Carnet de voyage

Guide Leroux-tard

183 étapes
30 commentaires
1
Le guide qui vous emmènera partout, n'importe où, n'importe comment. Et les anéctodes qui vont avec.. [J-2 du départ] "Allo Maman! euh.. j'ai perdu ma Carte bleu.."
29 octobre 2017 au 5 septembre 2018
312 jours
Partager ce carnet de voyage
J-10

Checklist que je prépare depuis le début de l'été, et voilà enfin que je l'utilise pour remplir mes bagages!

On approche vraiment du jour J!!!

Un Sac pour l'océan, un sac pour le continent

Votre circuit individuel en France, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
J-1

Après avoir quittez mon nid des Sables d'Olonne, je suis rester en stand by à Bordeaux où tous mon team était là pour m'aider à me préparer, enfin Simon était là quoi 😉

Une semaine qui m'a permis:

  • de rattraper une partie de mon retard de 4 saisons sur walking dead
  • de me retourner la tête à la fête foraine de Bordeaux
  • de perdre ma carte bleu
  • de voir Bordeaux au nouveau stade perdre 2-0 contre Monaco
  • Surf à Lacanau

Enfin voilà, je suis quand même Méga Ready!!! :D Vamos a Madrid !!!

[Départ de Bordeaux dimanche 29 Octobre 10h]


J1

C'est le jour J !!!!!!!!! Début de l'aventure!!!!

Départ avec de sympathique covoitureurs 👍

1ere étape à Madrid entre 2 covoits 🇪🇸

Le voyage démarre donc avec visite de la capitale espagnol de nuit et un dodo dans une chouette auberge de jeunesse 😀

Bon ça en étonnera plus d'un mais je me rends compte que je suis plutôt pas très bon en Espagnol... Je comprends pas ce que les gens disent🤔


Enfin voilà demain visite de Madrid de jour et Covoit pour Cartagena 🚘

Starting bloc
Palais royal
J2

Visite de Madrid de jour, mais un lundi beaucoup d'établissement de fermé :/ . C'est pas grave, on a vu de jolie chose quand même 😀


15h covoiturage! Bon pas de réseau plus de wifi, mais José m'a trouvé quand même pour m'emmener à Cartagena avec 2 autres Covoit espagnol fort sympathique.( En même temps je comprend rien..) non on a réussi à bien dialoguer quand même !

Ce soir je fais mon premier couchsurfing! #firtstime #depucelage

Et ben encore tombé sur quelqu'un de fort sympathique. C'est cool! Je vais pouvoir dormir tranquille serein avant j'espère de pouvoir retrouver l'équipage demain. J'ai vraiment hâte de mettre les pieds sur le bateau ⛵ ça sera un sacré soulagement 😃

Policier devant le musée du prado
Madrid !!!
J3

Réveil paisible chez Gloria et ses amis le chat et le chien. Petite douche et c'est partie pour découvrir Cartagena...

Je tombe tout d'abord sur la base navale de la ville qui semble assez importante. Tout est fait de orange ici (ça plairait à Itiwit!)

Un port naval, un port de plaisance et un port de commerce dont on se rendra mieux compte de la dimension une fois tout en haut de la vielle ville.

Dans cette dernière, je découvre un ancien théâtre Romain en restauration encastré dans une ville qui semble tombé en ruine à son tour.

Puis au fur et à mesure que j'avance je vais tombé sur d'autre vestige Romain.

Bref de belle surprise donc à Cartegna qui grâce a un peu de relief cache bien des surprises.




Et là je me connecte au wifi et et Hallelujah !!!!! Le bateau arrive!

Je file chopper mes affaires chez Gloria, je redescends au port voir le bateau arrivé, mais ça sera dans une rue que je retrouverai Tanguy et Max en quête alors d'une laverie. Parfait ! Je rejoins ensuite Raph et Kevin et je n'ai plus qu'à m''installer dans le bateau, apéro dodo et demain réveil 6:00 pour mettre les voiles.. enfin !! 😀🙃

J4

6:00 réveil tonique à bord, tous le monde est au taquet! Il fait encore nuit, il pleut des trombes mais c'est parti..

Journée Génial, finalement du ciel bleu et un vent portant vont s'installer pour toute la journée ! Manque plus qu'un peu de dauphins pour rendre ça parfait! Ah mais que vois-je?.. 🐬🐬🐬

On loupera quand même une belle prise d'après Raph qui a vu un beau morceau sauté de l'eau avant que la ligne ne lâche..

Pas très grave, on se fait de bon petit repas ici quand même

J4
nuit


Nous sommes 5 à bord et il va falloir organiser les quarts de cette nuit qui seront de 2 h chacun (quart*=relai de ceux qui dirige et surveille le bateau). Je vois un jeu de fléchettes et la solution est alors toute trouvé. À chaque partie le gagnant décide de l'horaire. #coloccrozontoimemetusais

2h45, vlaaaaannn!!! Éjecter dans la cuisine, je crois que le pilote auto a laché

J'ai pas beaucoup dormi, ou pas du tout même 😵. Le vent à du monter cette nuit et ça paraît être la guerre à l'intérieur, le bateau se balance de droite à gauche et plein de bruit encore inconnu résonne de toute part du coup sans voir ce qui se passe, difficile de se dire que tout va bien sur le pont et difficile donc de s'endormir paisiblement. Mais bon, 3h c'est mon tour de quart, allons voir comment ça se passe

..

Finalement vent arrière et 25 noeuds dehors et une lune qui éclaire toute la mer, c'est beaauuuu. Je fais un petit départ au lof qui réveillera tous l'équipage (sauf Pepito) et hop ça y est j'ai le bateau en main et tous se passera à merveille ✌quelque gros bateau à éviter et quelques dauphins qui viendront me tenir compagnie toujours sous cette ambiance lunaire

Je vais réveiller Raph pour la suite et me coucher cette fois-ci plus sereinement ayant un peu plus pris confiance dans le bateau et dans l'équipage 😀

Voilà c'était ma première nuit sur le bateau 🌌

Le jeu de fléchettes
J5

Levé de soleil ce matin, une 30aines de Dauphins se joignent encore à nous faisant toujours le spectacle.

Le vent va tomber tout au long de la journée jusqu'à devoir mettre le moteur. Journée rangement, film, lecture, repos pour tous le monde




On arrive à 23h à Puerto de Banus sous un arc-en-ciel de Lune.. bonne nuit 🌃

J6àJ7

Un genre de petit saint trop ici, les places de parking sont occupés par les Maserati, Ferrari, Porsche... Quelques gros yachts comblent donc les pontons de la marina.

Bref sinon on a pas grand chose à faire ici alors on s'attarde à donner un peu de nouvelles avec le wifi, à réparer.. à tenter de réparer du moins les petites choses qui marche pu etc..

Moment de vie à quai et à terre

Ce soir on va quand même sortir par curiosité et demain départ 8h30 pour Gibraltar

Et puis changement de plan ce matin, tous le monde n'était pas opérationnel à partir 😂

On va plutôt aller se ravitailler de fruit et légume au marché et faire nos grosses courses pour l'après Gibraltar.

Bon ça sera pas le marché du siècle seulement une étale de fruits légumes et tous le reste de chinoiseries. Mais ça dégourdis les jambes.

Enfin ravitaillement en grande surface et nous voilà fin prêts pour quelques semaines

Départ dimanche matin pour Gibraltar, essayons de quitter cet endroit une bonne fois pour toute ! #tryagain

J8àJ10

Navigation au près dans 15 noeuds avant de finir au moteur pour arriver à ce célèbre rocher de Gibraltar. 🇬🇮


Ici on doit récupérer la carte sim qui permettra de faire fonctionner notre téléphone à Iridium (téléphone satellite) car en fait il y a eu un petit couac avec ça. Mais en arrivant le colis n'est toujours pas là et on apprends finalement qu'il arrivera le 9 ce qui nous bloque donc au port à moins de trouver une autre solution.. affaire à suivre


Bref donc on a du temps et on en profite pour changer notre feu de mat (sécurité++), changer nos enceintes (confort du barreur ++), acheter pleins de matos de pêche (nourriture ++)

Pour ça on va faire un petit tour côté espagnol ce qui nous fait carrément traversé la piste de l'aéroport ! Dément !!

On ce permet aussi une petite visite de Gibraltar territoire où l'empreinte de l'Angleterre est bien présente (bus, cabine etc..) ah par contre on roule quand même à droite !

REPRISE DE LA SAISON TRAIL 🏃

J'ai trouvé un copain pour me suivre! Du coup avec Raph motivation pour grimper en haut du rocher et même rallongé un peu la distance.. ce qui donnera une bonne sortie de 2h30 vraiment top cool entre panorama, vestige de la grande guerre, singe, cargo, Afrique etc...

Ça promet pour les prochaine étapes✌




J11àJ16
J11àJ16

Nous avons eu de bonnes conditions pour passer Gibraltar, avec 15noeuds de NE. Bon on a quand même mis un peu le moteur car fait surprenant: le détroit L'océan Atlantique se vide en continu dans la mer Méditerranée impliquant toujours un courant de face si l'on va d'Est en Ouest. Néanmoins en fonction des marées de courant est plus ou moins fort. Mais Jami comment en est on arrivé là ?"

"Et bien Fred c'est très simple, le taux d'évaporation de l'eau de la Méditerranée est xfois supérieur à l'Atlantique du fait de sa température général plus élevée. De ce fait elle se vide beaucoup plus vite que L'océan créant une différence de niveau d'eau entre les 2 qui vont générer un courant.

Sinon 4 jours de navigation sportives entre 20 et 30 nds sous un ciel toujours bleu 😎

Beaucoup de mal à dormir la première nuit pour tous le monde et donc pour moi. Le bateau résonne de toute part, des empannages improvisés ont lieu faisant tout basculer dans le bateau. Cela provoquera une légère casse au niveau du charriot de GV (Grand Voile)

La nuit suivante a été nettement meilleure! On a bien glissé dans les surfs jusqu'à 14.40 noeuds!!! (Official Calou record). D'ailleurs cette nuit à aussi été magique pour le magnifique ciel étoilé qu'elle nous a offert. Un festival d'étoile filante et de météorites (c'est la même chose ? 🤔)


Ah et aussi on a enfin pêché!!! 💪🐟

Une belle dorade corifène! Ca fait plaisir en bouche 😋 (la photo plus tard..)


Finalement nous ne nous arrêterons pas au Maroc du fait des conditions de mer un peu trop agité pour un port réputé pour sa houle et ces spots de sports de vague Du coup on file direct aux canaries.


Sur la route nous aurons rencontré plusieurs bancs de dauphins, des fous de bassans, quelques sternes et une mésange qui fera son dernier somme sur le bateau car achevée de son long voyage.. :/

Nous c'est seulement une première étape de cette traversée qui se termine, et on se demande bien à quoi va bien ressembler la traversée de l'Atlantique.. en tout cas il va me falloir plus de bouquins ^^

Voici quelques photos de moment de vie pendant ces 5 jours à bord de Calou




Là on vient tous juste d'arriver à la Palma l'île la plus à l'ouest des Canaries. À Santa Cruz plus exactement et j'espère qu'on va pouvoir profiter un maximum de ce nouvel endroit au haut reliefs.

J17àJ19

Peu de temps après notre arrivé à Santa Cruz de La Palma le soir, nos voisins de ponton sur un alubat nous font dons de leurs cartes des Canaries. Très sympa! Du coup ni une ni deux on se plonge dedans à la recherche d'aventures en randonnée pour découvrir cette île.

La messe est dite, départ demain 10h depuis la ville coloré de Santacruz.


Start au niveau 0 depuis notre bateau, un petit arrêt en ville pour se ravitailler et c'est parti pour 15km et un peu plus de 2000m de dénivelé pour cette première étape.


Départ

On passe par quelques petits villages avant de rentrer dans la forêt de pins pendant laquelle nous traversons les nuages. Une fois sorti nous voilà devant une mer de nuages surplombée par d'anciens volcans.


La montée est raide mais on fini par arriver vers 17h au refuge qui offre un panorama exceptionnel sur l'île

Le couché de soleil n'en sera que plus magique !! 🌄


Le feu est allumé et on va enfin pouvoir se débarrasser de nos patates et légumes et se remplir le bide avec avant une bonne nuit de sommeil... J'ai dis "bonne"? Ouai non pas vraiment on avait prévu les hamacs, mais il fait quand même 5C° la haut la nuit donc on opte pour le planché bois du refuge.. et là il n'y a pas vraiment de bonne position pour dormir, le secret c'est justement d'en changer toute les heures... sale histoire.



Au réveil, le ciel est entièrement dégagé pour notre plus grand bonheur! Un bon petit déj, café et c'est parti direction le sommet avant de descendre de l'autre côté de l'île

Pour la petite histoire: 'au départ le plan était de faire un allé-retour pour retourner au point de départ, mais finalement au refuge on decide tous de traverser l'île sans savoir s'il il est vraiment possible de rentrer en bus ou en stop une fois de l'autre côté. Genre le bon plan à l'arrache qui me plaît!


18km à faire jusqu'au plus haut point du cratère tout en restant sur une arrête tout le long offrant des panoramas d'un côté et d'autre. Au bout se trouve plusieurs observatoires (télescopes)

les premières douleurs font leurs apparitions mais le rythme reste bien soutenu. C'est vraiment une super équipe, je prends mon pied!


"Roque de Los Muchachos - 2426m"

l'objectif est atteint. Il y a bien plus d'une dizaine de Dôme d'observatoire ici. 🔭 En effet c'est l'un des points du monde où la visibilité y est la plus net. Le relief très abrupt empêche la montée des nuages, il y a très peu de pollution lumineuse car les villes sont éloigné et sous les nuages, et pour arranger le tout les municipalités régulent fortement leurs éclairage la nuit pour éviter d'accentuer cette pollution lumineuse. Et ça proximité avec l'Europe en fait donc un lieu idéal pour y étudier les étoiles. Chaque télescope permet d'observer quelque chose de différent et c'est pourquoi ils sont nombreux. C'est le soir même dans un bar de Santa Cruz que l'on a rencontré par hasard une française qui travaille justement dans les étoiles🌌. Elle a pu éclairer notre lanterne..


On ammorce ensuite une longue descente direction Tazacorte qui finira de nous achever dos, genous et pieds. On change peu à peu de paysage et c'est au niveau des nuages bien bas ici que nous retrouvons la civilisation.

Un beau couché de soleil cette fois sous cette couche nuageuse et 3km avant la fin un bar à côté d'un arrêt de bus nous fait signe de venir et d'aller boire une bière le temps d'attendre le car 😉

Il fait maintenant nuit et nous rentrons cassé de notre périple en bus à 4 (le 5ème s'est arrêté au sommet et a fini en stop).

On devrait bien dormir ce soir..


Sinon faune et flore grosso modo on a vu quelques faucons, des éperviers, des énormes corbeaux, des pins des Canaries, du pavot.. et quelques roches gravées

J20

Aujourd'hui 8 h de route vers Gomera. On va chercher un mouillage si c'est possible sinon ce sera San Sebastián de la Gomera

Sur la route nous apercevons d'imposant ailerons de mammifère marin noir à la tête bien ronde. Il s'agirait en faite de globycephale noir accompagné également de grand dauphins qui viendront jouer un peu avec le bateau

J21

Nous recevons un sympathique accueil de la marina, de quoi déjà donné le sourire en arrivant :D

Pour visiter une bonne partie de l'île, on décide de louer une caisse. 6 ou 7 tentatives plus tard, on trouve enfin notre bonheur 😀 rouuute!!

On nous annonce une île assez verte en son centre et aux paysages très diversifiés. Dès les premiers virages, c'est effectivement ce qui tend à paraître

San Sebastián

Nous traversons le parc national et sa forêt dense, nous descendons dans le village d'Hermigua jusqu'à une plage de galet noir coincér entre d'anciens vestiges en ruines


.. nous montons à pied le haut flanc d'une fine cascade, pour rentrer de nouveau dans le parc national et y faire un traditionnel pic-nique panoramique

Enfin nous continuons notre balade jusqu'à "Valle Gran Rey" une ville a l'extrémité d'une profonde vallée qui tombe dans l'océan avec à ses abords des villages construits sur le dénivelé.

Dans cette ville se mélange étrangement touristes chics et hippies. Ces derniers qui jonglent et dansent sur le rythme des flammes. Moment d'apaisement ça donnerait presque envie de faire du yoga! (Nan je rigole.. 😜)

J22àJ23

La bas nous espérons surfer et pouvoir faire un peu de rando, mais avant tout c'est le moment de se préparer pour la grande traversée


Sur la route, les grosses têtes noirs et rondes apparaissent de nouveau mais cette fois-ci elles se montrerons un peu plus curieuses en passant sous l'étrave du bateau. Nous sommes ainsi certain que ce sont bien des globycephale noir que nous sommes en train d'admirer. Mi-dauphin, mi-baleine ils se baladent par dizaine (sur la photo une mère et son petit)


Direction mouillage au sud ouest de l'Île très sympa avec petite baignade du soir. On se met bien!


Et le lendemain la galère, on se fait balader de port en port pour pouvoir faire notre révision sans succès. Et quels ports! Grosse marina entièrement privatiser pour les jets et autres excursions à moteur, des barres d'immeubles toutes aussi moches les unes que les autres.. bref on est un peu mal tombé et on perd un peu notre temps dans ce coin,

Pour couronner le tout le fil de la canne à pêche déroule, on pense avoir un poisson au bout avant de voir le fil qui partir en l'air avec un cerf volant en forme d'oiseau au bout... Ouai c'était pas un cerf volant mais bien un goéland. Hameçon dans le bec on tente de le ramener jusqu'à ce qu'il parte à 90° le fil dans l'heolienne. Chance pour lui, l'hameçon va bien se décrocher quant à Raph il passera une bonne heure à démêler les noeuds dans l'heolienne

mais le mouillage du soir sera de nouveau sympa et après plusieurs coup de fil, on aurait trouvé des solutions à Santa Cruz.

J23
soirée

C'est le départ de Kev (le rasta blanc des photos). Embarqué au Baléares il nous quitte sur Ténérife après une petite journée à parcourir l'île en moto.

À bord il était cuisto, apprenti boulanger et photographes. Et un chouette type surtout !

Merci Kev!

Voici certaines des très belles photos qu'il a prise... 📷 🌄🌅




J25

On décide aujourd'hui d'aller se balader dans Ténérife en voiture et de pourquoi pas se faire une petite rando vers le Teide (mont le plus grand d'Espagne)

On a eu la mauvaise surprise d'apprendre que pour monter les derniers 200m avant le sommet , il fallait réserver à l'avance.. très à l'avance (prochain créneau en mars). Alors ben ni une ni deux on décide de le tenter quand même ! 😎

C'est un peu loin, on décide donc de louer une voiture... Rebolotte l'agence face à une imprimante en panne, 1h d'attente. On perdra encore 30min à trouver du gaz. Mais à 1h on est enfin sur la route.

Il y a un téléphérique qui monte à 200m du sommet mais c'est un peu cher donc on préfère faire la route à pied. On gare la voiture, puis plutôt que de gagner le point de départ du sentier, les gas préfère couper à travers. Je commence à comprendre que le hors piste c'est un peu leur truc ^^ nous voilà seul dans un désert volcanique à nous repérer au seul fait que tant qu'on monte c'est qu'on est sur la bonne route.

En effet une bonne heure plus tard on retrouvera le sentier.

On arrive d'abord à un refuge où la question du demi-tour se pose. Mais après réflexions et se faisant déjà tard, l'idée émise est qu'il n'y aura plus d'accès réglementé au sommet à cette heure là car le téléphérique sera fermé.

Donc une chance d'aller au sommet 🙋

C'est reparti et on arrive assez vite au téléphérique. Là un employé nous interpelle​.. il voulait juste savoir si nous avions l'intention de dormir la haut et nous autorise à monter! Parfait à ce moment là nous savons ce qui nous attends et on s'empresse d'aller au bout

Il fait un temps splendide, on aperçoit bien quelque nuages au loins mais pas de quoi nous gâcher la vue.. le spectacle est grandiose

On reste au sommet une bonne vingtaine de minutes mais il fait quand même 3,5C° et en short on se caille un peu les miches. Puis il est 17h30 et on aimerait bien arrivé en bas avant la nuit

S'en suit une descente en mode furieux, mais qui ne permettra en aucun cas d'éviter la tombé de la nuit. On a été un peu trop optimiste sur ce coup là 😅. Une frontale pour 3 pour terminer les 10 derniers km dans le noir, à l'aaiiise! (On dira pas ça dans la voiture ni le lendemain matin..)



J29

Toujours à Ténérife, nous avons fait nos provisions pour la grande traversée. Ainsi 4h de supermarché et lendemain la même chose mais à la "Cooperativa Mercado Nuestra Señora De África" un magnifique marché avec beaucoup de choix et de bon produits (viande, poissons, épices, fruit, légumes etc...)



Ensuite on a encore essayé de régler cette histoire de gaz.. 3 nouvelles heures de perdu ce jour là, 3 autres le lendemain.. résilier à devoir en acheter 2 nouvelles.. Elle en aura fait des kms pour rien cette bouteille!

Aaah 😀 samedi matin 1m20 , 13s vent offshore donc avec Raph on part en bus au Nord-Est de l'île pour faire un coup de surf🌊🏄

On cherche une première école qui n'existe pas, on tombe dans un mini surfshop qui nous propose la location à 50€ la journée pas moins et enfin on trouve une autre école de surf qui ne loue pas de planche. Temps de perdu on rentre un peu blazé encore une fois :/

J'espère vite trouver une bonne planche d'occaz pour ne pas être embêté la prochaine fois!


Dimanche 26 novembre:

Les prévisions n'etaient pas très bonne pour partir avant. Le vent est plein nord et même si nous décidions de partir au près, d'un côté comme de l'autre le vent tournerai de sorte de toujours nous écarter de notre route. Le plan est donc d'attendre que le vent tombe et la houle (lundi matin) pour tracer avec le moteur plein sud afin de passer cette dorsale sans vent et toucher enfin un peu de vent de travers voir vent arrière.. les prévisions même à un jour sont assez changeantes

On range, on nettoie, on rempli les réservoirs départ imminent pour 5 à 7 jours de traverser où nous ne serons de nouveau joignables seulement par Iridium (téléphone Satellite)

Hasta Luego las Canarias ! 🙋⛵

J30àJ36

Pas de vent pour le premier jour, on navique avec le bruit incessant du moteur et j'essaie de me souvenir à quoi ressemble une nuit sans moteur..

Sinon on a pêcher! Oui un takifugu! (Ou poisson globe)🐡 oui vous savez ce poisson qui se gonfle et qui quand tu le manges tu meurs 😲

Il est cuisiner uniquement au Japon par de rares professionnels qui ont une autorisation pour le préparer (il s'agirait quand même de pas faire mourir le client). Cela demande en effet une certaine technique pour éliminer le poison(la texodrine) contenu dans son fois et ses organes. Sinon c'est paralysie des muscles, pas d'antidote et crise cardiaque ou étouffement dans les 4 à 5h.

Petit flippe vous dirai-je quand j'ai lu ça.. mais tout va bien pour nous et pour le poisson aussi qui après une bonne séance de sport a retrouvé l'océan 🌊

Cette nuit annonce la reprise des quarts! J'ai enfin gagné aux fléchettes ce qui annonce une bonne nuit pour ma part 💪✌

Et quel était belle avec ce spectacle de lumière jouer par les planctons sur le sillage du bateau, "on navigue sur des paillettes!"


Le second jour rebelote..

Tu vois, quand la mer elle est comme ça, on dit qu'elle est glassyyyy.. et bien moi...

on a profité de la pétole pour nettoyer le speedo qui s'était encrassé au port (petite hélice situé devant la quille qui nous indique si on va plus vite que Gabart ou pas).

Et bien plonger par 4000 de fond dans le gros bleu "j'en avais le vertiiige!!!"

Et on a vu deux tortues aujourd'hui, tortue verte je pense 🤔




Et des dauphins évidement.. 😉 ceux là faisaient de sacrés bonds! 🐬 Et tous ça accompagné de belle lueurs roses de fin de journée

Après une nuit calme au clair de lune, ce sera une journée sans. À commencer par une baignade pour se rafraîchir de la chaleur. j'accroche un parbat à l'arrière du bateau qui nous permet de nous accrocher si besoin. Raph et Tanguy saute à l'eau, le bateau continue un peu d'avancer, les gas s'accroche au parbat, le parbat se décroche.

J'envoie un premier bout à Tanguy qui remonte dans le bateau on ramasse les lignes et on fait demi tour pour aller cherchez Raph tout seul au milieu de l'Ocean accroché à son parbat.

C'est bon tous le monde est de nouveau à bord.. Je regarde l'endroit où j'avais fait mon noeuds de taquet et je repense à cette scène dans taxi 3.. je me sens très con 😐 Les gas


En fin d'aprem obligé de mettre les voiles pour ne pas consommer d'essence ("Yes!"), on réussi à avancer entre 3 et 4nds5. Tanguy dirait que c'est bien pour la pêche ! Effectivement nous avons 2 departs de ler ce jours là mais que des échecs dont une dorade corifène qui aura touché le bateau avant de s'échapper.

Il faudra attendre la nuit pour que la partie devienne intéressante. Une première belle touche qui ne donne rien et une deuxième où l'on sort une orphie d'1m. Un poisson long avec beaucoup d'arrête mais bon en soupe paraît-il! Ensuite avec le spot je repère un banc de dorade qui glisse sous la coque du bateau et Tanguy me prête ça nouvelle canne (c'était son anniv le 23 novembre) pour faire une tentative. Bingo une dorade va se faire avoir. Voilà les quart de Raph et moi-même seront bien occupé à vider le poisson et à le préparer. Malheureusement au cours de la nuit le vent retombe à 0 et on rallume le moteur. Next time pour la pêche !

Second quart, sunrise 🔆


Aujourd'hui du vent de travers sous spi, on tape des pointes à plus de 6nds! Phénoménale !

Mer plate, le temps est clément pour se permettre une petite grillade de poisson frais au barbeuc. 🐟 ♨🍴

La nuit sera très éclairé par la lune. Sous spi sur mer plate cela donne une ambiance très paisible.. et c'est la première que je vais passer en short t-shirt. Il fait vraiment bon!

7:00 c'est l'heure de mon quart, Max est censé me réveiller, mais à cet instant il est en mode combat pour sortir un gros truc de l'eau! Et quel truc! On s'étonne de voir une grosse boule au bout de la ligne. Un bon gros calamar!



"Alors comment qu'on prépare ce truc??"

C'est une urgence, donc message satellite envoyer à papa et à Simon 😉 Réponse dans l'heure "merci!"

C'est parti pour la préparation avant que Max ne nous concocte ça..

Bon on a fait plusieurs expériences pour le cuire, et c'était pas un franc succès, il faudra qu'on pense à demander conseil au capverdiens

En ce vendredi 1er décembre le vent a fini par monter et s'établir autour de 12 15noeuds, on est grand largue sous pépin ça glisse bien (environs 6noeuds) enfin des vitesses convenables!

ETA (heure d'arrivé) prévu dans la nuit de dimanche à lundi.


Couché de soleil

Samedi c'était:

- plein de poisson volant

- moi qui trempe la cabine de Raph par son hublot

- le matelas de Raph qu'il a fallut récupérer dans l'océan

- un bon bord de spi largue dans 20 noeuds,

- un bateau pas fait pour aller vite, le halbas de tangon qui pète

-une touche de l'espace sans succès (pêche)

Voilà voilà

Levé de soleil

Dimanche en fin d'aprem nous apercevons enfin terre dans l'alignement du couché de soleil 22h arrivé à Mindelo sous une lune qui nous aura éclairé toute cette semaine pendant nos quarts 😀 dodo et demain on s'occupe de règler encore quelques soucis avant de profiter du pays.

J37àJ41

Et bien... Que d'émotions ici (rien à voir avec Jhonny). Je vais mettre du temps à raconter tous ça mais en bref, ça sera avant tout le lieu de belles rencontres..

Et pourtant.. des Canaries et en arrivant ici, les premières personnes à nous parler du Cap vert ne nous en peigne pas un beau tableau: "c'est vraiment chaud"" prenez un garde sur le bateau" "méfiez vous de tous le monde" "il y a eu des attaques aux couteaux deux jours avant qu'on arrive" "on nous a lancer des trucs sur le bateau pour partir" etc...

C'est assez bizarre en arrivant puisque nous arrivons dans une marina où plusieurs pontons reliés à un seul menant vers une seule entrée. De là un bar qui fait à manger et une capitainerie. Si l'on dépasse cette capitainerie on quitte la Principauté des blanc pour entrer au cap vert (et oui, un vrai poste de frontière)

Dépaysement total car à notre belle surprise, on découvre une ville au rues plein de vie, plein de couleurs. Ça y'est on vient enfin de quitter l'Europe.

On vient à Mindelo pour régler un problème de batterie, mais aussi parce qu'on est toujours pas sorti d'affaire avec notre bouteille de gaz (bah oui, ne réussissant pas à rechargé notre bouteille d'origine au canarie, nous en avons acheté deux autres petite pensant avoir leur adaptateur. Et puis une fois sur l'eau on se rend compte que l'adaptateur s'adapte pas bref... Rebelote)

Et la incroyable des le début tous se passe bien. Des types super sympa et une bouteille de gaz rechargé en une demi journée!

Ainsi avec Max on part ce perdre un peu les deux premiers jours pour essayer d'en découvrir chaque recoins. Au final plus tard on se rendra compte qu'on ne s'était pas suffisamment perdu et qu'on avait manqué certaine subtilité de la ville.r

Un soir on nous parle d'un petit bar nommé la bodeguita. Un type croisé dans la rue Mario un rabateur nous indique le chemin. Mais voyant qu'on s'enfonce un peu trop dans les ruelles, on décide d'aller ailleurs. Ce n'est que le lendemain qu'on décidera d'aller seul dans ce fameux bar! Et quel bar: tapas à gogo, accras de morue et j'en passe.. un délice.

Mais le plus improbables c'est ça : tout d'abord un grand type parlant très bien français se présente sous le nom de "Calou".. là on bloque.. 'tu rigoles comment tu sais que notre bateau s'appel Calou" et là au type d'haluciner "comment ça votre bateau s'appel Calou" ahah le début d'une fabuleuse histoire.. il était accompagné d'Ilidio alias L'idiot du village. On demande s'ils connaissent un électricien. Ilidio nous réponds "mais je suis électricien " rdv et donné le lendemain matin à 9h.

on a rencontré un électricien capverdien Il est 2h du mat on lui donne rdv à 9h du matin. Pour règler notre histoire de batterie.

2j que l'on attend un technicien de la marina qui ne venait jamais alors autant dire que s'est sans espoir qu'on s'était levé ce matin là pour attendre 2 type rencontré au bar la veille.. et ben mauvaise langue, Calou et Ilidio était là outils en main pour nous aidé à régler ce problème et ce sera chose faite! Cette matinée nous aura laissé le temps de découvrir deux hommes géniaux. Avec Calou, nous buvons déjà chaqun de ces récit sur l'histoire et la vie de Santa vicente et du cap vert plus largement. Il s'est toujours passionné à la culture de son pays au point de vraiment tout connaître surtout. Il nous a tellement captivé que nous décidons de visiter l'île avec lui demain. À quoi il nous répond "parfait c'est mon anniversaire demain". De coïncidence en coïncidence!

Tous ce que je vous dis là, je ne pensais pas pouvoir vous le raconter car dans l'aprem, je suis parti courir et 5km plus loin, voulant prendre une photo je vois le sac ouvert (je l'avais mal refermé) et plus mon téléphone dedans... L'histoire se répète. Dégouté je tente quand même de le localiser, de l'appeler jusqu'à ce qu'il s'éteigne rendant tous mes espoirs anéantis. Car oui j'y tiens à ce téléphone (un jour je vous raconterais à quel point il est parfait et que c'est le meilleur téléphone du monde)

Bref.. j'essaie d'oublier ce mauvais moment à passer le soir avec des nouveaux arrivant de pontons francais (ils s'arrête pour réparer leur génois) très cool ces voisins de pontons! Ils repartirons jeudi en me laissant un contact qui pourrait me permette d'accéder au continent plus tard 😉


Le lendemain Calou nous attend et ce toujours à l'heure (et pourtant quel oiseau de nuit celui là.. mais bon c'est son anniv, normal!). Avec son pote taxi, c'est parti pour une formidable découverte de l'Ile sous tous ses angles. Avec Calou nous nous sentons vraiment privilégiez de pouvoir en apprendre autant sur ce beau pays car je ne peux pas croire que quelqu'un d'autre puise en apprendre autant que lui. On est presque gênez d'entendre tous ses amis dans la rue lui souhaiter un joyeux anniversaire alors qu'il bosse, mais lui nous affirme qu'il est content que ça puisse se passer avec nous. D'ailleurs il montrera à tous le monde la photo de lui avec notre bateau "Calou sur Calou" Je crois qu'il ne s'en remettra jamais d'avoir un bateau à son nom

On fait aussi un très bon restau le midi dans un petit village de pêcheur à manger du thon et du poisson peroquet

On ezntrera tranquillement de cette belle journée faisant enrevoir aux personnes qui auront enchanté notre escale au Cap-Vert.

Le soir j'ai choppé un peu de wifi pour dire à papa maman de bloquer la carte sim du téléphone perdu avant de voir un message sur mon facebook.. catia neves encore une arnaque mais bon on va lire son message quand même..: "Please pass at the marina Mindelo recption" oh putain!!!! Merde la marina est fermé je demande à un garde: qui c'est cette catia? il me dit: regarde elle est au bar -> je vais la voir je lui montre le message elle me dit oui tu cherche un telephone? - mon coeur s'arrête. - j'attend je reviens et là dingue le revoilà !!! Je renvoie un message au parent non ne bloqué pas je viens de le retrouver!!!!!!!!!

un type l'aurait trouvé dans la rue et lisant les messages en anglais écrit sur la coque l'a ramené à la marina. Celle du port a lu le nom et prénom que j'avais marqué sur la coque et m'a contacté par facebook.

Ici le salaire minimum est de 150€/mois, le salaire moyen est de 300€ et pourtant perdu en plein milieu de la ville, quelqu'un a quand même fait ce geste.

Je veux juste dire par là que les capverdiens ont vraiment le coeur sur la main ❤. On en retiendra un beau souvenir et de belle rencontres (je n'ai même pas pu vous parler de toute.. Jo, Antony etc.. )

Calou et son bateau Calou!
Cesaria Evora
Photos prisent quand j'avais encore mon téléphone :)

Aujourd'hui 8 décembre on fait une lessive, on fait le plein de gasoil, le plein de fruits et légumes et c'est parti pour la grande traversé ! Et on a trouvé des copains pour se tirer la bourre, ça promet!

On part pour 2 semaines alors si jamais vous avez le temps, n'importe quelles news ou quelles conneries à nous envoyer, ça pourra occuper nos journées à bord. Il n'y en aura jamais de trop! Pour rappel on est joignable par satellite sur https://messaging.iridium.com avec ce numéro : 881631674887 c'est toujours gratuit pour vous.

De mon côté je vais vous faire relayer notre position GPS (chaque soir​ jour) sur ce blog et sur facebook.comme ça si vous voulez nous donner la météo (utiliser www.windy) ça nous dépannera bien!

À bientôt de l'autre côté ! 🙋⛵🌎


J42

Depuis 3 jours, il soufflait sur le cap vert un vent directement venu du Sahara. L'air est envahie de particule de sables rendant la visibilité très faible. Ça s'est accentué au fil des jours et aujourd'hui cela donne vraiment une drôle d'ambiance de départ: une brume à moitié jaune et grise qui obscurcie la lumière du jour.

Tout cette nuit je repensais au cap vert et à san vicente. Je ne vous ai pas parlé de tous les attrait de cette ville..

là-bas régnait vraiment une culture de la musique. On y trouve d'ailleurs certains des plus grand artiste mondial commr Cesaria Evora, cette femme nee dans les quartier de fil de joie qui jusqu'au bout souhaiterais garder une vie des plus simple et sa bouteille de sky pour s'en enfiler le contenu certain soir pourquoi pas accompagne d'un inconnu..

Tous les habitants on rendez vous de l'autre côté de l'île pendant la fête de.. un grand festival qui se déroule dans un lieu assez atypique au bord d'un petit lagon.

Mais on nous racontais également que le cap vert changeait, que la jeune génération de vingt ans avait été éduqué par la télévision et notamment 2 chaîne brésilienne évangéliste qui diffusent à longueur de journée du sensationnel dans le but de faire peur. Les jeunes essaye à titre d'exemple en s'imaginant des gangs de quartier comme il peut y en avoir la bas et la délinquance sévit au fur et à mesure.. c'est Calou qui nous racontais tous ça semblant regretter l'ancien temps...

Sinon cette première nuit en mer nous aura donné du fil à retordre avec beaucoup de variation de vent en angle comme en intensité nos obligeant à changer de réglages souvent. Dur réveil pour tous le monde le lendemain où jusqu'à 17h, le vent a fait encore des siennes



J43

Toute la nuit de dimanche à lundi nous a gaté d'un vent régulier de 20noeuds NordEst. Nous avions affalé le spi avant la nuit et sommes sous génois tangonné. D'ailleurs avec autant de vent en prévision, cela risque d'être la musique pour une bonne partie de la transat et tant mieux!

Du coup on a bien avancé dans la journée a 7noeuds de moyenne. On a repris le retard qu'on avait sur le Père Noël 💪🎅 son traîneau avance à 5,6 noeuds de moyenne!

Sinon absolument rien de marquant en mer. On a pas vu un seul bateau, même pas une lumière et on pêche pas.😩

Ah si on a bien eu un petit calamar dans le bateau (qu'on s'est pas comment il est arrivé là) et assez drôle, on a vu un banc de poisson genre petite dorade remonter le vent en faisant des bons d'1 m 😮. Et c'était pas des poissons volants!

Sinon quelques drôle d'oiseaux 🐦mais j'ai pas de bouquins à bord pour savoir ce que c'est 🤔

J44
matin

7:15 Je viens de terminer mon quart, il fait encore nuit. La transat s'annonce difficile. On arrive pas à recharger les batteries car il y a peu de soleil la journée, de plus elles sont courtes et ont a une héolienne toute pourrie qui fait plus déco qu'autre chose. Du coup j'essaie de barrer un maximum mais c'est juste moins pire..

Le bateau craque de partout, comment savoir si c'est normal ?

On avance quand même à 7 nds et notre moyenne depuis le départ est désormais de 5,9nds. On devrait passer les 6nds dans la mâtinée !

Allé, bonne nuit

J44

Il y a maintenant 20nds constants💨, on a parcouru 260milles en 24h c'est pas mal du tout! On a fait 1/4 de la transat. On avance bien mais on se fait pas mal branlé. La vie à bord est devenu sportive! Tout est devenu un effort. Néanmoins je crois que tous l'équipage commence à dormir un peu mieux la nuit, c'est déjà ça!

Ce matin le réveil était agréable! Le meilleur qu'il puisse y avoir, vous savez ce petit bruit de moulinet qui défile à toute vitesse !! Ni une ni deux sur la jupe du bateau pour récupérer la petite dorade que vient de pêcher Tanguy. 🎣

Aujourd'hui comme les autres jours il fait chaud, et les fruits acheté au cap vert murisse très vite, trop vite.. donc ca nous évite d'avoir à choisir, on s'empresse toujours à manger les plus précaires ^^

Sinon le ciel est de moins en moins voilé par cette brume de départ on avance à 6,8 nds de moyenne.

Et ce soir rebelote, 🎣🎣🎣les moulinets s'affolent les uns après les autres et ce sont trois autres Dorades Corifènes que l'on sort de l'eau! Pour la première fois il n'y aura pas besoin de ligne à l'eau cette nuit, on a du poisson pour les deux prochains jours🍴

255miles parcourues pour les dernières 24h sois 6,8nds de moyenne encore 😀 💪


J44

Alors qu'on avançait à vitesse régulière, voilà que des petits grains viennent jouer les troubles fêtes. Mille, pluie, soleil, vent, on affalé le spi, on roule le génois, on envoie le génois, on tangonné, on detangonne, on renvoie le spi, on reaffale, on retangonne, etc... Il fallait être réactif aujourd'hui pour ne pas perdre trop de vitesse. Au final 140milles parcourues quand même aujourd'hui c'est pas mal pour notre Calou!

J46

Toute la nuit le vent était au abonné absent.. nous arrêtons donc ne nous acharné et démarrons le moteur..

Ce n'est qu'au petit matin sous un temps beau et un ciel bleu que nous retrouvons une légère brise qui nous permet d'envoyer le pépin au ciel. On retrouve des valeurs de vitesse correct de 6nds, mais notre vitesse moyenne en aura quand même pris un coup cette nuit avec seulement 6.0 nds d'afficher.

Mais bon cette nuit j'ai appris à faire du pain 🍞 donc c'est cool! Raph le boulanger m'a donner un cours de cuisine.

La journée qui suit aura été plutôt cool, à l'image de ce qu'on pouvait rêver d'une transat c'est à dire peu de mer, un grâce ciel bleu, 12/15nd d'est un bateau qui glisse vite (7nds) sous spi grand voile pleine.. 🙂🙃

Bon.. il y a bien cette lisière de spi qui se déchire sur 1m50 qui vient nous gâché notre moment, mais un peu de scotch à spi et c'est reparti!

En fin de journée nous apercevons un bateau devant nous. On le rattrape rapidement et s'établie alors notre premier contact en Atlantique. Des Ukrainiens sur un cata partis 2 jours avant nous du Cap vert qui font route pour Sainte Lucie aux Antilles.

Voilà il est 21h45 à bord de Calou, on va passer un table car un bon plats de lentilles de légumes nous attends!


J47

Cette nuit c'etait de nouveau un combat pour faire avancer le bateau entre des petits grains.

Puis la journée a commencé par un petit 12nds de vent assez régulier où je me fait agréablement réveiller par un envoie de spi au petit matin accompagné de crêpes maison(ou bateau ?) pour le petit dej Cool!

La journée ira de bon train jusqu'à 15h ou les répas de la veille sur le spi commence à tiré la tronche.. ni une ni deux on affale, on rerépare mais mieux et hop à 17h il est de nouveau en l'air! 👊

D'ailleurs le bateau sera tellement plaisant à barré sous spi que l'on va repousser l'échéance de l'affalage en le gardant encore en l'air 3 petites heures de nuit. Un bon moment de nav et de rigolade de passé tous ensemble sur le cockpit. Tous le monde à l'air d'aller mieux (Max était encore pas au top hier) et ça se voit. On est semble t-il moins fatigué et de meilleur humeur encore!

Aujourd'hui on a fait 1000miles!!! Soit la moitié du parcours👍 ils nous resteraient donc approximativement 7jours de navs. Et nous espérons toujours arriver avant Noël ! On est encore dans les temps!


J48

Dès qu'il fait jour c'est l'envoie de spi et le retour au vitesse qui font plaisir. Puis café, petit déj accompagné des brioches et croissants préparer par Raph. Puis go à nous occupation. Ça bouquine des cours de navigation , de météo, de Tabarly, Kersauson et Moitassier (pour ma part), ça regarde des séries puis ça prépare un bon petit plat pour le midi: aujourd'hui c'était dégustation du poisson volant(ramasser sur le pont). Beaucoup d'arrête très fines mais au moins on sait que ça se mange

Et ça tape des barres, enfin ça barre (le bateau, enfin t'as compris quoi..)

et puis ça médites, ça réfléchis ça pense et donc ça prépare aussi plein de projets qui laissent rêveurs, ça organise la suite du voyages (pour tous le monde d'ailleurs je crois même si ce n'étais pas forcément le plan de départ ^^)

D'ailleurs dans mes journées intégre toujours un peu d'apprentissage de l'espagnol pour me préparer justement à la suite de ce voyage 😉 alors pour ça plein de méthode: j'ai redécorer un peu le bateau de papier ou figure les traductions de choses (frigo, lit, jumelles, tasse de café etc.. ) puis chaque jours j'essaie d'apprendre de nouveau verbe avec des petits jeux ou j'associe les mots à leur traduction.

Et puis au couché de soleil c'est souvent un apéro précèdé par une petite séance de sport (pas de running bien évidemment) et une petite douche à l'eau de mer.

Enfin le soleil se couche et 2 d'entre nous partent à l'avant affalé le spi! Aujourd'hui cette affalage fut d'ailleurs très perieux car certe le vent avait un peu augmenté, mais sans nous en rendre compte nous avons défait seulement un côté du bout(ficelle) qui permet de faire descendre et monter la chaussette(housse dans laquelle se glisse le spi). Du coup nous voilà deux imbécile à tiré bêtement sur la chaussette sans comprendre pourquoi celle si ne descend pas. On demande à ce qu'on nous lâche un peu d'écoute de spi et là !! nous voilà tous deux soulevé en l'air par l'écoute que nous ne pouvons lâché des mains sous peine qu'elle nous les brûles avant de ratterir sur le pont et de se rendre compte de notre bêtise 😒 J'ai bien cru qu'on allait passer par dessus bord car nous avions bien les gilets, mais trop serein et pour ne pas gêner nos mouvements nous n'avions pas accroché notre ligne de vie (ficelle qui nous relie au bateau)

On va y réfléchir à deux fois à la prochaine manoeuvre

La nuit venu on se concocte un bon repas le soir (lasagne today) et une fois calé jouons nos prise de quart aux fléchettes. Et c'est parti pour une nuit à barer suivant les conditions, à bouqiner, à tenter de pechers, à regarder les etoiles, à admirer la lumière phosphorescente des planctons dans le sillages à méditer, à rêver...

Franchement on ne s'ennuie jamais et au pire les copains sont là pour apporter leur lors de nouvelles, d'infos et de blagues par message satellite. D'ailleurs petit coup de gueule à cet opérateur Iridium qu'on paye quand même une fortune pour avoir un téléphone de merde absolument pas ergonomique, qui une fois sur deux ne reçoit que la moitié d'un message, ne nous informe pas forcément du destinataires voir surement ne nous livre pas certains messages. Ne parlons pas non plus de ses 2j de batteries pour quelque chose d'aussi primordial sur un bateau.

Mais bon aujourd'hui grâce au satellite on a enfin fini par savoir où se trouvait Gabart (et j'en remercie le messager inconnu) qui est censé arriver demain! Ne vendons pas la peau de l'ours.. mais ça sent très bon! On regardera ça une fois à terre mais je pense qu'il n'est vraiment pas passer très loin de nous !

On va passer à table, bonne nuit ☺

J48

Voilà l'info est tombé ce matin! J'ai hâte de découvrir l'exploit plus en détails. Bravo François Gabart et Macif pour ce tour de monde record en solitaire.

Nous aussi on réalise des petits exploits à bord de Calou à commencer par avancer sous spi dans 25noeuds surpris par un grain. Affalage en urgence et en caleçon pour ceux qui viennent d'être réveillé. Il se met à pleuvoir averse, c'est la lutte à bord mais le spi fini par être affalé et moi je souffle après cette prise d'adrénaline à la barre à tenir le bateau droit pour ne pas lofer ni empanner. Le cadran ne descendait plus en dessous de 10nds de vitesse et sur un oceanis, c'est pas recommandé.. bref il va falloir veiller un peu plus au grain la prochaine fois! (Même si j'avoue je me suis fait un peu plaisir 😉)


Et puis il est 18h, je m'étire après une petite séance de sport et me dirige vers la juppe arrière du bateau pour y prendre ma douche. De même je regarde en direction des rapalats (leurre ou faux poissons tendus au bout des lignes de pêches) et je m'impressionne d'en voir un sauté à 1m de haut! Puis une seconde fois! Et la zzzziuuuuuuuuuuuuu... Zzzziuuuuuuuuuuuuu le moulinet s'emballe!!!! Je me jette dessus, je laisse filer une bonne partie de la ligne pour ne rien casser mais je sais qu'il ne me reste plus grand chose avant la fin. Je resserre le frein petit à petit. Venait ainsi de commencer un long combat!!

Tous le monde est là, le poisson fait une bonne taille à ce que l'on a aperçu, et ne lâche rien. Difficile de le fatigué. Je mouline 10cm il m'en prend 20cm à un moment je vois la fin du rouleau, je resserre encore un peu le frein difficilement et là je sens petit à petit qu'il fatigue me laissant remouliner suffisamment loin de la fin de la ligne. Finalement il se ressaisi et l'on reste longtemps au même point. Les gas s'empresse à affaler le spi pour ralentir. Une fois affaler je me sens pouvoir répondre de la ligne et metre après metre, j'arrive à le tenir à 10m du bateau. Là nous le voyons sortir de l'eau et pas qu'un peu. Il fait des bons hors de l'eau pour tenter de se décrocher m'obligeant à relacher du fil pour le replonger dans l'eau. Finalement c'est sûrement ce qui l'aura épuisé puisque après ça je peux facilement reprendre le moulinet et Tanguy aidé de Raph réussi à le crocheter depuis l'arrière du bateau et à le hisser dans le cockpit. Il est épuisé(et moi aussi) et ne se debattera pas trop dans le bateau nous permettant facilement de lui donner le coup de grâce.

80cm une belle dorade corifène, un vrai poisson de gros comme ce qui nous faisais rêver depuis le début de cette aventure. Enfin il est là ! Nous sommes refait! On ne perd pas une seconde à le nettoyer et à la préparer afin de pouvoir le déguster pour dîner. Petit apéro sous spi avec un beauf couché de soleil pour fêter ça ! 🍻

Sinon il a fait beau, il y a eu du vent, chouette journée encore! 155milles de parcouru plus que 6j déjà 😃

Sur ce je vous souhaite une bonne appétit, car nous on va passer à table 🤗 🐟🍴

J49

Cette nuit j'ai pas très bien dormi.. Un grain est passé.. la housse de grand voile c'est rempli d'eau.. puis s'est vidé en une seul fois au pied du mat.. là où il y a un hublot.. celui au dessus de ma tête quand je dors. Une bonne douche froide, oreillé trempé etc.. et puis il y avait pas de vent et donc la grand voile claquait.. enfin bref la tête dans le c** ce matin!

Sinon une bonne journée quand même encore sous spi dans 10/15nds

Toujours pas un seul mammifère marin en vu, pas une seule tortue et c'est comme ça depuis que l'on est parti. Alors qu'on était habitué à en voir tous les jours et bien depuis une semaine plus rien! Non ce qu'on a c'est des poissons volants, et quelques oiseaux de mer font certain sont sûrement des pailles en queue ressemblant à ce que j'avais déjà pu voir à la Réunion.

Voilà voilà dégustation de dorade à toutes les sauces pour le moment 😉 bonne nuit ! Ici elles sont pleins d'étoiles filantes 🌠 je vais pouvoir terminer paisiblement mon bouqin


J50

Pour reprendre une réplique de Jean Le Cam à Tabarly quand ce dernier retourne le bateau. Bon nous c'est beaucoup moins grave, c'est un spi déchiré (encore).

L'histoire c'est que Tanguy a voulu la jouer figariste solo ce matin en envoyant le spi seul quand tous le monde dormais encore. Il avait pourtant bien préparer sa manoeuvre mais s'était sans compter l'impitoyable taquet qui a retenu le spi jusqu'à ce que celui se déchire.

Du coup me voilà sorti de mon lit par Tanguy me précipitant en calbut à l'avant pour affaler le spi de toute urgence.

Déchiré sur 1m on a éviter le pire mais bon on a plus de scotch à spi ou trop peu, nous allons donc réparer avec les moyens du bord pour renvoyer au plus vite parce que là on traîne la caravane !


Sinon du positif: les dauphins sont revenus! Par deux fois ce matin ils sont venus jouer avec l'étrave et faire leur cabriole! Ça faisait longtemps et ça fait toujours plaisir 😀

Et puis cet aprèm Tanguy remarque une ombre dans l'eau près du bateau. Ce n'est pas un dauphin mais un thon! De belle taille en plus! Il est venu nous narguer le salaud! Nous ne péchions pas car le frigo est déjà plein de poisson. Mais bon quand on l'a vu on a quand même jeter une ligne. Et bien il a continuer de faire le beau sans jamais mordre. Assez surprenant ce thon qui se comporte comme un dauphin à surfer la wave à côté du bateau.

Enfin on fini la journée par un beau couché de soleil..

Sinon tout va bien à bord, le moral est bon. Il est 22h et ça écoute du Disney 🦁

J51

Seulement 125 miles de parcouru aujourd'hui. Le vent manquait à l'appel.

Et on commence un peu à se faire chier à bord.

Mais l'apéro est là pour redonner sourire à l'équipage !

J52

Cette nuit le vent est revenu, nous faisons ainsi un bon 6/7nds de moyenne sous génois tangonné. Cela confirmerai notre arrivé pour la nuit du 23 au 24.

Plus que 2 jours, a faire et je dois dire qu'ils sont assez epuisant. On se refait de nouveau branler et tous le monde commence à en avoir marre. Vite qu'on arrive!

Mais en même temps on est un peu triste que tous cela se termine tellement on s'était habitué à notre quotidien à bord. On imagine pas tous cela s'arrêter d'un coup.

Aujourd'hui on mangeait encore des produits frais (courge, patate, oignons, pomme, courgette) plutôt satisfait de nos prévisions car on en voit tout juste là fin. Par conséquent en revanche niveau boîte de conserve on a surévaluer nos besoins. On pourrait repartir dans l'autre sens qu'on ne risquerait pas de mourir de fin.

Voilà après une bonne glissade sous un soleil de plombs, c'est attentif aux grains qui deviennent nombreux que nous finissons cette journée. On pense jouer nos derniers quart car cette bonne journée nous réduit le temps avant d'arriver (demain fin de journée)



J53

Nous avons tracé cette nuit et avons encore gagné du temps sur l'arrivé. C'était vraiment 2jours sur le signe des grains. Au moins ça nous offre de beaux arc-en-ciel🌈


9:30, le relief de Grenade se laisse percevoir.

"Terre en vue" cris t-on à bord!

Il y a 20neuds et on se fait un petit plaisir à hisser le spi grand largue pour terminer en sprint.

16h30: on pose pied à Terre. Victoire sur le Père-Noël où on nous annonce son arrivé ETA à 00:00 demain.

Fin d'une belle aventure vécu dans 10m2 à 4. Le bateau ne bouge plus et ça fait très bizarre pour l'instant.

Voilà donc un de mes rêves réalisé! C'est sûrement pas quelque chose d'extraordinaire car je pense que tous le monde avec un petit peu de préparation peut en faire autant. Mais il y a tellement de petite chose qui peuvent venir entraver ce défi et l'empêcher de se terminer voir même de le commencer, alors quand c'est fait, quand on est allé au bout on se réjouit et on savoure 😀

L'équipage a vraiment été top. J'aurais vraiment passé un bon moment avec Max Tanguy et Raph sur l'Atlantique. De bon souvenir qu'il sera bon de se rappeler toute sa vie! Merci merci merci pour m'avoir supporter !

Et c'était vraiment sympa d'avoir des news des proches et amis par satellite. C'est cool de voir que ça suit nos aventures vraiment ! Merci ❤. Je prends très vite de vos nouvelles promis!


Voilà, cette nuit pas besoin de se réveiller pour prendre le quart ça va donc être grâce mat' et ensuite on s'improvisera bien un réveillon.

Biiiisouuuus!


J54àJ55

Au début c'est vrai que ce réveillon à pas commencer comme celui rêvé.. Et oui après 15j de mer les cales du bateau sont un peu crados sans parler des poubelles accumulées à bord etc... alors c'est le grand nettoyage à bord de Calou, mais tous ça dans une ambiance détente 🤘


Ensuite quelques fajitas, avant de chopper un peu d'Internet pour donner des nouvelles.

On prend ensuite l'annexe pour visiter Saint George.



Ville de pêcheur, c'est chouette de retrouver des villes entouré de végétation. En effet il fait beaucoup plus humide aux Caraïbes.

On monte un peu dans les hauteurs avant de redescendre dans la partie vivante de l'île où sont installer des établies pour vendre chinoiseries en tout genre.

Au départ le plan était de faire un restaurant pour Noël. Puis 2 français sur leur ovni(bateau en alu made in LS) de 35m nous invite à venir prendre l'apéro le soir.

Finalement en vue de l'apéro, nous préférons donc annuler l'idée d'un resto et partons acheter de quoi se faire un bon repas.

Bon on y trouve pas vraiment notre bonheur et la note est sévère pour le peu de choses acheter. Nous rentrons donc au bateau, rangeons tous ça, sortons quelque bière et allons chez nos nouveaux amis boire un coup

Pierre et Bernard sont 2 bretons la soixantaine ayant laissé leur femme à Douarnenez (on a souvent entendu cette histoire). Ça commence à bien sympathisé et ils nous invitent à manger avec eux. Au menu Dorade au barbecue! On y ajoute également notre contribution et voilà un réveillon de Noël digne de se nom! Sur le ponton une Japonaise "shery" nous interpelle et finira également pas passer Noël avec nous!

On se régale ! Le poisson est d'une cuisson irréprochable ! Les petits punchs font fureur tout comme le bordeaux, la bière.. 🍷 demain sera difficile, mais profitons de cette formidable soirée improvisés!


Le lendemain j'essaie de nouveau d'avoir des nouvelles à terre car à midi nous quittons notre dernier port avant d'entamer une série de mouillage et donc de nouveau coupé du monde 📵

Pierre et Bernard sont là pour nous aider et nous dire en revoir. Tous deux sont debout sur le quai a nous regarder, comme deux papa soucieux de voir leur fils partir en mer. Je crois que ça leur a fait plaisir de voir de nouvelle tête. Quant à nous, nous avons passé un Noël que l'on n'oubliera pas de si tôt !


Noël chez les Bretons !

Le soir on se plante dans la baie pour finir cette journée en beauté par un petit apéro dinatoire tout en profitant d'un couché de soleil et d'une baignade 🏊

J55

Suite aux différents échanges sur internet avec les autres copains du bateau, un rdv est pris pour un nouvel an à Tobago Cays qui se situe situe au nord des îles Grenadines (à ne pas confondre donc avec Tobago de Trinidad et Tobago) nous avons donc 6 jours pour allé jusqu'à la-bas ce qui nous laisse du temps pour remonté tranquillement toute les îles des Grenadines...

J'ai dis "tranquillement" ?! Et ben non!! Non parce qu'on a un oceanis et que la route vers le Nord-Est nous impose de faire du près (tirer des bord pour remonté face au vent). Or notre bateau il est vraiment mauvais pour ça, avec des angles d'un bord à l'autre de 110°! trace à l'appui:


À notre plus grand regret, nous atteignons donc Round Island au moteur.

L'arrivé ce fait en fin d'après midi et nous sommes seul au monde devant une île sauvage deserte.. enfin presque car Frégate et Pélican sont en pleine partie de pêches enchaînant des plongeons à vive allure à 3m du bord. On les entends cogner l'eau engendrant de sacré gerbe d'eau à chaque fois.


Tanguy sort sa canne. Pas de raison qu'on ne soit pas aussi de la partie. Je m'y met aussi et à travers l'eau je vois une grosse silhouette blanche suivre mon petit calamar. Quelque coup d'essai et c'est la touche! Bien qu'il tire fort je le remonte petit à petit jusqu'au bateau et voilà ! Encore un poisson globe (Diodon, Fugu)🐡! Mais celui ci beaucoup plus rond et plus gros que les autres. Impressionnant de taille surtout quand on va le mettre dans le seau et que je vais lui appuyez dessus pour lui enlevez l'hameçon...

Car là il va se mettre à gonfler!! à tel point qu'il devient trop gros pour le seau ! J'enlève ma main et il se redégonfle. Impressionnant! On a cru qu'il allait exploser. Je fini par lui enlever l'hameçon et hop dans l'eau! Je le laisse aussi tranquille celui là ! (Souvenez vous, quand on le mange on meurt!)

J57àJ58

Cariacou

Apres encore une baignade à Round Island, nous filons à Cariacou et moullions dans la baie de Tyrell Beach. Il y a énormément de bateau mais nous y sommes tranquille pour pouvoir descendre à terre faire notre check-in (douane).

Les Grenadines sont divisées en 2 parties: l'une appartenant à Grenade la plus grosse île au sud et l'autre appartenant à Saint Vincent la plus grosse île du nord.

On devrai donc de nouveau retourner à la douane au milieu de l'archipel.

Nous faisons donc une descente à terre on en profite pour vider nos poubelles et faire notre lessive qui attend depuis le CapVert. Faux espoir, impossible de trouver une laverie qui puisse nous faire ça dans la journée.. on remet donc à plus tard encore... on essaie aussi de faire quelque course mais c'est cher et les fruits et légumes manques. Pas de problème, on nous indique un autre endroit au nord de l'île où se procurer des vivres pour moins cher.

En tout cas la ville a l'air sympa, les bars ne manquent pas le long de la plage.

Le soir même nous repartons pour mouiller


Sandy Island

Le jeudi après midi nous reprenons le bateau pour contourner l'île et s'arrêtons sur un banc de sables. Petit endroit paradisiaque qui se prête bien au snorkeling. Moment de détente qui dure toute l'après midi

Sandy Island

Cariacou nord-est

Ensuite nous finissons le trajet jusqu'au nord-est de Cariacou où apres une petite visite du village (et quelque bières évidemment) nous nous apprêtons à passer notre pire mouillage depuis que nous sommes au Caraïbes.


Pour faire bref, on est mouillé sur une sorte de caillasse de vieux coteaux et l'ancre accroché très mal. Lorsque qu'elle dérape cela retenti dans tous le bateau et je pense que chacun de nous s'est levé 4 ou 5 fois. Personne n'a fermé l'oeil de la nuit et le lendemain matin ça se voit aux gueules déphasé de l'équipage. Allé on se casse et on fait route au près pour la Petite Martinique!

J60àJ62

Petite Martinique

Et nous voicime à la Petite Martinique. Petite île qui sans surprise doit son nom à son relief qui ressemble à celui de La Martinique. Il y a un seul petit village de pêcheur très mignon où ça s'ambiance au son de musique de carnaval dans un air ambiant qui respire bien la Ganja! On s'en fait proposer à chaque coin de rue.

Mais on ne s'arrête pas (enfin..) et nous voilà sur une route (la seul de l'île) marchant tête dans le guidon sans savoir où elle mène. Mais vu la taille de l'île on se dit qu'elle va bien faire le tour..


Bon au final la route s'est transformé en chemin puis s'est de nouveau transformé en rien du tout. On avance à tâtons au milieu des palétuviers, on grimpe au sommet qui nous offre un magnifique panorama sur les grenadines et on essaie de redescendre comme on peux pour finalement débouché sur des petites maison et de nouveau une route. Voilà on vient de faire le tour de l'île.

On choppe un peu de wifi et retour au bateau pour parcourir encore 1 petit mile et aller à Petit Saint Vincent que l'on apercevait depuis là-haut.


Petit Saint Vincent

Nous mouillons derrière un reef ou une barrière de corail qui nous protège bien de la houle. C'est une île privé avec seulement que résidence à louer. On ne nous permettra pas d'y mettre le pied à terre le soir. Tant pis on va passer une nuit bien calme (comparé à la précédente)

Au petit matin je vais en profiter pour plonger et explorer les fonds pleins de gros coraux. On va quand même faire un petit tour clandestinement sur l'île et nous rentrons à la nage au bateau.

Maintenant route travers (allure ou le vent est de côté) direction Union Island

Masque restauré provisoirement

Union Island

Petit slalom entre les bancs de sables et nous voilà en place dans la baie de Clifton.

Une fois accosté une annexe foncé droit sur nous! C'est hersen, un transatier que le reste de l'équipage à rencontrer vers Ibiza! J'entends parler d'eux depuis que je suis sur le bateau où à chaque fois on vente leur exploits. À les entendre tous ce qu'il font est pareil mais en mieux^^ . On va donc voir ça!


L'île a l'air magnifique mais après un bon petit repas voilà que le temps se gâte. Pas grave on se dit que ça va passé, attendons un peu avant d'aller à terre..

🌧🌧🌧🌧🌧🌧🌧🌧

3h plus tard rien ne s'est arrangé, il faut se resigné à allé à terre sous la pluie pour se déclarer à la douane et faire notre lessive.

On profite d'une accalmie mais ce sera de courte durée. On finira trempé de cette expédition et quel fut t-elle! Allé retour entre le distributeur et l'immigration sous une pluie torrentielle pour pouvoir payé en cash à la douane un droit d'entrée excessivement chère! Bref passons on se pose un peu au yacht club avant de retourner de nuit au bateau. Il pleut et dans ces moments là rien de tel qu'une petite partie d'échec.

Depuis que je suis sur ce bateau, je crois que le grain le plus long a duré 20min. On savait plus vraiment ce que c'était🤔

J60àJ62

Petite Martinique

Et nous voicime à la Petite Martinique. Petite île qui sans surprise doit son nom à son relief qui ressemble à celui de La Martinique. Il y a un seul petit village de pêcheur très mignon où ça s'ambiance au son de musique de carnaval dans un air ambiant qui respire bien la Ganja! On s'en fait proposer à chaque coin de rue.

Mais on ne s'arrête pas (enfin..) et nous voilà sur une route (la seul de l'île) marchant tête dans le guidon sans savoir où elle mène. Mais vu la taille de l'île on se dit qu'elle va bien faire le tour..


Bon au final la route s'est transformé en chemin puis s'est de nouveau transformé en rien du tout. On avance à tâtons au milieu des palétuviers, on grimpe au sommet qui nous offre un magnifique panorama sur les grenadines et on essaie de redescendre comme on peux pour finalement débouché sur des petites maison et de nouveau une route. Voilà on vient de faire le tour de l'île.

On choppe un peu de wifi et retour au bateau pour parcourir encore 1 petit mile et aller à Petit Saint Vincent que l'on apercevait depuis là-haut.


Petit Saint Vincent

Nous mouillons derrière un reef ou une barrière de corail qui nous protège bien de la houle. C'est une île privé avec seulement que résidence à louer. On ne nous permettra pas d'y mettre le pied à terre le soir. Tant pis on va passer une nuit bien calme (comparé à la précédente)

Au petit matin je vais en profiter pour plonger et explorer les fonds pleins de gros coraux. On va quand même faire un petit tour clandestinement sur l'île et nous rentrons à la nage au bateau.

Maintenant route travers (allure ou le vent est de côté) direction Union Island

Masque restauré provisoirement

Union Island

Petit slalom entre les bancs de sables et nous voilà en place dans la baie de Clifton.

Une fois accosté une annexe foncé droit sur nous! C'est hersen, un transatier que le reste de l'équipage à rencontrer vers Ibiza! J'entends parler d'eux depuis que je suis sur le bateau où à chaque fois on vente leur exploits. À les entendre tous ce qu'il font est pareil mais en mieux^^ . On va donc voir ça!


L'île a l'air magnifique mais après un bon petit repas voilà que le temps se gâte. Pas grave on se dit que ça va passé, attendons un peu avant d'aller à terre..

🌧🌧🌧🌧🌧🌧🌧🌧

3h plus tard rien ne s'est arrangé, il faut se resigné à allé à terre sous la pluie pour se déclarer à la douane et faire notre lessive.

On profite d'une accalmie mais ce sera de courte durée. On finira trempé de cette expédition et quel fut t-elle! Allé retour entre le distributeur et l'immigration sous une pluie torrentielle pour pouvoir payé en cash à la douane un droit d'entrée excessivement chère! Bref passons on se pose un peu au yacht club avant de retourner de nuit au bateau. Il pleut et dans ces moments là rien de tel qu'une petite partie d'échec.

Depuis que je suis sur ce bateau, je crois que le grain le plus long a duré 20min. On savait plus vraiment ce que c'était🤔

J63àJ64

J'ouvre les yeux, je regarde le ciel par la fenêtre panoramique de la chambre. Soleil! Ce dernier matin du 31 annonce une belle journée !

Nous faisons un petit tour à terre toujours à Union Island et je pars avec Raph faire un petit tour de l'île en courant! Nous traversons les petits quartiers, les belles plages, passons devant un église qui chante du gospel (on est dimanche) et rentrons au bateau pour aller à the place to be.



Mayreau

Nous arrivons à Mayreau et la baie dans laquelle est bondée. On va se faufiler entre les bateaux et nous arrêté à 20m d'une plage paradisiaque. Dans le même temps une annexe(petit zodiac) vient à notre rencontre, c'est Antoine un pote de Raph et Tanguy en vacance dans le coin. Il va fêter le nouvel an avec nous tout comme Robin, Hersen, Colin, Terrier, Fritz.. un bateau que les gas avaient rencontré à Ibiza.#mondepetit

Du sables blanc, des cocotiers, des bars ambiancé, on va passer un bon moment!

Beach volley sur la plage toute l'aprem puis au couché de soleil on file à l'apéro sur le vieux cata de François et Brigitte. Deux plongeurs de Martinique que l'on a dépanné d'une ancre car il se sont fait volé la leur. Personnes adorable qui vont jusqu'à nous proposé de venir faire de la plongée avec eux en Martinique. Même mieux, de passer nos niveaux de plongée avec eux! Autant vous dire que ça n'est pas passé par l'oreille d'un sourd.

Ensuite on rejoins la bande à Tic et Tac (alias Robin et Horsen) sur leur bateau avant un petit repas au bord de plage (langouste, coquillage poulet curry etc...) La fête à commencé et elle durera jusqu'au bout de la nuit..

Lendemain de nouvel an je vous fait pas un dessin mais je trouve quand même la motivation pour plongée un peu. Je commence vraiment à y prendre goût !

et puis je pars faire une remise en forme en faisant un petit tour de l'île tranquillou voilà quelque photo


Enfin le soir petit Barbecue sur la plage avec du poisson (qu'on pas pêcher nous même j'avoue..)

La belle vie!!


2018 commence très bien, mais 2017 avait être tout aussi exceptionnel!

Grosse pensé à toute ma famille que j'ai eu la chance de revoir pour de belle occasion! À ces moments passé dans le pays basque avec des personnes géniale (ok géniaux dsl Alice), à ces partis de surf, de paddle et cette arrivée du Vendée, à l'aventure decathlon, à la Cabane bien évidemment enfin et tous ceux qui ont enrichie cette dernière année. Comme quoi pas toujours besoin d'être en voyage pour passé de merveilleux moment! Dans notre beau pays aussi on peux vite trouver son bonheur 😀

Très bonne année à tous / Happy new years! Une bonne santé à vous 😘🍾🍹🎉🎊

J66àJ67

Nous avons quitter Mayreau apres une petite nuit pour moi car les chauve souris se sont invités à bord passant chaque fois à 10cm de ma tête.

Bref... Donc nous partons et avant d'aller vers les magnifiques îles de Tobago Cays, nous faisons un crochet par Canouan pour récupérer Pierre (rencontré au Cap Vert) qui intègrera l'équipage.

Son ancien équipage était sur un Lagoon 38 (catamaran de croisière) et ils nous ont tous invité à passer la soirée à bord. Soirée très sympa et ça fera encore quelques personnes à revoir en Martinique !



Couché de soleil saline bat / Mayreau
J68àJ70

Les Tobago Cay's sont des petites îles protégées tout autour par une barrière de corail. Il faut passer par des passes assez étroite pour aller à l'interieur. Nous avons ensuite slalomer entre les îles et quelque reef de coraux avant d'atteindre la dernière île Petit Tabac que vous connaissez tous d'ailleurs! Mais oui vous savez là ou Jack Sparrow s'y fait abandonner avec la belle Elizabeth

Ensuite je rejoins Raph sur les barres de flèches en haut du mât et nous revenons vers les petites îles. C'est Magnifique vu de là-haut. Les fonds sont très claires, très distincts, on observe même plusieurs tortues.


Le cata de nos amis plongeur Brigitte et Francois

Puis une petite plongee me fait tomber sur une magnifique raie plutôt très grande! Première fois que j'en voie une je crois. Prochaine fois il faut que je choppé la GoPro avec moi mais là c'est l'heure de l'apéro.

Enfin apéro sur la plage avec notre ami plongeur François nous rejoins sur la plage. Il est ravi des Tobago cays pour la plongée. Il nous indique ou il a vu quelque requin nourrice entre autres. C'est sur demain ça va plongé!


Et le lendemain matin hop masque tuba avec Raph nous partons pour une heure de snorkeling. On verra vraiment tout un tas de poisson mais pas de requin ni raie à l'horizon. Finalement sur la route du retour on tombera quand même sur une tortue 🐢 et moi seul face à un barracuda mais il a vite flippé et tant mieux!

L'aprem même chose dans un autre mouillage. Encore quelques tortues, quelques raies. J'ai également mis pied en paddle sur une île pour y voir quelques iguanes qui occupaient les lieux. En grimpant un peu je découvre même un superbe panorama sur la barrière.

Vendredi matin, dernière plongée qui offrira sont lot de raies et de tortues!

Maintenant on retourne à Mayreau avec l'idée de faire la fête au bar de pirate chez un certain Robert!

J71

Oui Mayreau nous a beaucoup plu alors on est content de le faire découvrir aussi à notre nouvel équipier. On trouve un mouillage sur la côte Est venté à l'abri par une barrière de corail. Deux kitesurf se régalent à cet endroit et je vais passer toute l'aprem à les regarder mort d'envie de pouvoir en faire autant. Il y a énormément de kite ici et effectivement l'endroit à l'air idéal pour une session de rêve. Ça fait un moment qu'ils me narguent tous! C'est décidé le kite fera parti de mon prochain investissement prioritaire! J'en ai ma claque de les regarder se gaver sans moi!

Et puis petite soirée dans ce fameux bar de pirate, où on fait la rencontre de Robert rasta qui a ouvert ce bar mythique il y a 25ans. Il nous fera un tour des lieux de son petit "paradise". Le temps de faire le plein de bonne vibe, et on redescend tranquillement au bateau. Demain route en direction de Bequia (prononcer "bé-kué" sinon vous passez pour un touriste)

J72

Route pour Bequia mais avant ça on va faire un petit mouillage à Baliceaux une petite île sauvage pas bien loin à l'Est.

Navigation sur un seul bord de pres, le vent était avec nous aujourd'hui. Mais le temps pas trop car on alterne grain et soleil et enfin un gros grain à l'arrivée dans la zone de mouillage.


On hésite un peu mais maintenant qu'on est là on décide quand même d'y passer la nuit. Le soir le temps se calme et permet un petit scrabble.

On part ensuite sur l'île en mode explorateur. En effet il n'y a pas un seul bateau autour de l'île et une fois dessus nous reperons deux abris en bordel. On comprend que cet une sorte d'auberge pour les pêcheurs qui passe plusieurs jour à pêcher dans les environs. On sera étonné de trouver sur l'île plein de tortue terrestre. On hésite la longuement à en adopté une mais pas sur qu'on la rende heureuse. Elle va vivre paisiblement ici.


On admire la baie de l'autre coté qui créée un sacré bouillon au milieu de toutes ces ilots. Mais on admire moins les déchets que le vent et les vagues emportent sur la plage comme ce fut le cas sur toutes les îles vus jusqu'à présent.


J72

Nous arrivons à Petit Nevis coincé entre Bequia et un autre petit îlot. Après un peu de pêches (quelques Garoupe ou grande gueule rouge) nous partons en excursion sur Petit Nevis.

L'île n'est vraiment pas grande, mais ici les habitants avaient l'habitude d'y emmener leur baleine pour les préparer. Maintenant avec les restrictions cela n'a lieu qu'une seul fois par an et donne lieu a un grande fête paraît-il. Forte heureusement nous échappons à ce jour d'euphorie..


Et nous repartons direction un mouillage sur Bequia "frenchship bay" on repasse une passe entre rocher qui lève de sacré creux! Ça fera de belle photo

Mouillage mignon à un détail près, il y a 3m et on ne voit pas le fond!!!!!!! Horrible!!!! Ça ne nous était pas arriver depuis tellement longtemps qu'on a du mal à s'y faire ! D'ailleurs on va galérer à bien s'accrocher avec l'ancre mais une fois chose faite nous allons dormir sur nos 2 oreilles.. 😴


Le lendemain le vent s'est calmé et les vagues qui rentrent dans la baie me paraissent bien propre! Raaah je n'ai toujours pas de planches (j'avais essayer d'en acheter aux Canaries mais hors de prix pour de la bonne camelotte et depuis plus rien trouvé)

Bref je ne résiste pas longtemps à la tentation , j'attrape le petit SUP(stand up paddle) gonflable de Max et la rame plastimo de l'annexe (trop peur de casser celle de Max que j'ai déjà tordu..).

Et hop me voilà au pic seul! Eau transparente un bon mètre, ça part sur des bonnes gauches!! Et ça derouuuule je m'éclate avec ce petit SUP finalement! Vient alors le moment où l'on se dit celle-ci c'est la dernière elle arrive je rame, ça part et paf.. rame en deux le temps de faire demi tour qu'elle avait coulé... Je rentre allongé jusqu'au bateau subissant le regard noir de certains car c'est un truc de plus dans l'océan.


A midi on remonte l'ancre pour aller de l'autre côté de l'île a Port Elizabeth. Le long de la côte les maisons sont pleins de couleurs et de magnifiques propriétés bordent également les falaises.

Le mouillage n'est pas des plus moche pour un endroit assez touristique. Au contraire c'est tout aussi coloré et les complexes hôtelier qui d'habitude gache le paysage sont absent ici.

Le soir on se cuisine galette de manioc et poisson pêché de la veille! Un régale!

Le lendemain ravitaillement du frais, et fin d'aprem je pars courir avec Raph et Tanguy traverser l'île. Très sympa, les maisons sont toutes construites sur le dénivelé et enfoncées dans la forêt tropicale. Pendant un moment on va admirer une vue en profondeur de la vallée jusqu'à la baie de Port Elizabeth. Chouette run qui donne toujours autant envie de courir. Il faut que je check les trails à faire en Martinique!


Dernière nuit a Bequia avant de faire route pour l'île de Saint Vincent.