Carnet de voyage

Rock the World!

56 étapes
58 commentaires
33 abonnés
Dernière étape postée il y a 1501 jours
Fraîchement mariés et tout juste redescendus de leur nuage italien, vos 2 tourteaux préférés partent pince dans la pince faire le tour du monde!
Octobre 2016
120 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 18 octobre 2016

A l'attaque! A nous les guides, les comparateurs de vols, les agences de voyages aux devis de 50000 dollars, les recommandations des blogs:

Préparez votre voyage au moins 6 mois à l'avance.

Mmh mmh. On part dans 2 mois. Pas grave on peut le faire. To do list: choix de l'itinéraire (merci quandpartir.com) les billets d'avion, les vaccins, les visas et autres formalités plus pénibles, les bagages (sponsorisée par ses potes merci les amis! 😊), les au-revoirs individuels et collectifs (on part pas si longtemps que ça mais si il faut une occasion pour les aperos...). Tout n'est pas calé mais laissons une part belle à l'improvisation!

Notre itinéraire:

20oct/30 oct meilleure amie à Sherbrooke et meilleure petite soeur à Montréal

31 oct/7nov Haloween a la Nouvelle Orleans et les plantations en Louisiane

7nov/5dec Pérou Bolivie et Chili

6dec/12dec Monoï et snorkeling à Tahiti

13dec/3janv Noël et réveillon en Nouvelle-Zelande

4janv/15janv Youpi la Birmanie

16janv/30janv en vol vers l'Inde du Sud

31janv/mi-février On se repose au Sri Lanka

A dans 4 Mois!!!

20
oct
20
oct
Publié le 20 octobre 2016

Quand on marche seul on va vite, mais quand on marche à deux on va plus loin.

Proverbe arabe

Ça tombe bien on est là tous les 2, frétillants d'impatience et le coeur ouvert à l'aventure! Nous voilà donc prêts avec nos gros sacs de 10kg bouclés à grand mal, un peu stressés avant de partir à l’aéroport, mais une fois dans l’avion à se souhaiter une bonne lune de miel, on se décontracte 😊

En route (enfin en vol) vers Montréal via Reykjavik !

Le survol du Groenland est Waouh.

On arrive bien et sous la pluie

21
oct
21
oct
Publié le 24 octobre 2016

Pour plus d'authenticité, nous logons chez l'habitant dans la charmante bourgade québécoise de Sherbrooke. Nous rencontrons donc cette charmante famille typiquement Nord-Américaine avec une jolie maison à double porte et fenêtre à guillotine comme dans les films. Bon en fait c'est BFF adorée et son husband, cad Clo et Flo (connus aussi sous le nom de Folklo) qui sont au Quebec depuis 1 an mais le reste c'est vrai 😉 .

Sur leur conseils nous partons en direction du mont Pinacle où nous cheminons dans les bois. Les arbres qui ont encore des feuilles arborent leurs couleurs flamboyantes de l'été Indien, les feuilles tombées font un tapis rouge et or (Gryffondor) qui amortit nos pas, et nous mènent à des points de vue spectaculaire. Il fait doux et grand Soleil!

Le centre ville de Sherbrooke est... comment dire... intimiste. Pour ne pas dire de façon vexante qu'en fait c'est une jolie rue de 600 mètres sur 6. De toute façon le temps passe vite et il est déjà l'heure de mettre le canoë sur le toit de la voiture et nos bottes dans le coffre, on part en week-end en chalet!

22
oct
22
oct
Publié le 24 octobre 2016

Il pleut il pleut bergère, rentre tes caribous! Nous on s'en fout pépère, on ira jusqu'au bout!

Enfin jusqu'au bout jusqu'au bout, pas tout à fait. Peu enchantés à l'idée de marcher 2h sous la pluie battante on affronte un peu les éléments pour descendre jusqu'à la cascade, puis dans le chemin de la "Marmitte aux sorcières" (si, si)

Sutton est mignonne, des petits restaurants et boutiques en bois le long de la rue lui donnent un air de faux village reconstitué pour les touristes, mais on y déjeune bien!

La nuit tombe sur Sutton et la neige aussi!! (22 octobre...) c'est magique et quand même bien plus sympa que la pluie. Tiens tiens qui a éteint la lumière? Et qui a coupé l'eau?

23
oct

Que ceux qui ont fait des batailles de neige et du patin à glace pendant leur lune de miel lèvent la main! ✌

Plus d'eau, plus d'électricité. Le prochain québécois que j'entends parler de la panique en France quand il neige je lui ricane au nez. Nuit très froide, petit déjeuner en doudoune (on est friand de nouvelles expériences mais on ne pensait pas vraiment à ça) peu importe, être avec les gens qu'on aime ça réchauffe le coeur! (mais pas les pieds). Il est donc temps de reprendre la route enneigée.

Les paysages ont changé de couleur depuis hier, c'est vraiment féerique. Je suis super motivée pour faire des sports d'hiver, les lacs n'ont pas encore gelé alors direction la patinoire!

24
oct
24
oct

C'est lundi, c'est safari!

Nous partons pour le parc de la Yamaska, réserve naturelle à environ 50min de Sherbrooke. Sur la route des dizaines de canards et d'oies sauvages ont l'air de se reposer en cours de grande migration (d'ici à ce que je me prenne pour Anna Paquín dans "L'envolée sauvage" il n'y a qu'un pas). Petite marche sous les arbres où nous apercevons quelques bichettes s'enfuir comme si Clo et moi papotions sans arrêt et trop fort sur le chemin. C'est bien mal nous connaître.

Mais au centre d'interprétation de la nature du lac Boivin (et oui mesdames messieurs nous sommes des interprètes de la nature il en faut bien), les animaux viennent à nous comme à Blanche-Neige. Je lis toutefois la deception dans leurs yeux si expressifs lorsqu'ils se rendent compte qu'on a rien à manger. Mention spéciale pour Maman biche et ses 2 bichounets.

27
oct

Sniff sniff de quitter les Folklo, chouette chouette de retrouver petite soeur et son cheum (pour ceux qui ne suivent qu'à moitié et ne sont pas encore bilingue québécois ça veut dire son boyfriend). Sherbrooke étant environ à 1h45 de Montréal, on tente le car-pool (co-voiturage)(ça va venir). Hyper dépaysant: conductrice corse, passager sherbrookien qui vient de passer 2 ans dans le 7eme et donc a déjà vu Julien au resto... small small world.

Aujourd'hui Mont Royal! Nommée ainsi par Jacques Cartier en l'honneur de François 1er, c'est ce qui donnera finalement le nom de Montréal à la ville (on a bien lu les écriteaux). Vous commencez à connaître, re- jolis sentiers sous les arbres qui nous mènent au belvédère avec vue panoramique sur Montréal.


On continue jusqu'au Lac aux Castors (sans castors) suivis par des petits écureuils (que ceux qui sont déjà allés en Amérique du Nord sans les prendre 200 fois en photo nous jettent la première pierre)

Jolies maisons dans le Auteuil-Neuilly-Passy Québécois 
On a croisé Tina Turner et Kung-fu panda rue Sainte-Catherine
28
oct
28
oct
Publié le 30 octobre 2016

Tes souvenirs se voilent, A l'avant du bateau, Et ce quai qui s'éloigne vers un monde nouveau!

Découvrir Montréal en bus, c'est chouette. Découvrir Montréal en bus qui va aussi sur le Saint Laurent c'est mieux! Double-combo pour ceux qui sont malades en bus et en bateau 😂

Et on a marché marché marché

On a croisé Bonnie Tyler et ses arrières-grands-mères rue Saint Paul
On a croisé Ken et Barbie gendarmes avenue des Pins 

Et on est parti dans la jolie maisonnette de Delphine et JP prendre un bol d'air frais (on-the-rocks), une assiette de saucisson, un verre de vin ou une tasse de gin tonic

29
oct
29
oct
Publié le 30 octobre 2016

Qu'il fait bon se réveiller devant une si jolie vue! La pluie tombe encore mais on enfile nos bottes et nos capuches, on est pas en sucre d'érable après tout...

Ce soir on fête Halloween à Montréal. J'ai hésité à me faire ma tête la plus terrifiante (aussi appelée "Héloïse au reveil") mais finalement j'ai préféré me maquiller...

30
oct

Redevenus humains, vos 4 ex-monstres se mettent en marche vers le vieux port de Montréal (non sans avoir pris auparavant un bon brunch post-fête pour faire diminuer le taux de sang de notre sang [car hier on a bu que du sang, vous suivez?Bref...]). L'air toujours aussi frais nous remet bien vite les idées en place.

On fait un bref passage à Paris en prenant le métropolitain Square Victoria, avec son entrée Hector Guimard

C'est déjà notre dernier soir à Montréal, merci Delphine et JP!!!

31
oct
31
oct
Publié le 3 novembre 2016

Nous voilà dans la capitale du mystère et du vaudou pour Halloween! Et moi qui avait peur d'en faire trop en achetant accessoires et maquillage à Paris, et d'être les seuls touristes déguisés! C'est incroyable, des milliers de personnes costumées sont dans les rues, défilent, lancent des colliers et des gris gris.

On s'enivre vite de musiques, de rires, d'émerveillement et de frozen daiquiris (votre humble servante se plie volontiers à la coutume de les prendre à emporter). Sur Bourbon Street chaque costume est plus beau que le précédent, ici ils ne rigolent pas! D'ailleurs c'est très intergénérationnel, on voit des bébés Batman et des grands-parents bavarois. Tout est étudié des cheveux jusqu'aux chaussures en passant par les sourcils, les dents, les bijoux et les chaussettes. Vous l'aurez bien compris, on a adoré Halloween ici.

PS: C'est dans le top 10 des choses les plus cools que j'ai faites.

PS 2: Vous aurez remarqué qu'on a fait tomber les doudounes, Hallelujah!!(comme on dit ici) Il fait 28 degrés et ça fait du bien de sortir les tshirts. Et on sentait bien que vous en aviez assez des sentiers, des érables et des écureuils...

1
nov
1
nov
Publié le 3 novembre 2016

"Café au lait" et beignets au Café du Monde à côté de Jackson Square, bien connu pour ça évidemment, on est entourés d'autres touristes mais c'est tellement bon... On découvre la Nouvelle Orléans à la lumière du jour. Les bateaux à roues à aubes avancent sur le Mississipi, et la musique est toujours omniprésente même à 11h alors que les bars sont encore vides. Mention spéciale pour Darth Vador qui danse sur "my way" de Sinatra (pourquoi !?)

On a loué une Hyundai mais elle n'est plus disponible (rrooooh😤) à la place on nous propose une Mustang (yeaaaah!!!🤗) On the plantation road again! À environ 30 min de la Nouvelle-Orléans on prend une route qui longe le Mississipi. Les plantations ont été construites sur ses rives pour faciliter le transport des récoltes (fluvial donc...).

Un peu de culture? Allez... Les plantations les plus connues de nous-autres Européens sont grandes à colonnades blanches (comme Oak Alley). Ce sont celles, plus récentes, des Américains (protestants et anglophones) quand ils ont fait main mise sur la Louisiane. Mais les plus anciennes appartenaient aux Créoles (catholiques et francophones) , c'est à dire des louisianais nés en Louisiane mais descendants de colons européens, mais qui parlent tous français. Elles sont les plus colorées. Comme San Francisco plantation, et Laura plantation.

On ne fait qu'un petit tour de SanFrancisco mais on visite vraiment celle de Laura, elle est magnifique et son histoire est passionnante. Du début du 19ème siècle jusqu'au milieu du 20ème, on se met dans la peau d'expats français, puis de riches propriétaires de plantations, puis d'esclaves martyrisés au fur et à mesure que l'on change de pièce

Oak alley plantation où à été tourné "Entretien avec un vampire" 
San Francisco plantation  
Laura plantation  

On passe la nuit à Saint Francisville.

2
nov
2
nov
Publié le 3 novembre 2016

Saint Francis ville est petite mais très jolie. Toutes les maisons de la rue principale (Royal Street) sont classées. On y flâne un peu puis on part vers une autre plantation, Myrtles plantation, la plus hantée des États-Unis (hhhooouuhooouh)!

À Myrtles plantation, une esclave punie pour avoir écouté aux portes a empoisonné la maîtresse de maison et ses deux enfants. Chloé (c'est elle) fût pendue et jetée dans la Mississipi pour ne pas que son âme retrouve le chemin de la plantation. Mais cela n'a pas suffit, car sa silhouette apparaît sur des photographies, ainsi que celles des 2 enfants morts, des années plus tard. Lu comme ça, ça fait pas crédible, mais quand vous voyez les photos en question, ça fait un peu plus froid dans le dos ( bon on va dire un peu moins tiède en tout cas). Et c'est pas fini! (La plus hantée des États-Unis vous dis-je!). En période de deuil les miroirs étaient voilés pour ne pas que les âmes des morts s'y reflètent et que ça leur donne des envies de rester dans le coin. (Perso, si je me vois dans un miroir chez un pote je m'installe pas chez lui pendant 200 ans, mais ça doit être une question d'éducation). Bref un coup de vent ou un petit chat a du le faire tomber car les 3 victimes de la vindicative Chloé ont laissé leurs empreintes dans le tain, même si il a été refait une dizaine de fois. La guide nous dit que parfois sur les photos des choses apparaissent alors on a tenté le coup. On verra bien à l'impression...

Hé oui j'aurais dû prévenir qu'il ne fallait pas lire ça avant d'aller vous coucher!

On passe par Breaux-Bridge, la capitale internationale de l'écrevisse (rien que le titre ça fait encore plus peur que Myrtles) et on dort à Lafayette.

3
nov
3
nov
Publié le 9 novembre 2016

La-bas, il y a des tempêtes et des naufrages, le feu, les diables et les mirages,

Je te sais si fragile parfois, ouhouhouhou Reste au creux de moi

Immersion en Pays Cajun! Ce mot désigne tout ce qui attrait à la culture des Acadiens, habitants du Canada français au 18ème siècle. (Déformation progressive: acadien->cadien->cadjun->cajun)

Au centre culturel Acadien, on apprend les conditions d'exil des Français d'Acadie lors du "Grand Dérangement". Je ne développe pas hein, vous avez Google. Puis on visite un village reconstitué pour se mettre dans l'ambiance. (Les humains qu'on y voit ne sont pas reconstitués eux, ce sont des personnes déguisées, si vous vous posiez la question...)

A Saint-Martinsville, on nous raconte la romance d'Évangéline et Gabriel. Ces jeunes amoureux ont été séparés lors du débarquement en Louisiane. Mais Évangéline l'a attendu toute sa vie en se rendant chaque jour au pied du chêne où ils s'étaient perdus. Quand enfin elle le revit des années plus tard, il était marié (goujat). Son grand chêne est toujours là, au bord du bayou Teche

Ptit bonus ;-) 
4
nov
4
nov
Publié le 9 novembre 2016

Un peu de piment dans notre séjour en Louisiane! La fabrique de Tabasco se trouve à quelques km de Lafayette. Qui l'eut cru? Ça chatouille gratouille déjà les narines en arrivant! On vous donne la recette si vous voulez en faire chez vous: Cultivez vos piments jusqu'à ce qu'ils aient une jolie couleur rouge, ecrabouillez-les et mélangez les à du vinaigre hyper-distillé. Mettez le tout dans un grand tonneau que vous scellerez avec du sel, et vous laissez ça dans votre cave (à défaut, votre salon) pendant quelques temps. Filtrez les graines et les peaux et embouteillez! Enfantin!

J'ai mangé le champignon d'Alice aux pays des Merveilles 

Direction le Bayou du lac Martin! Étendue d'eau formée pas les anciens bras du Mississipi qui ont dragué des pierres du sable et des végétaux pour en former la Louisiane (ya longtemps hein), c'est le territoire des alligators et de beaux oiseaux comme le grand Héron bleu ou l'aigrette blanche, ou le snake-bird. Nous voilà donc sur un bateau avec un guide haut en couleurs (sauf sa barbe, elle est blanche) qui connaît le bayou comme sa pocket.

4
nov
4
nov
Publié le 9 novembre 2016

On part vers Houma, porte du pays Cajun. On loge chez Audrey, descendante d'une des 25 premières familles Acadiennes à s'être installés en Louisiane, et un parle très bien français (en fait le patois cajun mais ça ressemble au québécois). Les Cajuns adorent les Français, nous considèrent comme leurs cousins et ça leur donnent l'occasion de parler cajun, qui se perd un peu. On va dîner dans un fais-dodo, c'est un restaurant modeste avec une piste de danse. Et la on constate bien ce fait. A l'entrée Allie Gator (je blague pas) nous accueille, s'enthousiasme et dis à tout le monde qu'on vient de France. Ils viennent tous nous voir, papoter en français, nous montrer des photos de leurs cousins devant la tour Eiffel 3 ans plus tôt. On entend le chanteur de l'orchestre "Nous avons des cousins français ce soir!" Bref c'est rigolo on est l'attraction de la soirée. On m'emmène danser une valse cajun! Ambiance géniale pour une moyenne d'âge de 75 ans!

Mon jeune et fringant cavalier Bob! 
Avec Audrey!
5
nov
5
nov
Publié le 9 novembre 2016

On s'était donné rendez-vous dans 10 ans

Back to New-Orleans! On avait vu de la musique partout le soir d'Halloween, mais on se rend compte que c'est tous les jours pareil! Tous les 20 mètres il y a des personnes qui jouent de la musique et qui chantent. En plus c'est la journée des mariages aujourd'hui, et couleur locale! (En passant, merci encore à ceux qui ont fait un long chemin pour être à notre mariage à Vintimille, mais préparez-vous à en faire encore un peu, parce que maintenant on a vraiment trop envie de se remarier à la Nouvelle-Orléans).

Le soir, on passe notre dernière soiree en Louisiane! On retrouve Mathieu, un ami de longue date de Julien, et sa femme Marine, et on passe de bar jazz à bar jazz. On finit bien 😊

6
nov
6
nov
Publié le 11 novembre 2016

Ce matin c'est visite du French quarter, ou Vieux Carré, avec Mathieu et Marine. Architecture, jazz, vaudou, planteurs, cimetière...

La tombe de Marie Laveau,la plus grande prêtressede vaudou, et celle que s'est faite construire Nicholas Cage (oui...)

Trois petites notes de musique, ont plié boutique, au creux du souvenir,

S'en est fini d'leur tapage, elles tournent la page, et vont s'endormir

Et on fait une dernière balade pleine de guitares, accordéons, trombones et chansons

8
nov
8
nov
Publié le 11 novembre 2016

Dieu dit au Pérou de limer, et le Pérou Lima

Changement d'ambiance! La musique c'est surtout celle des klaxons!

Au menu aujourd'hui, balade dans le Miraflores et Barranco, visite du centre.


Au parc de la Mort. Euh pardon... Au parque del Amor 
2 Pisco sour dans un wagon 1ere classe de 1870 
On dine avec les de la Feld 😊
9
nov
9
nov
Publié le 16 novembre 2016

A plus dans le bus, en route pour Paracas!

Colline de Lima 
10
nov
10
nov
Publié le 16 novembre 2016

Las islas Ballestas en bateau! Milieu protégé pour oiseaux et sea lions (cousin de l'otarie). Je tente de contenir mon enthousiasme pour ne pas que vous me preniez pour une folle (non tant pis j'y arrive pas OUUH TROP MIGNONNET CES PETITS PINGOUINS AVEC LEURS PETITS BECS, OH MAIS TROP CHOUPINOUMINOU CES PETITES OTARINOUNETTES AVEC LEURS PTITES MOUSTACHES! ouf voilà ça fait du bien). Magnifiques pélicans aussi. Et le chandelier dans le sable "el candelabro" de 78 metres de haut, qui comme les lignes de Nasca ont une origine inconnue, expliquée par plein de théories plus ou moins réalistes (comme les aliens par exemple)

On a fait un petit détour par Etretat 

Puis à la conquête du désert!

Et la journée n'est même pas finie! On continue notre route vers Huacachina, oasis au milieu du désert peruvien (on est Tintin et le capitaine Haddock au le pays de l'or noir)

11
nov
11
nov
Publié le 16 novembre 2016

Pas de buggy buggy avant vos prières du soir ,

(Buggy buggy, pas de buggy Buggy! )

OK Alors le buggy : imaginez 2 heures de montagnes russes, mais en plus intense car il n'y a pas de rails donc vous n'êtes pas sûrs de ne pas vous renverser et ça ralentit pas dans les montées (au contraire), interrompues par des glissades sur sandboard comme en luge mais en plus drôle car c'est sur du sable. Vous y êtes? C'est parti

Quand t'es dans le désert! Depuis trop longtemps!  

C'est dans le top 11 des choses les plus cool que j'ai faites.

12
nov
12
nov
Publié le 22 novembre 2016


Aujourd'hui on doit partir pour Arequipa en passant la nuit dans le bus,mais pour se mettre de bonne humeur, on va d'abord visiter un vignoble et faire une degustation de Pisco 😊, sorte d'eau de vie de vin péruvienne ( si vous en trouvez faites vous un "Pisco Sour", nous on est fan.



Et on suit la route Panaméricaine vers le sud. Cette route est la plus longue du monde, elle relie le nord des États-Unis au sud de l'Amérique latine. Pas fréquentée des masses vraisemblablement vu les photos qu'on a pu y prendre, mais c'est mythique quand même.

Sur cette route se dresse une grande tour qui nous permet de voir certaines figures de Nasca. Alors, je vous raconte dans les grandes lignes (hahaha..) les mystérieuses lignes de Nasca dont personnes ne connaît l'origine malgré moultes études, forment des des figures gigantesques, ainsi que des tracés géométriquement parfaits. On ne peut les voir qu'en prenant de la hauteur. De nombreuses théories plus ou moins alambiquées les expliquent mais sans aucune conclusion (les aliens à mon avis)

13
nov
13
nov
Publié le 22 novembre 2016

Arrivée à Arequipa à l'aube. Très jolie ville plutot animée! On commence à sentir le changement d'altitude. On s'essouffle rien qu'en parcourant une rue qui monte un peu. On mâche des feuilles de coca (beurk) et on prend des bonbons à la coca (miam ).

13
nov
13
nov
Publié le 22 novembre 2016

She's crazy but you like it, Colca Colca Colca!

Lever à 3h pour faire 3 heures de route jusqu'à Chivay, point de départ du trek qui va durer 3 jours.

On commence par la Cruz del Condor, point panoramique où 5-6 condors volent en cercle au dessus de nos têtes (bon pour rester dans le coin tous les jours ils doivent être un peu nourris par les locaux je pense...), c'est assez spectaculaire. Premier aperçu de ce qui nous attend.

Trek du canyon de colca, sur le papier: 3,5heures le premier jour, 4,5h le deuxième jour, 3h le dernier jour. Rien d'insurmontable! Tu parles Charles c'est la chose la plus physiquement épuisante que j'ai faite de toute ma vie. 1500m de dénivelé, ça monte ça descend ça monte ça descend, ajoutez le manque d'oxygène, la nuit de 4 heures, et rien que de penser que je vais devoir tout remonter le dernier jour... mais trêve de pleurnicheries! C'est vraiment magnifique

Notre guide Juanito et notre petit groupe international 
Le village de 6 habitants où on passe la nuit 
14
nov
14
nov
Publié le 22 novembre 2016

Toujours magnifique, toujours des vues à couper le souffle (que l'on a court d'ailleurs) toujours difficile, mon corps me déteste.

Les peintures de guerre faites avec le sang de nos ennemis nous donnent de la force

Hors de mes terres Gringo!  

Bon en fait pas d'inquiétude, c'est un colorant naturel d'une sorte de mousse qui pousse sur les cactus.

De haut notre oasis qui nous tend les bras!  

L'arrivée à la petite oasis où l'on passe la nuit est une vraie récompense: my God une piscine!! 🙂

15
nov
15
nov
Publié le 22 novembre 2016

Départ à 4h40. Bon alors la ca ne fait QUE monter. On a mangé qu'une barre de céréales et quelques fruits secs pour tenir jusqu'au ptit dej prévu en haut. Heureusement on est à l'ombre. 3 heures... 1500 mètres de montée (je me répète hein...)

Tous les groupes qui arrivent en même temps dans le même état 

Apres le petit dej on se baigne dans des piscines d'eau sulfureuses à 35 degrés. Oh joie!! Ça fait vraiment du bien!

Et rien de tel pour se remettre d'aplomb qu'un petit troupeau d'alpagas trop mignons (nan mais vraiment, TROP mignons)(et c'est médicalement prouvé)

Ça valait le coup de souffrir 

Autre chose qui fait du bien ? Un bon Pisco Sour avec nos top-co-trekkers Heidi, Rachel et Pierre sur un roof top avec vue sur la plaza de armas, et en poncho peruvien s’il vous plaît.

17
nov
17
nov
Publié le 27 novembre 2016

Apres un voyage d'une journée depuis Arequipa (lever à 5h, on vous avait dit qu'on partait en vacances?) On est à Cusco!

Notre premier jour, on doit partir pour la vallée sacrée et dormir au pied du Machu Pichu (à Aguas Calientes ) pour être prêts pour demain matin. Mais on nous annonce que des manifestations bloquent toutes les routes donnant accès au machu pour une durée indéterminée . Horreur et Stupéfaction ! On partira pas de Cusco sans voir ce satané MP. En plus il pleut… On se pose dans un café pour s'apitoyer sur notre pauvre, pauvre sort, quand retentit «Toniiight, i’m gonna have myself a real good time, I feel aliiiive» OK signe du destin, rien n'est grave, action-réaction! On part visiter les temples autour de Cusco.

Église San Domingo 

Dabord Saqsaywaman ( et non "sexy woman", le guide a insisté)

Puis Tombomachay

Après notre retour et une bonne demi-heure de queue sous la pluie au ministère de la culture (coup de bol), on réussit à changer nos billets du MP pour le jour suivant 😊

18
nov
18
nov
Publié le 27 novembre 2016

Dans la troupe, ya pas d'jambe de bois! Ya des nouilles, mais ça ne se voit pas!

La meilleure façon de marcher, c'est encore la nôtre! C'est de mettre un pied d'vant l'autre et d'recommencer!

Ouiiii les manifs c'est fini, on peut enfin partir vers le Machu Picchu! Alors on commence par 6h en minibus dans la montagne (God bless Vogalib). Après, la route s'arrête. Il faut prendre le train (celui de Tintin à 100€ les 20 minutes) ou bien marcher 2h30 en suivant les rails (Non Mamans, c'est pas dangereux, oui on entend les trains de loin, oui ya plein de place sur le bas-côté pour ne pas se faire rouler dessus). Et là, les 11km, non seulement c'est beau, mais en plus c'est PLAT! Non mais c'est-à-dire 0% de dénivelé! Ca change de Colca! (J'ai l'impression d'avoir des ailes tellement c'est facile).

Camino corto... mais bien sûr!  

Que des restos, des hôtels, des boutiques de souvenirs, des gens en doudounes dans des rues en pente, Bienvenue à la station de ski! Ah non c'est ça Aguas Calientes... On va pas se mentir hein, c'est pas une ville où on doit rester longtemps.

19
nov
19
nov
Publié le 27 novembre 2016

Aaah les sados-masos sont de retour! Ça nous manquait! On attend le bus à 5h15 pour être sûrs d'arriver à 7h au Wayna Picchu, montagne en face du MP. Au menu: en entrée quelques marches en douce pente, en plat de résistance 40 minutes de montée escarpée à en avoir le vertige, et en dessert, vue sur pièce-montée en pierre sous la lumière du matin. Chaque lacet: mais-j'en-peux-plus-cest-pas-vrai-keski-m'a-pris-de-vouloir-faire-çaaaaa. Chaque virage: ouah-trop-magnifique-heureusement-qu'on-a-fait-çaaaaa. (Oui, je suis toujours très modérée dans mes réactions)

Rien que de voir le chemin de loin j'ai failli laisser tomber 

Il est temps d'aller voir ça de plus près non?

Oui, j'entretiens le suspense...

Voilaaaa  

Puis re-marche easy des 11km, re minibus pendant 6 heures.

On a croisé Choupette sur la Route!

20
nov
20
nov
Publié le 27 novembre 2016

Aujourd'hui on profite du soleil à Cusco!

Et ma passion...

#cirage de pompes  
21
nov
21
nov
Publié le 3 décembre 2016

Après le Canyon le plus profond du Monde, voici le lac navigable le plus haut du Monde! 1h30 de bateau nous emmène aux îles Uros, les fameuses îles flottantes du lac Titicaca. Chacune abrite environ 30 personnes, et un président (mais c'est toujours UNE présidente en fait) y est élue chaque année.

Je vais vous expliquer comment faire une ile flottante si l'envie vous en prenait. Montez 6 blancs d'oeufs en neige, pochez les dans du... Ah zut je me suis trompée de bouquin, je reprends, pardon: Pêchez dans le lac des gros blocs de terre et de racines agglomérées (ça flotte à la surface) joignez les ensemble en utilisant des bâtons de bois bien solides, puis accumulez des bonnes couches de joncs. Tous les ans soulevez les maisons pour rajouter une bonne couche de jonc. Attention, se conserve en milieu humide environ 30 ans, après ça coule... Répétez l'opération à un autre endroit en laissant dériver la première île.

21
nov
21
nov
Publié le 3 décembre 2016

Une autre heure de bateau "rapide" et nous voici sur les îles Taquile. Celles-ci sont bien solides et ancrées dans le sol sous-marin (je dis ça parce que je ne sais pas si "sous-lacustre" ça existe). On y rencontre aussi la population locale qui vit presque en autarcie. Ça grimpe alors on a vraiment une jolie vue sur le lac en arrivant en haut.

Pas de conneries à Paris! Je Vous surveille!  

PS : Si vous vous demandez (surtout ma belle-famille bretonne) si je suis aussi à l'aise en haut-lac qu'en haute-mer, la réponse est Oui, je me sens comme un poisson... hors de l'eau 😖 😰

22
nov
22
nov
Publié le 3 décembre 2016

On est encore immobilisés à Puno par des manifs qui bloquent les routes pour sortir de la ville. Ya plus qu'à prendre son mal en patience!

Mais frachement les mecs, vos processions dans la ville à 200 personnes, et vos 5 routes bloquées par 3 motos en travers, pendant 2 jours et demi, c'est de la gnognotitude infinitésimale à côté de ce qu'on connaît! Venez faire un tour en France pendant les grèves SNCF/RATP/contrôleurs aériens +la Manif pour Tous +la manif contre la loi Travail, on va vous montrer comment paralyser un pays! 😂

24
nov
24
nov
Publié le 3 décembre 2016

Sur la Paz abandonnée,

Coquillaz et crustacés...

Déjà la 4ème étape de RocktheWorld qui commence dans la Capitale la plus haute du Monde (oui ils ont plusieurs records sur des trucs les plus hauts du Monde, on y reviendra).

On commence par le marché aux sorcières! Les boutiques ésotériques se suivent, présentant amulettes, potions magiques pour tous les maux, des parfums et encens qui attirent la réussite et l'argent, des anti-mauvais sorts... Et le plus spécial: des foetus de lamas. Oui, il faut l'enterrer et ça porte bonheur. On allait en acheter pour chacun de vous, mais fort malheureusement, c'etait interdit à l'exportation. Du coup on a cherché un élixir pour endormir les douaniers. Pensez à vérifier votre boîte aux lettres!

Les zèbres font la circulation ici 
Il faut monter treeeees haut et treees longtemps pour avoir une belle vue comme ça 
Heureusement on a pas oublié notre forfait 3 vallées 
C'est même pas nous qui l'avons écrit! 
25
nov
25
nov
Publié le 3 décembre 2016

Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins,

À bicycleeette!

4 heures de descente en VTT dans la jungle bolivienne! Oui, Mamans, on avait des grosses protections sous la combi, oui c'est un petit peu dangereux mais on était très bien encadrés, Non Julien n'a pas fait d'imprudence car Héloise le surveillait, et non il n'est rien arrivé à Héloïse car Julien la surveillait!

Grosse montée d'adrénaline, un peu de trouille pour moi parfois, surtout quand le guide nous dit "Be verry careful, this is where people die" Gloups 😨 mais GÉNIAL!!

Et le pire du pire...

Pour faire frémir Catherine et Isabelle 
Thomas notre super guide belge et le groupe de ceux qui ont survécut 

PS: Je vois bien qu'une question trottine dans votre esprit depuis quelques étapes et vous brûle les lèvres... "Mais depuis quand fait-elle du sport??" Et bien merci de ne pas l'avoir posée, je vais quand même répondre: C'est très simple, depuis que j'ai épousé Julien pour le meilleur et pour le PIRE. (Mais ya quand même vachement de meilleur par rapport à pas beaucoup de pire)(c'était la minute cucul-la-praline).

26
nov
26
nov
Publié le 4 décembre 2016

Sucre, la capitale constitutionnelle de la Bolivie. Toute blanche et rayonnante!

On avait un peu oublié que c'était bientôt Noël!

Au Mercado Central, on vend des rubans à côté de tripes de boeuf et des légumes entre les beignets fourrés fromage de chèvre saupoudrés de sucre glace (accord parfait...) et les paniers tressés. Le tout surmonté par une dizaine de petites gargottes couleur locale (ou on mange très bien pour moins de 2€), survolé pas des mouches gourmandes et parcouru par des dizaines de chiens plein d'espoir. Faut pas leur envoyer les services d'hygiène 😂

On est allé prendre le café en France quand même,  y a des limites à l'intégration... 

Il faut remonter la rue du [cerise sur le] gato negro pour arriver au mirador de la Plaza de la recoleta pour y attendre le coucher de soleil

PS (alerte à la private joke mais c'est la première que je fais): Delphine de Saint Mars, j'anticipe ton commentaire 😂 Un sucre? houhouhou... Deux sucres? houhouhou...

28
nov
28
nov
Publié le 4 décembre 2016

Une de nos excursions qu'on attendait le plus! La traversée du mythique désert de sel de la Bolivie! le "Paris/Dakar" s'y est déroulé lors de l'édition Sud-Américaine. A Uyuni on grimpe dans un 4x4 avec 4 autres touristes et on roule vars la première étape :le cimetière de trains. Super décor ou catastrophe écologique, un peu des 2 sûrement. ..

Puis on s'attaque au principal: l'immense plaine de dalles de sel

Put a ring on it 

Vous avez déjà déjeuné sur des meubles en sel? Avec des murs en sel et des colonnes en sel? Ben faut pas renverser d'eau dessus...

Les drapeaux un peu fatigués du Paris/Dakar

Cuba passion and Breizh Power!  

Et on file vers la Isla Incahuasi ou Isla de Pescado, point central du Salar.

Ouillouillouille! Aïe! 

Et on part se reposer dans un "hotel" de sel, sol en sel, tables et tabourets en sel, sommier en sel, bref vous avez compris. C'est pratique car si vous trouvez que vos pâtes ne sont pas assez salées, ya qu'a les frotter contre le mur. On s'amuse bien avec nos co-voitureurs! 😄

29
nov
29
nov
Publié le 4 décembre 2016

Suite du voyage! On commence par d'autres trains, mais la on est carrément au Far West.

Retour vers le futur 3 

Laguna Colorada, Attention les yeux!

On s'approche du volcan Ollague, encore actif.

J'ai prévu de faire un montage avec le chat pour "l'histoire de la vie" du Roi Lion
Our top team!  Mario et Vivian les Colombiens, et Viktoria et Jonas les Suédois! 

So nice to meet you all and spend those 3 days with you guys!! Njut njut njut!! (et oui comme quoi une pub Ikea ça crée des liens).

Sinon le coup de la panne au milieu de nulle part on en parle quand même? 😂

Et c'est pas fini! Car on dort à 2 pas d'une oeuvre d'art paysagique.

30
nov
30
nov
Publié le 4 décembre 2016

Lever à 4h! il faut partir tôt pour mieux voir la fumée des geysers!

Mmmh la bonne odeur d'oeuf pourri! 
El Arbol de Piedra  
On va jouer au jeu des différences 
Les petites vigognes  aussi c'est trop mignons


On a pas envie que ça se termine...


Mais il faut se mettre en route car le Chili nous attend!

1
déc
1
déc
Publié le 5 janvier 2017

Y avait Fernand y avait Firmin, Y avait Francis et Julien! Et puis Héloïsette!

Il était tout amoureux d'elle il se sentait pousser des ailes, à bicyclette!

San Pedro de Atacama, ville frontalière qui est pour beaucoup la dernière étape du voyage. La cité n’est pas très intéressante mais ne manque pas de vie, c’est surtout pour se reposer après le Salar ou pour faire une ou deux dernières excursions que les étrangers y restent quelques jours.

Nous on choisit la Vallée de la Lune à velo (oui encore!) C’est a environ 12km de San Pedro, mais on se retrouve rapidement à des années lumières de toute planète habitée.

Faut souffrir, comme d'hab 
Le "Colisée" 

Et le mieux du mieux de la vue sur Mars

Assez surréaliste! On rentre en pédalant just in time pour le coucher de soleil entre les murs de San Pedro.

3
déc
3
déc
Publié le 5 janvier 2017

C'est un fameux 3 mâts fin comme un oiseau,

Hissez haut! Santiagoooo

On prend possession de nos quartiers : un joli 2 pièces dans une tour de 27 étages avec piscine, roof top, et desk avec concierge au rez-de-chaussée comme dans les films (j’ai envie de lui demander si il a pas reçu des messages pour moi juste pour faire genre).

Comme j’ai perdu (enfin jeté…) ma carte d’immigration sans laquelle je ne peux pas quitter le pays, je me prépare à un marathon de galères administratives à travers tout Santiago qui nous gâcherait une bonne journée. Arrivée au premier commissariat, non ce n’est pas celui-ci (ça commence…) le gardien de l’accueil nous sort une carte de santiago (fou rire quand il nous la montre en disant : "Eso, es una Mapa!" Sans déconner?!) Il nous hèle un taxi pour ne pas qu’on se fasse arnaquer (trop gentil), et à l’autre commissariat, j’entre je signe un papier et… ça y est ? "Ben oui…" 20 minutes chrono en comptant le trajet, ça change de la mairie de Paris!

Santiago est super, ça fait du bien d’être un peu dans une grande ville. Les Chiliens sont très sympas. C’est peut être que la surface, mais l’ambiance est vraiment hyper agréable, tout le monde a l’air heureux (même dans le métro), comme si ici la vie était plus facile qu’ailleurs… On échappe pas à la tradition des marchés de Noël en plein air, je suis bien contente d’acheter de quoi mettre notre van dans l’ambiance le 24 décembre (c’est pas parce qu’on est en tee shirt que c’est pas Noël!)

La Gran Torre Santiago, le plus haut gratte-ciel de l'Amérique du Sud (300 mètres) nous offre une vue panoramique sur la ville, plantée au milieu d'un grand centre commercial hyper animé dont le sapin n'a rien à envier à celui des Galeries Lafayette.

Juste pour la frime la photo de la piscine de notre immeuble vue depuis notre balcon au 24eme étage.

5
déc
5
déc
Publié le 5 janvier 2017

Si Dieu veut toujours droit devant,

Nous irons jusqu'à Valparaiso!

Valparaiso, jolie ville de carte postale ! On y va en une heure de bus de Santiago. Que c’est chouette de voir la mer après tant de temps dans la jungle et le désert!

C’est une ville construite sur des collines que nous gravissons avec grand plaisir (sauf moi) , alors, OUI, c’est magnifique vraiment, mais franchement, « Mon chat je te préviens à Tahiti ce sera même pas la peine qu’on me parle de randonnée, d’ascension de montagne ou même de gravir une échelle. NIET je reste à altitude zéro et/ou moins » (Non mais c’est vrai quand même c’est quoi ce continent à la fin! Il devrait y avoir que des chamois ici…). Et si vous pensiez que je deviens vulgaire je repondrais par ces mots poétiques:

😂

Allez je vous montre d'autres photos d'escaliers, j'ai le pied mou mais pas la dent dure...

Et pour finir...

PS: oui oui j'ai un mois de retard mais je vais essayer de me rattraper 😉

On vous souhaite une très belle année 2017 à tous! On vous embrasse très fort!

6
déc
6
déc
Publié le 14 janvier 2017

All the leaves are brown, And the sky is grey

I went for a walk, On a winter's day

I'd be safe and warm, If i was in LA

California dreamin' On such a winter's daaaay!!!


Notre premier avion de notre périple vers Tahiti (2 correspondances, 39 heures de trajet 🔫) est annulé (ceux qui connaissent notre malédiction des transports ne s'étonneront pas) et après remaniement des vols, on se retrouve avec un escale imprévue à Los Angeles de 12h à 20h. Ça rajoute presque un pays à notre tour du monde 😀!

Nous voilà donc partis pour Santa Monica (qui n'est qu'à 15 min de airport shuttle plus 45 min de BigBlueBus), et sa célèbre jetée de bois, qui marque la fin de la très mythique road 66.

Les crevettes Buba-Gump rendues célèbres par Forrest Gump

Et Venice Beach n'est pas loin.

Et ses canaux (Alors là, grosse victoire sur moi-même qui suis nulle en orientation : j’y suis allée une fois 3 ans plus tôt, et j’arrive quand même à les retrouver…)

C'est vraiment trop joli ce quartier. N'en déplaise au gros blond, The American Dream is not Dead!

7
déc
7
déc
Publié le 14 janvier 2017

Et notre vraie honeymoon commence avec… Mmmh l’odeur des tiarés des colliers que nous passent autour du cou Camille et Gwen ! L’accueil à la Polynésienne ce n’est pas une légende !

Première journée de la pire semaine de ma vie : il est encore tôt quand on part se baigner sur une magnifique plage de sable noir à Mahina, après un jus de fruit frais. Puis marché de Papeete où on s’achète des perles et du Monoï.

Le Trou du Souffleur, où la puissance des vagues qui s’engouffrent dans les cavités rocheuses dûes à l'érosion crée un gros souffle qui vous fait vaciller! Enfin moi je crois plutot que c'est un gros dragon caché dans sa grotte qui souffle de la fumée par ses naseaux et que personne ne veut le dire pour ne pas faire peur aux touristes.

Et enfin, spectacle de danses marquisiennes et cocktails à l'Intercontinental, puis dîner de poisson cru à l’ananas.

Bref le cauchemar commence…

5
janv
5
janv
Publié le 18 janvier 2017

C'est la Moorea à la plage, Aouh tcha tcha tcha

Et mes yeux dans tes yeux, Aouh tcha tcha tcha

Je préfère vous prévenir, ça va en empirant... Moorea est l’île voisine de tahiti on y arrive en 10 minutes d’avion et on s’installe au Manava Hotel. Et la comment dire… Imaginez le paradis. Ben voilà, pareil. Mais en vrai. Et vous savez ce qu’est le summum du Luxe ? C’est de se demander si on va rejoindre son bungalow-sur-pilotis-vue-lagon en passant par le ponton ou si on va plutôt y aller en paddle et y monter par sa terrasse pour voir si c’est plus drôle. On peut même regarder les poissons à travers le sol en verre si on a pas envie de plonger dans l’eau froide ( à 28 degrés).

On passe l’aprem en paddle sur le lagon et à se prélasser dans ou au bord de la piscine à débordement vue océan. En prenant des cocktails. (de pire en pire, je vous avais dit!)

Le lendemain matin on respire sous l’eau grâce à nos gros casques de scaphandre et on va caresser des raies pastenagues (c’est tout doux) et se faire entourer par des poissons multicolores. Les petits mariés sont de la partie et ont du succès auprès des Raies !

Et l’aprem on loue un scoot et on fait le tour de l’île. On monte au belvédère (en scoot hein, pas à pied je tiens les promesses que je me fais à moi-meme…) pour boire une noix de coco en profitant de la vue. Ce qui est génial c’est qu’on a pas du tout l’impression que c’est touristique. Les plages ne sont pas bondées et il n’y a presque pas de restaurants. Surtout des petites gargottes et des roulottes où les locaux prennent aussi leur repas. Rien n’est dénaturé et le sentiment d’authentique est bien présent (et c’est la même sensation sur les autres îles d'ailleurs).

Allez trêve de papoteries je vais prendre une douche sur notre terrasse avant d’aller dîner, on a trouvé un resto qui sert du veuve cliquot au prix métropole. Il nous faut bien ça pour noyer la détresse qui nous habite depuis 2 jours.

10
déc
10
déc
Publié le 18 janvier 2017

Sous le vent...

Et si tu crois que c'est fini, c'est faux.

Juste une pause à Tahiti, avant d'continueeer!

Huahine fait partie de l’archipel des Îles Sous-le-Vent. On y arrive en avion en milieu d’aprem (après avoir passé la matinée encore à Moorea à glander paresseusement à la piscine) just in time pour faire le tour en kayak du motu devant notre pension.

Et le lendemain on loue encore un scoot pour explorer les environs. Huahine est plus sauvage que Moorea, la végétation est plus dense et plus luxuriante. On se met en route vers le restaurant « chez Tara ». Ils servent des plats cuits à l’étouffee dans un grand four (3mx2m) creusé dans le sol. Ils enveloppent tous les aliments (poisson, porc, légumes. .)dans des feuilles de bananier ou de pandanus (oui, oui, très drôle. ..) et le tout cuit en même temps pendant 2heures. Gigantesque buffet très bon, on a même goûté du bénitier!

Moi quand  j'essaie de ne pas marcher sur les concombres de mer beurk

On continue la balade tranquillement en passant par la rivière aux anguilles sacrées. Elles ont les yeux bleues ; sur les petites c’est joli. Sur les vieilles qui ont une tête plus grosse que la mienne (donc j’imagine la taille du corps caché sous le pont) ç’est un peu effrayant. Apparemment elles sont plus trop sacrées depuis que les Tahitiens ont découverts que c’était quand meme super bon… Et on part rencontrer d'autres poissons au jardin de corail, pour voir si ils ont plus de conversation que ceux qu'on a déjà vu. Mais j'ai l'impression qu'ils ont été élevés à coups de "sois beau et tais-toi".

12
déc
12
déc
Publié le 18 janvier 2017

C’est l’île jumelle de rahiatea. On y loue un scooter (c’est grand quand même hein, c’est pas que par flemme : à pied c’est pas possible). Première étape : vanilleraie. Ça sent trop trop bon. Petit exposé sur la récolte de la vanille. En fait la gousse c’est le centre de la fleur. A Tahiti chaque fleur est pollenisee à la main pour pouvoir donner une gousse (donc normal que ce soit cher finalement). On visite aussi une ferme perliere que je quitte assez vite après la visite, par peur de craquer pour cette paire de boucles d’oreilles trop belles à 340€ que j’ai vu en regardant tout à fait par hasard dans la vitrine.

On doit rejoindre le plus bel hôtel de l’île pour faire du snorkeling dans un jardin de corail magnifique plein de poissons. Il ya des bizarres petits poissons noirs (assez jolis au demeurant ) chiens de garde que essaie de m’attaquer la main quand je m’approche trop de leur patate de corail pour y mettre les petits mariés. Julien se moque de moi puis essaie. Puis change d’avis. Puis c’est moi qui me moque.

Une visite à la rhumerie, et on file rendre le scoot et reprendre le bateau car notre hôtel est à Raia. Je lis le fascicule de l’hôtel pour passer le temps avant l’heure de l’apero et là : « Aaah Jul! Ils ont une Tyrolienne ! » ni une ni deux on remet nos maillots et on va trouver le ponton où se jeter à l’eau en jouant les acrobates. Tout ça pendant le coucher de soleil. Bah oui, sinon c’est nul…

Ah enfin on quitte cet enfer demain ! (Non en fait on s’accrocherait bien comme une huître à un rocher et ne jamais partir…)

PS: Camille et Gwen, encore un immense Merci! On a passé une semaine de rêve!!

15
déc
15
déc
Publié le 23 janvier 2017

On quitte un paradis pour un autre, vive la Nouvelle Zelande !! Première journée à Auckland sur l’île du Nord. C'est la ville la plus peuplée de NZ. 1,5 millions d’habitants. Donc il reste 2,5 millions d’humains dans tout le reste du pays. Même pas la moitié de Paris au total. Ça veut dire qu’en haute saison (c’est à dire en ce moment) y a probablement plus de touristes que de locaux.

Et c'est Ali, ami de Julien et ancien Parisien, et aussi collègue à l'époque du Veaudeville puis du Carmine, qui nous fait découvrir la ville! On escalade le Mont Eden, puis on rejoint le port d'Auckland. De très jolis bateaux à voile, mais aussi de gros yachts, dont celui de Tom Cruise, sûrement plus joli à l’intérieur qu’à l’extérieur.

On dîne dans un resto français (franchement c’est quand même la meilleure cuisine du monde,surtout après 2 mois loin de chez soi).

16
déc
16
déc
Publié le 23 janvier 2017

Dieu dit : "Que Roto rue !"

Et Rotorua.

Charmante petite ville encore fief Maori à 6h de bus environ d'Auckland. On part en excursion nocturne dans la forêt. On y découvre la fougère argentée (Silver fern) symbole de la NZ. Et Magie! On se retrouve au milieu de centaines de vers luisants, comme si on pouvait voir les étoiles dans le bois accrochées sur les bords des cascades ou sur les souches des arbres. On repère des opossums et on cherche à la lampe torche les petits wallabies. C’est troooop mignon quand ça s’enfuit en sautillant comme sur des ressorts. On finit la soirée sur la plage sous un ciel étoilé (vraies étoiles celles-là, on en a jamais vu autant. Ça doit être pour faire face à la concurrence des vers luisants à mon avis).

Le lendemain petit dej dans un café français (la patronne vient de Pau et nous donne plein de tuyaux sur quoi voir quoi faire). Rotorua est entourée de geysers qui font des bulles dans la boue (beaucoup de produits de beauté sont fait avec).


Et le quartier Maori est trop beau avec ses jolies maisons à toits rouges toutes décorées.

Le message est assez clair... 

Il est l’heure de prendre le bus vers Wellington !

18
déc
18
déc
Publié le 23 janvier 2017

Passage éclair dans la Capitale de la NZ. On parcourt Cuba Street , chouette rue piétonne avec plein de boutiques et de restos, avant d’arriver sur le port. Un petit tour au musée (ben non, on ne fait pas que rigoler !).

Puis vol jusqu’à Christchurch dans l’île du Sud !

OK Alors là, ville fantôme. Ya per-sonne. Dégun, no one no one no one comme dit Alicia keys. Une serveuse nous dit que c’est normal car tout le monde est dans les centres commerciaux en train de faire leurs achats de Noël (genre…)

Et le lendemain On retrouve cousine Maïté qui nous rejoint pour le périple en van, et passer Noël avec Nous ! Quand on récupère notre van (qui est trop beau, d’ailleurs on en a pas croisé de mieux en 2 semaines) On se dit déjà qu’on va passer un voyage au top. En route vers notre première étape : le Mont Cook ! On y arrive vers 19h. My god on se caille ici ! Le camping est au pied de la montagne on a une trop belle vue. Première nuit dans le van ! Sur la route un éventail de couleurs incroyable se déploie sous nos yeux.

PS: notre première expérience du camping est sans douche, sans électricité, il fait 5 degrés on dine en grelottant de pâtes préparées à la lumière de nos lampes frontales. On espère chacun secrètement que ça ne sera pas pareil les jours suivants...

20
déc
20
déc
Publié le 23 janvier 2017

Implanté au cœur du parc national du même nom, à 762 m d’altitude, le village est enserré par de hautes montagnes, ce qui procure aux visiteurs une sensation d’isolement (comment ca copié/collé ?) On se réveille avec un vue magnifique sur la montagne enneigée ensoleillée, au pied de laquelle on prend le petit dej avant de partir pour une mini randonnée de 3h vers le glacier.

Et Julien reprend le volant pour nous emmener à Moreaki ! On passe par la pittoresque Oamaru, avant de rejoindre notre camping en bord de mer (et comme hier on gare le van de façon à avoir la vue au reveil) Ah cool, une douche!

21
déc
21
déc
Publié le 26 janvier 2017


Quand je vous parlais de la vue au réveil...



Les Moreaki boulders, de gros rochers sphériques d’origine inconnue ! De toutes les tailles, ils parsèment la plage du même nom.

Puis on longe la côte pour arriver à la colonie de pingouins. Pas de pingouins en vue malheureusement mais quand même de gros sea-lions et d’immenses albatros .

Tunnel beach : A flanc de falaise, un petit sentier nous conduit à un tunnel creusé à même la roche et descendant sur une superbe crique de sable blanc. L'oeuvre d'un fermier des environs qui voulait offrir un accès à la plage à sa fille . 5 années ont été nécessaires pour le creuser (et je vous parle pas du temps à faire l’emballage cadeau…)

Un tour en ville pour boire un verre au pied d’un immense sapin de Noël, et on doit trouver un endroit où dormir. Après moultes recherches on se retrouve sur le parking d’un centre équestre, qui le laisse à disposition des voyageurs pour une somme modique. C’est sympa on est entourés d’écuries et une carrière juste à côté.

On se réveille en même temps que les palefreniers arrivent pour prendre soin des chevaux. Et on roule presque toute la journée jusqu’à Te Anau. Non sans passer par un élevage d'alpagas, pour faire plaisir à Jul et Maïté. (Bon OK personne n'est duppe, ça me manquait ces petites têtes trop mignonnes depuis le Pérou...)

23
déc
23
déc
Publié le 26 janvier 2017

Allez venez Milford! Vous asseoir à ma table,

Il fait si froid dehors, ici c'est confortable!

Après avoir passé la nuit presque en pleine nature, on se lève aux aurores pour rejoindre Milford Sounds, pour un balade en bateau dans le fjord. Sur la route des paysages d’une beauté sans pareille : de la forêt tropicale et des sommets enneigés se contrastent pour un résultat à couper le souffle.

Y avait une petite otarie qui faisait des pirouettes dans l'eau c'était trop chou  

Kayak au pied du glacier ! L’eau est transparente et très froide. (Oui ça change de Tahiti mais c'est aussi cool).

Puis une petite randonnée à travers la forêt qui doit nous mener à un lac de montagne en 1h30. Mais ça, c’est sans compter sur notre grand sens de l’observation ! Comme on a pas vu la petite marque orange qui nous indiquait la suite du parcours, on escalade une coulée de rocher pendant mmh… 40 minutes environ ( à notre décharge ils avaient une couleur orange sur le dessus, ce qui aurait très bien pu être de la peinture pour nous montrer le chemin. Pensée idiote que j'ai malheureusement exprimée à voix haute). Avant d’abandonner et de revenir sur nos pas. Et de remarquer la flèche orange qu’on avait raté. Voilà voilà…

Vous voyez, c'est orange... 
24
déc
24
déc

Quel meilleur endroit pour passer Noël que Queenstown ? On s’installe au camping le plus peuplé de NZ, avec super ambiance ! Cette ville est trop cool, au bord du lac, pleine d’animation, c’est aussi la ville de toutes les activités extrêmes (on y reviendra). On met le Van dans l’ambiance : sapin miniature décoré trouvé à Christchurch, mini crèche taillée dans un légume qu’on a achetée à San Pedro, et 3 grosses chaussettes de Noël du marché de Santiago qu’on remplit de cadeaux pour tout à l’heure.

Mais mais… comment on va s’habiller ce soir ?!? Ah cool une friperie ! J’achète une robe qui a vécu une autre vie et Julien une chemise et on file se préparer. Dans les douches seulement les nenettes franchies se mettent sur leur 31 (enfin plutôt sur leur 24) car apparemment ici on célèbre pas vraiment Noël aujourd’hui, mais demain.

Il fait 25°. Non normalement à Noël, on a froid. Donc on est bien obligés d’aller boire des cocktails dans un bar de Glace ! On nous prêtent des gros manteaux et des gants antidérapants pour pas faire glisser nos verres, en avant pour le pôle Nord ! Mais on se remet à température ambiante pour le dîner.

C’est l’heure des cadeaux et du Champagne !

25
déc
25
déc
Publié le 26 janvier 2017

On a rien trouvé de mieux pour rendre notre Noël encore plus original que de sauter en Parapente !

Puis d’aller se baigner à la plage de Glenorchy. Maïté et Julien pousse même l’expérience à faire une partie de Beach Ball en maillot.

Et hop on rebouge ! Direction Wanaka !

If you wannabe Wanaka,

You have got to give!

S’en suit une soirée et une journée très relax, boutiques et plage ! Puis on file faire la moitié du chemin vers fox Glacier qui n’est pas tout près. On dort à Makaroa.