Carnet de voyage

Irlande du Nord 🍀

15 Ă©tapes
45 commentaires
6
Me revoilĂ  sur la route, cette fois-ci pour un petit tour de l'Irlande du Nord! Pour ce voyage je ne serais pas toute seule, Dylan le dauphin fera parti de cette grande aventure! Bonne chance Ă  lui!
Septembre 2017
15 jours
Partager ce carnet de voyage

Bien le bonjour!!! Nous voilà à l'aéroport devant la porte D69 qui s'ouvrira dans quelques instants sur un bel avion orange et blanc qui nous emmènera à Belfast, capitale de l'Irlande du Nord, première étape de notre voyage de deux semaines.

Découvrez le circuit individuel inspiré de ce carnet

Itinéraire bénéficiant du retour d'expérience de ce carnet
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2


Arc-en-ciel depuis l'avion

Après 1h30 de vol au dessus des nuages, nous récupérons notre sac, retirons de l'argent et prenons le bus 300 en direction de Belfast City Center. C'est un bus typique à deux étages et de là on peut observer les paysages verts, remplis de moutons, chevaux et vaches mais surtout de moutons.


Nous arrivons en centre ville et marchons jusqu'à l'auberge Lagan Backpackers. Elle se trouve à une vingtaine de minutes de la station de bus et on a donc le temps d'observer la ville pendant que l'on marche. Dans cette ville, tout détonne, rien ne va avec rien. On peut trouver un vieux bâtiment typique puis juste à côté un immeuble tout neuf. On se rend aussi compte au fur et à mesure qu'il y a deux rues où il y a de la vie tandis que le reste est froid et sans âme qui vive.

On finit par trouver l'auberge, on essaie de comprendre au mieux l'accent irlandais du réceptionniste et après avoir galérer quelques minutes avec la porte de la chambre qui s'ouvre avec un code, on s'installe. 8 lits superposés collés les uns aux autres, draps propres et casiers pour laisser les affaires de valeur. On pose nos affaires et nous voilà repartis pour se balader de nuit dans Belfast. Le froid se fait sentir, il y a du vent mais au moins, il ne pleut pas! On se promène dans des rues, noires, vides. Tellement vides qu'on a l'impression d'être dans une ville fantôme, dans un décors de film abandonné...

Une place censée être une des principales de la ville

Pourtant il n'est même pas 21h... On continue de marcher jusqu'à 22h dans l'espoir de trouver le centre névralgique de la ville mais sans succès nous nous arrêtons dîner et repartons à l'auberge après avoir regardé où l'on doit prendre le bus demain. On visitera plus Belfast lors de nos trois derniers jours en Irlande du Nord.


Fun fact du jour : en se balandant on a quand même rencontré les seuls jeunes de la ville. Sur un espèce de tandem à 10 personnes. 5 d'un côté et 5 de l'autre et un homme qui dirige le touktouk géant (merci Dylan pour cette appelation). Au milieu se trouve une table. En fait c'est un bar ambulant qui fonctionne grâce aux gens qui pédalent. Ils ont de la musique et tout ça avait l'air trop bien!!!

3

7:50 le réveil sonne. Après une nuit mouvementée grâce au concerto de ronflements des mecs bourrés, on se lève difficilement pour aller petit-déjeuner. Il est offert par l'auberge et on est déçu de pas avoir faim car ils nous proposent un Full English Breakfast avec des oeufs, des haricots, de la saucisse... On mange nos petites tartines qui sont déjà trop grandes pour nous et on part prendre le bus qui se trouve à 30 minutes de l'auberge. Il y a plus de vie qu'hier dans les rues mais ça reste quand même très peu de personnes. On dirait un village en très grand. On prend le bus 219 qui nous amène à Ballymena et de là nous prenons le 217 qui va à Ballycastle.

A Ballycastle on se promène au bord de la plage et nous allons demander quelques informations à l'Office de Tourisme. Notamment si comme prévu nous pouvons aller à pied jusqu'à White Park Bay à pied. La réponse est négative, la route est dangereuse, il n'y a pas de trottoir et les voitures ne font pas attention donc vaut mieux prendre le bus. Bon bah nous prendrons le bus.


Qu'est-ce qui donne cette couleur à l'eau??

De là nous prenons donc le bus pour le Carrik-A-Rede Rope Bridge, qui comme son nom l'indique est un pont de corde. Il relie une petite île à la grosse île d'Irlande. Nous arrivons donc au petit chemin de randonnée qui nous y mènera. 7£ pour monter sur le petit pont, on se contentera de le voir de loin. On se ballade et tout d'un coup la pluie. Et encore de la pluie, toujours de la pluie. On est trempés comme si on sortait de la douche.

Avant/Après


On remonte jusque là où le bus nous a déposé et prenons un petit chemin de randonnée qui s'ouvre sur notre droite.

Grâce à lui nous rejoignons le village de Ballintoy où nous découvrons le moyen de locomotion parfait pour rejoindre notre prochaine destination.

Rose le tracteur s'il vous plait

Nous prendrons finalement à nouveau le bus qui nous emmène cette fois jusqu'à la Chaussée des géants. Nous avons un peu séché dans le bus et il ne pleut plus donc nous sommes contents malgré le froid qui nous ronge un peu les os. Nous descendons gratuitement jusqu'à la Chaussée des géants qui sont en fait des colonnes de basalte formées par des volcans et l'érosion.

La légende raconte que deux géants ennemis vivaient de chaque côté de la mer, l'un en Écosse, appelé Benandonner, et l'autre en Irlande, nommé Finn Mac Cumaill. Le géant écossais parlait de son rival irlandais comme d'une personne négligée et froussarde jusqu'au jour où celui-ci, piqué au vif, dit à l'Écossais de venir se battre pour lui prouver qu'il était le plus fort ! Mais comment franchir la mer ? L'Irlandais jeta des pierres dans l'eau pour construire un chemin praticable, une "chaussée" entre l'Écosse et l'Irlande. Mais quand il vit approcher son adversaire, l'Irlandais fut pris de panique car il était beaucoup plus petit que son adversaire ! Il courut demander conseil à sa femme, qui eut juste le temps de le déguiser en bébé avant l'arrivée du géant écossais. À ce dernier, elle présenta son "fils", qui n'était autre que son mari déguisé. Le géant écossais, voyant la taille de ce "bébé", prit peur. Affolé à l'idée de la taille du père et par conséquent de sa puissance, il prit ses jambes à son cou et s'en retourna dans ses terres d'Écosse en prenant soin de démonter la chaussée pour que l'Irlandais ne risque pas de rejoindre son île.

J'ai déposé le caillou que Nefret avait trouvé en Islande dans la Chaussée des géants. En espérant que quelqu'un de gentil le récupère.

PETIT JEU! Que voyez-vous sur la photo ci-dessous ? (En cadeau un sandwich! -A quoi le sandwich? -A la fraiiise)

Une fois s'être repris la pluie et avoir glissé beaucoup trop de fois sur les cailloux, les cailloux, les cailloux, nous remontons et nous reprenons le bus en compagnie d'un québécois très aimable qui avec son accent très prononcé nous a rassuré sur les horaires de bus. Nous arrivons à notre auberge de jeunesse qui se trouve à White Park Bay. Depuis notre chambre on peut voir ça :

C'est quand même canon! On est trois dans la chambre. Dylan le dauphin, Rob le belge qui marche beaucoup trop et moi.

Nous allons dîner à 20:20 soit 12h après notre dernier repas! Demain de nouvelles aventures !

4

Le réveil sonne et que voyons nous par la fenêtre?

Du soleiiiiil

On se lève donc et on se prépare rapidement pour pouvoir profiter au maximum de ce beau soleil avant que la pluie ne nous le prenne. Nous prenons le bus qui nous emmène à la Chaussée des géants d'où nous devons prendre un petit train touristique pour aller jusqu'au prochain village : Bushmills. Mais quelle surprise nous attends donc là-bas? Le petit train ne fonctionne pas en dehors des week-ends et il se met à pleuvoir. Nous sommes à seulement quelques minutes à pieds de notre prochaine auberge donc nous décidons d'aller demander si nous pouvons laisser notre sac quelque part avant de partir nous balader. Heureusement ils approuvent et nous sommes libérés pour la journée.

Nous marchons donc pendant 40 minutes sur cette belle route sans bas côté et pleine de flaques.

Et les voitures roulent comme des sauvages!!

Une fois arrivés à Bushmills nous achetons de quoi petit-déjeuner, déjeuner et dîner et nous partons à la découverte de ce petit village qui se résume à trois rues et une rivière mais qui est quand même plus grand que la majorité des villages aux alentours. La preuve est que l'on a trouvé deux super-marchés!

En se promenant au bord de la rivière nous avons découvert une vache souriante avec qui je me suis très bien entendue.

La rivière déborde presque de son lit

Une fois le tour du village fait nous nous dirigeons vers la plus grosse attraction touristique du village :

LA OLD BUSHMILLS DISTILLERY (le bâtiment de gauche apparaît sur les billets de 10£)

Nous prenons nos tickets et attendons le prochain tour. Nous partons donc avec un groupe où nous sommes les seuls touristes internationaux. La visite commence par l'explication des ingrédients : l'orge maltée, l'eau et la levure. En comparaison avec le Whiskey écossais, le Whiskey irlandais n'a pas de goût fumé grâce à l'orge maltée qui n'est jamais en contact avec la fumée. Le guide nous fait passer un pot avec l'orge pour le sentir et puis un autre pot où l'orge a été broyé et où l'on peut voir le sucre qui s'est séparé des grains. Il continue en nous parlant du brassage et on se retrouve devant la machine de broyage et devant une cuve énorme où sont mélangés de l'eau et de l'orge. Nous nous dirigeons ensuite vers d'énormes cuves de plus de 60 000 litres où est ajoutée la levure. Le résultat de la fermentation de ces trois ingrédients donne le wash qui a un degré d'alcool équivalent à une forte bière (8%). Ensuite nous passons dans une salle où il fait 45°C où de grands alambics en cuivre nous surplombent et où est distillé le wash. Le Scotch est distillé deux fois quand le Bushmills est distillé 3 fois ce qui apparament le rend plus doux. Il est distillé trois fois car à chaque distillation l'alcool devient plus fort mais afin de réduire le degré d'alcool (80%) ils rajoutent de l'eau avant de le mettre dans des tonneaux pour qu'il vieillisse. Ils les laissent plus ou moins longtemps et plus le Whiskey est vieux plus il s'évapore dans le tonneau. Ils appellent ça La Part de l'Ange et si on est gentils on peut devenir un ange et boire de l'alcool gratuitement 😄 C'est aussi pour ça que le 25 ans d'âge est plus cher que le 5 ans d'âge. Nous finissons la visite par l'explication de la mise en bouteille et la dégustation. Nous goûterons le Bushmills original et j'en resterais là parce qu'une gorgée m'a tué. Dylan a goûté le Black Bush et le Bushmills 12 ans d'âge exclu de la distillerie. On refera pas, hahahha! Mais on le conseille c'est interessant et joli!

A la fin de cette visite très constructive nous mangeons et partons à pied jusqu'au Dunluce Castle (le château de la famille Greyjoy dans GOT pour les connaisseurs). Nous marchons pendant une bonne heure sur un petit trottoir et je m'amuse avec les poneys, les vaches, les moutons et les mûres.

La château date d'aux alentours de 1500 et fut construit par la famille MacQuillans.

Une fois le tout visité nous repartons vers l'arrêt de bus. Nous sommes fatigués, on a froid et il y a plein de vent alors dans élan désespéré je lève mon pouce face à la route lorsque je vois trois voitures arriver. La première passe. Rien. La deuxième passe. Rien non plus. La troisième ralentit, s'arrête e un jeune homme nous sourit et nous demande où on va. "Giant Causeway! -Ok, come!" On n'y croyait pas et on était très heureux. Il nous laisse à la Chaussée des géants et nous rendons à l'auberge.

La vue depuis la salle à manger

Et on vous laisse sur ce pavé pour aujourd'hui. Bisous 😙

5

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons doucement pour aller prendre notre petit déjeuner qui nous attend en bas : lait, jus de fruits, thé, café, pain, oeufs durs, confiture, beurre de cacahuètes, fromage ou jambon, il y en a pour tous les goûts!

Après s'être bien rempli le ventre nous prenons nos affaires et partons pour l'arrêt de bus qui se trouve à 2 pas de l'auberge. Nous rendons les clefs et au moment de sortir : boom. Une averse énorme nous tombe dessus. On peut pas vraiment se permettre d'attendre qu'elle passe sous peine de rater le bus donc nous revoilà sous la pluie de bon matin. Une fois à l'arrêt de bus couvert, la pluie s'arrête. Il aura suffit de la minute de marche jusqu'au bus pour être mouillés pour toute la matinée.

Nous prenons donc le bus qui va jusqu'à Coleraine et là-bas nous prenons un train qui nous emmène à Londonderry/Derry. Le trajet nous permet de sécher mais aussi de voir de beaux paysages. La campagne, des falaises, la mer...

Nous arrivons alors à Londonderry/Derry et marchons jusqu'à l'auberge afin de poser notre sac. Pour s'y rendre nous passons par le pont de la paix qui a été construit en 2011.

Nous abandonnons donc notre sac et partons visiter la deuxième ville d'Irlande du Nord. Derry est formée en deux parties : l'intérieur des murs de la forteresse et l'extérieur. L'intérieur était à l'époque (pas si lointaine) réservée aux protestants et la ville s'est donc construite autour des remparts. Nous faisons alors tout le tour en marchant sur les remparts de la ville. Nous visitons la Cathédrale St Columbia et faisons face à de beaux paysages.

Nous finissons de faire le tour et nous posons pour manger. Une fois requinqués nous continuons notre visite en allant de balader dans un parc afin de monter de l'autre côté de la ville.

Après une bonne trotte dans le parc nous descendons la rue pour aller voir les graphes qui nous intriguaient lorsqu'on était sur la muraille.

Découverte fascinante : la majorité des voitures ont la plaque comme ça *UI ****

Nous arrivons dans la rue des graphes et comprenons pourquoi ils sont là. Ils commémorent le Bloody Sunday et les guerres entre civils et armée britannique dans les années 60/70. On a pas encore compris toute l'histoire mais on sait qu'il y a eu beaucoup de morts.

Ils sont engagés dans tout plein de trucs. Ils veulent la justice pour Tony Taylor, certains veulent que toute l'Irlande soit uni, d'autres veulent que la Palestine soit libre...

A la fin de notre périple sous la pluie et le soleil nous faisons quelques courses où l'on découvre des choses typiquement anglaises.

Ils sont un peu en avance...

Puis nous à l'auberge afin d'essayer de dormir dans ces lits où l'on sent plus les ressorts que le matelas.

On est pas fatigués...


6

Après s'être battu toute la nuit contre des ressorts de lit on se lève. On petit-déjeune encore plein de bonnes choses et on part se balader à nouveau dans le Free Derry.

On visite le musée et je vous laisse avec toute l'histoire du Bloody Sunday si vous voulez :

En 1998 Tony Blair ouvrit une enquête sur ce qu'il s'est passé le 30 janvier 1972. En 2010, David Cameron mis fin à l'enquête en déclarant officiellement que les morts de ce jour là sont totalement injustifiées et que tout les civils ayant combattu lors de ces "guerres" sont innocents. Il n'y a donc pas si longtemps.

Nous partons de Free Derry et continuons notre chemin dans le Derry en dehors des murs.

Nous nous baladons ensuite dans le Derry entre les murs et finissons par visiter le Guildhall qui se veut être la mairie de la ville.

Fun fact n°1 : On a découvert ça :

"Les gros sont plus difficiles à kidnapper, restez en sécurité, mangez beaucoup ici"

Fun fact n°2 : On a découvert qu'il y avait un salon dans l'auberge, avec... UN AQUARIUM!

Hostel Connect : je recommande

Après avoir passé l'après-midi à chiller sur le canapé en face de l'Aquarium on se motive à aller boire une bière dans un pub typique de la ville : Peadar O'Donnells. On commande une Guiness et une Smithwicks blonde et on s'installe à une table. Le groupe de musique arrive et nous dégage gentiment pour s'installer après avoir demandé à Dylan s'il était de Derry. On se pose à un autre table entourés cette fois d'autre touristes de l'auberge et de typiques irlandais qui connaissent les chansons du groupe par coeur. Ça chante avec un synthé, un banjo et une bière à la main, ça danse, ça boit, ça crie. Un vrai pub irlandais comme on voulait. Une irlandaise un peu folle prend ma main pour m'emmener danser alors que je suis très bien à ma place. Je me débats comme je peux mais elle a de la force et Dylan l'aide à me pousser sur la piste de danse. Je m'échappe à deux reprises avant qu'elle abandonne l'envie de me faire danser.

Nous parlons un peu avec son amie Londonienne qui habite à Derry depuis deux mois et dont la soeur vit à St-Antonin à côté de Toulouse. Le monde est petit! Nous finissons nos bières et partons nous coucher.

7

16/09/2017

Nous prenons le bus de bon matin pour Enniskillen. Nous changeons de bus à Omagh et poursuivons notre chemin. Une fois sur place nous nous dirigeons directement vers l'Office du tourisme de la ville pour voir quoi faire. Ils nous donnent un plan et nous voilà partis à la visite de cette toute petite ville malgré que ce soit l'une des plus grandes d'Irlande du Nord. On voit donc les églises/cathédrales des différentes religions qui se battent ici et les petites rues.

On croise aussi des enfants qui vendent des pâtisseries et nous partons nous balader dans un parc non loin de là.

Ils ont de l'humour ces irlandais (+15 la crème)

Nous faisons quelques courses et nous dirigeons SOUS LA PLUIE vers notre Airbnb qui se trouve à 40 minutes de marche de la ville.

Nous marchons sur de belles routes...

Puis nous arrivons enfin chez Rachel (la photo n'est pas sa maison). Elle est adorable, a un chien dont je suis tombée amoureuse qui s'appelle Pepper et sa maison est super bien! Il y a une cheminée dans le salon, la chambre est présentée comme dans les hôtels. Elle travaille en tant que graphiste dans une imprimerie et son fils a fini ses études en tant que biologiste je crois mais il travaille maintenant dans un hôtel. Elle passait ses vacances en Provence en étant plus jeune mais elle connait plus le nord de la France.

Nous discutons donc un peu avec elle, on dîne et partons nous coucher.


17/09/2017

Nous nous levons sans en croire nos yeux. IL. Y. A. DU. SOLEIL. DEHORS. On se prépare, Rachel nous a préparé le petit-déjeuner et nous a donné des cartes et des bons plans de la région pour qu'on sache quoi faire. On ira donc sur une petit île nommée Devenish.

Nous prenons un taxi pour nous y rendre car les bus ne passent pas par là-bas puis un petit bateau pour rejoindre l'île. Le tout je le répète sous le SOLEIL.

Selfie batô

Nous visitons donc le Monastère qui se tient sur l'île ainsi que des champs qui l'entourent. Nous en profitons pour pique-niquer là-bas avant de reprendre le batôôô.

Ya des mecs qui ont sorti la Pyrogue!

On continue de se balader au bord du lac et on décide de rentrer. Toujours sous le quoiii? Le soleiiil ouiii!

Selfie laaaaac

Nous avons 2h de marche pour rentrer jusqu'à la maison. La route est ennuyante et dangereuse donc dans un nouvel élan désespéré Dylan lève son pouce. Plusieurs voitures passent sans même nous regarder quand tout à coup. TINTINTIIIIIN. LA voiture s'arrête. Celle qui je penserai ne s'arrêterai jamais est là sous nos yeux éblouis (du moins les miens) en warning sur le bas côté. On entre. Audi A5 sport, intérieur cuir, il parle avec son GPS. Il nous demande où l'on va pour savoir s'il peut nous emmener plus loin mais il ne trouve pas l'adresse et nous dépose en ville. On aura gagné une bonne heure de marche. On finit notre petit bout de route à pied et rentrons faire la sieste. La suite de nos folles aventures en freestyle, demain!

Unicorn Urban : poubelles dans la ville
8

Ce matin on quitte notre fabuleux Airbnb pour aller prendre un bus puis un autre afin de rejoindre la graaaande ville d'Armagh. On est un peu en retard donc on se dépêche à travers le brouillard et arrivons finalement à l'avance à la station de bus.

Byebye Pepper 💔

On arrive à Armagh vers 12h et cherchons l'auberge de jeunesse afin de déposer les sacs. Surprise elle est fermée jusqu'à 16h. Tant pis on les trainera avec nous toute la journée.

On commence la visite de cette "grande" ville par la cathédrâle St-Patrick Church of Ireland.

On se balade dans les jardins qui la bordent.

On a eu un faible pour la statue

On poursuit notre chemin par ce qui se voulait anciennement la place du marché et on rejoint l'Office de tourisme où une dame nous tient la jambe pendant 15 minutes nous donnant TOUT les flyers présents dans la salle. On la remercie et regardons ce qui nous intéresse le plus. On se crée un petit planning et on part à l'aventure. On se balade et on visite la cathédrâle St-Patrick Catholique. (Elle en jette quand même plus que l'autre et l'intérieur n'est pas du tout décevant)

On fait le tour, on découvre qu'il y a une Grammar School juste à côté et à 15h tout les élèves (que des garçons) sortent en uniforme. En continuant de se balader on verra plusieurs écoles différentes (uniformes différents). Certains élèves prennent des taxis pour rentrer chez eux.

On continue vers l'observatoire d'Armagh après avoir parlé avec une guide de la cathédrâle qui voulait savoir si on aimait l'Irlande et ce qu'on allait faire. On arrive en haut du parc et tombons sur des choses étranges appartenants au Planetarium qui se situe deux mètres plus bas. On comprend pas vraiment ce que c'est mais y a des planètes et des chiffres écrits sur des plaques au sol.

On se balade dans d'autres jardins où se suivent différentes explications sur là où le soleil sera lors des équinoxes, sur la distance à laquelle il faut être pour voir le BigBang, ettttt, la distance entre les planètes matérialisée par des grosses boules de métal 😄

Satuuuuuuurne


Le bonheur d'être sur Jupiter...


Soleiiiiiiil 🌞


C'est quiiii?

Après cette bonne petite visite nous sommes rentrés à l'auberge. Elle a rien d'exeptionnelle mais pour une nuit ça fera l'affaire. Nous sommes sortis faire les courses aussi. Et ils sont déjà à Halloween !

Demain on part pour Newry, Newcastle, Dundrum et toute cette partie inconnue de tous mais qui paraît si belle !

Bonne soirée avec des chips made in Armagh !


9

On se lève encore une fois difficilement, la fatigue commence à se faire sentir. On quitte l'auberge et on déjeune dans les jardins de la cathédrâle d'hier. On part prendre le bus pour Newry qui part à 12h et une fois arrivés cherchons l'office de tourisme afin de savoir quoi faire. Quelle surprise! Il n'y a que des églises. On va donc voir les principales et on se balade dans la ville.

Newry est une petite ville qui se visite parce qu'elle se trouve sur le St-Patrick Trail mais sinon il n'y a pas grand chose à faire. Elle nous sert d'étape avant d'aller à Newcastle ce soir. On se promène donc, on fait des courses et prenons le bus pour Dundrum où on a un Airbnb. Une fois à Dundrum, l'hôte du Airbnb vient nous chercher en voiture à l'arrêt de bus et nous présente sa maison. On est dans une chambre à l'étage avec salle de bain pour nous. Lorsque je lui demande pour la cuisine elle a l'air étonné mais me dit que tout est à notre disposition et qu'elle nous mettra un ptit dej gratuit demain si on veut. Quelques heures plus tard elle m'envoie un e-mail pour me dire que la cuisine est libre et qu'on peut aller manger si on veut. Elle est pas très bavarde... On y va avant qu'elle revienne de promener ses chiens et on n'entend pas un bruit dans la maison, pourtant sa fille et son mari sont par là. Une fois que nous sommes dans la chambre la vie reprend son cours dans la maison, il y a du bruit, ça rigole... Bon...

Demain est une longue journée donc on va se coucher!

Comme les américains, ils ont plein de gâteaux immondes en pâte d'amande
10

Comme vous l'avez deviné on a encore eu du mal à se lever mais on a quand même fait pas mal de choses. On a commencé par prendre le bus pour aller à Newcastle. On a visité ce petit village balnéaire trop mignon.

Un beau Liddle qu'ils ont là

Les graphes viennent des murs du cinéma, la porte est faite du bois d'arbres tombés cet hiver à Dark Hedges dans le nord de l'Irlande. Elle représente des dessins de Game of Thrones.

On fait quelques courses dans le beau Liddle et on prend le bus pour la forêt de Tollymore qui nous attend sous la pluie.

On entre par cette jolie porte et commençons à nous perdre dans la forêt.

La dernière photo est l'endroit de ma belle chute pour cause de pierres glissantes

Nous continuons par de petits chemins qui longent la rivière. La forêt de Tollymore a servi de lieu de tournage pour Game of Thrones. Décidément ils sont partout!

Nous arrivons à la petit maison de l'Ermite. Et y faisons une pause au sec pour manger.

Puis nous poursuivons à travers boue et petits chemins de feuilles. Nous traversons la rivière afin de nous balader sur l'autre rive.

Puis lors d'un carrefour Dylan décide de prendre à droite. Je le suis et nous nous engouffrons dans ce qui n'est absolument pas un chemin mais bien de la boue et de l'eau qui forme une ligne plus ou moins praticable. On arrive tout de même à se sortir de là en passant sous des tunnels de feuilles, en sautant des barrières...

Nous finissons notre petite balade et après près de 13km de marche faisons du stop poir rentrer. C'est une voiture de fermier qui s'arrête pour nous ramener à Newcastle. Dylan est presque assis sur de la paille tandis que j'essaie de comprendre le bel accent de cet âme charitable qui a été à Strasbourg pendant quelques temps.

Il nous dépose à Newcastle et nous prenons le bus jusqu'à Dundrum. On se lave et séchons nos affaires avec le sèche cheveux pour ne pas trop encombrer les radiateurs.

11

Debout sous un soleil éclatant nous allons nous balader autour du château de Dundrum. Il est en ruines mais assez conservé tout de même. Il est à trois minutes à pied top chrono de l'Airbnb et on y a une jolie vue sur le village et la mer qui s'étend en face.

Vous remarquerez que Dylan fait une très belle Juliette Capulet

On s'amuse à grimper partout, à glisser, à presque tomber...

On prend ensuite un petit chemin dans la forêt qui d'après Dylan est censé nous mener jusqu'au village. Il s'avère qu'il nous fera faire une boucle autour du château et revenir au point de départ. De là nous repartons vers le village pique-niquons au bord de la mer.

Puis nous entreprenons une grande randonnée dans le Murlough qui est en fait un parc naturel qui longe la mer.

On se balade entre les cailloux, le sable, les algues et les coquillages abandonnés par la marée. On s'enfonce dans des sables encore mouillés et faisons des dessins partout.

Puis. Après être passés de l'autre côté de la presque île on se retrouve face à la vraie mer et non une espèce de lac d'eau salé.

Mais! Mais qu'est-ce que sont ces cailloux tout regroupés au même endroit? Serait-ce des phoques?? "-Dylaaan! Est-ce que c'est des phoques????? -Des phoques ici? Ça m'étonnerait"

Mais, dans le dernier souffle de la batterie de l'appareil photo on zoome au maximum pour regarder ce que c'est et devinez qui avait raison? C'est moiiii!

Les petites tâches grises sont des phoques!!!

Après les avoir longuement observé de très loin nous continuons notre chemin sur la plage.

(Dylan chantant du Disney...)

Nous reprenons un chemin qui nous ramène vers notre point de départ afin de ne pas faire un gros détour.

Puis juste avant de rentrer un gros nuage nous ai tombé dessus. Après 20km de marche sous le soleil nous retrouvons un peu de pluie. Elle nous avait presque manqué!

IL Y EN AVAIT DEUX !!!!! (Et je les ai observé pendant loooongtemps)


12

Debout! C'est l'heure de partir! On prend le bus qui nous emmène à Belfast où nous allons rejoindre Yosra dite plus communément Youyou! 😍 On part sous un temps gris, venteux, il pleut et il fait froid. Ca n'annonce rien de bon pour la suite de la journée.

Le bus arrive enfin, avec quelques minutes de retard et nous voilà donc partis pour rejoindre la capitale. Une fois là-bas nous attendons une trentaine de minutes le bus de Youyou et après de longues embrassades de retrouvaille nous partons en direction des auberges. Nous sommes dans différentes maisons mais à seulement deux rues l'une de l'autre. On l'installe dans l'auberge. C'est une française qui fait son check-in puis nous partons en direction de la notre. Elle est plus grande et colorée et tout les soirs ils proposent des jeux à boire dans la cuisine finissent dans un bar de la ville.

Nous partons ensuite à la découverte de la ville. Nous passons par le City hall où il y a plein d'activités de plein air à l'occasion du Cultural Day.

J'avais lu sur Internet que lors des guerres entre protestants et catholiques la ville avait construit un mur comme à Berlin pour éviter les tueries entre les deux communautés. Il existe 99 murs de la paix dans tout Belfast et le gouvernement nord-irlandais a décidé de tous les détruire avant 2023. En s'y rendant on a vu des murs dans le style de Derry avec des graphes défendant encore une fois les droits de l'Homme dans son ensemble. Palestine, Tony Taylor, droits des homosexuels...

Nous sommes ensuite arrivés donc à un des murs de la paix de l'Ouest de Belfast.

C'était moche et décevant mais il y a tout de même une symbolique derrière.

Nous avons fait une pause dans un parc pour enfants où l'on a fait de la tyrolienne et du tourniquet!

Selfie tourniquet

On est ensuite revenus en ville et on a dîné dans un KFC britannique : Nando's.

13

On rejoint Youyou dans la rue de son auberge de jeunesse à 10h, faisons quelques courses et nous posons dans un café en attendant le train qui nous emmènera aux Gobbins qui est une balade en bord de falaise. Après une heure de train et avoir presque raté l'arrêt nous arrivons au visitor centre des Gobbins et apprenons, ravis, que la balade est fermée pour travaux. ALORS QUE :

Bref, on s'est encore fait avoir. Tant pis, on fait de la balançoire, des coloriages, on se déguise et nous partons nous balader sur une route qui est censée border les falaises.

C'est un nouvel échec. Il y a beaucoup trop de buissons pour y voir quelque chose. De temps en temps on voit un bout de mer mais rien d'exceptionnel.

On a fait ami-ami avec des vaches et je me suis fait lécher la main par l'une d'elle et sa langue rugueuse.

Dans le troupeau s'est immiscé un mouton.

Après avoir mangé dans un arrêt de bus et qu'un homme de la campagne nous dise "ne vous inquiétez pas, vous pouvez passer la barrière, tout le monde le fait." On a donc fait les illégaux et on a escaladé la barrière.

En vrai y avait un petit chemin à côté

On s'est donc baladé au bord des falaises mais en haut et non en bas comme voulu à la base et en plus il y avait tellement de vent qu'on n'est pas allé très loin.

En attendant le train nous nous sommes posés dans un café du village. LE café du village, pardon. Puis après presque deux heures d'attente nous avons rejoint la gare et puis le train pour enfin revenir à Belfast. Nous sommes allés à l'auberge pour poser quelques affaires et se changer puis nous sommes repartis dîner. Youyou a opté pour des sushis, Dylan et moi avons opté pour Five Guys. Il a même dit que c'était mieux que Mcdo! Si ce n'est pas un miracle!

Puis, nous avons décidé d'aller se poser dans un bar. De nuit et le weekend il y a beaucoup plus de vie dans les rues de Belfast. Ca ne paraît plus une ville fantôme.

A 21h30 nous arrivons donc dans une rue de bars.

A 21h30 je le répète, la rue était pleine de monde et le bar aussi d'ailleurs. Ici les gens sortent super tôt! On a donc erré quelques temps dans les rues avant de trouver le bar qui nous plaisait le plus : un Jazz Bar avec que des mecs de plus de 30 ans.

Les verres de Dylan étaient pas beaux à prendre en photos

Il y a donc des bobos hippies, de la musique jazz en live et une ambiance plutôt sympathique. On y reste jusqu'à 00h30/1h et lors de notre sortie nous comprenons que tout les bars ferment à 1h et les gens bourrés qu'on rencontrerait à 4h/5h du matin à Toulouse sont là à 1h. Ils sortent tôt et rentrent tôt. On a croisé les bars ambulants mais aussi des camions SOS alcooliques qui viennent tenir compagnie aux alcooliques anonymes qui ne peuvent pas sortir boire de l'alcool le samedi soir et surtout, beaucoup, beaucoup, beaucoup de personnes qui pensent que 10 degrés c'est la canicule. Tous en T-shirt, jupes, chaussures ouvertes. MAIS IL FAIT FROIIIIID! Bref, on est rentrés et dodooo.


14

Pour notre dernière journée on se permet de faire une grasse matinée et de ne presque rien faire de la journée. On a vu tout ce qu'on voulait voir à Belfast à part l'Université et une statue de moutons. Alors nous partons à leur découverte. Notre auberge se situe à trois minutes à pied des bâtiments principaux de la Queen's University.

C'est beau, c'est rénové, l'extérieur est vieux mais propre et beau et l'intérieur est tout neuf et moderne (pour ce qu'on a vu par les fenêtres). On se balade donc dans l'Université et prenons le chemin du centre pour aller trouver la statue de moutons. Elle est sur les quais donc après l'avoir vu on se calle devant le fleuve.

A dos de moutons

Puis nous filons manger dans un restaurant nommé Zizzi qui a bien fait rire nos âmes d'enfants.

On s'est baladé dans un centre commercial et puis un peu en ville avant de rentrer chiller dans le calme et la chaleur de l'auberge.

"We sometimes choose never to come back"...
15

Et nous revoilà à l'aéroport. Beaucoup trop en avance mais vaut mieux ça que d'être en retard. Le voyage se finit sur une belle journée ensoleillée en partant de Belfast mais à l'aéroport tout est brumeux.

Belfast était vivante ce weekend. On a vu beaucoup plus de monde que le jour de notre arrivée et si ce n'est pas une ville à laquelle on a vraiment accroché ça reste une ville sympa où se balader quand il fait pas trop moche. Donc pas très souvent quoi, hahaha!

Après avoir attendu près de 2h pour enregistrer nos bagages et avoir mangé notre pique-nique sur les tables d'un restaurant nous sommes enfin dans l'avion qui nous ramène au pays. Comme par hasard, le jour de notre départ il fait vraiment beau. On peut pas vraiment se plaindre du temps, on a eu pas mal de chance au final.

Le voyage se finit donc ici. On laisse derrière nous de grands champs verts plein de moutons, vaches, poneys mais surtout plein de moutons. On abandonne les pluies interminables et froides pour retrouver le beau soleil du sud. Wait what? Hahahaha! On abandonne des pluies pour en retrouver d'autres mais les vacances sont finies. Va falloir assumer la réalité maintenant.

Au revoir les pounds, les sandwichs jambon/cheddar, les mini-carottes, les accents trop prononcés. Au revoir les églises, les maisons de moins de 4 étages, les villes qui ressemblent à des villages. Au revoir belle Irlande du Nord, on se sera bien amusés. ☘🐑💕

Une jolie photo de nous pour clôturer le tout.

Merci de nous avoir suivi dans toutes nos aventures. J'espère que ça vous a plu et que vous avez bien rigolé avec nous! Le livre et l'album photo sont en vente dans la boutique à la sortie. Cheers! 🍻