Carnet de voyage

VOYAGE AU CAMBODGE

35 étapes
8 commentaires
9 abonnés
Dernière étape postée il y a 77 jours
Nouvel an Cambodgien, Visite familiale, Mer et contrées inexplorées.
4 avril au 5 mai 2018
32 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Voila nous sommes à l’aeroport à Tarbes Ossun Lourdes.

Départ à 6h55 pour Orly.

Ensuite il faudra prendre un bus pour se rendre à Roissy Charles de Gaulle.

En effet, hier soir a 18h08 j’ai été averti par Air France que notre vol Pau - Roissy était annulé et reporté au jeudi 5 !!!!!

Impossible, nous décollons ce soir à 21h pour le Cambodge via Dubaï.

Donc il a fallu joindre l’agence de voyage du Méridien Leclerc à Ibos et modifier le vol avec Air France en ligne, en faisant communiquer les 2 filles de l’agences de voyage avec celle d’Air France via 2 téléphone collés l.un à l’autre !!!!

Bravo à toutes les 3 !!!!

Opération réalisée finalement à 20h 15.

2
2
Publié le 6 avril 2018

Finalement nous avons décoller à 8h00.. le commandant de bord attendait des papiers de l’aeroport !

Bien arrivée à Paris !

Grâce à l’assistance on récupère les valises et on nous met devant le bus qui va à Roissy. Bon à savoir : 22 euros le trajet entre Orly et Roissy.

Départ pour Roissy à 10h, arrivée au terminal 2C à 11h15.

Maintenant on a tout le temps de se restaurer et de visiter le terminal.

3

Voila nous sommes partir de Paris vers Dubaï à 22h ce mercredi soir.

6h15 de vol plus tard nous sommes bien arrivé à destination, tout va bien !

Tout est immense ici.

Des murs d’eau partout en arrivant. 
4

Voila on es reparti de Dubaï à 10h, atteri à Rangoun (Yangoun) en Birmanie pour un stop d’une heure ou pas mal de passagers sont descendu et reparti à 20h30 pour Phnom Penh.

Atterrissage au Cambodge à 22h15.

Nous voila enfin arrivé !!!

5

Après une bonne nuit réparatrice, première visite au marché central.

Beaucoup de voitures et de motos dans la ville, c’est Hallucinant !

Repas à midi au centre commercial AEON, très grand, 4 étages, et tout neuf.

Canard laqué - au 2ème un espace pour  les enfants avec des mini bornes d’arcade, j’aveis Jamais vu ça en France. 
6

Cet après midi, repos à la chambre, distribution des cadeaux à la famille et ce soir, visite aux amis chinois qui sont dans les affaires.

Retour à la guesthouse à 21h.

7
7
Publié le 7 avril 2018

Réveillé à 5h, tout va bien.

Petit dejeuner au restaurant hôtel TINTIN comme hier.

Départ à 8h30 pour Koh Kong. C’est dans le sud ouest à la frontière avec la Thaïlande.

Il pleut ce matin à Phnom Penh ! 
8
8

Bien arrivé après 290 km à peu près, à 16h25 !

Sur la route nous nous sommes arrêté à 14h pour faire une petite pause repas. Nourriture locale seulement et pas très bonne en plus.

En fait Koh Kong est une île donc inaccessible par la route donc on est arrivé dans la ville voisine : Dang Tong, c’est en gros à moins de 10 km de la frontière thaïlandaise. Mais la, pas de plage ! Il faut encore faire 20 km en tuk tuk pour aller sur le bord de mer.

Nous y sommes, nous avons trouvé une belle guesthouse, 15 dollars la nuit.

Nous avons mangé à 18h à la plage ! Des crevettes et des calamars frais. Nous étions seul car le matin il avait plu donc les locaux ne sont pas venu se baigner.

On es rentré à 19h à la guesthouse pour ne pas être mangé par les moustiques sous la lampe de la plage après le repas.

Demain baignade !

9
9
Publié le 8 avril 2018

...Ou plus exactement dans le golfe de Siam.

Ce matin réveillé très tôt encore. Petit déjeuner dans un petit hôtel sympa qui paye pas de mine 😜, pour faire découvrir au neveux ce genre d’établissement, le Koh Kong Resort 5*...

Ensuite découverte de la mangrove. Très belle balade en bateau de plus d’une heure, très intéressante ! Ils font aussi de l’elevage D’huitres Et de poissons.

Retour vers 13h à la guesthouse pour se changer et départ pour déjeuner à la plage et y passer l’apres Midi.

Au retour de la plage ce soir, visite d’une pagode originale.

10
10

Bien dormi, en tout cas 2h de plus que les autres jours c’est déjà ça !

Ce matin, avant le petit déjeuner, visite d’un monument boudhiste au bord du fleuve.

A la fin de la visite, j’ai expliqué au moto taxi que chez nous d’abord on prends le petit déjeuner, et après on visite !!!

Donc après la visite petit dej. J’ai enfin pu mettre la main sur du thé Lipton !!! Non mais ne vous imaginez pas que la vie est facile ici, 4 jours pour trouver un thé occidental, c’est pas simple !!!

Cela dit, leur thé local est très bien, souvent parfumé au jasmin par exemple, mais on a pas l’habitude.

Il était déjà 10h à la fin du petit dej... oui il faut le temps de préparer, vous vous rendez pas compte ici c’est pas trop vite le matin et doucement le soir ! Il suffit de le savoir...

Donc 10h du matin que déjà il a fallu penser au déjeuner car notre bus pour Sianoukville devais être à 12h30... mais finalement c’était 13h30. Bon bref !

Déjeuner donc à 11h30 : steak frites ! Oui le riz et les nouilles pendant 4 jours faut un peu varier n’est ce pas ?

Finalement on arrive à l’arret De bus. Nous sommes parti à 13h45. Quelques arrêt plus tard et les 235 km avalés, nous sommes à Sianoukville, il est 18h 10, 4h30 de route donc dans un mini bus pas trop mal climatisés, pour 10 dollars par personne et avec un chauffeur un peu inconscient ! Quelques frayeurs pour pimenter la routeur et éviter de s’endormir, c’est Mieux non ?

On était passé vite fait lors notre precedent Sejour par Sianoukville en décembre 2014, ça avait commencé à changer. Mais là, on reconnaît plus rien !! Ils sont entrain de tout massacrer, tout est vendu au chinois, il y a des casinos et des immeubles partout !

Il y avait des petites gargotes au bord de la plage, tout vient d’etre Rasé ! Ils vont construire autre chose qui rapportera plus bien sûr !

Quel dommage !!!

Enfin on a quand même réussi à dîner dans un des seul établissement cambodgien restant, mais jusqu’a Quand !

Bon je file me coucher ! Il est 22h27 ici...

11

Nous avons décidé hier soir de visiter les îles après s’être assurer de l’accesibilité au bateau et des pontons. Nous avons choisit un bateau avec une bonne animation et différentes activités pendant la journée, je vais vous en reparler plus bas.

27 dollars par personne : petit déjeuner et déjeuner compris cela paraissait correct.

Nous avons pris le bateau à 10h, sans avoir petit déjeuné avant donc, ça fait tard !

Hier je vous parlais du thé Lipton, aujourd’hui je vais revenir sur le thé... cambodgien. Je n’ai Rien contre, l’avantage du thé cambodgien c’est que d’abord il es pas cher ! Ensuite autre qualité non négligeable il y a à boire et à manger dedans !!!

A bord les commentaires du guide sur les différentes îles étaient en anglais, vietnamien et cambodgien.

Midi : déjeuner sur le bateau, pas grand chose à manger et pas très bon, du riz ou des nouilles avec une petite tranche de poisson... d’eau douce (les cambodgiens mangent beaucoup de poissons d’eau douce, très abondant et peu cher) puis Visite de la première île, la plus loin et la plus grande : Koh Rong.

Plage magnifique, propre et peu de monde. 

On reste sur place 1h30 puis c’est reparti...

sur le chemin, avant la visite de la 2ème île, Koh Rong Saloem, explication par le guide de la façon de mettre et d’utiliser un gilet de sauvetage et un masque de plongée, ça vaut son pesant de cacahuètes !!! Effectivement, certaine personne à bord n’ont jamais vu et encore moins utilisé ce genre de matériel.

Il y a de jolis fonds sous-marin, des coraux, des poissons et des oursins. 

Puis nous nous dirigeons vers la dernière île, Koh Thas, ou nous restons 1 heure.

Dommage le soleil se cachait. 

Une fois reparti, il es deja autour de 17h. Certain ont vu une baleine (il y a eu par le passé dès échouage ou des capture dans les filets de pêche de requin baleine au alentour) pas très loin du bateau. Effectivement il semblerait qu’il y en ai de temps en temps qui passe ainsi que des dauphins donc un des marins du bateau nous a montré plusieurs vidéos.

Maintenant dernière animation de la journée : la piste de danse et la mousse avant de revenir à terre.

Sans commentaires !  

Voilà il est 18h30, retour à terre, douche à la guesthouse, chère pour le cambodge (30 dollars la nuit, chambre double avec la climatisation) et dîner au bord de la plage dans un très bon petit resto cambodgien, pas cher et très bon, 21 dollars pour 4, 8 boissons comprises.

12
12
Publié le 11 avril 2018

Tour d’abord, BON ET JOYEUX ANNIVERSAIRE MAMAN !!! On pense à toi !!!

Bien dormi, petit dej avec du pain frais et bon et du beurre ! Alléluia ! Mais ils n’avaient pas de confiture ! Faut pas exagérer non plus, je sais !!!

Nous repartons pour la capitale. Nous avions réservé les places avant hier au chauffeur du mini bus qui nous a emmené à Sianoukville. En arrivant à la station de bus, le bureau nous dit que le mini bus est déjà parti ! Apparement le chauffeur de lundi ne c’était pas occupé de nos places...les joies habituelles du Cambodge...

Donc le tuk tuk nous emmène à travers la ville à une autre compagnie de bus, apparement chinoise, il reste de la place ! Un bus très confortable, beaucoup d’occidentaux dedans, c’est un signe ! 8,5 dollars c’est très honnête, avec en plus une petite bouteille d’eau offerte à bord, le wifi, le 220 volts pour recharger nos mobiles, le grand luxe pour ici !

Départ 8h50.

En route, arrêt pipi et restauration dans la province de Kanpong Speu.

Nous avons trouvé un restaurant très bien décoré, propre et très rare au cambodge, surtout en province, des toilettes pour personnes à mobilité réduite, comme quoi, tout arrive à qui sait attendre !

https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g2366659-d10713371-Reviews-The_Stop_Cafe_Rest_Stop-Kampong_Speu_Province.html

Normalement on devrait mettre autour de 4 heures pour arriver à Phnom Penh.

..........

Nous sommes finalement arrivé à Phnom Penh à 13h50.

Retour à la guesthouse en face du restaurant TINTIN, douche et nous voilà reparti vers 16h30 chez la sœur de notre amie chinoise, qui est aussi une amie. Elle tient un petit restaurant dans un de ces nouveaux quartiers de Phnom Penh construit il y a 5 ans et qui son encore entrain de s’etendre.

Nous avons mangés un délicieux canard laqués !

J’en ai mangé 2 ! 

Puis retour à la guesthouse vers 2030 à travers la capitale dans un trafic toujours aussi dense et dodo vers 22h15.

13
13
Publié le 12 avril 2018

Nous sommes parti prendre le petit déjeuner en face de la guesthouse, toujours au restaurant hôtel TINTIN.

Ensuite nous sommes allé rendre visite, à la NAGA CLINIC, au docteur Jean Claude GARREN, médecin personnel de feu Prince Norodom SIANOUK, que j’ai connu lors d’un précédent séjour ici grâce à une passion commune, le Rugby. C’est lui qui a introduit ce jeu au Cambodge dans les années 90. Nous en avons profité pour le consulter concernant quelques soucis des neveux cambodgiens.

Ensuite nous avons fait une halte au marché TUOL TOM POUNG, célèbre marché de la ville très intéressant et très visité par les touristes.

Nous sommes allé voir une amie qui a une boutique qui fait le change de devises et qui est spécialiste des pierres précieuses.

Nous sommes ensuite parti déjeuner au restaurant tenue par nos amis chinois comme hier soir et nous allons y passer l’après midi et y dîner.

Crabe au curry, crevettes au court bouillon et canard laqué  
14

Après être retourné à la Naga Clinic pour faire la prise de sang à Mario, notre neveu cambodgien pour détecter un éventuel diabète et fait quelques courses dans un des plus vieux supermarché de la ville, nous voilà parti à 10h40 vers Kampong Cham, à 120 km à l’est De Phnom Penh, pour passer le nouvel an en famille, demain.

Nous avons passé l’après midi à la maison des neveux en l’abscence de leur parents qui tiennent un stand de produits divers au marché local.

A 18h30, nous sommes parti à l’hotel (12 dollars la nuit !) qui es à 1km et j’ai retrouvé un grand lit et surtout une bonne douche rafraîchissante, l’apres Midi dans la maison et au dehors fut très chaude.

Ce soir, pour changer un peu et varier les plaisirs, pizzeria avec les neveux... qui on mangés du poissons panés et dû poulets frits ! C’est bien la peine....

Moi j’ai essayé la pizza au fruits de mer (16,5 dollars la taille moyenne, hors de prix pour des locaux pourtant le restaurant est presque plein). Correcte sans être exceptionnelle mais pour le pays c’est très bien !

15
15
Publié le 14 avril 2018

Aujourd’hui c’est le nouvel an, grande fête au Cambodge !

Je suis chez Sambo, le frère de ma femme pour une grande réunion de famille à cette occasion.

Tout d’abord, un petit déjeuner, en plein air et sous le manguier.

Ce matin tous le monde s’active pour tout préparer.

Finalement, repas avec la famille proche, je pensais voir débarquer oncles, tantes, cousins et cousines et bien non c’est raté !

J’ai passé l’après midi au frais à l’hotel, il fait vraiment chaud ici dans les terres.

Le soir après le dîner, encore du canard laqué, une petite visite à la pagode ou c’est la fête pendant 3 jours, les moines laissent les gens s’amuser dans leur enceinte.

16
16

Nous sommes toujours à Kampong Cham aujourd’hui, ce n’est pas facile de trouver un véhicule pour s’enfoncer un peu plus à l’est dans le pays mais c’est prévu pour demain.

Ce matin visite des alentours et d’un temple de l’epoque angkorienne du roi Jayavarman VII (fin du 12ème siècle après J-C).

Pour les curieux :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jayavarman_VII

Entrée du temple 
17
17
Publié le 16 avril 2018

Nous sommes parti ce matin à 6h50 pour aller voir la maison de Baran, le 2ème frère, qui est à 150 km de kampong Cham.

Sur la route nous avons fait une halte pour voir le gardien de ses vaches qui ne sont pas au même endroit.

Les vaches derrière le champs de canne à sucre. 

La maison du fermier ressemble à beaucoup aux maison en bois que l’on trouve dans la campagne cambodgienne.

A gauche, un poivrier. 

Puis après encore 1h30 de route dont 30km sur une piste en terre à travers les plantations de poivriers et d’hévéas, nous sommes arrivé.

Il y a beaucoup d’arbres fruitiers, des cocotiers, des manguiers entre autres et derrière la maison une plantation d’hévéas.

On récolte le latex de la même façon que la résine dans les Landes il y a 40 ans.

Nous avons pique niquer sur place et nous sommes reparti à 13h pour Kampong Cham pour se reposer un peu car demain sera encore une longue journée !

Pour terminer, une devinette !

Quel est ce fruit ?

18
18
Publié le 17 avril 2018

Nous avons repris la route ce matin à 9h05 pour la région du Mondolkiri, très connu pour ses éléphants et ses forêts de pins.

Mon guide papier, année 2018-2019, indiquait qu’a Partir de cette province, à quelques kilomètres de la ville principale, Saen Monourom, qui est à plus de 700m d’altitude, on pouvait faire un trek à dos d’elephants Dans la forêt, la jungle, les rivières et les grottes environnantes, j’étais ravi de pouvoir jouer à Indiana Jones !!!

Hèlas, renseignements pris sur place en arrivant, ces treks ne se font plus depuis au moins 4 ans !!

Je pense qu’a Mon retour en France, les éditeurs du guide vont entendre parler du pays !

Il est désormais interdit d’exploiter les éléphants pour ce genre de trek, ce qui est finalement une très bonne chose pour ces animaux.

Nous avons cependant trouver un tuk tuk avec un conducteur adorable, parlant très bien anglais, un peu français même et ils nous a fait faire une très belle balade de plus d’une heure pour 10 dollars.

Route en latérite rouge, très beau point de vu à 750m d’altitude. 

Ensuite il nous a conduit dans un village Bunong, une minorité ethnique de cette région, Ou il reste encore une hutte traditionnelle.

La famille nous a fait visiter l’interieur De la hutte. 

Ces maisons sont en voie de disparition car ces minorités ce sont enrichies en vendant des terres et ont maintenant des maisons traditionnelles cambodgiennes en bois.

Je pense que ces villages sont encore très peu visités par les touristes.

En repartant, au bord de la route en contrebas nous avons pu apercevoir des sépultures Bunong.

Devant la sépulture, une jarre contenant de l’alcool le plus souvent, offrande pour le défunt. 
19
19
Publié le 18 avril 2018

Nous sommes parti ce matin à 8h en direction de la cascade de Bousra. Nous avons traversé la forêt sur des routes pas toujours en bon états et pas toujours goudronnées.

Nous avons vu beaucoup de plantation de poivriers, anacardiers, bananiers, avocatiers et même des caféiers.

Avocatier et anacardier. 

Nous avons aussi trouvé un bananier sauvage au bord de la route.

En pleine brousse, une maison de paysans qui cultivent les anacardiers. Il y a désormais l’électricité partout au Cambodge même dans les campagnes reculées.

Vous pouvez remarquer la parabole ! 

Nous sommes enfin arrivé à la cascade après une bonne heure de route et 32 km.

C’est un site où les Cambodgiens aiment bien venir se reposer et manger le week end. On y trouve tout ce qu’il faut sur place pour se restaurer, s’habiller et des souvenirs pour les touristes encore peu nombreux.

Puis en contrebas, avec un accès moins facile on arrive au pieds de la cascade ou on peu même se baigner.

Nous avons ensuite repris la route pour voir un autre accès à la rivière, notre chauffeur de tuk tuk en a même profiter pour laver son engin et se baigner !

Ensuite nous avons visiter pliqueurs sites, plus ou moins interesssant : une pépinières où on a trouvé des plans de fraisiers et des ortensias, un motel restaurant avec un joli point de vu ainsi qu’un lieu où l’on prie les esprits avec un balcon, vu imprenable sur la ville au loin, nous sommes à 800 mètres.

Nous sommes revenus à le hôtel vers 16h15, fatigués de ces 8 heures de balades dans ce petit triporteurs inconfortable et bruyant.

La balade était cependant très instructives et très sympathique.

20
20
Publié le 20 avril 2018

Nous sommes parti ce matin de Saen Monourom pour la province du Ratanakiri et sa ville principale, Ban Lung, à 140 km. Toujours en mini van, avec un chauffeur plus raisonnable cette fois, nous avons mis 3 heures, pause comprise.

Ici aussi la ville est calme et il y a peu de touristes.

Suite aux soirées bruyantes des deux dernières nuits dans un hôtel rempli uniquement remplis de Cambodgiens dans notre étape précédente, nous avons décidé de trouver un hôtel tranquille peuplé de plus de touristes.

A la descente du bus, le tuk tuk nous a d’abord Emmène dans une guesthouse pas chère et au confort sommaire mais qui nous semblait d’abord un peu compliqué d’accès et puis aussi par les conditions de résidence. Notre chauffeur nous a alors conduit dans un très bel hôtel, au bord du lac de la ville.


Hôtel 4* (au normes locales), trésor propre et très bien entretenu, avec dans les chambres, comble du luxe, une baignoire !!! Certe sommaire, mais une baignoire, dans d’autres chambres elle est en porcelaine apparement.

Salle de bain à l’occidentale, rare  au Cambodge. 

J’ai oublié de vous dire le prix de la nuit dans cet établissement : 22 dollars !!!

Une fois restauré, à 15h, dans le très bon restaurant de l’hotel, nous avons appelé notre tuk tuk pour faire une promenade le reste de l’après midi.

En arrivant à l’hotel Nous lui avions demandé où il était possible d’aller et ce qu’il y avait à voir.

La promenade en éléphant ? Pas de problème ici !

Voilà un des nombreux PARADOXE du Cambodge... ce qui n’est pas possible à un endroit est parfois possible (et même souvent) dans un autre.

Donc nous revoilà parti sur les pistes rouges poussiéreuses à travers la campagne et la forêt jusqu’à un endroit où l’on trouve les éléphants et une belle cascade.

Nous avons fait une balade d’une heure dans la forêt et en lisière. Les animaux semblent bien nourrit et nous leur avons donné de la canne à sucre que nous avons acheté sur place.

Voilà pour aujourd’hui... nous sommes rentré à l’hotel, pris une bonne douche et un peu de repos avant un excellent petit dîner léger et une bonne nuit.

21

Ce matin, après un bon petit déjeuner au restaurant de l’hotel, nous sommes parti avec notre tuk tuk pour explorer les alentours de Banlung, nous sommes toujours ville du jour.

Je voulais voir un village de la tribu Kroeung.

Contrairement à la très grande majorité des Cambodgiens qui sont prude, pudique et réservée en matière de sexe, les mœurs de cette tribu sont très ouverte et très libérées.

En effet, Lorsque la fille est adolescente, le père lui construit une petite maison à côté de la sienne, et elle peu recevoir les garçons. Cela symbolise le passage à l’age Adulte.

Quand les parents s’aperçoivent que la fille reçoit plusieurs fois le même garçons, il la marie avec..

On en trouve maintenant très peu dans les villages, cette tradition se perd. 

Les garçons on aussi une petite maison mais elle est plus haute et ils doivent se la construire tout seul pour recevoir la fille.

Nous sommes ensuite aller voir une tisseuse d’une écharpe traditionnelle dans un autre village.

Puis nous avons repris notre route, je devrais dire notre piste, vers le lac volcan à 6 km de la ville. Ce volcan a 700 000 années.

Les autres sites à visiter étant assez loin, notamment plusieurs mines de pierres p’ys Ou moins précieuses et d’autres tribus, nous décidons de rentrer à l hôtel, de déjeuner, et de trouver un taxi pour nous emmener vers notre prochaine étape.

22

Nous sommes donc arrivé hier soir à Kratié, une petite ville au bord du fleuve Mékong, déjà très large à cet endroit, et nous sommes en saison sèche.

Nous sommes installé au Mékong Dolphin Hôtel, le meilleur hôtel de la ville, il faut dire que dans cette ville, il y en as pas l’embarras du choix, mais plutôt l’embarras, de trouver le moins mauvais.

L’hôtel est un 3* mais est assez mal tenu et pas très propre surtout pour un hôtel de ce standing et en plus Les chambres sont plus chères que dans le 4* de Banlung au Ratanakiri.

Ils fabriquent au Cambodge des meubles magnifiques. 

Nous nous sommes levé ce matin très tôt, pris notre petit déjeuner à l’hotel, et après avoir préalablement demandé à lare réception de nous trouver un tuk tuk, nous sommes parti à la recherche du dauphin de l’Irrawaddy.

En effet, il y a des dauphins d’eau douce au Cambodge ! Ils sont peu nombreux, environs une trentaine, mais c’est la plus forte concentration dans cette région de l’Asie du Sud est.

Il y a un village, à une dizaine de km de kratié, ou l’on peut prendre une petite embarcation à moteur en direction des courants ou on les trouvent les plus fréquemment.

Effectivement, nous avons eu la chance d’en voir une bonne dizaine de fois, tourner plus ou moins près de notre bateau.

Pas facile à photographier l’animal ! 

Notre mission étant accomplie, après le déjeuner nous attendons le bus après une petite promenade en tuk tuk dans la ville, bus qui arrive avec 1h10 de retard sur l’horaire prévu, pour nous ramener vers Kampong Cham ce soir.

23
23
Publié le 22 avril 2018

Voilà nous sommes reparti ce matin à 9h45 pour Phnom Penh. On va faire une pause avant de repartir sans doute mercredi matin pour Sianoukville.

Petit déjeuner dans un restaurant chinois près du marché central puis visite à notre amie bijoutière au marché TUOL TOM POUNG et ensuite direction le restaurant de nos amis chinois pour leur porter des mangues, cueillis sur l’arbre ce matin chez Sambo, et finalement y dîner. Retour ce soir à la guesthouse à 20h10.

24
24
Publié le 23 avril 2018

Nous avons passé la journée dans la capitale aujourd’hui.

Ce matin balade sur la rive en face du Palais Royal, celle où s’ecoule Le fleuve Tonlé Sap.

Le Tonlé Sap, à la particularité unique au monde, d’inverser le sens de son cours 2 fois par an. A la saison des pluies, le fleuve gonfle et son cours vas du sud vers le nord du pays pour remplir le lac du même nom, véritable réservoir d’eau douce immense ou l’on ne voit pas dans sa largeur l’autre rive et où il y a des villages entier sur pilotis de pêcheurs essentiellement. A la saison sèche, le fleuve inverse son cours, le lac se vide et rejoint le Mékong à Phnom Penh dans ce qu’on appelle la plaine des 4 bras. Car c’est justement à Phnom Penh que les deux fleuves se rejoignent pour aller vers le delta du Mékong au Vietnam.

De l’autre côté de la rive on peut voir l’expansion colossale de la ville et ses gratte ciel, inexistant il y a encore 15 ans.

Au premier plan, des barques de pêcheurs pauvres. 

A midi nous sommes allé nous restaurer au supermarché AEON comme le lendemain de notre arrivé et j’ai goûté au criquets frits !

Ce n’est pas mauvais, en fait aucun goût particulier, c’est craquant comme certain gâteau apéritif et cela étaient un peu pimentés.

Il faisait 36 degrés (température ressentie 46) à 13h30, nous sommes allé nous reposer un peu puis nous sommes sorti au marché TUOL TOM POUNG pour une petite visite de repérage en vu des achats futur de souvenirs et de cadeaux.

Au passage, vous pouvez remarquer le réseau électrique de la ville !

En fait, il y a un compteur électrique et tout le monde dans le quartier est directement branché sur celui ci.

Ce soir nous sommes allé dîner au bord du Mékong dans un de ces très nombreux bar restaurant pour touristes, c’etait Un peu plus cher qu’un restaurant traditionnel cambodgien, mais bonne cuisine.

25
25
Publié le 25 avril 2018

Hier après midi, Nous avons décidé d’avancer notre départ pour Sianoukville d’un jour. Nous avons prévu d’y rester jusque dimanche compris et donc de repartir à Phnom Penh lundi 30.

Nous avons donc repris le car ce matin. Départ annoncé 7h30.

Départ effectif 7h45 depuis notre arrêt. Après de multiples arrêt pour charger voyageurs et marchandises diverses, nous sortons de la ville vers 10h. 2 arrêt supplémentaires, pause pipi et repas, le traffic, à 70 km à peu près de notre point d’arrivé, la pluie battante qui s’abat !

Résultat des courses : 15h a sinanoukville !!!

Plus 7h en gros pour faire un voyage de 230 km ! C’est le Cambodge ! Il faut prendre le temps ici. On sait à peu près quand on part, on sait pas quand on arrive !!!

Nous avons pris une guesthouse (15 dollars la nuit) loin du tumulte de la ville, moins chère, sans climatisation et pas hyper propre et qui plus est à moins de 100 mètres de l’eau à la plage OTRES 1.

En face un excellent resto italien qui a même un four à pizza comme chez nous et qui fait d’excellente Carbonara, même à 16h de l’apres Midi !!!

Il pleut toujours un peu en cette fin d’apres Midi mais dans la soirée ça se calme et nous dînons dans un autre resto de plage cambodgien cette fois avant d’aller nous coucher.

26

A la guesthouse, devant l’entrée il y a une table avec deux chaises, très sympa pour prendre le petit déjeuner avec en prime le chant des oiseaux, c’est ce que nous avons fait ce matin à 7h45.

A 8h30, nous partons à la plage, il suffit de traverser la rue !

Premier bain de bon matin, l’eau est très chaude, 30 degrés !!!

Déjeuner de midi à la plage, en entrée quelques calamars des marchandes ambulantes sur la plage.

une pizza calzone, beaucoup moins chère mais moins fournie que celle du restaurant de Kampong Cham.

Après midi à la plage jusqu’au coucher du soleil.

27
27
Publié le 27 avril 2018

Toujours à la plage aujourd’hui. Journée tranquille : baignade, spaghetti bolognese à midi, léger coup de soleil ! Faut mettre plus souvent de la crème !

A 19h, les neveux sont arrivés de Kampong Cham, après une journée épuisante dans le bus ! 350 km en une petite dizaine d’heures.

Encore un couché de soleil fabuleux !

Changement de guesthouse, avec la climatisation, mais pas de TV par contre, finalement moins de confort en fait et c’est plus cher avec la clim bien sûr ! ...et en plus loin du restaurant de la guesthouse, pas de wifi ! Changement de chambre pour se rapprocher...

Dîner léger au restaurant de la guesthouse, puis au lit !

28

Nous sommes toujours au bord de la mer.

A la plage le matin dès 8h, jusqu’au soir 18h.

Rien de particulier aujourd’hui, c’est farniente total, bain, plage, bronzage !

Hier soir après le dîner dans un restaurant que nous n’avions pas encore essayé, nous avons essuyé une panne générale d’electricité de 45 minutes dans tout le quartier. C’est devenu rare mais ça arrive encore , la preuve !

29
29
Publié le 30 avril 2018

Nous sommes toujours à Sianoukville,

Journée ordinaire à la plage, du soleil, l’eau toujours aussi chaude, quelques petites vagues.

Il y a un peu plus de monde aujourd’hui.

30

Voilà toutes les bonnes choses ont une fin !

C’est le dernier jours à la plage avant un certain temps ici au Cambodge.

Encore une belle journée, un peu moins de vagues aujourd’hui, et plus de baignades pour finir en beauté !

Je ne sais pas comment nous retrouverons tout cela la prochaine fois, sans doute encore plus de béton, j’espere Qu’ils préserveront quand même un peu une certaine authenticité comme nous l’avons connu il y a presque 20 ans.

J’espere aussi que les petites structures hôtelières s’amélioreront, et qu’ils feront de gros progrès sur la propreté, il y a de quoi faire !!!

Bye bye Sianoukville !!!

31
31
Publié le 1er mai 2018

Nous sommes parti à 7h de la guesthouse ce matin, sous une pluie battante. Le taxi avait acheté les tickets de bus pour nous en ville et nous avait prévenu que le départ était pour 7h30.

Une fois arrivé sur place avec le taxi, le bureau de la compagnie est ouvert, allumé, mais aucun employés ! Les voyageurs attendent bien sagement.

Puis les employés arrivent une quinzaine de minutes plus tard et on apprend que finalement le bus ne part qu’a 8h30.

Nous montons dans le bus vers 8h, à 8h30 on nous indique que l’ont attends des voyageurs qui arrivent d’un autre bus de la compagnie. Finalement, départ à 9h10, il pleut toujours.

Après 2 arrêts dont un pour laisser des voyageurs prendre une correspondance et l’autre pour se restaurer à midi, nous entrons dans Phnom Penh à 14h05, il reste 20 km et nous arrivons au terminus du bus à 15h15.

Nous réintégrons notre guesthouse habituelle à côté du marché central, prenons une douche et nous voilà reparti vers les 2 plus grands centre commerciaux de la ville.

Nous dînons à AEON, comme les deux autres fois où nous étions à Phnom Penh, les neveux aiment beaucoup ce centre commercial.

Il est 20h15 nous rentrons nous reposer et dormir, ces journées en bus sont épuisantes.

Le monument de l’independance caché par un beau flamboyant. 
32

Aujourd’hui c’est le 1er mai, fête du travail !

Ici, tout le monde travaille ! D’ailleurs à ce sujet, les employeurs cambodgiens ont du mal à recruter et surtout à garder leur employés. Ils ne peuvent pas se permettre de faire la moindre réflexion à leur travailleurs sinon celui ci les quittent. Il n’y a pas de contrat de travail, donc aucune obligations... Du jour au lendemain, pour des questions familiale, ou de récolte dans la famille à la campagne par exemple, l’employé quitte son poste, sans prévenir le plus souvent. C’est devenu très compliqué pour les entreprises d’avoir Des emoloyés fidèles et sérieux et cela les gênent beaucoup.

De l’autre côté, l’employé sait qu’il retrouvera du travail facilement alors pourquoi se casser la tête !

Ce matin je suis allé acheter au marché TUOL TOM POUNG la plupart des petits cadeaux que je vais ramener. A midi, on retourne à notre cantine habituelle à Phnom Penh, le supermarché AEON.

Je rentre ensuite me reposer à la guesthouse, il fait chaud et j’ai un peu mal au jambes.

Vers 15h, il se met à pleuvoir fort !

Devant la guesthouse. 

Nous décidons de sortir à 18h pour aller au parc de jeux pour les enfants. Il y a beaucoup de lumières multicolores et une musique assourdissante.

Ici, comme dans beaucoup de pays d’Asie, c’est le règne de l’enfant roi ! On leur laissent tout faire, parfois j’ai vu des enfants que l’on nourrit à la cuillère dans la rue jusque 7 ou 8 ans. Il es rare de voir un enfant pleurer, les parents font tout pour le satisfaire.

Nous finissons la journée à notre cantine habituelle: finalement trop bruyante et trop longue pour nous servir, nous décidons que dès demain nous mangerons ailleurs.

33

Ce matin nous sommes d’abord allé à l’agence de voyage pour confirmer nos vols pour le départ vendredi. Nous avons pu voir le directeur de l’agence qui est un ami que nous connaissons de longue date puisque lui aussi fait partie de la famille de nos amis chinois.

En parcourant la ville on peu voir partout les vieux bâtiment des années 50 et de plus en plus de nouveaux immeubles.

Le premier centre commercial de la ville qui a un peu plus de 15 ans.

Le marché central, incontournable lieux de vie de la capitale, construit et restauré récemment par les français.

Ensuite retour à notre marché favoris, TUOL TOM PONG, pour compléter nos souvenirs et cadeaux à emporter dans nos valises. Il y a tellement de choses dans ce marché que c’est difficile de choisir, on pourrait y passer la journée entière sans avoir tout vu.

Écusson en bois des grands clubs de foot européens 

A 13h, les parents de Mario et Marina sont arrivé et nous sommes aller déjeuné au bord du fleuve dans un des restaurants bar à touristes que nous avions déjà essayé.

Après midi au repos jusque 16h, puis nous partons dîner tous ensemble au restaurant de nos amis chinois, chez Ony et Oung Heng.

Canard laqué et brochettes de bœuf  

Nous rentrons ensuite nous coucher il es déjà 21h.

34
34
Publié le 4 mai 2018

Ce matin nous faisons encore quelques achats au marché puis à midi nous partons déjeuner avec Amay, Ony, son autre sœur et leurs enfants.

Nous déjeunons au 4ème étage du centre commercial Sovannah, qui ressemble à celui à côté du marché central, qui s’appelle Sorya.

C’est un restaurant comme on en trouve beaucoup en Corée du Sud.

Des tables avec grill et bouilloire intégrés, on vous portes tout un tas de viandes, de poissons et crustacés divers mais aussi des légumes et des champignons dans des petites barquettes, tout est frais du jour biensur.

Vous faites cuire ensuite vous même ce que vous voulez et de la façons que vous souhaiter et comme tout est à volonté, pour 12,5 dollars, vous en mangez autant que vous pouvez !

Après ce gargantuesque repas, le premier depuis 1 mois, un peu de repos s’impose pour digérer.

Nous rentrons à la guesthouse et ne ressortons que vers 17h30 pour aller dîner au supermarché AEON, le temple local de la consommation que les Cambodgiens aiment visiter pour sa modernité je pense.

35
35

Ce matin nous avons fait un tour au central marché, rayon poissonnerie.

Tout est  frais du jour et même vivant ! 

Puis au rayon des fruits.

Et on finit par le petit déjeuner.

Puis à midi nous allons déjeuner avec Ony et son mari dans un restaurant où elle nous a donné rendez vous et qui devais être un buffet à volonté mais en fait ce n’est pas celui ci, qui est seulement à la carte, tant pis ! Beau restaurant et bonne cuisine quand même !

En rentrant je passe l’apres Midi à la guesthouse pour me reposer et même dormir un peu.

A 18h50 nous mettons les valises dans le taxi, vu les embouteillages chroniques de la ville, il vaut mieux partir assez tôt, nous décollerons à 23h35.

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.