Cela fait quelques années que Nico m'en parle, mais les vols se goupillaient mal… Et là, au dernier moment, sur un coup de tête, Vienne était la destination qui collait au pont du 15/08 !
Août 2019
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Quelques années que Vienne était sur notre wishlist, avec Berlin, Cracovie, Copenhague… Les enfants prenant l'avion pour Rennes le 16/08, sur un coup de tête je décide de fêter mon anniversaire en amoureux quelque part… Je regarde les vols dispos, j'aurais aimé Berlin, ce sera Vienne, les vols se goupillent bien. Arrivée à Vienne à 14h30 le vendredi et départ à 16h30 le dimanche.

Vols réservés via EasyJet, bon, tarifs élevés vu que je m'y suis prise au dernier moment (290€ pour nous 2).

Hôtel trouvé via Booking, l'Austria Trend Hotel Rathauspark (255€ pour 2 nuits)

Avant le départ, j'ai essayé de planifier comme d'habitude, mais ça me semblait compliqué, j'avais du mal à m'y prendre. De plus, c'est une destination que l'on trouve peu chez les blogueurs/instagrameurs. Du coup, j'avais tout de même repéré les lieux à voir et j'avais décidé de suivre les itinéraires du Guide Evasion pour certains quartiers. J'avais peur d'être un peu déçue car Vienne regorge de musées et ce n'est pas trop notre truc...

2

Nous sommes arrivés à l'aéroport avec 25 minutes d'avance, mais le chauffeur de taxi réservé via Booking pour 14h20 avait 10 minutes de retard. Bref, arrivés à l'hôtel sous la pluie, quand nous sommes sortis c'était une alternance de soleil et nuage et une température excellente pour visiter, 20/25°.

Arrivés en début d'après midi, nous n'avons pas chômé sachant que notre passage dans cette capitale allait être court, on voulait en voir le maximum. J'avais déjà exclu certains quartiers comme le Prater car il est assez éloigné, et les musées, et j'avais mis le château de Schönbrunn avec un point d'interrogation pour le dimanche car mon planning pour vendredi après-midi et samedi était très chargé.

Nous avons commencé par faire une partie du Ring à pieds. (nous en avons fait une grosse partie avec le chauffeur de taxi qui nous avait bien expliqué le Ring et les divers quartiers).

Le Ring est un boulevard annulaire, construit sur le tracé de l'ancienne enceinte de la ville, qui encercle le centre historique de Vienne. Il est bordé d'importants monuments de l'ancienne capitale impériale autrichienne et délimite le premier arrondissement de la ville.

Tous les bâtiments sont beaux, travaillés, propres. Les immeubles de types hausmaniens sont grandioses.

Certains ont un petit côté anglais, comme la caserne en brique rouge construite dans un style château de Windsor, qui est aujourd'hui le ministère de la Défense.

L'Université est superbe….

Le Rathaus (la mairie) est sublime… Sur la place du Rathaus, c'est le festival du film, la place est entourée de divers stands de nourriture des 4 coins du monde. C'est un endroit super sympathique, nous nous arrêtons y boire un verre et nous nous y arrêterons souvent lors de ce séjour.

Le Burgtheatre est grandiose. Le Burg avait ceci de particulier que le public ne rappelait jamais les comédiens, lesquels disparaissaient de suite. L'empereur en avait décidé ainsi estimant que les bis et les bravos étaient source de vacarme.

Enormément de bâtiments sont en travaux, comme le Parlement, ou l'école des Beaux arts, mais on ne peut leur en vouloir car tous les monuments sont superbement entretenus.

Entre les deux édifices géants et symétriques que sont le Kunsthistorisches Museum et le Naturhistorisches Museum, s'étend la vaste Maria-Theresien-Platz. S'y élève la statue de Marie-Thérèse, haute de 20 m et érigée à la gloire de la grande impératrice, représentée assise, tenant le sceptre à la main. À ses pieds ont été réunies les statues équestres de ses illustres généraux, ainsi que celles de ses plus éminents serviteurs et des grands compositeurs de son règne. Que dire ? On en prend plein les yeux…

La Hofburg est le plus grand palais de la ville. Le palais impérial (Hofburg) où résidaient les Habsbourg est un dédale et un collage. Un dédale car il y a de quoi se perdre dans les 18 bâtiments et un collage car les architectes n'ont jamais cessé d'agrandir le noyau primitif.

La Hofburg était la résidence d'hiver de la famille impériale, alors que le lieu de villégiature estivale préférée de la famille était le château de Schönbrunn.

Par manque de temps, nous ne ferons que les extérieurs qui sont déjà grandioses, mais cette ville nous a tellement plu que nous savons que nous y reviendrons et que nous prendrons le temps de mieux la découvrir.


La ville intérieure se fait plus aristocratique, nos yeux vont de palais en palais.

Nous parcourons un bout de rue piétonne entourée de bâtiments majestueux..

Nous tombons sur Peterskirche, une église baroque splendide.

De retour vers l'hôtel, nous nous arrêtons de nouveau sur la Rathaus Platz pour y boire un Spritz et profiter de l'ambiance. C'est là que je me dis qu'on y est super bien car la météo est top, mais c'est le genre d'endroit comme Prague ou Budapest qu'il est sympa de faire en hiver… (d'ailleurs, Moscou et St Petersbourg aussi). Mais nous reviendrons, c'est sûr !

Pour cette 1ère soirée, les restaurants que j'avais repéré étaient complets et ceux conseillés par l'hôtel vides… (j'avais lu que les autrichiens mangeaient tôt… ce n'est pas le cas)… Nous nous arrêterons au Marienhoff où nous mangerons super bien, un excellent goulash de veau pour Nico et une Wiener Schnitzel pour moi (la fameuse escalope milanaise… euh viennoise ! oui car même si les Viennois l'affichent dans tous les restaurants, cette spécialité est avant tout milanaise... n'ayant jamais été à Milan, je ne peux pas comparer, mais la viennoise est excellente).

3

Allez, c'est parti pour le 2ème jour, sous le soleil, avec les cuisses qui tirent (et le genou…), ça faisait longtemps qu'on avait pas fait plus de 20 000 pas, les vacances en Sardaigne ayant été plutôt cool…

On reprend les itinéraires du guide. Nous traversons toujours des rues aux immeubles, palais, portes, somptueux...

Nous tombons sur le superbe passage Freyung.

Certaines places sont en travaux, mais comme je le disais vu comme les monuments sont entretenus, on leur pardonne. Le fait de parcourir les parcours du guide nous permet d'en voir un maximum.

Un des coins les plus touristiques a été la cathédrale Stephansdom. D'ailleurs c'est sur cette place que vous trouverez le plus grand magasin de souvenirs made in china… Bref, beaucoup de monde. Dans cette cathédrale, tout est payant : nef centrale 4.50€, catacombes 5.50€, le trésor 5.50€, tour sud 4.50€, tour nord 5.50€... J'avais prévu de monter dans les tours mais vu la file d'attente, on est ressorti.

Nous avons fui le monde et pris l'itinéraire en sens inverse en voyant l'église orthodoxe sur Fleischmarkt. Ce joli quartier était autrefois le cœur du quartier de la communauté grecque.

Sur la place du Hoher Markt, petit arrêt devant la fontaine de Fisher et l'horloge dite Ankeruhr dont les automates qui représentent des personnages historiques, défilent à heure fixe sur un fond musical.


Nous terminons le parcours avant d'aller manger au Bermuda Brau.

Ensuite, promenade digestive, on sort du Ring ! Direction KunstHausWien et HundertwasserHaus. On aurait pu prendre le tram ou le métro mais on préfère flâner !

Le nord du 3ème arrondissement de Vienne fut longtemps un quartier misérable. Aujourd'hui il attire comme un aimant des foules de touristes car il recèle 2 vraies curiosités architecturales signée Friedensreich Hundertwasser.

KunstHausWien, musée conçu par Hundertwasser, admirateur de Gaudi (tiens, tiens, on aurait pas deviné ! ). Une superbe cour intérieur avec un café. L'endroit est très sympa.

A quelques rues se trouve l'Hundertwasserhaus, immeuble d'habitation à loyer modéré construit dans les années 1980. L'architecte autodidacte, peintre et militant écologiste qui refusait la tyrannie de la ligne droite et de la symétrie. Rien n'est aligné, tout est différent ! Des arbustes sortent des fenêtres, d'autres poussent sur les toits.

Ensuite, pour rejoindre le Belvédère, nous traversons le Stadtpark. Vienne c'est beaucoup de palais, de musées, mais aussi de superbes parcs so romantics !

Avec ses deux luxueux palais reliés par un jardin, l'ancienne résidence d'été du Prince Eugène illustre à merveille le Baroque. Les jardins du Belvedere permettent de s'isoler du bruit de la ville. Ils se trouvent entre les deux édifices composant le château. Les jardins sont bien entretenus, propres, entrée gratuite.

A deux pas du Belvédère se trouve l'ambassade de France… Pas mal comme cadre de travail...

Ensuite direction Karlskirche, alias St Charles de Borromée. C'est la plus opulente de toutes les églises baroques de Vienne. Elle a été édifiée pour célébrer la fin de l'épidémie de la peste. Nous devions la visiter mais déjà 29000 pas au compteur et très chaud très soif… Donc nous sommes allés boire un verre dans le quartier de l'opéra.

L'Opéra… quand j'ai su que nous allions à Vienne, j'ai voulu réserver 2 places pour un Opéra histoire de marquer mon anniversaire… Mais pas de représentations en août… Tant pis je lis qu'il faut absolument le visiter, mais fermé en août… C'est bien dommage...

Et voilà cette 2ème journée se termine à plus de 34000 pas soit environ 25 km...

Pour cette soirée, nous avions réservé dans un restaurant un peu éloigné, le Zum Alten Fassl. Mais avant cela, nous sommes allés boire un cocktail sur la Rathausplatz. Après le stand Spritz de la veille, nous avons testé le stand mojitos XXL (25€ les 2 mojitos….). Ils étaient costauds… Vu l'état de mon genoux et de la distance qui nous séparait du restaurant, nous avons décidé de tester les services Uber. Seulement voilà, on demande une voiture et on nous indique qu'elle nous attend au point de rdv… Euh oui, mais nous on a pas terminé notre mojito ! C'est du rapide ! Mort de rire, nous courons vers notre voiture après avoir terminé en 4ème vitesse notre verre.

Le restaurant, bien, mais service un peu trop rapide.


4

En ce dernier jour, nous partons à la découverte du château de Schönbrunn, le fameux château de Sissi. On est devenu des pro de cousin Ub comme on l'appelle ! Si vous n'avez pas encore essayé les Uber, c'est le top. Impressionnant comme c'est bien fait.

Je n'avais pas réservé de billets pour le château ne sachant pas si on aurait le temps de le faire car il est éloigné de la ville et si nous n'avions pas eu le temps de faire le programme que j'avais prévu les 2 derniers jours, nous l'aurions terminé ce matin là.

Vu que le taxi ne venait nous récupérer qu'à 14h30 à l'hôtel on s'était dit que l'on pourrait prendre des billets… sauf que… nous pouvions les acheter mais à n'utiliser que 5h plus tard. Bref, on était venu pour les jardins et c'est ce que nous avons fait et ça nous a pris toute la matinée ! La couleur moutarde n'est pas des plus élégantes mais mince quoi, on est au château de Sissi ! Nous montons jusqu'à la Gloriette, ce superbe portique qui domine la colline. Il y a un café d'où le panorama est superbe.

Cousin Ub nous dépose à la Rathausplatz, nous parcourons les divers stands de plats autrichiens, grecs, mexicains, japonais, chinois, vegan, indien, etc... Décidément, nous adorons cette place et nous nous sommes régalés.

5

Bon, je crois qu'il est inutile de dire que nous avons adoré Vienne… Il y avait un top 3 avec Rome, Séville et Budapest, il y a désormais un top 4 ! D'ailleurs on aime tellement les pays d'Europe central que je languis de découvrir Berlin, Cracovie, Moscou, St Petersbourg….

Bon, revenons à Vienne. Nous n'avons pas trouvé la vie chère, mais je pense que c'est parce que nous n'avons pas fait les musées qui sont chers comme le Vienna Pass.

Côté météo, il a fait beau et même trop chaud le dernier jour, donc nous avons été gâté mais en hiver ça doit être sympa.

Un truc typique de la ville, on ne l'a pas fait car c'est très cher et on aime pas ça, mais il y a des calèches de partout.

Bon, et qu'est ce qu'on y mange ? Eh bien des Wiener Schnitzel, du goulash, du bœuf en sauce, de l'oie, des saucisses… et d'excellents Bretzels !

Qu'est ce qu'on y boit ? Eh bien de la très bonne bière, légère, fraiche et nous avons goûté un rosé et un rouge qui étaient très bon. Et évidemment, des Spritz, mojitos, etc...

Nico a gouté le café viennois.

Nous avons même trouvé des cannolis comme en Sicile et des Tradelnilk comme à Prague.