dans le centre de Santiago de Cuba.

Je suis super heureuse d'être dans cette île, c'est l'île que j'attendais le plus. On a les yeux grands ouverts toutes les deux, on kiffe tellement.

On laisse perdre dans les rues, on prend plein de photos et on se pose à manger tout en haut d'un hotel avec vue sur la place principale.

J'ai déjà trop hâte de revenir demain, j'aime déjà ce pays.

Retour en taxi.

PS : il y a un bateau avec 7 danois dessus en face du nôtre. Deux filles sont paries aujourd'hui. C'est une belle bande de jeune qui se fait kiffer après leur étude.

Dans le ferry
Le ferry
58
58
Publié le 6 mars 2019

Ce matin, nous sommes de mission courses. Rendez-vous à 9h avec normalement le fils de Pedro dans une ancienne voiture américaine : finalement c'est un ami du fils et la voiture est moins ouf mais pas bien grave.

On a fait les arrêts suivants :

- un premier marché très petit mais on y a quand même trouvé quelques trucs

- 2ème marché beaucoup plus grand, il y a des fruits, des légumes et de la viande. Étant les seuls touristes, nous sommes hypers sollicités par les locaux qui nous demandent des crayon, des shampoings ou à manger.

Petit détail dans la culture cubaine les hommes sifflent et font des bisous dans le vent à la vue d'une femme (rigolo mais aussi relou à mon goût).

- 3ème arrêt improbable dans au 1er étage d'une maison pour acheter des poissons clairement impossible à trouver sans être accompagné.

- 4ème une supérette où l'on trouve encore quelques trucs

- 5ème une grande surface type métro, c'est démesuré et toujours pas de farine.

On a pas arrêtés n'empêche ce matin, le chauffeur de taxi est cool et une fois les courses terminés et il nous ramène en ville toutes les deux.

Jorge notre chauffeur nous promène un peu et nous amène manger dans un petit restaurant local avec son ami Albert. On a trop bien mangés.

Ensuite il nous dépose en ville et on est censés les retrouver ce soir. On se promène dans les rues de la ville, je suis sous le charme des couleurs, des voitures.

On décide d'aller au musée du carnaval voir le spectacle de danse à 16h, c'était très sympa, plein de couleurs, on a dansés avec eux.

Ensuite mission glace, on se pose dans un endroit où l'on ne peut manger que ça sauf qu'il y a que 3 parfums au choix et que les employés sont pas très cool. C'est clairement pas la glace du siècle, je vois aucune différence entre les parfums. Jorge et Albert nous rejoignent ici et nous amène dans un petit bar local.

On arrive soi-disant chez l'oncle d'Albert (oui soit disant car nous ne sommes désormais plus sur), on arrive sur une terrasse qui domine Santiago de Cuba c'est juste magnifique avec les couleurs du soir. L'oncle et un ami à lui finisse par nous rejoindre et se mette à jouer de la guitare, des maracas et à chanter. Le moment est tellement agréable, ils jouent super bien. Léo (le faux fils de Léo quel trou du cul celui là) fini par nous rejoindre.

La soirée continue et on décide d'aller ailleurs car au départ avec Lise, on voulait voir de la salsa et on a faim. Jorge a disparu, très étrange mais bon c'est pas grave sauf que les deux autres gugus ne sont plus les aimes, il faut qu'on leur paye leur verre, ils se mettent à faire la gueule quand on dit qu'on veut rentrer. En même temps, ils nous on amenés dans un gros truc à touriste, on rentre et puis c'est tout, ils sont pas méchant seulement des petits escrocs.

Gilles et Audrey on mangés en ville aussi de leur côté.

2ème marché
La femme de ménage
Notre taxi
En face du marchand de poissons
59
59
Publié le 6 mars 2019

Levés depuis 5 minutes pas le temps de déjeuner  car il y a corvée d'essence. Cette marina est tellement pas entretenue qu'on peut pas aller à quai donc obligés de faire des allers retours avec des bidons de 20L.

Ensuite avec Lise on se prend un énorme petit déjeuner 11h style brunch et on part directement

pour la journée toutes les deux.

Arrêt à l'hôtel pour l'accès au wiifii pendant une petite heure puis on part en direction du Fort.

On a 6km pour y aller, a mis chemin un homme nous prend dans sa voiture et nous avance un peu. On continue la marche le long d'une petite crique puis dans la forêt pour enfin arriver au Fort.

On fait la visite et on se rend compte que sans le vouloir on est arrivées par la sortie donc visite gratuite.

On sort pour aller se manger un bout qui devient finalement un vrai repas, crevette pour Lise et langouste pour moi.

Il est temps de rentrer car on a 1h30 de marche en pleine chaleur.

On se recale sur internet en revenant, on en profite car pas prêt de pouvoir donner des nouvelles après.

Repas à bord avec Bernard notre voisin français. Au menu tartitarte et bananes flambées, un régal.

Ensuite, on retour à l'hôtel sur internet car Lise a plein de choses à faire et moi j'en profite pour mettre mon carnet à jour.

La Marina au loin
Vue depuis l'hôtel
60
60
Publié le 10 mars 2019

Un bateau arrive à la marina avec Stéphane brun, cycliste.... Du coup Lise engage la conversation et monte sur son bateau pour voir son vélo car il voyage depuis longtemps à travers le monde et il a pour projet de faire le tour de Cuba à vélo. La guarda est directe venue faire une remontrance à Lise car elle n'avait pas le droit d'y aller tant que le médecin n'avait pas attesté qu'il n'était pas malade. (affaire à suite...).

Appareillage à 7h30 pour Chivirico, nous arrivons à 13h après une navigation au moteur.

Déjeuner et baignade au mouillage et comme d'habitude deux personnes viennent nous voir à bord pour discuter et nous inviter à venir à leur fête de famille

PS : improbable Jorge était aussi à Chivirico et c'est lui qui hurlait de l'autre côté.

Le mouillage est pas sécure pour la nuit donc à 16h on reprend la nav pour la Marea del Portillo.

Navigation tranquille la mer est belle, je termine le livre "Les souvenirs" et aussi "Jonathan Livingston le goéland". Moi qui ne prenait plus le temps de lire, le faire sur le bateau est un vrai plaisir et j'arrive plus à m'arrêter.

Avec Lise, on est de quart de 21h à 23h. On est toutes les deux sous la pluie avec nos cirés jaune c'est tellement drôle comme scène.

On arrive à 1h à l'entrée du mouillage, Lise est la barre, Gilles à la carte, Audrey chante le fond et moi suis allongée à l'avant avec ma lampe torche pour repérer les bouées. Un super moment.

Très content d'être arrivés, du coup on se prend un petit verre avant d'aller se coucher.

61
61
Publié le 10 mars 2019

Matinée tranquille car on a eu une bonne journée de nav hier.

Visite de la guarda juste avant de passer à table, il a plein de questions.

Repos pour tous après manger et ensuite avec Audrey et Lise on va à terre pour visiter et aussi avoir la wiifii.

On avait déjà été déposer la poubelle à terre ce matin donc les deux femmes nous attendait de pied ferme. Audrey et Lise leur prenne des bracelets et on leur donne un peu de shampoing, des vêtements et des crayon de couleur à une petite puce trop mignonne.

On se pose au point wiifii pas mal de coup de file à passer depuis le temps. On est sur l'avenue centrale c'est génial, il a des animaux partout cochons, chèvres, chevaux, chiens et des gens : l'endroit est hyper vivant surtout à partir de 16h.

Soirée tranquille à bord avec lecture de carte, repos et soin du visage.



62
62
Publié le 10 mars 2019

Départ 7h arrivé pour Cabo Cruz, c'est moi qui suis à la barre pour repasser le passage délicat de l'autre jour.

On arrive à 14h30 après une navigation au moteur et un peu de génois avec tangon.

On allait se mettre à manger quand la guarda vient encore nous voir à bord. Il a plein de questions celui-la, il veut connaître nos professions.... Gilles est tellement agacé par tous ces contrôles.

Session baignade après manger pour tous (j'arrive pas à utiliser ma pochette et sa m'énerve) et j'y suis retournée plus tard pendant que les autres se reposaient.

Fin de journée tranquille.


63
63
Publié le 14 mars 2019

Appareillage à 6h pour Manzanillo, on arrive à 16h30 après une navigation au moteur.

Je me commence le livre "La puissance de la joie".

Nous sommes au mouillage de Cayo Joro Bado, nous serons davantage à l'abri ici pour la nuit.

Fin de journée apéro (pina colada) et repas tous les 4.

Demain mission courses, essences à Manzanillo, le tout en annexe ça va être costaud.

64
64
Publié le 14 mars 2019

Matinée corvée pour tous, Lise va à la guarda avec Gilles et moi et Audrey on nettoye notre bannette et le carré central.

Ensuite corvée d'essence avec Lise, on part à terre en annexe avec 3 bidons 20L. On galère à trouver quelqu'un qui veut bien nous amener à la station essence. On finit par trouver une calèche, c'est génial car on visite la ville en même temps. 1ère station pas de diesel, on file à une 2ème et ouf ils ont. Ensuite, on fait 3 endroits sur conseil de notre chauffeur pour trouver de la glace mais rien. Retour à bord chargées de nos 60L. La vie de marin ça muscle !

Après mangés Audrey est pressée d'aller en ville car elle veut absolument aller au coiffeur. Gilles lui reste sur le bateau car si le vent se lève, l'encre peut déraper. Lise et moi on se balade accompagnées de deux deux petits écoliers bien gentils et on finit par réussir à avoir la wiifii.

On rejoint Audrey vers 17h pour faire les courses, pas simple dans ce pays de trouver ce qu'on veut. Une cubaine vient vers nous et nous dit qu'elle sait où trouver des fruits, légumes et cigares, on décide donc le suivre.

Il est temps de rentrer sur ordre de capitaine car le vent s'est sérieusement levé et on est pas à côté.

Retour vasseux et trempés comme jamais mais bien rigolés.

Nuit agitée au mouillage, on atteint les 22 noeuds de vent.

Un taxi, un taxi por favor
Sieste après les corvées
65
65
Publié le 14 mars 2019

Appareillage à 8h30 direction "les jardins de la reine". On a 28 heures de navigation devant nous.

Nav avec le génois jusqu'à 14h30 ensuite on remet le moteur car le vent n'arrête pas de tomber, il arrive même à 0 puis à partir de 20h on remet le génois car la vent est de nouveau à 16 noeuds.

J'ai passé ma journée à lire car c'est tellement agréable de le faire dans un cadre pareil. J'ai donc fini "'Les dieux voyagent toujours incognito" de Gounelle et "On regrettera plus tard" de Ledig :  J' ai adoré.

Ce n'est pas qu'une journée lecture c'est aussi et surtout la journée des animaux car on a vu

- des dauphins à 3 reprises,

- une raie volante,

- une baleine en sieste,

Et on a pêché 3 poissons.

Nous avons eu droit à une petite baignade à 4 heures.

Étant moins malade (il va être temps), j'en profite pour faire plus de chose et cela me fait plaisir.

Je suis de quart de 3 à 5 heures (je prends le relais de Lise).

Pour finir cette journée parfaite, j'ai eu un ciel étoilé magnifique.

66
66
Publié le 14 mars 2019

Je me lève tranquillement à 8h comme j'ai fini mon quart à 5 heures.

Matinée tranquille c'est lecture sur Abalone, Gilles se repose un peu.

L'entrée pour le mouillage est compliquée car le fond est tombé d'un coup à 1,9m (panique à bord) mais on a réussi.

On avait déjà pris l'apéro en mer donc on déjeune en arrivant après une petite baignade rapide.

Après manger, ils sont tous au lit sauf moi, je suis en forme alors c'est lecture (je m'arrête plus), musique et baignade.

Ensuite corvée de coque pour tous (heureux souvenir d'avoir fait bâbord).

Puis soirée tranquille comme d'habitude avec apéro, repos, lecture....

PS : j'ai refait du pain, il est au four, j'ai hâte de voir sa tête demain matin car avec l'humidité la pâte est redevenue très collante.

67
67
Publié le 14 mars 2019

Appareillage

68
68
Publié le 14 mars 2019
69
69
Publié le 14 mars 2019

Levés 11h30, un peu dur car pas beaucoup dormi mais la journée d'hier était géniale.

On mange tous les 4 en se racontant nos journées respectives.

Finalement j'ai pas envi d'aller aux cascades, je suis fatiguée et je préfère aller en voir une plus tard.

Avec Lise, on décide d'aller à la plage et à la piscine de l'hôtel juste à côté "Le Mémories". Improbable en y allant on tombe sur 3 mecs qui nous ont aidés à trouver un taxi hier soir (le monde est trop petit c'est dingue après Nico hier, eux aujourd'hui c'est fou).

Après-midi piscine, billard, domino avec Judith et son petit frère, petit cocktail et repas.

On se couche de bonne heure car demain départ à 8h c'est déjà la dernière navigation. Je réalise pas du tout car les 2 mois et demi sont passés beaucoup trop vite et je veux en voir plus, faire plus de choses, modifier certaines choses, reprogrammer un jour une aventure en bateau et partir faire mon fameux GRAND VOYAGE avec chéri.