Carnet de voyage

Lisbonne en amoureux

5 étapes
2 commentaires
Des années qu'on voulait découvrir Lisbonne...
Mai 2019
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Cela faisait des années que nous voulions découvrir la belle capitale portugaise...

Mi septembre, réservation faite via Transavia pour 268€ pour nous 2. Arrivée à 19h30 le mercredi soir et retour le samedi à 20h15. Donc 3 jours pleins.

Ensuite réservation du Lisbon Wine Hôtel pour 3 nuits : 480€. On m'avait conseillé le quartier de l'Alfama mais aujourd'hui je peux dire qu'on était super bien situé. Rue pleine de restaurants, en 3 min sur les places Dom Pedro IV et Praça da Figueira d'où on aperçoit le couvent des Carmes et le Château, et en moins de 10 min à l'Arc de Triomph...

Petit hôtel moderne sur le thème du vin, nous avions même une bouteille de vin rouge dans la chambre que nous aurions pu déguster sur le patio au 2ème étage, mais vu la chaleur, malheureusement, nous n'avons pas touché à leur cadeau, et ayant des bagages cabines, nous n'avons pu la rapporter.

J'avais peur de beaucoup utiliser les transports en commun pensant que Lisbonne était très étendue, mais pas du tout (sauf Bélem qui est loin et accessible uniquement en tram ou bus). Nous avons donc tout fait à pieds, sauf Bélem avec le tram E15 (j'y reviendrai au 3ème jour) et de Bélem à Caïs de Sodré en bus (ligne 728) et enfin le ferry pour aller au Christo Rei et le bus 101 pour revenir du Christo Rei au ferry.

J'avais également peur d'une ville très (trop) touristique et finalement non, sauf du côté du château, mais sinon, ça allait, du monde évidemment mais pas catastrophique.

J'avais élaboré mon planning avec une journée pour le Bairro Alto, Baixa, Chiado, Rossio, une autre pour l'Alfama, Bairro del Castelo, Mouraria et Graça et une autre pour Belem et Cacilhas… Je pensais que nous aurions des journées très chargées, eh bien vous verrez qu'en une 1/2 journée, les deux premiers jours, nous avions tout fait… Allez, je vous emmène avec moi découvrir cette jolie ville de Lisbonne.

2

Arrivée à l'hôtel vers 20h avec 31° (le taxi nous y a déposé en une 20aine de minutes), nous avons déposé nos affaires et sommes directement sorti boire un verre dans la rue piétonne du Lisbon Wine Hôtel. Ensuite, nous avons trouvé un restaurant avec vue sur le Castelo Saô Jorge : le Solido. Très touristique, mais très bon. Nous avons un peu déambullé dans les rues avant de rentrer nous reposer pour la belle et chaude journée du lendemain.

Jeudi matin, après un excellent petit déjeuner à l'hôtel, vers 9h30 nous sommes donc sortis en direction de la Praça do Comercio sous une météo grandiose et déjà 29°.... Je me suis donc aperçue que tout semblait proche.

Baixa et Chiado sont 2 quartiers commerçants où se côtoient magasins, restaurants, hôtels.

Nous sommes même tombés devant l'Elevador de Santa Justa et vu qu'il était tôt on s'est dit qu'on allait tenté de monter… Nan… beaucoup trop d'attente ! D'ailleurs, ça a été le cas tous les jours...

Dans les quartiers du Rossio, Baixa et Chiado se trouvent les Praça de Figueira (d'où partent bon nombre de bus et trams dont le E15 pour Bélem) et la très belle Praça Dom Pedro IV avec ses pavés noirs et blancs en forme de vagues

L'Arco do triunfo de la rue Augusta,

la Praça do Comercio cette grande place entourée de bars et restaurants,

Au bout de cette grande place, on est sur les bords du Taje avec une vue sur le pont du 25 avril et le Christo Rei.

Nous avons longé cette promenade jusqu'au Mercado da Ribeira. Le marché n'était pas encore complètement ouvert, mais c'est carrément le genre de lieu comme j'aime, comme à Barcelone à la Boqueria.

Nous sommes tombés par hasard sur a fameuse Pink Street, moins rose que sur les photos que j'avais pu voir… En tous les cas rose, mais sale...

Nous nous sommes ensuite perdu dans le Chiado… On compare souvent Lisboa à San Francisco à cause du Pont du 25 avril évidemment, mais aussi pour ses trams (que nous n'avons pas emprunté car nous préférons découvrir à pieds et aussi car ils sont bondés, surtout le tram 28 qui traverse les quartiers les plus typiques de Lisbonne) et ses rues qui montent et qui descendent. Certaines rues portent même le nom de sa cousine américaine.

Lisbonne c'est aussi tous ces immeubles recouverts d'azulejos… C'est une ville colorée et ses rues en pavés travaillés lui donnent beaucoup de charme.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le Convento do Carmo. L'ancienne principale église gothique de la capitale s'écroula lors du violent tremblement de terre de 1755, et ne fut jamais reconstruite. Visite rapide mais qui vaut le coup d'œil (tarif : 4€/personne).

Passage devant la Casa do Ferreira das Tabuletas

…. avant de rejoindre notre 1er Miradouro du séjour, le Miradouro de Sao Pedro de Alcantara… Superbe point de vue… malheureusement en travaux, un joli grillage nous gâchait les photos mais pas la vue...Il fait parti de mes préférés à Lisbonne. Il est midi, on en profite pour faire une petite pause en terrasse.

Lisbonne c'est la ville aux 7 collines, ça monte, ça descend… C'est aussi la ville du street Art... Je ne suis pas vraiment une adepte, mais plutôt que des tags moches, il y en a des sympas.

Ensuite, nous décidons de partir à la recherche d'un restaurant près de la Praça dos Restauradores, et nous décidons même de remonter cette avenue désignée comme la Champs Elysée portugaise jusqu'à la Praça Marques de Pombal. Je vous le dis de suite, aucun intérêt…. Heureusement, nous étions à l'ombre car il faisait 36° ressenti 46.... Les rues parallèle pour rejoindre les restaurants proche de notre hôtel étaient plus sympas, mais ne méritent pas un détour. Déjeuner dans une pizzeria Il Mulino à 1 minute de l'hôtel. Bon restaurant, bonne sangria. Pause fraîcheur de de15h30 à 16h30....On aurait du profiter de l'hôtel plus longtemps. Une chaleur insoutenable.

Juste à côté de notre hôtel, la Casa do Alentejo qui est aujourd'hui un restaurant mais nous pouvons tout de même aller admirer son style marocain.

Lisbonne c'est aussi le pays de la sardine ! D'ailleurs, on trouve plusieurs conserveries à Lisbonne, la plus originale (et la moins typique) est The fantastic World of Portugueses sardines. Après malheureusement nous n'en avons pas acheté car en bagage cabine ça ne passe pas. J'avais lu qu'une des conserverie avait sa boutique à l'aéroport après les contrôles… oui, mais pas au Terminal 2.. au 1 sûrement, donc pas de sardines à ramener….

Nous avons tout de même empiété sur le programme du lendemain en allant voir la Casa dos Bicos et la Catedral Sé Patriarcal dans l'Alfama.

Retour à l'hôtel mais en voulant prendre un verre sur le rooftop de l'hôtel Mundial. Mauvaise idée.. A 18h une chaleur impossible. D'ailleurs, j'avais prévu plusieurs rooftop mais à 16h (ou avant) vous l'aurez compris, avec cette chaleur caniculaire, c'était une mission suicide et en soirée c'est bondé !

Ensuite petit apéro sur une place sympa, Largo do Duque de Cadaval. Les coktails sont très bons, mais pas donnés. Et enfin en resto, on a décroché une pépite ! Le Leitaria a Camponeza. Excellentissime, brochette de viande ou de crustacés, vin excellent, rien à dire, allez y les yeux fermés ! Prix très raisonnables.

Et pour terminer la journée, une petite balade digestive...

Pour le bilan de cette 1ère journée, agréablement surprise, ça ne monte pas tant que ça, on aura le temps de tout faire, il n'y a pas trop de monde….Happy !

3

Ne jamais parler trop vite…. Ca monte pas beaucoup… Oui et bien ça dépend des quartiers !

Ce matin, après un bon petit déjeuner, direction le Miradouro da Senhora de Monte. On est tout de suite dans l'ambiance, ça monte, monte, monte (escaliers, montée), ça redescend un peu, ça remonte beaucoup… On en bave (surtout moi), il fait chaud (très chaud), moi qui adore le soleil, je cherche l'ombre….

Mais à l'arrivée un superbe point de vue… un des plus beaux avec celui de Sao Pedro de Alcantara… Ca en valait la peine. A l'arrivée de nombreux Tuk-tuk (ils sont nombreux à Lisbonne)… Les touristes n'ont pas eu notre courage ! Ils ont meilleur mine pour les selfies, ils sont moins rouges !

Maintenant qu'on a fait le plus dur, direction le Miradouro de Graça. Bon, quand on a eu le courage de grimper à celui de Senhora de Monte, on y trouve forcément moins d'intérêt… Mais on est plus proche du château, un point de vue un peu différent, une belle église, et une terrasse pour boire une bonne dose d'eau ! Il est 11h et il fait chaud, très chaud… Je me répète, non ? La villa Sousa est juste à côté...

Après cette pause, direction le Monastère de Sao Vicente de Fora… Vide de touristes… enfin si peu.. C'est beau, surtout à l'extérieur… 5€ par personne. Ca vaut vraiment le coup.


Direction le château et ça remonte (un peu… par rapport au début de la matinée, c'est de la nioniotte !). Une petite pause apéro sur une jolie place sur la route du château.

Le château… eh bien, c'est cher (10€ par personne) pour ce que c'est… Le plus beau ? la vue… bon ça fait un peu cher, mais ça serait dommage de ne pas la voir… Le reste ? Pas beaucoup d'intérêt….

Ensuite direction le Miradouro de Santa Luzia… Superbe avec ses bougainvilliers, des musiciens, très beau cadre...

Allez il est 14h, petit resto, Le Petit Café. Bon resto, mauvaise sangria, temps d'attente très long... Bref, il doit avoir mieux...

Retour à l'hôtel, il fait trop chaud et ce soir on ne ressortira que vers 18h/18h30... Oui mais quoi faire ? Eh bien on a flâner, bu un vere sur la Praça do Comercio et trouvé un resto juste à côté de la cathédrale Sé… Très bien noté mais bon, nous on a pas accroché, la taberna do viarinho.

Autre chose que je voulais faire à Lisbonne… Voir un coucher de soleil… Il aurait fallu traverser le Tage… ou remonter sur un miradouro ou aller dans un rooftop que j'avais vu, mais bondé… Tant pis...

4

En ce dernier jour, direction le quartier de Belém, le quartier des monuments historiques, un peu excentré de Lisbonne. Et là, l'aventure commence…. Nous nous dirigeons vers la Praça de Figueira et nous n'avons aucun mal à savoir où le tram E15 se prend… une foule impressionnante l'attend déjà… Il faut savoir que la Praça de Figueira est le terminus et donc le départ de cette ligne. Je vous conseille de partir de là… Il est censé y avoir 5 trams par heure… Quand nous l'attendions, 3 ne sont pas passés et quand enfin le 4ème est arrivé, la conductrice a décharger tout le monde à 100m du terminus, a fumé sa cigarette pendant 5 min et est enfin arrivée… Bref bondé dès cet arrêt et après c'est de pire en pire et c'est parti pour 30/40min de bus...

L'arrêt se trouve juste devant le Monastère des hiéronymites. J'avais lu qu'il y avait énormément de queue pour ce monument donc j'avais réservé mes billets en ligne (10€ par adultes). Nous avons donc grillé la queue MAIS il faut savoir que les billets imprimés ne sont pas valables, il faut aller au musée archéologique que se trouve sur la gauche pour retirer les billets et après parfait.

Superbe monastère, il ne faut pas s'arrêter à l'église mais visiter le cloître même si payant.

Ensuite juste en face, nous traversons le jardin et arrivons aux monuments des Explorateurs, monument érigé à la mémoire des navigateurs portugais des XVᵉ et XVIᵉ siècles et du prince Henri le Navigateur.

Et enfin après une petite marche, la célèbre Tour de Belém. On peut y monter, on ne l'a pas fait car beaucoup de monde et pour redescendre c'est très compliqué aussi.

Belém est un quartier agréable, a change du vieux Lisbonne, on en fait vite le tour, mais il faut y aller. Ensuite nous avons pris le bus en face de la fabrique des Pasteis de Belem (attention, apparemment différent des pasteis de nata que l'on trouve partout à Lisbonne). Nous n'avons pas goûté celles de Belem, vu la photo, vous comprendrez pourquoi). Et puis on en avait à l'hôtel, c'est bon, mais je ne suis pas très sucrée à la base, je n'en ferai pas des folies.

Donc bus jusqu'à Cais do Sodré qui est un important arrêt de train, métro et ferry. On y arrive rapidement, on traverse a gare et direction la gare maritime. Flute on a loupé le ferry de quelques minutes, donc on prend nos billets direction Cacilhas (1.30 le trajet aller par personne) et allons donc boire un verre car il y a des ferrys toutes les 25min et eux, contrairement aux trams, ils sont à l'heure.

15 minutes à peine de traverser et nous voilà à Cacilhas. De là, 2 possibilités pour monter au Christo Reil, soit vous prenez à gauche et vous avez les bus (ligne 101. 15/20 min de trajet), soit comme nous, vous prenez à droite de suite à la sortie du ferry, vous longez les quais pendant une 20aine de minutes et là vous arrivez au restaurant Ponto Final (bon, conseil : midi ou soir, pensez à réserver… sachez que le midi très peu de tables sont à l'ombre, donc nous avons préféré une table à l'intérieur). Très bon restaurant, prix très raisonnable. Victime de son succès, il y a du monde, un peu d'attente, mais on y mange très très bien.

Ensuite vous traversez la terrasse et continuez à longer le fleuve jusqu'à un grand ascenseur (conseil, prenez le, il est gratuit !) et de là, encore 25min de marche pour arriver au Christo Rei (on aurait pu retourner au ferry et prendre le bus, mais bon, ça faisait un détour). A 14h30, il fait chaud, très chaud, l'ombre est notre ami.

L'ensemble du site est très beau, le jardin rempli d'oliviers et une vue sur le pont grandiose ! J'avais lu qu'il y avait énormément de monde pour monter, nous, personne ! Donc on a pris l'ascenseur (5€ par personne) qui nous dépose à la boutique et après il faut gravir quelques marches dans un étroit couloir. Il faut vraiment le faire, c'est beau !

Pareille, on en fait vite le tour, mais ça en vaut vraiment la peine ! Et avoir une vue de l'autre côté du Tage est sympa, Lisbonne , de loin, a des airs de Venise...

L'arrêt de bus est juste à la sortie, cette on le prend, le ferry arrive dans les 5 minutes et hop, retour à Lisbonne.

Et voilà, petit arrêt au Mercado pour déguster une bonne glace chez Santini, puis retour à l'hôtel et le taxi nous a ramené à l'aéroport.

5

Alors, Lisbonne est une ville à découvrir, la vie n'y est pas cher (sauf dans les lieux à la mode où les prix sont comme en France). Après je m'attendais à avoir un réel coup de cœur, il n'est pas venu… Bon, peut être qu'après avoir vu Rome, Séville et Budapest, le niveau est tellement haut que c'est difficile… N'allez pas croire qu'on a pas aimé, bien au contraire. Les portugais sont agréables, il y a de beaux paysages, de la bonne cuisine, de quoi passer un bon séjour !

Allez, l'année prochaine ce sera Santorin et tout le monde me dit que c'est la plus belle destination Européenne… On verra !