Carnet de voyage

Sardaigne

21 étapes
4 commentaires
Après 2 années en Grèce, nous avons eu envie retourner dans notre autre pays de cœur : l'Italie
Juillet 2019
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

L'Italie, ce pays qu'on adore tant… A la rentrée 2018, j'ai fait choisir à la petite famille la destination de l'été 2019. Au choix : la Croatie, la Sardaigne, la Corse, les Pouilles et les Cyclades. Venant de passer 2 étés de suite en Grèce, ils ont choisi de la mettre de côté, la Corse aussi car ça allait être bondé et ils ont choisi la Sardaigne.

Cela faisait plusieurs années que cette destination m'attirait mais en comparaison à la Corse j'avais peur que l'on s'y ennuie… Qu'importe, l'été 2019 sera sous le signe des belles plages….

Vols EasyJet réservés en septembre 460€ pour 4 avec 2 bagages en soute de 23 kilos, et choix des places.

Ensuite les locations… Eh bien là, on déchante, c'est bien plu cher que la Grèce et moins beau… On arrive tout de même à trouver notre bonheur. Une semaine du côté d'Alghero au Vista Blue Resort via Booking : 1187€ pour une semaine. https://www.booking.com/hotel/it/vista-blu.fr.html

Ensuite, via Airbnb une jolie maison à Pantogia près de Porto Cervo, 1509€ la semaine. https://www.airbnb.fr/rooms/17805008?source_impression_id=p3_1565191715_K1SVXGKTkCnQMm2B

Ensuite, pour une fois j'ai réservé dans la foulée la voiture de location (bien m'en a pris, là aussi, plus on anticipe, moins c'est cher). On pouvait avoir une catégorie B comme les autres années pour 150€ les 15 jours, nous avons donc pris une catégorie D pour 312€ via BspAuto (contre + de 700 en Crète)...

Il y a peu de temps, nous ne pouvions réserver les places de parking à l'aéroport de Lyon que 3 mois en avance… Maintenant c'est 6 mois… Du coup ,ne le sachant pas, le tarif a été un peu plus élevé que d'habitude pour 15 jours, nous avons payé une centaine d'euros au P4.

2

Le jour tant attendu est enfin arrivé, bon, à la différence de Transavia qui nous prenait gratuitement les bagages cabine en soute, là nous avons payé 8€ par valise histoire d'avoir les mains libres et sommes donc passés "easy boarding" à l'embarquement… C'est bon à savoir.

Nous ne pouvions avoir la location qu'à partir de 17h, mais les bureaux étaient ouverts jusqu'à 13h. Le personnel de l'aéroport d'Olbia étant très réactif pour la récupération des bagages et de notre voiture (nous avions demandé une C4 cactus… nous avons eu une Juke… mais bon, les 4 valises et les 2 sacs à dos sont passés dans le coffre), nous décidons avec nos 1h40 de route d'essayer d'y arriver pour 13h. Bingo mais maison pas prête, donc tant pis. Nous décidons d'aller manger à Alghero.

Beaucoup de restaurants sont fermés et il est déjà 14h et ceux qui sont ouverts le midi ferment à 14h30 ! Nous avons trouvé notre bonheur dans un restaurant Ristorante Pizzeria Regina Margherita, pas phénoménal mais pas trop cher et correct. Nous avons fait un tour rapide car il faisait très très chaud et il était prévu d'y revenir en soirée dans la semaine, mais le peu qu'on ait pu voir nous a plu.

Du coup, direction la plage de Maria Pia… Alors là, grosse claque… La plage n'était pas bondée, non non, mais surbondée ! Une horreur, tout ce qu'on déteste… Bon, on est samedi, c'est sans doute pour ça… L'espoir fait vivre non ? Eau claire, pas trop froide, propre… Mais pas extraordinaire...

Nous ne nous éternisons pas et allons chercher les clés de notre villa. Et là encore, on déchante… On doit payer le ménage de 80€ et la taxe de séjour en cash (il me semblait que le ménage était inclus…), lot de serviettes de toilette à 10€ par personne à payer en cash…. Bref… Ensuite nous n'avons pas eu la maison avec la terrasse qui nous plaisait mais au final, on trouvait que c'était mieux. Grande maison de 100m², très vieillissante à l'intérieur et matériel sommaire, mais l'extérieur était superbe. Déjà, 2 terrasses dont une à l'étage avec vue sur le coucher de soleil sur Alghero et vue sur les oliviers et non sur les autres villas. Piscine partagée avec les autres locataires, mis à part une journée où il y avait du monde, le reste du temps on était peu nombreux, ils devaient être sur les plages !

3

J'avais prévu de faire la Pelosa, mais étant dimanche, j'avais peur du monde donc direction un par aquatique en mer, le Splash Aquapark dans le prolongement de la plage Maria Pia… Les enfants se sont amusés 2h, tant mieux, mais plage remplie d'algues et froide...

En fin de journée, direction la plage Bombarde Beach….Le coin est jolie, à l'arrivée, mais encore une fois, que de parasols…. une horreur ! C'est donc ça les plages sardes ? Bref, avec Emma on tente tout de même d'arriver à l'eau… Eau moins claire que la veille et des rochers… Bref la baignade sera rapide. Nous boirons un verre au bar qui avait une jolie vue, mais repartirons avec une grosse déception sur les plages Sardes...

4

Allez, qu'importe les plages vues ces 2 derniers jours, je sais que le Pelosa sera différente ! D'ailleurs, on se lève tôt car nous avons 50 min de route et que je veux y être tôt pour éviter les touristes, comme on l'avait fait au lagon de Balos l'an passé….

De la route, nous voyons ce qui nous attend… il n'est pourtant que 9h.... Des parasols à foison… D'ailleurs à la Pelosa, obligé d'acheter des nattes pour poser nos serviettes, n'en ayant pas trouvé au supermarché, j'en achète 2 à des vendeurs de plage (20€ ! ils se font plaisir ! à Castelsardo on en a vu à 5e les 2...), bref, ça commence mal… Ensuite, trouver une place… compliqué… on se faufile et on pose ce qu'on peut… L'ado râle, moi à l'intérieur je suis super déçue.

Bref, nous laissons l'ado sur sa serviette et essayons d'atteindre l'eau (opération bien difficile), mais là le bonheur, comme à Balos, une eau sublime, chaude et si on s'éloigne, très peu de monde dans l'eau…

D'ailleurs on s'est fait la remarque sur tous le séjour qu'il y avait toujours beaucoup plus de monde sur les serviettes que dans l'eau...Les gens viennent avec leur glacière pour la journée.

Bon, les gilets de sauvetage du parc aqua ont brûlé la peau d'Emma donc le sel la brûle… Nous ne resterons qu'une heure, le temps tout de même de voir quelques poissons. Mais encore une fois, ça ne nous donne plus envie d'aller sur les plages sardes que j'avais noté. Déjà, Lazzaretto est à côté de Bombarde donc non. Et je vérifie les commentaires des derniers jours sur TripAdvisor pour les autres, que ce soit à l'ouest ou à l'est, c'est pareille. C'est bon, on a compris, ce n'était ni parce que c'était le Week end, ni du fait qu'elles soient proches d'Alghero, en Sardaigne il y a énormément de monde… Et contrairement à la Corse, à l'intérieur des terres, il n'y a rien… On en a fait de la route et tout ce qui est à voir est près des côtes.

5

Après cette foule à la Pelosa, direction Castelsardo. Au détour d'un virage la vue est superbe ! Nous nous garons et nous arrêtons dans le 1er resto vue mer que nous trouvons, la Marina, correct, mais pas exceptionnel, il y avait des coins plus sympas dans la vieille ville.

Bâti au XIIème siècle par les génois son histoire fut mouvementée ! Espagnols, génois, sardes, tous se sont battus pour avoir l’administration de ce fort imprenable (ou presque). Les ruelles de la ville haute forment une balade agréable bien qu’un poil ardue quand on se perd et que l'on descend trop bas, il faut remonter !

Après déjeuner, direction donc la vieille ville et le château. Il fait chaud, très chaud et ça grimpe, mais ça en vaut la peine. Visite du château très rapide mais belle vue sur Castelsardo.


Ensuite, on reprend la voiture pour 5 minutes, pour aller au rocher de l'éléphant.

Epuisé par la chaleur, on décide de ne pas aller à Sassari pour le goûter ni à la Basilique Santissima Saccargia, vu que nous allons faire moins de plages que prévu, on aura le temps d'y aller un autre jour, donc direction la piscine !

6

Allez, c'est parti pour un peu d'archéologie, direction le Nuraghe Santu Antine. L'archéo on adore ça, d'où nos voyages en Sicile et en Grèce… Encore une fois, un peu déçu ici…

Il s’agit là d’un nuraghe remontant à l' âge de Bronze moyen et constitué d’une tour centrale de 17 mètres et entouré d’une enceinte construite à l’époque suivante.

Le Nuraghe Santi Antine est, comme celui de Su Nuraxi à Barumini , un exemple de l’architecture sarde qui est resté jusqu’à notre époque dans un excellent état de conservation .

Visite plus que rapide et c'est le 2eme mieux conservé de l'île….

7

Ensuite, direction la Basilica Santissima Saccargia…. en bien moins bon état que sur les photos, et en travaux…. Visite payante pour 5min, mais bon, elle est en travaux, mais ça reste cher… Bref, c'était sur la route...

Le soir, retour sur Alghero et définitivement nous sommes fans de cette ville. Et nous y avons découvert un resto, El Pultal où nous sommes allés 2 fois. On s'est régalé. Superbe cadre. Prix très corrects vu la prestation. Meilleures pizzas de Sardaigne et peut être même d'Italie !

8

Ce matin, direction Capo Caccia. Là, c'est ce qu'on aime, de beaux paysages. Les falaises verticales de Capo Caccia valent le détour.

J'avais lu que même si on ne faisait pas la grotte Neptune, cela valait le coup de descendre les 657 marches. Il y a une visite par heure, il était 11h10 donc je pensais que c'était fichu, mais au final ils nous ont pris et on a pu se rafraichir et visiter la grotte. J'avoue ne pas être très grotte mais j'ai trouvé celle ci vraiment belle.

Le retour est un peu plus dur, plusieurs pauses… s'imposent !

Ensuite direction la plage de Mugoni pour se rafraichir car nous avons vraiment eu très chaud. Parking payant comme tous les autres, nous sommes en Italie, ne l'oublions pas. Plage avec un peu moins de monde, eau claire mais très fraiche. Il est tard nous grignotons un sandwich au snack de la plage qui est bon et peu cher.

9

Direction Bosa par la route panoramique. De nombreuses pauses photos sur la route, il y a vraiment des coins superbes.

J'avais lu des critiques négatives sur Bosa, nous, nous avons bien aimé déambuler dans ses ruelles colorées. Nous sommes montés jusqu'au château mais ne l'avons pas visité.

10

Sassari… eh bien, comment dire, passez votre chemin… C'est une ville sale, bruyante… Nous avons suivi le parcours du guide et tout ce qui est à voir est éloigné…. Bref, ça nous aura sorti, mais encore une fois, déçu….

11

Allez, nous quittons à regret Alghero et notre terrasse aux couchers de soleil, mais pas la région qui nous a déçu dans l'ensemble. On me dit que l'Est est bien plus beau, c'est plein d'espoir que nous partons. 2 heures de route plus tard, nous voilà arrivé à Pantogia. Une villa très belle, de style cycladique à l'intérieur, murs blancs et toute la déco est blanche et bleue… Elle est faite pour moi ! Et puis surtout une vue de dingue !!! Une piscine à partager avec 3 autres maisons… Nous y avons toujours été seuls !

Ce côté de la Sardaigne est superbe avec ces gros rochers, c'est bien moins aride que du côté d'Alghero.

Dans la baie juste en face de la terrasse, le plus grand voilier du monde était face à nous pendant 2 jours, un truc énorme ! Je pense que je n'ai jamais vu autant de yachts que lors de cette semaine, impressionnant.

12

La météo n'est pas avec nous, nous devions aller sur l'archipel de la Maddalena, mais du vent à 90kmh et des orages… Programme repoussé au lendemain. Donc, pour nous occuper dans la matinée, et entre les gouttes, direction Porto Cervo… Porto Cervo présenté comme le lieu de rencontre de la Jet Set, un Saint Tropez… Eh bien rien à voir… Saint Tropez a une âme, des commerces conviviaux, un marché, des boulangeries, des cafés pour Mr et Mme Tout le monde… Ici, ce n'est que luxe à profusion, pas une boulangerie ou épicerie mais du Gucci, Prada, Chanel, etc à gogo… Il faut aimer… Moi je préfère l'authenticité…. Ah si, les toilettes municipales, le grand luxe, gratuites et très classes ! Vitres fumées, dans chacune, douche… Je les aurais limites prises en photo !

13

Les averses étant moins nombreuses, mais le vent de plus en plus fort, nous décidons tout de même d'aller au Rocher de l'Ours… Eh bien, les enfants s'en souviendront longtemps, et mon cœur aussi ! Site payant mais pas pour les enfants et peu cher. Bien aménagé. Alors on l'a fait par fort vent et je pense que par temps calme les enfants auraient moins apprécié… Ils sont allés dans le rocher de l'ours, c'est surveillé, des rafales à 130/140kmh apparemment… Ils ont adoré. C'était super impressionnant.

14

Encore une curiosité naturelle… ce champignon ! Sur la route du retour, mais ne pas y aller que pour le voir.

15

Voilà une journée, qui comme à chaque fois que nous faisons une sortie en bateau, reste une des meilleures des vacances. Excursion réservée depuis février par échange de mail avec Escursioni Cala Gonone, 55€ par personne, même pour les enfants. Croisière sur un zodiac, groupe de 12 personnes maximum. Beaucoup de vent ce matin là encore, nous pensions que la sortie serait annulée… Mais non !

Une merveilleuse journée, une couleur de mer comme on en a connu en Crète… Que du bonheur ! Notre guide parlait très bien anglais et français et nous a bien tout décrit.

Vu le nombre de départs à Cala Gonone, j'avais un peu peur que ce soit la transhumance, mais pas du tout. 4/5 bateaux de notre compagnie sont partis en même temps que nous et autant pour toutes les autres compagnies offrant ce type d'excursion. En fait ils ne font pas tous les mêmes circuits au même moment, ce qui fait que quand on nous amène dans une grotte, celle-ci est vide, quand on nous dépose sur une plage, des bateaux la quitte. Franchement rien à redire. De plus, notre guide choisi ses spots, par exemple la piscine de Vénus est blindée de bateaux, il ne nous y arrête pas mais nous dit que dans l'après midi il nous déposera dans un spot équivalent, ce qui fût le cas, Emma l'a même appelé "l'aquarium".

Nous rentrons dans des grottes où nous pouvons sauter du bateau, nager, sauter des rochers. C'est étrange de nager dans le noir….

Il nous présente la grotte dei bue marino que l'on peut faire si on le souhaite en fin de journée. Le prix de la visite n'est pas inclus. Il faudra le régler sur place. Nous déciderons de ne pas la visiter, ayant déjà fait la grotte Neptune.

La sortie dure de 10h à 18h15, elle comprend 3 arrêts plages. Nous un seul nous aurait suffit…. Et plusieurs arrêts en mer pour nager ou dans de petites criques où nous sommes seuls.

1er arrêt plage, la sublime Cala Mariolou… les photos parlent d'elles mêmes… Peu de monde par rapport à ce que nous avons connu, et on peut même marcher 5 minutes pour s'éloigner et là on est vraiment seul. Arrêt d'1h30, suffisant, voir un peu court.

Nous continuons vers la dernière plage où les bateaux n'ont pas le droit d'accoster, la fameuse Cala Goloritze, plage accessible uniquement en randonnée, comme les autres. Les randonnées sont longues et difficiles. Vu la chaleur, nous avons préféré les voir toutes en bateau. On ne regrette pas.

Nous faisons demi tour et on nous redépose sur une plage pour 1h30, Cala Biriola, moins jolie que Cala Mariolou, plus de cailloux, heureusement nous avons nos chaussures de plages et un peu plus d'algues, mais toujours autant de poissons pour le plus grand plaisir de notre nageuse.

Quand Giovanni revient nous chercher, nous pensons rentrer, mais non, il nous redépose sur une plage, la superbe Cala Luna, la plage aux grottes, mais malheureusement à cette heure ci, elles sont à l'ombre. Il y a un bar, nous en profitons pour aller boire un verre car nous avons eu notre dose de plage et soleil. Pendant ce temps, un couple va visiter la grotte dei bue Marino.

Et voilà la fin d'une superbe journée qui aura réconcilier Hugo avec les sorties bateaux… Il avait été un peu traumatisé l'année dernière lors d'une sortie en mer avec des amis...

16

Et c'est parti pour l'archipel de la Maddalena… Ce jour là étaient prévu la fameuse Cala Coticcio, Cala Serena, Spiaggia del Tegge et Spiaggia Spalmatore ou Testa di Polpo… Nous n'avons eu le temps de faire que la 1ère et les 2 dernières… Cala Serena le GPS nous a emmené… nul part…

Tout d'abord arrivé à Palau, coup de bol, le ferry est là, on nous fait embarqué en nous disant que nous règlerons à la Maddalena, départ imminent ! 15 min plus tard, arrivée à la Maddalena, un peu d'attente pour payer (61€ pour 1 voiture et 2 adultes, 2 enfants pour l'aller retour) et direction la Cala Coticcio sur l'île de la Caprera.

Déjà, j'imaginais la Maddalena bien plus petite, effectivement la Caprera est plus sauvage… Arrivé à la Cala Coticcio, galère pour se garer, on fait comme tout le monde, on se gare au bord de la route, les pneus dépassent de la ligne blanche… (jackpot au retour pour la police de la Maddalena, toutes les voitures alignées… 42€... bref).

Il faut être bien chaussé pour accéder à la Cala Coticcio sous peine de se faire refouler… Nous avions tous nos baskets, donc c'est parti mon kiki… Bon, les enfants nous sèment, ok, mais nous attendent pas… Vu la chaleur je rage car ils vont nous faire un malaise et à la fin du parcours (nous aurons mis 30min, les enfants 15...) je crise car c'est super dangereux… (descente sur les fesses etc)… Ils nous accueillent tout contents… moins après s'être fait punir… Bref une crique grandiose, elle valait ses efforts même si je suis très étonnée de la fraicheur pour ne pas dire la "froidure" de l'eau.. Bref, on se baigne, il y a des poissons, on pique nique et on remonte. Plage pas trop bondé, les gens ne s'éternisent pas. Remontée sportive (escalade), et 3 litres d'eau ne nous auront pas suffit….

Ensuite je souhaite voir la Cala Serena, mais le GPS nous fait faire n'importe quoi… Donc nous ne la verrons pas, direction la route panoramique jusqu'à la Testa di Polpo… Route en mauvais état mais ne pas hésiter à continuer….Superbe, des gros rochers, on se croirait aux Seychelles, les poissons sont toujours avec nous. Attention une plage côté cailloux et une autre côté sable.

Nous repartons après avoir essayé de régler notre amende mais le poste de police n'est ouvert que de 8h10 à 10h... Donc ce sera un verre et une excellente granita limone, aussi bonne qu'en Sicile (enfin presque car je n'en ai pas trouvé à la mandarina…).

Un peu déçu de ne pas avoir tout fait, mais ce n'est pas grave car il est prévu que l'on loue un bateau le lendemain.. SAUF QUE… les tarifs en juillet d'un bateau avec permis étaient de 150€ + essence mais là quand on appelle les loueurs de la Maddalena ou que l'on va directement voir ceux de Palau on nous dit soit qu'il y a trop de vent, soit que c'est 250 à 350€ + essence… Bah oui ma ptite dame, on est le 31/07 ? Oui mais on est la semaine du 1er août donc les tarifs d'août s'appliquent...

17

Après s'être fait plus d'une heure de route aller-retour pour ne finalement pas louer de bateau, la journée sera consacrée au farniente et à la piscine.

Du coup, le soir, direction Porto Rotondo… J'avais peur de trouver un second Porto Cervo, mais pas du tout. Alors, oui, évidemment, le port est rempli de Yacht, mais le centre ville est sympathique. Nous avons mangé dans une pizzeria, bien noté sur TripAdvisor, mais je pense qu'il y avait plus sympa en plein centre. En revanche, nous avons trouvé l'est beaucoup plus cher que l'ouest….

18

Bon, les enfants avaient adoré le parc aqua en Crète… J'en avais trouvé un à 10min de la location, mais en 2019 il n'existait plus… Donc il y en avait un vers Olbia mais pas très bien noté, donc 1h20 de route, et direction l'Aquafantasy à Isola Rossa. Les enfants se sont éclatés, toboggans et color party et mousse party ! Après la vue était plutôt sympa !

19

Et voilà dernier jour avant le retour…. Je pensais terminer sur une bonne note… Encore une fois, un peu déçue...

Direction la Costa Paradiso et la fameuse plage de Li Cossi. 10 min de marche pour y aller. Sublimes paysages… En revanche, quand on y arrive, la mer donne moyen envie… L'eau est verte.. verte, verte… Bon, Emma retrouve ses poissons et l'envie de sauter des rochers est plus forte pour Hugo. Bon, nous n'y resterons que 30 minutes…. mais il n'y avait pas trop de monde.

20

Direction Santa Teresa Gallura pour déjeuner. Nous trouvons un restaurant très bien noté, mais encore une fois, bof et cher.

Santa Teresa est la ville d'où l'on voit le mieux les falaises de Bonifaccio… La Corse à 50 min de la Sardaigne en ferry.

Nous marchons vers la tour aragonaise et apercevons la sublime plage Rena Bianca… Nous aurions mieux fait d'y aller...

J'ai voulu faire la Cala Spinosa dont j'avais entendu beaucoup de bien… Mon dieu, l'accès y est court mais très compliqué, de l'escalade… Et la plage, pas terrible….


Impossible de se garer à Rena Bianca, donc nous rentrons faire les valises

21

Bon, alors, je ne pensais pas faire un tel bilan, mais il est unanime ici… Nous avons passé de bonnes vacances mais nous n'avons pas aimé la destination pour plusieurs raisons...

1/Le monde

2/Le manque de diversité (l'intérieur des terres est vide… Mis à part les plages effectivement il n'y a pas grand chose à faire et elles ne sont pas toutes grandioses)

3/La vie y est chère

Bon, j'avais pourtant bien préparé ce voyage mais si je devais le refaire et si j'avais un conseil à vous donner ça serait de rester moins longtemps à Alghero, pourtant nous avons adoré l'ambiance de cette ville, et surtout vous concentrer sur l'archipel de la Maddalena et le Golf d'Orosei.

Nous adorons l'Italie mais je pense que c'est la région que nous avons le moins apprécié.

De plus, nous avons eu la mauvaise surprise de voir que nous avions été débité par Avis-Budget de 160€ alors que lorsque nous avons rendu la voiture, ils l'ont inspecté et nickel… On les appelle et on nous dit que c'est le 2ème conducteur !!!!! Rappelons que la loc pour 15 jours étaient de 312e.... Bref et en comparaison, 2ème conducteur Sicile, Grèce 65€ et Crète 80....

Coté budget pour résumer :

EasyJet : 460€ + 16€ pour les valises handsfree

Location : 1187 + 1509

Loc voiture : 312 + 160

Parking Lyon : 105

excursion Golf d'Orosei 224

Essence : 160

Diverses visites : une centaine d'euros

Courses 600€ (juste pour vous montrer que la vie y est très chère)

et resto ça dépend de vous.