Le guide qui vous emmènera partout, n'importe où, n'importe comment. Et les anéctodes qui vont avec.. [J-2 du départ] "Allo Maman ! euh.. j'ai perdu ma carte bleue.."
Du 30 janvier au 28 février 2018
30 jours
Partager ce carnet de voyage
J92

Le vol sera passé bien vite avec James cet Anglais qui a pas mal bourlingué. Il a beaucoup d'expériences en voyage, et nous discutons donc de notre équipement en sortant de nos sacs tous nos accessoires de survie. Ainsi il m'a filé plein de petites astuces et de bons plans. Vraiment sympa ce rosbeef !

Tranquillement endormi, je suis réveillé soudainement ! C'est James, il me dit d'aller regarder au hublot..

Une étendue immense de bancs de sable apparaît dans un trou de nuages. C'est magnifique !! Je crois qu'on est pas très loin des Bahamas.

Et puis l'avion atterrit et s'est parti pour 2 h d'attente aux customs (douanes).

Pareil RAS je rentre sur le territoire sans pépins.

Je sors de l'aéroport et là changement brutal de décor. Il n'y a pas vraiment eu de transition entre la Martinique et Miami : des buildings, des énormes pick-ups, des voitures de police à perte de vue 👮, des avenues extra-larges. Pas de doute on est aux States !

Je prends un taxi car l'aéroport est loin de Miami. Et j'arrive à l'auberge de jeunesse pour y poser mon sac. J'en ai pour 10 $ et elle est située en plein milieu de l'Ocean Drive, rue mythique de Miami Beach. Ici Sea Sex and Sun. Les rues sont illuminées

Enfin voilà, j'attends tranquillement dans la rue qu'on me rejoigne. Et la voilà la Championne ! Je me glisse derrière elle lui saute dans les bras !!

Ce qu'elle vient de faire il y a 2 jours est juste incroyable (elle gagne la coupe du monde de Miami en planche à voile) et c'est tellement improbable de la retrouver aujourd'hui à l'autre bout du monde juste parce que j'avais un billet pas cher ! Je n'avais même pas pensé qu'elle serait en régate ici. Je ne vous parle pas de mon enthousiasme au moment où j'ai su qu'elle avait gagné !!🙆 J'étais sur une plage de surfeurs en Martinique entouré d'amis rencontrés dans la semaine et j'ai juste explosé de joie en racontant à tout le monde ce qu'elle venait de faire. S'il ne la connaissait pas encore, maintenant c'est le cas ^^ trop fière d'elle !

Un bar de cubains et un bon repas d'Américains, cocktail d'une bonne soirée ! Tellement bon de retrouver sa pote.😀

Je retourne à l'auberge et je la rejoindrais demain vers Coconut groove.

Le matin trop pressé de retrouver Hélène, je me lève à l'aurore. J'en profite pour aller faire un tour sur cette plage atypique presque entièrement créée par l'homme où on a su garder le côté vintage des cabanes de "lifeguard".


Ensuite je prends un bus (qu'on ne me fera pas payer me voyant galérer avec mes dollars), le métro et je rejoins Hélène à Coconut. On file chez Euggy récupérer un vélo, et route vers Key Biscayne.

On parcours les parcs, la mangrove, les plages.. le pont traversé offre un super panorama sur Miami.

Super balade, j'ai même le droit de croquer dans la médaille d'or ! 😝🏅✌

Ensuite on part manger dans un resto en terrasse avec ses amis de Miami. Je prends un Mahi Mahi (dorade coryphène), c'est booon ! Un régal !

L'avion d'Hélène est bientôt, je raccompagne la championne au métro et lui dit en revoir sur le quai (en n'oubliant pas de lui donner quelques affaires en trop de mon sac ^^).

Pour ma part, je vais continuer d'explorer Miiamiii..

J95

À l'arrêt de métro après avoir quitté Hélène, je suis seul avec mon sac à dos. C'est l'occasion de le tester toute une après-midi en marche !

D'abord je fais un petit tour de Downtown et de ses buildings grâce au métro-rail: un wagon gratuit suspendu au dessus de la route qui fait le tour de la ville.

Ensuite je file à Windwood. Le quartier du street art. En effet les graffitis sont de plus en plus nombreux au fil des rues jusqu'à recouvrir chaque façade du quartier. Il n'y a rien de bâclé, tout est propre, joli, stylé ! Certaines fresques sont immenses. Mes yeux se régalent ici ! (Oui oui, même ceux d'un daltonien 😉👀)

C'était un ancien entrepôt de camion qui fût abandonné et repris par une association de street art. Désormais c'est le quartier des artistes où se sont installé tous les métiers d'arts et donc plein de galeries d'arts, de cabinets de graphistes, de design etc.. une chouette pépinière de couleurs. 🎨

Vers 18h je commence à repartir vers le centre ville et là un black bien costaud m'interpelle dans la rue ! "Hey man ! Step on it."

Il veut que je me dépêche d'aller manger ! Je comprends pas trop mais il m'indique une direction où je pourrais manger gratuitement. Bon ben cool "thank you !"

Et j'arrive devant une mission (du Christ) pour toutes les personnes dans le besoin je présume. J'essaie d'expliquer qu'on m'a indiqué cet endroit, mais que je n'ai pas forcément plus besoin qu'un autre de manger. Mais ils insistent pour que je vienne quand même ! Un type se charge de surveiller les sacs et particulièrement le miens voyant qu'il ne ressemble pas tout à fait aux autres. Je rentre dans une grande salle où une centaine de personnes (à 95% noir de peau..) mange un bon repas. J'ai l'air complètement perdu là-dedans et ça se remarque. Tout le monde cherche à m'aider, c'est génial ! Au final on tape la discute on mange, puis à la fin du repas ils insistent pour que je reparte avec le plein de fruits, de chips.. Me voilà donc devenu chrétien le temps d'un repas, mais surtout plongé dans la vie des quartiers populaires de Miami qui est loin, mais alors très loin de la qualité de vie que j'ai croisé dans les rues de Miami. C'était une belle expérience..

Bref je récupère mon sac à la sortie et route vers Miami. Au passage j'avais repéré un vieux vélo mis aux encombrants me semblait t-il avec les deux pneus crevés. Je pars donc le récupérer sauf qu'au moment de le prendre, je suis interpellé par un SDF. Normal , je suis en train de lui voler son vélo.. A cet instant je me sens très con 😕..

Et puis je rentre tranquillement vers Miami Beach de nuit en passant par les les îles de belles et riches maisons Vénitiennes rejointes par des ponts qui vont jusqu'à Miami Beach. Super vu sur les buildings de Miami.

Le lendemain je file directement vers coconut groove car les amis d'Hélène m'ont proposé un hébergement et cela me rapprocherait bien des Everglades. On me récupère et je mange un bon petit plat de lasagne le midi tout en faisant la rencontre d'autres de leur amis vivants au Mexique. On parle espagnol, anglais. Le cerveau chauffe pour ma part ! Mais bref ça me permet de penser à la suite et au Mexique où je commence à avoir une idée beaucoup clair de mon itinéraire. Olivier et Sheryl me montre ma chambre, une grande pièce avec salle de bain.c'est le grand luxe. Des gens supers qui aiment recevoir et ça se voit ! Il me permette de faire la lessive, de bouquiner..

Le soir je pars avec Guils mexicaine en médecine qui m'emmène voir les jongleurs de feu sur la plage pendant la pleine lune. Un beau spectacle au rythme des djembés

Bon mais niveau d'anglais tellement nul que je n'ai pas du comprendre qu'elle ne revenait pas à coconut groove ensuite. Plus de batterie, juste une adresse donc petite galère le soir pour rentrer en taxi ($$$$) mais bon tout fini par rentrer dans l'ordre. J'ai pas été très bon sur ce coup là, mais je retrouve un lit et demain nouvelles aventures !

J96àJ98

Les Everglades

"Attends d'avoir traversé la rivière pour dire au crocodile qu'il a une bosse sur le nez." Proverbe Ashanti

Levé tôt ce matin pour partir aux Everglades ! Olivier me dépose à la station où je prends un bus qui descend toute la Floride, jusqu'aux Keys. Moi je me stopperai à Florida City. Encore l'occasion de rencontrer du monde dans ce bus.

J'arrive dans cette ville et il me faut encore faire un peu de stop avant d'arriver à destination. Ne trouvant pas tout de suite une voiture et ne voulant pas repayer le bus je commence à marcher en direction et je m'arrête dans une ferme "ROBERT IT'S HERE". Il y a de la vente à l'étalage de tout plein de produits d'agriculture ainsi qu'un petit zoo de ferme. C'est assez sympa ! Je me ravitaille pour la route et retourne sur le bord faire du "hitch-hiking" comprenez "auto-stop". 25min se sont écoulées et rien ! Pourtant la route est parfaite, les voitures passent une par une, elles ont le temps de me voir. Comprends pas.

Puis finalement une voiture revient carrément sur ses pas. "I go to Everglades" -"ok allez viens monte". Pierre un français qui habite à Montréal en vacances 2 j dans les Everglades ! Le feeling se fait assez vite et voilà un nouvel équipier d'aventure !!

On commence d'abord par quelques petites randos aménagées où on est vite mis dans le bain. Sur le chemin on fait en effet la rencontre de quelques Alligators qui se prélassent sur le bord. On rencontre également de belles poules d'eau, quelques tortues aquatiques, des poissons, des oiseaux. C'est un belle surprise de tomber sur une faune aussi riche.

On fera encore quelques petites randos comme celles-ci mais l'idée première de Pierre c'est de faire les Everglades en canoë/kayak. On part donc pour Flamingo afin d'y louer du matos où s'inscrire sur des tours guidés.

Mais c'est là désillusion, pas de location, plus de place pour les sorties encadrées nulle part. On s'en remet donc aux quelques randos qu'il y a sur la route. Certaines révélant une partie du parc ravagée par la tempête Irma.

Mais je me souviens d'avoir vu des canoës chez Robert (la ferme). On passe prendre une place au camping et filons à la ferme sans grand optimisme car il fait déjà nuit. Là bas nous demandons à l'épicier si c'est possible de louer des canoës et le voilà qui prends son téléphone et tente d'appeler celui qui s'en occupe. Finalement ne répondant pas il nous fait "mais moi j'en ai des Canoës ! Venez donc !" Il abandonne son poste à la caisse et part nous montrer ses canoës" on charge donc le canote sur la galerie du 4x4 prenons rames, gilets et demandons le prix. "Nothing" il nous le prête et nous dit de lui rendre ça quand on veux. On est refait ! Demain on pourra se lever tôt pour un bon trip en canoë dans les Everglades !

Il s'avère au final qu'on est tombé sur Robert junior, le fils de Robert le boss. 😉

Trop cool cet américain !

Robert Junior

Le soir on mange près du feu au camping. J'hallucine de l'équipement des américains pour le camping. Entre caravanes, camping-cars, tentes aux dimensions extravagantes ! C'est quelque chose de sacré le camping chez eux.

Après une bonne nuit en hamac pour moi, on se lève au aurore pour partir profiter de notre jouet.

Mis à l'eau au bord d'un étang, c'est partie pour une belle rando en kayak au coeur du parc.

Et ça démarre fort lorsque dans une passe Pierre devant me dit qu'on passe à côté d'un alligator. 2 sec plus tard il prend peur et fait un gros remue-méninges dans l'eau. On en verra un autre qui doucement se mettra à couler avant de prendre la fuite de la même façon.

La suite c'est dans une eau peu profonde mais translucide ! Les poissons défilent sous notre canoë c'est magnifique. On alterne entre paysage de marais, de mangrove, de liquen etc.. d'ailleurs à l'ancienne, d'un coup de rame Pierre nous pêchera un drôle de poisson (voir photo).

La journée s'achèvera en beauté lorsque l'on retourne près des étangs. On aperçoit un sacré truc derrière les roseaux. On s'en approche doucement et découvrons un énorme crocodile ! Le fameux crocodile Américain. Il en reste seulement une centaine en Floride. Allez, il dort, on le dérange pas trop longtemps, on va garder nos distances pour prendre la photo.


Il nous reste un peu de temps et Pierre souhaite aller à la ferme aux Alligators: une ferme d'élevage créée dans le but de préserver les alligators chassés dans le parc pour leur cuir. Maintenant les "mauvaise personnes" s'approvisionnent directement à la ferme d'élevage... Difficile de savoir si c'est une solution. En tout cas je suis Pierre jusqu'à la ferme où je suis content quand même d'en apprendre un peu plus sur les espèces que l'on aura rencontrées.

Nous allons ensuite faire un tour de airboat ! C'était très cool je ne peux pas le nier, mais sûrement un peu beaucoup dérangeant pour la faune. Mais bon essayons de relativiser c'est sur une infime partie du parc..


On finira le soir par un petit barbeuc du poisson pêché le matin. Très spécial, car ses écailles forme une coque très épaisse qu'il est difficile de couper, et sa chaire est caoutchouteuse. C'est vrai ce truc a la tête d'un croco.. bref on va le manger quand même, et la soirée sera bien sympa ! Bien qu'on se fera défoncer par les mosquitos --'

Au réveil route vers Sharkvalley plus au nord dans les Everglades.

Un sentier nous offre rapidement un bel observatoire sur les oiseaux qui peuplent la zone. Ils sont très nombreux et très proches. On peux les admirer en pleine chasse. Les eaux sont très poissonneuses, c'est buffet à volonté pour eux.

Et puis les alligators ne sont jamais loin non plus, je tente ma chance avec l'un ! 😎


Et c'est la fin d'un séjour mémorable dans les Everglades en compagnie de Pierre. On aura été comme deux potes qui se connaissent depuis toujours.

Il me ramène donc à Miami où il a son avion et s'en va retrouver la neige du Grand Nord à Montréal. 😨

Quant à moi retour vers Miami Beach, je crois qu'il y a du surf cet aprèm..

J98àJ99

De retour donc à Miami Beach, j'ai hâte de rencontrer Anouck la cousine de Julie (cf caraïbes) parce qu'elle a l'air trop cool au téléphone !

Et ben ouais elle est trop cool ! Je la retrouve qui m'attend désespérément à l'entrée de son immeuble interpellant chaque passant par "Clovis ?" Jusqu'à ce que ce soit enfin le bon ! 💪

Allez hop hop hop pas une minute à perdre y'a surf ! On file me chercher un top chez le pote voisin, planche sous le bras on descend l'immeuble et on est sur la plage ! Une bonne petite session où il restera des bons bouts à prendre ça fait plaiziir !!! 🏄🏄🏄

Bon mais je me caille un peu les miches alors retour à l'appart me poser un peu tandis qu'Anouck jamais rassasiée repart pour une session !

Le soir elle me montre des photos de drones sessions folles à Miami beach !

"Tient y'a des requins là !" Dommage l'eau était trop trouble aujourd'hui pour les voir ;p

Le lendemain bim ! Rebelote! Il reste quelques morceaux de vagues 🌊 et de méduses.. aïe


Et à midi on récupère Max qui débarque de Guadeloupe ! Retrouvaille et tout et tout... Et go à l'eau re session ! Elle ne s'arrête jamais !!! 😱 Moi je fais une pause. Mais trop cool que Max ait eu sa petite session. Je crois que rentré aux sables il viendra grossir le spot de la baie ^^ !

L'eau était plus claire aujourd'hui, elle a pu voir un petit requin je crois. 😮

Dimanche soir c'était soir le Superbowl aux States. Mais trop de feeling avec notre amie Anouck, on est resté passer une bonne soirée à l'appart avant de sortir les skates et de rider les pavés de l'Océan Drive St ! 🤘

Week-end de folie ! Elle nous aura fait découvrir les goods vibes de Miami Beach. ✌

Une belle vie que tu as là Anouck ! Te souhaitant de réaliser tes projets, tes rêves ! À plus sur les spots 🙋🌊


J100àJ101

Hey ! Quoi de mieux que de fêter ce 100 ème jour d'aventure avec celui grâce à qui j'ai pu démarrer ce voyage !

C'est parti pour le Big Cypress national parc avec Max ! 2 jours de roadtrip au milieu des Alligators et des Panthères ! Wohh ça fait peur !!!

Bon mais d'abord il faut récupérer la voiture de loc de Max partie en fourrière... D'ailleurs soyez cool avec Max quand il rentrera, n'hésitez pas à lui payer quelques tournées, il a laissé quelques plumes dans ce voyage. ^^

Enfin voilà c'est quand même de bon cœur que nous partons un peu à l'arrache explorer le nord des Everglades.

Le soir après renseignement auprès d'une jolie ranger 😍, on file dans un camping situé au bout d'une longue piste bordée par un canal où vit une foule d'oiseaux ! C'est magnifique mais un peu rude pour la voiture. Enfin bon on fini par arriver dans un endroit quasiment désert, en pleine nature.

Un beau ciel de sunset, un petit feu, petite bouffe et dodo

Le lendemain on reprend vite la route, enfin la piste où au petit matin nous croisons hérons, aigrettes, ibis, alligators, biches etc..

On file ensuite à Everglades City et sa mangrove puis Naples pour découvrir la côte Ouest et le golfe du Mexique avec ses longues plages de sable blanc et ses résidences de vacances ou seniors !

Enfin c'est le temps des adieux, Max a son avion à prendre le lendemain et moi je vais désormais continuer ma route seul après 100 jours à profiter du voyage avec les copains.


Je sors de ma zone de confort et j'appréhende déjà ma première nuit.. 🤔. Bon on va marcher, tenter le hitch-hicking (stop) et improviser ! 💪👊

J101

Et ben ça a pas raté ! Première nuit de galère..

Et pourtant ça a faillit bien se passer ! Cleyton avec sa Harley s'arrête sur la route intrigué par moi-même !

Il veut m'aider et me propose peut être un toit pour la nuit dans sa coloc, mais il faut qu'il parte leur demander.

Il me donne son numéro et s'en va ... Oui sauf que j'oublie que je n'ai pas de réseau avec mon tél aux States et le whatsapp ne trouva jamais son contact. Raté.. mais j'apprends de mes erreurs !

Enfin bref la nuit tombe, les lapins sont de sortie et je finis par trouver un bon petit coin de forêt où je pose ma bâche pour manger tranquille puis tends mon hamac pour passer une très bonne nuit tout compte fait !

Nickel je suis d'avantage confiant pour la suite ! 😉

J103

Et me voilà de nouveau sur la route..

Ma stratégie : aller de publix en publix (supermarché américain). Car ce matin-là dans mon premier publix les caissières étaient trop cools ! Plein de questions ! Alors comme c'est bien pratique, je fais tous ceux sur ma route car tu as le wifi, les toilettes pour l'eau, le café gratuit, des prises et un ravitaillement bouffe si besoin. Et il y en a tous les 5 km donc c'est le bon plan !

Je vais encore m'arracher les cheveux à faire du stop mais finalement 2 new-yorkais vont s'arrêter.

Le dernier Eric me proposant même un toit pour la nuit à Fort-Mayer. Un chouette type vraiment ! Déjà parce que son chien Gypsie est vraiment top ! Et ensuite parce qu'il me fait vivre le rêve américain en pick-up !!

Bon là encore les emballages c'est pas ça, mais je crois que ça ne l'est pour aucun américains alors on ne va pas chipoter et juste le remercier pour son aide ! On passera dans son ancienne maison ravagée par l'ouragan Irma. Impressionnant la montée des eaux qu'il y a pu avoir !

Après une bonne nuit de sommeil et une bonne douche, le lendemain matin c'est breakfast d'americain. Omelette jambon le tout dans un hamburger. Faut faire gaffe, on s'habitue vite !


Et puis je reprends la route. Pour la prochaine nuit, j'ai un couchsurfing à Sarasota. Je prends donc un bus pour être sûr de rejoindre la ville ce soir.

J103

Et je retrouve Brian ! Qui va faire son premier couchsurfing (sa copine ne pouvant pas m'héberger, elle lui a gentiment demandé de me dépanner). Plutôt cool Brian, ensemble on va visiter Sarasota et tous ses beaux recoins. Un de ses potes nous rejoins et ce sera une journée de chill, freesbee, ping-pong qui se terminera au bar de tout ce qu'il y a de plus américain, avec le burger qui va bien. Avec ^^

Enfin voilà, sympathique journée ! Qui se termine également. Mais pas une journée dans l'économie malheureusement.. et je dois l'avouer, pas parmi mes meilleures rencontres.. mais ça fait plaiz quand même. 🙂

Allez dodo car demain j'ai plusieurs bus à prendre dans la journée pour rejoindre Tampa. Et comme on dit, la nuit porte sommeil, et je dois dire que j'ai bien quelque chose en tête maintenant !!!! La suite demain ahah 🤔💭

J104àJ105

Ça me trottait dans la tête depuis Miami, donc à chaque fois que je passais devant un bikeshop je checkais du regard les vélos. Et un soir, tandis que je galérais à faire mes plans pour la suite, je prends la décision d''avoir un vélo ! Je passe en revue les annonces, puis je vois un bike-shop qui a l'air plutôt pas mal sur la route. Il répare les vélos et ne vend que de l'occas. C'est sûr je vais trouver ce qu'il me faut !

Alors go pour St Petersbourg ! (Pas celui d' Anastasia ! Quoi vous aussi vous avez kiffé ce Disney quand vous étiez petits ?)

Je vais pour prendre un bus de ville et en l'attendant, un type guitare à la main, repère direct le profil et m'interroge sur mon voyage. C'est Joshua. Il a lui aussi voyagé quand il était jeune, très jeune puisque qu'il est parti faire le tour de l'Amérique du nord et de celle du Sud quand il avait 17 ans. Il vagabondait sur les route avec sa guitare. Maintenant il vit de sa musique avec son groupe à travers les festivals et les bars..

On monte dans le bus et là un autre backpacker ! Le premier que je rencontre depuis que je suis arrivé. Il fait du stop lui aussi (ce qui me rassure, je finissais par croire que j'étais le seul ici !) Enfin bref, celui-là trace sa route mais Joshua lui me donne son adresse. Il aimerait bien que je vienne manger chez lui ! Trop cool. Il fait un point sur la Map avec seul renseignement une maison jaune.

Bon moi je file au shop de vélos à pied (et c'est loin quand tu traverses des quartiers résidentiels américains qui se ressemblent tous.. ^^)






J'arrive et dehors au premier coup d'œil je repère un vélo qui pourrait faire l'affaire et à un prix raisonnable. Je rentre, le vendeur me demande naturellement ce qui m'amène par ici ?

"Je cherche un vélo solide ! "

"un vélo pour faire quoi exactement ?"

"Un vélo pour descendre l'Amérique Centrale !"

"Ah oui d'accord ! tu veux faire ça quand ?"

"Maintenant"

Ahah il est scotché ! Le voilà qui appel son boss. Comme si il avait fait une trouvaille.

Le patron: Le type américain barbu biker (qui a troqué sa Harley contre un vélo). Il s'y mettent à deux pour sortir tous leurs vélos, et rapidement l'un d'eux me tape à l'oeil. Ils continuent de me proposer quelques autres vélos à essayer aussi. Mais rien à faire, j'ai déjà eu le coup de cœur pour l'un d'entre eux. Il est beaucoup mieux que tous les autres: De la marque Fila qui avait fait des vélos à l'époque pour un coup marketing avec Pepsi. Donc le vélo est aux couleurs de ma patrie en plus 🇫🇷👍 . Équipé Shimano 18 qui a l'air très bien entretenu, les roues semblent avoir été changées tout récemment, presque à ma taille (cadre un poil trop petit je dirais) mais tout le reste est nickel !

Voilà j'ai pris ma décision et me voilà en possession d'un vélo !!! Je suis tellement excité à l'idée de voyager avec.

Mais il faut l'équiper ce vélo: Une pompe, un porte-bagage, un dérive-chaîne, un antivol, une chambre à air, un kit de répa. Les gars s'empressent de tout m'installer. Ils sont ravis de pouvoir m'aider !

Les types sont refaits que le vélo parte pour un aussi long périple. Ils étaient un peu surpris au début et après on a préparé le vélo ensemble. Ils m'ont même fait offert pas mal d’équipement et j'ai pu repartir avec LE t-shirt trop stylé du magasin.

Ils vont suivre ça de près m'ont-ils dit 😉 bien cool ces gas là ! D'autant qu'ils ne font que de la récup et ça ça me plaît ! Vous auriez vu les magnifiques vélos qu'ils ont retapés ! Du très bon boulot.

Bon je m'aperçois après qu'il manque des lumières mais on verra plus tard, je vais faire avec ma frontale pour l'instant.

Et donc tadddaaaaa voici les photos de mon fidèle destrier : un magnifique vélo Fila ! D'ailleurs on l'appellera "Fila !" (Parce que Tom Hanks il a fait pareil avec Wilson tu vois? Du coup ça m'a donné la même idée.. enfin bref t'as compris)

Maintenance direction chez Joshua ! Avec mon nouveau jouet.

"Ça Fila toute allure !!" 😂.. 😐

Je sonne 🔔!! Une nana, je demande dans mon très bon américain Joshua lives here ?" Elle me dit "non" 🤔 mince alors..

Je repars.. mais elle revient !! "Si pardon you looking for Jooosh !" Ouf ! C'est bien là..

Me voilà accueillit de manière très simple très décontracte et très chaleureux par Nicholls et sa petite Fiona et Josh. Je les adores déjà ! Ils sont trop cools vraiment! Là le feeling est là. 😉

Je vais très bien manger et Joshua me propose d'aller rider avec mon nouveau bike. C'est parti de nuit direction the beach ! On se marre bien c'est cool, un enfant comme moi ^^ bref, pure soirée comme je les aime, les même sque je peux passer avec les potes à St Brieuc, à Bordeaux, à Anglet, à Saint Lo ou sur un coup de tête à 22h on peux décider d'aller courir, de sortir les skates, les vélos...

Puis posé devant les cartoons, ma cervelle est vite en surchauffe pour essayer de comprendre ^^ alors à un moment je vais me coucher !

Lendemain je discute longuement avec Fiona 5 ans et beaucoup de choses à raconter ! Elle est hyper dégourdie c'est ouf ! Et en plus je comprends quasiment tout ce qu'elle dit ! Plus qu'avec les adultes. Voilà je me suis fait une bonne pote !

Et on me sert le traditionnel breakfast du matin ! 🤗

Ensuite j'ai pas mal de route et Josh décide de m'accompagner sur le début !

Une super balade sur une très longue piste cyclable ! Le parcours est plutôt sympa pour une fois, ça me change des autoroutes et rien que pour ça je suis trop happy d'avoir investit dans un vélo !

On chill un peu et puis c'est les au revoir de deux potes.. 🙋

Voilà je vais bien faire 90 km avec le vélo aujourd'hui pour arriver à Tampa (j'ai pas pris le chemin le plus court okay..) où j'avais pris un ticket de bus (avant d'acheter le vélo) j'arrive un peu juste et je n'ai pas trop le temps de l'emballer, en plus je me suis trompé de date donc ça sera celui de 21h !

Ce qui me laisse donc le temps d'écrire ces lignes et de rattraper tout mon retard! Vous avez les news en live pour une fois. :D

Bisous à vous les amis, la famille. 😙✌

Qu'est ce qu'on se marre au bout de la piste
J107
nuit

Je pars donc avec le bus de 21h, quelqu'un s'est chargé de mettre le vélo dans le coffre et j'arrive à Orlando pour un changement.

Je demande s'ils veulent de l'aide pour mon vélo, ils me disent surtout pas! on s'occupe des bagages rentrez à l'intérieur. Je m’exécute.

Finalement on embarque pour Tallahassee ma destination finale. Le chauffeur ferme les portes et que vois-je laissé au bord de la gare routière.. mon vélo. Je le dis au chauffeur qui s'énerve sans motif ! Qu'est ce que j'y peux s'ils ont oublié mon vélo..

Finalement on arrive à tallahassee, ils ne veulent pas qu'on décharge nous même les bagages, on doit attendre qu'ils arrivent à l'intérieur de la gare routière.. j'attends mon vélo, j'attends, j'insiste un peu.. mais non, on me dit d'attendre. Je trouve ça bizarre tout de même que mon vélo ne soit toujours pas déchargé. Je vois un bus qui part pour Chicago, tout le monde est à bord et que vois-je dans la soute à bagage de ce bus..!!! mon vélo ! Je choppe le personnel juste à temps qui retire vite mon vélo du bus pour me le donner. (Il avait fait une erreur d'étiquetage en fait, ce qui explique également l'erreur de départ. Pfff... je suis énervé ! En plus j'ai pas dormi dans leur fucking bus ! Mais Je reste poli et je garde le sourire quand même.. je suis trop gentil, ou alors le chauffeur est trop costaud pour moi. Peut être un peu des deux.

Allez hop en selle, c'est parti pour de la route en nature !

J109àJ112

Et bien il ne fait pas très chaud et pas très beau. Mais ça va quand même. Je commence à entrer dans la forêt. Assez rapidement je tombe sur un panneau "attention aux ours", en effet ici réside un petit millier d'ours noirs. Pour être honnête j'espère bien en apercevoir un, mais de jour et d'assez loin évidemment. 😉

Je vais rouler un bon moment en parcourant la forêt me posant au bord de quelques lacs ou rivières de temps en temps avant d'arriver à un camping. Bon on m'annonce 28 $ la nuit. En effet les américains, la tente ou le hamac ils connaissent pas vraiment. Eux c'est uniquement le caravaning. Donc en gros je paie la place d'une énorme caravane.

La ranger me permet quand même d'aller checker le spot qui est magnifique ! Le camping est à la jonction de deux rivières dans un milieu très sauvage. D'ailleurs se baladent à 30 m de moi deux biches qui broutent l'herbe paisiblement..

Mais ça reste hors de mon budget, je refuse donc et m'en vais trouver un autre abri. À peine parti qu'il se met à tomber des cordes ☔ la nuit tombe très vite et je trouve comme seul refuge un pont. Et juste au dessus ce fameux panneau qui alerte des ours 😱. Sous le pont s’étend une petite plage qui d'après les traces de pattes semblent être le passage d'un bon nombre d'animaux pour traverser la route. Là je flippe carrément. Je vais me faire à manger puis sachant que la ranger débauche à 6h45, je vais retourner au camping discretos.

Et quelle mission ! Il pleut comme vache qui pisse, je n'ai pas rechargé ma frontale et je remercie beaucoup Camille et Hanna pour leur lampe solaire car c'est elle qui va me sauver. Je la place à l'arrière du vélo pour alerter les voitures et devant c'est mon super téléphone Crosscall qui va faire le taf ! Heureusement qu'il est waterproof ! Téléphone que je conseille à tous !

Me voilà de retour au camping où je trouve un carbet (abri en bois) ou je peux recharger mes batteries et dormir paisiblement seul, loin des autres caravanes. Comme en pleine nature.

Le lendemain je me réveil tôt pour éviter le ranger, et quand tu pars à l'aube, c'est le meilleur moment pour surprendre la nature. Je vais rencontrer une dizaine de biches, des marrons et des blanches !? 🤔 Super. Et je fais route plus profondément dans la forêt où j'ai repéré plusieurs lieux de campement.

Il pleuviote toujours un peu mais ça va c'est acceptable. Je croise sur la route une belle tortue d'eau douce que je vais sauver d'une éventuelle mort subite. 💪

Et puis j'arrive assez tôt dans un camping sauvage et je vais pouvoir prendre le temps de me poser et de bouquiner un peu en pleine forêt. (J'ai emmené la Guyane avec moi 😉) Il pleut toujours un peu et pas mal de route sont inondées. Presque partout les arbres baignent dans l'eau. Mais je suis bien sous ma petite bâche.

Bon jusqu'au soir où en voulant ouvrir une boite de sauce tomate je m'entaille le doigts.. oups. Trousse de secours, on stop l'hémorragie et on soigne tout ça ! C'est pas le meilleur endroit pour se faire mal, mais au moins ça me met à l'épreuve. Par la suite, je vais vite réussir à soigner rapidement la blessure.


Une bonne nuit de passée et je file encore tôt avant que les rangers arrivent. Je vais croiser leur voiture sur la route.. ouf ! Juste à temps !

Il est 10h et enfin !!! Les rayons du soleil !! ⛅ Ça fait vraiment du bien après deux jours sous la pluie. De plus je vais faire toute la route vent dans le dos jusqu'à la ville d'Apalachicola située au bord du golfe du Mexique. Le soleil fait vraiment du bien. Je mange près d'une rivière, je fais tout séché (dont ma plaie) et repars de bon train et de bonne humeur. Je passe par Carrabelle, Eastpoint et arrive à Apalachicola. Tout est beaucoup plus authentique que ce que j'avais connus sur la côte de Floride avant. Beaucoup de maisons en bois sur pilotis, d'avancée de ponton, de villages de pêcheurs. C'est aussi beaucoup plus pauvre mais plus sympa au niveau des résidences. En forêt ou en périphérie ce sont beaucoup de grands mobil-homes avec de grands espaces de jardin .

Je parcours une belle route en bord de mer puis je termine par un immense pont avant d'arriver à Apalachicola.

Je cherche un endroit où dormir et je finis par trouver un spot superbe au bord de l'eau seul dans la réserve des marais d'Apalachicola.

Un super coucher de soleil, le plein de glucide et au dodo !

Et le lendemain matin rebelote.. temps de merde 😞...

En plus l'huile pour ma chaîne de vélo s'est cassée coulant sur mon sac.. c'est la merde. Matin de mauvaise humeur.. allez en route quand même pour Panama City...

Là-bas ambiance de Saint-Valentin. Moi ça sera ambiance camping au bord du quai avec mes boîtes de conserve puis dodo sous un ponton au bord de la plage. C'est con j'avais refusé de l'aide d'un type fort sympathique qui m'a aidé à traverser un pont avec son 4x4 juste avant d'arriver à Panama City. Prochaine fois j'accepte direct !

Au réveil il pleut de nouveau.. et c'est reparti pour Fort Walton si j'y arrive. Je tente quand même le stop pour Pensacolas, pancarte à la main. On sait jamais sur un malentendu un pick-up s'arrêtera peut être ? Mais c'est la désillusion et je reprends tranquillement la route. Passant par Panama City beach et ses attractions style fête foraine.

Sinon niveau état de forme physique tout va bien. Je mange bien et le vélo ne me tire pas trop dans les jambes. C'est juste le temps de merde qui démoralise un peu..

J110

Le beau temps est revenu ! La bonne humeur de retour, je me rappelle quand même de plein d'autres bons moments passés dans cette forêt comme le long d'un lac dans lequel pataugent de drôles de canards, les chouettes et hiboux qui hululent la nuit pendant que je m’évanouis dans mon hamac, et surtout ces trois aigles chauves que je surprends à terre dans un aillons de forêts les voyant s'envoler d'un air majestueux tant leur envergure est grande. Ils sont facilement repérable avec la tête et la queue blanche auxquels s'ajoutent leur taille. Des moments brefs mais que j'adore, pour lesquels je fais ce voyage.

Là je fais route vers Fort Walton. Vent dans le dos, la route est super car tout quasiment est en piste cyclable entre mer, forêt et petites résidences de vacances. On se croirait dans les Landes le temps d'une journée.

Sur la route je rencontre Ray, c'est son anniversaire alors il m'offre une bière🍺 puis il me propose de dormir chez lui mais à condition qu'on parte fêter ça en ville. Et moi je sais comment ça finit tout ça... J'ai de la route donc je vais décliner l'invitation..

Il y a pas mal de km à faire aujourd'hui alors comme j'ai l'impression que je pète la forme, je continue de nuit !

D'ailleurs un attroupement le long du quai me fais tourner la tête : sur la plage un feu de pont d'allumé. C'est un bateau qui s'est échoué. Les secours sont déjà là, la plage est fermée. Je crois qu'ils essaient de faire gîter le bateau pour le faire sortir de là, mais d'une drôle de manière. La vedette des secours n'ayant pas les moyens semble t-il de s'approcher et de lui tendre un bout, voilà un moment que rien ne bouge. J'espère qu'il sauvera son bateau.. et petite pensée à mes trois potes compagnons de traversée encore sur les mers aujourd'hui.

"faites pas les cons hein !?"

Je reprends donc la route pour arriver enfin à Fort Walton ("enfin" parce quand tu tombes sur la voie rapide de nuit, t'es pressé que ça se finisse..) Et là commence la galère pour trouver un spot et un endroit où manger. Finalement je pense avoir trouvé mais un type qui débarque de nul part vient m'accoster.Il est méga chelou et hyper insistant. Je finis moi même par déguerpir et tenter de trouver un autre endroit. C'est une ville usine donc un peu craignosse. Difficile de trouver un endroit sûr. Finalement je vais quand même trouver sur un ponton un carbet tout propre que j'ai trouvé par un chemin caché entre 2 murs. Là c'est sur je serais tranquille. Mais il est 2h du mat' et la nuit va donc être courte.

Je pars tôt le lendemain matin et là ! Bim vent qui a tourné à 180°, il est fort et pleine face. Je vais un peu en chier toute la journée.

Mais bon je traverse une grande lagune de sable blanc complément sauvage sauf à ses extrémités où des villes monopoly ont poussé. Mais cette lagune déserte est belle, les tortues viennent y pondre dans l'année.

Puis alors qu'il ne me restait qu'une petite dizaine de km, une douleur au genou survient ! Elle va s'empirer au fur et à mesure de la fin de parcours 😕. Bon on verra demain..

En attendant la priorité c'est de trouver une laverie parce que ça sent le chacal à bord du vélo !

J111àJ112
J111àJ112

Je sens mauvais (je chlingue même) je suis sale, mon sac est dégueulasse mes affaires sont sales. Là il faut vraiment intervenir^^. Je repère donc une laverie au nord de Pensacola qui pourrait me rendre des affaires propres. Parce que 6 j en autonomie ça devient critique.. je commence à donner des noms aux mouches qui voyage avec moi.

Me voilà donc dans cette laverie. Quelqu'un voyant ma galère à choisir la bonne lessive m'en file gratos ! Puis une fois la machine en route, il faut attendre évidemment et ça ça fait du bien ! Hop recharge, wifi, lecture, programme etc... Mon temps est toujours occupé de toute manière.

Et puis les gens viennent me taper la causette si bien que je trouve rapidement un endroit ou dormir chez une dame irlandaise nommé "Carmel". Puis une nana du même âge que moi me propose aussi une place avec option soirée au Downtown avant. Mais je dois dire que je suis vraiment mais alors vraiment naze, capoute, et puis j'avais déjà accepté chez l'autre dame alors tant pis.. 😀 c'est déjà trop cool.

Je vais pouvoir enchaîner avec une bonne douche et un gros dodo. Enfin.. Carmel est génial, mais il faut dire qu'elle a la Tchatche ! Elle ne s'arrête plus de parler, de parler . À un moment mon cerveau a décroché je comprenais plus rien et la voilà parti en monologue jusqu'à ce que je réussisse enfin à aller me coucher.. 💤

Le lendemain un bon petit breakfast dans le bide et Carmel me rajoute un gros goûter pour la route. Elle est vraiment trop cool !! C'était quand même chouette de discuter avec elle ! Elle a un fils du même âge que moi que jamais elle ne laisserait partir comme ça me disait-elle ^^ mais bon elle trouve le voyage top quand même ! L'Europe lui manque, l'Irlande lui manque, les Américains commencent à lui taper sur les nerfs ^^ ce que je peux tout à fait comprendre. Ah et son chat Toby (toi aussi t'as pleurer quand Toby meurt dans HP ?) est marrant aussi.

Du coup ici plein de choses rappellent les régions anglo-saxonne comme cette vieille théière ou encore ce bon vieil ours en peluche Paddington ! Elle en a plusieurs dont un original de 1960 qu'elle sort de son emballage pour me montrer.

Enfin voilà je lui fais mes adieux et route pour le Downtown de Pensacola et le musée de la navy (on se permet un peu de tourisme oui.)



Sur la route..😣 mon genou. Ç'est mieux que hier soir, mais la douleur est déjà là.. inch'Allah..

Je passe donc par le Downtown qui a gardé beaucoup de trace du passé Anglais. Certains quartier sont des répliques de ces belles maisons en brique super étroites, séparées par de petite ruelles bordées de lampadaire à la London. Très jolis tous ça !

La rue principale possède d'ailleurs plein de pub façon anglaise ou irlandaise.

Et c'est samedi, il y a marché de bricoles locales agrémenté d'un petit groupe de country, bien sympa aussi.

Et je file au musée que je vais avoir du mal à atteindre car en zone militaire. Et toute les route ne sont pas autorisées.

Mais j'y parviens et sans regrets ! Ça valait la peine de se faire mal. Il est assez incroyable. Le nombre d'engins qu'ils ont pu mettre dans leur hangar ! Et chaque appareil à son histoire ! Bref j'ai adoré !

Puis route me trouver un petit coin ou dormir. Un grage sur la route mais pas très en forme.

Et je trouve facilement un petit espace protégé ou je croise un chevreuil à l'entrée. Je passe le contrôle de ranger "vous ne pouvez pas dormir ici"

-oui oui bien sûr je vais juste manger devant le coucher de soleil.." 😏


Comme beaucoup de matin je me lève un peu plus tôt pour passer la borne ranger avant qu'ils embauchent. M'offrant de beau lever de soleil à chaque fois

J113
J113

Ce matin route pour l'Alabama !

Genou encore en vrac mais pas plus qu'hier. J'enchaîne belle piste cyclable entre mer et lac. Au final je finis par oublier la douleur et par profiter de la route. Aujourd'hui pas un brin d'air ! Et un grand ciel bleu.

"Tu vois, quand la mer elle est comme ça, on dit qu'elle est glassy, mais moi.. moi je dis qu'elle est glassy aussi !"

Et cette étape marque enfin la fin de La Floride ! (Bordel ce qu'il est grand cet Etat!). Et l'entrée dans l'Alabama ! (Paye ton vieux panneau d'accueil par contre, je suis hyper déçu !)

Et on continue la route jusqu'au bout de la lagune qui est longue elle aussi (bien 50 km). Avant d'arriver à Fort Morgan où je vais pouvoir prendre un bateau qui m'emmenera à "Dauphin Island". L'objectif étant ensuite de rallier Mobile pour prendre un bus jusqu'à New Orleans et reposer mon genou (qui n'aura pas empiré durant la journée).

Enfin ça c'était le plan de départ avant de rencontrer sur le bateau Adèle habitante de Houston qui part demain à la Nouvelle-Orléans et qui m'embarque avec mon vélo ! Elle est venu me demander où j'allais et voilà qu'elle fait exactement mon itinéraire. Ahlala cette bonne étoile est donc toujours là. 👆

Le beau temps vire au brouillard si bien que ça donne une ambiance fantomique sur le bateau genre à la "Pirates des Caraïbes".

Ce soir de nouveau un camping qui refuse mon hamac donc.. encore un petit carbet prêt de l'eau, ce qui me convient tout à fait car c'est pas cher. 😀 L'inconvénient cette fois c'est que je ne suis pas vraiment caché, et que du fait qu'il y est pétole et bien je refais chambre commune avec les mosquitos. Allez à demain !

J114

Ce matin je file donc au camping, au passage petite douche et je découvre la caravane tipi trop stylée d'Adèle. Elle se plie telle les caravanes hollandaises et une fois le vélo dedans: go pour New Orleans. Enfin avant une vieille dame tient absolument à me montrer son camping-car. Et ben quand je vois son style de camping, je n'aurai pas cru qu'elle et son mari partent en mars traverser le Mexique en moto ahah ! Ne pas se fier aux apparences n'est-ce pas ?

Caravane tipie d'Adèle
Caravane de la vieille dame qui voyage dans le monde en moto

Je n'ai pas vu le temps passer sur la route allant à la Nouvelle-Orléans. Il y avait pas mal de chose à dire sur les américains et l'ambiance du pays en ce moment.. Adèle me fait le guide comme lorsqu'elle m'a montré le fameux port de Bayou La Batre, port de pêche à la crevette d'où Bubba le pote de Forest Gump est originaire. Et ouais ! C'est ici que ça s'est passé ! Avec le célèbre Bubba Gump ! Tiens ça me donne envie de manger de la crevette, j'm'en ferais bien au barbecue, ou au citron, ou à l'ail, ou à l'avocat ou...

La ville de Bubba le pote de Forest

Et puis elle me montre les différents coins de New Orleans avant qu'on s'arrête dans un magasin de nourriture bio qu'elle adore. Et c'est vrai que je suis agréablement surpris. Du recyclage sérieux, du vrac beaucoup, une ambiance à la cool. Bref parfait cet endroit. Il recycle même les déguisements et autres babioles de mardi gras pour les réutiliser l'année d'après. Je voulais tout prendre dans ces poubelles (perruques, épée, frisbee) avant de réfléchir à où j'allais mettre tout ça. Du coup j'ai tout reposé. 😥

Ça me faisait un peu pensé à Darwin à Bordeaux (arrêtez y vous si vous y allez !)

Puis vient le temps des adieux lors desquels elle veut absolument que je goutte leur repas chaud. Elle me file 20 dollars qu'il me sera impossible de refuser pour m'offrir un bon repas plein d'énergie ! Je peux vous dire que je l'ai rempli la gamelle ! Je sais pas avec combien d'ingrédients mais je me suis pété le bide (oui des fois j'arrive à trop manger !)


Il n'y a pas que des pates (je vous vois venir) les vegetaux sont en dessous..

Et c'est parti pour la visite à vélo..

J'ai l'impression d'être dans une ville européenne à la vue des maisons, des rues beaucoup plus étroites, du nombres de bars ! C'est cool ça change beaucoup, ça fait plaisir. 😀

Les rues sont très animées, le quartier français résonne de musique jazz et autres mélodies, les restes de confettis du carnaval retracent le parcours des chars et enguirlandent les arbres des avenues.

C'est un chouette endroit. Maintenant il fait nuit je dors à l'auberge de jeunesse ce soir (j'avais un couchsurfeur mais j'ai galéré à le contacter donc je le rencontrerai demain)

Mais la guesthouse (auberge de jeunesse) est cool hyper accueillante à l'inverse de celle de Miami que j'avais faite. Parfait pour se poser un peu, tenter de planifier le prochain itinéraire etc..

Allez bonne nuit ! Et bravo à Marie Martinod 👏 qui a brillé sur le Halfpipe ! J'ai réussi à voir un bout des JO pour une fois !

J117àJ119

Nola c'est comme ça qu'on appel la Nouvelle Orléans, ou New Orleans.

Ainsi je me réveille dans cette chouette auberge "NOLA Jazz House" qui offre le petit déj! On nous a fait de la pâte à pancakes et mis à disposition un appareil à gaufre. C'est un moment bien sympa que je partage avec un américain, deux brésilien (un plan de plus sur Rio ;p) et un Japonais. Vraiment top cette auberge. Peu de monde, amenagée comme une maison qui donne l'impression de vivre en coloc. En plus les nanas qui s'occupent de ça sont grave cool!


Terrasse de l'auberge

Mais il faut partir découvrir cette ville qui cache son charme un peu partout.

Sur la route je vais passer devant le Superdrome. 🏈 Impressionnant par sa taille, je ne pourrais pas rentrer dedans mais tout autour des panneaux retracent une partie de son histoire. Comme par exemple les victoires du club juste après Katrina et la construction de nouvelles infrastrucures tout autour signe d'un renouveau, d'une Renaissance.

Ensuite en passant par le Dowtown ou quartier d'affaire, je descends dans le Frenchquarter! Ou vieux carré Français. Le centre historique de la ville. De belles maisons, quelques monuments, des calèches dans les rues, de gigantesques cafés où se joue du Jazz, des artistes de rue et des bars et restaurants animés de musique également. Bref il y a pas mal de vie dans ce quartier. Ensuite quand on le continue on arrive dans des rues en diagonales où l'ambiance est beaucoup plus routs! Toutes les résidences qui s'en suivent le sont aussi ce qui donne des ruelles pleins de couleurs!

D'ailleurs au niveau architecture à Nola c'est surtout de looooongues maisons. Elle sont bien plus longues que larges.

Et puis la Nouvelle Orleans c'est le berceau du Jazz dont émergera un certain Louis Amstrong.. 🎷🎹🎸🎺

Justement je parcours les rues et je passe devant l'administration du New Orleans Jazz National Historical Park. Et j'entends de la musique. Je rentre, je m'assois avec tout le monde. Un artiste de jazz est en train de jouer avant de s'arrêter et d'expliquer à sa petite tribune le morceau qu'il vient de jouer et celui qu'il jouera ensuite. En fait il retrace l'histoire du jazz par le jazz. C'est très intéressant (bien que je comprends pas la moitié de ce qu'il dit)

Curieux je vais rester jusqu'à la fin. Je suis très impressionné par ce qu'il joue tant ça à l'air technique !

Et puis je vais continuer de parcourir la ville jusqu'à la nuit tombé où je vais retrouver un couchsurfer Christophe, un français qui vit là depuis six ans qui a bien accepté de vouloir m'héberger. Il habite dans une de ces maisons tout en long lui aussi, c'est drôle de voir ça de l’intérieur.

Le feeling prend vite, il est bien cool! si bien qu'on pars vite rider à vélo NOLA de nuit car il a quelques coins sympas à me faire découvrir avant de finir sur une bonne bière bien entendu! qui nous feras rentrer taard, je me suis couché à au moins minuit dix! Bonjour comment j'étais fatigué!

Mais bon moi le lendemain ce fut grâce mat'. Mais pas Christophe qui partait retrouver ses élèves.. en tout cas il m'a filé plein de bonnes adresses qui me feront découvrir encore de nouveau recoins de New Orleans.

Tous le monde m'a dis de prendre un po'boy ici. Alors je suis allé à la meilleure adresse de la ville. C'est en fait un simple sandwich dans du pain type baguette (chose rare ici) avec ce que tu veux dedans. mais voilà, sans rien d'exceptionnel.

Et en me promenant je tombe sur une fanfart. Cela me permet d'avoir un petit aperçu de ce que peut être ce carnaval si réputé!

Et puis le soir je retrouve Christophe pour manger des huîtres grillées! Pendant l'happy hour tu peux avoir une douzaine pour 3€! Oui bon mais nous on a pas trop géré on est arrivé 5min après --'. Mais c'était pas mauvais! J'ai même très bien aimé !

Enfin nous bravons les rues animés du downtown le quartier bourbon lieux pour faire la bringue a prix fort !

On retrouve ensuite les quartiers bonne ambiance du French quarter où se joue toujours quelques concerts.

Ah et aussi j'ai pas bien compris c'est quoi mais ici ils sont pas mal branché vaudou. C'est tiré des croyances africaines et donc répandu par les anciens esclaves. J'ai l'impression que ça célèbre pas mal la mort, le satanisme etc... Enfin ça l'air assez glauques leur trucs.. pas mon délire..


Puis vient le dernier jour a la Nouvelle Orleans où je vais sur les traces du ravage de Katrina. 🌪 En effet plus a l'Ouest se trouve des quartiers résidentiels qui ont énormément subit l'ouragan. Aujourd'hui sur une petite concentration, une partie du quartier à été reconstruite. D'ailleurs remercions Brad Pitt car 4 ans après le passage de l'ouragan Katrina il y fait construire par le biais de la fondation "Make it Right" de nouvelles maisons écologique sur pilotis pour les habitants en laissant libre de créativité des architectes renommés. Finalement la plupart des habitants aussitôt propriétaire vont revendre leur maison pour quitter New Orleans.

Le quartier est donc assez étonnant si bien que si l'on ne vas pas plus loin on penserai que tout est redevenu a la normal. Mais on tombe rapidement sur des terrains où il ne reste que les fondations. La végétation pousse petit a petit par dessus. Et on voit encore beaucoup de groupe communautaire ou d'association œuvrer à la reconstruction de la Nouvelle Orléans qui est très loin d'être terminée.. il semble toujours attendre l'aide d'un certain mr Bush.. tient donc!


Passage de Katrina
Maison Brad Pitt

Enfin je prends le passeur ⛴ pour aller regarder NOLA depuis l'autre rive. Je tombe sur un tournage !

Et puis retour vers le downtown. Car j'ai un bus a prendre

Finalement à la station de bus il refuse de prendre mon vélo. Aussi il refuse d'annuler mon billet. Je dois le faire moi-même par téléphone. Sauf que le miens ne marche pas aux Etats-Unis. Je leur demande donc de l'aide ce qui me sera refusé dans la seconde. Je garde mon calme longtemps, longtemps.. et je finis par m'énerver!(comme tout être humain je peux craquer) Je suis alors raccompagné a la porte par la sécurité..

Je dormirai de nouveau chez mon pote français cette nuit.

Je prends un billet le lendemain chez une autre compagnie qui cette fois-ci acceptera mon vélo. Enfin j'ai quand même stressé jusqu'à la monté dans le bus. 🚃

Go au Texas! On part voir les cowboys ! 🐂

J120àJ121

J'arrive donc à Houston en pleine forme avec mon fidèle Fila.

Wayne un couchsurfeur m'a indiqué un musée gratuit à aller voir qui est très intéressant m'a t-il dit. Alors j'irai. Mais je vois aussi qu'un parc longe une rivière alors allons-y !

Ami skateur (#max), je suis sûr que vous aimeriez vu la profondeur de ces bowls

Et bien ce skate park et l'entrée du parc, et ce sera fort sympathique de s'y balader.. "oh une petite couleuvre !"

Et là ! Que vois-je passer: des roulottes et des cow-boys ! J'aurai vu ces fameux cow-boys! Genre Django, les huit salopards tout ça tout ça les mêmes ! Assez dingue de les voir apparaître comme ça. Tandis qu'ils étaient arrêtés, l'un des cow-boys a jeté son regard vers moi (j'ai cru qu'il allait dégainé !🔫 #blague). Puis avec son chapeau m'a fait une salutation digne d'un vrai cow-boy ! 😯 Trop fort !

Et donc je suis allé dans ce musée. Alors oui il avait quelque chose de spécial dans son architecture, mais quand je suis allé dedans je suis d'abord tombé sur de l'art abstrait (💭🐦quot;"qu'est ce que je fous là..") et puis au fur et à mesure je finis par tomber sur des œuvres un peu plus compréhensibles et enfin un peu de reliques antiques pour finir sur quelque chose de vraiment intéressant (pour moi inculte).

Et puis je vais chez Wayne ! Lorsque j'arrive je le vois très brièvement, mais il me met vite à l'aise dans sa maison remplie de bouquins qui débordent des étagères. Il repart aussitôt et je fais mon tour de ronde pour découvrir où ai-je bien pu tomber.. et bien au vu du nombre de guides de voyages, de récits et de cultures de tous horizons, je suis bel et bien chez un voyageur professionnel hors-pairs ! Je ne perd pas beaucoup de temps pour me plonger dans tous ces magasines de voyages. Je fais défiler les paysages les uns après les autres.. je mange et puis je vais me coucher encore plus déterminer à continuer de découvrir cette belle planète. 💤💭🌎


Bouquins de voyage (et encore y'a pas tout!)

Le matin, Wayne est là et m'a préparé le breakfast ! Bien garni en plus un régal ! Il a acheté plein de choses pour me recevoir dont du pain et du fromage forcément 😉 il connait ! La France, il y est allé plein de fois. Et il adooore Bordeaux ! Tient donc. 😀

Et je découvre donc ce médecin maintenant professeur qui à l'air au début réservé, puis qui devient très intéressant sur n'importe quel sujet abordé. Cet un homme avec énormément de culture comme je n'en avais jamais vu. Tout est passionnant avec lui. Il a plein d'anecdotes sur tout. Bref une rencontre assez incroyable !

Puis il part travailler et moi j'aimerai aller voir cet énorme complexe de Rodéo à Houston car il s'y prépare le livesstock show and rodeo un événement où il présente le bétail comme au salon de l'agriculture avec des compet' de Rodéo et des concerts.

Finalement je tombe sur les championnats du monde de Bar-B-Q🍖😑. Mais bon ambiance bottes et chapeaux très Texan donc on reste dans le thème. Et surtout: bar-b-q gratuit à volonté !!!!!! 🤗

Je ne verrai pas grand chose du reste et il ne reste plus beaucoup de place pour l’événement de Rodéo qui est assez coûteux et qui ne commence que mardi. Alors je file au muséum d'histoire naturelle de la ville.

Entre temps je passe au centre d'un autre quartier ou s'élève des buildings qui ne sont en fait que des hôpitaux. C'est le plus grand centre hospitalier du monde parait-il et c'est vrai qu'il est incroyablement gigantesque !! 🏥

Et le musée d'histoire naturelle..

Quelques parties très intéressantes notamment sur la faune que j'ai rencontré durant ce périple aux États-Sud. Ou encore les différents minéraux qui prennent des airs de joyaux à la lumière !

Le reste un peu moins (surtout pas le musée sur les hydrocarbues et gasochistes qui vente leur merite.. pfff...)

Et peu de chose sur l'histoire des Indiens. Si ce n'est quand même une histoire sur l'une des raisons de leur disparition: Indirectement en les privant volontairement de leur principale nourriture : le bison. Des abattages massifs dans les prairies vont finir par avoir raison de l'espèce qui disparaîtra définitivement de la région, ce qui impactera les indiens qui mourant de faim seront contraints de se rendre, ou pas.. 😔

Et en repartant je passe dans un grand parc où je vois des centaines de jeunes portable à la main tête sur l'écran qui avance dans toutes les directions 🤔

Ah d'accord! Au look de certains, je fini par comprendre que ce sont tous des dresseurs de pokémons !!!

◓ ϞϞ(๑ ⚈ ․̫ ⚈๑)∩

Incroyable l'engouement que "Pokémon Go" a pris ici. Mais en fait je tombe peut être sur un événement spécial semble t-on me dire. Enfin voilà ça m'a fait bien rire de les observer, surtout que les types sont suréquipés pour chasser le Pokémon !! 3 à 4 téléphones fixés sur le bras directement relié à plusieurs batteries dans le sac ! Ce sont des professionnels de la capture de Pokémon ici moi je vous le dis ! On est des petits joueurs nous européens ! (Et je me moque pas hein, je pourrai être pareil ^^ ! )



Le soir Wayne m'emmène au cinéma ! Mais avant on va manger mexicain car il faut que je me prépare à la suite. 😉

Première fois que je vais voir un film tout en anglais: "Darkest Hour" sur Winston Churchill. Bon j'ai jamais compris les blagues de ce bon Winston, mais j'ai compris le film. C'est déjà ça !


Glace après cinéma devant patinoire

Lendemain pluie. je reste préparer la suite du voyage car j'ai acheté une carte de l'Amérique Centrale histoire d'y voir un peu plus clair !

Et à midi j'ai rendez-vous dans une pizzeria avec des amis à Wayne. Il était parti le matin jouer de l'orgue à l'église. Donc quand commence le repas, on me tape l'épaule. Je ne comprend pas et "oh oups sorryy !" .. J'oubliais d'attraper la main de mon voisin pour la prière du repas 🙏. Alors on a remercié le seigneur pour ce repas. Moi j'étais plutôt d'accord pour remercier Wayne de m'offrir le repas m'enfin..

Et l'après-midi atelier cuisine ! Énorme pression sur mes épaules puisque je dois cuisiner pour 3 invités de Wayne ce soir ! Dîner au chandelles, on sort les belles assiettes et tout et tout. D'abord un premier souffler qui sera une réussite ! Incroyable. Et ensuite c'était hyper complexe. Je ne saurais pas décrire ce que j'ai fait mais en gros j'avais une sorte de machine pour cuisiner de la viande sous vide que je devais ensuite faire griller puis mettre dans une pâte feuilletée à la sauce champignons tout en suivant une recette en anglais.. bref gros chantier à la cuisine.

On est juste en timing mais finalement les invités arrive et il ne reste plus que 5 min de cuisson au four. C'est bon on est dans les temps !

Enfin.. les inviter arrivent et en toute logique on se présente et on se met à discuter, à discuter et.. 🔔🔔🔔🔔 alarme incendie qui s'enclenche, four enfumé. Bon ça va juste le dessous qui a un peu cramé...

Puis d'autres personnes arrivent dans la maison, je me dis tient on a plus d'invités que prévu ? Je vais pour le serrer la main avant de comprendre que les pompiers 🚒 viennent de débarquer dans maison 🙄 oups ! L'alarme envoie direct un message à la caserne..

Bon allez le repas peut quand même commencer et les 2 amis de Wayne s'avéreront juste géniaux, décontractes et hyper sympas !

J'aurai le droit une Nouvelle fois à la prière. Amen. Et aussi à la question:

-tu es chrétien ?

-euh non, mais je suis baptisé !?#reponseidiote

-tu es protestant alors ?

- euh.. non plus

-tu es quoi alors ?

-euh.. nothing ?

-oh 😊

Oups. Mais on en rigolera bien ^^ parce je suis en face de personnes vraiment chouette, ouvertes d'esprit. Je pensais pas passer une aussi bonne soirée :D mais qu'est ce qu'elles étaient passionnantes et marrantes malgré les péripéties de cuisine. Tout le monde a trouvé ça délicieux (mais je soupçonne que c'est pour me faire plaisir ^^)

Demain je ferais un dernier breakfast encore très copieux et très bon préparé par Wayne et puis un dernier tour dans Houston pour visiter l'Université de Rice qui est gigantesque ! Des stades de football américain aussi grand que nos stades de ligue 1! Et des pièces immenses présentent les différents cursus étudiés ici comme dans un musée. C'est très impressionnant.


Et puis je fais mes adieux à mon très bon ami Wayne qui veut absolument que je revienne au Texas découvrir ce que je n'ai pas eu le temps de voir ! Et qui veux ouvrir un restaurant avec moi aussi (je suis sûr que c'est encore par politesse ^^). Quel personnage incroyable. Il m'aura été d'une grande aide. Vraiment top ! Il me dépose au bus avec mon vélo que j'ai emballé tel un professionnel du packaging comme toujours ! Avec des bouts de cartons récupérés (ici dans une literie) #zerodechets


Voilà je suis désormais dans le bus pour de nouvelles aventures. Direction la ville de Zorro d'après mon papa.