Carnet de voyage

Tour du Monde

14 étapes
54 commentaires
21 abonnés
Dernière étape postée il y a 64 jours
Me voilà parti pour un grand voyage en famille !
Du 31 décembre 2018 au 30 juin 2020
547 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 9 décembre 2018

Bienvenue dans l'éditeur de texte de MyAtlas !

Je vais bientôt partir ...le 31 Décembre 2018 ! Je vais fêter 2 fois le Nouvel-An ...dans l'avion et à Mexico City ! Je vous donne rendez-vous pour des nouvelles au Mexique !

 Le camping-car !
2
2
Publié le 3 janvier 2019

Voici mes 2 premiers jours à Mexico City !

Templo Mayor: site archéologique aztèque 

Il a une grande valeur symbolique ; pour la cosmogonie mexica, ce sont les vestiges les plus importants du monde aztèque (découvert en 1978).

Danseur aztèque sur la Place Zocalo
Rituel de purification par le chamane ...
...avec du fenouil ! 
Place Zocalo avec le Palacio Nacional
La Catedral 

La construction a commencé en 1571 et s'est achevée en 1813 d'où les différents styles d'architecture.

Vous n'avez pas la berlue, elle penche un peu à cause du sol instable ! elle a été construite sur une pyramide et un sol marécageux...elle est stabilisée grâce à un pendule et des vérins !

Dans le métro ! 
Museo Nacional de Antropologià 

Ce musée a été construit en 1960 et cette structure de parapluie géant qui draine les eaux de pluie a résisté au séisme de 1985 !

Salle Mexica:

Jaguar servant de récipient où on déposait le sang et le coeur des victimes humaines des sacrifices !

La pierre du Soleil connue sous le nom de Calendrier Aztèque en basalte et pesant 24 tonnes !

Découverte sous le Templo Mayor en 1790, cette pierre est celle du Cinquième Soleil, symbolisé par les 2 serpents de feu qui l'entourent, chargés dans la cosmologie aztèque de provoquer la rencontre entre les 4 premiers soleils: l'eau, la terre, l'air et le feu.

Dieu aztèque 



Voici la coiffe aztèque faite en plumes de Quetzal !






Salle Maya:

Pyramide représentant les personnages mayas

Tombeau du roi Pakal  

Monarque de Palenque avec un très beau masque en jade.

• • •

Dans le grand parc de Chapultepec, j'ai vu des danseurs totonaques qui s'élancent dans le vide en tournant du haut d'un grand poteau, corde attachée à la taille et un autre qui joue de la flûte en haut du poteau qui mesure 30 mètres ; cela s'appelle s'appelle la danse du volador (Danza de los Voladores) !

Selon le mythe, ce rituel a été créé pour que les dieux mettent fin à la sécheresse.

A bientôt los amigos !!!

3
3
Publié le 13 janvier 2019

A 20 kilomètres du Zocalo (centre historique), il y a la "Venise mexicaine" (inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco).

En nahuati ce nom signifie "le jardin des fleurs" et Xochili est le dieu de l'amour chez les Aztèques ! Au temps des Aztèques, la ville de Mexico était un grand lac. Pour y faire pousser des légumes, les civilisations précolombiennes élaborèrent des jardins flottants. Après la colonisation, les Espagnols asséchèrent la plupart des lacs à la recherche du trésor des Aztèques et seul une partie du lac a survécu !


Bateaux multicolores appelés "trajineras"
Il y a même des cuisines flottantes ! 
Mariachis 

Don Julian Santana Barrera était un solitaire qui vivait sur une île de Xochimilco. Un jour, il trouva une poupée qui flottait sur les canaux et il décida de l'accrocher à un arbre puis l'idée l'a pris d'en accrocher une autre puis une autre...ce qu'il fit pendant 50 ans. A sa mort en 2001, les curieux décidèrent d'aller voir de plus près cette installation de jouets mutilés et depuis chacun apporte sa pierre à l'édifice...beau et terrifiant à la fois !!!

Lanchas de souvenirs 
Sombreros qui décorent l'entrée d'une maison 
Des mariachis sur une trajinera qui chantent l'amour ! 
Couronne de fleurs à offrir aux amoureuses ! 

C'est beau l'amoouuurrrr !!!

4
4
Publié le 16 janvier 2019


Sur la route...un téléphérique ! 



A 50 kilomètres de Mexico se trouve le site de Teotihuacan ("l'endroit où les hommes se transforment en dieux"), inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco, fut bâti et abandonné par un peuple inconnu.

Teotihuacan est à l'échelle des divinités qu'elle évoque: le Soleil et la Lune. Gigantesques. Les Aztèques pensaient que seuls les dieux ou les géants avaient été capables d'ériger ces colossales constructions. Teotihuacan fut avant tout et surtout commerçante et ouverte sur le monde. Aux alentours de l'An 250, on estime même sa population à plus de 100 000 habitants ! avant d'être peu à peu totalement délaissée vers 750 après J.C. On ignore encore aujourd'hui les raisons qui ont causé l'abandon de la cité.

Les toutes premières fouilles furent conduites dès 1675 mais c'est surtout à l'archéologue mexicain Leopoldo Batres que l'on doit le gros des travaux au tournant du XXè siècle.

La Pyramide du Soleil 
Elle mesure 215 mètres de côté à la base; à l'origine, elle devait atteindre 75m de haut.. 
Respirez bien avant d'entreprendre l'ascension des 245 marches !!! 

Ce sont les Aztèques qui lui donnèrent le nom de Pyramide du Soleil mais, en fait, on pense plutôt qu'elle était dédiée au dieu...de la Pluie ! en tout cas c'est ce que suggèrent les découvertes (offrandes et sacrifices) qui ont été faites dans le sous-sol.

La Pyramide du Soleil est astronomiquement alignée de manière à faire exactement face au soleil le jour du solstice d'été.

Tout en haut ! 


C'est l'axe qui relie la Citadelle à la Pyramide du Soleil et tout au bout à celle de la Lune. Il faut imaginer que tous les édifi...
La Pyramide de la Lune 

Comme pour la Pyramide du Soleil, on n'est pas sûr qu'elle était dédiée à la Lune !...en raison de représentations à la déesse de l'Eau et de la Fertilité retrouvées sur la place juste devant.

En haut de la Pyramide de la Lune ... 
Une échoppe de souvenirs ...
...avec des calendriers aztèques ! 
• • •

Nous n'avons pas pu tout visiter sur le site ...

5
5
Publié le 20 janvier 2019

Lors de la descente de la Pyramide du Soleil, mon Papa s'est rompu un gros tendon de la cuisse ...

Nous avons été obligés de trouver un hôpital à 50 kms de l'hôtel; il a été opéré en urgence le soir même... L'opération a consisté à recoudre son tendon. Il a une attelle qui laisse sa jambe raide et des béquilles qu'il doit garder pendant 6 semaines !

Nous sommes restés 3 jours dans la chambre de l'hôpital avec Papa puis nous avons trouvé un appartement à louer pour les 6 semaines à venir... Pour rentrer dans la résidence, il faut avoir enregistré son empreinte digitale; ici à Mexico DF, il y a beaucoup d'endroits très sécurisés avec caméras et policiers !


Ma chambre dans l'appartement 
3 aires de jeux dans la résidence, une piscine et une salle de sports
• • •

Papa ne pouvant pas se mobiliser et Maman devant gérer la logistique et le camping-car, il est difficile pour moi de rester à l'appartement... Mes parents ont décidé d'essayer de m'inscrire en CE2 dans une école franco-mexicaine à Mexico City.

Après discussions au téléphone et rendez-vous, la Directrice du Liceo Franco Mexicano a accepté de me scolariser jusqu'aux vacances de février.

Nous avons été hyper bien accueillis par le personnel de l'école et l'association de parents d'élèves. les enfants de ma classe sont très gentils et j'ai tout de suite été intégré dans la classe !

Le bâtiment de l'école 

Je vais dans cette école du lundi au vendredi; les horaires ne sont pas les mêmes que chez nous; la classe commence à 08h00 et finit à 13h30; il y a 2 récréations. Il n'y a pas de cantine mais les enfants apportent une grosse collation à manger dans la matinée. Pour la sortie, nous sommes appelés au micro par notre nom... je ne comprends pas souvent quand on m'appelle !

J'apprends l'espagnol et l'anglais (ce n'est pas facile), le français, les maths, les sciences, l'histoire et la chorale. Nous pouvons aller à la bibliothèque librement à la première récréation et même emprunter des livres. Nous allons à la piscine le vendredi (comme vous !) et nous devions aller à Dos Rios pour une sortie en plein air...

Malheureusement, elle a été annulée car ici depuis l'élection du nouveau Président du Mexique, il y a des sabotages sur les oléoducs et l'essence n'est donc plus amenée à Mexico ! Donc pas d'essence pour le car !

Devant la résidence avant le départ à l'école 
Le bus que je prends le matin à 07h10 avec Maman pour aller à l'école ... je me réveille à 06H30 !
Le musée Soumaya ; station où nous descendons du bus... 
• • •
Parques Polanco 

Première sortie de mon Papa depuis l'opération avec fauteuil roulant et béquilles !

Voici ma vie à la mexicaine !!! La prochaine fois je vous raconterai comment je vis au quotidien !

Hasta luego ...

• • •
6
6
Publié le 10 février 2019

Nous aurions préféré de pas avoir à écrire cet article...

Malheureusement, nous avons découvert au port de Veracruz (pas le lieu du délit) que notre camping-car a été vandalisé...

La presque totalité de nos affaires a été volée...et ce qui reste est saccagé....

Sans parler de tout le matériel scolaire ainsi que les livres scolaires ont aussi été dérobés...

Mais le plus honteux est d'avoir voler les BeyBlades et l'arène de jeu ainsi que des livres et jeux de société !!!

Au port... 
A l'ouverture du camping-car... 
Tout est retourné dans la soute... 
7
7

Voici un tour d'horizon de ma vie ...ce que je vois et ce que je fais !!!

• • •

Rubrique : " Je m'amuse!"

Aire de jeu dans un centre commercial ... 
Parc à 15 minutes de chez nous... 
• • •

Rubrique : "Je mange!"

Chilaquilles (triangles de tortilla, poulet,purée haricots rouges,fromage et soupe verte) 
Un bon morceau de viande  avec des papas fritas! 
Halte au marché en sortant de l'école 
Tacos (poulet, cochon, chorizo,oignon et frites toutes fines)
Un bon jus d'hibiscus frais ! 
Enchilladas (totillas de maïs, poulet, sauce mole càd piment,cacao et cacahuètes) ! 
• • •

Rubrique: "Les métiers de Mexico"

Ici il y a des métiers que l'on ne voit pas en France...

Partout des cireurs de chaussures  
Echoppes de nourriture partout dans les rues de 07h00 à 16h00 ! 
Même des vendeurs de "bonbecs" à la sortie  de mon école !
On peut tout acheter parfois à l'unité...cigarette, bonbon, médicament, boisson....! 
Quesadilla de huitlacoche...

Le huitlacoche est en fait un champignon qui se développe sur le maïs (un peu étrange l'aspect grisâtre) dont l'origine est controversée (depuis l'époque préhispanique ou élément de subsistance pour les paysans à partir du XXème siècle).

Ici le tri est fait dans la rue devant le camion, les hommes séparent les ordures en ouvrant les sacs déposés...dur,dur... 
• • •

Rubrique : "Au hasard de la balade.."

Dans la ville, il y a plein d'autels...en béton peint sur le trottoir, accroché en l'air à des poteaux, sur le bord de la route.. 
Au supermarché, on peut même trouver des bougies de prière (le Mexique est le 2ème pays le plus catholique au monde) 
Ici aussi il y a des Vélib et patinettes...pas très utilisés...un peu dangereux au vu de la circulation et de l'état des voies ! 
On prend le bus souvent...ici il faut avoir le compte juste de monnaie ! 

Les chauffeurs de bus sont indépendants, il sont payés en fonction du nombre de passagers ...donc plus ils vont vite, plus ils gagnent de l'argent...avec la porte ouverte parfois !

• • •

Rubrique : "En visite dans la ville !"

Juste à côté de chez nous, il y a la fabrique de bière Modelo... 
Colonne de l'Indépendance "Angel de la Independencia" construite en 1910 pour célébrer le centenaire de l'Indépendance du Mexique 
Musée Soumaya (collection d'art latino-américain et européen) 
Mosaïque en céramique mexicaine 
Le musée Jumex (art contemporain ) 
En pleine réflexion ! 
Faites un voeu ! 
En sombrero mexicain au marché artisanal de la Cuidadela ! 
8
8
Publié le 17 mars 2019

Nous avons été en balade à travers la ville ...

Le Bosque de Chapultepec, poumon vert de la ville, c'est un bois parsemé de plusieurs lacs et très fréquenté par les habitants de CDMX.

La Basilica de Santa Maria de Guadalupe: il y a 2 basiliques pour le même prix ! L'Insigne, celle qui se prend pour la tour de Pise, date de l'époque coloniale (l'intérieur est rempli de piliers en métal afin qu'elle ne s'effondre pas!) et la Nacional Basilica juste à côté en style moderne. C'est sous l'autel de cette dernière que l'on peut voir la tunique sacrée (image de la Vierge de Guadalupe, celle-là qui se serait auto-imprimée sur la tunique d'un jeune indien fraîchement converti au christianisme en 1531).Egalement appelée la Vierge Noire, de par sa couleur de peau, elle a favorisé la conversion au catholicisme des peuples indigènes.

Insigne et vue d'en haut

Dans un autre genre très différent , nous sommes allées un vendredi soir voir la "lucha libre". Le catch est au Mexique un sport très populaire; lutteurs masqués, capes et paillettes; il y a une grande ferveur et ambiance garantie !

...quelques stigmates des nombreux séismes ! 

Dans un autre genre très différent , nous sommes allées un vendredi soir voir la "lucha libre". Le catch est au Mexique un sport très populaire; lutteurs masqués, capes et paillettes; il y a une grande ferveur et ambiance garantie !

Concernant l'école, j'ai été assez occupé les 2 dernières semaines ...

J'ai été invité à l'anniversaire d'un copain de ma classe, Arthur...

Chorale présentée aux parents de 2 classes de CE2 avec 12 chansons dont certaines en espagnol !

Quelques photos souvenir de l'école et des mes camarades pendant cette période un peu particulière de notre voyage...



Un dernier cliché de la résidence où nous habitions et nous quittons CDMX !

Mon Papa a terminé sa rééducation, il devra faire des exercices pendant les semaines à venir pour reprendre du muscle...

Nous avons dû faire des choix dans l'itinéraire à venir ...à très vite pour le récit de nos aventures sur les routes !

Féfé.

9
9
Publié le 6 avril 2019

Nous voilà enfin partis sur la route !

La première étape et la première nuit s'est passée dans le désert de cactus géants de la Biosphera de ZAPOTITLAN.

Il a fait très chaud la journée...et bien entendu comme tout désert qui se respecte...froid la nuit !

Attention de ne pas tomber dessus ! 
Premier réveil dans mon lit... 

Une rotisserie sur la route ...ici on mange beaucoup de poulet !

Une étape dans une vallée un peu perdue entre PUEBLA et CORDOBA...chez un monsieur fort sympathique qui nous accueilli dans son garage un jour de pluie battante...puis le lendemain séance de pêche dans son domaine ! L'accueil à la mexicaine en fait...

Préparation... 
Et voilà le travail...un tilapia ! 

Puis nous allons à CATEMACO, une lagune bordée par la jungle et un lieu réputé du chamanisme...

Arrivée sur Catemaco après des kilomètres de route qui ressemblent à une piste ! 
Ara en voie de disparition  
Baignade dans une piscine d'eau naturelle  ..fraîche !
Balade en bateau sur la lagune  
Beaucoup d'oiseaux et quelques crocodiles que nous n'avons pas vus ! 
2 des îles de la lagune sont occupés par des singes introduits depuis les années 70 par des chercheurs 
Autre petite séance de pêche 
Wahoooo ! 
10
10
Publié le 9 avril 2019

Nous avons visité le Parque Museo de la Venta à VILLAHERMOSA. Il y a une première partie consacrée à la faune présente dans la région du Chiapas puis surtout les très impressionnantes têtes géantes olmèques au milieu d'une jungle tropicale; certaines pèsent plus de 30 tonnes !

Sotie de la caverne considérée comme l'inframonde. 

Leur transport témoigne d'un véritable tour de force; le basalte dont elles sont faites provient d'une région distante de plus 100kms.

Les Olmèques partageaient leur quotidien avec les animaux, notamment le jaguar, un félin toujours présent dans leurs représentations.

Sur la route... 
Au secours ! Voilà pourquoi il faut toujours secouer ses chaussures afin de les enfiler ! 

Nous faisons une halte bien agréable de quelques jours à ISLA AGUADA...où nous en profitons pour faire quelques réparations sur le camping-car...

Il y a plein de coquillages... 
L'école à la plage ! 

Visite de notre premier site archéologique : EDZNA

C'est un site très sauvage et bien restauré. Dans cette cité, les habitants se consacraient à l'agriculture et avaient développé un réseau de canaux et de récupération des pluies. La ville tient son nom vraisemblablement des Itzáes, lignée maya qui en aurait fait sa capitale en l'An 800.

La Grande Acropole avec l'Edificio de los cincos pisos (32m de haut) qui servaient probablement d'habitation aux prêtres 
Cherchez l'iguane !? 

Direction CAMPECHE et sa ville colorée...

La région de Campeche a eu l'honneur douteux d'être découverte dès 1517 lors de la première expédition espagnole le long des côtes yucatèques. Avec la construction du port en 1540, la contrebande et les attaques de pirates sont nombreuses.. Campeche est aujourd'hui la dernière ville fortifiée du Mexique.

Catedral santa Isabel et son Zocálo
Ici les trottoirs sont hauts !
ça fait du bien de trouver une chocolaterie...après tant de quesadillas ! 

Visite du site archéologique d'UXMAL

Il émerge de la forêt sèche et son architecture est de style Puuc: frises finement sculptées et présence permanente de Chac, dieu de la Pluie. Elle était la capitale politique, religieuse et militaire de la région Puuc et il y vivait jusqu'à 25 000 personnes (!) entre les VII et Xème siècles. Puis la cité a décliné vers 1200 et maintenant ce sont des nuées d'iguanes qui ont envahi les lieux !

Pirámide del Adivino: 35m de haut, selon la légende, elle aurait été construite par un nain aux pouvoirs magiques
Vue d'ensemble depuis le Palacio del Gobernado ; à gauche, le Cuadrángulo de las Monjas 
Magnifiques frises chargées de symboles et du dieu Chac / Trône du Jaguar et Autel du pilori 
Gran Pirámide 

L'autel du pilori (Adoratorio de la Picota): les spécialistes pensent qu'il s'agit d'une représentation du mythique arbre de la vie maya (le ceiba ou ya'axche) qui plongeait ses racines dans l'inframonde.

Le trône du jaguar (Trono del Jaguar): servait de trône aux dignitaires de la cité et des offrandes de grande valeur y ont été retrouvées (bijoux en jade et pièces en obsidienne).

• • •

Pour se rafraîchir, nous plongeons dans un des nombreux Cenote présents dans le Yucatan.

La formation des Cenote est due à l'impact d'une météorite il y a 66 millions d'années et qui a entraîné la formation du cratère de Chicxulub et la disparition des dinosaures par un enchaînement de cataclysmes.

Le sol est poreux et absorbe l'eau entraînant l'érosion et la formation de cavités. La péninsule du Yucatan en compterait pas moins de 10 000 !

Aujourd'hui, lieu de détente, de baignade et d'émerveillement, les Cenote étaient autrefois considérées par la population maya comme sacrés. Ils étaient aussi la demeure de Chaac, le dieu de la Pluie ainsi que l'entrée de l'inframonde.

Parmi les plus connus, le Cenote de Xtoloc (Chichen Itza) doté d'une plate-forme destinée aux sacrifices afin que la pluie soit abondante.

Cenote Yokdzonot
Profondeur d'environ 40 mètres ! 
• • •

Et voici la grande CHICHEN ITZA !

L'histoire de Chichèn Itzá est complexe et remplie d'interrogations. La ville aurait été fondée par les Itzáes, tribu maya du Sud vers 450 puis c'est le déclin au cours du Xème siècle. On ne sait pas si elle a été abandonnée ou si elle s'est simplement mise en sommeil. Puis elle est prise par les tribus du Nord d'origine toltèque puis les mayas reconquièrent leur ville sous la conduite du roi Quetzalcóatl. La cité est définitivement abandonnée vers 1200 sans doute à cause d'un conflit.

El Castillo, formé de 9 terrasses surmontées d'un temple; il est entièrement dédié au Soleil (utilisé pour les grandes cérémonies)
Juego de pelota: 7 joueurs s'affrontaient dans chaque équipe qui se terminait par le sacrifice humain du vainqueur !?
Grupo de las mil columnas y Templo de Guerreros (dédié au dieu Chac-Mool) 
Corps et gueule de serpent au pied du Castillo 
Il a fait chaud même si on a commencé tôt le matin ! 

Les Mayas étaient de bon mathématiciens: au moment des équinoxes de mars et septembre, le serpent apparait quasi en mouvement le long de l'escalier nord du Castillo.

La pyramide de style maya et toltèque possède 91 marches sur chacun des 4 côtés plus une marche supplémentaire soit 365 marches, nombre de jours de la révolution terrestre autour du Soleil.

• • •

Un dernier Cenote sur la route de VALLADOLID...

Cenote Suytun 
dans le puits de lumière  ... 
Rite maya...êtes-vous envoutés ???? 😉. 
11
11
Publié le 15 avril 2019

Nous arrivons à Valladolid, jolie ville aux maisons colorées, qui a été l'une des premières colonies espagnoles du Yucatán.

Direction la Riviera Maya ! Puerto Morelos était un petit village de pêcheurs fondé par les Mayas qui se sont réfugiés là lors de la guerre des Castes.

Afin de fuir les moustiques, nous passons la nuit à Paamul ! 
J'en profite pour ramasser des roches à corail rose... 

Le site archéologique de Tulum est unique car il est au bord de la mer; c'est avant tout une forteresse ("tulum" en maya) avec des murs épais. Les Mayas ont vu arrivés les conquistadores espagnols en 1518. La population vivait à l'extérieur et elle ne rentrait sur le site que pour les cérémonies.

Les murailles pouvaient mesurer jusqu'à 7m d'épaisseur 
il y a avait de grosses vagues sur la plage en contre-bas
...et bien sûr, je me suis baigné ! 

Direction le lac Bacalar, long de 70kms, mélange d'eau douce et d'un peu d'eau salée. On l'appelle la "lagune aux 7 couleurs".

Petit-dèj ! 
lever de soleil sur le camping-car ! 
Belle bombe ! 
on a passé 3 jours très agréables ici 

Après un temps caniculaire pendant 2 jours de route, nous arrivons à Palenque, la mystérieuse ...

La cité a été très active entre 600 et 700 avec le règne du roi Pacal puis de son fils Chan-Balum (jaguar-serpent). Peu après la mort de ce dernier, Palenque décline et s'éteint à la fin du Xème siècle pour des raisons encore mystérieuses et disparait aux yeux des Hommes et du monde pendant 8 siècles !

entrée par la jungle... 
on se croirait dans Indiana Jones !
à la sortie de la jungle, arrivée dans les ruines ;  le Templo del Conde, une des premières pyramides construites vers 640
Le Palacio était fait pour les cérémonies et sa tour construite pour l'observation du Soleil et des astres 
L'ancêtre des toilettes ! 
Au musée: Tombeau du roi Pacal pesant 13 tonnes ! 
un peu froid dans le dos , non ? 

Nous dormons dans la jungle où l'humidité est importante au milieu des singes hurleurs ...

Nous décidons d'aller dans le Chiapas en "colectivo", minibus qui nous emmène sur des routes qui tournent et qui secouent drôlement !

Cascade de Misol-Ha (30 mètres de haut !) 
Cascades de Agua Azul 

Nous roulerons en caravane de colectivos et serons escortés par la police pour arriver à San Cristobal de las Casas car la route n'est pas très sûre...

Le lendemain matin, nous partons pour San Juan de Chamula à 10 kms de San Crisotbal... Il y a une église assez particulière... Passée la porte , il règne une atmosphère étrange et fervente... Le sol est entièrement recouvert d'aiguilles de pin sacré. Le statues de saints sont alignées le long des murs et une partie de cloches ont été descendues dans la nef. Les bougies sont allumées à même le sol dans un bruit continu de prières et d'incantations. Le chamanisme est ici plus fort qu'ailleurs et les Tzotziles pratiquent leur propre religion qui intègrent des éléments catholiques.

Il est interdit de prendre des photos à l'intérieur de l'église et aussi des Chamulas qui restent sur leurs gardes face à l'étrang...
San Cristobal de las Casas 
une jupe en poil de lama ! 

Voici quelques photos de nos derniers moments au Mexique...

GUATEMALA nous voilà !

12
12
Publié le 5 juin 2019


Après la route depuis Palenque, nous arrivons à la frontière du Guatemala où nous dormons entre les deux portes frontières !!! Etrange lieu !!!



C'est parti ... 
Petit tour à Flores 


EL REMATE : 2 jours au bord du lac avec un peu de pluie ...nous attendons pour aller ....

un peu froid mais sympa quand même ! 

... à TIKAL !



Araçari à collier (toucan) 
Singe-araignée qui déguste une mangue verte 
Coati (ou pizote) 
Dindon ocelle 
Toucan arc-en-ciel 


Je me suis réveillé à 03h30 du matin ; on a marché 3,5 kms dans la nuit, c'était un peu effrayant avec les lampes frontales !

Mais quelle récompense de voir le soleil se lever sur Tikal depuis la Pyramide IV ... 
Nous redescendons les 196 marches !


L'histoire de Tikal commence aux environs de 700 av JC. A partir de 700, le règne du Seigneur Chocolat (Ah Cacao) et ses successeurs relancent de vastes programmes pour embellir la cité. Puis le déclin commence vers le IXème siècle et la cité fut tout simplement abandonnée.

Mot-mot 
La pyramide du complexe El Mundo Perdido 

Le tout jeune état du Guatemala redécouvre la cité au milieu du XIXème siècle, guidé par les Indiens du Péten, pour qui cette mystérieuse cité faisait partie des légendes populaires !

Glyphe symbolisant les 5 éléments (feu,terre,air,eau et sang ) selon les rites mayas
Attention ! termitière ... 
Le Templo IV a été construit en 741 par le roi Caan Chac, fils et successeur du Seigneur Cacao 
Les marches irrégulières semblent faites pour les géants alors que l'on sait que les Mayas ne dépassaient pas 1m60  
Geai enfumé 

Nous allons vers le centre du pays...arrêt à POPTÚN ... toujours plein d'animaux autour de moi ...

L'école en plein-air 
Scarabée rhinocéros 


Ici beaucoup d'hommes portent une machette pour les travaux du quotidien 

Arrivés à RIO DULCE, nous prenons un bateau pour LIVINGSTON...seul moyen pour y accéder..pas de route !

El Castillo de San Felipe, château forteresse construit par les Espagnols en 1651. Les pirates s'en emparent en 1685 ! 
La traversée dure 1h30 
Les enfants des villages au bord de la rivière vendent leurs objets 

Livingston a une histoire particulière; elle a une population noire ou garifuna, issue du métissage des derniers Indiens Caraïbe et des esclaves ayant fui l'enfer des plantations. Aujourd'hui, la majorité de la population est indienne q'eqchi; la communauté garifuna est minoritaire et finalement laissée à l'abandon...

L'école du quartier garifuna (toit vert au fond) est construction depuis longtemps...en attendant l'école se fait dans les maisons...
Impossible de ne pas se baigner dans la baie d'Amatique ! 
Il fait chaud ici 

Nous partons pour le BIOTOPO DE QUEZAL ...

Ça monte, ça monte ... 
Petite randonnée... 
Nous repartons sans avoir le mythique quetzal....il fait trop chaud pour lui en ce moment... 
Traversée de GUATEMALA CITY 

Nous arrivons à ANTIGUA ; nous allons y vivre la Semana Santa ...

Le Parque Central et la Catedral Santiago 
Procession avec les enfants (ici les garçons) 
Préparation des tapis pour la procession du jour 
Visite du Musée du Jade 

La Semana Santa à Antigua est un évènement religieux majeur au Guatemala. Célébrée dans tout le pays, elle prend ici des proportions inégalées. Les jeudi et vendredi saints, la population participe aux processions richement habillés de tuniques violette et blanches, portant pour certains des hallebardes, pour d'autres des pics dont les conquistadors se servaient. Ainsi vêtus, les Antigüenos accompagneront le long des rues couvertes d'énormes tapis colorés les énormes chars et plate-formes portés à épaules d'hommes ou de femmes où siègent les statues et les reliques des grandes églises paroissiales de la ville. Les plate-formes nécessitent 80 porteurs pour les hommes et 40 pour les femmes !

Les magnifiques tapis (alfombras de asserin) recouvrent les pavés et leur vie est éphémère ... composés de pétales de fleurs et sciures de bois ou d'autres éléments, ils sont voués à être piétinés au passage de différentes processions ...

J'ai eu la chance de pouvoir tailler du jade ! 

L'odeur de l'encens (copal) régnait partout dans l'air ...j'ai été très impressionné par l'ambiance et la ferveur ...

A 1h30 de route d'Antigua, le Volcan Pacaya nous appelle !

Petite pause 
La lave est en haut !!! 
Vue sur les volcans Fuego et l'Acatenango 
Un dernier déjeuner à Antigua 
Un tour de tuc-tuc fou .... 
Et nous partons vers les Hautes Terres ... 
Cherchez l'erreur ?  
Traversée de Sololá 

Nous allons au LAC ATITLÁN ...

Le lac Atitlán est l'ancien cratère d'un volcan qui a explosé il y a environ 85 000 ans. Il est à 1550 m d'altitude; la légende veut que les 12 villages qui bordent le lac portent le nom des 12 apôtres de l'Evangile...

Une vraie route de montagne... 

Nous n'avons pas pu résister à l'envie d'essayer le bus local appelé "chicken-bus" càd "bus-poullailer" ! pour aller découvrir SOLOLÁ en ce jour de marché...ce lieu est le reflet du quotidien des Mayas des Hautes Terres...

Le marché de SOLOLÁ 


Tenues traditionnelles 


Camalia rencontrée près du marché 


C'est parti pour la visite d'un des villages qui bordent le lac Atitlán ... San Juan de Laguna

Après 45 minutes de bateau ... 
Visite d'un atelier de peinture 
Peinture "costumbrista" qui décrit la vie quotidienne des habitants de San Juan 
Filage et tissage du coton (uniquement avec des colorants naturels et fixateur avec du tronc de bananier) 
Artisan du cacao 
Visite d'une miellerie ...miam ! 
Herboriste (plantes médicinales) 
La petite église de San Juan avec son premier fronton conservé après le séisme 
Discussions et rires avec Sigia dans le bateau de retour 
Plat local 
Le Guatemala est un beau pays rempli de couleurs !   
En route vers le SALVADOR !!! 
13
13
Publié le 12 juillet 2019
Nous rentrons au Salvador ! 
A la douane, on sourit !!!
le long de la route... 
Malheureusement, c'est aussi ça le bord des routes....le traitement des déchets n'est pas une réalité ... 
Ici, on répare tout ! 

Nous allons aux Thermes de Santa Teresa...ce sont des bassins d'eau soufrée ...de 32 à 39°C !

Entre Ahuachapan et Concepción de Ataco dite la "route des fleurs"...normalement le panorama est magnifique !
Un peu serrés dans le transports !!! 


Nous nous arrêtons dans la famille d4Antonio vers Mizata sur la côte Pacifique ...une vie à la Robinson Crusoe ..juste le sable volcanique, la mer et ses grosses vagues et un petit bac d'eau fraîche de la rivière !

Bodyboard pleine vitesse ! 
A Usulatan, nous avons dormi dans la caserne des pompiers...c'était rigolo ! 
Attention! scolopendre ! 
..ou comment vendre des mangues présentées autrement ! 
On achète souvent à manger sur la route ! 
Au loin, le volcan San Miguel .. 

A San Miguel, nous avons dégusté des "pupusas" (galettes à la farine de maïs ou de blé et fourrées au fromage, à l'ail, à la citrouille, ....) , spécialité salvadorienne !

Ici, on n'a pas les mêmes règles du Code de la route !

14
Nous ne passerons que quelques heures au Honduras afin de le traverser uniquement... 


sur la route 
il fait très chaud... 45°C à l'ombre... 
Arrivée à la frontière du Nicaragua ... 
Nous passons la nuit chez Patricio et sa famille, français installé au Nicaragua ... 


Arrivés à Las Peñitas au bord de l'océan Pacifique...avec de grosses vagues... mais une chaleur insupportable ...
Heureusement que le cheval connaît le chemin ! 

En partant de la côte, nous nous arrêtons à LEON. Fondée en 1524, elle fut l'une des prétendantes au titre de la capitale du Nicaragua. Originellement, la ville était située sur les rives du Lago de Managua , à l'ombre du volcan Momotombo. Pendant plus de 8 décennies, les habitants y vécurent et y travaillèrent malgré la faible productivité agricole et l'activité sismique. Puis en 1610, un terrible tremblement de terre détruisit tout... Le site actuel de la ville fut choisi l'année suivante. Leon possède un passé et un histoire fortement imprégnée d'idées libérales. Rénovée assez tardivement et pas entièrement, la ville garde un attrait principal: son architecture coloniale.

La Basilica Catedral de la Asuncion, figurant sur la liste du patrimoine de l'Unesco. Cette cathédrale s'avère la plus grande de toute l'Amérique Centrale et une légende douteuse prétend qu'elle était en fait destinée à Lima (Pérou) mais que les plans furent intervertis !

Christ provenant de Leon Viejo / Pierre tombale de Rubén Darío,veillé par un puissant lion en deuil


Les peintures murales et graffiti recouvrent les murs de certaines villes du Nicaragua. Principes d'éducation et de santé, allégories de vertues sociales, crédos politiques, ...on rencontre un peu de tout... Ce mouvement a commencé avant 1980 mais c'est surtout sous le régime sandiniste que ce moyen d'expression a été utilisé comme méthode d'enseignement.

Nous allons visiter le Volcan de MASAYA le soir ....

Il s'agit d'un volcan balsatique d'un type peu commun , plus ou moins en forme de bouclier, qui rassemble 5 cratères. Un lac de lave s'est formé de manière plus ou moins intermittente au fond du cratère de Santiago. Le Masaya compte aujourd'hui parmi les volcans au dégazage le plus important du monde et il émet des milliers de tonnes de dioxyde de soufre chaque jour.

Les scientifiques sont intrigués par la présence des "chocoyos de cráter" , ces perroquets vivent dans la bouche du cratère. Théoriquement, les gaz émanant du volcan devraient les tuer; la vie animale est d'ailleurs fort limitée sur de kms aux alentours. Cependant, ces petits perroquets au vert éclatant que nous avons entendu et vu voler tout autour du cratère, se ont installés à même les parois du volcan ! Ils se nourrissent de feuilles et de baies et pondent chaque année un petit oeuf blanc !

Il faut sacrément grimper ! 

Depuis 2016, le lac de lave bouillonnant connaît une intense activité. Seuls 15 véhicules à la fois sont autorisés à pénétrer sur la site et la durée d'observation du gouffre est limitée à 15 minutes en raison des émanations de dioxyde de soufre qui mélangé à la salive produit de l'acide sulfurique !!!.

La lave en fusion est très impressionnante...on l'entend même bouillonner !

Direction CATARINA ... 
Une boucherie en bord de route ... 

La LAGUNA DE APOYO ...Vue depuis le mirador de Catarina ... au loin les toits de Granada, le Lago de Nicaragua et sur la droite, le fameux Volcán Mombacho.

Glace locale: pain de glace râpé, sirop de sucre, lait concentré sucré et petits fruits ! 
Descente vers la rive... 

Après avoir fait le tour du lac, nous nous posons pour la nuit sur la rive de la Laguna de Apoyo qui constitue le plus grand lac de cratère du Nicaragua (43km2) avec une profondeur maximale estimée à 176m. Elle aurait été formée il y a plusieurs milliers d'années lors d'une gigantesque explosion. Ses eaux limpides et tièdes (27°C), réputées thérapeutiques grâce à leur haute teneur en minéraux, invitent à la baignade !!!

Superbement restaurée, cette ville coloniale de GRANADA possède une riche histoire. Les premiers habitants connus sont les Chontales, une peuplade indigène qui occupait la région au VIème siècle. Fondée en 1524 par le conquistador Fransisco Hernández de Córdoba, Granada est la plus vieille colonie espagnole du Nicaragua et l'une des toutes premières d'Amérique Centrale. Aux XVI et XVIIèmes siècles, elle fut le principal lieu de traite sur le lac et l'un des principaux centres actifs d'Amérique Centrale grâce à son accessibilité depuis l'Atlantique par le Rió San Juan. En 1655, le pirate anglais Henry Morgan l'envahit et la détruisit partiellement en l'incendiant. La ville fut prise et occupée ensuite par l'Américain William Walker en 1855. Il en fit sa base politique et militaire pendant près de 2 ans et lorsqu'il fut encerclé, plutôt que de céder la ville, il décida de l'anéantir en l'incendiant. En tout, la ville a été détruite par des pirates et des mercenaires à 4 reprises et à chaque fois relevée de ses cendres.

La Catedral 

J'ai visité une fabrique familiale de cigares ...toutes les étapes de la fabrication à la vente !

Sur la route de RIVAS ... 
Au loin, le Volcan de Concepción chapeauté d'un nuage ! 
Voici l'île d'OMOTEPE ... 

Nous passons les douanes de sortie du Nicaragua...

En route pour le Costa Rica !!!