Carnet de voyage

Mexico Que Padre

Dernière étape postée il y a 1234 jours
Le guide qui vous emmènera partout, n'importe où, n'importe comment. Et les anéctodes qui vont avec.. [J-2 du départ] "Allo Maman! euh.. j'ai perdu ma Carte bleu.."
Du 29 octobre 2017 au 5 septembre 2018
312 jours
Partager ce carnet de voyage
J120
nuit
J120
nuit
Publié le 29 novembre 2020

Le bus part donc pour Laredo et Nuevo Laredo quand j'aurai passé le poste frontière.

Mais avant il s'arrête plusieurs fois pour changer de chauffeur. A chaque fois tout le monde doit descendre du bus pour que le nouveau conducteur fasse son checking. Du coup jamais le temps de dormir.

Enfin nous passons le Rio Grande (fleuve frontière), le bus s'arrête et fait descendre seulement les passagers qui ne sont pas Mexicains. Nous sommes 3. Moi et deux jeunes Américains qui partent escalader quelques falaises du côté de Monterrey.

Ils passent tous les deux le poste frontière et puis vient mon tour. On me demande 30$ (j'avais lu 22 bizarre) en cash uniquement évidemment.. Je n'ai que 24$ sur moi.

Alors le douanier me demande en espagnol si j'ai des francs sur moi. Et si je peux aller les chercher dans le bus. Autant vous dire que j'ai mi du temps à comprendre la question. Je lui répondais"oui je suis français ... ?" Non lui voulait que je lui donne des francs. Jusqu'à ce que je comprenne qu'il veuille des euros 💶 ! Bref tous ça pour dire qu'il ne doit pas y avoir beaucoup d'européens, encore moins de français qui sont passés par ce poste de frontière.

Je vais voir dans le bus si j'ai quelques euros. Mais seulement quelques pièces. Il est content, il n'en a jamais vu avant alors je lui "offre" en souvenir. En tout cas le fait que je n'ai quand même pas le compte ne semble pas du tout le déranger. Un nouveau tampon s'ajoute donc à mon passeport. Je suis officiellement au Mexique 🇲🇽 !

et on va essayer de dormir (5:00) un peu.. tandis que je pense à ceux qui sont déjà tous debout de l'autre côté🙋😵💤

poste frontière
J121àJ127
J121àJ127

Depuis Miami, tous les Américains et même quelques Mexicains expatriés rencontrés m'ont fortement déconseillé de passer par le Nord Mexique, m'assurant qu'il fallait plutôt que je prenne un avion entre Houston et Mexico city afin de survoler cette région. Je m'étais donc convaincu de ne pas passer par le nord Mexique. Et puis.. quand je me renseigne par moi même, je me rends compte que je passe peut être à côté de quelque chose. Alors je demande à un pote installé au Mexique ( plus proche de ma façon de voir les choses) ce qu'il en pense. Il me répond simplement: "tu ne seras pas le premier à passer par là"

C'est décidé je prendrais le temps de m'arrêter d'abord à Monterrey!

Pour commencer chose évidente le vélo à Monterrey (ville de 4 millions d'habitants) c'est chaauuuud!!!. Il faut prendre les bons réflexes rapidement pour essayer de ne pas mourir^^

En effet j'arrive par le nord de la ville et je dois aller tout au sud retrouver Samantha et Chris un couple de couchsurfeurs qui a bien accepté de m'héberger.

Ici donc au nord, joli bordel de voitures, de panneaux publicitaires, de petits bazars.. bref on a changé de pays!

On m'a dit de ne pas traverser la ville en vélo. Je laisse donc le vélo dans son emballage afin de prendre le métro. La station n'est pas loin mais avec un vélo sur la tête beaucoup plus! Je fini de grimper les dernières marches pour qu'arrivé devant le métro on m'interdise de monter dans le métro avec mon carton..

Allez Hop on déballe on monte le vélo, on descends les marches et je pars traverser Monterrey en vélo.

Effectivement je n'avais pas tout pris en compte en enfourchant mon vélo, comme le fait qu'ici le clignotant est déjà une espèce éteinte, les 8 voies peuvent aller dans un sens comme dans l'autre comme dans les 2 sens, les trottoirs sont alawanaigaineebistoufly, le piéton et le cycliste ne sont pas prioritaires et donc espèce en danger. Mais les bons réflexes ce font et je prends de plus en plus d'assurance.

Le paysage: pour l'instant un peu brouillé par la fumé qu'engendre la pollution. Très forte ici! Et d'autant plus aujourd'hui. Je ne pense pas avoir déjà vu ça. Et puis petit à petit je commence à voir quelques montagnes.

Je tombe sur une immense université liée directement à une des 2 grandes équipes de foot de Monterrey: Los Tigres UANL!! Elle est très jolies car on y trouve beaucoup de parcs très verdoyant et plein d’œuvres artistiques en tout genre. J'aime beaucoup. Juste à côté un enooooooorme stade au couleur de l'Université ! Celui des Tigres justement. En plein préparatifs car match contre une équipe du Costa Rica ce soir. Je marche autour et je m'arrête brusquement. L'image d'un joueur qui attire mon attention. C'est André Pierre Gignac! Ancien joueur de l'OM. Il s'est perdu lui! Ou pas car il semble que l'ambiance au stade ici est tout aussi dingue voir plus qu'en Europe. Et il semblerait que cette ville lui plaise bien!



Université de tigres 🐅

Enfin je continue en passant rapidement par le centre ville avant d'arriver chez mes hôtes. C'est Samantha alias Sam qui me met vite à la page Mexique en allant manger des Tortillas!

Ici je me régale au niveau culinaire car je peux goûter tous les bons plats de la région pour rien du tout. 5 à 6x moins chère qu'aux États-Unis quand même ! Je ne fais clairement plus trop attention au prix, je me laisse juste guider par les conseils avisés de Samantha et Chris. Grâce à eux je vais découvrir les Tortillas à toutes les sauces! Pleins de plats à base de Frijoles(haricot) et de maïs, Enchiladas etc.. Et j'en passe. Bref ce qui ont vécu avec moi se douteront que je suis plutôt heureux ici de pouvoir manger des quantités astronomiques de bonnes choses pour un rien ;D

Et pour vous faire les présentations de Sam et Chris je n'ai qu'à commencer par: comment se sont-ils rencontrés

Et bien Sam quand elle était 'jeune" (bien qu'elle le soit encore..) voyageait beaucoup sans grand moyen et donc en utilisant ce fameux site "couchsurfing". Un jour alors qu'elle allait à Bruxelle(pk je ne sais plus, sûrement pour boire de la bière belge pendant un festival de music Rock?) Un jeune blond belge Chris accepta sa requête. Puis petit à petit, le couchsurfing finira par perdre tous son sens avec eux. (Couch signifie canapé*) car ce n'est plus dans le canapé que Sam finira par dormir... 😉 Enfin bref ils se marièrent et... eurent pour l'instant un seul enfant prénommé Clovis..

Chris est le prof cool! que vous auriez voulu avoir. Celui sûrement qui vous marque pendant votre scolarité, débordant d'idées pour enrichir ses cours! Et bien conscient d'avoir un impact sur l'avenir de ses élèves il fait en sorte que ce dernier soit le plus positif possible!👍 J'ai eu la chance de faire parti de l'un de ses cours!

Sam c'est la dentiste adorable des enfants qui vient déjà d'investir dans un cabinet et qui malgré beaucoup de travail donne quand même de son temps dans des missions humanitaires qui concerne les "becs de lièvre". J'ai pu aussi faire un tour dans son cabinet où Sam m'explique que son métier comprend aussi la fabrication de ses propres prothèses dentaires (chose qui ce fais généralement par un prestataire en France me semble t-il). Il faut donc être plutôt polyvalent pour exercer le métier ici.

Et enfin tous deux rêvent toujours de voyage et ma présence ne devrait les écarter de ses rêves 😉

On est mercredi matin, il est 6:00 et mon réveil sonne 🔔🔔: il faut que je me lève pour aller à l'école 🎒

Chris m'emmène dans son "lycée" (système différent là-bas). Ses élèves ainsi que d'autres classes ont préparé tout un tas de questions à propos de mon voyage. Ainsi je vais faire découvrir mon périple durant une matinée entière à une centaine d'élève en français et en anglais (un poquito en epagnol). Une sacrée expérience pour moi comme pour eux. Je suis très enthousiaste en fait à l'idée de pouvoir partager pour la première fois mon voyage de cette manière et quand Chris me l'avais proposé, j'avais accepté sans hésitation.

Et en effet que ce fût riche et intéressant! Apres une brève présentation, je réponds à un festivals de questions tel que:

"Comment tu as eu l'idée de voyager?"

"Quels moyens de transport à tu utiliser?"

"Est ce que tu as eu des problèmes avec la police parce que tu as fait des choses interdite dans un pays mais autorisé dans le tient?"

"Quel a été le moment le plus difficile?"

"Ta famille te manque t'elle?'

"As tu le mal du pays?"

"Quelle est ta prochaine destination?"

"Est ce que tu voyages seul?"

"Combien te coûte ton voyage?"

"Comment as tu financé ton voyage?"

"Ou as tu le mieux mangé?"

"Est ce que tu aimes le foot?"

"Comment as-tu rencontré Chris? C'est ton cousin?"

Question budget du voyage, on a laissé les élèves essayer de trouver combien m'avait coûté 4 mois de voyage. Au début ça partait sur 10 000 / 20 000 €.. ^^ non pour le moment c'est plutôt 4 à 5 fois moins. On verra ensuite. On est jamais à l'abris d'un petit pépin pendant un voyage. Ça peux vite tourner court et je le sais. Mais je suis déjà heureux de tous ce que j'ai pu faire jusqu'à présent 😃

C'est la sonnerie mais l'interrogatoire continue pour tous ceux qui veulent en savoir plus! Et ils sont nombreux. J'en profite pour moi aussi poser des questions sur leur région et Ils ont pleins d'idées, pleins de bons plans pour mes futures destinations alors j'essaie d'en prendre note ✍

Et puis on enchaîne par une petite pétanque avec les élèves. Et oui le cochonnet est arrivé jusqu'à Monterrey grâce au Decathlon qui vient de s'ouvrir ici! (Big up aux anciens collègues et amis decathloniens au passage) Pendant ce temps élèves viennent m'offrir des bonbons bien de chez eux! (Donc épicés) et là ma tête m'a malheureusement trompé quand je leur est dis "mmmh c'est bon.. 😐"😄 .

Et l'école se termine pour moi. J'espère les avoirs fait voyager avec moi le temps d'une matinée. Le voyage ouvre l'esprit dit-on! Quel super moment passé!

Muchas Gracias a todos!!!!!!!!! ✌

Bon et bien après avoir promis de traduire mon blog en Anglais en rentrant, tal vez voy a traduir mi blogo en espanol? Que piensas de eso los alumnos del TEC?

Ici bah je ne peux mettre que quelques photos prisent par des élèves. On a pas eu l'autorisation pour le reste alors faut imaginer 4 classes de 30-35 élèves.


@solamentegotodealumnos

Et puis l'après midi j'enfourche mon fidèle Fila et nous partons pour la Huasteca. Où sur une route plate nous parcourons des grandes lignes de montagnes. C'est magnifique !

Cette journée fut intense. Je suis naze (un peu comme tous les jours d'ailleurs^^). Bières de récup le soir avec Sam, sa sœur Samara et Chris et go dodo car lendemain je m'attaque à une autre montagne.

Et cet autre jour arrive. 15km de vélo en monté pour aller jusqu'au parc de Chimpinke. Cela fait maintenant 3 jours que je force pas mal sur le vélo et super bonne nouvelle: plus aucune douleur dans les genoux. Un peu de repos semble leur avoir fait le plus grand bien. Ça me soulage vraiment car la route est encore longue...

Arrivé à destination je pose le vélo et je continue à pied. La forêt est magnifique, très boisée avec une quantité d'insectes et de mariposas (papillons) impressionnante (un peu chiante des fois les mouches quand même !). C'est très coloré également. Il y a un sommet qui est accessible à pied. Je m'en vais donc pour le monter. Mais mauvaise surprise, il y a un portail pour accéder au chemin qui est fermé. Une garde forestière le surveille et me dit que l'accès est interdit (comme il est bien marqué sur le panneau d'entrée) si je veux y aller je dois réserver 5 jours à l'avance et c'est le weekend quand les conditions le permettent. Sinon quelques exceptions sont faite en semaine si un groupe se forme. Malgré des conditions météo idéales aujourd'hui je ne vais donc pas pouvoir monté au sommet.. 😔..

Quoi !? Vous avez cru ça sérieusement ? Bien sur que je vais monter au sommet! 😁 L'occasion d'être seul au monde en haut de sa montagne je ne vais pas la rater ! Alors je repère un autre chemin 7km plus loin où cette fois je ne vais pas tomber sur un garde. D'ailleurs je ne vais croiser personne à part un panneau qui me rappel qu'il est interdit de monter sans autorisation..

L'ascension sera super et même un peu périeuse à un certains endroits où des barres de fers font office d'échelles au-dessus du vide. La petite dose d'adrénaline donc mais sinon plutôt très accessible. Tous le long j'ai vu sur la grande ville de Monterrey installée au pied des montagnes.

Et l'arrivée tout en haut est incroyable car elle nous donne vue de l'autre côté de l'arrête où la nature a su garder sa place. Je me pose un instant sur ce point de vue à 360° prenant le temps de me ravitailler et d'admirer le paysage avant de redescendre. Tous shussss.

Sur la descente je tombe sur de drôle de bestiaux qui reniflent le sol tout en couinant.


La descente en vélo pour rentrer est un pure plaisir aussi, je roule à fond entre les voitures. Et je rentre à la maison claquééé!!! Mais pas le temps de niaiser, Sam et Chris m'emmène au café Iguana en pleine ville historique ou règne une super ambiance rock! C'est top!!! Chris et Sam m'aident toujours à choisir la spécialité du chef! Ici une grosse bouteille de bière servi dans une poche en papier. C'est comme ça qu'on fait ici. Et je découvre que chaque endroit a son petit rituel.

Le lendemain c'est vendredi et au programme: rien enfin presque on va aller manger en ville avec Sam qui a une super adresse encore "trece lunes". C'est trop bon, c'est consistant et l'endroit est chaleureux et mignon.




Je suis ensuite lâché dans la rue pour aller faire un tour en ville, visiter le très beau musée sur le Mexique et le Nuevo Laredo (la région d'ici).

Le soir je rentre en bus et c'est un jeune ingénieur mexicain parlant bien le français qui va m'aider à trouver mon bus. Très sympa ce garçon !


Et le soir super bouffe avec les amis de Sam et Chris qui finie encore en soirée à rallonge à chanter jusqu'au bout de la nuit!

Le lendemain c'est la "gaule de bois" comme dirait Sam 😂 sauf que eux doivent encore travailler le matin tandis que moi... 😊

Ensuite on pourra être en weekend et avec mes nouveaux parents on part faire du camping ! Wouhou!!!!!

Mais donc avant ça je décide d'aller promener Roxy dans le parc. Je me dis: on sait jamais, je vais peut être croiser une autre fille qui promènera son dalmatien également et alors peut être que les laisses nous tireront l'un vers l'autre, qu'elles s'emmêleront et que peut être...

Oui enfin non ça c'est pas vraiment passé comme ça. Non puisque j'ai tout simplement perdu les clefs de la maison me retrouvant à la porte avec Roxy attendant que Chris viennent nous ouvrir pendant sa pause.. #boulet+1000. Une fois notre sauveur arrivé, je repars désespéré à la recherche de ces clefs perdu quelque part dans ce parc.. et.. et..


Cette bonne étoile est toujours là !

J'ai même le temps d'aller faire un petit tour chez le coupe-tif (pour réduire la prise au vent en vélo)

Et c'est parti pour le camping !! Mais avant on passe chez des amis à eux bien sympa!

Et puis on arrive a el Potrero Chico! Je suis étonné de rencontrer autant d’étranger, beaucoup d'Américains viennent escalader par ici. Mais ce ne sont pas les mêmes Américains que ceux que j'ai vu dans le sud des Etats-Unis. Non cela sont différents. Ils n'ont pas des campings-car mais de simples tentes ⛺ ! Comme nous! Ça me fait dire qu'il y a vraiment une autre partie des Etats Unis qu'il faut que je découvre 😁! Ambiance un peu roots donc comme j'aime. Tous le monde vient se faire à manger dans la cuisine commune. Bien convivial tout ça !

Il fait déjà nuit alors on plante vite la tente, le hamac, quelqueS bièreS et dodo en attendant de découvrir notre nouvel environnement de jour.

J'ouvre un œil, j'observe, je m'assure que le ciel est bleu.. ça c'est bon! Puis je tourne délicatement la tête jusqu'à tomber sur cette falaise de montagne! "Que Padre!"


Vamos a escaladar!

Sam a tout son matos donc nikel! On va pouvoir se faire plaisir. Je suis d'autant plus content car cela fait bien longtemps qu'ils n'ont pas escaladé eux aussi alors le plaisir de la reprise est partagé !

On va se faire quelques voies qui ne sont toujours simple alors on est d'autant plus satisfait quand on arrive en haut. A coté de nous c'est bonne ambiance aussi avec quelques mexicains et canadiens venus grimpé aussi. J'attends toujours de rencontrer des gens méchants et pas sympa ^^.

Et puis autour de nous je repère deux slackslines.. non pardon deux highlines qui doivent bien faire 100m ou plus de distances installées chacune entre deux montagnes!

Max babonneau je n'ai pas oublié ce rêve que nous avions 😉

On rentre tranquillement à Monterrey et sur la route Chris me propose de goûter un cocktail made in mexicain: un genre de bière épicé au jus d'huitre. Bon je goûte... 😓 Oui bon ben on peut pas tout aimer dans la vie ^^


Quel semaine, que padre!!!

Alors le Mexique dangereux ? Et dire que j'ai faillit louper cette étape. Mais la Guyane m'avait déjà appris à ne pas toujours écouter ce que les gens disent 😉 . Il faut faire attention c'est sûr, mais savoir faire la part des choses aussi. Je m'étais renseigné sur la région mais j'ai choisi d'écouter ceux qui y avait été ou qui y avait vécu, plutôt que les autres qui prennent sûrement leur informations de la télé ou des réseaux sociaux qui savent très bien relayer les faits divers si ça peut faire du sensationnel et de l'audience. Ils existent au Mexique bien sûr, On m'a d'ailleurs raconté pas mal d'épisodes de ce genre, mais pas partout, pas n'importe quand, pas à n'importe quel endroit et pas avec n'importe qui. Se renseigner et adopter le bon comportement en évitant les situations à risques n'est pas si compliqué à faire. Je vous garantis qu'ici je n'ai jamais eu le sentiment de me mettre en danger, à aucun moments. J'espère que ce que je dis vous rassure sur mon voyage et sur ce genre de destination car il est dommage d'y passer à côté pour finalement aussi peu de danger alors qu'on peux y découvrir des endroits et des personnes merveilleuses comme ici dans le Nuevo Leon à Monterrey.


Lundi dernier jour à Monterrey. Sam va soigner les dents des enfants à Santiago et en profite pour m'emmener. Je découvre un jolie village paisible et pleins de couleurs surplombant un lac. Et chose improbable : dans la rue je croise une dame qui parle français. Je lui dis bonjour et elle me demande si je suis français à quoi je repond bien sûr. Et là: "les enfants venez voir! Nous sommes avec un français !" Une classe d'une trentaine d'élève de Paris en voyage deux semaines à Monterrey. Je suis repartie pour une série de questions sur mon voyage qui semble intéressé tous le monde. Mais je suis un pro de la conférence maintenant et en français trop facile! Ahah

Fin de journée, Sam me ramène à Monterrey et c'est la première à qui je dois faire mes adieux 😭.

Et puis vient le tour de Roxy 😭

Et enfin les derniers adieux à Chris 😭

Ils étaient tellement cool! J'espère que nos routes se recroiseront.. en Belgique, au Mexique ou ailleurs!

Je monte dans le bus (pas passé loin de le louper celui-là) et route pour Ciudad de Valles. Là-bas m'attends Juan, un couchsurfeur dont je ne sais pas grand chose car il a peu d'avis, mais qui après enquête avec Chris semble être fiable. Je vous dirais ça bientôt !

J158
J158
Publié le 29 novembre 2020

J'arrive donc à Ciudad de Valles un peu avant 7h et m'en vais chercher du wifi pour capter Juan. Aussitôt fait il me répond qu'il passe me chercher. La ville est petite, je la traverse rapidement en vélo mais Juan embarque quand même mon vélo dans son pick-up et nous allons prendre un café chez lui. On ne parle qu'espagnol donc c'est un peu difficile pour moi, mais c'est exactement ce que je voulais: m'immerger vraiment dans l'espagnol. Alors mais même si cela prend du temps certaines fois, on fini par se comprendre. Juan gère des hébergements de tourisme en saison et construit ses propres produits touristiques. Ainsi il connait tout sur tout de la région et a des amis partout ici! Il me propose un chouette programme pour toute la semaine à venir. Programme d'ailleurs qui commence dès aujourd'hui puisque nous filons sur la rivière de Tamul pour y voir une grande cascade haute de 150m. Ce que je ne savais pas c'est que nous irions en canoë ! Un ami de Juan nous rejoins également, c'est Roger! Toute sa vie il a beaucoup voyagé et du coup il parle assez bien Anglais. Alors ça lui fait plaisir de tout me traduire en anglais (même si je ne sais pas quelle langue je comprends le mieux ^^). Nous arrivons dans un petit village de fermier où les premiers hôtels commencent à émerger grâce ou à cause de l'activité touristique de la cascade. En effet quand nous arrivons au bord de l'eau il y bien plusieurs centaines de pirogue. Mais aujourd'hui il n'y a quasiment personne. Nous nous retrouvons seul à ramer sur cette magnifique rivière au couleur blanche.

Et puis nous arrivons non loin de cette gigantesque cascade. C'est fabuleux ! Un décors de rêve ! On en profite pour se baigner, boire des bières. Sur le chemin du retour on se laisse porter par nos gilets de sauvetage dans les rapides, c'est amusant et puis on s'arrête au bord d'un gouffre rempli d'eau d'où sort une petites rivières en cascades très jolies. Et la faune rencontrée est tout aussi jolie avec ses papillons, ses oiseaux (dont ceux qui ont la queue jaune et qui tresse leur nid comme de gros cocons pendus aux branches).

J'étais claqué de ma nuit en bus, mais la journée m'a redonnée un peu d'énergie. Ce début dans la région de Potosi commence sur les chapeaux de roues!

J128
J128

On est mercredi et Juan me concocte le petit dej: toujours une petite omelette accompagnée de fijoles et de tortillas. On ne change pas les habitudes !


Et puis je choppe un bus direction Xilitla. Là-bas je m'arrête à l'entrée d'un chemin pour las polas et le jardin d'Edward James. Et sur le chemin je ne résiste pas à la vue de ce restaurant sur pilotis au dessus de la vallée. Je suis tout seul, les dames sont tout sourire avec moi et je prends quelques enchiladas avec mon café dans de jolies porcelaine sur cette terrasse panoramique! Es chiile


J'arrive au spot. Ici au bord d'une rivière un artiste s'est amusé dans les années 1930 à exprimer son imagination dans la construction de ce qui ressemblerait à un temple. C’était disait-on un artiste incompris des Mexicains car il le prenait pour un fou. L'endroit est immergé dans la forêt tropical car son abandon pendant plusieurs années à laissé la végétation reprendre un peu le dessus. L'endroit est immense et je suis sur de ne pas avoir tout vu tant il y avait de chemins, d'escalier et de petite porte. Il exprime dans ces sculptures la faunes, la flore. Le tout au bord de petites cascades c'est jolie!


Et puis je fais ensuite route vers asquimón Je fais du stop au cas où en attendant que le bus passe. Et bingo, une voiture s'arrête. Ils vont au même endroit super! Non mieux je suis avec Erika et elle parle très bien le français ! Cool ça. Il me dise qu'ils vont aux gouffres des hirondelles. Et bien parfait, tout comme moi! Je me joins donc à eux 😀

Finalement on changera de plan pour aller sur un autre gouffre "sotano de las Huahuas" (ce dit Huagas) une fois rendu au dessus de ce gouffre immense, nous attendons. On observe et on attends.. on attends quoi? Je ne savais pas quoi au début, mais je fini par comprendre qu'on attends que les oiseaux rentrent chez eux. Et en effet vient un moment ou au dessus de nos têtes se met à tourbillonner des centaines d'oiseaux. Petit à petit ils perdent en altitude jusqu'à ce qu'un moment un premier oiseaux plonge dans le gouffre tel un avion de chasse suivit dans la foulée par tout l'escadron!!! Ils rasent la paroi et le bruit qu'il font en passant devant nous est impressionnant ! Quel spectacle ! Et pourtant le temps n'était pas de la partie et quand c'est le cas ils sont beaucoup plus nombreux, 100 fois plus m'a t'on dis

Aujourd'hui ils ont mis du temps à rentrer du coup il fait maintenant nuit et moi qui avait prévu de dormir sur un spot prêts de l'autre gouffre je dois trouver une autre solution.

Finalement je demande à l'entrée si je peux rester dormir sur place et le jeune qui veille sur ce site me propose d'aller dans la cabane en bois où ils stockent quelques bricoles. Parfait. On va même manger ensemble et il m'explique qu'ici on ne parle pas espagnol ou castillan mais téenek. Il m'apprend quelques mots, me présente son fils de 2 ans (lui en a 21) et me parle un peu de leur culture comme avec la broderie. Là où je suis agréablement surpris, c'est de voir à quel point il garde le site protégé. En effet une multitude de panneau met en garde contre les mauvais gestes pour préserver le site, et tout est plutôt bien fait. Je n'ai en effet pas vu de déchets par terre ou très très peu. Mais bon en contre-partie ces espaces protégés subissent l'urbanisation et ils ne faudrait pas longtemps pour qu'ils soient revendus à un promoteur.

En tout cas ici je leur tire mon chapeau malgré leur difficultés, malgré le peu de moyen qu'on doit leur donner.

Très sympa de discuter avec ces villageois. Réveil avec le chant des oiseaux. Ça chante de partout. J'ouvre ma porte et je manque d'écraser des poussins. La vie reprend son rythme petit a petit dans le village tandis que moi je repars pour le gouffre des hirondelles!


Toujours en stop sur la route, les voitures sont rares mais quand elles passent elles me prennent dans leur benne à l'arrière.

J'arrive donc à destination où je retrouve mes amis de la veille. Apparemment j'arrive un peu trop tard car tous les oiseaux seraient déjà sorties du trou. Bon.. je vais attendre quand même et surprise ! 10 minutes après je les vois qui tourbillonnent dans le gouffre mais cette fois-ci de bas en haut. Et arriver quasiment à la hauteur, les voilà par centaines qui me frôlent à vivent allure pénétrant dans la forêt ! Pareil, des avions de chasse, un bruit assourdissant ! Quel spectacle encore! Je suis content d'avoir vécu ça 😀 .

Je rentre à Aquismón d'abord où un camion benne me prend sur la route et m'indique une chouette adresse où je mange une bonne assiette de tacos 🌮 .


Et puis 2 minutes de stop pour qu'Enrique me fasse monter à bord pour rentrer à Ciudad Valles. Je me promène alors un peu dans les rues, vers le marché avant de rentrer.

Juan me dis que deux couchsurfers arrivent ce soir. 1h après je vois effectivement débarquer 1 argentin et une mexicaine avec leur vélo ! Des copains de vélo ! Lui a démarré le voyage en Argentine pour aller retrouver sa belle au Mexique. Maintenant ils sont tous les deux et c'est elle qui va descendre jusqu'en Argentine avec lui. Quelle belle aventure n'est-ce pas? Ils partent demain faire la même chose que moi aujourd'hui. Nos chemins se sépareront ainsi, mais je les retrouverai peut être sur la route car nous allons dans la même direction.

Bonne nuit, demain je vais refaire une nouvelle nuit en camping parce que j'adore ça !!!

Et ça c'est la partie bonus de l'étape : moi qui fait un phare en inversant le sucre et le sel.. (j'aime pas la cuisine trop réussi.. ahah).

J129àJ130
J129àJ130

Le lendemain je suis censé prendre un bus pour naranjo. Mais je galère à trouver la station du bus indiquée par Juan alors je fini par faire du stop. Puis je trouve que ça fait partie de la visite. Quelle meilleure vue que celle depuis l'arrière d'un pick-up pour admirer la route 😀

Je vais facilement arrivé à la première cascade à Micos.

Ici l'activité à faire c'est de passer les sauts et les petites cascades à la nage ou en sautant. Je les regarde juste faire mais je les envies beaucoup.. puis je pars direction une autre cascade.

cette fois je monte dans un camion qui transporte la canne a sucre. Au volant c'est Gustavo! Un chic type! Il habite Monterrey et je ne sais plus combien de fois il m'a dit de venir chez lui à Monterrey ^^ en tout cas il est top et très attentionné a me demander si j'avais bien pu aller là où je le souhaitait. Avec les gens que je rencontre ça fait plaisir de voir qu'il devienne inquiet pour quelqu'un qui leur était alors complètement inconnu il y a peu. J'ai comme un papa et une maman à chaque fin de trajet^^

Gustavo accroché au camion il a deux énormes remorques mais double quand même tout ceux qu'il peux sur la route !

J'arrive un peu avant destination et il tient à me donner non pas un peu d'eau (car j'en ai plus beaucoup) mais une fiole de Tequila. J'accepte par politesse bien sûr 😋


Et puis après une longue marche seul dans des champs de canne à sucre j'arrive enfin à la cascade des vielles mines (minos viajes)! Elle a intérêt à être belle celle-là!


Et elle l'est! Waaaahh vraiment magnifique. Quel décors! Je pique nique et me baigne au pied de cette cascade. Il n'y a que quelques touristes dont deux americo-mexicains. Ils me demandent d'où je viens puis on fini par se rendre compte qu'on a le même programme. Il me propose donc de venir avec eux. Et me voilà en balade donc en voiture avec de nouveaux amis! L'histoire se répète 😀

En plus de ça ils vont avoir la gentillesse de m'inviter dans pleins de petits restaurants locaux très bon. On va bien se marrer tous les trois. Ils sont trop cool!! (J'ai l'impression de me répéter..^^) enfin bref avec Miguel et Monica c'est baignade tous les jours. Le soir Miguel me propose une petite sortie canyoning tranquille sur les cascades de Micos. Vamos! On ne sera que trois sur toute la balade: Miguel le guide et moi. Et nous parcourons la rivière de saut en saut avec pour seul présence cette faune riche ! Le guide nous montre une sorte de poule perchée tout la haut au bout d'une branche, un drôle d'oiseau. Et je repère un beau Martin pêcheur qui dîne dans le coin.


Fin de l'aventure, j'ai froid et j'ai faim!!! Mais je me réchauffe auprès du barbec où je mange enfin les vrai chicharons dont on m'avait tant parlés. Et bien c'est extra! Et c'est servi copieusement. Incroyable mais vrai, je vais caler!

Le soir je dors donc au même camping qu'eux. J'installe mon hamac de nuit prêt de l'eau. Je n'entends que le bruit de la rivière qui ruisselle.


Et le lendemain au réveil !!!! Le ciel? Toujours bleu. Et cette vue sur cette rivière. Instant magique encore.


Miguel vient "toquer" à mon hamac deux bières à la main. Ahah drôle de petit dej'. Et puis nous partons manger quelque tortillas. (C'est là que je vais oublier ma gourde surfriders que je ne pensais ne jamais réussir à récupérer.. Quand vous avez peu d'affaires, vous tenez vraiment à chacune. je suis deeg..) enfin passons. On part faire du canyoning ! Grottes, passage dans les cascades, jump un peu d'escalade etc.. tout y est. Je m'éclate comme un gamin! C'est vraiment une chouette découverte car c’était encore une activité que je n'avais jamais faites! Et puis à faire entre potes c'est quand même là qu'on se marre!

Et là ! depuis mon rocher tout en haut sur le point de sauter j'entends qu'on cri mon prénom.. 🤔 bizarre.. ça doit vouloir dire autre chose. Mais ça recommence.. Oh! Haaa! Enorme ce sont mes amis qui m'avait pris en stop 2j avant et avec qui j'avais visité les gouffres (sotero). Ils sont là eux aussi! On est trop content de se retrouver! Je les reverrai sûrement vers Mexico city en plus. Enfin bref voilà une sacré journée de passée encore! Je suis claqué. J'essaie tant bien que mal de récupérer ma gourde dans le restaurant qui est fermé en allant direct chez le proprio mais rien a faire. On me dis de repasser demain.. 😥. Je rentre donc à Ciudad Valles en stop (des Mexicains et deux Allemands qui me prendrons) et pour la suite je dois dire que je suis vraiment incertain.. j'y réfléchis ce soir.

Chez Juan j'ouvre le frigo qui est rempli! Puis Juan me sert un bon Tamal et enfin le jeune couple de voyageur à vélo qui est reparti mais m'a laissé de bonnes chose à manger qu'ils ont cuisiné durant la journée.

Je dormirai bien ce soir là^^

J131
J131

Et ben voilà.. ça faisait un moment que je ne faisais que profiter, que tout allait bien.. et bim le vent tourne. Ça commence avec cette histoire de gourde oubliée à Tamasopo que je vais finalement tenter d'aller chercher de nouveau car c'est sur ma route pour Jalpan où j'ai prévu un arrêt. Oui sauf que faux départ ! Je me rends compte que mon petit sac était ouvert en partant Aaaargh je perd un short, une serviette et mon portefeuille !!! Une carte bleu donc et une trentaine d'euro que je venais tout juste de remettre dedans !! Je m'en rends compte vite et je récupère mon short et la serviette. Mais pas le portefeuille évidemment. J'essaie tant bien que mal d'appeler ma banque au numéro donné dans leur application et impossible. Le numéro n'existe pas. Mes parents appel depuis la France, pareil. Il vont finalement trouver un autre numéro où les joindre. Et la carte est bloqué. Bon mais j'en ai une autre de spair. Donc on limite les dégâts. Sauf que je pars très tard à vélo de Ciudad Valles il est presque midi, il fait 35°C plein cagnard. Je tente le stop et je vais bien prendre 4 pickup mais qui me font faire entre 5 et 10km à chaque fois. Finalement je bloque 20km avant d'arriver. Obligé de finir en vélo sous ce cagnard!! Finalement j'arrive à Tamasopo lieu où j'ai oublié ma gourde mais 1h trop tard le restaurant est fermé.. Une ami de Juan mon couchsurfer devait peut être me la récupère mais finalement ça ne se fera pas. Je me pose, je mange et je décide de rester dormir ici dans un camping en espérant récupérer ma gourde demain matin. Avec tout ça du coup je perd une ou 2 journée sur la descente vers Mexico et la suite ne devrait donc pas être très intéressante puisque je vais tenter de tracer vers San Luis Potosi et d'ensuite prendre un bus vers la capital pour y être avant le 16 mars.

Je me pose aussi beaucoup la question du vélo maintenant. Car j'ai vraiment l'impression qu'il m'handicape. Je suis toujours pressé par le temps et je vais assez vite en stop sans mon vélo. Avec il faut à chaque fois trouver un pickup. Si j'avais le temps je ferais de petites étapes en vélo mais ce n'est malheureusement pas le cas. Il va falloir que j'y réfléchisse sérieusement. J'aurai deux semaines à Mexico City pour ça.

Enfin voilà dans ces moment s là je me dis que c'est comme si j'étais au boulot 1 journée et que c'est donc normal d'en baver certaine fois pour pouvoir en profiter après.

Bon je poste quand même une photo mais elle ne reflète absolument pas la journée que j'ai passé !


J132
J132
Publié le 29 novembre 2020

A tamasopo il va pleuvoir des cordes toute la nuit. Heureusement qu'au dernier moment j'avais préférer retourner au camping! Je suis dans mon hamac bien abrité m'endormant paisiblement au son de la pluie qui tombe.

A 7h je me réveille et je vois la pluie s'arrêté. Parfait! Le ciel est gris mais j'ai un peu de route aujourd'hui alors tant mieux! On est lundi matin, je croise les doigts pour que ce fameux restaurant soit ouvert.. et et .. ouiii il est ouvert! Je leur montre une photo de ma gourde et hop il me la sorte aussitôt d'un placard! Mieux, pour fêter ça il m'offre le petit déj avec café !! Incroyable c'était plutôt à moi d'être reconnaissant^^


Je repars donc dans la bonne humeur et ce pour toute la journée 😀 je choppe quelques pickup, puis un bus et me voilà à Rio Verde

Je demande à la station de bus, si je peux aller facilement à Jalpan puis à Mexico par la suite! Et bien oui me répond-on. Parfait! Je vais pouvoir profiter encore un peu avant la capitale. j'ai été mauvaise langue! Le bus est a 22h ce soir, il est 14h, allons faire un checkup de Rio Verde!

Je sais qu'il existe un endroit appelé "La Median Luna" mais je ne sais pas trop de quoi il s'agit. C'est a un peu plus de 10km à vélo, allons-y! Je suis bêtement mon GPS et me voilà sur le chemin de brousse au milieu des champs. Au moins je vois un peu de faune comme ces quelques rapaces. Mais surtout je découvre la déchetterie locale. Ici, à l'abris des regards on vient jeter ses poubelles juste là au bord du chemin. Il y a bien quelques kilomètres d'ordures avant que je retrouve un paysage "a peu près correct" qui est plutôt sympa à traverser.

Et puis j'arrive à la Media Luna. Je paie l'entrée et je découvre un endroit finalement pas si incroyable. Peut être que le temps maussade le rend moins charmant qu'il ne l'est en réalité. C'est en fait une petite forêt en bordure de marais mais où l'eau est spécialement très claire et assez profonde. On peut voir parfaitement les fond. Il y a un club de plongée même ! Je pique nique donc ici puis je repars cette fois-ci par la route à Rio Verde.

Là je tombe sur de jolies petits villages, de jolies église puis je me balade un peu en ville.

Enfin il est 20h, vélo dans la soute et départ pour Jalpan!

J133àJ136
J133àJ136
Publié le 29 novembre 2020

Il est 22h le bus s'arrête, on est à Jalpan. Je sors du bus je récupère mon vélo, le bus part, ma casquette aussi.. toujours sur une bonne série de perte !

Mais sinon j'ai déjà le sentiment d'arriver dans un village mignon et paisible. Il fait nuit mais je n'sais pas, j'ai cette impression..

Je retrouve Fabian qui habite vraiment au cœur du village avec sa compagne Elisa et leur fis de 4 ans Emiliano. Ils me servent un café, à manger on discute un peu. Je les aime déjà 😀 mais fatigué je m'en vais vite me coucher.


Je me réveil à la lumière des rayons du soleil et aux sons des cloches qui retentissent dans tout le village, et lorsque je sors de ma chambre, j'ai l'impression d'être déjà en pleine nature. Il y a un charme ici. Tout l'espace de vie de cette maison ce situe dans la cours qui est sur plusieurs étages. Elle est emplie de végétaux et les oiseaux viennent s'y perchés et chanter. Quel bonheur de prendre son café ici le matin. Je m'y sens vraiment bien. Ça me rappel la maison qu'on avait en Guyane à Saint Laurent qui était en bordure de forêt et où l'on passait bien plus de temps dehors que dedans.


Aujourd'hui je prends vraiment tout mon temps et qu'est ce que c'est agréable. Je m'en vais braver les pavés de ce très jolie endroit jusqu'à un barrage. Puis je reviens tranquillement abordant d’autre côté tout aussi mignon de Jalpan. Je m'arrête au marché manger en discutant avec les sympathiques serveuses qui doivent me trouver bien curieux déjà.


Le ventre plein je pars en stop en direction de la cascade de Chuveje. J'y arrive rapidement, je marche un peu et je découvre seule au monde cette petite cascade au bout d'une impasse bordé par quelques falaises. Une belle journée. Stop retour facile vers Jalpan.


Ce soir je me couche encore tôt car Juan m'a parlé d'un gouffre où vivent une espèce unique de Aras (perroquets), mais l'accès n'est vraiment pas.facile car il faut rouler 25km, puis prendre une piste de 20km et enfin marcher 6km jusqu'au "Sotano del Barro".

Et le lendemain vamos! Bon le temps n'est malheureusement pas avec moi, c'est très nuageux, ca pleuviote même, mais tant pis je veux quand même y aller car je n'aurai sûrement pas l'occasion d'y retourner.

Première étape atteindre le début de la piste: facile

Deuxième étape atteindre le village: pendant 1h je marche sans voire une seule voiture. C'est finalement un taxi qui passera par là et qui me prendra sans me demander mon dû ! Trop cool!

Au village je rencontre le guide locale et sa femme qui on l'air timide mais tellement adorable ! Il me conseille évidemment pour quelques pesos son accompagnement pour ne pas me perdre jusqu'au gouffre, mais je refuse lui assurant que je trouverai mon chemin par GPS. Et surtout ça m'embête de l'embarquer avec moi dans un trek de 3 à 4 h où l'on risque de ne rien voir et d'être juste dans les nuages.

Le GPS du téléphone est toujours aussi bien précis et m'emmène fidèlement jusqu'à ce fameux gouffre. Il y a très peu de visibilité et je n'en vois pas le fond. Mais bonne nouvelle, j'entends clairement le chant des Aras qui se fait de plus en plus fort et qui est bien différent de tout autre type d'oiseaux. Chouette ils sont là ! Puis je les entends encore plus fort jusqu'à un moment ou le son provient d'un coup de l'autre côté du sommet.. ils viennent de partir. Et 2min après voilà le vent qui se met a chassez la brume et à découvrir le fond du gouffre qui est très impressionnant ! Un Boeing 747 tient largement dedans. Mais le timing n'est pas bon et je rate donc les oiseaux. Je vais attendre 40min encore mais il faut que je rentre car je n'est aucune solution de retour pour Jalpan encore.

Ce que je fais. Je retrouve le guide content de me revoir et qui m'offre le café. Nous discutons longuement parce qu'il est passionnant à raconter son histoire qui l'a amener à vivre ici, dans ce petit village au fin fond de la pampa. J'apprends un peu comment fonctionne la vie ici. Mais voilà, je parle je parle et j'en oublie que la fin de journée arrive. Je pars donc en courant rejoindre la piste dans l'espoir de trouver une voiture. Mais trop tard, il est 16h et maintenant plus personnes du village ne partira pour la ville, il en reviendront juste. Alors un jeune décide de m'aider et s'en va chercher un amis à lui qui en échange de quelques centaines de pesos se propose de me ramener. La négociation va être dure et finalement on conclue un marché où il ne fait que la moitié du chemin pour m'emmener au sommet de la route, et je me débrouille à redescendre à pied en mode trail le reste.

Et bien ça fera effectivement un bon entraînement en descente ! J'arrive finalement sur la grande route mais plus de jus! Après cet ascension puis cette descente j'ai les jambes en vracs! Mais que ça fait du bien au moral !

Le stop prendra moins de 5min comme d'hab et me voilà à Jalpan. Quelle journée !

Ah mais attends, elle est pas fini! Le soir Fabian m’emmène boire une bière dans un bar carrément sympa! Celle qui le tient est géniale, elle s'intéresse à tout, elle a beaucoup voyagé enfin les discussions vont de bon train, puis on se fait rejoindre par d'autre de leurs amis. Et à un moment Fabian me sort la chanson "l'hymne de nos campagne" de Tryo! Il la connait par cœur et nous voilà à la chanter ensemble à tue-tête !! et puis et puis.. enfin voilà une bonne et sacré soirée pleines de rencontre 😀 mais Il devait être 13h pour vous à l'heure ou je me couchais ^^


Durant la soirée on a décidé (moi et surtout les autres!) que j'allai rester encore une journée ici et prendre le bus pour Mexico le plus tard possible. Car demain il fait beau et je n'ai pas encore tout vu de la beauté de cette région.

Petite attention au matin avec cette boisson chaude au tournesol dont je me souviens plus le nom mais qui est très bonne!

Et toujours en Stop je pars pour un autre puntos de dios, celui de la Sierra Gorda. Là un chic type me prends en stop et m’emmène manger un des meilleurs Tacos du coin! Vraiment sympa, c'est Rosendo, et c'est aussi le patron d'Elisa, la femme de Fabian, drôle !


Et il m’amène à cette rivière très belle, coincée entre des parois Rocheuses très étroites. C'est encore un paysage différent. Elles n'arrêteront pas de me surprendre ces cascades!

Et la fin est magique avec cette cascade qui sort du plafond d'une grotte!

Je reviens bien fatigué encore (tient donc 🤔) et j'attends avec Elisa (Fabien dort, tient donc🤔) le départ de mon bus. Elle va me raconter tout plein de choses sur la région de la sierra Gorda, de sa culture, de ses fêtes.. ça donnent envie de rester tout ça ! Mais il est temps de faire les Adieux!

23h départ pour Mexico City !

J138
J138
Publié le 29 novembre 2020

Hola ! Aujourd'hui c'est Simon qui vous parle el primo de Clovis!


Ce grand fou m'avais proposé avant de partir que l'on partage un bout de ce road trip ensemble.

Et quand il m'a dit qu'il serai au Mexique en mars, je n'ai pas hésité, hop ni une ni deux je chope un billet d'avion pour mexico city !


En plus d'être un grand voyage pour moi ça sera aussi mon 1er vol en avion ! Ouais a 25 ans.. mais bon vos mieux tard que jamais comme on dit !

Bon et pour ma 1er fois je ne fait pas dans la dentelle boum ! 12h d'avion direct !


Du coup départ de Bordeaux pour paris puis paris(22h45) --> mexico city (4h).



Arrivé a Cuidad de Mexico (CDMX) je chope un wifi pour prévenir Clovis qui venais d'arriver en bus mais de l'autre coté de la ville, 45min plus tard Clovis arrive ! Il veut m'accueillir en grand pompe sur son vélo avec un live sur facebook ! Mais ... La police mexicaine n'est pas de cette avis ^^ il se fait gentiment raccompagner a l'extérieur de l’aéroport par un petit escadron! Hey les gars c'est juste un mec à vélo c'est pas Pablo Escobar calmez vous !

Bon il a juste eu le temps de m'appeler avant de perde le wifi , à moi de le retrouver en bas ^^


Hop ça y est les Duponts sont réunis pour le meilleur et pour le pire ! Enfin espérons n'avoir que du meilleur pour ce bout de chemin ensemble !

Maintenant direction le Airbnb réservé par Clovis, on arrive a choper le métro on se trimbale avec deux gros sac a dos et un vélo, heureusement qu'il n'est que 7h du Mat' sinon ça aurait été compliqué .


On arrive donc dans le quartier du dit airbnb, tout va bien puis je remarque des "zapatas" accrocher sur des câbles electirques je trouve ça marrant , mais Clovis me dit que c'est pas forcément cool ^^ annonciateur de deal ^^ cool cool on a dit que le meilleur pour ce road trip ^^


Mais tout c'est bien passé il faisait jour, no problemo, arrivé au airbnb un peu en avance personne ne répond, bon on envoi un petit message au gars et on va faire un petit tour du quartier .

On cherche quelque chose a manger, on rentre dans un marché couvert, ça s'installe tout juste et ça sent déjà bon 😀 on trouve un petit stand et hop premier pti dej mexicain "quesadillas tinga de res" au bœuf d'après google trad ^^ avec un petit café qui un goût de cannelle surprenant mais pas mauvais.

Clovis m'avais prévenue ici on mange pour pas chère et un peu de tout à n'importe quelle heure (sucré, salé, épicé)

Allez on repart avec nos sac à dos pour les déposer au airbnb. Toujours personne mais on nous a laisser les clefs. On profite du wifi pour rassurer la famille qui s'inquiète si ils ont pas 36 messages par jour.

On mets en commun les choses que l'on voulais voir pendant ces 2 semaines.


Et c'est parti pour le centre historique de CDMX. On opte pour le métro avec son long couloir plein d'infos sur la nature, les planètes et même la grotte de Lascaux !


J'avais repéré une visite guidée gratuite tous les jours a 11h, bon on a 15 min de retard mais le groupe est toujours devant la cathédrale, et c'est partie pour 2h de visite avec Miguel et en anglais, à nous deux on devrait comprendre😀 : la cathédral métropolitaine qui est impressionnante et pas droite dû au faite que CDMX soit bâtie sur un ancien lac, de ce fait le sol est mouvant et la cathédrale inclinée (numerobis serait fière de cette ouvrage ), les vestiges du temple de Mayor, le palais national, la plaza de la constitución aussi appeler Zócalo, et le Cine Rio très populaire à son ouverture et qui maintenant est devenu un ciné ... sexy.



Après 2h de visite on commence à avoir faim, on attend Ismaël un pote de Clovis qui vie au Mexique et qui rentre tout juste du Guatemala.

Après avoir retrouvé Ismaël nous voilà encore à droite à gauche dans les rues de CDMX à la recherche d'un truc à manger, ici on peut manger quasiment partout, des stands de street food s'entassent partout dans la ville. Et pour bien débuter on nous a dit de n'absolument pas passer à côté des " tacos al pastor "

Une base de viande de porc marinée au épices et ananas, cuite a la broche comme un kebab. Disposé dans des tortillas, avec bien entendue une sauce piquante,coriandre, des d'ananas et citron vert par dessus, Un délice 👌5 chacun pour les Dupont, Ismaël lui opte pour une Tortas sorte de burger avec plein de trucs dedans à tester prochainement.

Après s'être remplie la panse, Isma nous amène dans un bar où l'on sert des pulques, de l’alcool de là-bas issue de la fermentation d'agave, assaisonné divers goût : ananas pour moi (je ne prend pas de risque), Tamarindo pour Clovis (fruit du tamarin ... bizarre) et asperge pour Isma ( surprenant mais drôlement bon)


Après ça on se balade encore dans le rue de CDMX il faut dire que cette ville est géante , 1495 km2 pour pour presque 9 Millions de mexiqueño !


En fin d'aprèm on accompagne Isma à la recherche d'un Western Union, sur la carte il y en a partout mais dans les faits tout les magasin dans lesquels nous passons nous dise que non ... On a refait la ville de long en large et en travers ... Alors qu'il commence à ce faire tard on décide de rentrer au air bnb se poser pour prévoir les plans de demain. On laisse donc Isma sur son eldorado de western union en lui proposant de venir manger et boire une ou deux Corona a l'appart après.

Arrivé à l'appart nous somme accueilli par notre hôte du soir Guiermo, il nous donne plein de bon plan et astuce pour la suite. Nous proposant même de laisser le vélo de Clovis dans son garage pour nos 2 semaines ensemble.

Isma nous rejoint dans la soirée avec comme bonne nouvelle d'avoir réussi à trouver un western union ^^

Pendant la soirée les deux bagpacker qui viennent de se retrouver partage tout leur souvenirs, expériences et galères respectives ^^ Isma rentrant tout juste du Guatemala, inscrit sur la carte de Clovis tout les spots dans lesquels il doit absolument passer, le Guatemala étant sa prochaine destination.

Puis viens le moment de dire au revoir à Isma car il a un bus à 8h le lendemain pour Aguascalientes.

En ce promettant de ce revoir avant que Clovis ne quitte le Mexique , en grimpant une montagne par exemple ^^


J139
J139
Publié le 29 novembre 2020

Après une bonne nuit de sommeil, Guiermo nous offre un petit coktail avec plein de fruits et légumes ( je me rappel de mangue, cactus, salade, miel, amande effilées ... ) pour bien débuté la journée avec un petit dej.

Nous partons ensuite pour le Museo de antropologia que nous a très fortement conseillé Guiermo.

Arrivé là-bas nous ne serons pas déçu, un immense musée qui va nous prendre une bonne partie de la journée.


La première partie sur l'initiation à l'anthropologie : la préhistoire et les théories sur comment des peuples on pu ce développer en Amérique alors que les Hommes préhistoriques viennent du continent africain.


Les parties suivantes sont consacrés à toutes, j'ai bien dit toutes les cultures que l'on peut retrouver au Mexique et leurs évolution jusqu'au Mexique moderne.



Donc vous pouvez imaginer a quelle point ce musée est grand ! Il nous auras même fallut faire une pause café pour ne pas perdre le fils de l'histoire, tout étant en espagnol ou anglais ... relativement fatiguant pour nos petites têtes. Durant cette pause on ferra aussi la connaissance de "Tic" du duo "Tic et Tac" ... a moins que ce ne soit "Tac" ... bref c'est repartie pour la fin du musée.


Après cette longue journée de musée nous voulions visiter le grand parc de chapultepec a côté mais ... plus assez de temps .. il faut manger et vite filler a teohtihuacan pour voir les pyramides le lendemain, du coup petit resto avec encore plein de tacos 😀


J140

Samedi soir on est en mode plan galère.. un couchsurfer qui ne repond pas, nous qui n'avons pas internet, nous allons arriver en bus à Teotihuacan sans avoir d'hébergement. Nous savons cependant qu'il existe deux camping donc on commence à activer ce plan de secour. Et puis comme par enchantement 2 mexicaines viennent nous voir pour nous proposer de partager un taxi et d'aller dormir dans un camping à côté des pyramides car il y aurait une fête qui se deroulait ce soir. Effectivement nous arrivons dans un endroit où semble se preparer des festivités. Nous n'avons pas réservé mais elles negocies pour nous notre entrée. Du coup nous voilà installer sur nos hamacs au milieu d'une cinquentaine de tente a attendre le debut de la soirée.

Et la se derouleont dans une ambiance fête de camping plusieurs spéctacles tel que danse aérienne, danse rituelle: ils emmeneront tous le monde dans leur danse et il fallait nous voir au milieu de tout ça Simon et moi en train de crié "CUALU CUALU!" Ahah! Et spectacle de Serpents. Puis vient le clou du spectacle que nous regarderons depuis nos hamacs. Des mongolfiières se gonflent à côté de nous et la fête continue autours d'elles tandis que de notre côté nous nous endormons paisiblement à la lumière de ces enormes lanternes.. 💤


Au petit matin, Simon vient me secouer "regarde dans le ciel!" Woouuaaahh des dizaines de mongolfiière en stationnaire au dessus des pyramides ! Quel spectacle encore! Ça vous mets tout de suite de bonne humeur le matin 🙆

Allé et si on allait voir ces fameuses pyramides! On etait retourné en ville prendre un délicieux petit dej mexicain, et c'est donc en stop que nous allons aux pyramides. Une première pour Simon!

On arrive dans un immense site! La cité Aztèque est vraiment très impressionnante ! Sur la plis grosse il y a déjà beaucoup de monde alors nous filons au temple de la Lune. De là-haut on peux apprécier une bonne partie de ce vestige. Puis on file tout a fait de l'autre côté longeant le couloir des morts qui traverse toute la cité. Ses abords sont ponctué de petit temple horné pour certains de très belles sculptures et dessins Aztèque.

Enfin nous allons sur la pyramide du soleil qui se mérite par les marches qu'ils faut monter, maiq surtout pour la file d'attente qui est assez longue. Mais la patiente porte ses fruits et nous admirons depuis tout la haut toute l'ampleur ce cette ancienne cité ! C'est encore plus gigantesque que ce que nous pensions.

Un petit tour au musée pour enrichir notre savoir de savant. Et nous voilà satisfait d'une journée pleine de ... marches! ^^

et route pour Puebla où non loin il y aurait une des plus larges pyramides du monde

J141àJ142

Arrivé à Puebla, nous retrouvons tant bien que mal (toujours pas internet) Nayé et son copain Julio! 2 âmes généreuse qui nous offre une super chambre tout en haut de leur grande maison. On a tout ce qu'il faut. On mange quelques hotdog ensemble le soir et on discute de notre vie, de nos experts, de nos prjets, à chacun.. sur ces belles paroles simon et moi sommes quand même un peu fatigué et demain on aimerait bien se faire un petit sommet à 5230m alors au lit.

Au petit matin petit dej: la maman de Nayé nous a apporté les croissants! Trop cool! Et puis nous filons au centre commercial nous ravitailler pour le trek et enfin go à Paso del Cortez depart de l'ascension. Piur y arriver ce sera Bus, Taxi, Taxico, Stop et znfin nous y voilà. Pas de deoit d'entré aujourd'hui cnest gratis. Bonne nouvelle.


Moins bonne est qu'on aurait voulu trouver une voiture pour s'avancer de 7km mais ça sera bien a pied qu'on les fera et c'était pas si désagréable je dois dire.

Et puis au lieu dit la Joya, nous pique-niquons avant d'entamer les choses serieuses. Là le dénivelé est sévère, l'altitude commence à se ressentir et nous devons atteindre un refuge 'los cientos" avant la nuit.

S'en suit une très belle rando sous l'oeil du Popocatépetl un autre volcan toujours actif et à l'ascension plus perieuse. Il veille sir nous!

Au début les jambes ont eu du mal à seettre en route, puis finalement quand celles-ci on retrouvées leur formes et bien c'est notre souffles qui à commencer à faire des siennes. Le coeur se met à battre de plus en plus vite, de plus en plus fort nous obligeant à faire des pauses assez souvent afin de reprendre un rythme normal. C'est nouveau pour moi cette sensation de ne pas pouvoir avaler tout l'air qu'on voudrait. la première fois que je vis un truc pareil mais c'est génial car j'apprends de nouveau truc sur mon corps!

Et donc petit à petit les pas sont longs, la respiration ce fait dure.

Et puis sur les derniers cent mètres, je me sens un renouveau qui va me mener jusqu'à l'arrête, rejoins rapidement par Simon nous sommes juste dans les temps pour apprécier le coucher de soleil.

Le refuge n'est pas loin, on croirait à une cabane pour astronautes a le voir comme ça tout de métal.

Et puis petite bouffe au "chaud" à l'intérieur et vite on s'enfonce dans nos duvets s'habillant avec toute la garde de robe à notre dispo.


Et là allongé, rien ne vas plus... Simon commence à avoir trop chaud, moi je commence à avoir froid. Ma respiration est très bizarre. En gros mon corps inconsciemment part sur une respiration lente de sommeil, mais cela ne semble pas suffisant pour apporter toute l'oxygène requis à cette altitude, du coup toute les dix respiration je me met à inspirer et à expirer très très fort et très vite. Puis il repars sur un rythme normal et ainsi de suite. Et a un moment, on commence tout deux dans la nuit à avoir mal à la tête, et Simon au ventre en plus. Et enfin c'est tous les deux que nous finirons par avoir froid. Il était très compliqué de rester au chaud dans nos duvet sans devoir respirer l'air exterieur qui était très froid.

Bref le lendemain le réveil est dure. C'était une nuit cauchemardesque..

M'enfin.. après un petit dej accompagné d'un café, nous semblons quand même d'attaque pour effectuer les 600m restant jusqu'au sommet.

Et en effet, même si nous sommes long, nous approchons progressivement du sommet. On a toujours un peu mal à la tête, mais les jambes sont là et le mental aussi.

Et puis Simon me crie "5007m!!" A sa montre GPS nous venons de passer la barre des 5000m d'altitude !!! Une première pour nous deux (d'ailleurs je ne crois pas voir déjà été au dessus de 4000m). Mon précédent record était avec les potes de Calou au sommet du Teide à Ténérife aux canaries. Très bon souvenir!

Et donc on continue avec encore plus de hargne et d'envie l'ascension..

Et puis, et puis.. arrêt buffet. Et oui, de la neige apparaît, puis un glacier. La dernière étape à passer car le sommet est en vue Mais voilà.. je pose le pied délicatement sur la glace et ça glisse!!! Mes pieds ne tiennent pas!!!! D'un côté du glacier un lac, de l'autre je ne sais pas trop. Aaarghh je sais que c'est troop dangereux, même si ça pourrait passé. Le "pourrait" n'en vaut vraiment pas la peine. Décision est donc prise de faire demi-tour donc.. important de rester humble avec la montagne. Devant nous d'autre alpiniste devaient avoir de simple crampon a mettre sous leurs chaussures et nous les entendons crier de joie au sommet.

Bon tant pis, aucun regret. Le paysage est a coupé le souffle (ça c'est sûr..) et c'est pour nous un défi de plus de réalisé d'avour dépassé ces 5k. A la montre gps nous avons 5090m/5230m.



Nous redescendons tranquillement la montagne, recupérons les sacs laissés au refuge et decidons de nettoyer ce dernier car il est malheuresement rempli de déchets. Personne ne passera les ramasser ici alors on le fait, puis honnêtement, on a pas mis plus de 10min à remplir un sceau et nos sacs. Et en descente c'est largement faisable. On sera satisfait de notre démarche car un guide Mexicain passant par là nous remercie de ramasser les déchets des "mexicains" nous dit-il, et se dit que finalement lui aussi il peux le faire. Il rempli alors lui aussi son sac.

On en profite pour nettoyer tout le tracé jusqu'à arrivé en bas. Là nous faisons un peu de stop et trouvons rapidement des voitures et taxico pour nous ramener à cholula. En revanche, nous faisons 1h30 de bus dans Puebla suite à un mauvais choix de bus de notre part.

M'enfin on est récompensé des efforts car le soir Nayé nous sert un Mole , une spécialité de Puebla (soupe avec du chocolat et de la coco). Et nous filons nous reposer de cet aventure mémorable.

J143
J143
Publié le 29 novembre 2020

Petite ville de 100 000 habitants tout de même. Nous partons visiter son centre avec Simon où il y aurait la pyramide la plus large du monde.

Nous passons par un immense couvent, une immense batisse construit du temps de la colonisation.


Arrivé au pied de la pyramide c'est comme souvent marché artisanal, stand de tacos et animations de rues sur toute la place. On ne resistera pas à quelque spécialité sucré du coin.


Lorsque nous arrivons, nous devinons un grand vestige mais caché sous terre. Tout les coins de la pyramide n'ont pas encore été mis à decouvert, et des travaux d'arquéologies continuent encore leur acharnement à mettre au jour de nouvelles reliques ou batiments.

Nous visitons un musée très intéressant, très pédagogique qui nous en apprend beaucoup sur l'histoire de l'ancienne cité de Cholula, les dieux qu'ils veneraient à l'époque mais également sur la legende du guerrier Popocatépetl et de la princesse Iztaccihuatl. Là où nous avons mis les pieds la veille.



La suite nous faisons le tour de la pyramide et montons tout en haut où domine désormais une église construite sur le dôme

Et nous faisons la rencontre de Majido, etudiante qui veux parler français avec nous pour apprendre la langue. Puis également la rencontre de Mona Alice allemande très sympa en voyage seul avec qui nous mangeons avant de la quitter dans ses aventures. Nous, nous avons un bus qui nous attends à minuit. Enfin ça c'est ce qu'on croyait.. ^^


12pm. Sur le ticket de bus. sur Internet j'avais pourtant effectuer ma recherche que pour des bus entre 20h et minuit. Mais la finalité est qu'il y a bien marqué 12pm sur ce ticket. Et 12pm c'est pas minuit, c'est midi. C'est ilogique pour nous avons et on comprend pas comment on a pu avoir ce ticket mais les Mexicains eux sont content de nous faire repayer un bus plein tarif... Bref les petits aléas de la vie..

Départ à 2h donc, les plans ne changent pas. Ce qui change, c'est la population du bus avec beaucoup plus d'etranger que nos autres trajets en bus où nous étions les seules.

J144àJ145
J144àJ145

Le matin après avoir essuyé nos galères de bus, nous arrivons à Oaxaca de Jualez. Il est 7h et les rues sont encore très calme. C'est vraiment agréable de ce balader dans ce petit centre historique.


Le guide du routard de Simon nous emmène ensuite dans une petite court où l'on peux acheter et manger des produits locaux et non industriels. C'est la première fois au Mexique que je tombe sur des oeufs normal. Tous ce qu'on trouve habituellement au Mexique sont des oeufs completement blanc car élevé en batterie et nourri avec on ne sait pas trop quoi..

Bref, on se fait un super petit dej accompagné d'un bon café tous ça dans de jolies plats en terre cuite. On reviendra ici a midi, ils viennent de fidelisé des clients! En plus c'est pas bien cher ! Et quel calme ce matin là, juste le bruit des oiseaux..



Nous faisons ensuite un petit tour au musée situé dans une abbaye qui retrace un peu l'histoire de Oaxaca. Mais il est je trouve moins pedagogique que celui de Cholula et moins intéressant. Peut être parce que c'est un peu là même histoire qui se répète à chaque fois (guerre entre peuple Aztèque / arrivée des Colons / Mission chrétienne qui s'impose etc..) ce que j'aime bien c'est d'en apprendre aussi un peu plus sur la geographie, la faune, la flore du pays, les actions, les évènements, la culture actuelles. Mais tous n'aborde pas ces aspects à même niveau.

En revanche le jardin botanique du couvant est verdoyant


Et donc nous retournons manger dans ce petit marché bio où nous nous régalons avec un bon ceviché soigneusement préparer par mesdames.

L'après midi, nous allons visiter un marché artisanal à Zaalla hors de la ville mais sans rien y trouver de fameux à part les même babioles que d'habitude.. on avait lu qu'on pouvait y trouver un peu d'artisanat authentique, mais il n'en n'ai plus rien semble t-il. Dommage.

et on reviendra à Oaxaca de Suarez continuer notre petit tour du centre ville, on ouvre les portes de tous les petits artisants et on goûte se fameux Maïs que les mexicains mangent cuit ou grillé. Pas mauvais.

N'ayant pas de couchsurfeur aujourd'hui, on repère une sorte de camping chez l'habitant non loin de Oaxaca. Nous arrivons de nuit sans trop savoir sur quoi nous allons tomber. On sonne une cloche au portail et c'est Lily qui vient nous accueillir. Nous étions attendus! Elle et son mari ... Sont hyper sympa. Ils nous mettent bien à l'aise, nous avons tous ce qu'il nous faut à dispo même une petite table pour manger.Eux vivent de manière assez atypique dans leur camping-car installé dans leur maison. C'est comme leur chambre et depuis 6ans ils ont réaménager leur maison autour du camping-car. Ça donne une ambiance bucolique du lieu.

Au petit réveil on nous apporte le café servi sur un plateau. Ils sont adorables. On laissera nos affaires ici pour aller monter sur des Pyramides encore! Celle de Monte Alban.


Mais juste avant, nous passons par le village Tulé où se trouve un arbre millénaire! Estimé à 2000ans d'âge! Plus vieux que le grand-père de Panoramix! Il fait également 58m de circonférence ! Plus large qu'Obelix! Et ça dans un petit village plein de couleurs. C'est là également que nous allons goûter à différents Mezcal. Un alcool fort fait à partir d'agahve. C'est typique de la région. Et avec Simon on s'est dit que 10h du matin c'était le bon moment pour s'enchaîner chaque parfum des différents Mezcal.. 🤔

On part maintenant monter les Pyramides, mais avant il faut déjà monter jusqu'à elles. Les Pyramides de Monte Alban sont situés tout en haut d'une colline offrant un panorama sur la région à 360°. Il fait très chaud et nous les parcourons très le lentement, mais c'est encore un lieu splendide que nous découvrons.

On visite le petit musée associé et on redescend car à 22h30 nous avons encore un bus de nuit.

En attendant on se trouve un tacos où nous faisons encore quelques trouvailles à gouter.

J147àJ149
J147àJ149

Arrivé à Pochutla, un australien nous propose d'aller à Mazunte en taxi partagé. Et nous voila donc arriver non loin de la mer. Il fait un caniaaar! Nous avons nos sac sur le dos mais trouvons vite un petit endroit où les deposer. Et un type nous emmène en moto dans un endroit "economico" pour prendre le petit dej.


Nous sur une moto.

Il est temps de se trouver un hébergement. Mais d'abord allons vite à la mer.

Pacifique en vue! Une première pour nous deux! Nous trempons les pieds dans l'eau eet qu'elle est chaude! 🙂

Il est encore tôt et la plage est quasiment déserte. On part sur une pointe de rocher prendre un peu de hauteur au-dessus de cet immense Ocean tout de bleu


El Pacifico

Les lieux où dormir ne manque pas, mais nous décidons de finalement d'aller dans le village d'à côté, à San Agustinillo. Là-bas il paraît que ça surf. Nous traversons donc les rues pavé des deux villages avec leur maison basse au toit de palme.

On ne tarde pas à trouver un petit paradis pour poser nos hamacks. Ça s'appel Casa Corazon, c'est fait le plus simplement du monde c'est à dire des petites cabanes autour d'une terrasse le tout face à la mer et les pieds dans le sables. Quoi de plus rêvé pour un séjour à la mer. 🌴🏖 On va être bien là ! En plus tous le monde il est sympa ici 😉

L'après midi on part visiter le centre de conservation des tortues. Car ici chaque année entre Septembre et janvier surtout, à des tortues marines viennent pondre par millier. Mais ici leur ponte subirait di braconnage et donc ils ont décidé de récupérer leur oeufs et de les faire eclores au centre avant de lzs relâcher dans la mer. Je suis content d'avoir vue qu'en Guyane les émergences se faisait encore de manière naturel. Ici je ne sais pas trop quoi en pensé car je ne suis pas renseigné sur la situation, mais ce que vois, c'est que le relâchement des tortues qui a lieu presque chaques jour semble un bon buisness pour le centre, mais aussi pour d'autres tour opérateur de voyage dont on peu voir la promotion un peu partout. Allez m'expliquer ce qu'est le braconnage, moi je ne sais plus trop..

Le soir on veux quand même allé voir un lâché de tortues, mais aucun taxico ne passera par notre chemin. Alors on rentre tranquillement à nos hamacs.

Une partie de volley est en cours devant la casa Corazon, et parmi les participants un type qui fait des excursions en mer nous proposes une sortie en mer demain à 7h, ce que nous acceptons. Nous y serons avec 2 françaises d'Annecy qui logent au même endroit que nous.


Le lendemain donc réveil à l'aurore

Il y a de la houle, la mise à l'eau de la barque est folklorique!

Mais on est tous embarqué donc c'est parti !

Et on ne tarde pas à tomber sur les dauphins ainsi que quelques raies. Première fois que Simon en voyait, la sortie en vaut déjà le coup donc! Au début les dauphins sont timides, mais au fur et à mesure ils arrivent de plus en plus nombreux effectuer leurs cabrioles à côté du bateau. Il en est de même pour les raies que l'on aperçoit sautées à plusieurs mètres de haut. Mais l'instant est dure à saisir en photo^^


Et puis au tour des tortues de mer 🐢 de faire leur apparitions. Nous verrons tortues golfines et tortues vertes

Et enfin le clou du spectacle alors que nous pensions rentrer à la plage, nous avons la surprise de tomber sur des baleines 🐋 en bord de côte. Moment incroyable pour moi car c'était vraiment un rêve de pouvoir en voir un jour, et l'occasion ne s'était pas presenté quand j'étais en voilier. J'imagine que Simon et tout aussi ravie que moi!

Quelle bestiole fascinante ! On va rester un petit moment à les suivres à distance pour ne pas trop les déranger. Elles sont trois dont un baleineau.

Moment magique, voici quelques photos

Et puis on nous propose petite baignade et snorkeling pour ce rafraîchir de ce beau moment. Là pareil, Simon decouvre la faune et flore de corails avec ces poissons multicolores.

Et nous rentrons donc d'une excursion bien rentabilisé!

Ensuite on part se promener et on trouve un bon petit resto végétarien

Et petite balade dans le village ensuite, baignade, glace etc...

Le soir les vagues commence à donner quelques choses, alors Simon et moi partons louer des planches. 🏄

Mais les conditions sont un peu grosse quand même, et pour Simon ce sera plus session machine à laver. Je vais me faire plaisir sur quelques take-off et des petits bouts qui ouvriront un peu, mais ce n'est pas non plus la session de ma vie. J'apprecie quand même d'être juste en maillot dans l'eau pendant un coucher de soleil 😉

on redort à casa corazon ou comme beaucoup de soir maintenant on se fait nos propre repas au réchaud.


Au réveil, après un long petit déj d'annanas, de bananes et de tortillas et d'omelette.. 🍌🍍🌮🍨nous partons à Ventanilla. Une petite réserve protégé de mangrove et de lagune.

Très bonne surprise quand nous arrivons car on nous propose une sortie en barque sans moteur, à la rame. On nous explique que c'est pour mieux respecter la nature. De même que le guide que nous avons semble être passionné et concerné par la préservation de cette biodiversité locale. Il est très jeune mais en connaît un paquet sur son milieu. D'ailleurs tout le groupe de guide semble assez jeune ce qui donne de l'espoir pour le futur de cet endroit!

Enfin bref il nous fait découvrir une multitude d'oiseaux tel que aigrettes, cormorans, ibis, martin-pecheur, picvert, toucan gris (qui n'est pas un toucan mais son bec le laisse à penser) mais également quelques reptiles à savoir iguanes vert, tortue d'eau douce et même crocodiles!


Et notre séjour vers San Agustillano et Mazunte se termine ainsi. Nous partons maintenant en direction de Puerto Escondido

J149àJ150
J149àJ150

Il fait toujours très chaud ! Trop chaud. Mais bagages sur le dos, on doit quand même marcher pour trouver un endroit où dormir et où manger!

On trouve a prix correct un resto ou nous mangeons sur une terrasse en bois avec vue sur mer où nous prenons poissons à la sauce mexicaine au menu! C'est de contexte.

Ensuite petite glace, petite baignade, petite promenade

Le soir on ira se balader sur le remblai histoire de se rendre compte de l'ambiance. C'est semaine sainte en ce moment au Mexique donc il y a pas mal de monde.

Le lendemain matin j'hésite entre du surf a zikatela, ou plutôt baignade snorkeling dans une petite crick plus au nord.

Vu la taille des vagues je me dis qu'il y en a un qui risque de bouffer du sables. Et puis elles ne sont pas si terrible car très courteq. Ça ferme! Donc allons plutôt dans autre cette petite crick.

Sur la route un drôle d'insecte..

Finalement là bas c'est the spot pour apprendre le surf. Ni une ni deux on loue deux planches et on se met à l'eau avec Simon. Malheureusement il y a déjà trop d'école de surf. Imaginer que chaque apprentis à un prof particulier. Ca fait du monde à l'eau pour un seul pic (lieu d'où démarre la vague).


Nous voilà donc au milieu de tous ça et c'est rapidement la prise de tête avec les moniteurs. Impossible de se mettre là où la vague démarre. Et même en bordure c'est compliqué. J'essaie de faire abstraction de ce qu'il me dise et j'envoie Simon prendre deux trois vagues, mais je décide rapidement de sortir de l'eau car ça commence vraiment à chauffer avec eux. Dommage. Peu de respect, un bordel sans nom, des prof de surf qui font n'importe quoi avec leur élève et qui de plus te font la morale. Pas un succès cette session.

Mais on se rattrape en snorkeling à faire mumuse avec tous les petits poissons multicolores.

On retourne vers le camping et même rituel que la veille, on part manger dans ce même restaurant avec la petite glace en sortant de celui-ci ci et une petite baignade dans les vagues.

Allé la plage est fini. On récupère nos sacs aux camping et partons prendre le bus pour Mexico ! 12h de trajet (enfin ça c'est ce qui était annoncé..)

J150
nuit
J150
nuit
Publié le 29 novembre 2020

On avait trouvé un autobus pas trop cher qui faisait Puerto Escondido -> Mexico.

1h de retard au départ, cafouillage dans nos billet mais on monte quand même dans le bus. Les types sont pressés on a pas le temps de récupérer des affaires chaude pour la nuit.

Il fini par cailler. Et ce n'est qu'à 2h du mat' qu'on réussi à récupérer nos sac en soute pour les mettre à côté de nous. On va pouvoir s'equiper et dormir un peu.

Puis le soleil se lève, j'en profite pour continuer de rédiger nos aventures. Une voiture de police se porte à notre niveau et arrête le bus. S'entame une longue discussion avec le chauffeur, puis un policier rentre dans le bus. Il va contrôler 4 personnes en tout.. un type du Belize, un autre juste devant nous et... Nous évidemment ! On présente nos passeports, le miens semble juste pose problème à cause de ma date de naissance qui avait mal été retranscrite sur un papier par le douanier. Mais tout rentre rapidement dans l'ordre, même si le dialogue avec le chauffeur est toujours en cours. Finalement il nos laisse repartir, le mexicain contrôlé avec nous est fière de nous montrer qu'il ne s'est pas fait chopper avec la drogue qu'il avait sur lui.. super nous voilà rassurés... On est surtout content qu'il n'ai pas pensé à mes ses truc dans nos sacs.

Et puis maintenant nous voilà pris dans les bouchons depuis 3h

Je ne sais pas si on va voir grand chose de Mexico aujourd'hui..

On arrive finalement à 14h30 à Mexico. Sois 20h de voyage depuis Puerto Escondido. On mange, on va chez Guillermo notre 1er airbandb.

Mon vélo est toujours là et ça c'est cool ! :D on se repose, on organise la suite. Les billets de train et d'avion pour l'un, les billets de bus pour l'autre.

On se réconforte avec un bon chocolat chaud du chocolat artisanal acheté à Oaxaca et un bon plat de lentilles préparé par Guillermo.

Voilà récit d'une journée peu productive, mais il nous reste encore toute la journée de demain pour se rattraper 😀

J151

Ce matin on est d'attaque pour profiter de Mexico!

Enfin Simon gére son petit soucis de billet Paris-Bordeaux..

Mais c'est parti!

Route vers les 3 cultures: une même place où l'on rencontre les vestiges de pyramide Aztèque, une Eglise de l'époque des Colons et une tour du monde moderne. D'où le nom vous avez compris 😉

Ensuite on va à Chapultepec. Là dernière fois, on avait pas pu tout découvrir de ce lieu alors on y retourne.

Et bonne surprise, le parc zoologique est gratuit. Et comme nous on aime bien les animaux (saignant ou cuit ça depends desquels évidemment..) et bien on hésite pas une seconde.

Et s'était chouette de découvrir ou redécouvrir certaines espèces vues au Mexique, ou encore celles qui me rappelles la Guyane (agouti, capibara, tapir/maipouri, caïman etc..).

On est également étonné de tomber sur des panda géant. Seul une dizaine de parc dans le monde en possède. La plupart offert par la Chine en signe de paix avec un pays.

Puis on part se balader dans les belles allées du parc où parfois il faut s'engouffrer au milieu des stands de souvenir et de tacos, et sur le chemin, une chouette librairie. Quand Simon rentrera, demandez-lui de vous cuisiner Mexicain. Il a toute les recettes pour ça ! 😝


Pris en flag, les poubelles de tries du parc vidées dans un seul et même sac! Et oui, ici ils ont bien compris que les touristes comme nous aimons les poubelles de tri. Bon par contre ils n'ont pas compris pourquoi..

Si seulement je ne voyais ça qu'ici.. malheureusement c'est ça depuis quasiment le début de ce voyage. Et dès les États-Unis j'ai vu à chaque fois ces différentes poubelles de tris ce vider toujours toutes dans le même contenant. J'aurai beaucoup de chose à dire là-dessus et sur les déchets, l'eau, le gaspillage en général. mais je prendrai le temps plus tard d'écrire un sujet là dessus bien complet de ce que j'ai pu observer dans ce voyage. Je vous annonce déjà qu'il sera plutôt alarmant 😢 C'est grave ce qu'il est en train de se passer. mais voilà. Plus tard..

Et en attendant s'il vous plaît faite vraiment attention à chacun de vos déchets.


Et pour finir sur une belle photo finish avev Simon, quoi de tel qu'un panorama tout en hauteur sur México!!! On part donc monter la Torre Latinoaméricana 👆


Avant de finir sur quelques souvenirs au marché Artisanal de Mexico.

Il est presque 20h, on file chez Guillermo récupérer nos affaires. En le remerciant bien de l'accueil et du dépannage pour le vélo. Quel comic ce Guillermo!

Et route en métro vers l'aéropuerto. 🚞


On arrive et je demande un endroit où je peux mettre mon vélo en attendant. On me repond nul part. Super, le vélo et toujours autant tendance sur ce continent.. nous voilà donc en train de lui chercher une cachette que nous trouvons dehors sous une rampe d'handicapé. --'

Et nous voici au Terminal 2!

Et oui et oui.. c'est le temps des adieux 😭 15 jours bien intenses avec Simon (💭Mexico, Teotihuacan, Puebla, Iztaccihuatl, Cholula, Oaxaca, San Agustinillo, Puerto Escondido, Mexico) des Pyramides, des montagnes, des marchés, des musées, des centres historique, du surf, des baleines, des crocos, et j'en passe. Ouaaaahh 2 semaines tellement intenses.

C'était vraiment cool de voyager aussi longtemps avec Simon. J'ai pas beaucoup changer ma façon de voyager avec lui malgré que nous n'ayons eu que 2 semaines pour faire un max de chose. On est resté dans la continuité de mon voyage en continuant de prendre des bus, de faire du stop, de faire du couchsurfing, du camping. Et pourtant je ne sais pas si j'ai déjà fait autant de chose en 15jours. On a continué aussi de faire des rencontres et elles étaient toujours aussi riches! Merci à tous ceux que l'on aura croisé durant ces 2 semaines 😀 vous avez créé des souvenirs fort que nous emportons dans nos bagages.

Et merci à Simon d'avoir été patient avec moi. J'avoue que comme je n'etais plus tout seul et que je pouvais parler français, j'en ai bien profité pour râler dès que l'occasion se présentai ^^ ahah

Non vraiment top. Content d'avoir un souvenir de voyage avec toi, il y en aura d'autre c'est sûr ! Bon vol, bon retour, et bonne cuisine alors !! La bise à la famille de l'autre côté 😘

Voilà le Dupond est dans le sas de départ. Je pense d'ailleurs que l'avion vient de décoller.. 🛫 🙋

Et me revoilà tous seul avec mon fila. Je vais dormir à l'aéroport ce soir. C'est plus sûr et j'ai internet, à manger et des toilettes gratuites! Mais j'ai un peu le cafard d'un coup.

A 13h30 ce vendredi j'embarque pour 20h de bus (en théorie 🤔) direction le Yucatan. 🚃 Des là j'espère ne plus faire que du vélo et descendre petit à petit vers de nouvelles contrées, de nouvelles rencontres, de nouveaux paysages.. 🚵🏞

Bisous les amis, la famille. Je pense bien à vous 😙