Carnet de voyage

Les Zinsancey autour du monde

91 étapes
387 commentaires
Voici notre voyage de 8 mois...
1

Est ce que tout va rentrer dans les sacs ?

5kg pour Romain, 6kg pour Clara et Karine et 9kg pour Thierry. PRÊTS !!
2

Dernier match de foot de Romain. Aller BSF !!

7-3 pour Sancey. Les adieux ont étés durs. Papa a presque verser sa petite larme😅
3

5 mai 2023

Après avoir pris le TGV jusqu'à Paris et avoir dormi chez tonton Flo, le voyage jusqu’à la Bolivie commence ! 2 escales : Francfort et Bogotá. En tout, beaucoup d’heures de vols et d’attentes !!

Trop contents !
4

Après un petit vol interne depuis Santa Cruz , nous avons rejoins la ville de Sucre, perchée à 2750 mètres d’altitude. Cette ville de 259 000 habitants est la capitale constitutionnelle de la Bolivie. On y trouve par exemple la Casa de la Libertad où la déclaration d'indépendance de la Bolivie a été signée.

Voici quelques photos..

Sucre, en Bolivie
5

Parc Bolivar, Église de la Recoleta, Église San Felipe De Neri, musée indigènes et folklores, cimetière et couvent... étaient au programme de notre dernière journée à Sucre.

Sucre
6

Potosi est la plus haute ville de 100 000 habitants du monde, à 4050 mètres d’altitude. C’est la ville de la musique aussi ! Nous y sommes arrivés en bus depuis Sucre et, bien que la ville soit très polluée, nous l’avons visité.

Petites infos ℹ!

Nous avons remarqué que depuis notre arrivée en Bolivie, nous croisons des zèbres en plein milieu de la route. Nous avons en fait découvert qu’ils faisaient la circulation !

Nous avons également remarqué que le camion poubelle émettait une petite musique pour que les habitants viennent y mettre leurs poubelles.

En bref, une vie de dingue pour ces habitants.

7

Une journée "triathlon" pour visiter les alentours de la ville de Tupiza : quelle bonne idée ! Accompagnés de notre cher chauffeur Nico, nous avons parcouru les canyons à pieds. Puis, nous avons mangé des tamales (au maïs, voir photo)sur une petite montagne avant de tout redescendre en vélo (ce qui en a fait bavé plus d’un). Et dans l’après-midi, balade à cheval afin de visiter d’autres canyons (pour le plus grand bonheur de Clara).

8

Bon, on a décidé de se laisser porter. Nous voilà donc parti pour 4 jours en 4×4 à travers le Sud-Lipez. Elvis, notre chauffeur a su nous emmener partout où il fallait👍, Guadalupe notre cuisinière nous a fait des petits plats incroyables 👌 et on a pu rencontrer un groupe de gens super sympa ! Margaux, Thibault et Philippine, 3 routards français !

Au programme : des lagunas (la laguna Colorada, la plus belle), des volcans culminants à plus de 6 000 mètres, des miradors et des geysers puants, la baignade dans les eaux thermales, des lamas et des vigognes dans tout les coins et des flamants roses !

Le soir, dodo dans des refuges. Il y fait froid. C’est sûr que quand il fait -5°C dehors et qu’il n’y a pas de chauffage dans les chambres, sacs de couchage et bonnets obligatoires !

Mais nous y avons passé des super moments (rencontres, parties de UNO endiablées, apéro au coucher du soleil...).

Pour la fin de notre virée de 4 jours en 4×4, direction le fameux Salar d’Uyuni !

Après un magnifique coucher de soleil sur le Salar d’Uyuni et une bonne soirée dans un hotel de sel, gros dodo car le lendemain on se réveille tôt !

4h45, réveil. Départ 5h en direction d’Incahuasi, une île au milieu du Salar remplie de cactus géants pour assister au lever de soleil.

Puis, c'est parti pour une séance "illusions d’optiques" avec notre chauffeur-photographe, Elvis, qui a des centaines d’idées en tête.

Après la visite d’une usine de sel et un bon repas (avec de très bonnes patates douces=), direction la ville d’Uyuni pour visiter un cimetière de train.

Bref, un super voyage avec de superbes rencontres 😀.

Depuis Uyuni en passant par Cochabamba (c’est-à-dire une bonne douzaine d’heures de bus), direction le parc Torotoro, là où les traces de dinosaures sont encore visibles et où les plaques tectoniques se sont rencontrées créant des bizarreries géologiques il y a des millions d’années. Avec notre guide Frank (qui ne parlait qu’Espagnol), nous avons fait 2 randos pour découvrir les paysages qui abritent le parc.

Ciudad De Itas, Canyon El Vergel...

Après l’histoire de Torotoro et un petit arrêt à La Paz, nous découvrons la ville de Copacabana, sur les bords du fameux lac Titicaca.

Entre sortie en quad avec nos amis Thibault et Margaux, ascension d’une montagne (le Calvario, qui tient bien son nom vu le dénivelé😅) en un temps record pour un coucher de soleil et parties de pêche endiablées (où Romain a eu le plaisir de pêcher un crapaud), nous avons eu un programme très chargé.

Petite infoℹ:

Ici, on baptise sa voiture ! Celle-ci est décorée et le curé la baptise en personne. Le 5 Aout, plus de 50 000 voitures peuvent s’amasser dans la petite ville avec des gens venants même du Pérou !

Prendre le bateau pour aller voir une île ? Pas de problème !

Sur Isla Del Sol (île du soleil), nous avions une superbe vue : le lac Titicaca et au loin... Huayna Potosi, belle montagne enneigée.

Les enfants se baignent dans le lac, Karine prend en photos les ânes et les moutons qui passent, Thierry se dore (rougit plutôt) au soleil, on visite un temple Inca... quel séjour !!

Et magnifiques couchers de soleil au RDV...

La Paz.. capitale de la Bolivie🤗, à 4 000 mètres d’altitude.

Notre moyen de transport là bas ? Le téléphérique (et la marche mais c’est moins drôle hein) ! Les lignes de téléphériques ont été créés pour faciliter le quotidien des gens les plus pauvres de la ville. Plus l’on monte, plus la pauvreté pointe son nez (surtout dans le quartier D’El Alto).

Et le marché aux sorcières !

Explications : le marché aux sorcières, un peu excentré du centre ville, abrite des fœtus de lamas sèchés, que les gens achètent pour enterrer sous leur maison (fondations) et aussi des potions soit disantes magiques avec toutes sortes d'épices étranges...



• Ce que l’on a préféré :

- Le voyage de 4 jours dans le Sud- Lipez et le Salar d’Uyuni pour ses paysages époustouflants et ses superbes rencontres (Philippine, Thibault, Margaux, Louise...).

- Les prix (11€ pour un resto semi-gastronomique... difficile de faire mieux !)

- La gentillesse des Boliviens, toujours prêts à nous aider.

- Les empanadas au queso et les tamales au maïs qui sont des régales pour nos papilles.

- Le fait que le tourisme reste très peu développé en Bolivie.

•Ce que l’on a moins aimé :

- La gastronomie Bolivienne, qui est loin de rivaliser avec la gastronomie Française : est constituée très souvent de poulet et de pommes de terre.

- La soroche (le mal d’altitude) qui peut nous faire un peu mal à la tête (surtout que nous étions souvent à plus de 3 000 mètres ). La feuille de coca a été testé par Thierry mais sans GRAND effet.

- L’absence d’eau chaude et de chauffage dans les logements.

- La pollution des villes, notamment à Potosi, du au fait que les villes soient en vallée.

- Les chiens errants ( pas agréable de se faire courser !).


😀

Bienvenido en Colombie !!🇪🇨

Pour commencer cette escapade dans ce nouveau pays, nous avons décidé de rester quelques jours dans le village de Salento.🏘

Nous avons débuté par une journée à la découverte d’une plantation de café, car la Colombie en est le 3ème producteur mondial. Après la récolte de café et la visite en anglais (pour le plus grand bonheur de Clara), direction la dégustation !☕

Nous avons continué par la vallée de Cocora, vallée qui abrite des centaines de palmiers 🌴de cire, pouvant atteindre jusqu’à 80 m de haut !

Il y a eu également quelques randonnées et une balade à vélo.

Ici, la faune et la flore sont bien présentes. Entre, serpents, scarabées et colibris, pas le temps de détourner les yeux.🐍

Petite infoℹ: les jeeps Willy font ici office de taxis !

Après 8 h de bus pour Medellín et une petite journée de repos, on prend le bus pour 2 heures direction Guatape.

Guatape est un village connu pour sa proximité avec un immense monolithe de 220 mètres de haut appelé El Peñón. Nous avons commencé notre petite visite en le grimpant (700 marches, c’est dur !) et avons découvert un magnifique panorama sur les lacs environnants. Nous avons ensuite poursuivis par le village de Guatape.

La particularité "artistique" de Guatape est que toutes les maisons sont décorées par des fresques de toutes les couleurs superbements décorées d’illustrations que l’on appelle également zocalos.

Petite infoℹ: les jeeps Willy ont fait place aux tuk-tuk !

Medellín, ancienne ville la plus dangereuse du monde, ville du célèbre (et sinistre) narco-traficant Pablo Escobar, ville de drogues et de violence.. 🤔

Rassurez vous, maintenant, elle est plus sécurisée (même si la drogue est toujours omniprésente : demandes incessantes des dealers et toxicomanes aux 4 coins des rues), nous avons su la visiter.🙃

Parmis les lieux visités, le quartier 13 (la Comuna 13), orné de graffitis sur la plupart des murs, tous plus beaux les uns que les autres. Ce lieu mal réputé dans le passé a su conquérir nos cœurs avec ses nouvelles couleurs (rime !!).🎊

Bon, j’ai une triste nouvelle à vous annoncer.. il n’y aura pas de photos dans cet article..😓

Pourquoi ? C’est la question que vous vous posez? Pour tout vous dire je vais vous raconter..

Nous attendions notre métro quand un monsieur est arrivé. Il s’est approché trop près de maman. Celle-ci avait mis sa veste en bandoulière et "rangé" son téléphone dans une des poches ouvertes. Et bien sûr, le monsieur l’a pris. Nous nous en sommes rendu compte seulement dans le métro.☠

Mais une chose est sûre : cela nous servira de leçon !!

Un petit avion qui nous évite 12h de bus pour rejoindre la côte Caraïbe ? On prend !✈️

Ah Carthagène, son style colonial, ses couleurs et son ambiance festive, on voit bien qu'on est au bord de la mer des Caraïbes. La chaleur nous l'indique également. Comme nous le fait remarquer le chauffeur de taxi à la sortie de l'aéroport, vers 21h30 : "Là il fait un peu froid (25 degrés) mais la journée il fait 38°C !". Et en effet, on les a ressenti.🌞

Baignades et visites de la ville et de ses couleurs chaleureuses au programme !🌊

Petite info 🧿: en Colombie, l'hymne national passe à la radio tous les jours à 7h et à 18h ( par chance on était dans un taxi à 18h !).

19

Après une nuit à Santiago De Tolù, on prend le bateau pour l’archipel de San Bernardo. Nous avons logé sur Isla Mùcura, l’île la plus petite de l’archipel, île faisant 1km de long sur 500m de large.

Notre programme était TRÈS chargé :

- Virée sur l’île voisine de Tintipan.

- Mission de nuit "Phytoplanctons" : nage au milieu de planctons qui s’illuminent au moindre mouvement (bon, on a pas trop aimé).

- Pêche (Romain a péché un crabe pour pêcher une girelle qui a servi d’appât pour attraper un orphie !). Toute une histoire!

- Plage, plage, plage..

PS : On a cherché mais sans succès le fameux trésor de San José...


Après notre petit séjour sur les îles de l’archipel San Bernardo, nous sommes allés jeter un coup d'œil au village de pêcheurs de Rincon Del Mar. Au menu, musique à fond (même la nuit, AÏE) et plage à volonté.

Puis, Minca ! Ce petit village perché sur les collines de la ville de Santa Marta est réputé pour ses piscines naturelles (Pozo Azul) et ses plantations de café et aussi de cacao (chocolat !!🍫). Nous n’avons donc pas pu résister à la tentation de visiter une Finca (plantation). La dégustation était au rendez-vous : fèves de cacao, cacao moulu, chocolat chaud☕ avec et sans lait, avec et sans sucre (même si c’est mieux avec les 2 !), bonbons au cacao... bref la totale ! On a même pu faire des masques.

Notre premier parc naturel en Colombie !!

Pour ses deux jours là-bas :

- Dodo en dortoir (même si on était tout seul dedans ahah).

- Randonnées et baignades (bien que les vagues soient hautes).

- Observation des animaux sauvages du parc : singes (titis à têtes blanches et singes hurleurs), lézards de toutes les couleurs, crapauds, crabes bleus etc...

Petite infoℹ: Le parc Tayrona est encore habité par des tribus indigènes. Celles-ci exigent la fermeture du parc aux visiteurs afin que la nature puisse se régénérer (3 fermetures de 2 semaines/an).


Nous avons fait une rapide visite de Bogotá le temps d’une après-midi en attendant notre vol pour le Costa Rica.

Pendant cette après-midi, il y a eu : la visite du musée de l’or (jamais vu autant !), balade dans les quartiers de la ville remplies de graffitis plus beaux les uns que les autres, petit shopping de souvenirs, découverte des talents des Colombiens (chant, danse etc...)...

1ère étape: TROUVER THE noix de coco. À vrai dire, on a mis 2 semaines pour trouver la bonne donc n’espérez pas en trouver une du premier coup ! Il faut qu’elle soit verte et assez lourde.

2ème étape: À l’aide d’un long bâton pointu, PERCER la noix de coco (oui, pour faire un trou !). Si vous aimez, vous pourrez boire le jus de coco !

3ème étape : À l’aide d’un couteau, DÉCORTIQUER la noix de coco en enlevant toute la fibre afin qu’il ne reste plus que la coque.

4ème étape : Prenez une brique (ou un gros cailloux selon ce que vous trouvez) et FRAPPER la noix de coco. Voilà, elle est ouverte.

5ème étape : Après avoir pris les morceaux de noix de coco avec un couteau (décidément, on s’en sert de celui là !), place à la DÉGUSTATION !!

Ce que l’on a préféré :

• La proximité du pays avec la mer des Caraïbes (eau super chaude🤭).

• Les couleurs et le côté festif de ce pays, surtout sur la côte Caraïbe. Musique aux 4 coins des rues, très souvent beaucoup trop forte 🥴.

• La faune et la flore, notamment dans le parc Tayrona🦎.

• La diversité de paysage, entre vallée du café et côté Caraïbe par exemple🏝.

Ce que l’on a moins aimé :

• Le petit côté "arnaqueurs" des Colombiens. Bien qu’ils soient très accueillants, ils nous voient arriver et nous proposent des prix exorbitants 🤡. Négociation obligatoire!

• Le prix des transports 🚎, beaucoup plus cher qu’en Bolivie.

• Le manque de diversité des menus (poulet, poulet et encore poulet....)

• Les distances entre les différents points d’intérêts (2 journées complètes de bus et 3 vols intérieurs🛩).

Bienvenidos au Costa Rica 🇨🇷 !

Nouveautés : on a rejoint Margaux et Thibault, les grands enfants de la famille que l’on avait laissé en Bolivie, pour faire un petit bout de pays à 6 (et on a loué une voiture aussi !).

À Samara, nous avions un superbe hôtel en bord de mer et nous en avons profité pour faire une journée surf 🏄‍♂️. Romain, Thierry et Thibault se sont éclatés !

Le lendemain, direction Montezuma (en route, nous avons du faire appel à un "expert des traversées de rivières", je vous laisse deviner pourquoi...). Là-bas, plage et visite de la réserve naturelle de Cabo Blanco. Nous étions tous ravis de voir pleins d’animaux. Fourmilliers, agoutis et cohatis, singes par dizaines, crabes, biches etc...🦧

Petite infoℹ: Ici, l’expression la plus courante est "Pura Vida". On peut la traduire par "la vie est belle" mais les Costariciens (que l’on appelle aussi Ticos) l’utilisent à toutes les sauces (merci, de rien, à bientôt...). On l’entend 100 fois par jour !


Comme on n’a pas pu visiter le parc Manuel Antonio, on a décidé d’aller au parc national de Corcovado.

Ce parc abrite 3,5% de la biodiversité mondiale !

Ici, la faune et la flore sont donc au rendez-vous. Accompagné de notre super guide, on a vu des tonnes de choses lors d’une matinée dans le parc.

Pour la flore, nous avons pu voir des plantes épiphytes, comme les orchidées et les broméliacées. Ce sont des plantes qui poussent sur les arbres.

Pour les curieux de la faune, voici les animaux que l’on a pu observer ; 4 tapirs, 1 cohati, 1 basilic (les lézards qui courent sur l’eau), 1 paresseux, des singes araignées, des titis à têtes blanches et des singes hurleurs, 1 agoutis, 1 grenouille, 1 grosse araignée et pleins d’oiseaux (notamment des perroquets).

Comme quoi, le monde est bien peuplé !

Monteverde est une région au nord du Costa Rica, région incontournable dans ce pays. Un peu plus d’altitude par ici (entre 800 et 1400 mètres)!

Notre programme ? Le voici :

La Zipline. Un parcours de 11 tyroliennes au dessus de la canopée, une descente en rappel et un super saut de tarzan de 90 mètres ! Nous l’avons fait et franchement, trop cool !

Un Night Tour. Nous avons fait une petite balade de nuit pour observer des animaux nocturnes. Tarentule, serpents, scorpions, paresseux...

Une visite de la Cloud Forrest dans la Réserva Bioligica Bosque Nuboso. Cette forêt se traverse dans les nuages (d’où son nom🙃). L’humidité moyenne y est de 98% !

Une observation des insectes. Avec un super guide français (enfin !), nous avons pu nous balader dans des serres aux papillons et voir des insectes du Costa Rica.

Et entre temps 2 visites, le pont aux crocodiles de Tarcoles et un Ficus Bridge !


Le voici, le voilà, notre tout premier volcan😍. Le volcan Arenal ! Ce volcan est juste endormi car sa dernière éruption date seulement de 2010 !😨 Donc interdit de monter à son sommet⛔.

Nous nous sommes baladés autour de ce volcan, en passant par l’ Observatory Lodge Du Volcan Arenal et ses nombreux jardins (sans compter ses cascades !). Pleins de superbes chants d’oiseaux nous entouraient de tout les côtés😍.

Et après l’effort, le réconfort ! Spa pour toute la famille : baignade dans des eaux thermales à 35°C au pied du volcan.

Nous avons aussi fait une petite visite au Conservatory d’El Castillo afin d’observer les insectes, les papillons et les tortues du Costa Rica, mais aussi et surtout les dendrobates. Ces petites grenouilles colorées souvent toxiques ont été une vraie découverte pour nous !🐸

Avant de reprendre la route, petit passage à la Fortuna afin d’admirer une dernière fois le volcan en mangeant une bonne glace !


Après un heure et demi de route, nous voilà arrivés à Sarapiqui !

Nous avons fait une randonnée dans la Reserva Biologica Tirimbina où nous avons pu enfin voir dans la nature LES petites dendrobates.

D’abord, il y a les blues jean. Ces minuscules grenouilles rouges avec les pattes bleus foncées peuvent vous rendre aveugle si vous vous touchez les yeux après avoir été en contact avec elles. Elles sont si petites que l’on peut même les confondre avec des fleurs rouges !

Ensuite, il y a les dendrobates dauratus. Ces grenouilles (un peu plus grosses que les blues jean) vertes et noires peuvent carrément vous tuer si son venin touche une blessure ouverte (à vos pansements !).

En tout cas, même si elles sont dangereuses, nous les trouvons supers mignonnes !!!

Petite infoℹ: Ici, le tri est maître. Il peut y avoir jusqu’à 6 poubelles pour 1 établissement ! Organique, plastique, verre, aluminium, papier, autre déchets etc...

Petit bateau d’une heure et nous voilà arrivé !

Ce banc de sable entre la mer des Caraïbes et la rivière (Rio pour les bilingues😝) Tortugero abrite le village du même nom, village de pêcheurs qui doit sa réputation aux tortues marines qui viennent se reproduire sur sa plage chaque année (d’où son nom !).

Nous y avons fait une petite balade de nuit pour voir pondre les tortues. Et également une promenade en bateau dans les canaux avec notre super guide quadrilingue et 3 francophones afin d’admirer les animaux de la rivière au soleil levant😍😍. On appelle d’ailleurs ce petit coin de paradis l’"Amazonie d’Amérique Centrale".


Ahh j’adore vous écrire des Bonus, si vous saviez !

Habillés tout en noir, munis de nos lampes de poche et accompagnés par Francisco, l’un des plus vieux guides de Tortugero (30 ans d’expérience), nous sommes allés voir la ponte des tortues. Quand nous avons enfin pu voir une tortue (qui mesurait bien 1 mètre 50 !), elle était en train de finir de reboucher ses petits œufs, ronds comme des balles de ping-pong. Elle avait l’air très fatiguée d’avoir fait tout ça. C’est fou de se dire qu’un individu qui vit à la base dans la mer se retrouve sur le sable pour pondre !

Ce que l’on a appris sur les tortues :

- La période de ponte dure environ 2 à 3 mois, entre juillet et septembre.

- Pendant une période de ponte, les tortues pondent de 3 à 5 fois, entre 80 et 120 œufs par ponte, et à chaque fois à 2 semaines d’intervalle. Il peut y avoir jusqu’à 300 tortues sur la plage par nuit.

- Les œufs d’un trou sont tous du même sexe.

- Seulement 1 bébé tortue sur 1 000 attendra l’âge adulte🥺.

- La tortue femelle est capable de garder les cellules de 3 mâles différents dans des compartiments de son corps pendant des semaines (spermathèque). La fécondation des œufs (qu’elle garde dans son ventre, dans des poches se développant au rythme de ses différentes pontes), se fait seulement au moment de la ponte.

- Les tortues se nourrissent de thalassia. Elles deviennent herbivores à l’âge adulte. À Tortugero, la thalassia n’étant pas présente, les tortues (femelles et mâles )doivent rester pendant toute la période de ponte sans manger !

- Il y a encore beaucoup de braconniers, au sein même du village qui mangent les œufs de tortues. Les chasseurs sont aussi présents. Sur le marché noir, la viande de tortue se vend pour 3 000 € (par tortue).

En tout cas, nous avons appris et vécu des tonnes de choses auprès des tortues !!!🥰


Pour terminer le Costa Rica (oui, déjà), nous avons passé quelques jours le long de la côte Caraïbe.

Nous avons visité un refuge (le Rescue Jaguar Center) qui s’occupait des animaux blessés, abandonnés ou maltraités à Manzanillo. Avec un guide français (décidément, il y a pleins de guides français ici !), nous avons pu voir paresseux, crocodiles, perroquets, tortues et singes. Il faut d’ailleurs savoir que la majeur partie des animaux (surtout les mammifères) arrivants au refuge meurent. Une grande partie des "survivants" est remise en liberté et quelques uns doivent y rester, trop habitués à la présence d’humains.

Les paresseux, par exemple, viennent très souvent au refuge suite à une électrocution (fils électriques).

Comme quoi, l’Homme fait des ravages🥺.

Nous avons visité le parc naturel de Cahuita et BIEN profité des plages paradisiaques de la côte aussi ! Playa negro, playa Cocles, playa Puerto Viejo etc...

• Ce que l’on a préféré :

- Un environnement protégé et préservé. Tout est propre partout et c’est plaisant ! Il faut savoir que le Costa Rica est un pays en avance sur son temps, comme on dit. Depuis les années 1980, le gouvernement s’est orienté vers l’écologie : 1/4 du territoire a été transformé en parcs nationaux👌.

- Les animaux et la jungle. Tous très présents dans le pays, nous avons pu en apprendre beaucoup sur leur mode de vie en les observant. Le pays abrite pas moins de 6% de la biodiversité mondiale. D’ailleurs petite infoℹ: il n’y a pas de zoo au Costa Rica. Seulement des refuges !

- Notre petite semaine avec Margaux et Thibault 😍. On s’est éclaté, c’était trop bien !

- Les plages. En effet, le pays a la particularité d’être entouré de part et d’autre de l’océan Pacifique et de la mer des Caraïbes. Ses plages, toutes plus paradisiaques les unes que les autres🏝 ,ont su conquérir notre petit cœur d’artichaut !

• Ce que l’on a moins aimé :

- Les moustiques. Avec l’humilité omniprésente, difficile d’y échapper😬.

- Le côté "business is business" des Costariciens. Pays très touristiques riment avec business et nous nous en sommes bien vite rendus compte😵.

- Les routes. Pistes, nids de poule, rivière... rien ne nous a été épargné !

Welcome to the United States of America !🇺🇲

Depuis San José (capitale du Costa Rica), nous avons pris l’avion direction la ville de San Francisco, en Californie (avec une petite escale au Salvador au passage)🛬.

Pendant ces 3 jours en ville, nous avons vu et visité, entre autres :

- Chinatown⛩. Chinatown, c’est le plus ancien quartier chinois d’Amérique du Nord et aussi la plus grande population chinoise hors Chine.

- Les Painted Ladies. 6 maisons identiques, toutes très colorées. Ces maisons de type victoriennes sont emblématiques de San Francisco.

- Pier 39. Une rue marchande (Hard Rock Café, Bubba Gump, Build A Bear...) où l’on peut aussi observer des otaries et des lions de mer en liberté 🦭!

- Les rues penchées dont la plus célèbre, la Lombard Steet. Cette rue est la plus sinueuse et la plus pentue du monde ! Le défi est de la descendre avec son véhicule.

- Le Golden Gate Bridge🌉. Certainement le pont le plus connu du monde, ce pont de 2 737 mètres de longueur est constitué de plus de 120 000 mètres de câbles, ce qui équivaut à plus de 3 fois le tour de la planète ! Nous l’avons traversé en vélo et c’était génial.

Petite infoℹ: Contrairement aux idées reçues, il ne fait pas si chaud en Californie🥶. En tout cas, pas en Californie du Nord ! Les polaires étaient de sortie ces derniers jours !

Ici, le cable car est le moyen de transport !

PS : Romain a trouvé son 1er dollar.

Après avoir récupéré notre van et avoir fait des provisions au Walmart, nous débutons notre roadtrip par la côte Californienne afin de rejoindre la ville de Los Angeles, au Sud de l’état de Californie.

Nous avons vu Pigeon Point et son grand phare, Ano Nuevo SP (State Parc), Monterrey et son aquarium (un des plus grands du monde), Carmel et pour finir Point Lobos. Toutes ces étapes nous ont permis de voir de nombreux lions de mer, otaries et dauphins🐬.

Pour les activités, nous nous sommes laissés prendre aux jeux des châteaux de sable, après avoir vu des américains en construire🤗.

Après 530 miles (environ 800 kms) de route, nous arrivons à Los Angeles.

Nous avons visité cette ville en débutant par ses plages : Malibu, Venice et Santa Monica Beach, toutes très réputées pour leurs rôles dans certains films ou séries.

Nous avons également visité les Universals Studio d’Hollywood, un parc où les univers de films et de dessins animés se mélangent dans des attractions, toutes basées sur des effets cinématographique. Nous avons pu assister notamment à un Studio Tour, qui nous a permis de voir comment les films étaient tournés et où ils étaient tournés.

Parmi nos autres visites, le très grand Hollywood Boulevard (également appelé Walk Of Fame) où les étoiles des plus grandes stars du monde entier se succèdent les unes après les autres (plus de 2 000 étoiles) et Beverly Hills et ses quartiers chics.

Et bien sûr, le somum de la visite, le géant et intrigant panneau "HOLLYWOOD", régnant en maître sur les hauteurs de la ville.


Ça y est, nous partons à l’assaut des grands parcs nationaux Américains !🤠

Nous avons débuté ce road trip par le fameux Grand Canyon, en passant par la mythique route 66 qui va de Santa Monica, près de Los Angeles à Chicago (soit 4 000 kilomètres, 7 états traversés).

En chemin, nous nous sommes arrêtés à Oatman, un petit village de cowboys à moitié abandonné. Nous avons pu assister à un spectacle de cow-boys et avons mangé une glace dans un bar tapissé de billets de 1$ (le plus grand rêve de Romain s’est alors soudain réalisé)🤡.

Long de 455 kilomètres, le Grand Canyon atteint une profondeur maximale de 1 857 mètres et une largeur pouvant aller jusqu’à 29 km😵. Les pierres qui le composent datent d’il y a des millions d’années ! Attention à ne pas avoir le vertige !

38

Quand la lumière du soleil pénétre dans le canyon étroit, les couleurs et les formes des pierres se confondent en un spectacle étonnant. A ce moment là, nous en prenons pleins les yeux !

Petite infoℹ: Ce parc est géré par les Navajo, un peuple indien.

39

Lieu de nombreux films (le Pony Express, vous vous souvenez ?), Monument Valley est un lieu absolument magique. Tout au long des 27 kilomètres de piste, de majestueux pitons de roche se dressent, pouvant atteindre jusqu’à 400 mètres de haut ! Le plus connu de ces rochers ? Les 3 sœurs bien sur !

40

Ce canyon immense (848 km2) est traversé par deux failles où coulent le Colorado (un des principaux fleuves de la région) et la Green River. Le long d’une balade de 3 kilomètres, nous avons su apprécier les différentes formes que le Canyon offre (un pied, une main...😀).

41

Et oui... encore des cailloux !

Capitole Reef est l’un des plus sauvages parcs des États-Unis. Il est dominé par des dômes ciselés par l’érosion. Les couleurs s’alternent : rouge, gris, blanc etc... Il abrite également un petit verger où nous pouvons nous servir gratuitement (des abricots !).

À plus de 2 000 mètres d’altitude, le paysage qu’offre Bryce Canyon est fabuleux : une armée de cheminées de fées se dressant à l’horizon et des arbres poussant à même la pierre.

Un paysage de contes de fées, c’est le cas de le dire !

Bien avant sa fondation (1909), le parc national de Zion est le refuge des pionniers. Ceux-ci lui donnèrent ce nom en référence à Sion, dans la Bible, qui était le Royaume de Dieu.

Aujourd’hui, le parc national, abritant de nombreuses falaises (pouvantes atteindre jusqu’à 900 mètres de hauteurs !), accueille 2,5 millions de visiteurs par an.


Las Vegas, la ville de l’extravagance...

Elle doit son nom à la vallée où elle a été construite, la vallée de Las Vegas, qui veut dire "les prairies". D’abord elle a été le lieu de campement pour les convois de diligence, en 1840. Puis, en 1905, une voie de chemin de fer est construite et la ville naît, en plein désert.

Après ce petit point d’histoire, voyons voir ce que nous avons pu y faire😉:

- Las Vegas Boulevard. Cette rue de 6 kilomètres de long traverse des univers plus différents les uns que les autres. On passe par Paris et sa tour Eiffel, Venise et ses canaux, New York et ses buildings... Les hôtels construits sur le Boulevard sont plus délirants les uns que les autres : certains pouvant avoir jusqu’à 7 000 chambres (des fois complets !) ! Le Bellagio, le Caesar Palace... Et bien sûr, ils abritent tous un casino !

- Freemont. C’est l’ancien centre-ville, le "vieux Vegas". Il abrite les vieux casinos, dont le Golden Nuggets, l’un des plus vieux casinos de la ville !

- Les outlets. Ces magasins remplis d’habits à peine sortis d’usine et à prix réduits attirent plusieurs centaines de touristes venus y refaire leur garde-robe👗.

- Les magasins. Le Coca Cola store, le magasin Stranger Things (pour le plus grand bonheur des enfants), celui d’ M&M’s (pour celui de Karine😋), les casinos (Ah non, pas pour les enfants !).

- La petite visite d’une chapelle 💒 . Et oui, vous pouvez vous marier à Las Vegas en quelques minutes !

- Pawn Star. Regardez sur la chaine 17, vous verrez Chumley et son équipe acheter des objets insolites dans sa boutique de prêteurs sur gages. Nous y avons fait un petit tour. Tee-shirts collectors, signatures de stars de cinéma, nous avons bien failli dévaliser notre cher Chumley !

Mais bien sûr, on ne vous dit pas tout... parce que comme on dit, tout ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas 🤫!


45

Imaginez des lacs d’eau turquoise, des montagnes enneigées en arrière plan.

Et bien c’est dans ce paysage que se trouve Mammoth Lake, une station de ski très courue des Californiens (et oui, même en Californie, on fait du ski !). Nous y avons passé 2 jours. Au programme, pêche et détente au bord des lacs... Nous aurions pu y rester des années !

46

Non loin de San Francisco, le parc de Yosemite couvre une surface de 300 000 ha. Il a été le 1er site protégé du monde !

La randonnées a été la source principale d’activités de ce séjour. Nous avons pu y faire la rencontre de cerfs et de biches, d’écureuils et de chipmunks😍.

Nous avons pu aussi admirer la flore du parc à travers la visite d’une forêt de séquoia géant 🌳!

Petite infoℹ: le parc de Yosemite abrite de nombreux ours. Chaque année, entre 13 et 15 ours sont renversés pas des voitures dans le parc!

47

Au milieu du XIXème siècle, M. Bodey trouve de l’or et fait de l’endroit de cette découverte une ville, Bodie.

À la fin de ce siècle, la ville comptait plus de 10 000 habitants et était devenue la 2ème plus grande ville de Californie, après San Francisco ! La plupart des habitants travaillaient dans la mine, à 100 ou 200 mètres sous terre.

Maintenant "ville fantôme" suite au tarissement des filons d’or, Bodie est devenue un State Park et des visiteurs viennent s’y balader chaque jour. Salle de gym, école, morgue, cimetière, caserne...

Petite info ℹ : Dans le temps où la ville battait son plein, on comptait 1 mort, chaque jour, dans la mine.

Seulement 5% de la ville est encore visible, le reste étant parti en fumée lors de diverses incendies.

Le lac Powell, Fish Lake, la Zone 51, le lac Tahoe, Point Reyse... voici tous ses petits arrêts hors des sentiers battus, qui nous ont permis de visiter encore plus en profondeur le pays :

Le lac Powell, petite halte entre deux parcs. Nous nous y sommes baignés, contents d’avoir trouvé un point d’eau sous cette chaleur parfois étouffante.

Fish Lake. Ah ! Sans doute un des plus beaux lacs de notre séjour. Nous y avons loué un petit bateau afin que Romain puisse pêcher (1 truite mangée au repas du soir et 5 perches !).

La fameuse Zone 51. En réalité, nous avons juste pu voir un panneau (et un magasin de souvenirs un peu kitch). Aucune trace de bâtiments militaires, d’aliens ou d’OVNI...🛸👽👾

Le lac Tahoe. Ce lac très touristique, pas très loin de la ville fantôme de Bodie, est très apprécié des Américains, qui viennent s’y ressourcer. Au programme, petit concert sur la rive du lac et promenade en canoë !

Point Reyse. Au nord de San Francisco, ce State Park plongé dans le brouillard regorge de surprises en tout genre. Nous avons pu par exemple apprendre la communication en morse ! 🤯

49

Ahhh.... la vie en van, que de bons souvenirs ! En voici les secrets cachés (ou pas) :

- En ce qui concerne l’eau...Eh oui ! Nous avons juste un petit robinet pour faire la vaisselle ☹. Pas de douche, pas de toilette. Nous profitions des campings et des espaces publics pour remplir le réservoirs ou se prendre une bonne douche (mais attention, douche minutées et pas tous les jours !). Nous ne vous racontons même pas comment ça puait dans le véhicule🧟‍♀️.

- Pour ce qui est de la nourriture, une petite cuisine nous attendait à l’arrière. Évier, frigo (très petit celui-ci !), plaque de cuisson... tout pour se faire de bons repas (raviolis😋). Bon, nous vous avouons que quelques fois, la bonne cuisine française nous manquait...🥖🥐

- Et pour dormir ? Et bien, pour dormir, nous dépliions la tente de toit pour les enfants et faisions le lit pour les parents en pliant les sièges. Concernant les emplacements🥴? Nous nous mettions très rarement dans des camping (full, full, full !) et privilégiions les endroits isolés (en espérant souvent que les shérifs ne viennent pas nous débusquer !). Il y a eu quelques parkings aussi...😶

En tout, plus de 5700 km parcourus en 30 jours. Un beau Road Trip à travers l’ouest américain en toute liberté 🥲 !

50

•Ce que l’on a préféré :

- La liberté d’être en van. Génial de pouvoir aller où nous voulions quand nous voulions😎.

- La diversité de paysages. En effet, je le mets dans la plupart de mes récaps mais c’est vrai. Ici, océans, montagnes, rochers, forêts, lacs🏞... il y en avait pour tout le monde !

- San Francisco. Nous avons adoré cette ville tout à fait charmante. Nous nous voyions parfois même y habiter...😳

- La gentillesse des Américains💗. Toujours là pour un conseil pêche (au plus grand bonheur de Romain !) ou pour prêter des paddles, kayaks. Vraiment trop sympas🥰.

• Ce que l’on a moins aimé :

- Los Angeles. La ville est beaucoup trop étendue↔️. Les attractions touristiques n’y sont pas mis en valeur (selon nous). Par exemple, la panneau Hollywood paraissait tout petit...🤨

- La difficulté de se garer pour la nuit avec le van. Étant donné que les campings étaient souvent complets, les bords de route étaient alors notre seule solution. Mais souvent, nous y voyions des panneaux "no parking". Très agaçant !☠

'La ora na ! 🌸🏝👙

Après avoir rendu notre bon vieux van et fait 8 heures de vol depuis San Francisco, nous voici enfin arrivé dans LE pays que nous attendions tous : la Polynésie Française. Accueillis avec des colliers de fleurs et de la musique, nous nous sentions déjà comme à la maison !

Tout d’abord (avant de commencer notre petit chapitre sur Moorea), il faut savoir que la Polynésie Française est composée de 118 îles, réparties dans 5 archipels (les îles de la société, les Tuamotus, les Marquises, les Gambiers et les Australes). Ce territoire est grand comme à peu près... l’Europe ! Lors de notre séjour, nous visitons les îles de la société (il y en a 14 en tout mais nous ne les visitons pas toutes, bien sûr). Je ne vous dis pas lesquelles pour l’instant🤫!

☆MOOREA (5 nuits)

Ah Moorea... l’île sœur de Tahiti (à seulement 17 kilomètres de celle-ci). Là-bas, la tranquillité bat son plein. Ses montagnes aussi imposantes que sacrées et ses 2 baies : Opunohu et Cook (une des plus belles du monde) ont fait chavirer nos cœurs. Voici ce que nous y avons fait :

- Une sortie baleines. Dans certaines îles de Polynésie, les baleines viennent donner naissance à leur petit dans les eaux chaudes du Pacifique. Nous avons donc décidé d’aller les voir... mais sans succès😓. À la place (bien sûr !), nous avons pu observer un requin marteau et un requin citron, des tortues et des poissons volants !

- Des randonnées. Oui ! Nous ne sommes pas ici pour lézarder sur la plage ! Entre la randonnée des 3 cocotiers (où l’on en a vu aucun) et celle des 3 pinus, pas le temps de s’arrêter ! Nous en avons pris pleins les yeux avec des panoramas époustouflants !

- Du snorkeling. Heureusement ! Avec notre petit bateau de location, nous sommes partis voir les raies pastenagues, les requins pointes noires et les poissons multicolores dans le lagon. Papa a bien failli casser l’hélice du bateau sur des coraux😳 !

- De la pêche (pour Romain). Parti pêcher en pleine mer, il nous a ramené 4 beaux poissons et a louper un thon !

- La visite d’une usine de fabrication de jus de fruits. Nous avons pu goûter le fameux jus à base d’ananas de Moorea🍹

☆Huahine (4 nuits)

Cette île se trouvant à 170 kilomètres de Tahiti promet de l’authenticité et peu de touristes. Elle est séparée en 2 parties : Huahine Nui (la grande Huahine) et Huahine Iti (la petite Huahine). D’ailleurs, le mot Huahine veut dire "sexe de femme". En effet, une femme couchée se cache dans les montagnes du village de Fare.

Mais qu’avons nous fait là-bas ? :

- Un tour de l’île en voiture 🚗. Les 60 kilomètres de pourtour nous ont donné de quoi faire. Entre autre la visite d’une maison du paréo, le marae de Maeva (un site archéologique), la visite d’une ferme perlière au milieu du lagon, la rencontre avec les anguilles aux yeux bleues du village de Faie mais également la vue des pièges à poissons du lac Fauna Nui.

- Une excursion lagonnaire vraiment super (je me mets à faire des rimes ahah) ! Nous avons pu plonger avec des requins pointes noires mais aussi avec des multitudes de poissons multicolores dans des patates de corail. Poissons perroquet, poissons clowns, poissons flûte... il y en avait partout ! Nous avons mangé également sur un motu (îlot de sable se trouvant dans les lagons de l’île) un bon pique-nique composé notamment de poissons crus. Une tonne d’activité y était proposé : cuisiner le poisson cru, décortiquer une noix de coco, nouer un paréo, danser à la façon polynésienne, tresser la feuille de palmier. Bref, la totale pour être un vrai polynésien !

- La randonnée du mont Tapu, très dure et très escarpée (50% !). Mais la vue en vallait vraiment la peine, croyez-moi !

À l’est de Huahine, pas loin de Bora Bora, 2 îles font surface, très proches l’une de l’autre.

☆Raiatea (4 nuits)

Cette île est considérée comme "l’île sacrée" à cause de son marae, celui de Taputapuatea (je sais, quel nom !), le plus grand grand de toute la Polynésie. Mais la Polynésie au sens large (Nouvelle Zélande, Hawaï...) ! On raconte que dans chaque marae des îles se trouvent une pierre de ce marae là...

Nous y avons fait un "petit" tour en voiture. C’est sûr que sur cette île plutôt grande (98 kms de pourtour), il y avait quelques activités à y faire ! Nous avons donc pu visiter une Mystery House (une maison de l’étrange🧐) ainsi qu’un joli jardin botanique, faire la mini rando pour voir des Gabbros (pierres bizarres...), observer le paysage depuis le Belvédère et bien sûr, visiter le fameux marae de Taputapuatea !

Nous avons ajouté à ce tour de l’île une journée plage, sur un motu. Nous avons flané...🐠

PS : vous allez rire mais nous n’avons pas pu résister à l’envie de se faire un bon tiramisu, les desserts nous manquent...😍 !

☆Tahaa

La petite sœur de Raiatea, à quelques minutes seulement en bateau de celle-ci, nous a ébloui ! Son lagon si transparent... nous n’avions jamais vu une eau si translucide ! Nous en avons fait le tour lors d’une excursion géniale.

Accompagnés de notre capitaine (qui ressemblait au dieu de Vaïhana) et de Vai, notre guide trop gentil, nous sommes donc partis à l’assaut de Tahaa, entre terre et mer. Nous avons commencé par une petite baignade avec des requins pointes noires, suivie de la visite d’une vanilleraie, d’un snorkeling dans un jardin de corail et d’un repas sur un motu. Devinez quoi ! Ce motu appartenait au cousin de Teheiura, le mythique aventurier de Koh Lanta ! 5 épreuves de l’émission y ont été tournées (dont les poteaux !). Après ce petit repas, nous sommes allés visiter une ferme perlière ainsi qu’une rhumerie. Pour terminer, nous nous sommes baignés sur un 2ème jardin de corail absolument MA-GNI-FIQUE. Notre guide, Vai, nous a donné des bananes et des centaines de poissons venaient picorer dans nos mains. Snorkeling fabuleux❤ !

Loin de tout...

☆Maupiti (5 nuits)

Ah... la petite sœur de la star Bora Bora fait son apparition. Maupiti est une très petite île : seulement 10 kilomètres de pourtour ! Ici, tout est encore PLUS tranquille que le reste de la Polynésie Française (qui est déjà pas mal tranquille 🌸). Nous nous y baladons à pied ou à vélo...

Voici notre programme :

- Un petit tour à pied de l’île. Bah oui, en moins d’une journée, c’est réglé ! Entre snacks et boutiques d’artisanat, nous avons pris notre temps😊.

- Une randonnée au sommet du Mont Te’urafa’atiu. Après une heure de montée (voire d’escalade), nos efforts ont été récompensé par une très belle vue sur le lagon et ses motus🌅.

- La traversée a pied du lagon pour rester, le temps d’une après-midi sur le motu Auira. Ahhh... la vie pure et dure😉.

- Le four sur le motu Tiapaa. Tous les samedis, une famille organise un repas typique polynésien. Les aliments, entourés de feuilles de bananiers, sont cuits à l’étouffée, dans un trou dans le sable. Cette préparation débute la veille du repas. Nous y sommes allés. Ambiance assurée !

La diva du Pacifique ! On la reconnaît tout de suite avec son lagon bleu turquoise et sa grande montagne (le mont Otemanu).

Pour y arriver, nous avons dû sortir les rames (c’est le cas de le dire !). Étant donné qu’il pleuvait, notre vol a été annulé. Heureusement nous avons réussi à dénicher un bateau de pêcheur. Le bateau de James. Nous avons donc fait 55 kilomètres sur une mer déchaînée. Temps requis : 1h40 (au lieu de 10min de vol!). Cette aventure a été partagée avec Daniel et Laurence, et Julie et Valentin, nos copains de pension.

PS : 4 jours après cette traversée rocambolesque, nous apprenions le décès de James dans la passe de Maupiti au retour d’une sortie pêche.

☆Bora Bora (3 nuits)

Notre dernière île...😭.

Malgré le temps (pluie, pluie, pluie !), nous avons réussi à faire quelques activités :

- Une excursion d’une demi-journée à la découverte du lagon de Bora. Entre autre, un spot de raies aigles/léopards (50 individus), une baignade avec une raie manta (absolument gigantesque !) et également la visite de 2 jardins de coraux regorgeants de poissons colorés.

- Le sentier des antennes. Nous voulions monter sur le mont Otemanu mais suite au mauvais temps, nous nous sommes rabattus sur ce sentier. Nous sommes rentrés trempés !

- La plage de Matira.


• Ce que l'on a aimé :

- Les fonds marins. Un masque et un tuba et nous voilà avec les poissons (perroquets, picassos, balistes etc... ). Et avec les couleurs du lagon (notamment celui de Tahaa😍), le cadre est tout simplement fantastique.

- La nourriture😋. Miam miam ! Du mahi mahi, du poisson cru a toutes les sauces, du pain coco, bananes plantins, maniocs (comme à Koh Lanta)... il y avait du choix. Et du bon ! Nous nous sommes régalés.

- Les Polynésiens. En terme de gentillesse, ils sont au top ! Toujours prêts à nous montrer le chemin où à nous aider (tout simplement !).

•Ce que l'on a moins aimé :

- Les coqs 🐓. Dur de se faire réveiller à toute heure de la nuit ! Ils chantent devant la fenêtre et ils sont partout. Même en plein milieu de la forêt !

- Le mauvais temps à Bora Bora. Nous n'avons pas pu profiter des merveilles de cette île.

- La durée du séjour. Beaucoup trop court à notre goût.

Fini le paradis, nous reprenons nos sacs à dos!

Après 5h00 de vol, une escale d'une journée à Auckland (en Nouvelle-Zélande) et encore 08h45 de vol, nous voilà en Indonésie, archipel comprenant plus de 17 000 îles ! Arrivés à Denpasar, sur l'île de Bali, nous avons rejoint la ville d'Ubud où nous avons passé 4 jours. Au programme, découverte de la culture et des paysages indonésiens : des rizières, des temples (Tirta Empul Temple notamment où nous avons participé à une cérémonie de purification), la dure ascension du mont Batur (récompensée par un magnifique lever de soleil et une baignade dans les eaux thermales), la visite du centre-ville d'Ubud avec ses marchés artisanaux.

Sans oublier bien sûr un massage balinais (mmmh) et des cours de cuisine pour apprendre à faire des Klepons (pâtisseries balinaises) avec nos hôtes.

Ah oui ! Nous avons aussi dormi dans une rizière. Expérience inoubliable !

Petite info (culture)🧿: Les Indonésiens font des offrandes à leurs dieux, renouvelées tous les jours (nous avons d'ailleurs appris à fabriquer ces offrandes). Il faut, en effet, savoir qu'à Bali, la majorité des habitants sont hindous. Mais si l'on compte toute l'Indonésie, près de 88% de la population est musulmane !

Pour visiter les temples, interdiction de mettre un short ou un pantalon. Il faut mettre le sarong.