L'île du Grand Bleu...
Août 2020
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Amorgos est la plus orientale des Cyclades, la plus à l'est. Toute en longueur. La plus sauvage. Epargnée du tourisme de masse. Cette île est très souvent connue des français grâce au film de Luc Besson, Le Grand Bleu. Beaucoup de touristes français ici aussi. L'île comporte 2 ports sur sa côte ouest, Katapola et Aegialis. Nous logions à Aegialis, ça tombait bien le ferry nous y a déposé, en revanche nous sommes repartis de Katapola. Aucun souci pour prendre la voiture à Aegialis et la rendre à Katapola. Les loueurs ont souvent une enseigne dans les 2 villes. Amorgos dispose de peu de plages de sable, les plus belles étant situées à Aegialis. Comme sur beaucoup d'îles des Cyclades, il y a une seule route principale et quelques routes secondaires.

Ce qui nous a frappé c'est la beauté des paysages. Amorgos c'est surtout ça, des paysages époustouflants.

Notre hôtel avait une vue spectaculaire sur la baie d'Aegialis. N'ayant pas trouvé d'AirBnb qui nous correspondait, je me suis faite plaisir. Piscine, Spa avec jacuzzi, hammam, sauna, restaurants, bar, pizzeria, rien à redire.

2

Nous débutons la découverte d'Amorgos par le Monastère de la Panagia Chozoviotissa (à tes souhaits !) après une route sublime avec toujours le Big Blue en vue….

Ce monastère est à flanc de falaise (on l'aperçoit dans le film). C'est un des incontournables de l'île. Il a été fondé au XIème siècle à 300 mètres au dessus du niveau de la mer. Pour y accéder, il faut monter 300 marches, ça se fait assez bien, mais il fait chaud (très chaud) et quand vous serez arrivés vous aurez encore des (hautes) marches et des couloirs étroits pour le visiter (une toute petite partie se visite. Il faut avoir des épaules et les jambes couvertes. Des vêtements sont disponibles. Le monastère est encore habité aujourd'hui par quelques moines. Une fois la visite terminée, on vous sert un verre d'eau fraîche (mon dieu que ça fait du bien !), un verre d'alcool traditionnel à base de cannelle et des loukoums.

Il faut vraiment monter au moins jusqu'au monastère, la vue est grandiose et la couleur de la mer d'un bleu profond.

3

Pour les amateurs du film, la plage d'Agia Anna est la plage où le petit Jacques Mayol fait de la plongée en apnée (on reconnait l'église banche en bord de mer). Cette petite chapelle est d'ailleurs dans le film, la maison de Jacques Mayol.

La plage est minuscule mais l'eau y est magnifique. On voit de loin le monastère. Le vent s'engouffre bien par là.

Ensuite, direction Chora. Pour refaire une aparté sur le film, c'est la ville où tous les enfants courent au début du film.

Chora est situé au centre de l'île. C'est un village très pittoresque avec d'étroites ruelles.La place centrale du village est dominée par un rocher volcanique au sommet duquel les vénitiens érigèrent le Kastro.

Il y a beaucoup d’anciens moulins, en particulier dans le nord de l’île et autour de Chora. Le site où se trouve les moulins juste au dessus de Chora est à 5 minutes du village, il parait que la vue y est superbe, mais à 12h30, le soleil cogne et les enfants n'avaient pas la motivation. Dommage...

4

En fin de journée, nous sommes allés faire un tour à Langada, un des 3 villages du nord de l'île. Il faut savoir qu'Amorgos est réputé pour ses sentiers de randonnée, nous avons d'ailleurs croiser bon nombre de courageux. Tout les villages ou les sites du centre et du nord sont reliés par ces sentiers… Perso, début août, on a préféré le confort de la voiture….

C'est un village très calme où les locaux se retrouvent pour boire un ouzo ou un café frappé ou simplement discuté. C'est typique et authentique !

Ensuite, comme si nous n'avions pas assez franchi de marches avec le monastère le matin, j'avais repéré sur TripAdvisor un restaurant avec une vue sur le coucher du soleil à Potamos… Les villages étant tout petits, ce n'est pas le nom du resto que j'ai tapé mais e nom du village… J'avais vu que des clients parlaient de quelques marches pour accéder au resto… moui moui… 40 minutes de marches à monter !!!!! Bon ok il y avait un parking près du resto avec seulement une 50aine de marche…. Tant pis… Vous l'aurez compris, Potamos est un village tout en hauteur ! Il se mérite. Resto plus que moyen, mais vue sympa.

5

Les mystères du cinéma c'est qu'on fait dire ce que l'on veut aux images… Par exemple, dans le film Jean Réno va sauver un plongeur coincé dans une épave. Dans le film, celle-ci se trouve en Sicile près de Taormina. En réalité, elle se trouve dans le sud d'Amorgos. Sur maps taper Epave Olympia et ça vous emmène au début du sentier ! On aperçoit même l'épave du bord de la route. Accès très simple et rapide (environ 15 minutes). On nous avait dit que l'on pouvait s'y baigner, d'ailleurs 3 plongeurs y étaient, perso c'était un peu sale pour nous…. Mais c'est très sympa à voir, on ne regrette pas du tout d'y être allé !

Ensuite, juste à côté, vous avez la plage de Kalotaritissa, décrite comme la plus belle d'Amorgos… On est pas vraiment d'accord là-dessus, mais bon, un stop baignade fait du bien. Attention, très très peu de réseau sur place, ça peut être galère pour le GPS, je parle en connaissance de cause…

Enfin déjeuner et plage à la baie de Mouros et là gros coup de cœur. Bon il faut savoir qu'il y a peu de bus à Amorgos, on en a croisé que là, mais que du coup la plage n'est pas bien grande et je vous laisse imaginer avec 2 bus…. C'est une plage de galet. Il y a un chemin aménagé depuis le printemps en…. escaliers !! Nous avons déjeuner dans le restaurant situé en haut de la plage, on y mange très bien et pour pas cher, mais comme partout à Amorgos.


Nous avons passé la soirée à Aegiali, superbe coucher de soleil. Vous avez plein de bars à cocktails qui vous font profiter du spectacle. Nous avons mangé au restaurant Limani, très sympa.

6

Alors allez savoir pourquoi, Katapola ne me donnait pas envie. J'avais prévu de faire à pieds la plage de Maltezi en partant de Katapola, j'avais lu 20min de marche, et Maps m'annonçait 45min. Vu l'heure Nico me dit que l'on va s'avancer en voiture, après 3 essais à nous emmener dans des chemins impraticables nous sommes repartis nous garer. Nico n'avait pas dit son dernier mot et effectivement on voit un panneau indiquant la plage à 20 min de marche ! Qu'il a bien fait de persévérer ! (sachant que des petits bateaux font aussi la navette). Comme je le dis toujours, c'est toujours mieux en marchant ! De superbes paysages et une plage de Maltezi sublime ! Notre coup de cœur plage d'Amorgos, suivie par Mouros ! Certaines plages sont réputées pour être nudistes dans les Cyclades, on a croisé que 3 personnes. Un joli spot baignade !

Ensuite, enfin le 1er Gyros des vacances !!!! On en avait raffolé en Crète, ici dans les Cyclades ce n'est pas la spécialité. Nous nous sommes donc régalés au Corner Taverna.

Katapola se visite rapidement. La ville est divisée en 2, d'un coté vers le chemin vers la plage de Maltezi, où vous trouverez le bar Le Grand Bleu qui diffusait le film tous les soirs à une époque, et la ville côté port.

7

En fin de journée, nous sommes partis voir le dernier village de montagne au nord d'Aegiali : Tholaria. Le village ressemble un peu à Langada, des escaliers dessinés, des escaliers...

8

Alors, Nico et moi avons beaucoup aimé Amorgos, île très sauvage, ses paysages à couper le souffle. Pour les enfants, c'est l'île qu'ils ont le moins aimé, moins de plages, moins de choses à faire, mais ils ont adoré l'hôtel. Après il est vrai que les villages étaient bien moins beaux qu'à Paros. J'avais peur que 3 jours pleins sur l'île ne soient finalement pas suffisant, mais si, c'est vraiment la durée parfaite. Si vous recherchez l'authenticité et le calme, cette île est faite pour vous.